News

Tobias Harris – Channing Frye : une affaire de famille

Quand Channing Frye a signé au Magic le 8 juillet dernier, c’est Tobias Harris qui a dû être content. En effet, le jeune ailier du Magic va retrouver son cousin dans son équipe, la saison prochaine.

En manque de shooteurs, Orlando a signé coup sur coup Ben Gordon et Channing Frye, deux vétérans du circuit NBA qui chapeauteront également la jeune troupe du Magic. Et pour Tobias Harris, c’est d’autant plus vrai que Channing Frye est depuis longtemps un modèle. 

« Je suis la carrière de Channing depuis le lycée et l’université. Quand j’ai vu qu’il arrivait en NBA, ça m’a énormément motivé pour y arriver à mon tour, » raconte Tobias sur NBA.com. « Ça m’a prouvé que tout était possible. C’était déjà un rêve pour moi de jouer en première division à l’université et Channing m’a montré aussi que je pouvais jouer en NBA. C’était énorme pour moi. »

Réunis sous le même maillot, Frye et Harris sont bien conscients de leur chance. Leurs mamans, deux soeurs, ont déjà tout organisé pour se retrouver à Orlando et faire des sorties en Floride. Et sur le terrain, Tobias (22 ans) a hâte de jouer avec son aîné Channing (31 ans) pour aider le Magic.

« Avec Channing, on va avoir un meilleur spacing et plus de polyvalence. Sa capacité à tirer à trois points va tous nous aider car les défenseurs ne peuvent pas le laisser seul. À Phoenix, il fallait toujours le surveiller et savoir où il était sur le terrain. Et puis, plus personnellement, il va me donner des conseils pour prendre soin de mon corps. C’est un vétéran de la ligue et il a toujours montré qu’il était un grand compétiteur. Quand il a surmonté son opération du coeur, il a été patient et a cru en son retour. Il va beaucoup nous aider. »

Auteur d’une saison à 11 points et 5 rebonds, Channing Frye a effectivement retrouvé toute son efficacité dans le désert d’Arizona. Mais pour lui aussi, c’est un sentiment particulier de pouvoir jouer avec un membre de sa famille. Particulièrement son petit cousin qu’il a couvé du regard et vu grandir.

« Pour être honnête, Tobias travaille plus dur que moi. Et je travaille dur. Mais la clé pour lui, c’est de se relâcher et de montrer ce qu’il bosse à l’entraînement. Il a les qualités, le physique et l’intelligence pour réussir. J’espère que je pourrais l’aider à mettre tout ça en place pour qu’il devienne un scoreur d’élite. »

Le Magic n’en espère pas moins, lui qui a tout misé (ou presque) sur une bande de jeunes loups emmenée par Tobias Harris donc… mais aussi Victor Oladipo, Nikola Vucevic, Moe Harkless ou encore Elfrid Payton et Aaron Gordon, les deux derniers arrivés.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *