Chicago Bulls 2020/2021

Tous les topics d'équipes de la conférence EST.
Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2293

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 30 avril 2021, 15:29

3 réponses pour dire la même choses, ça montre bien qu'on pense tous pareil :lol: :lol:
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2293

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 01 mai 2021, 02:46

Markkanen et Felicio annoncés OUT car "malade" environ 30mins avant le début du match, sachant que Donovan n'en a pas parlé dans son point presse y'a un peu plus d'une heure ça pue les tests positifs de dernière minute ... On aura surement plus d'infos après le match quand Donovan parlera de nouveau à la presse.

En attendant ça fait donc LaVine, Markkanen, Brown et Felicio OUT (même si pour lui ça change rien) tandis qu'en face les Bucks sont en B2B et sans Giannis (cheville) et DiVincenzo (orteil)
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2293

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 01 mai 2021, 06:27

CHICAGO BULLS VS MILWAUKEE BUCKS (30/04/21)
Image

Le starting 5 :

Image

Recap : Avec les forfaits de dernière minute de Markkanen et Felicio en plus de Brown et LaVine, Chicago aura été bien trop court pour inquiéter des Bucks en back-to-back et sans Giannis ! Comme de coutume, Chicago démarre affreusement avec déjà des loupés près du cercle et l’agressivité d’un mollusque, alors que même avec un 0/6 initial, Milwaukee n’a aucun mal à vite prendre les devants dés que les shoots commencent à rentrer, notamment avec quelques THREES mais aussi des secondes chances d’un Bobby Portis qui est dans tout les bons coups. L’ex Bulls compte déjà 9pts et 8rbs en 9 mins pendant que sn ancienne équipe galère sur les couvertures défensives et peine à mettre du rythme. Thad Young est le seul à apporter un peu d’énergie et d’adresse, mais avec des titulaires à 3/16 aux tiirs dont 0/5 pour Vucevic, ça fait déjà bien mal : 28-16 après 12 mins !

Pourtant le 2ème quart sera bien différent, avec notamment un excellent Al-Farouq Aminu, qui obtient des minutes avec les nombreuses absences. Et il se met en évidence avec une bonne défense, des rebonds, des mains actives pour couper les lignes de passes et contester les tirs. Milwaukee va quand même mener 40-21 avant que Vucevic ne marque son 1er panier puis Theis enchaîne 3 dunks en étant parfaitement servi. Les Bulls trouvent des espaces près du cercle et malgré encore des lay-ups qui ressortent, signent un incroyable 19-2 run, avec aussi 2 THREES de Temple et White et plus de rythme, pour revenir à -2 (44-42) en un rien de temps ! Hélas, ce momentum ne durera pas, les Bucks vont mieux finir le quart en étant à leur tour plus de rythme et en trouvant des paniers faciles près du cercle car ils prennent de vitesse le repli adverse. A la pause ils ont repris une avance de 8pts, 52-44.

Image

Ce n’est pas toujours brillant ni très flashy mais les Bulls, notamment Theis, parviennent à signer quelques bonnes possessions défensives par ci par là, prennent de bons rebonds, mais n’en profitent pas de l’autre côté avec encore un nombre effroyable de tirs qui ressortent ! Vucevic a beau insister, même sous le cercle, rien ne veut rentrer et il n’est pas le seul dans ce cas. Du coup les bons efforts des Bulls ne permettent pas de revenir dans ce match, au contraire, car Milwaukee fini par régler la mire et intensifie sa défense pour blinder la raquette et gêner la relation intérieure / extérieure, sans angle de passe ni espace à exploiter. Chicago revient brièvement sous les 10pts mais Valentine continue son cirque en prenant des shots inconsidérés et en faisant des fautes sur des And Ones de l’autre côté. Au final Milwaukee mène tranquillement de 17pts après 3 quarts (80-63).

Malgré encore un florilège incroyable de lay-ups loupés, les Bulls restent relativement dans le match avec quelques bonnes séquences défensives ou on bloque bien les drives et les cuts et on sécurise quelques rebonds. A 6 mins de la fin, Chicago est « seulement » à 12pts derrière (90-78) mais n’affiche pas vraiment un body language de guerrier prêts à tout pour aller chercher une victoire cruciale pour le Play-In. A part Vucevic qui rente enfin un ou 2 tirs et surtout l’incontournable Daniel Theis, auteur d’un panier fabuleux en total déséquilibre avec la faute ! Mais c’est bien trop peu, une fois encore, le reste à bien du mal à affiché le même niveau d’investissement et de don de soi. Allez on peut ajouter Coby qui tente de mettre du rythme et des points, mais Middleton va rentrer un loooong three en forme de dagger et derrière on termine avec les réservistes, l’occasion pour Dotson de piquer un ballon et aller mettre un joli reverse. Score final 108-98.

Score par quart-temps :

—-MIL-CHI

Q1- 28-16
Q2- 24-28
Q3- 28-18
Q4- 28-35
FT-108-98

BoxScore : https://www.nba.com/game/mil-vs-chi-002 ... /box-score

Bilan : 38.5% aux tirs, 30.3% à 3pts, 66.7% aux lancers ! Comment est ce possible d’espérer gagner un match de Basket avec des pourcentages aussi Larry Hughes-esques ? Sur, la défense des Bucks, même sans Giannis, est excellente et parmi les meilleures de la ligue, car collectivement ils savent entourer le porteur de balle et boucher les espaces près du cercle, mais quand même, combien de shots ouverts on a loupé ? Rien que dans le 3ème quart-temps, les Bulls ont shooté à 3/14 DANS LA RAQUETTE ! Et les autres quart-temps n’étaient pas forcément mieux à ce niveau ! Si même Vucevic, qui a si souvent porté les Bulls en l’absence de Zach, passe au travers (7/27, 1/9 à 3pts), et on ne peut pas lui en vouloir, ça arrive, personne n’est capable de prendre le relais, hausser son niveau de jeu et sortir de l’ombre ou ils aiment tant se complaire ! Tout le contraire des Bucks qui savent gérer sans Giannis pour se débarrasser du menu fretin que nous sommes. On continue d’observer le même manque d’agressivité et d’envie de se faire mal pour aller chercher quelque chose. On a encore assisté à un début de match d’une horreur absolue (ou Portis était déjà quasi en double double), un comeback dans le 2ème et une fin difficile ou on court encore et toujours après le score … C’est la même chose tout les soirs en ce moment, le scénario est écrit d’avance. SPOILER ALERT : à la fin ils font pas le play-in ! Pas de happy ending. Il reste 9 matchs, on n’arrive même pas à être digne et juste essayer de proposer quelque chose de construit et collectif. Vivement la fin.

Image

Bulls player of the game : Daniel Theis (25mins, 16pts à 7/9 aux tirs dont 1/1 à 3pts, 10rbs dont 3 offensifs) S’il y a bien un joueur sur lequel on peut compter soir après soir pour apporter une combativité et une envie sans faille, c’est bien Daniel Theis ! L’Allemand a encore régalé par son énergie de tout les instants, sa défense et même quelques paniers précieux pour lancer des runs, notamment cet incroyable lay-up à une main en total déséquilibre. S’il pouvait être aussi contagieux que la COVID on serait injouables …

Next game : Samedi 1er mai @ Atlanta Hawks
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2293

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 02 mai 2021, 01:35

Donc ... 1h30 avant le match Donovan dit que Markkanen et Vucevic joueront ... 30 mins avant le match Vucevic est OUT (adducteur droit).
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

Rhea

All Star
Avatar du membre
Windy City
DTC
8254

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Rhea » 02 mai 2021, 01:36

C'est aussi bien. Ca sert à rien de le faire jouer blessé, vu qu'on ne joue plus vraiment quelque chose
Thats your opinion. But opinion is just a combination of Pi and Onion, and since no one likes maths and onions make you cry, your argument is invalid.

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2293

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 02 mai 2021, 01:41

Pour ça que je pense que même quand LaVine sera "apte", si d'ici on est officiellement out pour le Play-In, il reviendra pas. On se dirige vers des matchs sans enjeu ni Zach ni Vooch quand le public reviendra au UC sur les derniers matchs
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2293

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 02 mai 2021, 05:40

ATLANTA HAWKS VS CHICAGO BULLS (01/05/21)
Image

Le starting 5 :

Image

Recap : Avec l’annonce 30mins avant le match du forfait de Vucevic, on ne s’attendait pas à grand chose de la part des Bulls, qui au final auront montré de bonnes choses pendant une mi-temps avant d’être finalement et logiquement trop courts. Mais les Bulls, habitués des débuts de matchs catastrophiques, sont surprenants avec une exécution offensive assez fluide, des passes limpides pour des paniers près du cercle et notamment un Patrick Williams qu’on aimerait agressif comme ça tout les soirs, avec un lay-up, un THREE puis un énorme And One en force ! Défensivement aussi Chicago montre de belles choses quand les arbitres ne donnent pas des lancers à Trae Young. De bons rebonds, des box outs et un placement plus un jeu physique qui gêne bien les Hawks sur jeu placé. Atlanta place un 7-0 rapide pour conclure le quart et mener 31-26 mais dans l’ensemble c’était assez équilibré.

Déjà auteur de bons passages en défense la veille, Al-Farouq Aminu poursuit sur cette lancée et les Bulls dans l’ensemble sont actifs et productifs de ce côté du parquet, avec des mains actives qui coupent les lignes de passes, des switchs et des aides pour provoquer des transitions. C’est sur ces phases de jeu que Chicago prend les devants, près du cercle par Young ou Williams puis de loin avec White et Valentine. Atlanta, qui aime pourtant jouer vite, commet de nombreuses erreurs et leur repli défensif est trop lâche pour combler ça. 2 threes de suite de Bogdanovic les relance un peu mais Chicago fini mieux la période avec des lancers bien provoqués et un duo Young/Theis qui fait merveille : 63-54 Bulls à la pause !

Image

Mais si ces 24 premières minutes avaient de quoi surprendre, les 24 suivantes seront un sacré retour sur terre ! Thaddeus Young réussi une claquette sur la 1ère possession, puis les Bulls vont totalement disparaître : un effroyable 17-0 entre 3pts totalement démarqués et paniers au cercle sur transition ou après rebonds offensifs ! Cette fois c’est pour les Bulls que ça va trop vite et tout semble déréglé désormais. En plus de retards systématiques en défense, l’attaque refait le coup de la panne sèche, avec une absence totale de mouvement pour donner des solutions au porteur de balle, qui force des tirs en fin de possession. Une technique qui ne marche jamais et pour preuve : 12 pauvres petits points dans ce quart et des Hawks qui ont repris le contrôle des opérations : 82-75 après 36 minutes.

Derrière c’est très difficile de relancer la machine pour les Bulls, seul Theis smeble y croire un peu avec son habituelle combativité sous les 2 cercles, mais l’attaque continue d’être beaucoup trop statique et sans imagination pour surprendre les Hawks. D’autant qu’à chaque fois qu’on rentre un tir, sur une action individuelle car plus personne n’aide qui que ce soit, on prend un panier de l’autre côté, parfois un And One car on continue de se jeter sur les adversaires n’importe comment. Patrick Williams se reprend trop tard, le mal est fait et grâce à ses accélérations post screens, Trae Young mène les siens à la victoire finale 108-97, 3ème match de suite sous les 100pts pour les Bulls …

Score par quart-temps :

—- CHI-ATL

Q1- 26-31
Q2- 37-23
Q3- 12-28
Q4- 22-26
FT- 97-108

BoxScore : https://www.nba.com/game/chi-vs-atl-0022000959

Bilan : Vous avez une impression de déjà vu ? C’est normal : c’est quasiment la copie conforme de la même affiche, sur le même parquet, il y a quelques semaines, à la différence qu’il n’y avait pas LaVine à 50pts ce soir. Une superbe première mi-temps (66-53 Bulls le 9 avril, 63-54 ce soir), une 2ème beaucoup plus laborieuse (67-42 Hawks le 9 avril, 54-34 ce soir) ! Bref, 2 visages, comme souvent (schizophrènes, ça vous parle ?), une énorme débauche d’énergie en 1ère mi-temps, une défense bien placée et active, qui pousse l’adversaire à la faute, qui exploite les transitions, qui prend le contrôle des rebonds, qui joue physique, puis une attaque fluide, avec peu d’hésitations, des aides avec du mouvement et des cuts, le danger qui vient de partout (6 joueurs entre 5 et 8 tirs à la pause) … Puis la 2ème mi-temps, qui débute par un 17-0 des Hawks puis plus rien dans le moteur, on ne conteste plus un tir, on concède des secondes chances, on ne propose plus de mouvement en attaque et on s’enferme dans des un contre uns voués à l’échec. 34pts en 1 mi-temps (à 0/10 à 3pts) on n’avait plus fait ça depuis décembre 2019 … On pourra toujours se dire qu’on a vu une bonne mi-temps, c’est plus qu’espéré car après l’annonce du forfait de Vucevic (hanche) faire quelque chose sonnait comme Mission Impossible, mais le résultat final reste le même et la sanction s’annonce désormais inéluctable : le Play-In, ce sera sans nous. Quand ce sera officiel mathématiquement, il restera quelques matchs à jouer pour l’honneur si tant est qu’on en est un peu. Triste fin de saison, une de plus … non seulement en terme de résultat mais aussi parce que malgré 2 ou 3 satisfactions (un bien meilleur match de Patrick Williams notamment, 19pts à 7/13), ça reste trop court comme points positifs à mettre en avant pour embellir ce qui peut l’être …

Bulls player of the game : Thaddeus Young (32mins, 20pts à 10/12 aux tirs, 7rbs dont 3 offensifs, 9asts, 2stls) Il a encore frôlé le triple double avec ses passes lumineuses et ses lay-ups et hooks près du cercle, prenant quasiment toujours la bonne décision sur comment exploiter son post-up ! Son intelligence de jeu a fait du bien, sa défense aussi, avec des rebonds, des fautes offensives provoqués, du physique pour bloquer des drives … Joueur essentiel !

Next game : Lundi 3 mai vs Philadelphia 76ers
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

bintz

Rôle-Player
Avatar du membre
Windy City
1220

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par bintz » 02 mai 2021, 15:10

Mathématiquement c'est encore faisable mais quand tu vois notre calendrier et celui des Wizards, comment dire... :D

Le pire c'est qu'on aura même pas la draft en vue en fin de saison à moins qu'on ait le bol de choper un lotery pick, ça va être long jusqu'à novembre.

bintz

Rôle-Player
Avatar du membre
Windy City
1220

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par bintz » 03 mai 2021, 08:45

Et les Raptors nous passent devant, nous avons donc officiellement le 7ème pire bilan de la ligue à 0.406 derrière les Cavs et le Thunder respectivement à 0.328 et 0.323 donc on ne devrait pas descendre plus bas, ce qui nous donne une proba de lottery pick de 31.9% si on est hors lottery ça partira donc à Orlando.

Doctor_answer

Sixers
Avatar du membre
Liberty Ballers
Reims-Rouen-Lyon-Luxembourg
6389

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Doctor_answer » 03 mai 2021, 11:51

Attention lottery pick c'est être éligible à la lottery donc 1-14 et pour garder votre pick (protégé 1-4) il faut gagner la lottery effectivement.
Ça porte un peu à confusion surtout si on a pas en tête le protection de votre pick ;)
LHOOQ a écrit :
06 février 2019, 10:08
Fevrier, c'est le moment de l'annonce ! Si on va en finals, je me re-épile le fion.

bintz

Rôle-Player
Avatar du membre
Windy City
1220

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par bintz » 03 mai 2021, 13:30

Oui pardon, tu as raison de préciser, ma formulation prêtait à confusion c'est vrai, je parlais bien de gagner la lottery, pas d'avoir un lottery pick :)

N'empêche avec la nouvelle répartition, on a tout de même une vraie chance de garder notre pick.

DaV'z

Expert
Avatar du membre
Vice City
23777

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par DaV'z » 03 mai 2021, 15:46

Orlando pourrait se retrouver avec un top 3 et un pick 7 du coup, pas dégueu...

Alexis

Franchise Player
Avatar du membre
Windy City
3776

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Alexis » 03 mai 2021, 17:42

Après, les picks... Entre ne pas se planter sur le talent du jeune, sur sa mentalité, entre offrir le climat propice pour qu'il se développe... On le voit chez nous, au final je regrette moins ce move qu'à la deadline (alors que ça devrait être l'inverse^^) tant j'en ai marre d'être déçu sur nos top 10 prospects. Pat Will on jugera dans 2 années ce que ça donne, je m'emballe pas du tout.

Donc autant si on est top 2, ça va être chouette, autant le pick 7, je préfère vuc' :)))

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2293

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 03 mai 2021, 18:15

LE BAROMÈTRE DES BULLS (S7, Ep19)
Image

Voilà, c’est fini. Pas mathématiquement, car il reste toujours une mince possibilité, mais de manière plus réaliste et logique, c’est terminé pour le Play-In. Tout les éléments sont en notre défaveur : une semaine catastrophique à 1-3 dont 3 défaites consécutives avec moins de 100pts inscrits, des blessures/absences qui s’accumulent (Vucevic), d’autres qui traînent en longueur (Brown, LaVine), des adversaires directes qui se détachent avec notamment les Wizards d’un Russell Westbrook phénoménal (10 victoires sur les 12 derniers matchs et le Brodie qui multiplie les triple doubles) … Bref, sans même parler de notre calendrier à nous, ou on joue Philadelphie dés ce soir, 2 fois Brooklyn ou encore Milwaukee, Charlotte ou Boston, retrouver la 10ème place dans les 2 semaines restantes tient de l’intervention divine ! Tout n’est pas à jeter et comme il faut bien essayer d’apporter un brin d’optimisme à ce monde résolument tourné dans le sens contraire, on peut souligner les progrès de notre défense collective. Certes, pas encore sur 48 mins et comment ça pourrait être possible avec si peu d’entraînements et des éléments importants absents comme Troy Brown, mais on a pu voir des séquences très intéressantes de ce côté la, Aminu a fait de bons passages par exemple, Young et Theis sont solide près du cercle, Temple est précieux par son placement et sa communication constante … Bref ce n’est pas extraordinaire, mais il y a des bases et si certains d’entre eux sont encore là l’an prochain, on pourra s’appuyer dessus. Le bon moment pour rappeler que le Thunder de Donovan était systématiquement dans le top 10 des défenses NBA lors de son passage la bas, malgré la pertes d’All Stars à chaque intersaison quasiment ? Avec un vrai été off et une vraie intersaison, ça peut donner des motifs d’espoirs. Pour la saison en cours, il n’y en a plus vraiment de toute façon ….

Résultats de la semaine :

W @ Miami 102-110
L @ New York 113-94
L vs Milwaukee 98-108
L @ Atlanta 108-97

Tempête, Orage, Blizzard :

Javonte Green / Cristiano Felicio / Adam Mokoka / Devon Dotson (=) : Des entrées en Garbage Time uniquement. Peut être un peu plus de temps de jeu prochainement, quand on sera officiellement hors Play-In …

Ryan Arcidiacono (↓) : – 7.2mins, 1.5pts à 2/4 dont 1/2 à 3pts, 0.7rb – Des apparitions sans grand relief si ce n’est par quelques fulgurances en défense, mais il a rarement la balle dans les mains ce qui est étrange pour un meneur de jeu …

Denzel Valentine (↓) : – 11.2mins, 3.2pts à 6/19 aux tirs dont 2/8 à 3pts, 2.5rbs, 1.7ast – C’est assez hallucinant qu’il obtienne encore des minutes, d’autant qu’il continue son cirque avec une sélection de shots ahurissante, des passes loupés, des fautes sur les shooteurs … bref toute la panoplie …

Pluie :



Nuageux :

Al-Farouq Aminu (↑) : – 2 matchs, 13.5mins, 2.5pts à 2/6 aux tirs dont 1/3 à 3pts, 2.5rbs – Il a obtenu des minutes grâce aux absences de Markkanen contre Milwaukee et Vucevic à Atlanta, suffisant pour se distinguer par une défense active pour anticiper et couper les lignes de passes, jouer physique et aider les Bulls à signer de bons runs. Difficile de l’imaginer bien plus impliqué que ça par la suite, mais sur les minutes qu’il a eu, il a été productif !

Patrick Williams (↑) : – 28.2mins, 9.8pts à 14/32 aux tirs dont 3/6 à 3pts, 8/13 aux lancers, 2.5rbs, 1.2ast – Ses 13 tirs tentés à Atlanta étaient son premier match à au moins 10 tirs tentés depuis plus d’un mois ! Avec les absences sur cette période et une redistribution des tickets shots, c’est inacceptable de la part d’un titulaire. Sur les 8 matchs restants PAW doit absolument sortir de sa coquille et être moins hésitant balle en main, d’autant qu’à chaque fois qu’il décide de s’y mettre, de très bonnes choses arrivent. Il sera l’élément majeur à observer sur cette fin de saison bien triste.

Tomas Satoransky (=) : – 20.0mins, 9.2pts à 14/23 aux tirs dont 1/5 à 3pts, 3.5rbs, 2.7asts – Sa fin de semaine à été plus solide dans son scoring personnel avec de bonnes attaques du cercle, mais dans l’ensemble ça reste encore trop rare et avec trop d’hésitation, ou il drive puis s’arrête mi chemin et cherche à ressortir la balle plutôt que de finir au cercle. N’a pas non plus réussi à mettre grand chose en place offensivement, même si ce n’est pas forcément sa faute si ça ne bougeait pas autour de lui …

Image

Lauri Markkanen (=) : – 23.7mins, 11.0pts à 13/30 aux tirs 5/17 à 3pts, 6.3rbs – Un scoring en hausse avec plus de prises de risques et de responsabilité pour être ce scoreur en sortie de banc dont on a besoin, même s’il est, comme toujours, principalement derrière la ligne à 3pts à attendre des opportunités de Catch’n’Shoot et exploite bien trop rarement ses match-ups favorables. Absent contre Milwaukee, de retour le lendemain sans grand impact, il doit profiter des derniers matchs pour faire grimper sa côte si c’est encore possible.

Coby White (↓) : – 35.0mins, 15.5pts à 21/58 aux tirs dont 9/28 à 3pts, 11/13 aux lancers, 3.0rbs, 6.2asts – Plus de minutes et de responsabilités au scoring et même s’il faut bien que quelqu’un le fasse et qu’il a le profil pour le faire, son adresse aura été extrêmement faible toute la semaine, malgré de bons drives au cercle mais trop de shots précipités et pas dans le bon tempo. Quelques bonnes passes pour tenter d’impliquer les autres mais sur jeu placé ça reste peu efficace.

Beau :

Garrett Temple (=) : – 31.5mins, 8.2pts à 13/26 aux tirs dont 5/15 à 3pts, 1.5rb, 3.5asts, 0.5stl, 0.5blk – D’une adresse très irrégulière, notamment longue distance (4/6 sur les 2 premiers matchs, 1/9 ensuite), il a compensé par d’excellents cuts et de très bonnes passes en plus d’une défense toujours aussi précieuse par son anticipation des lignes de passes, son placement et ses mains actives (il a beaucoup gêné Derrick Rose notamment). Avec les absences de LaVine et Brown il joue beaucoup plus que prévu, mais Donovan a besoin de sa défense.

Nikola Vucevic (↓) : – 36.0mins, 22.3pts à 26/64 aux tirs dont 8/21 à 3pts, 7/8 aux lancers, 13.7rbs, 3.0asts, 1.0blk – Le géant Monténégrin continue d’empiler les double doubles sans broncher (3 en 3 matchs cette semaine, série de 5 en cours, 12 en 20 matchs chez nous) et fait ce qu’il peut pour maintenir le scoring de l’équipe à un certain niveau sans Zach, mais même lui commence à grincer, avec un vilain 7/29 contre Milwaukee et une blessure à la hanche et à l’adducteur qui l’ont contraint à manquer le match suivant. Reste à savoir combien de temps il manquera, et s’il reviendra cette saison, car si d’ici son retour il n’y a plus d’enjeu …

Grand soleil :

Daniel Theis (↑) : – 26.7mins, 13.0mins, 23/39 aux tirs dont 2/9 à 3pts, 8.2rbs, 1.2ast, 0.7stl – Dans une attaque souvent trop statique et sans idée, il a apporté ce qu’il pouvait, avec ses rebonds offensifs et ses dunks sur des cuts efficaces et dans le bon timing. Difficile de lui en demander bien plus, d’autant qu’il joue comme 2 en défense de l’autre côté pour être ce bel arbre qui cache une forêt de plus en plus ravagée. Si je dois vendre un rein pour qu’il prolonge chez nous, so be it !

Image

Le meilleur :

Thaddeus Young (↑) : – 26.7mins, 12.0pts à 22/39 aux tirs, 6.7rbs, 6.7asts, 1.0stl – Il a flirté à plusieurs reprises avec le triple double (10-9-8 à Miami, 20-7-9 à Atlanta) mais surtout il a été d’une constance exemplaire pour avoir un impact positif à chaque entrée en jeu, avec d’excellents post-ups, soit pour scorer lui même soit pour servir les joueurs qui bougent, une défense toujours physique pour contester les tirs et bloquer les drives, des fautes offensives provoqués … bref du grand art.

Infirmerie :

C’est parti pour le plus long paragraphe de l’article … Troy Brown est toujours OUT avec sa cheville foulée, ça fait bientôt 3 semaines alors qu’on nous annonçait quelques jours … Lauri Markkanen a loupé le match contre Milwaukee car annoncé malade, mais était la le lendemain, au contraire de Cristiano Felicio, malade sur les 2 rencontres sans qu’on en sache plus. Zach LaVine était en civil sur le banc des Bulls contre Milwaukee vendredi mais n’était pas autorisé à se déplacer à Atlanta le lendemain, Donovan déclarait mercredi qu’on en saurait plus concernant son retour d’ici ce lundi ou mardi. Puis il reste Vucevic, qui était déjà en alerte contre Milwaukee pour un souci de hanche et à un adducteur, et qui a déclaré forfait à Atlanta le lendemain. Il est listé « Questionable » pour ce soir contre les 76ers.

SimonoWatch :

Ses stats finales cette saison : 31.2mins, 15.8pts à 47.6% aux tirs dont 34.7% à 3pts, 78.1% aux lancers, 9.0rbs dont 2.3 offensifs, 1.8ast, 1.0stl, 0.5blk

Simonovic a terminé sa saison sur une grosse perf (15pts mais surtout 19rbs dont 6 offensifs) dans un match sans enjeu. Au global sa saison aura été solide en terme de production offensive, avec de l’adresse d’un peu partout et cette capacité à créer du spacing par son tir de loin, ou bien d’aller à l’intérieur mettre quelques feintes et profiter de son avantage de taille (2m10), même si c’était déjà plus rare. Dans le profil il y a des similitudes avec Markkanen, avec des qualités similaires mais également des défauts qu’on retrouve chez les deux. Simonovic est probablement un peu plus « dur au mal » mais son manque de physique va être un souci en NBA, surtout défensivement car il ne comble pas ce manque de puissance par un placement et une concentration maximale de ce côté du parquet. Il devra prendre du muscle mais faire attention que ça ne se fasse pas au détriment de sa vitesse, plutôt correcte pour un joueur de ce gabarit. Si les Bulls décident de lui offrir un 2 Way contract, il serait intéressant de le voir évoluer en G-League l’an prochain, pour se faire un avis plus précis.

Image

La semaine à venir :

3/5 vs Philadelphie
6/5 @ Charlotte
7/5 vs Boston
9/5 @ Detroit

La déclaration de la semaine :

« On peut parler de ces calls que les arbitres ont loupés si on veut, et New York peut aussi parler des quelques calls loupés, mais est ce qu’on va se pencher sur le boulot qu’on devait faire et les responsabilités qu’on devait prendre ? C’est facile de pointer les arbitres du doigt sur 3 ou 4 coups de sifflets qui ne nous plaisent pas, mais si on parlait plutôt des 25 couvertures en Pick’n’Roll ? Des 25 fois ou on avait une opportunité de bloquer un drive ? Ou des 25 fois ou on devait revenir en courant en transition ? Et les 25 fois ou on devait faire des close outs ? A cette période de l’année, tu regardes des gars comme Taj Gibson, Derrick Rose, ce sont des vétérans qui ont vécu de nombreuses batailles, même chose pour Thibs, on doit vivre de genre de bataille avec Lauri, avec Coby, avec Patrick. Ils doivent voir ce genre de situation et apprendre à jouer sous ce genre de pression, ou chaque match compte pour le classement final. Ils ont besoin de ça pour grandir et continuer de s’améliorer. La graine est plantée mais parfois la fleur met du temps à sortir du sol et éclore. On doit passer par ce genre de situation pour grandir et j’espère que c’est ce qu’il va se passer. » Billy Donovan après la défaite à New York.

La perf’ de la semaine :

Daniel Theis a été absolument essentiel dans la dernière victoire des Bulls, sur le parquet du Heat. Une adresse phénoménale (10/13, même en subissant une clé de bras), des cuts, des dunks, des rebonds offensifs, des passes limpides à l’opposée, du très très solide pour le Theismanian Devil !

https://www.youtube.com/watch?v=X3GUGcs ... =NBAMotion
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

Rhea

All Star
Avatar du membre
Windy City
DTC
8254

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Rhea » 03 mai 2021, 18:52

Très bon résumé, comme d'hab. J'aurais du me baser la dessus pour parler des bulls pendant le podcast, ça m'aurait évité de tenir autant le crachoir :hehe:
Thats your opinion. But opinion is just a combination of Pi and Onion, and since no one likes maths and onions make you cry, your argument is invalid.

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2293

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 03 mai 2021, 20:22

Faudra que j'aille écouter ça tiens ^^
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

Rhea

All Star
Avatar du membre
Windy City
DTC
8254

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Rhea » 03 mai 2021, 20:34

Je pense que tu as déjà une petite idée de ce que je vais y dire (%)
Thats your opinion. But opinion is just a combination of Pi and Onion, and since no one likes maths and onions make you cry, your argument is invalid.

bintz

Rôle-Player
Avatar du membre
Windy City
1220

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par bintz » 03 mai 2021, 23:29

Au moins cette année, ya un peu consensus sur toute la ligne je crois, on est tous bien d'accord :D

Rhea

All Star
Avatar du membre
Windy City
DTC
8254

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Rhea » 03 mai 2021, 23:57

Boarf, ces dernières années aussi y'avait un consensus, le #FireGarPax
Thats your opinion. But opinion is just a combination of Pi and Onion, and since no one likes maths and onions make you cry, your argument is invalid.

bintz

Rôle-Player
Avatar du membre
Windy City
1220

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par bintz » 04 mai 2021, 00:40

Ouais mais yavait beaucoup plus de débat sur tel ou tel joueur je trouve, par exemple Valentine. Cette année je trouve que c'est un peu la prise de conscience sur nos jeunes (ou ex), Carter, Markkanen, White, etc... en espérant que Williams connaissent un meilleur avenir.

Alexis

Franchise Player
Avatar du membre
Windy City
3776

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Alexis » 04 mai 2021, 00:56

Je sais pas, on a été pas mal divisés. J'ai suivi sur Twitter fr, les pro et anti coby c'était quelque chose la 1ere moitié de saison :)))

Perso j'ai pas lâché coby, j'espère qu'il restera chez nous, PatWill j'espère de tout cœur qu'il va nous faire une belle intersaison, il a autant de potentiel que de travail à fournir pour l'exploiter. Cette intersaison encore, on aura la même priorité : ramener un meneur supérieur. Allez, on se satisfera de Cunningham au pire... ^^

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2293

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 04 mai 2021, 06:24

CHICAGO BULLS VS PHILADELPHIA 76ERS (03/05/21)
Image

Le starting 5 :

Image

Recap : La soirée s’annonçait longue avant même qu’elle ne débute et malgré une période un peu folle pour effacer un gros retard, les Bulls s’inclinent le plus logiquement du monde contre bien plus fort. Dés le début Philly prend l’ascendant en profitant d’une défense totalement immobile en face pour aller au cercle sans difficulté. Les Bulls sont pris de vitesse sur la moindre passe, ne font aucun repli, subissent des transitions et répondent avec quelques paniers près du cercle mais sans grande conviction ni énergie. Danny Green profite de beaucoup trop de temps et d’espaces dans les corners et mitraille sans peine, tout come Shake Milton, qui sanctionne alors que Philly est à ce moment là à 78% aux tirs dont … 11/12 à 2pts ! De quoi, déjà, mener tranquillement après 12 minutes : 34-20.

Les 76ers continuent de rentrer la très grande majorité de leurs shots tandis qu’en face Sato tente de sonner un peu la charge avec 2 bons drives et quelques passes bien senties, mais malgré ces quelques bons mouvements offensifs, l’ensemble peine à être vraiment cohérent et solide. En face Philly joue physique et même s’ils passent quasiment 4 minutes sans marquer, ça tient autant de leur propre maladresse que de la défense des Bulls, même si on voit plusieurs séquences ou on anticipe bien les passes pour couper et partir en transition. La défense crée l’attaque côté Chicago mais comment espérer faire un petit run en laissant un joueur comme Danny Green aussi seul dans les corners ? A la pause ça donne 60-43 pour les visiteurs sans qu’il y ait quelque chose à redire …

Image

Le contraste est terrible entre Chicago qui ne rentre rien même avec 2 rebonds offensifs sur la même possession tandis qu’en face tout fait ficelle sans difficulté ! Seth Curry claque 2 THREES de suite en étant une fois encore totalement libre car si Embiid place de bons screens, on ne fait surtout pas grand chose pour les contourner. Philly joue tranquillement et gère, à +20 en back-to-back contre une équipe aussi amorphes, c’est probablement suffisant. L’oublié Javonte Green se signale par un super cut et une bonne énergie défensive, avant 2 paniers près du cercle de Satoransky met après 36mins ça semble clairement pencher d’un côté : 83-63 Sixers.

Puis d’un coup, les éléments se déchaînent et Chicago signe un incroyable run, débuté par une grosse claquette de Javonte Green et surtout un festival de Coby White qui claque pas un, pas deux, mais 3 THREES consécutifs, avant de sevir Denzel Valentine à 2 reprises pour 2 nouvelles bombes dans les corners ! 24-5 run pour débuter le quart, entre adresse folle à 3pts, rebonds offensifs, hustle plays de l’autre côté pour obtenir des stops, et un invraisemblable 88-87 au tableau d’affichage à 7 minutes pile de la fin ! Mais ce run va vite s’essouffler. Doc Rivers remet ses starters et notamment Tobias Harris, qui enchaîne plusieurs moves près du cercle pour redonner de l’air et de la confiance aux siens, soutenus par Embiid qui s’impose inside. Chicago retombe aussi dans ses vieux travers au pire moment (comme à chaque fois) : pertes de balles sur remise en jeu en sortie de temps-mort, lancers francs loupés et faute sur un shooteur à 3pts ! 3 grands classiques indémodables de notre saison, en forme de symbole pour dire qu’on n’est pas capable de conclure. Au final Philly s’impose 106-94

Score par quart-temps :

—- PHI-CHI

Q1- 34-20
Q2- 26-23
Q3- 23-20
Q4- 23-31
FT-106-94

BoxScore : https://www.nba.com/game/phi-vs-chi-002 ... /box-score

Bilan : Well … des Bulls sans Lavine, Vucevic et Brown contre les 76ers au complet, c’était comme partir à la guerre avec un cure-dent, donc aucune surprise, logique respectée et le run au 4ème quart ne doit tromper personne, on n’a pas fait les efforts ce soir et on est venu à ce match en se disant qu’il était perdu d’avance. Comment expliquer autrement qu’il n’y ait que 5 minutes potables avant le gros run au 4ème quart, et le reste du temps on n’arrivait pas à contourner un screen ? Les Bulls ne se sont pas donné les moyens de gagner ce match, car mentalement ils ne se sont pas pointés au United Center en se disant qu’ils pouvaient le faire. A 2 ou 3 exceptions près, genre Thad, Theis ou même Javonte Green qui a produit de très bonnes minutes. Mais encore une fois, c’est trop peu et trop tard et même revenu à -1 c’était erreur après erreur après erreur … L’histoire de notre saison … Philadelphie était en back-to-abck et ça s’est vu dans leur fatigue et leur gestion quand ils avaient 20pts d’avance, mais il a suffit qu’Harris revienne mettre 2, 3 paniers au cercle sans être gêné pour que le mince espoir de comeback ne disparaisse aussi vite qu’il soit venu, bien aidé par de nombreuses pertes de balles en sortie de temps-mort de notre côté, une spécialité. Au final ça donne un 4ème match consécutif sous les 100pts inscrits, avec encore une fois des pourcentages dégueulasses (41.4%, 32.4% à 3pts), 15 pertes de balle dont 9 en 2ème mi-temps et 4 défaites de rang. LaVine est annoncé sur le retour, mais franchement, ça n’en veut plus la peine. Plus que 7 matchs et c’estl es vacances.

Image

Bulls player of the game : Coby White (28mins, 23pts à 8/19 aux tirs dont 5/10 à 3pts, 2rbs, 5asts) Avec tout les ballons dans les mains, il a été le principal protagoniste de l’énorme run du 4ème quart pour passer de -20 à -1, avec 3 THREES et de bonnes passes sur les 2 autres inscrits par Valentine. Sa 2ème mi-temps dans l’ensemble a été très solide, d’ailleurs ça fait plusieurs matchs que c’est le cas, après des débuts de matchs brouillons. Vu les absents, lui au moins prend ses responsabilités.

Next game : Jeudi 6 mai @ Charlotte Hornets
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2293

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 06 mai 2021, 21:42

Après 2 soirs sans match (une première depuis ... la trade deadline pour nous), les Bulls reprennent avec un back-to-back à Charlotte ce soir et contre Boston demain. Autorisé à s'entraîner depuis lundi, Zach LaVine va revenir ce soir, Vucevic va également être la. Il ne manquera que Troy Brown, qui doit avoir une sacrée entorse de la cheville pour être OUT depuis 3 semaines alors qu'on nous disait quelques jours ...

Certes l'eneju est quasi nul et si le Play-In n'est pas officiellement mort ça le sera bientôt, mais continuer de développer des automatismes Zach/Vooch peut être intéressant, essayer de faire briller Markkanen pour qu'un pigeon vienne le chercher cet été ... bref pas grand chose à ce mettre sous la dent, mais on verra bien. Par contre du moment ou on est officiellement hors du Play-In, fous moi Mokoka et Dotson à 20 minutes minimum qu'on puisse les observer. Et plus jamais de Denzel !
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2293

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 07 mai 2021, 04:48

CHARLOTTE HORNETS VS CHICAGO BULLS (6/5/21)
Image

Le starting 5 :

Image

Recap : Avec les retours de LaVine et Vucevic, les Bulls ont repris des couleurs et dominé les Hornets de la tête et des épaules pour s’imposer largement ! Et c’est le natif de Charlotte Patrick Williams qui met les siens sur les bons rails : And One dés la première possession, suivi par 2 cuts pour 2 lay-ups face à des Hornets déjà en grande difficulté pour empêcher les Bulls d’aller près du cercle, tant la circulation de balle est fluide et le rythme est élevé de la part des hommes de Billy Donovan. Défensivement aussi les efforts sont là, avec des mains actives pour couper les lignes de passes et partir en transition. Entre une grosse rebonds aux rebonds sous les 2 cercle, des hustle plays et une haute adresse sur des tirs ouverts bien emmenés sur de bons pick’n’rolls, Chicgao signe un début tonitruant pour mener 34-24 assez aisément, avec 10asts sur les 13 paniers inscrits !

Chicago continue de procéder par des transitions rapides sur lesquelles Charlotte est rapidement aux fraises, même s’ils répondent de l’autre côté avec quelques THREES pour rester dans le rétro. Mais à part cette adresse à 3pts, Charlotte ne propose rien et surtout pas près du cercle tant les espaces y sont rares et surtout tant ils se font bousculer à chaque fois qu’ils s’approchent. Les Bulls dominent outrageusement les rebonds, avec des secondes chances et des shots ouverts avec Vucevic qui claquent 2 THREES sur d’excellents Pick’n’Pops joués avec White qui lui aussi claque un THREE. De quoi monter à +15 (48-33) avant que les Hornets ne prennent un coup de chaud longue distance, avec 5 THREES réussis de suite, certains à 9 mètres ou après 2 rebonds sur le cercle, mais ça les ramène à -3 puis à -6 à la pause (59-53).

Image

Mais Chicago s’ajuste au retour des vestiaires et sort plus souvent contester ces tirs là, tout en continuant à profiter de leur avantage physique avec notamment Coby qui fait voler Lamelo Ball sur un And One en force ! Les rebonds offensifs se multiplient pour des Bulls qui sont de plus en plus maîtres des événements, avec aussi une énorme adresse extérieure et encore des THREES du duo White/Vucevic. Temple et Satoransky se joignent au bombardement longue distance tandis que Theis prend rebond après rebond et Javonte Green signe une nouvelle entrée pleine d’énergie, ce qui manque cruellement aux Hornets, dépassés et largués (89-69). Histoire de conclure ce quart en beauté, Thaddeus Young postérize McDaniels sur un Alley-Oop bien violent ! De quoi mener 96-74 après 36 minutes et 37 pts sur le quart !

Sous les 100pts lors des 4 matchs précédents, Chicago dépassé cette barre symbolique dés la 1ère minute du 4ème quart, avec un Zach LaVine qui se dégourdit un peu les jambes pour son retour. Malgré l’avance qui reste constamment autour des 20 pts les Bulls ne faiblissent pas et ne relâchent pas la pression, continuant de jouer dur et physique contre des Hornets sans répondant, qui n’attendent que la fin. Une fin qui se fait avec Dotson, Valentine, Felicio dont c’est aussi le retour, Green et Arcidiacono, pour compléter le blowout et le sweep des Hornets cette saison, 120-99 et 3-0 !

Score par quart-temps :

—- CHI-CHA

Q1- 34-24
Q2- 25-29
Q3- 37-21
Q4- 24-25
FT-120-99

BoxScore : https://www.nba.com/game/chi-vs-cha-002 ... #box-score

Bilan : Quelle prestation d’ensemble ! Chicago a dominé les débats du début à la fin et appuyait précisément là ou ça fait mal pour les Hornets : leur manque de taille et de puissance ! Les Bulls ont bousculé les Hornets toute la soirée, des post-ups en force, des rebonds offensifs en pagaille (15 dont 6 de Vucevic et 4 de Theis), des plays physiques ou on a vu les frelons voler à 3 mètres sur des coups d’épaules … Les Hornets n’étaient au contact à la pause (-6) qu’avec une superbe adresse à 3pts mais quand ce n’était plus le cas, après de très bon ajustements défensifs pour ressortir et contester ces shots, il n’y avait plus qu’une équipe sur le parquet ! Charlotte était à 12/22 à 3pts à la pause, 4/13 ensuite et sans cette adresse extérieure, vu leur manque d’impact inside, ils n’avaient plus de solutions, d’autant que même aux lancers, ils ont sérieusement vendangé (un effroyable 7/18) ! Chicago n’a pas été bien meilleur aux lancers (10/17) mais après 4 matchs consécutifs sous les 100pts, atteindre ce total au début du 4ème quart et finir à 120 fait extrêmement plaisir. Zach a montré de bonnes choses pour son retour même s’il est clairement hors rythme (normal après 11 matchs manqués), Vucevic est revenu comme s’il n’avait rien loupé, Coby White a livré une partition très juste et réfléchie, sous doute inspiré par la présence de Roy Williams en tribune, mais l’ensemble a été extrêmement solide et cohérent, de bons efforts les uns pour les autres, de l’adresse (50.5% aux tirs, 48.6% à 3pts), un banc actif (41pts), 7 joueurs à 10pts ou plus … Bref une superbe soirée, qu’il faudra confirmer dés cette nuit contre Boston !

Image

Bulls player of the game : Nikola Vucevic (30mins, 29pts à 12/24 aux tirs dont 5/7 à 3pts, 14rbs dont 6 offensifs, 3asts, 2stls, 1blk) S’il était vraiment amoindri par une douleur à l’adducteur ça ne s’est pas vu le moins du monde ! Dangereux de toutes les distances : de loin ou il a obtenu des tirs ouverts car personne ne sortait sur lui, de près par son avantage de taille et son physique devant des Hornets déficients dans ces secteurs. Un vrai match complet, un 6ème double double consécutif et 13 en 21 matchs aux Bulls !

Next game : Vendredi 7 mai vs Boston Celtics
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2293

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 08 mai 2021, 05:08

CHICAGO BULLS VS BOSTON CELTICS (7/5/21)
Image

Le starting 5 :

Image

Recap : 24h après avoir tapé les Hornets, Chicago éclate une autre équipe bien plus haut placée au classement en développant un jeu d’une qualité franchement enthousiasmante ! Les premières possessions sont malgré tout assez lentes et les Bulls viennent buter sur une défense bien en place et physique de le part des Celtics, qui alimentent leur scoreur avec le duo Fournier (13pts à 5/5 dés le 1er quart) et Kemba Walker, qui finissent de bons moves collectifs et mettent leurs tirs ouverts. Chicago se reprend vite et trouve plus d’espace inside et profitant de la taille et la puissance de Vucevic puis Young pour des rebonds offensifs et des And Ones. Puis c’est l’adresse extérieure qui permet de creuser un petit écart avec Markkanen et Green de loin pour mettre les Bulls devant après 12 minutes équilibrées : 30-28.

Plus les minute spassent et plus les Bulls montent en puissance défensivement avec de super hustles plays entre Theis, Young ou Temple qui coupent les lignes de passes, reviennent vite en transition et contestent les tirs. Comme on l’a vu de plus en plus souvent sur les derniers matchs, la défense aide à créer l’attaque, à l’image de Vucevic qui pose une bonne bâche d’un côté puis claque un THREE en Pick’n’Pop dans la foulée. Mais le principal artilleur de cette fin de mi-temps est Coby White, qui bénéficie de nombreux tirs ouverts sur des screens ou des circulations de balle fluides pour claquer pas un, pas deux, mais trois THREES dans les 5 dernières minutes ! Et comme il n’est pas le seul, rejoint dans cette orgie offensive par Patrick Williams dans le corner, ça donne une belle avance à la pause : 60-46 avec un splendide 11/24 derrière l’arc !

Image

Chicago manque d’entrain au retour des vestiaires mais après un temps-mort rapide de Donovan, ils se reprennent et retournent à l’assaut avec encore de belles luttes aux rebonds, des hustles plays qui permettent de vite se projeter de l’autre côté. Coby claque un nouveau THREE et LaVine se met à enchaîner doucement tandis que le seul joueur dangereux en face est Kemba Walker, qui claque 2 THREES et bouge constamment pour créer du danger. Même Fournier a disparu après son bon début, quand à Tatum, il arrose comme rarement (il finira à 9pts à 3/15 dont 0/7 à 3pts) ! Avec si peu d’options viables en attaque, Boston prend l’eau de toutes parts avec Chicago qui claque encore des THREES (Coby, Temple) et Markkanen qui donne de bonnes minutes en 5 avec sa taille. 94-74 après 36 minutes !

Boston reprend avec plus d’énergie et provoque de nombreuses fautes et des lancers avec des drives agressifs pour signer un run et revenir jusqu’à 8pts (98-90). Une période compliquée mais à laquelle Chicgao va vite répondre, une fois de plus, avec Theis qui revient et fait un ménage incroyable sous les 2 cercles pour contester d’un côté, offrir des secondes chances de l’autre, puis Vucevic ressort la balle pour White qui claque son 7ème THREE de la soirée et offre son 1er triple double en Bulls à Vooch ! LavIne claque à son tour un THREE qui remet les siens à +20 pour s’offrir une fin de match paisible ou on peut observer Dotson mettre de beaux paniers. 121-99 au final, 2ème soir de suite à 99 pts encaissés et au moins 120 inscrits ! Moralité : 2 All Stars, ça change la vie !

Score par quart-temps :

—- BOS-CHI

Q1- 28-30
Q2- 18-30
Q3- 28-34
Q4- 25-27
FT- 99-121

BoxScore : https://www.nba.com/game/bos-vs-chi-002 ... /box-score

Bilan : Back-to-back wins et back-to-back wins avec la manière ! +21 à Charlotte hier, +22 ce soir en limitant les 2 équipes à 99pts, voilà un enchaînement de performance particulièrement plaisant ! Bien sur qu’un tank maladroit pour tenter de récupérer notre pick sur un malentendu … Pour la 2ème soirée de suite on a vu des Bulls dominateurs, surs de leurs forces et qui en ont profité, avec un jeu intérieur solide sous les 2 cercles pour maximiser leur avantage de taille et de puissance avec Vucevic, Theis et Young de toutes les batailles pour contester les tirs, attraper les rebonds (54-47 avec 15 prises offensives), avant de faire parler une exécution collective et une circulation de balle de grande qualité pour trouver des shots ouverts à l’opposé et rentrer des THREES en pagaille : 18/40 à 3pts (45%) avec pas moins de 9 joueurs différents qui en ont claqué au moins un dont 7/12 pour le seul Coby White ! En retrouvant nos All Stars on a retrouvé notre force de frappe offensive par juste par leurs points mais les points qu’ils permettent aux autres de marquer ! L’ensemble avait vraiment fière allure sur l’ensemble du match, sauf au début du 4ème quart quand Boston provoquait de nombreuses fautes et lancers, mais derrière le retour des All Stars les a tranquillement remis à -20 pour finir la soirée peinard. Une soirée tout en maîtrise !

Image

Bulls player of the game : Nikola Vucevic (32mins, 18pts à 7/16 aux tirs dont 2/5 à 3pts, 14rbs dont 4 offensifs, 10asts, 2stls, 1blk) Encore une prestation de qualité de la part de Vooch, qui a multiplié les post-ups gagnants en profitant à fond de son avantage de taille inside contre des Celtics trop courts. Des passes à l’opposé qui lui ont permis de signer le 1er triple double d’un Bull depuis avril 2017 (Jimmy Butler). Un récital !

Next game : Dimanche 9 mai @ Detroit Pistons
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/