Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CLE
CHA1:00
DEN
HOU3:00
GSW
ATL4:30
News

À propos du « Hack-A-Player », la NBA ne va pas changer le règlement « pour deux joueurs »

NBA: MAY 14 Rockets at ClippersLe « Hack-a-Player », terme inventé du temps où Shaquille O’Neal terrorisait les raquettes de la NBA, n’est pas près de disparaitre, selon le commissioner Adam Silver.

« Je ne dis pas qu’il ne disparaitra jamais, et nous continuerons de regarder ça de près, » déclare-t-il sur ESPN Radio. « Nous avons eu de longues discussions cet été avec la commission examinant les règles et la décision qui a été prise est de ne pas changer le règlement et de garder un oeil sur ce qui va se passer cette saison. C’est aussi mon avis personnel. »

Adam Silver reconnait que c’est une situation délicate et il comprends les arguments des deux camps.

« C’est évidemment nuisible d’un point de vue esthétique et d’un point de vue du spectacle proposé à nos fans, je le comprends parfaitement, » explique-t-il. « Mais d’un autre côté, j’entends des milliers de coachs à travers le monde qui me disent que l’on ne peut pas changer cette règle. Quelle leçon donnera-t-on à nos enfants ? Les gamins qui jouent au basket doivent apprendre à tirer des lancers-francs, un élément fondamental du jeu. »

« DeAndre Jordan doit simplement mettre ses lancers »

Bien évidemment, cette règle concerne essentiellement deux joueurs : DeAndre Jordan (41.7% en carrière) et Dwight Howard (57.3%). Ces deux joueurs sont régulièrement victimes de fautes intentionnelles destinées à les envoyer sur la ligne des lancers-francs. Les défenses misent sur leur fait qu’ils manqueront leurs deux tentatives, ou au pire qu’ils ne feront qu’un médiocre 1 sur 2.

« Si nous changeons de règle, cela pose un problème d’équité car cela affecterait essentiellement deux équipes et deux joueurs, » insiste Adam Silver. « DeAndre Jordan et Dwight Howard. Ils représentent l’immense majorité des cas de faute de ce genre. »

La réponse du patron de la ligue ?

« DeAndre Jordan doit tout simplement devenir un meilleur shooteur de lancers-francs, » plaisante-t-il.

Malgré l’impact de cette stratégie sur la fluidité des matchs, les téléspectateurs ne quittent que très rarement leur canapé lorsque elle est utilisée.

« C’est fascinant de regarder les audiences minute par minute, » déclare Adam Silver. « Les fans ne changent pas de chaine lorsque cela se produit. Je pense que c’est une stratégie mise en place par Gregg Popovich et d’autres grands coachs, et cela explique en partie la fascination des gens pour ça. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *