Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Meyers Leonard, le pari à moitié réussi

Titularisé pour la première fois en playoffs, Meyers Leonard (16 points, 4 passes) a saisi l’opportunité, avant de sombrer comme son équipe après la pause. Dépassé par Draymond Green.

Jusuf Nurkic blessé et Enes Kanter en grosse difficulté pour défendre sur le pick-and-roll de Stephen Curry, Terry Stotts a décidé de titulariser Meyers Leonard pour ce Game 3 face aux Warriors. Et ça a plutôt bien marché en première mi-temps…

Plus mobile que le Turc, le pivot a aidé à écarter le jeu, tout en montrant une bonne capacité à faire le bon choix lorsque Damian Lillard et C.J. McCollum devaient lâcher le ballon sur les prises à deux agressives de Golden State. Il a donc fini la première mi-temps en étant le meilleur marqueur de Portland, avec 13 points à 5/7 au tir, dont 2/4 de loin, et 2 passes.

« Il a réussi une superbe première mi-temps, comme le reste de l’équipe », appréciait ainsi Terry Stotts. « J’ai aimé la façon dont il a étiré le terrain et dont il a joué lors du Game 2 à Golden State. Il peut écarter le jeu, et avec Dame ou CJ, il peut mettre en place un bon jeu à deux. Evidemment, c’était pour aider notre attaque. Ça a vraiment bien fonctionné en première mi-temps. Beaucoup moins en seconde mi-temps, mais ce n’est pas sa faute. »

« Je me fiche de ce que certains disent, Draymond Green est un joueur à part »

Car Meyers Leonard, qui fêtait sa première titularisation en playoffs, a été emporté comme le reste de l’équipe par l’agressivité de Draymond Green et des Warriors. Après cette première mi-temps à 13 points à 5/7 au tir et un +/- de +2, le pivot va ainsi finir la deuxième mi-temps avec 3 points à 1/5 et un +/- de -19 !

Après le match, il confiait ainsi qu’il n’y a aucune marge d’erreur face à cette équipe de Golden State, capable « de maintenir un certain niveau de jeu, mais également de passer à un niveau supérieur », et qu’il faut alors être particulièrement concentré.

Et comme les autres Blazers, il ne pouvait que rendre hommage à la performance de Draymond Green.

« Je me fiche de ce que certains disent. Draymond est un joueur à part. C’est la troisième fois qu’on les affronte en playoffs et je regarde beaucoup de vidéos. Et quand vous le regardez en défense, c’est incroyable. La façon dont il lit le jeu, dont il communique, dont il aide côté faible, dont il contre, dont il intercepte… C’est très impressionnant. Et en plus, c’est un créateur de l’autre côté du terrain. Il sait à qui donner le ballon, et où. Quand il reçoit le ballon poste haut, il regarde immédiatement pour chercher Steph ou Klay, avec différentes options. Toute leur équipe fait ça, mais il est celui qui dirige le jeu normalement. Et la dernière chose que je dirai, c’est que c’est un winner. C’est tout. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Portland Trail Blazers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés