Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
IND
CHA0:00
MIN
PHO1:00
SAS
LAC1:00
News

Les joueurs de Chicago forment un « comité » pour parler au coach

Situation compliquée à Chicago où il n’est pas facile de démêler le vrai du faux. Après l’historique et humiliante défaite contre Boston, les joueurs auraient entamé une mutinerie pour éviter un entraînement.

Finalement, ce sont des réunions d’urgence qui ont été organisées et les confrères américains annoncent même que Zach LaVine a eu un entretien individuel avec Jim Boylen. De son côté, Yahoo! Sports explique que les joueurs ont contacté le syndicat des joueurs pour dénoncer les méthodes de leur nouveau coach, coupable de les faire s’entraîner trop durement ou le lendemain d’un match…

Au milieu de ce chaos, Boylen a annoncé vouloir réunir un comité de joueurs pour faciliter les discussions.

« Je souhaite un groupe de leaders qui aura son mot à dire dans ce qu’on fait, et comment on le fait », explique le coach. « Bien évidemment, cela ne signifie pas que je ne suis plus le coach et que ce sont les joueurs. Mais ils seront respectés en tant que personnes. »

Quel sera son rôle précisément ?

« On a connu un événement ce week-end qui aurait pu être géré par un groupe de leaders. Ce groupe serait venu dans mon bureau pour me dire ce qu’il ressentait et on aurait pu discuter. Ce que j’attends de ce groupe, c’est qu’il respecte et honore l’âme de cette équipe. Que, si problème il y a, il soit présenté de la bonne manière. »

Pour LaVine, qui semble être le joueur le mieux placé pour incarner ce « comité », ce changement est fondamental et nécessaire pour les jeunes Bulls.

« C’est une excellente chose surtout pour une jeune équipe », affirme l’arrière. « Ce n’est pas une dictature. On n’a pas de vieux briscards, comme un Kevin Garnett. Même quand il n’était pas le meilleur joueur de l’équipe, Garnett c’était Garnett. Il y a des formations où le leader n’est pas forcément le meilleur joueur, mais c’est le leader assumé. Dans une équipe plus jeune, chacun doit avoir sa voix je pense. »

En gros, les Bulls ont besoin d’un « super capitaine » ou d’un « porte-parole » pour échanger avec leur entraîneur. Ce n’est pas le signe d’une franchise qui vit bien…

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *