Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
BOS1:00
DET
CLE1:00
IND
UTH1:00
PHI
PHO1:00
ATL
LAC1:30
MEM
DAL2:00
MIL
DEN2:00
NOR
SAS2:00
SAC
OKC4:00
News

Zach LaVine remporte un Slam Dunk Contest d’anthologie !

Zach LaVine remporte un Slam Dunk Contest d'anthologie !Dernier concours de la soirée, le Slam Dunk Contest version 2016 restera comme l’un des plus haletants de l’histoire. Zach LaVine et Aaron Gordon se sont livrés un duel incroyable jusqu’au bout de la nuit et il a fallu deux prolongations pour départager les deux sophomores. Mais au final, LaVine est parvenu à conserver son titre, prouvant qu’il était bien l’un des meilleurs dunkeurs de tous les temps. Pour départager les joueurs, cinq légendes de la NBA ont été choisis avec George Gervin, Dikembe Mutombo, Tracy McGrady, Shaquille O’Neal et Magic Johnson. Malgré des décisions parfois contestables, surtout de Shaq, les notes de 50 se sont enchaînées jusqu’à ce que Gordon craque sur son dernier dunk.

C’est Will Barton qui est le premier à s’élancer avec un « reverse between the legs » réussi du premier coup mais sans réelle saveur. Les juges n’ont pas été impressionnés et lui donnent un médiocre 44.

Après deux échecs, Andre Drummond réussit son dunk avec un lancer derrière la ligne de fond et une balle captée en l’air. Rien de bien épatant non plus. Avec son gabarit, Drummond n’a pas le « hangtime » d’un arrière ou d’un ailier et ce type de dunk n’est pas franchement fait pour lui. Note de 36 pour le pivot des Pistons.

Troisième joueur à s’élancer, Gordon réalise un dunk sympathique en 360 avec balle derrière le dos et reçoit un 45.

Enfin, le tenant du titre, LaVine est le dernier à entrer en scène et met tout le monde d’accord avec un « behind the back-dunk » où il semble rester en l’air pendant 10 secondes. 50, soit la note parfaite, sous les yeux d’un Tracy McGrady bluffé.

Drummond et Barton craquent

Pour le 2e dunk, c’est le joueur avec le score le plus faible qui commence. Andre Drummond reçoit l’aide de Steve Nash en mode football (comme à l’époque d’Amar’e Stoudemire). Après quelques essais infructueux, il passe enfin son dunk et termine avec une note très faible de 39. Merci, au revoir. Will Barton est le suivant et n’arrive pas à convertir l’une de ses trois tentatives. Décevant pour un dunkeur de sa trempe. Il termine avec un score de 30 et passe à la trappe. Gordon demande l’aide à la mascotte du Magic, Stuff, et passe un dunk de très haut niveau en sautant par dessus le dragon vert et passe la balle entre ses jambes avant de finir main droite. Parfait… ou presque. Gordon ne marque que 49 points en raison d’un 9 donné par Shaq, sous les sifflets du public.

Zach LaVine quant à lui est aidé par Andre Miller pour son second dunk de la soirée. Encore une fois, il fait se lever la foule avec un dunk en alley-oop en décollant depuis la ligne des lancers-francs. Là aussi, le score est de 49 avec un 9 de Shaq, encore une fois conspué. LaVine et Gordon sont logiquement en finale.

gordon-dunk-assis

Aaron Gordon pousse Zach LaVine à se dépasser

Dès l’entame de la finale, Gordon place la barre très haute avec un dunk en très haute altitude assisté de la mascotte du Magic. Il reçoit la note maximale de 50. Derrière, LaVine réalise un dunk relativement similaire à celui de Gordon, mais sans la passe de la mascotte. Lui aussi reçoit un 50. Pour son 2e dunk, Gordon utilise encore Stuff et passe la balle derrière ses mollets avant de finir avec la tête dans les nuages. Fabuleux. Un vrai travail de contorsionniste au milieu des étoiles.

La réponse de LaVine ? Un windmill depuis la ligne des lancers-francs. Pour la première fois de l’histoire, il y a quatre dunks parfaits à la suite. Du coup, une mort subite est organisée pour départager les deux joueurs.

Gordon remplace Stuff par Eldrid Payton pour la prolongation et plante un « reverse 360 windmill » avec passe contre le côté de la planche. Évidemment, c’est un 50. LaVine passe lui un « rider renversé » en partant derrière le panier. Là encore, 50.

Il fallait bien un vainqueur…

Nous en sommes à six notes de 50 de rang. Deuxième overtime ! Gordon tente cette fois de lancer la balle contre l’horloge des 24 secondes mais échoue par deux fois avant de réaliser un dunk « à la Dominique Wilkins », soit un double pump arrière de toute beauté.

Sans doute à cause de ses deux échecs, il reçoit un 47 et ouvre la porte à une victoire de LaVine. Le joueur des Timberwolves ne se prive pas de ce cadeau et l’emporte avec un « eastbay »… depuis la ligne des lancers-francs.

Il conclut la soirée avec un 50 pour conserver son trophée de meilleur dunkeur mais annonce qu’il souhaite partager le titre avec Gordon après leur magnifique combat qui fera date dans l’histoire.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *