Pariez en ligne avec Unibet
  • ORL2.9CHA1.39Pariez
  • BOS1.51WAS2.52Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Thaddeus Young, le coéquipier modèle aux Bulls

Davantage utilisé par Billy Donovan en l’absence de Patrick Williams, Thaddeus Young s’est illustré depuis deux matchs, toujours avec cette capacité à être productif et efficace dans tous les compartiments du jeu sans pour autant déséquilibrer le collectif.

Thaddeus Young revit depuis l’arrivée de Billy Donovan dans l’Illinois. Au sein d’une formation mieux armée et plus équilibrée, l’ex poste 4 des Pacers âgé de 32 ans a retrouvé son jeu près du cercle et son impact dans tous les secteurs de jeu, y compris à la passe (plus de quatre par match, sa meilleure moyenne en carrière).

Il est un peu le symbole de cette équipe de Chicago concoctée par Billy Donovan, composée d’une multitude de « spécialistes » excellant dans leurs domaines pour entourer Zach LaVine et son lieutenant Lauri Markkanen. Avec le tandem Porter-Temple pour artiller de loin, Coby White en feu follet, et donc Thaddeus Young pour apporter du liant à l’équipe et peser avec son impact dans la peinture, le principal changement par rapport à 2019/20.

« Je pense qu’on peut voir pourquoi j’ai signé deux ans et quel genre de joueur je suis », a-t-il déclaré sur NBA.com après l’entraînement. « Je pense que Billy Donovan a fait un bon travail en me mettant dans une position où je peux aider l’équipe à réussir et avoir du succès moi-même. L’an dernier, c’était différent et c’était dur de m’adapter, parce que je faisais quelque chose que je n’avais encore jamais fait de toute ma carrière, à être plutôt placé derrière la ligne à 3-points et à essayer de créer et lire le jeu à partir de là. C’est vrai que j’ai toujours été un joueur qui va pouvoir s’écarter et prendre des tirs extérieurs, mais mettez-moi dans la peinture et laissez-moi prendre des décisions, avoir les bonnes lectures de jeu. C’est le plus important, d’être en mesure de jouer et de se sentir à l’aise sur le terrain. Et cette année je me sens vraiment plus à l’aise ».

Le parfait joueur d’équipe

Dans le dispositif de Billy Donovan, Thaddeus Young peut ainsi montrer son meilleur visage. En prenant ce que la défense lui donne, sans forcer son jeu, le tout au service de l’efficacité et avec la conviction que sa palette offensive est suffisamment large et son QI basket assez élevé pour l’aider à faire les bons choix.

Même si Chicago s’en est tiré avec deux défaites, il a ainsi marqué les deux dernières sorties des Bulls de son empreinte, tournant en triple-double en moyenne (16 points, 9 rebonds et 9 passes décisives contre Boston puis 8 points, 11 rebonds et 11 passes décisives face à Portland), lui qui n’en a pas réalisé un seul en 14 ans de carrière !

« Il apporte en attaque, en défense, à la création, dans le leadership. Il fait partie des gars qu’on adore avoir dans son équipe », a résumé son coéquipier Zach LaVine.

Les Bulls vont avoir besoin de son leadership et de sa force mentale, particulièrement après la désillusion vécue face à Portland (123-122). Mais cette équipe de Chicago en a vu d’autres cette saison en terme de revers frustrants, comme au Staples Center, face aux Lakers (117-115) et aux Clippers (130-127) il y a trois semaines. Des courtes défaites face à des gros qui montrent toutefois que Chicago est sur la bonne voie.

Pour le reste, Billy Donovan sait qu’il pourra compter sur le soldat Young, quoi qu’il arrive.

« J’ai toujours été un joueur qui essaie de tirer le meilleur de chaque situation », a-t-il ajouté, déjà prêt à retourner au combat ce soir face aux Knicks. « Je ne vais jamais être un problème ou perturber l’équipe. S’il y a quelque chose qui ne va pas avec moi et que les gens le voient, je vais faire en sorte de corriger le tir et faire le travail. J’ai été comme ça durant toute ma carrière, juste un gars qui essaie de faire le job en tirant le meilleur de ses capacités, mais aussi en écoutant les coachs ».

Thaddeus Young Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2007-08 PHL 74 21 53.9 31.6 73.8 1.6 2.6 4.2 0.8 1.7 1.0 0.9 0.1 8.2
2008-09 PHL 75 34 49.5 34.1 73.5 1.9 3.2 5.0 1.2 2.2 1.3 1.6 0.3 15.3
2009-10 PHL 67 32 47.0 34.8 69.1 1.9 3.3 5.2 1.5 2.0 1.2 1.9 0.2 13.8
2010-11 PHL 82 26 54.1 27.3 70.7 1.9 3.4 5.3 1.0 2.1 1.1 1.2 0.3 12.7
2011-12 PHL 63 28 50.7 25.0 77.1 2.2 3.0 5.2 1.2 2.0 1.0 0.9 0.7 12.8
2012-13 PHL 76 35 53.1 12.5 57.4 2.4 5.1 7.5 1.6 2.5 1.8 1.2 0.7 14.8
2013-14 PHL 79 34 45.4 30.8 71.2 2.1 3.9 6.0 2.3 2.7 2.1 2.1 0.5 17.9
2014-15 * All Teams 76 32 46.6 33.0 65.5 1.7 3.7 5.4 2.3 2.3 1.6 1.5 0.3 14.1
2014-15 * MIN 48 33 45.1 29.2 68.2 1.6 3.5 5.1 2.8 2.4 1.8 1.6 0.4 14.3
2014-15 * BRK 28 30 49.5 38.0 60.6 1.9 4.1 5.9 1.4 2.0 1.4 1.5 0.3 13.8
2015-16 BRK 73 33 51.4 23.3 64.4 2.4 6.6 9.0 1.9 2.5 1.5 1.9 0.5 15.1
2016-17 IND 74 30 52.7 38.1 52.3 1.8 4.3 6.1 1.7 1.8 1.5 1.3 0.4 11.0
2017-18 IND 81 32 48.7 32.0 59.8 2.3 4.1 6.3 1.9 2.2 1.7 1.3 0.4 11.8
2018-19 IND 81 31 52.7 34.9 64.4 2.4 4.1 6.5 2.5 2.4 1.5 1.5 0.4 12.6
2019-20 CHI 64 25 44.8 35.6 58.3 1.5 3.5 4.9 1.8 2.1 1.4 1.6 0.4 10.3
2020-21 CHI 68 24 55.9 26.7 62.8 2.5 3.8 6.2 4.3 2.2 1.1 2.0 0.6 12.1
2021-22 SAN 1 9 33.3 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 2.0 0.0 2.0
Total   1034 30 50.1 33.1 66.7 2.0 3.9 5.9 1.8 2.2 1.4 1.5 0.4 13.1

A lire aussi