Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

France – Serbie : du bronze pour finir la tête haute

France - Serbie : du bronze pour finir la tête hauteFavoris de l’Eurobasket, la Serbie et la France pensaient sans doute s’affronter en finale. En fait, les deux formations se retrouveront pour se disputer la médaille de bronze (14h, Canal+ Décalé) dans un match avec une saveur bien différente.

Les deux groupes savent ainsi qu’ils vont devoir passer par le tournoi de qualification olympique pour participer aux JO de Rio. Mais pour les Bleus, il s’agit tout de même de relever la tête après leur immense désillusion face à l’Espagne et d’offrir un dernier sourire à leurs fans lillois. Pour une quatrième médaille en cinq compétitions.

LE CINQ MAJEUR

serbie-cinq

FORCES

Un chef d’orchestre à la baguette

Même s’il n’est pas bon perdant, Milos Teodosic reste le fer de lance de cette équipe serbe. Comme ses coéquipiers, il s’est embourbé dans le piège lituanien mais le génial meneur du CSKA Moscou a illuminé le reste de la compétition de ses passes magiques et de son sens du jeu.

« On sait que c’est un élément très, très important de cette équipe serbe parce qu’il met des points mais il est aussi capable d’alimenter les autres », confirme Vincent Collet. « On va également voir comment la Serbie va réagir. Nous, on a été très déçus jeudi soir mais j’ai le sentiment que les Serbes l’ont été tout autant hier soir. Pour eux comme pour nous, quelque chose s’est cassé avec cette défaite. J’ai senti particulièrement que Milos Teodosic était très impacté. On sait tout ce qui peut se dire autour de lui sur ces dernières années et je crois qu’il a pris beaucoup de cette nouvelle défaite dans un match crucial. Avec mon staff, on travaille sur son cas car on sait que c’est un élément moteur de cette équipe serbe. Mais il y a aussi [Nemanja] Bjelica qui est un autre élément important. »

La revanche de Nemanja Bjelica

Le coéquipier de Nando De Colo à Moscou est en effet loin d’être seul dans cette équipe serbe. Décisif et incandescent lors du début d’Euro, Nemanja Bjelica a lui encore franchi un cap, amenant son adresse de loin, sa percussion et sa présence dans la peinture dans un rôle de déstabilisateur des défenses.

Face à la Lituanie, il a été bien tenu (10 points à 3/8 et trois pertes de balle), ne réussissant que très rarement à prendre son adversaire de vitesse à l’extérieur pour attaquer le cercle.

C’est le défi qui attend Boris Diaw, qui va devoir freiner le futur joueur des Wolves en périphérie tout en lui refusant l’accès au cercle. Face à un Nemanja Bjelica sans doute revanchard, ça ne sera évidemment pas simple.

Une vraie armada offensive

Si Nemanja Bjelica est le leader aux points et Milos Teodosic le chef d’orchestre, la Serbie peut toutefois s’appuyer sur une grande panoplie offensive. Avec neuf joueurs capables de contribuer au score, que ce soit à l’intérieur (Miroslav Raduljica, Ognjen Kuzmic), à l’extérieur (Bogan Bogdanovic, Nemanja Nedovic) ou bien en alternance (Zoran Erceg), les Serbes ont du talent à tous les postes.

Pour les Bleus, le moindre relâchement est interdit car il se paye très rapidement.

FAIBLESSES

Un coup sur la tête

Comme la France, la Serbie a pris un coup sur la tête après la défaite en demi-finale. Contrairement aux Bleus, dont les cadres soulevaient pas mal de questions depuis le début du tournoi, les hommes de Sasha Djordjevic ne cessaient d’impressionner.

Meilleure attaque de l’Euro avant son match face à la Lituanie, troisième meilleure défense, la troupe serbe était armée pour l’or. Les Lituaniens en ont décidé autrement et les Bleus peuvent profiter de la démobilisation serbe pour récupérer le bronze. Car les Bleus ont sans doute plus à gagner cet après-midi.

« La Serbie est un adversaire difficile mais on a nos chances », explique Vincent Collet. « C’est le match qu’on attendait tous, mais pas à cette heure-là… Ce match contre la Serbie, c’est déjà presque le lancement de cette nouvelle aventure olympique. La défaite face à l’Espagne est une blessure, une blessure qui nous rend revanchard. C’est quelque chose qu’on doit au public qui nous a tellement soutenus ».

Une attaque qui peut être enrayée

Surtout, comme l’ont montré les Lituaniens, il y a moyen d’endiguer la belle mécanique serbe. Meilleure défense du tournoi, les Bleus ont ainsi les capacités pour ralentir le jeu de leurs adversaires. Comme les coéquipiers de Jonas Valanciunas, ils ont également les armes pour verrouiller la peinture et forcer la Serbie à faire la différence en périphérie.

En demi-finale, elle était tombée dans ce piège et Sasha Djordjevic avait ensuite regretté que ses troupes aient abusé du tir à trois points, au lieu de continuer à faire vivre le ballon pour créer des décalages. Aux Bleus de s’en inspirer.

Une équipe que les Bleus connaissent bien

Deux matchs l’an passé, dont une demi-finale. Deux matchs de préparation avant l’Euro. La Serbie est une équipe que les Bleus connaissent très bien et qu’ils ne découvriront donc pas aujourd’hui.

Les tricolores savent donc à quoi s’attendre et ils ont bien conscience qu’un bon début de match est indispensable, histoire de ne pas courir après le score pendant toute la rencontre ou se lancer dans un duel de pistoleros très dangereux.

« Je ne sais pas si on peut comparer avec le match de l’année dernière, mais on devra pour sûr faire une meilleure entame de match », confirme Rudy Gobert. « Le contexte est différent. C’est la finale des perdants, les deux équipes sont impactées. À nous d’être prêts. »

Pour Florent Pietrus, les Bleus ont ainsi les cartes en main.

« Le plus important sera notre attitude, l’état d’esprit avec lequel on débutera le match. On sait que Milos Teodosic est la tête pensante de cette équipe et qu’ils ont des joueurs exceptionnels. Mais au fond de moi-même, je sais que tout dépendra de nous, de notre attitude. Je n’ai pas regardé le match car je voulais déconnecter du basket mais c’est notre état d’esprit qui fera la différence ».

Crédit photo : FIBA

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés