Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Le MVP de la nuit : Stephen Curry, le démoralisateur

Peut-être avait-il besoin de trashtalking pour vraiment se réveiller… Jusque-là bon sans être génial, Stephen Curry aura attendu une prise de bec avec Kendrick Perkins à la fin du 3e quart-temps pour prendre feu dans le 4e. À coups de 3-points évidemment, dont un à la limite des 24 secondes à 10 mètres d’une manière peu orthodoxe. Ça fait filoche, et ça enterre les derniers petits espoirs de Cleveland.

Deux records dans la même soirée

À l’arrivée, le meneur All-Star plante 16 points en 8 minutes dans le dernier quart-temps pour terminer avec 33 points, 8 passes et 7 rebonds mais surtout 9 sur 17 à 3-points ! C’est tout simplement un nouveau record NBA dans une finale, puisqu’il efface des tablettes Ray Allen qui avait planté 8 tirs à 3-points dans le Game 2 des Finals 2010.

Il grimpe du même coup à la deuxième place au classement des shooteurs à 3-points en playoffs, et s’empare du record absolu dans des Finals avec 90 réussites à 3-points, soit cinq de plus que LeBron James.

« Steph a été incroyable. Vous avez vu… Il met 9 tirs 3-points, et c’est comme s’il les avait inscrits à chaque fois qu’on en avait besoin » a réagi Steve Kerr en conférence de presse. « Je ne sais pas si c’est démoralisant pour l’adversaire car je n’ai jamais contre lui et je n’ai jamais coaché face à lui. Mais ce que je sais, c’est qu’on ressent beaucoup de plaisir quand il les met ».

Pourquoi choisir Stephen Curry plutôt que Kevin Durant, auteur d’un match presque parfait ? Tout simplement parce que c’est Curry, par son habituel coup de chaud, qui a mis K.O. les Cavaliers. Pendant tout le match, LeBron James et ses coéquipiers ont fait le yo-yo avec un écart qui oscillait entre 5 et 12 points. Et puis au début du 4e quart-temps, alors que le King avait ramené les siens à -7 (90-83), Stephen Curry va planter deux tirs primés de suite (96-83).

Puis il y aura ce 3-points incroyable à la limite des 24 secondes, et encore un autre, avec le « and-1 », pour passer l’écart à +16 (109-93). La messe est dite, et Tyronn Lue envoie le bout du banc se dégourdir les jambes.

« C’est toujours super sympa de prendre un record en sachant à qui il appartenait. Mais je ne me réveille jamais en me disant : « Allez, aujourd’hui, je vais mettre 9 tirs à 3-points et prendre le record ». L’important est de jouer comme il faut, et de bonnes choses arrivent » confiera-t-il à propos de son record, préférant insister sur la défense de Draymond Green ou encore l’importance de trouver des espaces en attaque.

Outre ses 3-points, on retiendra ses passes dans le bon timing pour des paniers faciles en début de match, mais aussi son activité au rebond. L’activité de Stephen Curry est souvent sous-estimée, et avant de prendre feu, il s’était attaché à jouer son vrai rôle de meneur. Il attendait l’ouverture et/ou d’être piqué au vif. Habituellement, c’est dans le 3e quart-temps (qu’il termine à 0/5 aux tirs…), mais cette fois-ci, ce sera un peu plus tard. Le résultat est le même avec un adversaire écoeuré.

https://www.dailymotion.com/video/x6l0511

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Golden State Warriors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés