Magazine

Bogdanovic, Stackhouse, Kukoc, Gobert, Capela… Ils sont tous passés par le Cholet Mondial Basket

C’est l’un des rendez-vous de l’année pour ceux qui souhaitent découvrir la future élite du basket mondial en France.

Le Cholet Mondial Basket, tournoi U19 de référence, a lieu ce week-end, du vendredi 30 mars au lundi 2 avril à la Meilleraie, la salle du club des Mauges. Pour sa 37e édition, la compétition organisée par la Jeune France, la plus ancienne association sportive de la ville, offre encore de belles promesses avec un plateau relevé. Ce traditionnel tournoi international de Pâques est l’occasion pour les spécialistes comme pour les curieux de découvrir les jeunes talents de demain, certains anciens participants connaissant déjà une belle carrière NBA.

La liste des noms passés par le Maine-et-Loire le temps d’un week-end est ronflante. Les Français, bien sûr, y ont une place importante entre les locaux de CB (Rudy Gobert, Nando De Colo, Kevin Séraphin, Mickaël Gélabale, ou encore Rodrigue Beaubois) et ceux passés avec d’autres équipes hexagonales comme Nicolas Batum avec Le Mans ou Thomas Heurtel avec Pau-Orthez. Mais il n’y en a pas que pour les futurs internationaux français. D’autres joueurs passés ensuite en NBA ont aussi brillé le temps de quelques jours dans les Mauges. On peut penser à Toni Kukoc, Jerry Stackhouse, Elton Brand ou encore Zydrunas Ilgauskas dans le passé. Et les exemples récents sont tout aussi intéressants.

Futurs grands et totales surprises

MVP du tournoi en 2012 avec Chalon, Clint Capela s’est depuis fait sa place à Houston, où il brille cette saison avec James Harden et Chris Paul. Deux ans plus tôt, Bogdan Bogdanovic éclaboussait le Cholet Mondial de tout son talent et sa palette offensive, déjà très en avance pour son âge. Cette saison, le Serbe fait le bonheur des Kings et a confirmé qu’il était bien prêt pour la NBA – décrochant notamment le titre de MVP du Rising Stars Challenge – après sept saisons pro en Europe.

Clint Capela (Elan Chalon) avec le numéro 15 / Crédit photo : Cholet Mondial Basketball

Dans un autre registre, Toronto avait créé la surprise en sélectionnant lors de la Draft 2012 (la même que Capela et Bodganovic) le Brésilien Bruno Caboclo, inconnu du grand public et de la majorité des scouts… Sauf ceux présents à Cholet en 2011 quand le longiligne Auriverde sévissait, encore très fruste, sous les couleurs de Lance Livre Esportes. Si l’actuel coéquipier de Bogdanovic à Sacramento n’a toujours pas décollé quatre ans après, il n’en reste pas moins une de ces curiosités comme le Cholet Mondial peut en offrir chaque année.

« Ce n’est pas aussi net que ça de ressortir sur la catégorie d’âge du tournoi qu’un joueur va être appelé à jouer en NBA », précise Antoine Rivereau, président du tournoi, au micro de la radio locale Hit West. « Chaque année, on ressort du tournoi un cinq majeur, et depuis quelques années on ressent que ces joueurs vont aller à un haut niveau européen. Aller s’engager sur la NBA et mettre un ticket là-dessus, c’est moins sûr. »

Les prochains prospects semblent néanmoins déjà prêts à garnir cette liste. En 2014, le Danois Jacob Larsen, qui vient de terminer sa première saison avec Gonzaga comme pivot remplaçant, avait brillé avec Virum. La même année, le Letton Rodions Kurucs avait marché sur la concurrence avec le VEF Riga avant de se blesser au genou en demi-finale. Depuis, l’ailier de grande taille (2m08) évolue pour le FC Barcelone et a fait ses débuts en Liga ACB et en Euroligue cette saison.

Après avoir retiré son nom de la Draft la saison dernière, il est attendu en 2018 au début du deuxième tour. Même pronostic pour Elie Okobo : 12.9 pts, 4.3 passes avec Pau-Lacq-Orthez cette saison en Jeep Elite. Le néo-international français, déjà performant en 2015 avec les jeunes de l’Elan Béarnais, est annoncé entre la 31e et la 50e place de la prochaine Draft, et les Nets le suivent de très près.

Belic sur les traces de Bogdanovic

Pour cette édition 2018, un nom ressort du lot parmi les espoirs attendus à très haut niveau. À même pas 15 ans, Matija Belic sera à Cholet pour se « montrer face à des joueurs bien plus âgés que lui » nous explique le président du tournoi Antoine Rivereau. Il évolue au KK Zitko, l’ancienne formation de Bogdan Bogdanovic, fournisseur régulier du centre de formation du Partizan Belgrade. Annoncé à 1m97, Belic marche sur sa catégorie d’âge, avec 22.4 points et 11.3 rebonds de moyenne.

Pour le tester, Zitko l’emmène avec ses U19 et l’annonce au poste 2 dans son effectif, lui qui évolue habituellement ailier-fort ! « Un phénomène » résume Antoine Rivereau, à propos de ce joueur considéré en Serbie dans le Top 5 de sa génération. Outre Matija Belic, la formation de l’USK Future Stars Prague (le premier club du meneur des Wizards, Tomas Satoransky) sera à surveiller, elle qui compte dans ses rangs de nombreux internationaux jeunes.

Avant de penser à la NBA, Belic et les autres ont beaucoup de travail devant eux. Le temps du Cholet Mondial Basket, ils seront les stars de quelques jours avant peut-être de figurer parmi les étoiles de demain.

Le Cholet Mondial Basket se déroule du vendredi 30 mars au lundi 2 avril à la Meilleraie. Pour plus d’informations sur le tournoi (effectifs, tarifs, etc…), rendez-vous sur son site officiel.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *