News

Tomas Satoransky, bien plus qu’un intérimaire à Washington

Depuis qu’il est titulaire, Tomas Satoransky tourne à 11 points, 6 passes, 3 rebonds et plus d’une interception par match. Avec seulement 1.5 balle perdue en 28 minutes de jeu, le meneur tchèque assure parfaitement pendant l’absence de John Wall. Les Wizards sont tout simplement la meilleure équipe de la NBA aux passes décisives sur cette période, avec 30 par match. Une situation paradoxale même si c’est la preuve que c’est par le collectif que Washington compense l’absence de son leader.

« C’est super pour moi de jouer en NBA et d’être un élément important de mon équipe. Surtout quand l’équipe gagne des matchs », savoure Tomas Satoransky sur CBS. « Les gars me connaissent maintenant depuis un an, et ils ont confiance en moi. Ils savent ce que je peux faire. Je pense que ça m’a aidé : de connaître l’équipe et d’avoir la confiance de mes coéquipiers. J’ai réussi pas mal de bons matchs et ça m’aide aussi à mener l’équipe. Je shoote bien aussi et j’espère que je vais continuer comme ça. »

Barré lors de son année rookie, le Tchèque est enfin libéré, et ses coéquipiers se rendent bien compte de son talent.

« Il sait qu’il aura une mission difficile chaque soir mais il l’accepte », complimente Bradley Beal. « Il joue avec du coeur et de la passion. Il est bien en position et il se bat. Et offensivement, il attaque aussi. J’adore son approche du jeu. »

Il retrouve sa production barcelonaise pour ainsi dire…

Avec un tir à 3-points amélioré, et la confiance de ses partenaires, Tomas Satoransky retrouve sa production barcelonaise pour ainsi dire. Il est à nouveau à la conclusion des contre-attaques au dunk ou à la passe sur du jeu placé.

« Il joue super bien », confirme Tim Frazier. « Il joue très bien et sous contrôle. Il fait exactement ce qu’on lui demande. Il fait du super taf. »

Relégué sur le banc par Tomas Satoransky, Tim Frazier ne peut qu’admirer la progression de son coéquipier. Les blessures de John Wall lui ont offert plusieurs opportunités qu’il a saisies à chaque fois. La NBA peut enfin découvrir le phénomène Satoransky. Mais lui ne perd pas le Nord…

« On avance match par match, en essayant d’être le mieux classé pour les playoffs. On a un des pires calendriers en ce moment, donc ça va se jouer à des détails, à chaque match. »

Avec John Wall bientôt de retour, les Wizards peuvent viser haut à l’Est. Si les Raptors et les Celtics seront difficiles à rattraper, en revanche, les Cavaliers sont à portée de fusil. Une 3e place serait une belle performance puisque les Wizards (ex-Bullets) n’ont pas atteint le podium de la conférence Est depuis… 1979 !

Tomas Satoransky Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2016-17 WAS 57 13 41.8 24.3 69.7 0.4 1.0 1.4 1.6 1.1 0.5 0.7 0.1 2.7
2017-18 WAS 73 23 52.3 46.5 78.1 1.0 2.2 3.2 3.9 1.8 0.7 1.1 0.2 7.2
Total   130 18 49.4 40.6 76.0 0.8 1.7 2.4 2.9 1.5 0.6 0.9 0.2 5.2
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *