Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
DET50
NOR56
TOR
MIL0:00
SAS
UTH1:00
NYK
CHA1:30
Histoire News

Le documentaire sur la draft 1984 tient ses promesses

Michael Jordan & Akeem OlajuwonAprès la Dream Team en 2012, le Docteur Julius Erving l’an  passé, la NBA avait encore fait monter la sauce pour ces playoffs en annonçant la sortie d’un documentaire riche en témoignages exclusifs à propos de la mythique classe de draft 1984. Cette dernière est considérée, pour beaucoup d’observateurs, comme la meilleure cuvée, loin devant celle de 2003 de LeBron, Carmelo et Dwyane entre autres. BasketUSA a vu le docu en question, et le résultat est très séduisant. 

Olajuwon, Jordan, Barkley, Stockton… et Dan Trant !

Et on y voit successivement un Michael Jordan jeune, très confiant et remonté comme un coucou après son choix en troisième position seulement. Il est effectivement passé après Hakeem Olajuwon et Sam Bowie dont les cas sont aussi examinés. Charles Barkley débarque lui sur la scène avec des casseroles à propos de son poids alors que l’inconnu de Gonzaga, John Stockton raconte qu’il a vécu la draft à la maison, n’en croyant pas ses yeux !

« Jamais je n’ai pensé pouvoir jouer en NBA, je m’étais renseigné sur la possibilité d’aller joueur en Europe après la NCAA. »

Le documentaire réussit dans la mesure où on y découvre beaucoup d’images d’archives rares, faisant le lien entre le camp d’entraînement de Team USA en 1984, où Stockton et Barkley ont été recalés et l’ordre de sélection le jour de la draft ; entre le jeune Carlisle à la grande époque des Celtics et le titre récent des Mavs en 2011… ou encore, plus étonnant, entre Dan Trant, le n°228, le tout dernier choix de la draft 84 et les attentats du 11 septembre 2001 !

Au niveau des images comme des témoignages, nombreux et divers, le résultat final est magnifique. L’histoire de Dan Trant, décédé dans les attentats du 11 septembre, y ajoute un aspect émotionnel, évidemment touchant. Mais on y découvre surtout une multitude de parcours très différents. Parmi eux, celui de Rick Carlisle (70e choix !)  est intéressant car il passe (très rapidement) du titre de champion des Celtics en 1984, dès son année rookie donc, à une reconversion inattendue dans le coaching.

« Je suis arrivé et j’ai vu Bird, McHale, Parish, Johnson. Whaouuu. Je dois rêver. »

Oscar Schmidt, le plus grand scoreur de l’histoire

Car elle est encore méconnue, la trajectoire d’Oscar Schmidt est marquante. Le documentaire rappelle ainsi la performance énorme du scoreur brésilien contre Team USA, composée de David Robinson, Danny Manning, Rex Chapman ou Dan Majerle. Mené à la pause, le Brésil a finalement décroché l’or contre les ricains tout puissants derrière un Oscar lui aussi en or massif. De fait, il a scoré 25 de ses 46 points en seconde mi-temps (120-115) pour ce qu’il décrit lui-même comme «  le plus grand match de sa vie ». Kobe Bryant commente même l’événement dans le documentaire, se rappelant sa rencontre en 2008 avec son idole de jeunesse.

« En Italie, j’ai grandi en regardant Oscar Schmidt. Il était mon Larry Bird. »

Outre Jordan, Olajuwon, on découvre (ou redécouvre) des histoires de basket qui marqueront la ligue sur plusieurs décennies (celle de Leon Wood, le journeyman devenu arbitre est elle aussi notable), et les entrées au Hall of Fame comme ultime honneur pour 4 d’entre eux. Désormais diffusé sur NBA TV, Draft 84 devrait régaler les jeunes et les moins jeunes fans de la ligue américaine.

Le trailer

[videopub http://www.youtube.com/watch?v=xE-NWQyijmg]

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *