Pariez en ligne avec Unibet
  • IND1.65OKL2.25Pariez
  • PHI1.17CLE5.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Previews 2019/20 : qui sera le meilleur sixième homme ?

Lauréat en 2015, 2018 et 2019, Lou Williams peut entrer dans l’histoire cette saison s’il conserve son trophée.

Après avoir présenté les trente franchises, on s’attaque aux trophées individuels. Après les rookies, les coaches, les « meilleures progressions » et les défenseurs, place aux meilleurs remplaçants. On pourrait vivre une année historique pour cette récompense puisque Lou Williams a la possibilité de réaliser le premier triplé, et d’être le premier à remporter quatre fois ce trophée.

1- Lou Williams (Los Angeles Clippers) – 39 points (sur 50)

Depuis deux ans, c’est le roi des remplaçants, et ça devrait être encore le cas cette saison… Digne successeur de Jamal Crawford aux Clippers, il apporte du leadership en plus, et il est plus régulier que son aîné. C’est un vrai tueur, et on est impatient de voir ce que ça va donner en fin de match avec Paul George et Kawhi Leonard à ses côtés. Une chose est sûre, c’est un scoreur de sortie de banc, et ça en fait le favori logique à sa propre succession. Ce qui lui permettrait de rafler la mise pour la 3e fois d’affilée, et la 4e de sa carrière. Et si c’était le meilleur remplaçant de l’histoire ?

2- Bogdan Bogdanovic (Sacramento Kings) – 13 points (sur 50)

Il pourrait être titulaire dans quelques franchises, mais c’est comme 6e homme que le Serbe continuera d’être utilisé à Sacramento. Il faut dire que devant lui, il y a deux joueurs (Hield et Barnes) qui ont été prolongé au prix fort par les dirigeants, et c’est compliqué pour Luke Walton de les faire débuter sur le banc. Pour le Serbe, qui sera free agent en juillet prochain, son rôle reste tout de même important, et son profil en fait même le joker idéal.

3- Fred VanVleet (Toronto Raptors) – 12 points (sur 50)

Il se considère comme un titulaire en puissance mais c’est encore comme doublure de Kyle Lowry qu’il évoluera cette saison. Ce qui ne l’empêchera pas, comme l’an passé, de jouer aux côtés du meneur All-Star en cours de match, et même le plus souvent en fin de match. Free agent, il sait qu’il doit réaliser une grande saison pour faire exploser son salaire. A Toronto ou ailleurs.

Ont reçu des voix : Montrezl Harrell (Clippers), Josh Hart (Pelicans), Terrence Ross (Magic), Marcus Smart (Celtics)…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés