Pariez en ligne avec Unibet
  • DET1.42WAS2.58Pariez
  • TOR1.04CLE7.85Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

LeBron James admet que ses propos sur Dennis Smith Jr. étaient un tacle à Phil Jackson

Hasard du calendrier, LeBron James et les Cavaliers se déplacent ce soir à New York, alors que les déclarations du quadruple MVP sur Dennis Smith Jr. ont été mal perçues au sein des Knicks. Face à la presse, le King a néanmoins confirmé qu’il ne visait pas Frank Ntilikina et qu’il voulait juste faire l’éloge d’un joueur qu’il connait très bien.

« Je pensais juste à ses qualités athlétiques et son talent de créateur. Je le connais depuis qu’il a 14 ans. Je ne voulais pas casser Frank [Ntilikina], pour tous ceux qui aiment bien les controverses ici, à New York. Je disais juste ce que j’ai ressenti sur Dennis Smith Jr., ce que j’ai vu à la Draft, parce que je pensais qu’il était un bon complément de Porzingis. Ça ne veut pas dire que Frank n’est pas un bon choix. Je ne l’ai pas beaucoup vu jouer mais je le connais par mon meilleur ami, qui a joué avec lui ces dernières années. C’est comme quand je dis que Deshawn Watson devrait être un (Cleveland) Brown (12e choix de la dernière Draft NFL). Ça ne veut pas dire que Myles Garrett (1er choix de la Draft) ne sera pas un super joueur de football mais Deshawn Watson devrait être notre quarterback. Il ne s’agit pas de critiquer l’autre gars mais de dire ce qu’on voit. Voilà mes clarifications pour tous ceux qui vivent dans leur monde et Enes Kanter, qui a toujours un truc à dire… »

Néanmoins, lorsqu’on lui demande si ses déclarations étaient un tacle à Phil Jackson, qui était encore président des Knicks au moment du choix de Frank Ntilikina, LeBron James n’hésite pas une seconde avant de confirmer.

« Oh oui, c’était clairement un tacle contre lui, c’est certain […] Ce n’était pas pour casser Frank. Je ne le connaissais pas et je ne pensais même pas à lui quand j’ai évoqué Dennis Smith Jr. Je pensais juste aux dirigeants des Knicks, à Phil Jackson, au talent de Dennis Smith Jr. et à Kristaps Porzingis. C’est tout. »

Pour rappel, l’an passé, Phil Jackson avait critiqué LeBron James et son « posse », trop influent au goût du « Zen Master ». Des attaques gratuites que le Cavalier n’a visiblement toujours pas digérées.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés