Histoire News Vidéos

La légende Kobe Bryant en 10 dates

Comme prévu, Kobe Bryant est devenu face aux Hornets, le 5ème joueur de l’histoire de la NBA à passer la barre des 30 000 points en carrière. Le plus jeune aussi.

De ses premiers points début novembre 1996 à ce panier du 5 décembre 2012, l’arrière des Lakers en a parcouru du chemin. Une à une les barres de point marqués sont tombées sous son talent, et les records aussi. Bryant est un chasseur de performances, admirateur des anciennes gloires de la NBA, mais aussi déterminé à les dépasser.

En 17 ans de carrière, difficile d’isoler des matches ou des moments d’une carrière aussi riche. Mais par 10 fois, Bryant a défié l’histoire et réussi des choses uniques. Voici donc les 10 dates qui ont fait la légende de Kobe, un scoreur d’exception.

6 février – 23 février 2003

Durant plus de deux semaines et pendant neuf matches de suite, Kobe Bryant va marquer 40 pts ou plus. Une série offensive de folie où Bryant va aussi réaliser des actions devenues des classiques de sa carrière : son poster face à Yao Ming ou son dunk d’anthologie contre Denver. Dans l’histoire de la NBA, seuls Wilt Chamberlain (au début des années 60) et Michael Jordan (en 1986-87) ont fait mieux ou aussi bien. Cerise sur le gâteau, les Lakers enregistrent 7 victoires sur ces 9 matches.

22 janvier 2006

Sa plus grosse performance. Sa plus mémorable. La plus inimaginable. Un simple match contre Toronto en hiver va se transformer en show inoubliable. Bryant avait déjà frappé les esprits avec 62 pts en 3 quart-temps en décembre 2005 contre Dallas. Mais cette fois-ci, l’arrière des Lakers joue tout le match, score 55 pts en deuxième mi-temps et dépasse tous les anciens records. Les 100 pts de Chamberlain seront les seuls à résister. Le symbole d’une saison où il devient meilleur marqueur de la ligue avec 35.4 pts de moyenne, la meilleure moyenne de sa carrière et la 8ème de l’histoire de la NBA. Pas assez toutefois pour être élu MVP…

23 décembre 2007

Quasiment deux ans après avoir passé la barre des 15 000 pts (le 6 janvier 2006 contre Philadelphie), il dépasse la barre des 20 000 pts à New York au Madison Square Garden. Un petit bijou à 39 pts, 11 rebonds et 8 passes et un avant goût d’un autre grand match à New York, un peu plus d’un an après.

« C’est unique de faire ça ici, dans cet endroit culte du sport. New York, c’est la Mecque du basket. »

16 mars – 23 mars 2007

En 4 matches, Kobe Bryant va scorer 225 pts. Une moyenne ahurissante de 56 pts à 54 % au shoot. Contre Portland, Minnesota, Memphis et New Orleans, il est tout simplement au sommet. Au sommet de cette montagne de points, c’est toujours Chamberlain qui est seul. Même Jordan n’a jamais réussi cela. Lors du 5ème match, la série s’arrête car il n’a marqué que 43 pts contre Golden State. Les Lakers étaient moribonds depuis le début de saison, et pendant une semaine, la NBA et ses fans ont vécu au rythme des paniers de Bryant.

2 février 2009

Les équipes de New York ont changé mais la performance est là. Jordan avait marqué 55 pts lors de son retour en 1995. Bernard King, l’idole du Madison Square Garden, était le recordman avec lui aussi un match à 55 pts en en 1985 et son match à 60 pts contre New Jersey, lors du Noël 1984. Vingt-cinq ans plus tard, Bryant marque 61 pts dans dans la Mecque du basket. Toujours motivé à l’idée de jouer dans cette ville et face au public si exigeant de New York, Bryant fait enfin la performance qui restera dans les mémoire des fans des Knicks. C’est le record du nouveau Garden inauguré en 1968. Avant cette date, c’est encore Wilt Chamberlain avec 73 pts qui détenait le record de l’ancien Garden. Bryant est ovationné par le Garden et adoubé par un « Meilleur que Mike » de Spike Lee.

21 janvier 2010

Une nouvelle barre mythique qui tombe dans l’escarcelle de Bryant. Face à Cleveland et LeBron James, il dépasse les 25 000 pts en carrière. Là aussi, il est le plus jeune (31 ans et 151 jours) et seulement le 14ème joueur de l’histoire de la NBA à réussir cela. Il reste pourtant modeste.

« J’ai eu la chance de ne jamais avoir de grosses blessures durant ma carrière, qui m’auraient écarté des terrains longtemps, donc j’ai pu avoir des performances régulières. »

1er février 2010

L’un de ses plus beaux records. Deux semaines après ses 25 000 pts, il devient le meilleur marqueur de l’histoire des Lakers. Un aboutissement quand on connaît l’histoire des Lakers et les joueurs qui y sont passés. D’ailleurs dans le cercle des joueurs à 30 000 pts, seul Jordan n’a pas porté le maillot jaune de Los Angeles, preuve que cette franchise est la plus grande de la NBA, avec les Celtics de Boston. En plus du record, c’est son mentor et aussi le dirigeant qui a fait le choix de le prendre à la draft 1996 qu’il dépasse ce même soir contre Memphis.

6 février 2012

En 13 mois, Bryant va passer de la 10ème à la 5ème place dans la liste des meilleurs marqueur de l’histoire de la NBA. La série commence le 7 janvier 2011 contre les Hornets, il devient le 9ème meilleur scoreur en dépassant Oscar Roberston. Trois semaines plus tard, le 28 janvier, c’est Hakeem Olajuwon, un de ses mentors aussi, qui descend d’un cran après un dunk contre Sacramento. Un mois plus tard, le 27 février, contre Oklahoma City, il dépasse Elvin Hayes et prend alors la 7ème place. Puis le 8 mars à Atlanta, Moses Malone, sur ses anciennes terres, laisse lui aussi sa place à Bryant. Enfin le 6 février 2012, Bryant chez lui à Philadelphie dépasse Shaquille O’Neal, son meilleur ennemi, et devient le 5ème meilleur marqueur de l’histoire de la NBA.

26 février 2012

C’est peut être sa performance la plus anecdotique. Mais historiquement, elle a un certain impact. Lors du All Star Game d’Orlando, Bryant est devenu le meilleur marqueur de l’histoire des All Star Game. Avec 271 pts, il efface des tablettes les 261 de Jordan. Il ne faut pas oublier que Bryant n’a pas joué les éditions 2008 (quelques secondes pour la forme) et 2010 à cause de blessures. C’était son 14ème match des étoiles, mais il n’en a joué que 12 soit un de moins que Jordan. Marquer plus de points, en moins de matches, que Jordan cela reste remarquable. Même dans un All Star, car Jordan ne prenait jamais cet évènement à la légère.

5 décembre 2012

L’entrée dans le club des 30 000 pts aux côtés de légendes du jeu comme Kareem Abdul Jabbar, Karl Malone, un ancien coéquipier, Michael Jordan et Wilt Chamberlain. Le plus jeune, à 34 ans et 104 jours. Une promesse aussi, car il est toujours le meilleur marqueur de la ligue et il ne lui manque que 1 403 pts pour dépasser Wilt Chamberlain et se rapprocher du podium. Avec 63 matches encore au compteur cette saison, Bryant a besoin de 22,5 pts de moyenne pour dépasser Chamberlain dès cette saison. Actuellement avec ses 28 pts, il ne lui faudrait que 50 matches pour devenir le 4ème meilleur marqueur de tous les temps. Le rendez-vous est donc pris pour fin mars, à moins que Bryant ne décide d’aller plus vite. Avec lui rien ne semble impossible.

Visuel : Digital Scott
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *