Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Malgré les défaites à venir, les vétérans des Cavaliers devront faire grandir les jeunes talents

Cleveland s’attend à vivre une saison compliquée. La reconstruction sera longue et l’objectif est surtout de bien la faire et peut-être essayer de l’accélérer un peu.

« Ne pas s’occuper du nombre de victoires. » C’est toujours la formule qui permet d’annoncer une saison galère. John Beilein l’a utilisé pour présenter l’exercice à venir de ses troupes. Pour le nouveau coach de Cleveland, les progrès ne se traduiront pas nécessairement par des succès. Pour autant, ils existeront.

« Quand on est à un point où nos joueurs progressent quotidiennement » poursuit le technicien. « Qu’ils montrent de bonnes habitudes aux matches et aux entraînements, il faudra y voir une progression constante dans le jeu. Les victoires viendront ensuite. Si on s’améliore chaque jour, on fera une sacrée année. »

Après une formule, l’ancien entraîneur de Michigan fait dans la comparaison.

« Je vois ça comme le Rocket Mortgage Fieldhouse. Il y a beaucoup de bonnes choses, comme dans notre programme. Ils n’ont pas eu besoin de détruire la salle pour en reconstruire une. Mais ils devaient rénover, retoucher certains endroits. On va faire un peu la même chose. »

Vite intégrer les jeunes, par la défense

Les vétérans comme Tristan Thompson et Kevin Love auront un rôle essentiel pour encadrer les jeunes.

« La saison est longue, surtout pour les rookies » rappelle le premier. « Ils sont habitués à jouer une trentaine de matches. On doit leur apprendre qu’il y aura des soirs où la NBA semblera facile, d’autres où ils se demanderont ce qu’ils feront là. C’est à nous, les anciens, de faciliter cette transition.»

Qu’en pense le second ? « On a cet équilibre entre essayer d’être patient et les pousser le plus vite possible. Je pense que ça va se faire assez vite, plus vite que les gens ne le croient, car ils savent exactement ce qu’on attend d’eux. »

Ce sera notamment des efforts en défense. Un domaine où les Cavaliers étaient la pire équipe NBA la saison écoulée.

« On était très mauvais, parmi les pires de l’histoire de la ligue », concède John Beilein. « Beaucoup de raisons expliquent cela et il faudra les corriger. J.B Bickerstaff et son staff vont y travailler, pour imposer une mentalité défensive à cette équipe. Ça ne sert à rien d’être séduisant en attaque si on ne défend pas. On mettra l’accent dessus chaque jour. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cleveland Cavaliers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés