News Portrait Vidéos

Greg Stiemsma, le contreur masqué des Celtics

Greg Stiemsma ? Inconnu au bataillon.

Le joueur fraîchement arrivé en NBA malgré ses 26 ans ne fait pas de bruit, et n’est pas une future superstar. Mais il fait une chose, et il la fait bien : contrer tout ce qui bouge. Et les Celtics, qui l’ont recruté, ont de quoi se réjouir puisqu’ils possèdent actuellement le 2ème meilleur contreur de la ligue !

 

Un début de saison en mode « tour de contrôle »

Greg Stiemsma est un pivot de 2m11, recruté par les Boston Celtics à l’intersaison, notamment pour combler la faiblesse de la franchise à l’intérieur. Pas de quoi résoudre les problèmes de Doc Rivers cependant : il ne joue que 16 minutes par match.

Après avoir ciré le banc lors des deux premiers matches, Greg Stiemsma effectu ses grands débuts en NBA le 28 dcembre. Face aux Hornets, il joue 20 minutes. 48 heures plus tard, il a droit à 16 minutes face aux Pistons, puis 12 minutes contre Washington la nuit dernière. Le tout pour 2 points et 3,5 rebonds de moyenne.

Mais ce ne sont pas ses points et ses rebonds qui le maintiennent sur le terrain. Ce sont ses contres : face à New Orleans, il détourne 6 tirs en 20 minutes. Le match suivant, un contre face aux Pistons, et la nuit dernière, il bâche 3 tirs en 12 minutes face aux Wizards.

Faites le calcul : le voilà avec 10 contres en 3 matches « .3 cts de moyenne), et il décroche la 2ème place du classement des meilleurs contreurs derrière DeAndre Jordan mais devant Dwight Howard. Mieux, il pointe à 9,80 contres / 48 minutes, devant Jordan à 7,55 et Dalembert à 6,15.

Autant dire qu’on retrouve le joueur là où on ne l’attendait pas : en haut d’un des classements scrutés quotidiennement par tous les fans de défense en haute altitude.

Un inconnu au bataillon passé par l’Europe

Greg Stiemsma avait pourtant jusque là fait une carrière plutôt discrète. Né dans le Wisconsin, il y a passé toute sa scolarité, lycée (high school de Randolph, Wisconsin) et université (University of Wisconsin-Madison). Il avait à l’époque permis à son lycée de remporter 3 titres consécutifs de champion d’Etat, mais en division 4, la plus faible à l’époque.

Son parcours à l’université avait été moins brillant : il est interdit de jouer en raison de problèmes scolaires.

Débute alors pour le joueur un parcours autour de la planète : d’abord en Turquie (Oyak Renault) pour la saison 2008-09, puis des piges en Corée du Sud, avant de revenir aux States en D-League avec les Sioux Falls Skyforce, l’équipe rattachée à l’époque au Heat, aux Timberwolves et aux Bobcats. Malgré un impressionnant 3,6 contres par match en 28 minutes de jeu, et un titre de défenseur de l’année, il ne peut tenter sa chance en NBA, et continue son road trip.

C’est donc à nouveau la Turquie (Turk Telecom) la saison dernière. Il revient en D-League en 2011, et commence à jouer à nouveau pour les Sioux Falls. En 4 matchs en novembre et décembre dernier, il tourne à 9 points et 10 rebonds par match, en 36 minutes de jeu. Mais surtout, il affiche 4,5 contres par match.

Suffisant pour le sortir de l’anonymat. Les Celtics, en manque de taille dans la raquette, n’ont pas hésité, et l’ont signé en ce début de saison.

Celui qu’on surnomme Steamer (bateau à vapeur) pour compenser un nom imprononçableva surtout se concentrer sur la défense, et il semble avoir des capacités. Il peut contrer, on l’a vu. Mais il joue aussi intelligemment sur les rotations défensives. Et c’est aussi un bon rebondeur.

Pour gagner des minutes sur le parquet, il lui faudra faire attention aux fautes. A 9,1 fautes / 48 min, il est au niveau d’un Jermaine O’Neal ou d’un Timofey Mozgov. Cela risque d’ailleurs de poser des problèmes à Doc Rivers face aux pivots les plus physiques de la ligue.

Mais le joueur de 26 ans a une bonne carte à jouer, dans un collectif vieillissant et insuffisamment pourvu à l’intérieur. Joueur de devoir, il va pouvoir prouver qu’il peut tout donner durant les 10 à 15 minutes que Doc va lui octroyer. A lui de saisir sa chance et de confirmer.

Les 6 contres de son premier match

Vidéo en cours de chargement...



Son game winner en présaison face aux Raptors

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *