News

Utah a retrouvé sa locomotive Rubio

Lorsque Ricky Rubio va, le Jazz va. La formule est bien réductrice mais se vérifie dans les faits. À neuf reprises cette saison, le meneur a atteint ou passé la barre des 20 points. Cela s’est traduit par neuf victoires. Dernier exemple en date, cette nuit sur le parquet de Memphis. Alors que le phénomène Donovan Mitchell connaissait une nouvelle soirée très moyenne niveau adresse, l’Espagnol a pris le relais avec 29 points.

On se souvient que l’ancien Wolf avait démarré très fort la saison avant de connaitre plusieurs semaines compliquées, en gros de novembre à janvier, avec une adresse toujours très moyenne, l’histoire de sa carrière NBA. Ces derniers temps, et ça coïncide avec le retour de Rudy Gobert, il revient fort, et même très fort. Sur les cinq derniers matches, tous gagnés par le Jazz, il tourne à 24 points de moyenne avec des pourcentages hallucinants pour lui : 55% en général dont 59% derrière l’arc ! Ajoutez à cela 5 rebonds par match et une moyenne à la passe en hausse à près de 9 caviars.

Si bien qu’aujourd’hui, il estime n’avoir jamais été aussi bon offensivement.

« J’ai la confiance et je sais ce que je peux apporter chaque soir. Je sais que c’est dur en NBA et la défense peut s’ajuster à plein de niveaux mais je me sens bien. Je veux continuer à jouer en confiance. »

Un capital boosté par l’un de ses compatriotes, qui plus est un ancien du Jazz (de 2003 à 2005)… Raul Lopez. « J’ai travaillé avec lui l’été dernier, il me donne beaucoup de confiance », raconte Ricky Rubio qui dit l’avoir revu il y a quelques jours.

À la tête de l’équipe la plus en forme de la ligue en ce moment

Influence de Raul Lopez ou pas, Quin Snyder pense que la réussite actuelle de son meneur est liée au travail accompli.

« Ce que j’aime voir chez Ricky, c’est qu’il a vraiment creusé certains aspects sur lesquels il peut travailler en tant que joueur. Je pense que vous avez remarqué qu’il est plus à l’aise pour mener l’équipe. L’aspect sur lequel nous avons discuté est d’être solide, mener l’équipe en attaque et aider la réflexion de ses coéquipiers. »

Son coup de mieux coïncide avec la superbe série de 7 victoires en cours du Jazz (dont des victoires à Toronto, San Antonio ou face aux Warriors), soit la franchise la plus en forme du moment. Un run décisif pour revenir dans la course aux playoffs.

Surtout Utah, malgré un réservoir d’attaquants plutôt limité, est tout simplement la meilleure équipe de la ligue en ce moment, tout en restant l’une des plus solides défensivement. Sur les cinq derniers matches, le Jazz présente le meilleur « offensive rating » de la ligue (121.5 points sur 100 possessions), le 3e « defensive rating » (99.5 points sur 100 possessions) et logiquement le meilleur « net rating » (+21.9 !) de la NBA. Ricky Rubio y est bien évidemment pour beaucoup.

Ricky Rubio Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2011-12 MIN 41 34 35.7 34.0 80.3 0.5 3.7 4.2 8.2 2.4 2.2 3.2 0.2 10.6
2012-13 MIN 57 30 36.0 29.3 79.9 0.8 3.3 4.0 7.3 2.5 2.4 3.0 0.1 10.7
2013-14 MIN 82 32 38.1 33.1 80.2 0.7 3.4 4.2 8.6 2.7 2.3 2.7 0.1 9.5
2014-15 MIN 22 32 35.6 25.5 80.3 0.9 4.8 5.7 8.8 2.7 1.7 2.9 0.1 10.3
2015-16 MIN 76 31 37.4 32.6 84.7 0.5 3.8 4.3 8.7 2.6 2.1 2.5 0.1 10.1
2016-17 MIN 75 33 40.2 30.6 89.1 0.9 3.2 4.1 9.1 2.7 1.7 2.6 0.1 11.2
2017-18 UTH 77 29 41.8 35.2 86.6 0.6 4.0 4.6 5.3 2.7 1.6 2.7 0.1 13.1
Total   430 31 38.5 32.5 83.6 0.7 3.6 4.3 7.9 2.6 2.0 2.8 0.1 10.8
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *