Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
IND1:00
PHI
NOR1:00
ATL
TOR1:30
BOS
NYK1:30
CLE
LAL2:00
CHI
PHO2:00
HOU
DET2:00
MIL
POR2:00
MIN
DEN2:00
DAL
BRO2:30
SAS
MEM2:30
UTH
SAC3:00
GSW
OKC4:30
Histoire News

Le souvenir du jour : le grand moment de solitude de Scot Pollard

Il ne fait pas bon être un joueur de banc tous les jours en NBA. Mais cela devient encore plus problématique quand on est à la fois scotché au banc comme un chewing-gum sous un pupitre d’écolier et aussi bavard que Scott Pollard.

Avoir la langue bien pendue est souvent une qualité lorsque l’on exerce un métier aussi exposé, mais cela peut également jouer des tours fâcheux…

Pour les fans de longue date, Scot Pollard est un nom connu. Non pas tant pour ses prouesses sur un terrain de basket (quoi qu’il ait réussi une honnête petite carrière couronnée d’un titre avec les Celtics en 2008) que par ses looks extravagants qu’il a porté de Sacramento, à Boston en passant par Indiana et Cleveland.

Une private joke qui tourne mal

Son fait d’armes remonte à 2007, alors que notre humble héros squattait le banc des Cavs. Il se fait chambrer par les cameramen qui lui parlent de l’ennemi juré de sa fac de Kansas : les Missouri Tigers. Pollard se charge de trouver une belle réplique à caser pour faire marrer les mecs de la régie.

De par sa tendance à rester plus longtemps sur le banc que sur les parquets, Scott Pollard s’est fait une réputation de « bon client » des médias. Il a même participé à l’occasion à des reportages inside avec la ligue comme intercesseur. Bref, Scot est un déconneur né. Et ses extravagances capillaires ne font que confirmer cet état de fait.

Un peu plus tard, le même scénario se reproduit. Le bon Scott est à nouveau sous le feu des projecteurs durant un temps-mort et assène un « Hey Kids do drugs ».

La seule différence, c’est que Pollard n’avait pas vu la petite lumière rouge de la caméra. Ce n’était pas là une private joke, mais au contraire un moment assez embarrassant retransmis en direct sur les ondes régionales.

La retraite heureuse

Désormais heureux retraité des parquets, Scot Pollard transporte sa joie de vivre dans les différentes salles NBA, et dispose surtout d’une chronique sur son blog où il revient sur divers événements d’actualité et confirme son éclectisme total.

Entre compte-rendu décalé de soirées caritatives ou billet d’humeur sur Dave Chapelle, Pollard en a profité pour s’expliquer sur ce moment polémique de son parcours NBA. Après les appels de la ligue, de sa franchise des Cavs, voire de certains de ses amis proches, Scott a dû faire amende honorable. Mais dans le fond, il veut remettre les choses à leur place. Extraits :

« J’ai été puni et forcé de m’excuser publiquement. J’ai menti et j’ai dit que c’était une mauvaise blague. Mais je n’ai jamais dit que j’étais désolé. Je n’ai jamais demandé pardon. Je voulais dire ce que j’ai dit. C’était une blague. Pour les mecs du car régie, pas pour les téléspectateurs. Bien sûr, je n’en ai pas parlé dans mes excuses publiques. Ma seule erreur a été de croire que le caméraman était en train de faire ce que le précédent avait fait, et ce que tous les autres durant ma carrière avaient fait avant lui. »

« Je suis père de trois enfants. Je n’ai jamais touché à la drogue. Je trouvais ça incroyablement ironique et marrant qu’un père de trois enfants qui n’a jamais même soufflé dans le ballon puisse dire, « Salut les enfants, droguez-vous ! ». J’ai grandi dans une famille de Mormons. J’ai été éduqué comme un Mormon. Je n’ai jamais touché à la drogue, et je ne veux surtout pas que les enfants y touchent. J’ai toujours aimé l’ironie. Comme quand on m’appelle « Nabot », je me marre, je trouve ça marrant. »

« Quand un mec prend sa retraite de la NBA alors qu’il pouvait encore jouer quelques années parce qu’il préfère s’occuper d’enfants et qu’il balance un « Hey kids do drugs », je trouve ça hilarant ! Et si vous n’avez pas encore saisi l’ironie de tout ça maintenant, je me fiche bien de savoir si vous me comprenez ! »

Bonus :

Pollard sur le plateau de NBA TV et ses meilleurs highlights

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *