Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
ORL
TOR1:00
WAS
LAC1:00
MIA
BRO1:30
NYK
POR1:30
News

Marreese Speights s’investit dans un LinkedIn du basket

Passé de Cleveland à San Francisco, Marreese Speights n’en a pas perdu pour autant sa philanthropie et son envie de bien faire. Preux cavalier s’il en est, Speights s’est effectivement mis en tête d’aider les jeunes basketteurs qui ne reçoivent pas nécessairement l’attention qu’ils méritent en s’associant au projet InRecruit.

Créer un réseau basket

InRecruit, comme aiment à le dire leurs créateurs Joseph Rocco et son associé, l’ancien joueur NBA, Malik Allen, c’est un peu le LinkedIn du basket. Il s’agit de donner une visibilité à certains jeunes talentueux qui ne sont pas forcément dans les lycées ou les universités qui attirent les scouts.

« Il y a de plus de plus de gosses qui ne sont jamais repérés parce qu’ils ne sont pas dans la bonne école ou ne vivent pas dans la bonne région » rappelle Speights lors d’une interview accordée au site Golden State Of Mind. « On en voit beaucoup dans le monde du basket, au lycée notamment, avec des jeunes qui sautent de lycée en lycée. Et ça arrive parce que les jeunes ne sont pas véritablement guidés et qu’on leur fait miroiter qu’ils auront plus d’exposition, un meilleur entraîneur, une meilleure équipe… »

Comme ses nouveaux coéquipiers Stephen Curry, Andrew Bogut ou David Lee qui tous organisent des camps d’été, Speights cherche donc lui aussi à aider les jeunes basketteurs à trouver leur voie… Comme un Kevin Garnett qui avait, par exemple, changé de lycée quittant sa Caroline du Nord natale pour se rendre au lycée Farragut de Chicago où son potentiel était davantage mis en valeur.

Promouvoir l’égalité des chances

Pas scout à proprement parler, Speights reste un interlocuteur de prestige pour ses jeunes qui ignorent quasiment tout de la marche à suivre pour devenir professionnel. Et le réseau s’agrandit en permanence, et encore à l’heure de ces lignes, avec Marquis Teague des Bulls, Kyle Lowry des Raptors ou encore Jay Wright (le coach de Villanova en NCAA) qui apportent à leur tour leurs réseaux de connaissance au dispositif déjà en place.

« On prend les gamins qui n’ont pas les bonnes relations mais qui sont des diamants bruts, et on les place sur le site pour qu’ils obtiennent la même exposition que tous les autres. »

Egalement sur la brèche pour mettre en relations certains confrères journalistes et les acteurs du basket qu’ils veulent avoir en interview, InRecruit agit essentiellement au niveau universitaire, mais également plus bas et plus jeune auprès de certains talents exceptionnels. Si l’expérience s’avère concluante, c’est le basket en entier qui en sortira grandi avec une hausse du niveau général.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *