News Résumé

Philly – Atlanta : Al Horford en mode triple double

Coach Budenholzer a parfaitement bien jugé le danger pour ce déplacement à Philadelphie. Car Atlanta n’a pas souffert des absences de Teague, Carroll, Millsap et Antic, et l’a emporté 105-87 en s’appuyant sur un Al Horford extraordinaire. Le pivot d’Atlanta s’est offert le premier triple-double de sa carrière grâce à son jeu de passe diaboliquement efficace (21 pts, 10 rbds, 10 pds). A ses côtés, c’est tout le collectif des Hawks qui a donné sa pleine mesure (34 passes sur 42 paniers marqués). Irrésistibles, les coéquipiers de Kyle Korver en sont désormais à 9 succès de rang (30v-8d). Une bien triste fin de série pour Philly en revanche, qui restait sur deux victoires consécutives et qui a en plus perdu Tony Wroten, à nouveau touché au genou en 2e mi-temps.

Horford sert show

Logiquement, les Hawks s’en remettent à Al Horford en attaque pour entamer la partie. Le pivot d’Atlanta, associé à Muscala à l’intérieur, débute par un dunk, un alley-oop et 9 points en premier quart-temps (20-25). Horford se montre ensuite précieux en point de fixation, et parvient grâce à son jeu de passe, à ressortir proprement pour Schroder et Bazemore à 3 points (24-30). Le jeu offensif des Sixers d’une pauvreté affligeante, n’arrive plus à marquer pendant 5 longues minutes et finit par le payer. Kyle Korver dégaine par deux fois derrière l’arc, puis, sur une nouvelle passe de Horford, la 7e de la soirée, Mike Scott marque à son score à 3 points pour offrir 12 longueurs d’avance aux siens à la pause (37-49).

Atlanta à +20 après trois quart-temps

Horford reprend le match sur le même ton au retour des vestiaires, en piégeant à chaque fois la défense adverse grâce à ses caviars. Pour Schroder, Muscala, ou Korver à 3 points, afin d’égaler son record de passe en carrière (43-58). McDaniels, l’un des rares Sixers avec Carter-Williams à ne pas avoir sombré cette nuit, réchauffe le public d’un dunk explosif ligne de fond (47-60). Une petite éclaircie dans un match dominé de la tête et des épaules par les troupes bien qu’amoindries de Coach Budenholzer. Les Hawks se mettent à l’abri dès la fin du 3e quart-temps en faisant contribuer le vétéran Elton Brand à la marque ou Shelvin Mack qui, à 3 points (74-53).

Confiance et efficacité

Al Horford soigne son triple-double en se montrant toujours aussi efficace dès le début du 4e quart-temps (62-82). Atlanta déroule son basket chatoyant en attaque, et tout le monde prend sa part du gâteau, même Elton Brand, qui se fend d’un dunk après un rebond offensif (74-96). Payne et Mack terminent le travail et sonnent la fin du calvaire pour les Sixers, battus 87-105, à moitié hués par le peu de public restant.

Malgré l’ampleur de l’écart, coach Brown n’a pas à rougir, car Atlanta est tout simplement une équipe en grande forme et en pleine confiance. Avec 22 succès acquis en 24 matchs depuis le 28 novembre dernier, les Hawks sont sur les traces des plus belles histoires de leur franchise. Ils tenteront d’aller chercher une 10e victoire consécutive ce soir à Boston, une mission qui semble réalisable. Les Sixers remettront le couvert à Toronto dans le même temps.

[box boxscore_130115_phi-atl]

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *