Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
HOU
POR2:00
SAS
PHO2:30
LAC
TOR4:30
Histoire News

[records à battre] Les interceptions

A quelques semaines du début de la saison, nous avons décidé de vous présenter les différents records historiques réalisés sur une seule saison dans plusieurs catégories depuis l’apparition de la NBA (attention, on parle uniquement de saison régulière).

Place aujourd’hui aux meilleurs pickpockets des parquets, le spécialistes de la « steal ».

Avant de débuter, sachez que nous sommes remontés, pour cette série d’articles, aux origines de la NBA, c’est-à-dire à la saison 1949-50. A l’époque, la ligue ne comptait que 17 équipes qui disputaient entre 62 et 68 rencontres. Le format a par la suite évolué jusqu’en 1967-68 où le format « 82 matches » a été adopté.

Côté statistiques, seuls les points, les passes, les tirs (la ligne des 3-pts n’existait pas), les lancers-francs et les fautes étaient comptabilisées mais les choses ont rapidement évolué.

Rappelons également que la NBA, afin de permettre aux joueurs d’être éligibles dans ces différentes catégories, a toujours mis en place des quotas (nombre de matches joués ou total d’interceptions réalisées dans ce cas) qui ont évolué au fil du temps.

Concernant les interceptions, cette statistique est apparue lors de la saison 1973-74. Avec 2.68 ballons volés par rencontre, Larry Steele, joueur des Blazers, est le premier leader de l’exercice.

(pour info, la première équipe citée est toujours celle du joueur concerné)

Records d’interceptions sur un match

11 interceptions : Larry Kenon – Spurs vs. Kings (26 décembre 1976)
11 interceptions : Kendall Gill – Nets vs. Heat (3 avril 1999)
10 interceptions : 13 joueurs ont réussi cette performance dans l’histoire de la NBA mais les plus marquants restent Alvin Robertson qui y est parvenu 4 fois (3 fois avec les Spurs, 1 fois avec les Bucks) et Clyde Drexler (2 fois).  Jerry West, Fat Lever, Michael Jordan, Kevin Johnson font également partie de la liste.

*On notera également la performance de Fat Lever qui, en 1985, a réussi de l’exploit de voler 8 ballons dans un seul quart-temps !

Records d’interceptions sur une saison

301 interceptions : Alvin Robertson – Spurs (1985-86) soit 3.7 int/m
281 interceptions : Don Buse – Pacers (1976-77) soit 3.5 int/m
265 interceptions : Michael Ray Richardson – Knicks (1979-80) soit 3.2 int/m
263 interceptions : John Stockton – Jazz (1988-89) soit 3.2 int/m
261 interceptions : Don « Slick » Watts – Sonics (1975-76) soit 3.2 int/m
260 interceptions : Alvin Robertson – Spurs (1986-87) soit 3.2 int/m
259 interceptions : Michael Jordan – Bulls (1987-88) soit 3.2 int/m*
246 interceptions : Alvin Robertson – Bucks (1990-91) soit 3.0 int/m
244 interceptions : John Stockton – Jazz (1991-92) soit 3.0 int/m
243 interceptions : Alvin Robertson – Spurs (1987-88) soit 3.0 int/m

* Avec Hakeem Olajuwon (1988-89) et Scottie Pippen (1989-90), Michael Jordan est l’un des trois joueurs  de l’histoire à avoir volé au moins 200 ballons et contré 100 tirs lors d’une même saison.
Il est en revanche le seul à avoir réussi cette performance deux fois (1986-87 et 1987-88).

Meilleures moyennes d’interceptions sur une saison

3.67 interceptions par match : Alvin Robertson – Spurs (1985-86)
3.47 interceptions par match : Don Buse – Pacers (1976-77)*
3.43 interceptions par match : Magic Johnson – Lakers (1980-81)
3.23 interceptions par match : Michael Ray Richardson – Knicks (1979-80)*
3.21 interceptions par match : Alvin Robertson – Spurs (1986-87)
3.21 interceptions par match : Johns Stockton – Jazz (1988-89)*
3.18 interceptions par match : Don « Slick » Watts – Sonics (1975-76)*
3.16 interceptions par match : Michael Jordan – Bulls (1987-88)
3.04 interceptions par match : Alvin Robertson – Bucks (1990-91)
3.03 interceptions par match : Alvin Robertson – Spurs (1988-89)

* Ces années-là, Buse, Richardson, Stockton et Watts étaient également les meilleurs passeurs de la ligue

Les joueurs les plus titrés

4 : Allen Iverson – 2001 (2.5 int/m), 2002 (2.8 int/m), 2003 (2.7 int/m), 2004 (2.4 int/m)
4 : Chris Paul – 2007 (2.7 int/m), 2009 (2.8 int/m), 2011 (2.4 int/m), 2012 (2.5 int/m)
3 : Michael Jordan – 1988 (3.2 int/m), 1990 (2.8 int/m), 1993 (2.8 int/m)
3 : Michael Ray Richardson – 1980 (3.2 int/m), 1983 (2.8 int/m), 1985 (3.0 int/m)
3 : Alvin Robertson – 1986 (3.7 int/m), 1987 (3.2 int/m), 1991 (3.0 int/m)

L’info en plus

Michael Jordan (3 fois) et Allen Iverson (2 fois) sont les seuls joueurs de l’histoire à avoir terminé meilleur scoreur ET meilleur intercepteur lors d’une même saison.

Rendons également hommage à Hakeem Olajuwon et ses 1.75 interceptions par match en carrière, une moyenne tout simplement exceptionnelle pour pivot.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *