News Résumé

Philadelphie – Orlando : Carter-Williams et Oladipo dans l’histoire !

Coincés dans le ventre mou de la conférence Est, Orlando et Philadelphie nous ont offert un superbe spectacle avec du suspense et des performances incroyables, comme les triple double des rookies Michael Carter-Williams et Victor Oladipo, ou encore les 43 points d’Arron Afflalo ! Si Glen Davis avait arraché la prolongation sur un 3-points improbable, ce sont finalement les coéquipiers de Thaddeus Young (25 pts, 12 rbds) qui s’imposent 126-125 après 10 minutes supplémentaires. Mais quel match !

MVP

Michael Carter Williams Après une première quinzaine de novembre stratosphérique, Michael Carter-Williams était rentré dans le rang, mais le voilà qui réussit le premier triple double de sa jeune carrière professionnelle avec 27 points, 12 rebonds et 10 passes. S’il a eu besoin de deux prolongations pour y parvenir, il a tout de même su organiser le jeu de Philadelphie avec brio tout en étant agressif en attaque. Clairement, il a passé un cap en attaque en étant beaucoup plus actif et recherchant plus le contact dans la peinture.

Le fait du match

Le Duel Carter-Williams / Oladipo. Considérés comme les deux favoris pour le titre de Rookie of the Year, les deux débutants ont chacun signé un triple double dans ce match, et c’est tout simplement une première dans l’histoire de la NBA. Si l’ancien meneur de Syracuse a été plus précieux pour son équipe dans cette rencontre, Oladipo a continué à jouer son jeu et à harasser la défense adverse pour inscrire des paniers dans la raquette. Après un tel duel, on peut s’attendre à ce qu’une saine mais spectaculaire rivalité naisse engtre les deux hommes.

Le bide

Le banc du Magic. Avec 9 points inscrits, 10 rebonds récupérés et 5 passes décisives distribuées, le banc du Magic n’a pas tenu son rang ce soir.  Habitué à être plus efficace que cela, il est l’une des raisons de la défaite d’Orlando.  Niko Vucevic, Jameer Nelson et Tobias Harri absents, Jacques Vaughn, le coach, a été contraint de faire jouer Afflalo, Davis ou Oladipo plus de 50 minutes dans ce match.

La satisfaction

Aaron Afflalo. Une soirée historique pour l’ancien pensionnaire d’UCLA puisqu’il bat son record de points en carrière avec 43 unités au compteur. Une prouesse tant son duel à distance avec Trevor Ariza lors du précédent match lui avait pompé de l’énergie. Mais comme Paul George la veille face aux Blazers, ses 43 points ne sont pas synonymes de victoire.

La stat

22. Soit la différence de rebonds pris entre les 76ers et l’équipe d’Orlando. Vucevic absent, les troupes de Brett Brown sont allés chercher 12 rebonds offensifs de plus que leur adversaire. C’est l’une des clés de ce succès.

La déclaration

« Ce n’est pas moi contre Oladipo. C’est Sixers contre le Magic. C’est un sport collectif, et ce soir, mon seul objectif était de gagner. » Michael Carter Williams.

Vidéo en cours de chargement...



[box boxscore_031213_phi-orl]

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *