Histoire News

Le jour où Allen Iverson a porté le premier manchon

iversonC’est désormais un objet que beaucoup de joueurs de basket à travers le monde utilisent dès qu’ils posent le pied sur un parquet. Que ce soit sur le bras du shooteur comme LeBron James ou sur les deux bras comme Dwight Howard, le « manchon» est devenu un accessoire incontournable du basketteur.

Un bas de contention réadapté

À l’origine de ce mouvement, on retrouve Allen Iverson ! Non content d’avoir déjà popularisé le bandeau sur les parquets de la Grande Ligue, l’icône des Sixers a effectivement inauguré cette nouvelle mode, le 21 janvier 2001.

Gêné au coude alors qu’il cumule plus de 30 points par match pour la première fois de sa carrière, The Answer se voit proposer par son staff de porter un bas de contention découpé et (un tantinet) réadapté pour maintenir son bras et soulager la douleur. Le préparateur physique des Sixers, Lenny Currier, se souvient :

« On a utilisé cette gaine pour aider Allen lorsqu’il avait des douleurs au coude. Mais, vous connaissez Allen, une fois que les autres joueurs ont vu qu’il utilisait ça, ils ont tous suivi son exemple. »

Si les joueurs NBA ont bien emboîté le pas d’Iverson sur ce manchon expérimental, la marque Under Armour s’est quant à elle engouffrée dans la brèche ouverte. La compagnie naissante s’est de fait empressée de fournir une demande croissante… même si les débuts ont forcément été artisanaux.

Des maisons de retraite aux parquets de la NBA

« Leur version était plus longue et disposait de coloris rouge, bleu, noir et blanc afin d’être assorti à chacun des maillots qu’il pouvait porter pendant les matchs. C’était une vieille dame qui les rapiéçait un à un à la main. Et Allen a tellement apprécié le produit qu’il a fini par lui donner un de ses maillots autographiés pour la remercier de son travail, » confie Currier au New Yorker.

Suffisamment légère pour ne pas modifier le geste de shoot du génial lutin, la « manche de shooteur » est entrée depuis dans l’arsenal du basketteur moderne : que ce soit pour le style comme pour le confort.

À l’époque, il était pourtant bien difficile de croire qu’un bas de contention, surtout connu pour peupler les maisons de retraite de Floride et d’ailleurs, allait envahir les parquets de la NBA avec Allen Iverson, l’idole des rues, comme porte-drapeau.

« J’essayais juste d’aider un de mes joueurs blessés. Je me dis maintenant que j’aurais certainement dû déposer un brevet… » conclut Lenny Currier.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *