Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
BRO
LAC0:00
CHA
PHI1:00
IND
ATL1:00
ORL
LAL1:00
NOR
DEN1:00
BOS
UTH1:30
CHI
TOR2:00
HOU
SAC2:00
DAL
GSW2:30
PHO
OKC3:00
News

Jimmy Butler, itinéraire d’un enfant pas gâté

NBA: FEB 13 Bulls at Celtics

« Je n’aime pas ton regard. Va-t’en ».

Ce sont les derniers mots que Jimmy Butler a entendus de la part de sa mère. Il avait 13 ans. Son père était parti des années auparavant et le jeune adolescent était jeté dans les rues de Tomball, au Texas, sans argent et sans famille chez qui se réfugier. Avec le seul sentiment d’être abandonné de tous.

« S’il-vous-plait, je sais que vous allez écrire quelque chose sur moi. Mais je vous le demande, n’écrivez pas quelque chose pour que les gens me prennent en pitié », demandait-il à Chad Ford en 2011. « Je déteste ça. Il n’y a rien sur quoi s’apitoyer. J’aime ce qui m’est arrivé. Ça a fait de moi ce que je suis. Je suis content d’avoir affronté tout ça. S’il-vous-plait, que vos lecteurs ne me prennent pas en pitié ».

Recueilli à 17 ans par une famille de sept enfants

Pourtant, l’adolescence de Jimmy Butler ressemble bien à un cauchemar. Pendant des années, il va dormir chez des amis en allant d’une famille à l’autre, espérant juste passer la nuit au chaud.

Jusqu’à ce qu’à ses 17 ans, lorsqu’il croise Jordan Leslie sur les terrains de basketball. Les deux lycéens s’affrontent dans un concours à trois points et deviennent amis. Jimmy Butler en profite pour rester coucher le plus souvent possible. D’habitude, cela ne dure que quelques semaines mais cette fois, il obtient une vraie place dans la famille, fait ses corvées et finit par devenir le huitième enfant de Michelle Lambert.

« Je lui ai dit que mes enfants le voyaient comme un exemple », confie cette femme d’abord réticente car la famille ne roule pas sur l’or et il y a déjà du monde à nourrir. « Il devait éviter les problèmes. Il devait travailler dur à l’école. Il devait être un modèle. Et vous savez quoi ? Jimmy l’a fait. Tout ce que je lui demandais, il le faisait sans poser de questions ».

Une éclosion tardive à Marquette

Enfin stabilisé, le jeune basketteur doit rattraper son retard. Mais ses exploits au lycée n’attirent pas les grosses universités. Il joue un an dans une petite fac du Texas avant d’être enfin repéré par Marquette. Transféré, il ronge son frein derrière Wesley Matthews et Lazar Hayward. Mais peu importe.

« J’ai appris des meilleurs. Ils m’ont enseigné comment jouer et comment être un homme. Je savais que pour réussir, il fallait que je sois plus qu’un attaquant. Il fallait que je sois un leader. Il ne suffisait plus que je marque des points, il fallait que je fasse ce dont l’équipe avait besoin. Je voulais être l’âme de l’équipe, quelqu’un sur qui mon coach pouvaient compter. C’est ça que je voulais être ».

Après deux belles dernières saisons à Marquette, Jimmy Butler s’est finalement présenté à la draft 2011. Là, il a impressionné lors des camps avant d’être choisi par Chicago en 30e position. Deux ans plus tard, il est devenu un défenseur précieux pour les Bulls. Un autre combattant qui a disputé l’intégralité des trois derniers matches de l’équipe durant ces playoffs !

« Rien n’est impossible »

« Son histoire est l’une des plus incroyables que j’ai pu voir durant ma carrière », confiait un GM en 2011. « Il y a eu tellement de moments dans sa vie où il a été poussé vers l’échec. Et à chaque fois, il a renversé des montagnes. Quand vous lui parlez, même s’il ne veut pas trop évoquer sa vie privée, vous avez juste le sentiment que ce gamin a de la grandeur en lui ».

Et il en fallait pour se reconstruire après avoir été abandonné de tous, si jeune. Aujourd’hui, Jimmy Butler a regagné la confiance qu’on lui avait longtemps refusé. Et cela rejaillit sur son jeu.

« Tout ça m’a appris que tout est possible. Toute ma vie, les gens n’ont pas cru en moi. Même ma mère. Au lycée, les gens me disaient que j’étais trop petit et pas assez rapide pour jouer au basketball. Ils ne connaissaient pas mon histoire. Parce que sinon, ils auraient su que rien n’est impossible ».

Remerciements : xMrBigShotx
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *