NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DET73
MIN84
BOS54
DAL54
SAS54
MEM57
NOR29
HOU40
LAC
TOR4:30
GSW
UTH4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • GOL3.75UTA1.28Pariez
  • LA 1.19TOR4.8Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

George Karl tacle sévèrement Carmelo Anthony

Nov 23, 2015; Charlotte, NC, USA; Sacramento Kings head coach George Karl reacts while watching a replay during the second half against the Charlotte Hornets at Time Warner Cable Arena. The Hornets defeated the Kings 127-122 in OT. Mandatory Credit: Jeremy Brevard-USA TODAY SportsLes relations entre George Karl et Carmelo Anthony n’ont jamais été décrites comme sereines, apaisées, et même bonnes tout simplement. C’est désormais confirmé.

L’ancien coach des Sonics, Bucks ou Nuggets va publier un livre « Furious George » en janvier prochain, dans lequel il égratigne l’ailier des Knicks. Le New York Post a obtenu les bonnes feuilles et les propos sur Melo sont très sévères.

« Carmelo a été une vraie énigme pour moi pendant les six années où je l’ai coaché. Il est le meilleur joueur offensif que j’ai eu. Il est également quelqu’un qui utilise les gens autour de lui, il est accro à la lumière médiatique, et donc très mécontent de devoir la partager. »

« Il m’a demandé de ne pas trop défendre »

George Karl continue d’écrire au marteau pour évoquer le jeu et l’attitude de Melo.

« Il m’a vraiment fait péter un plomb quand il m’a demandé de ne pas trop défendre. Il ne voulait pas faire le sale boulot, éteindre son adversaire direct. Mon idéal, qui est probablement celui des autres coaches, c’est que son meilleur joueur soit aussi son leader. Mais comme il ne jouait dur qu’une partie du temps, en attaque, alors il est devenu évident qu’il ne pouvait pas être le leader des Nuggets, même s’il le voulait et le disait. Le coacher, c’était composer avec sa défense et compenser son attitude. Marquer des points a fait de lui une star, mais pas un vainqueur. Je l’ai pointé du doigt, et il n’a pas aimé. »

Allant même jusqu’à estimer que l’absence de père était à la fois une blessure et une responsabilité trop importante pour Carmelo Anthony, George Karl écrit qu’il s’est vite lassé de cette querelle avec son joueur vedette. Mais il n’oublie pas non plus de préciser qu’il était tout aussi agacé des attitudes de Kenyon Martin et J.R. Smith, qualifiés de « bébés ».

Bien sûr, sans surprise, le transfert de Melo, pourtant le meilleur joueur de l’équipe, à New York est vu comme une victoire puisque les Nuggets ont récupéré en échange Danilo Gallinari et Wilson Chandler, qui sont encore à Denver, et Raymond Felton, Timofey Mozgov ainsi que des choix de Drafts.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés