Chicago Bulls 2020/2021

Tous les topics d'équipes de la conférence EST.
bintz

Rôle-Player
Avatar du membre
Windy City
1179

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par bintz » 18 février 2021, 18:01

En tout cas je nous sens un peu seuls sur le topic ces derniers temps :D

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2203

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 18 février 2021, 19:02

Je me suis fait la même réflexion hier ou y'a 2 jours, j'ai du avoir 4 ou 5 posts à la suite ... On fait notre meilleure saison en 4 ans et ça emballe personne ^^
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

Alexis

Franchise Player
Avatar du membre
Windy City
3660

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Alexis » 18 février 2021, 21:35

Plus le temps de commenter actuellement, mais j'vous lis toujours :)))

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2203

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 18 février 2021, 21:48

L'ex Bull Eddie Robinson dézingue John Paxson :

https://chicagobulls6fr.wordpress.com/2 ... -ego-trip/
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

butlerlesfesses

Franchise Player
Avatar du membre
Windy City
2089

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par butlerlesfesses » 19 février 2021, 07:59

Pareil plus trop le temps et en plus avec le covid je préfère pas payer le leaguepass donc galère pour voir les matchs.
Je vous lis ici et sur Twitter, c’est toujours hyper intéressant.
D’ailleurs on est en forme en ce moment! Est-ce que c’est encore utopique de penser pouvoir battre Philly ce soir ?
J’ai l’impression qu’on peut battre n’importe qui mais qu’on peut perdre contre n’importe qui aussi.
JORDAN , PIPPEN , RODMAN , BUTLER , ROSE
BULLS BULLS BULLS

bintz

Rôle-Player
Avatar du membre
Windy City
1179

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par bintz » 19 février 2021, 09:56

Si on suit le schéma de cette saison, on devrait prendre une pile à Philly :) (ou plutôt perdre sur le fil)

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2203

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 19 février 2021, 15:24

Ouais c'est difficile à anticiper, on est totalement sur courant alternatif, mais avec une constante quand même : nos débuts de matchs sont catastrophiques, ça c'est du 9 fois sur 10. Mais le soir ou on a remonté 25pts, les 76ers ont failli se faire remonter 28 ou 29 pts contre Houston et ont gagner sur le fil. Aucune lead n'est safe en NBA désormais, 20 pts ça se rattrape en peu de temps avec le pace et les 3pts etc ... Et ce qui est bien c'est que les Bulls semblent l'avoir compris et n'abandonnent pas quand ils sont menés et continuent de jouer ... mais ce serait beaucoup mieux de faire les efforts d'entrée pour ne pas avoir à remonter des retards de 20pts quand même ! Ils devraient récupérer Ben SImmons pour ce soir, ils sont 1er de l'Est, sur le papier ils doivent nous battre, à nous de leur casser les couilles le plus possible et ça on se retrouve sur une fin de match à 1 ou 2 possession tout peut arriver.
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2203

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 20 février 2021, 05:30

PHILADELPHIE 76ERS VS CHICAGO BULLS (19/02/21)
Image

Le starting 5 :

Image

Recap : Pour leur 1er et peut être seul passage en antenne nationale cette saison, les Bulls ont eu fière allure et sont passés proche de créer l’exploit face à une équipe des 76ers portée par un Embiid intenable. Wendell Carter est rapidement impliqué pour bouger le géant Camerounais en défense, inscrivant les 8 premiers points des Bulls entre post-ups et midranges, mais il est rapidement victimes de fautes un peu abusées qui gênent sa défense et l’équipe. Entre 2 THREES de Green et un Embiid qui profite pleinement de son avantage de taille pour aller inside et obtenir des lancers, Philly prend aisément les devants et les Bulls ont parfois quelques difficultés à trouver de bons shots pour répondre. La zone des 76ers et une certaine précipitation n’y sont pas pour rien. Satoransky et LaVine rentrent de bons And Ones et Thaddeus Young est comme d’habitude précieux par ses rebonds et ses passes pour relancer la machine, si bien qu’après 12 mins Chicago n’est qu’à 2pts (32-30) !

Sans Coby White qui a pris un coup sur le genou et se fait soigner, mais avec un Gafford qui signe son retour par un super contre, Chicago repasse devant, aidé aussi par un Arcidiacono qui veut briller dans sa ville natale et multiplie les hustles plays comme à son habitude. Ce n’est pas toujours très fluide en attaque mais les efforts défensifs compensent pour jouer les 76ers les yeux dans les yeux, même si on concède beaucoup de rebonds offensifs en étant incapable de bouger les Embiid, Howard ou autres Harris quand ils sont près du cercle. Un And One d’Arcidiacono et un THREE de Wendell redonnent des couleurs à l’attaque mais quand Philadelphie prend 4 rebonds offensifs sur la même action (et 12 sur la première mi-temps), ça laisse peu de chance de revenir. A la pause les locaux sont devant 58-53.

Image

Coby White est de retour et vient provoquer une faute offensive d’Embiid mais ce dernier est intenable et multiplie les paniers de près comme de loin avec une aisance hallucinante, peu importe les aides sur les weak sides ou les prises à 2, rien n’arrête le géant des 76ers. Jusqu’ici c’est le seul à vraiment faire mal aux Bulls même si Harris va avoir quelques bonnes séquences ou il se joue de Patrick Williams, mais Chicago reste dans la partie avec LaVine qui attaque le cercle avec énergie et met quelques paniers isnide. L’adresse extérieure ne décolle pas alors les Bulls tentent autre chose et Thad Young, comme toujours, est particulièrement brillant pour aller chercher des rebonds offensifs (6 pour lui dans ce match) et des secondes chances précieuses comme quand Temple rentre un And One qui brise le mini run adverse. Grâce à lui on arrive au bout du 3ème quart avec encore énormément de suspense pour la suite : 85-79 Philly.

Chicago enchaîne les tirs bien trop courts sur les premières possessions, mais les efforts défensifs restent extrêmement plaisants, au point que les Bulls vont passer devant après un THREE de Valentine et une interception et And One d’Arcidiacono sur la remise en jeu (89-88) ! Philadelphie continue de s’en remettre à des rebonds offensifs et à un Joel Embiid déchaîné, qui semble incapable de louper un tir même de loin, pour reprendre de l’avance, tandis que Zach LaVine, dans une soirée difficile niveau adresse, enchaîne les drives au cercle pour 6pts de suite inside avant un Step Back THREE qui ramène les siens à 2 longueurs et moins de 2 minutes à jouer (105-103). Mais à partit de là Embiid va aller aux lancers sur chaque possession pendant que les Bulls ont du mal à trouver de bons tirs ou obtenir des lancers sur des fautes similaires à celles qu’ils font de l’autre côté. Au final Embiid terminera la rencontre avec un Career High de 50pts (plus 17rbs) et presque autant de lancers que les Bulls (17 contre 18). Mais surtout, il assure la victoire des 76ers, la 13ème en 15 matchs sur leur parquet, 112-105.

Score par quart-temps :

—- CHI-PHI

Q1- 30-32
Q2- 23-26
Q3- 26-27
Q4- 26-27
FT-105-112

BoxScore : https://www.nba.com/game/chi-vs-phi-002 ... /box-score

Bilan : La soirée s’annonçait difficile pour les Bulls et elle l’a été, mais les 76ers ont également eu beaucoup de fil à retordre et il aura fallu un Career High de 50pts d’un Joel Embiid totalement injouable pour forcer la décision ! Chicago était encore capable de viser la victoire à 2 minutes de la fin sur le parquet du 1er de l’Est, luttant au maximum avec eux malgré un déficit évident de taille qui a engendré un différentiel aux rebonds importants (53 à 42 et 16 prises offensives pour Philly), malgré quelques calls plus réguliers d’un côté que de l’autre (29 lancers pour les locaux, 18 pour les Bulls qui les ont tous rentré), malgré un vilain 7/32 à 3pts (21.9%) et une adresse globale peu évidente (42.1%) ! Beaucoup de ces shots ont paru bien forcés par la zone fréquente des 76ers, mais aussi parfois car on s’est beaucoup précipités et encore parce qu’on a refusé certains shots, notamment sur des drives ou on ressortait systématiquement, peut être par peur du contre. Malgré tout ça Chicago avait la possibilité de chercher une victoire inespérée sur un parquet ou il est difficile de bouger les locaux, mais l’exécution offensive était un peu lâche par moment même s’il n’y a eu que 11 balles perdues.On a su évité le début de match catastrophique et les pertes de balle en pagaille, mais on n’a pas été aidés par des coups de sifflets intempestifs qui restent frustrant quand tu construit un momentum, même si les Bulls n’ont rien lâché tout au long du match et sont restés concentrés. Néanmoins la victoire des 76ers est logique, ils ont mieux défendu, avaient de meilleures armes que nous pour le faire, n’ont jamais paniqué quand on leur rentrait dedans et ont su parfaitement exécuter leur attaque sur la fin pour faire la différence, à l’expérience. Tout n’était pas parfait pour les Bulls loin de là, mais si on arrive à afficher une telle combativité et attitude tout les soirs (et qu’on arrête de faire jouer Kornet), on peut être fier et avoir confiance pour la suite !

Image

Bulls player of the game : Zach LaVine (37mins, 30pts à 9/28 aux tirs, 2/10 à 3pts, 10/10 aux lancers, 5rbs, 5asts, 2stls, 1blk) Pas son meilleur soir en terme d’adresse mais Zach a malgré tout signé son 14ème match à minimum 30 pions cette saison, seuls Lillard et Beal en ont plus ! A côté de ça la qualité de ses drives tranchants a été plaisante, son activité en défense était très bonne aussi pour gêner les drives adverse, close out et contester. Si certains doutaient encore de sa capacité à être All Star, je ne peux plus rien faire …

Next game : Samedi 20 février vs Sacramento Kings
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2203

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 21 février 2021, 07:03

CHICAGO BULLS VS SACRAMENTO KINGS (20/02/21)
Image

Le starting 5 :

Image

Recap : On s’est un peu fait peur vers la fin mais les Bulls signent quand même un belle victoire en back-to-back pour parfaitement conclure une semaine de qualité ! Les premières minutes sont équilibrées avec des Kings qui font mal près du cercle sur des P’n’R et des rebonds offensifs tandis que Chicago signe quelques bons drives entre LaVine et Temple même ce sont surtout des actions individuelles. Il faut attendre l’entrée des benchers pour voir un jeu plus fluide et, comme souvent plus d’impact en défense également avec une meilleure couverture des drives au cercle et des bons rebonds puis une bonne agressivité pour aller au cercle avec un Satoransky en forme et un super drive d’Arcidiacono. Au final Chicago inscrit déjà 20 de ses 28pts dans la peinture et mène 28-21 après 12 minutes rythmées.

Jabari Parker dispute ses premières secondes de la saison quand Thaddeus Young l’accueille avec un poster dunk bien violent qui lance ce 2ème quart sur des bases folles, car des 2 côtés on va voir des dunks puissants sur des moves bien exécutés. Chicago tout d’abord, avec donc Young mais aussi Pat Williams après rebond offensif puis Wendell Carter qui bénéficie d’une excellente passe de White pour claquer un poster rageur ! Derrière les Kings répliquent avec Whiteside par 2 fois et Bagley, qui continuent d’exploiter nos soucis défensifs avec des P’n’R rapides qui battent notre repli. LaVine claque 2 bons THREES mais Fox est un danger permanent entre THREE, And One et des passes précises pour ses intérieurs. Thad Young profite de plusieurs mismatchs pour poser des post-ups face à Cory Joseph ou Buddy Hield et ça permet d’arriver à la pause avec 10pts d’avance : 68-58.

Image

Alors qu’ils n’ont signé que 5 turnovers en 1ère mi-temps, les Bulls reprennent avec pas mal de passes imprécises et dans le mauvais tempo, passant plusieurs minutes sans scorer avec de se remettre à attaquer le cercle avec des drives efficaces par Zach et Temple. Ce dernier est également très précieux en défense avec des mains actives qui coupent les lignes de passes, et l’ensemble affiche une belle agressivité, réalise de bonnes aides sur les weak sides … de quoi prendre un peu plus le large (83-69) avec aussi une exécution offensive toujours aussi solide ou Thad Young et Satoransky régalent de jeux à 2, de passes lumineuses et de points faciles. Young signe un super hook en post up en fin de quart et Patrick Williams clôt la période sur un 3pts au buzzer depuis son propre camp, sans même esquisser un sourire ! 95-83 pour les locaux après 36 minutes.

Sacramento continue de trouver assez aisément des paniers près du cercle qu’on ne parvient pas à bloquer et Haliburton, un des meilleurs rookies de cette cuvée, signe un bon passage pour relancer les siens. Du coup les visiteurs passent rapidement de -12 à -2 avec des rebonds offensifs, des lay-ups et des fautes qu’on siffle de ce côté mais pas de l’autre. Mais après un temps-mort Chicago repart de plus belle avec un THREE de Temple, un autre de White et quelques bonnes séquences défensives entre les 2 ou Wendell joue bien les rim protector tandis que Zach LaVine enchaîne les attaques de cercle énergiques mais pas récompensées par des lancers. Néanmoins il redonne 10pts d’avance aux siens en étant proprement insaisissable sur ses drives. Mais à part 2 énormes blocks de Wendell, on prend pas mal de pts à l’intérieur, on concède des rebonds et SacTown reste dans les parages pour revenir à -4 de nouveau (116-112) après plusieurs possessions on on s’est précipités au lieu de manger le chrono. Au final LaVine fini par le faire et rentre un jumper crucial ligne de fond avant que Coby White ne termine la soirée aux lancers pour une victoire finale 122-114 qui aurait pu être plus large mais on ne pas faire la fine bouche.

Score par quart-temps :

—- SAC-CHI

Q1- 21-28
Q2- 37-40
Q3- 25-27
Q4- 31-27
FT-114-122

BoxScore : https://www.nba.com/game/sac-vs-chi-002 ... #box-score

Bilan : On s’est rendu la soirée plus difficile qu’elle aurait du l’être à la base vu l’opposition, leur forme du moment et leurs absences (Holmes, Barnes, Robinson), mais au final, grâce à une fin de match clutch, les Bulls ont su faire tourner la rencontre à leur avantage et s’imposer pour la 3ème fois en 4 matchs cette semaine ! Perdre celle ci aurait fait mal tant on a été capable de développer un superbe Basket offensif sur une grande partie de la rencontre. Des attaques du cercle tranchantes (66pts dans la raquette adverse), une circulation de balle fluide pour trouver des shoots ouverts et afficher une adresse grandiose (59.8% dont 47.8% à 3pts), assez peu de balles perdues (14 mais seulement 5 en 1ère mi-temps) … Pour que ça donne un match aussi serré jusque dans les dernières minutes, c’est que notre défense était aussi affreuse que notre attaque ! Il y a eu un très bon passage au 3ème quart ou on a enchaîné quelques stops et on a pu faire un run, mais globalement on a été en immense difficulté pour défendre un pick’n’roll, Sacramento est l’équipe ou le roller score le plus sur pick’n’roll de toute la ligue et l’a prouvé ce soir. Bagley, Whiteside notamment se sont régaler près de notre cercle et ont fait un sacré carnage, aidés par les inspirations d’un excellent Fox. On a énormément souffert sous le cercle (64pts inside donc seulement 2 de moins que nous de l’autre côté) et 12 rebonds offensifs qui sont toujours handicapants pour s’imposer sans suspense. Mais on commence à avoir l’habitude de ces fins de matchs serrée et on sait les gérer de meilleure manière au fil des matchs, comme ce soir quand on passe de +12 à +2 mais qu’on se remet vite la tête à l’endroit pour enchaîner les bons plays et assurer la victoire. Continuons comme ça !

Image

Bulls player of the game : Zach LaVine (35mins, 38pts à 15/20 dont 3/6 à 3pts, 4rbs, 3asts, 3stls) Juste au cas ou quelques coachs seraient encore indécis dans leurs votes pour le ASG, Zach leur a facilité le travail : 15ème match à 30+ pts cette saison (sur 29), seuls Beal et Lillard en ont plus, et avec une facilité hallucinante en plus de ça ! Une haute adresse sur de nombreux tirs bien sélectionnés, des paniers clutchs même s’il y a eu aussi 2 mauvais choix vers la fin, mais dans l’ensemble super solide une fois de plus et sa défense a été importante aussi !

Next game : Lundi 22 février @ Houston Rockets
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

Rhea

All Star
Avatar du membre
Windy City
DTC
8144

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Rhea » 21 février 2021, 08:50

Super tes résumés vieux ;)
Thats your opinion. But opinion is just a combination of Pi and Onion, and since no one likes maths and onions make you cry, your argument is invalid.

Garcy22

All Star
Avatar du membre
College Basketball
9138

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Garcy22 » 21 février 2021, 08:53

Lavine tient vraiment a decrocher sa 1ere etoile :D
"Play hard; play smart; play together" - Dean Smith

butlerlesfesses

Franchise Player
Avatar du membre
Windy City
2089

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par butlerlesfesses » 21 février 2021, 09:06

Très bon match ! Double block par Wendell, LaVine give me a hot sauce ! Et le shoot des 3/4 du parquet de Williams
JORDAN , PIPPEN , RODMAN , BUTLER , ROSE
BULLS BULLS BULLS

Alexis

Franchise Player
Avatar du membre
Windy City
3660

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Alexis » 21 février 2021, 09:54

Comme souvent on est plutot jolis a voir offensivement, et vu nos perfs ces dernières années c'est déjà très bien. Mais le basket que j'aime c'est des passes (parfait) et de la défense, et de ce côté on reste excessivement faible, ça me pique toujours les yeux. J'espère qu'on va améliorer cet aspect..

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2203

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 22 février 2021, 17:26

BAROMÈTRE DES BULLS (S7, Ep9)
Image

C’est une bien belle semaine que viennent de réaliser les Bulls. Sur le plan comptable déjà, avec 3 victoires et une défaite pour une rare semaine au bilan positif, mais sur le plan de la confiance également, avec une 1ère victoire sur le parquet d’Indiana depuis le trade de Butler, un comeback de 25pts contre Detroit qui est le 2ème plus gros comeback de l’histoire de la franchise et un festival offensif face aux Kings, pire Defensive Rating de l’histoire de la ligue ! Les 2 dernières victoires sont notamment importantes pour redonner un peu de couleur à un bilan au United Center qui n’était pas fameux jusqu’ici (6-9 désormais). Paradoxalement, mais comme on peut le voir pour pas mal d’équipes cette saison avec les salles vides notamment, les Bulls gagnent plus, scorent plus et sont plus adroits quand ils jouent à l’extérieur : ils sont 4ème de la ligue en points par match à l’extérieur avec 117.7ppg à 48.7% contre 111.5 à 47.4% à la maison (18ème scoring) ! Les tests de fin de semaine avec la réception de Phoenix et le déplacement à « Toronto » (à Tampa en Floride), seront intéressants à suivre pour voir l’évolution de ces stats.

Pour ce qui est de la semaine passé on a vu un contraste assez saisissant entre nos capacités offensives et la faiblesse de notre défense. Autant on est devenu une équipe régulièrement dangereuse en attaque, avec une super circulation de ball, une marque bien répartie entre de nombreux joueurs, un banc productif et efficace, des shots d’un peu partout pour varier les options etc … autant défensivement on souffre de manière tout aussi constante, en prenant des brouettes de pts inside à chaque match. Rares sont les matchs en février ou on a encaissé moins de 50pts dans notre raquette et ça part des drives des extérieurs, sur lesquelles on est trop permissifs et on leur laisse le loisir de choisir entre scorer, ressortir la balle ou servir le joueur intérieur ! On ne peut pas laisser l’intérieur adverse claquer son Career High contre nous chaque soir (Jerami Grant nous a collé 43pts, Embiid en a mis 50, 2 Career Highs tandis que Bagley, en restriction de minutes, nous en a mis 26 ce qui est son Season High) ! Notre incapacité à défendre le pick’n’roll a été exposée au grand jour contre les Kings, l’équipe numéro 1 de la ligue pour les points inscrits par le joueur qui pose l’écran puis file au cercle ensuite. Chicago est 3ème de ce classement car Gafford est un bon rim runner et Wendell a un bon touché de balle, tout comme Young avec sa technique en post-up donc ça a donné un véritable duel inside (66pts dans la raquette pour nous, 64 pour les Kings).

Donovan a probablement conquis le vestiaire d’entrée en leur donnant une certaine liberté offensivement, mais il faut maintenant se montrer plus solides et déterminés de l’autre côté du parquet et afficher une attitude plus énergique dans nos entames de match. Remonter 25pts contre Detroit, c’est bien, débuter le match à fond pour ne pas se retrouver à -25 dans le 2ème quart, c’est mieux. Il est encore tant de prendre les bonnes habitudes et devenir plus réguliers pour viser plus haut, car un simple coup d’oeil au classement suffit pour voir qu’une série de victoire peut nous mener loin …

Résultats de la semaine :

W @ Indiana 112-120
W vs Detroit 105-102
L @ Philadelphie 112-105
W vs Sacramento 122-114

Tempête, Orage, Blizzard … :

Adam Mokoka / Cristiano Felicio : RAS …

Daniel Gafford (↓) : – 1 match, 5mins, 0pt à 0/1, 1rb, 2blks – On l’avait quitté titulaire la semaine dernière, on le retrouve au fond du trou avec seulement 5 minutes de jeu sur toute la semaine, à Philadelphie ! Le retour de Wendell Carter a forcément joué sur sa sortie du 5 mais sa sortie de la rotation ne peut s’expliquer que par des prestations bien en deçà de ce qui était espéré pour lui.

Luke Kornet (↓) : – 7.0mins, 0pt, 0/8 aux tirs, 0/8 à 3pts, 1.3rb – Pas le moindre point, 100% de ses tirs sont à 3pts, 100% de ces mêmes tirs sont ouverts, 0% sont allés plus loin que le cercle …Il n’est même pas entrée en jeu contre Sacramento en back-to-back ! Utilité 0, spacing 0, défense 0, ça dégage et vite !

Pluie :

Denzel Valentine (↓) : – 22.5mins, 4.2pts à 5/28 aux tirs dont 5/19 à 3pts, 5.0rbs, 1.7ast – Probablement plus concerné par la sortie de son album de rap dimanche dernier que par sa sélection de tir, la blague Denzel a assez durée et Donovan semble l’avoir compris avec une sortie du 5 et des minutes qui diminuent de match en match (33 à Indiana en prolongation puis 26, 16 et 15). Il faut dire qu’avec une adresse catastrophique (2/19 sur les 3 derniers matchs), aucune variation dans son jeu qui se résume à balancer des 3pts, un playmaking toujours aussi surcoté et une défense exécrable, vivement les retours de Porter et Hutch …

Nuageux :

Ryan Arcidiacono (↑) : – 11.0mins, 4.2pts à 7/14 aux tirs dont 1/5 à 3pts, 2.0rbs, 1.7ast – Même si ce n’était que pour quelques minutes au début il a retrouvé une place régulière dans la rotation, puis son excellente prestation sur ses terres à Philadelphie l’ont boosté et il a enchaîné le lendemain, pour ses 2 plus gros temps de jeu en février (18mins à Philly, 15 vs Sacramento). Ultra actif en défense, des hustles plays, de bonnes passes, des shots bien pris, l’antithèse total de Valentine !

Beau :

Wendell Carter Jr (↑) : – 26.5mins, 12.7pts à 21/36 aux tirs dont 1/2 à 3pts, 5.2rbs, 1.7ast, 1.0blk – C’est ce qu’on appelle réussir son retour ! Après 11 matchs loupés, Wendell s’est vite remis dans le bain et il fallait le faire avec Turner et Sabonis en face pour se remettre en rythme ! On l’a vu excellent par moment pour protéger son cercle au mieux mais il ne pouvait pas tout stopper non plus. Pas mal pris à défaut sur les picn’n’rolls puis son manque de taille face à Embiid ne l’a pas aidé … Offensivement son retour a fait du bien par sa capacité à poser de bons screens, jouer les hands-offs tête de raquette, mettre des paniers près du cercle et même en mid-range sans grande difficulté. Très intéressant.

Image

Patrick Williams (↑) : – 30.5mins, 10.2pts à 14/32 aux tirs dont 3/8 à 3pts, 8/9 aux lancers, 7.0rbs, 2.0asts, 0.5stl, 0.5blk – Désormais surnommé « PAW » par Stacey King et Adam Amin, Williams continue d’impressionner son monde soir après soir par son aisance, des prises de risque plus fréquentes, un sérieux et un sang froid assez rare à son age pour ne pas se laisser griser à la moindre opportunité. Un 3pts crucial dans la dernière minute contre Detroit ? Un shot des 3/4 du terrain au buzzer du 3ème quart contre Sacramento ? Pas le moindre sourire pour Pat, concentré comme jamais sur son objectif de progresser et gagner. Quel rookie !

Tomas Satoransky (=) : – 22.0mins, 9.2pts à 14/24 aux tirs dont 3/5 à 3pts, 6/6 au lancers, 2.5rbs, 3.7asts – Déjà très bon la semaine dernière, Sato continue sur cette lancée avec des entrées en jeu productives ou la qualité de ses passes rend les choses plus fluides, en plus d’un scoring résolument agressif avec des cuts et du mouvement, le tout sans déchet. Très propre !

Coby White (=) : – 32.5mins, 13.2pts à 20/53 aux tirs dont 8/25 à 3pts, 7/8 aux lancers, 5.2rbs, 4.7asts – Auteur de gros shots dans plusieurs fins de matchs serrées (En OT à Indiana, contre Detroit et Sacramento), il continue de briller quand il est aligné en arrière avec Sato à ses côtés, n’ayant que son propre scoring à gérer, mais il montre aussi quelques progrès ça et là au niveau de la mène, avec quelques bonnes passes bien senties et une meilleure reconnaissance de la défense adverse pour s’adapter. Parfois trop de précipitation quand même et surtout une défense grotesque.

Image

Grand soleil :

Garrett Temple (↑) : – 34.0mins, 12.2pts à 20/34 aux tirs, 5/12 à 3pts, 4/4 aux lancers, 4.0rbs, 1.0ast, 1.0stl, 1.7blk – Toujours là pour rentrer un shoot important en cas de besoin ou faire le play défensif qui stop le momentum adverse et débuter celui des Bulls, Temple se montre régulièrement décisif dans la bonne marche de l’équipe avec un leadership partagé avec Young qui fonctionne parfaitement. L’adresse n’a pas toujours été sa meilleure arme (43.9% aux tirs et 35.9% à 3pts sur la saison), mais il a particulièrement brillé cette semaine, avec des drives énergiques pour briser les défenses. Précieux.

Thaddeus Young (=) : – 24.0mins, 13.0pts à 24/39 aux tirs, 8.2rbs dont 3.7 offensifs, 4.5asts, 1.0stl, 1.0blk – Comment expliquer différemment chaque semaine que l’apport de Thad est absolument vital pour cette équipe ? Peut être que c’est LaVine qui le dit le mieux, désignant Young comme le MVP de l’équipe dans ce début de saison ! Un impact immédiat des 2 côtés du parquet dés qu’il rentre, de super passes quand ça bouge autour de lui, d’excellents moves en post-up pour punir les mismatchs, des rebonds offensifs précieux, une défense de qualité pour tenir ses vis à vis, provoquer des passages en force et faire switcher le momentum … bref, un pur régal !

Image

Le meilleur :

Zach LaVine (=) : – 36.7mins, 32.7pts à 49/95 aux tirs dont 13/31 à 3pts, 24/28 aux lancers, 5.7rbs, 4.0asts, 2.0stls – Il présente un dossier plus que solide pour être élu joueur de la semaine à l’Est surtout avec le bilan de 3-1, même si Embiid et ses 50pts contre les Bulls devrait rafler la récompense. Pas grave, le plus important restera mardi soir quand il sera nommé parmi les remplaçants pour le All Star Game. Car oui, Zach y sera et si vous n’êtes pas convaincus, vous ne connaissez rien au Basketball. Zach est absolument monstrueux depuis le début de saison et cette semaine ne fait pas exception : 30pts minimum chaque soir, des drives à toute berzingue totalement intenables pour la défense adverse chaque soir, des shots clutchs chaque soir, une défense active et de plus en plus solide chaque soir et nouveauté : victoire presque chaque soir ! Même son leadership est de plus en plus visible et apprécié de ses partenaires. Mardi il aura enfin le respect (et peut être les calls, on peut rêver) qu’il mérite !

Infirmerie :

Billy Donovan n’avait pas l’air très optimiste pour un retour de Markkanen ou de Porter dans un futur proche. Le Finlandais continue de bosser de son côté, sans contact, tandis que Porter continue de souffrir du dos ce qui l’empêche même de travailler sur le maintien de sa condition physique, Donovan précisant que pour lui, même quand il n’aura plus de douleurs il lui faudra du temps avant de revenir … Bref, c’est pas pour tout de suite. Chandler Hutchison reste à l’écart du groupe pour raisons personnelles.

Eyes on Dotson :

Fortunes diverses à la fois pour le Canton Charge (2-2 sur la semaine) mais aussi pour Dotson, notamment sur ses 2 derniers matchs ou il a enchaîné une rencontre à 3pts et 1/9 aux tirs avec une prestation bien plus solide et complète (19pts à 8/12, 5rbs et 12asts). Plus tôt dans la semaine il avait signé 12pts à 4/9 et 6asts dans une large victoire contre Austin puis 13pts à 5/10, 7asts et 2 stls dans une courte défaite contre les Santa Cruz Warriors. On a pu observer un joueur très sur de lui balle en main, tout en maîtrise dans ses dribbles et accélérations pour driver au cercle et soit ressortir la balle sur un shooteur dans le corner, soit trouver son pivot sous le cercle, soit finir lui même avec une belle dextérité aussi bien main droite que main gauche. Moins à l’aise quand il n’a pas d’espace et doit shooter de loin, son range n’est pas immense.

La semaine à venir :

22/02 @ Houston
24 vs Minnesota
26 vs Phoenix
28 @ Toronto

La déclaration de la semaine :

« J’ai du m’en prendre un peu aux gars. Pendant un temps-mort j’étais hors de moi, je criais des insultes, je faisais ce qu’un vétéran doit faire pour relancer les gars. Le coach a fait des changements à la mi-temps, il a mis ses vétérans et ont a réussi a imposer notre rythme, faire un run et se relancer avec une attaque équilibrée et une bonne défense. Et ça nous a mis dans une position ou les jeunes ont pu revenir et jouer en confiance. Ce qui m’a frustré c’est qu’on a joué un très bon match à Indiana. On a lutté toute la soirée. Indiana est une équipe physique et on a rivalisé avec leurs qualités. On les a battu aux rebonds et on a lutté toute la soirée pour chercher une belle victoire, puis on se pointe à ce match ce soir et tout est différent. Mettons de côté les schémas, les systèmes etc, tout doit partir de là (il se tape la poitrine). Il faut affronter les challenges. En face les gars faisaient ce qu’ils avaient envie de faire. mais vraiment ce qu’ils voulaient. On n’a pas imposé notre jeu et on n’a pas pu les empêcher de faire ce qu’ils voulaient. Mais ça a changé en 2ème mi-temps. » Thaddeus Young après le match gagné in extremis contre Detroit et le comeback de 25pts.

La perf’ de la semaine :

Dernier carton en date de Zach Attack, cette démonstration face aux Kings avec une multitude de drives bien trop rapides pour la défense adverse, des shots lointains, des paniers importants en fin de match … Les coachs qui ne voteront pas pour lui en prendront pour leur grade !

https://www.youtube.com/watch?v=lBVWjDC ... nel=DalNBA
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

SeeRed01

Rookie
Avatar du membre
Windy City
29

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par SeeRed01 » 22 février 2021, 17:53

La décla de de la semaine de Thad me fait tellement kiffer, incroyable vétéran, j'en reviens toujours pas de la différence avec la saison dernière pour lui, c'est ouf

Bon si Lavine n'est pas sélectionné demain, on casse tout.

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2203

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 22 février 2021, 21:04

C'est sur, que ce soit pour ce qu'il montre sur le terrain et ce qu'il dit en dehors, il est vraiment au top et fait beaucoup de bien aux Bulls cette saison. Un vrai leader. Option à 14 millions l'an prochain dont 6 déjà garantis ? Mais fais toi plaisir mon ami !

J'avais aussi gardé dans un coin des quotes de Billy Donvan après ce même match ou Zach plus récemment mais celle ci était la plus "forte".

Non mais si Zach est pas sélectionné demain y'a des bureaux à NY qui vont prendre feu faudra pas demander d'ou ça vient !
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

bintz

Rôle-Player
Avatar du membre
Windy City
1179

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par bintz » 22 février 2021, 22:10

Je viens de mater les 2 matchs en rentrant de weekend et ce qui saute aux yeux dans les deux cas, c'est combien on en chie à cause d'un déficit de taille. Certes Embiid était injouable mais qui pouvait décemment défendre sur lui? Bagley et Whiteside, c'était un peu le même souci dans une moindre mesure. C'est bizarre parce que jusqu'à présent, j'avais pas trop eu cette impressionnant sauf contre les Lakers et Davis.

Enfin bon, on a affiché un bon état d'esprit, c'est probablement l'essentiel!

Edit: et oui, complètement d'accord avec l'apport monstrueux de Young dans l'équipe, si on active pas l'option j'y comprends plus rien (on peut laisser partir Porter par contre, sans rancune :p)

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2203

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 23 février 2021, 00:22

Peut être l'absence de Markkanen, va savoir. Mais ouais entre Wendell qui ne fait que 2m06, Thad encore moins et Kornet qui reste derrière la ligne à 3 pts des 2 côtés du parquet, on a pas une grosse force de dissuasion inside, Gafford n'a joué que 5mins cette semaine ...

Perso si on lâche Markkanen pour décaler Wendell en 4 et prendre un pivot qui dépasse les 2m10, est solide en défense, peut jouer plus de 45 matchs par an et a de l'expérience, ça me déplaît pas.

Sinon ce soir, on est à Houston qui devra faire sans Oladipo, Cousins et Wood. Si on prend ce match ...
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

bintz

Rôle-Player
Avatar du membre
Windy City
1179

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par bintz » 23 février 2021, 00:48

Ah ben justement j'arrivais à la même conclusion que toi: est-ce qu'il ne faudrait pas décaler Wendell en 4 et chercher un gros steak en 5 :D

Par contre en duo avec Markkanen c'est intéressant parce que ce dernier peut s'écarter assez naturellement, ce que Wendell ne fait pas trop même s'il tente un 3pts par ci par là. Je doute qu'il en shoote plus en jouant 4. Donc soit on estime qu'on écarte assez le jeu avec nos arrières soit faut chercher un 5 fuyant mais ça n'ira probablement pas de pair avec un 7-footer.

Si on regarde les UFA sur la FA 2021, ya pas mal de choix en 5 défensif: Howard (mais en titulaire jsuis pas certain...), McGee, Whiteside, entre autres...

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2203

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 23 février 2021, 01:53

C'est vrai qu'en décalant Wendell en 4 la question du spacing va se poser, effectivement ... La question avec Markkanen c'est de savoir si ça vaut le coup de filer un gros contrat à un gars régulièrement blessé et pas franchement porté sur la défense, aussi bon shooteur soit il ? Perso je suis de moins en moins emballé par l'idée. A voir si AK est dans la même logique, mais vu qu'il aime les joueurs qui peuvent jouer plusieurs postes et que Markkanen a passé de bonnes minutes en poste 5 vu sa taille justement, ça peut jouer en sa faveur.
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2203

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 23 février 2021, 05:48

HOUSTON ROCKETS VS CHICAGO BULLS (22/01/21)
Image

Le starting 5 :

Image

Recap : Il fallait faire le taf et les Bulls l’ont fait ! Face à une équipe décimée et qui enchaîne les défaites, Chicago a su se rendre le match facile même s’il a fallu attendre un peu. On espérait des Bulls actifs d’entrée pour profiter à fond des absences adverses (Wood, Cousins, Oladipo) et c’est le cas avec Coby qui montre le voie avec quelques rebonds et des points de loin avant de s’approcher en mettre un step back avec la planche. Il compte 7pts rapide, tout comme l’ensemble des Rockets tandis que Chicago prend déjà une bonne avance (22-7) avec une belle activité sous les 2 cercles, une bonne circulation de balle et des extra passes, avec aussi un Wendell Carter Jr très actif et qui peut enfin jouer avec un avantage de taille qu’il n’a pas d’habitude. Mais au fil des minutes la défense des Texans devient plus compacte et protège mieux son cercle avec l’improbable Justin Patton, drafté par les Bulls en 2017, tradé dans la foulée aux Wolves avec Butler et qui joue là son … 10ème match NBA en carrière et pose 2 gros contres et joue physique. Chicgao mène après 12mins, mais 29-24 seulement.

Houston continue d’être agressif et malgré un temps-mort rapide pris par Donovan, Chicago reste sans énergie et peine à se ressaisir. Les Rockets en profitent avec quelques 3pts et un jeu rapide en attaque en plus d’une défense de qualité ou ils couvrent bien les Pick’n’Rolls et forcent les Bulls à prendre des tirs difficiles en fin de possession. De quoi passer devant et mener 35-31 avant que LaVine, 0pt jusqu’ici, ne relance les siens avec un THREE puis l’énergie revient petit à petit dans les rangs des Bulls avec Carter qui signe déjà un double double et fait le ménage en défense, Young et Temple actifs sous les 2 cercles et Patrick Williams apporte aussi quelques points avec des mid-ranges efficaces. De quoi reprendre 6pts d’avance à la pause (54-48) et mieux finir, mais il faut faire plus.

Image

Ce sera pour le 3ème quart, avec une défense tout de suite plus active et de bonnes attaques du cercle avec White notamment. Mais il va devoir sortir après une chute et avoir pris involontairement le coude de Wall au visage. Pendant qu’il se fait soigner, les Bulls vont entrer dans une zone irréelle, notamment Zach LaVine qui claque 3 THREES en plus d’aller inscrire des lay-ups sur des drives incisifs et en force, le tout avec une circulation de balle optimale avec Satoransky et Young qui régalent. Chicago score sur 10 possessions consécutives, prend le large et poursuit sur sa lancée, avec Coby qui revient en jeu et trouve tout de suite Young sous le cercle … Au final les Bulls vont inscrire un hallucinant 46pts dans la période, soit quasi 4pts par minute, pour le 5ème plus gros score sur un quart dans l’histoire de la franchise ! De quoi s’offrir une avance plus que confortable après 36 mins : 100-74, +26 (c’est monté jusqu’à +31 mais Houston a rentré quelques 3pts sur la fin).

On sent des Bulls clairement en gestion … un peu trop peut être car Houston reste très agressif et combattif, avec Tate ou Nwaba, qui ne s’arrête absolument jamais et trouve de bons chemins vers le cercle. Chicago compte encore 28pts d’avance et commence à faire sortir ses starters, d’autant que LaVine semblait boiter avant d’aller mieux. Mais le lineup avec Wendell et 4 arrières (Valentine, White, Arcidiacono et Satoransky) prend l’eau défensivement face aux hustles plays des Rockets et leurs drives incessants. Nwaba ramène H-Town à -19 (114-95) et Donovan remet Young, Temple et LaVine pour quelques possessions histoire d’éviter de toute frayeur inutile. Mais quand Denzel intercepte un ballon et part inscrire en transition son … 3ème dunk en carrière (!), on sait que c’est plié, Houston ne peut pas se relever de ça ! Gafford a droit à 2 minutes, Arcidiacono provoque une faute offensive à la toute fin et les Bulls s’imposent finalement 120-100, leur 2ème plus faible total de pts encaissés sur un match cette saison et un écart conséquent pour une victoire importante.

Score par quart-temps :

—- CHI-HOU

Q1- 29-24
Q2- 25-24
Q3- 46-26
Q4- 20-26
FT-120-100

BoxScore : https://www.nba.com/game/chi-vs-hou-002 ... /box-score

Bilan : Même s’il y a eu des passages difficiles notamment au 2ème quart, les Bulls ont fait le boulot dans l’ensemble pour obtenir une belle victoire qui est la 8ème à l’extérieur, ce qui égale notre total de la saison dernière et porte notre bilan à un très bon 8-7 sur les routes ! On a du attendre le 3ème quart pour faire la différence mais quand LaVine s’est mis à enchaîner avec les super passes de Sato, l’écart a grimpé vitesse grand V et les Rockets n’ont rien pu faire, tout allait trop vite, était très bien exécuté et trop puissant ! 46pts sur ces 12 minutes avec des extra passes, un haut tempo et une adresse folle pour monter jusqu’à 31pts d’avance. Quand Chicago joue de cette manière, ce qui est de plus en plus fréquent, c’est extrêmement plaisant et l’adversaire a peu de chances. Mais avant ça on a été un peu moins prolifique, avec un 2ème quart ou les Rockets ont effacés une douzaine de pts de retard pour passer devant avec des rebonds offensifs, des hustles plays et une défense globalement plus active et physique ce qui nous a perturbé. Sur la fin aussi, mais avec la victoire acquise et donc avec moins d’impact, Chicago a laissé Houston revenir un peu en étant beaucoup plus énergique avec notamment l’increvable David Nwaba (j’adore ce mec). On a encore des moments de flottement et comme ça a déjà dit 100 fois cette saison, avec une défense aussi permissive inside (encore 46pts dans la raquette ce soir), difficile de faire de gros écart et ne pas prendre de runs. Néanmoins l’essentiel a été assuré ce soir, une victoire importante, un jeu offensif de plus en plus aussi fluide (11 balles perdues seulement ce soir) et spectaculaire, vivement le retour du public au UC !

Image

Bulls player of the game : Wendell Carter Jr (28mins, 18pts à 8/14 aux tirs, 13rbs dont 4 offensifs, 1ast, 2stls, 3blks) Très en vue depuis son retour de blessure il confirme avec une soirée ou pour une fois c’est lui avait l’avantage de taille inside vu que Wood et Cousins étaient OUTS. Il en a profité pour taper un gros double double qu’il avait déjà à la mi-temps, mettre de bons paniers près du cercle sur lay-up ou hooks et imposer une bonne défense en protection du cercle.

Next game : Mercredi 24 février vs Minnesota TimberWolves
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2203

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 24 février 2021, 00:47

OFFICIEL : Zach LaVine est un All Star !
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2203

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Chicago_6 » 24 février 2021, 01:01

ZACH EST UN ALL STAR !
Image

« J’ai le sentiment de jouer à un niveau All Star depuis plusieurs années, je ne pense pas que beaucoup de gars fassent de meilleures saisons que moi dans la conférence Est depuis quelques années. » Interrogé à la veille de l’annonce des remplaçants pour le All Star Weekend, Zach LaVine affichait une énorme confiance en lui et bien lui en a pris car l’annonce vient de tomber et il vient de devenir le 18ème joueur de l’histoire des Bulls à être sélectionné pour le match des étoiles, le 1er depuis un certain Jimmy Butler, tout un symbole quand on se souvient que les 2 ont été échangés le soir de la Draft 2017 !

Depuis l’écriture d’un 1er article qui faisait état de la progression de LaVine dans le début de saison (voir plus bas), Zach a passé la seconde et signé des performances d’un niveau encore supérieur ! Dans les stats tout d’abord : sur le mois de février, il affiche 31.1 pts, 52.7% aux tirs, 46.7% à 3pts, 5.6rbs, 5.0asts, 0.8blk et même une chute de ses pertes de balles (2.8 contre 4.5 en janvier et 3.8 sur la saison). Sur ses 9 derniers matchs, il a atteint les 30pts à 7 reprises, avec une pointe à 46 unités contre New Orleans, ou encore 39pts à Orlando, 38 contre Sacramento ou 37 face aux Pistons. Sur ces 9 matchs, les Bulls sont à 6-3 !

Image

Sur l’ensemble de sa saison, ses 28.6 PPG sont bien parti pour être (et de loin) l’année la plus productive au scoring d’un joueur des Bulls qui ne s’appelle pas Michael Jordan ! Et il le fait avec une efficacité absolument monstrueuse, de tout les coins du parquet (51.8% aux tirs, 43.4% à 3pts, 66.5% au cercle, 46.6% au midrange …) et avec une régularité de plus en plus prononcé. Mais en plus, désormais ça aide les Bulls à gagner : Chicago affiche à l’heure actuelle un bilan de 14-16 dont 8-7 à l’extérieur et pointe à la 8ème place du classement à l’Est, grâce à une dynamique de plus en plus positive (7-5 en février, bien parti pour être le 1er mois positif des Bulls depuis décembre 2017).

« Je pense que Zach a eu des périodes ou il se disait qu’en scorant un maximum c’est de cette manière qu’il aiderait le plus l’équipe, mais il s’est rendu compte avec le temps que ce n’est pas juste en scorant qu’il peut le faire, son jeu a énormément évolué et il fait beaucoup plus de ces choses qui aident à faire gagner son équipe. » explique son coach Billy Donovan. Plus leader dans son approche, plus collectif et plus enclin à filer la gonfle et faire confiance aux joueurs qui l’entoure, Zach a passer un palier de maturité cette saison et est récompensé en fonction. Son scoring personnel était déjà élite mais avec une approche simplifié, ou il peut décider quand scorer, quand passer la balle et comment la passer, il est devenu une arme de destruction massive que les autres équipes ont bien du mal à contenir. « Au fil des années je pense avoir été face à tout types de défense, rien n’est nouveau pour moi et à force de voir des scénarios similaires se mettre en place devant moi j’arrive mieux à les anticiper et les contourner. » explique celui qui aura 26 ans le mars prochain.

Saison record, maturité et leadership de plus en plus affirmé, cette sélection est une récompense logique et une sorte de revanche pour cet arrière si longtemps décrié comme un dunkeur spectaculaire mais pas un leader et pas un joueur autour de qui construire un projet ambitieux. Il est souhaitable que cette 1ère sélection All Star le mette un peu plus en lumière et lui apporte le respect qu’il mérite. C’est déjà un peu plus le cas à la vue des votes de ses pairs qui l’avaient désigné 3ème à égalité avec James Harden dans le vote pour les titulaires. Chez les fans il avait terminé 4ème après avoir longtemps été 5ème et loin derrière les autres.

Depuis l’arrivée à Chicago d’Arturas Karnisovas et Marc Eversley, leur mission était de redorer le blason d’une franchise trop longtemps snobée par tout le monde et donner de la crédibilité à leur projet. Avec désormais un All Star au centre de tout ça, on peut imaginer l’avenir de manière plus radieuse !

Image

Félicitations Zach !

A lire également :

Zach « All Star » LaVine : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/2 ... ar-lavine/

Les All Stars de l’histoire des Bulls : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/all-star-game/
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

butlerlesfesses

Franchise Player
Avatar du membre
Windy City
2089

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par butlerlesfesses » 24 février 2021, 07:56

Aaaah au top l’image de Zach qui rejoint MJ, pippen, Rose et Noah ( mais où est Butler ? :( )

Bravo à lui c’est bien mérité ! Par contre il va nous couter le Max pour le prochain contrat ahah au revoir Markkanen.
JORDAN , PIPPEN , RODMAN , BUTLER , ROSE
BULLS BULLS BULLS

Sativa

MVP
Avatar du membre
Cavaliers Fear The Sword
17305

Re: Chicago Bulls 2020/2021

Message par Sativa » 24 février 2021, 08:00

Honteux c’est immérité :mrgreen: