News

Kyrie Irving critique ses coéquipiers parce qu’il est « obsédé » par le basket et la victoire

Touché à une cuisse, Kyrie Irving ne jouera pas ce soir face aux Nets, mais c’est vers lui que tous les micros étaient tendus lors du shootaround. La raison ? Sa sortie de la veille sur ses coéquipiers coupables, selon lui, de manquer de maturité, et de ne pas avoir conscience de ce qu’il faut faire pour gagner un titre. Après une journée de réflexion, il est revenu sur ses propos. 

« Parfois, je devrais m’arrêter, et ne plus jamais remettre en question mes coéquipiers en public comme je l’ai fait. Mais je veux tellement gagner » confie-t-il. « J’arrive d’une équipe où j’ai demandé à être transféré et j’arrive ici dans une équipe en laquelle je crois et je veux que ces jeunes gars réussissent. Pour y parvenir, il faut qu’on soit tous sur la même longueur d’ondes et qu’on ait cet état d’esprit : c’est le titre ou rien. »

Retrouver le goût du titre

Pour Kyrie Irving, ses critiques sont le fruit de son obsession. « À la Kobe », il explique qu’il mange du basket toute la journée.

« Quand je sors de la salle, je regarde tellement de basket. Je suis obsédé par ça » reconnaît-il. « Les vidéos de mes prochains adversaires, les vidéos de notre équipe et j’ai les vidéos centrées sur moi, et tout ça ne m’embrouille pas. Je joue depuis un moment, et j’ai le sentiment d’être né pour jouer au basket, et quand je rentre chez moi, je suis littéralement obsédé par le basket. C’est mon boulot. »

Pour valider ce boulot, il n’y a que la victoire qui compte : « Quand vient ensuite le moment de jouer, c’est excitant de réaliser des stops sur des gars et toutes ces petites choses. Quand vous gagnez, vous voulez y regoûter encore. »

Et comme il a déjà gagné un titre, Kyrie Irving y a pris goût, mais parmi ses coéquipiers, seul Aron Baynes connaît cette sensation, et c’est sans doute ce qu’il doit avoir en tête avant de critiquer « en public » ses jeunes coéquipiers.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *