Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

[document] La Génération Dorée de l’Argentine

argentineLes fans des Bleus ont encore du mal à avaler l’indigeste défaite en demi-finale du dernier Euro face à l’Espagne, ce rival éternel ! Mais pensez aux Argentins de la génération dorée des Manu Ginobili, Andres Nocioni, Fabricio Oberto et autres Luis Scola…

Les regrets éternels

En finale de la Coupe du Monde 2002, à Indianapolis, l’Albiceleste a dû baisser la garde face à la Yougoslavie de Dejan Bodiroga. Après avoir mené pendant quasiment tout le match (comme les fameuses 37 minutes des Bleus), les coéquipiers d’un Manu Ginobili blessé et dépité sur le banc ont vu leur rêve d’or mondial brisé dans une fin de match asphyxiante… puis en prolongation, sous les tirs de loin de Peja Stojakovic.

Incapables de terminer le travail sous la pression constante de l’adversaire, tout aussi expérimenté et roublard, l’Argentine a cédé tout près du but. Demandez à Luis Scola ce qu’il pense de ce dernier ballon perdu face à la trappe yougoslave en fin de temps réglementaire.

« Je savais que j’avais l’occasion d’être champion du monde. Et je n’en ai pas profité. C’est le genre d’opportunité qui ne se présente pas plusieurs fois, » vous répliquera-t-il.

Demandez également à Hugo Sconochini s’il n’y avait pas faute de Marko Jaric sur son ultime incartade au panier dans la dernière poignée de secondes précédant le gong final. Trahis par leurs nerfs, privés de leur star, les Argentins ne seront pas champions du monde.

« Je voulais me tuer, » commente un Pepe Sanchez encore tout retourné.

Le jeune Manu

Ce documentaire est aussi l’occasion de découvrir des images rarissimes du jeune Manu Ginobili à ses débuts. Complètement obsédé par sa taille, il atteindra finalement le 1m98, la taille de Michael Jordan, pour aller à son tour placer des dunks tonitruants sur les défenseurs adverses. Véritable phénomène dans son pays, Gino va bientôt être le porte-drapeau de son pays pour ce qui est du basket (il le sera littéralement pour les JO de Pékin en 2008). Brillant au Kinder, il atterrira chez les Spurs pour l’immense carrière qu’on connait (et ce n’est pas fini).

Moins connu dans cette fantastique épopée, c’est l’entraîneur des équipes de jeunes, Guillermo Vecchio. Carrément fantasque et perfectionniste, Vecchio a formé cette génération en lui donnant non seulement la dureté physique, au terme d’entraînements interminables (six heures par jour, dit Alejandro Montecchia) mais aussi, et surtout, l’ambition d’aller loin… en NBA notamment ! Sélectionneur national, Vecchio a ramené l’Argentine aux JO en 1996, lançant parfaitement cette « génération dorée ».

Les aficionados du basket espagnol se régaleront également de la triplette basque formée par Nocioni, Oberto et Scola, à la grande époque. Débarqués en masse au début des années 2000 sur les plus hauts plateaux, en Europe comme en Amérique, les joueurs argentins de cette génération ont bien roulé leur bosse depuis leurs premiers exploits en jeunes.

Après la médaille d’or de 1995 aux Pan Am Games, l’Argentine a ensuite enchaîné une médaille d’or aux championnats d’Amérique en 2001, une médaille d’argent au Mondial de 2002, une médaille d’or olympique en 2004 à Athènes et enfin une médaille de bronze à Pékin en 2008. Au passage, il y eut d’autres breloques sur le territoire américain (4 en argent, 3 en bronze et une autre en or en championnat des Amériques). Une manière de s’assurer que cette génération a bel et bien marqué son époque…

Comme nos Bleus, certains se rapprochent de la retraite (Manu Ginobili, Andres Nocioni) alors que d’autres ont déjà franchi le pas (Fabricio Oberto, Hugo Sconochini). D’autres encore (Luis Scola) ne veulent pas encore raccrocher… La passion au corps, le basket dans la peau.

Vidéo en cours de chargement...



A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés