NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CHA
WAS1:00
PHI
DEN2:00
MIA
ATL2:00
POR
NYK4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA2.14WAS1.66Pariez
  • MIA1.19ATL4.35Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Shai n’est pas timide

Auteur de 25 points face à la paire Curry-Thompson, le rookie des Clippers a prouvé qu’il pouvait prendre ses responsabilités en attaque.

Contrairement à Ivica Zubac, Shai Gilgeous-Alexander est parvenu à garder sa place dans le cinq de départ des Clippers. Et il a remercié la confiance de son coach avec son meilleur match de la saison : 25 points à 9 sur 12 aux tirs. Insuffisant pour égaliser face aux Warriors mais le rookie a démontré qu’il avait le potentiel pour scorer.

« J’avais effectivement un état d’esprit plus agressif » a-t-il répondu en conférence de presse. « On avait vu ça sur la vidéo. J’ai regardé les montages, et j’ai vu des positions en attaque dont je pouvais tirer profit. J’ai essayé de le faire ce soir. »

Avec son jeu à mi-distance digne de Shaun Livingston, très efficace à 4-5 mètres ou sur transition, Shai Gilgeous-Alexander a sans doute été mis en confiance par son premier panier. Un lay up face à Kevin Durant qui l’avait bâché lors du Game 3. Cette fois, il résiste au contre, et ensuite, il se lâche pour inscrire 14 points dans le premier quart-temps. Son geste à 3-points est un peu plus rapide qu’en début de saison, et il a sanctionné les Warriors à trois reprises sur de bons décalages.

Patrick Beverley, Doc Rivers et Sam Cassell pour le former

« Les mots manquent pour décrire ce que fait Shai » réagit Pat Beverley assis à ses côtés en conférence. « Je le vois travailler tous les jours, et ce depuis le training camp. Même avant qu’il n’arrive au training camp, j’avais regardé des vidéos avec des potes, et on s’était dit que ce gamin allait être spécial. On a vu sa gnaque tout au long de la saison. »

Pour aider SGA à exploiter son potentiel, il y a du beau monde aux Clippers. Sur le terrain, Patrick Beverley est là pour l’épauler et l’encourager. Mais sur le banc, on trouve deux anciens grands meneurs de jeu : Doc Rivers et Sam Cassell. « Que ce soit bon ou mauvais, les coaches sont sur lui. Sam Cassell et Doc sont sur lui et il ne flanche jamais. Il a beaucoup de sang-froid, il reste calme sous la pression, et ce que vous avez vu ce soir, en dépit de la défaite, ça commence à être vraiment lui. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA Clippers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés