Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Grant Williams a du mal à comprendre sa mauvaise réputation

NBA – L’attitude de Grant Williams est-elle un problème dans le vestiaire, comme certains journalistes l’expliquent ces dernières semaines ? L’intéressé a du mal à comprendre les critiques.

Grant WilliamsOn savait qu’il était grande gueule et chambreur mais, depuis son transfert à Charlotte lors de la « trade deadline », Grant Williams fait l’objet de critiques le décrivant carrément comme un problème dans le vestiaire.

Dans la foulée de son départ de Dallas, Tim MacMahon, d’ESPN, avait ainsi expliqué que l’ancien Celtic « avait agacé beaucoup de gens » dans le Texas. L’anecdote rapportée par l’assistant GM, Michael Finley, sur un Luka Doncic qui a puni le « trashtalking » de Grant Williams à l’entraînement, peut certes aller dans ce sens, mais le GM du club, Nico Harrison, était tout de même monté au créneau pour défendre son ancien joueur.

Sauf que dans la foulée, c’est Mike Gorman, le commentateur des Celtics depuis 43 ans, qui en a remis une couche, expliquant que Grant Williams avait déjà fini par agacer tout le monde à Boston.

« C’est un huitième, neuvième ou dixième gars dans une équipe, et ces gars sont faciles à remplacer. C’est un problème dans le vestiaire. Si tu es un problème dans le vestiaire, et que tu es le huitième ou neuvième joueur de l’équipe, tu ne seras pas longtemps le huitième ou neuvième joueur parce que tu vas vite faire tes valises » lâchait-il.

Le soutien de Jayson Tatum

Des critiques difficiles à entendre pour Grant Williams, dont la principale préoccupation est de soutenir ses coéquipiers, et qui ne comprend donc pas comment il peut être un « problème dans le vestiaire ».

« Je fais de mon mieux pour rester au-dessus de ça la plupart du temps. J’ai toujours essayé de traiter les gens avec respect » explique-t-il au Charlotte Observer. « Gorman parlait simplement de ce qu’il pensait avoir vécu mais si vous demandez à n’importe lequel de mes coéquipiers au cours de ma carrière dans cette ligue, ils sauront que j’ai été un excellent coéquipier, mais aussi une personne sur laquelle ils peuvent compter, une personne à qui ils peuvent parler. C’est une chose dont je suis particulièrement fier. »

Grant Williams a notamment pu compter sur le soutien de Jayson Tatum qui, dès la sortie de Mike Gorman, l’a totalement contredit en expliquant que son ancien camarade était au contraire un super coéquipier.

« Honnêtement, je ne lui ai même pas demandé (de le faire). C’est pourquoi c’était encore plus cool et je devais le remercier après coup parce que c’est mon gars, pour la vie. Et tous ces gars à Boston également. Je leur parle plus souvent qu’à n’importe qui d’autre. J’ai toujours essayé de traiter les gens de Boston avec respect, en particulier les commentateurs. Je suis donc surpris que Gorman ait dit cela. Mais peut-être que c’est vraiment ce qu’il pense. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités