Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
BOS1:00
DET
CLE1:00
IND
UTH1:00
PHI
PHO1:00
ATL
LAC1:30
MEM
DAL2:00
MIL
DEN2:00
NOR
SAS2:00
SAC
OKC4:00
News Résumé

Rising Stars Challenge : Jamal Murray fait tomber les Américains

Avec 25 de ses 36 points en deuxième mi-temps, dont un 9 sur 14 à trois points, et 11 passes décisives, Jamal Murray a raflé le trophée de MVP et permis à la Team World de prendre sa revanche sur la Team USA (150-141). Longtemps favoris pour le titre de MVP, Buddy Hield (28 points) et Kristaps Porzingis (24 points et 10 rebonds) ont baissé d’un ton en fin de match. Pour les Américains, c’est Frank Kaminsky, lui aussi chaud bouillant (27 points à 7 sur 11 de loin), et Karl-Anthony Towns (22 points et 11 rebonds) qui se sont montrés à leur avantage.

Buddy Hield a une idée derrière la tête

Grâce au régional de l’étape, le Pelican Buddy Hield auteur de onze points, et aux sept points de Kristaps Porzingis, l’équipe mondiale prend rapidement onze longueurs d’avance (31-20). Plutôt endormie jusque là, l’équipe américaine revient dans le match derrière l’adresse de Frank Kaminsky. L’ancien de Wisconsin fait en effet parler la poudre avec trois tirs primés en cinq minutes. Dans le sillage du Hornet, le duo Booker – Towns accélère la cadence et la Team USA revient au score (35-35).

C’est un autre duo de Kentucky, cette fois Trey Lyles et Jamal Murray pour la Team World, qui relance leur équipe avec 18 points en sortie de banc. À cinq minutes de la mi-temps, le match se décante et Jonathon Simmons régale le Smoothie King avec trois gros dunks, dont un alley oop renversé de toute beauté. Mais comme en début de match, ce sont Hield et Porzingis qui font la différence pour redonner onze points d’avance à la Team World (77-66).

Jamal Murray prend les choses en main

Alors que l’écart augmente, Devin Booker et Karl-Anthony Towns lancent un 17-3 qui ramène la Team USA à deux petits points. La bonne série continue pour les américains qui prennent sept points d’avance grâce au réveil de D’Angelo Russell (116-109). Malgré un festival d’adresse de Kaminsky, l’équipe mondiale parvient enfin à stopper l’hémorragie grâce à la main chaude de Jamal Murray, et nous voici avec un vrai money time (126-126) ! Malheureusement le suspense nous sera usurpé par l’arrière de Denver. Ils enchainent trois tirs primés de suite pour donner douze points d’avance à son équipe et tuer le match.

BOX SCORE

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *