Matchs
hier
Matchs
hier
TEA164
TEA178
News

Le MVP de la nuit : Klay Thompson, le dunkeur fou

Les Warriors savent y faire lorsqu’il s’agit de chambrer. Klay Thompson n’y a pas échappé cette nuit après avoir établi un record en carrière bien particulier : celui du nombre de dunks placés dans un même match.

Au cœur de la démonstration de son équipe à Denver, l’arrière est monté au cercles à quatre reprises. Des dunks « à Klay Thompson », on précise. « Ses dunks n’étaient pas terribles ! », a d’emblée lâché Kevin Durant. « Il mesure plus de deux mètres, il doit monter plus haut que ça. »

« Il était plus excité (par ses dunks) que par ses 14 tirs à 3-points à Chicago »

« Il est resté avec ses dunks classiques à un main, pas hyper spectaculaires, poursuit Kevon Looney devant d’autres journalistes hilares. Je lui dis pourtant d’essayer de varier, de dunker à deux mains… » De son côté, Stephen Curry est persuadé que le festival offert par son « Splash brother » fait office de candidature pour le prochain concours de dunks. « Zaza Pachulia doit être un peu jaloux ce soir », ajoute le meneur, en référence à une compétition interne entre l’ancien pivot des Warriors quant au nombre de dunks réussis sur la saison.

Klay Thompson n’a d’ailleurs pas hésité à envoyer un texto à son ancien coéquipier devant les journalistes ! « Il était plus excité (par ses dunks) que par ses 14 tirs à 3-points à Chicago », décrit de son côté Steve Kerr. Une impression confirmée par le joueur.

« C’est encore mieux que de rentrer 10 tirs à 3-points. Je ne pense pas en avoir réussi autant depuis le lycée, ça fait plaisir. C’est toujours le même genre de dunk mais je saute quand même ! »

Avec plus ou moins de réussite…

« On voulait montrer de quoi on était capable »

Ses dunks ne doivent pas faire oublier son match à Denver, par ailleurs hyper sérieux dans l’ensemble. Au cœur d’un « Big Three » qui a tourné à plein régime, Klay Thompson a terminé avec 31 points (13/19) en seulement 25 minutes. Un coup de chaud auquel il est habitué et qui a permis de donner le ton dès ce premier quart-temps historique. Selon lui, la « circulation de balle et l’intensité défensive » ont été la clé de ce succès probant.

« C’est dur de jouer aussi bien chaque soir mais lorsque ça arrive, c’est génial. On voulait montrer de quoi on était capable et c’est bon d’y prendre part. »

Sa sortie confirme la montée en puissance du shooteur après un mois de décembre plus moyen. En janvier, il tourne à près de 28 points de moyenne avec 55% aux tirs dont 47% de loin…

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *