News

Les Rockets ? Un obstacle comme un autre vers le titre pour Draymond Green

En attirant Chris Paul l’été dernier, les Rockets on basculé dans une autre dimension, celle des Warriors.

Daryl Morey avait clairement annoncé vouloir construire une équipe capable de faire tomber les Dubs, et le GM a tenu parole en attirant CP3, mais aussi P.J. Tucker ou Luc Mbah A Moute, tout en gardant Trevor Ariza, Eric Gordon ou encore Ryan Anderson. De quoi constituer un groupe explosif des deux côtés du terrain, à même de bousculer les Warriors.

Et ça s’est rapidement vérifié en saison régulière, Mike D’Antoni maniant parfaitement cette armada, jusqu’à détrôner le roi de l’Ouest depuis trois ans. Avant de passer les deux premiers tours de playoffs en ne perdant que deux matchs, pour enfin retrouver leur cible en finale de conférence. « Ils ont fait comprendre qu’ils avaient construit leur équipe pour nous battre » rappelle un Draymond Green pas motivé outre mesure par le duel qui se profile, et ce malgré les petites piques lancées par médias interposés cette saison. « Comme vous dites, c’est un peu leur obsession. Comme je l’ai dit avant, je trouve ça cool ».

« Évidemment, tu veux façonner ton équipe pour battre le champion en titre parce que c’est en général ce qu’il faut faire pour aller au bout. C’est tout à fait compréhensible. Ça fait un an qu’on a entendu ça, l’heure est venu de jouer. »

On se souvient d’un Clint Capela qui annonçait fin janvier que les Rockets étaient meilleurs que les Warriors. Ne comptez pas sur Draymond Green pour lancer les hostilités en conférence de presse : le Dub n’a qu’un objectif en tête et il sait sûrement que pour l’atteindre, il vaut mieux se concentrer sur son niveau de jeu exceptionnel du moment.

« On a gagné deux titres en trois ans » souligne-t-il tout sourire. « On ne vas pas crier partout qu’on veut à tout prix jouer telle équipe. On veut gagner un autre titre, peu importe qui est sur notre route. Si vous aussi, alors vous êtes sur notre route. Mais on ne va pas dire : ‘oui on veut les jouer en finale de conférence’. À quoi ça sert ? L’adversaire n’a pas d’importance. Ça tombe sur eux, très bien, allons-y. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *