News

Steve Kerr : « Ils nous ont botté le cul ! »

Vainqueurs du premier match de la finale de conférence Ouest à Houston il y a deux jours, les Warriors ont été cette fois dominés dans tous les compartiments du jeu, comptant même jusqu’à 29 points de retard.  Lors des cinq premières minutes du Game 2, les Warriors ont perdu cinq ballons. À la fin du premier temps, ils en comptaient sept, soit seulement deux de moins que lors de la totalité du Game 1. Le ton était donné.

Pour Steve Kerr, si son équipe n’était qu’à -5 à la fin de la première période, le mal était fait.

« Les ballons perdus tôt dans le match sont la chose la plus décevante car nous savions à quoi nous attendre. Les Rockets ont passé les deux derniers jours à nous dire ce qu’ils allaient faire, » disait-il après la rencontre. « Nous savions qu’ils allaient jouer avec un surplus d’énergie en étant désespérés. À l’extérieur, vous devez garder votre calme mais en premier quart-temps on a commis sept pertes de balles. À deux reprises, on leur a juste passé la balle. Vous ne pouvez pas faire ça car maintenant vous avez Trevor Ariza qui marque un lay-up, P.J Tucker qui a un tir facile. Ça leur donne de la confiance et ça a changé le match. »

La confiance des Rockets a pris le dessus lors d’un deuxième quart-temps outrageusement dominé et terminé avec 38 points à 15 sur 20 aux tirs. La défense de Golden State a alors été réduite à néant et ce sont Tucker, Ariza, et Eric Gordon qui ont fait la différence bien servis par James Harden et Chris Paul.

Un manque de discipline

Si l’attaque des Dubs n’a fait guère mieux, en abusant des isolations et en ne trouvant jamais de rythme, pour Draymond Green le problème n’est pas là. À l’instar de son entraineur qui disait hier qu’à ce stade de la compétition, la seule chose qui compte c’est la défense, Green était particulièrement remonté par le manque de rigueur de son équipe de ce côté du terrain.

« On n’a pas été bon en défense, le problème n’était pas offensif, » peste Draymond Green. « Nous n’avons pas été assez disciplinés. C’était notre défense, puis les balles perdues qui mènent à une mauvaise défense en transition et qui leur donnent des paniers faciles. »

De nouveau ciblé par les Rockets en défense, Stephen Curry n’a pas été aussi disruptif que lors du premier match, perdant duel après duel face à James Harden, et se retrouvant sur les fesses à deux reprises sur des dribbles de Chris Paul. Coupable, le double MVP n’a pas reculé devant ses responsabilités, martelant après le match que les Warriors auraient dû être plus physiques.

« On était trop tendre sur nos switchs et quand on se passait nos joueurs au lieu de répondre au défi et de défendre notre adversaire direct en un-contre-un, » concédait-il. « Qu’ils marquent ou pas, on doit les faire bosser autant que possible. C’était la différence entre les Game 1 et 2. Ils ont réussi à faire circuler la balle en partant de leurs situations de un-contre-un, et nous étions toujours en retard, moi y compris. « 

Pour les deux équipes, le Game 2 était la copie inverse du Game 1. L’intensité, la force était cette fois du côté de Houston, et d’après Kerr, c’est souvent ça qui fait la différence.

« On a eu ce qu’on mérite. Je ne vais pas passer par quatre chemins, ils nous ont botté le cul ! » reconnaissait-il. « Souvent, ça se résume l’équipe qui a l’avantage en termes d’agression et de désespoir. Ce soir, ils étaient désespérés et le résultat en atteste. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *