Detroit Pistons 2019/2020

Tous les topics d'équipes de la conférence EST.
dumarsetçarepart

Sophomore
Avatar du membre
Bad Boys Pistons
923

Detroit Pistons 2019/2020

Message par dumarsetçarepart » 03 juin 2019, 07:04

Article proposé par Un détroit soleil et Dumarsetçarepart


Retour sur la saison 18-19 : 

L’intersaison 2018 a marqué le début d’une nouvelle période dans l’histoire des Pistons. Le départ de Stan Van Gundy et de Jeff Bower (GM) au printemps 2018 avait marqué la nouvelle absence en play-off de l’équipe.
Leur remplacement s’est effectué par le coach de l’année 2017-28 Dwayne Casey et l’arrivée d’Ed Stefanski au poste de GM.

Au niveau sportif, les grosses interrogations en ce début de saison 18-19 étaient de savoir si l’arrivée de Blake Griffin en fin de saison passée, allait permettre aux Pistons d’avoir un peu plus de consistance sur le terrain. L’évolution du jeu vers la recherche des espaces ouverts et le shoot longue distance à outrance ne mettaient pas les Pistons dans le haut du panier avec leur roster composé donc de joueurs peu réputés pour leur fiabilité au shoot et plutôt réputés pour leur présence intérieure (Drummond, Griffin). Les vraies interrogations demeurent sur la capacité des Stanley Johnson et Luke Kennard à donner de la consistance à leur jeu que ce soit sur la défense et le shoot pour l’un ou le playmaking et le scoring pour l’autre.

Les différentes preview :
LA plupart des estimations de début de saison évaluait le niveau des Pistons entre la 7ème et la 10ème place avec une fourchette de 35 à 44 victoires.
Preview trashtalk : entre 41 et 44 : [youtube]https://www.youtube.com/watch?v=9xRaPH0mqUk[/youtube]
Preview basketusa : https://www.basketusa.com/news/519141/p ... s-rouages/
Preview QI Basket : entre 37 et 42 victoires : https://www.qibasket.net/2018/09/13/pre ... es-doigts/

Le déroulement de la saison : montagnes russes dans le plat michigan

Si la saison s’est achevée sur un bilan à l’équilibre (41-41), son déroulé fut chaotique à l’image de cette équipe capable du meilleur (Novembre, janvier à début Mars) comme du pire (décembre et fin mars-Avril). 

Novembre : 13-7 : 
Dès les 10 premiers matches, nous avons un aperçu de cette inconstance avec un démarrage en trombe (4-0) et notamment une victoire contre les Sixers en OT avec 50 pions de Blake [youtube]https://www.youtube.com/watch?v=a1qDmjs ... ure=onebox[/youtube]...puis s’enchainent 5 défaites d’affilée avant de rétablir une parité de bilan au soir d’une victoire contre le Magic…
La saison est lancée et le mois de novembre s’achève sur un bilan de 13 victoires pour 7 défaites avec des victoires notables :
- contre Toronto (pour le retour de Dwayne Casey - [youtube]https://www.youtube.com/watch?v=XoTDszlTKeE[/youtube]),
- Houston après prolongation : [youtube]https://www.youtube.com/watch?v=rwCTagObr6E[/youtube]
- ou encore Golden State le champion…[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=KE4LlfDTd68[/youtube]

Décembre/mi janvier : 4-16 pour un bilan total de 17-23
Changement de mois, changement de rythme, la blessure pour 6 matches de Reggie Bullock lors du premier match de décembre contre le Thunder vient inaugurer une série de ...6 défaites d’affilée, certes contre des équipes d’un standing supposé supérieur (OKC, Milwaukee, 76ers, Pelicans à l’époque, re-76ers). Le psychodrame Drummond-Embiid est à son comble (https://www.basketsession.com/actu/joel ... nd-439645/)
Quelques défaites marquantes contre Charlotte (X2), contre Indiana (88-125) ou contre Milwaukee quelques jours plus tard (98-121) viennent mettre un coup au moral des fans…

Mi-janvier/mi Mars : 22-15 pour un bilan de 39-37 :
Le retour de Blake Griffin face à des Clippers en forme (24-18 à ce moment là) le 12 janvier ne passe pas inaperçu puisque l’ancien earthquake angelinos s’est rappelé au souvenir de son équipe pour laquelle il a encore quelque ressentiment et envoie une copie à 44 points et 8 rebonds pour donner la victoire aux Pistons (109-104) dans ce road trip de tous les dangers, marqué par cette belle performance : [youtube]https://www.youtube.com/watch?v=bf-5zQGw0VM[/youtube]

L’équipe vivote jusqu’à la trade deadline où les rumeurs sur le devenir des joueurs sont très insistantes, notamment autour de l’arrivée d’un meneur type Mike Conley qui permettrait de donner un peu plus de consistance au jeu des Pistons. L’absence de trade d’envergure (départs tout de même de l’excellent Reggie Bullock et du décevant Stanley Johnson ; arrivées de Thon Maker et Wayne Ellington) et le retour de Blake Griffin au All Star Game ont reboosté les Pistons pour cette fin février avec des victoires convaincantes face au Heat (119-96), à nouveau face aux Raptors…mais les travers ne sont jamais bien loin et cette série de 7 victoires en 8 matches s’achève sur 2 défaites de 28 et 32 points contre Brooklyn et Miami alors rivaux pour la qualification en play-off...Deux blow-outs absolus imageant parfaitement cette équipe aux deux visages, qui enchaine ensuite une victoire contre les Lakers (en perdition) et à nouveau Toronto (sweep) avant de chuter contre...Cleveland alors même qu’à ce stade de la course au play-off, ce match ne doit jamais échapper à une équipe en lutte pour une qualification. Le road trip à l’ouest se passe normalement (victoire à Phoenix et défaites à Portland, GSW et Denver) puis le mois de mars se termine sur deux victoires rassurantes pour les P.O.

SR Avril : 2-4 pour un bilan de 41-41 :
Changement de mois, changement de rythme. La blessure de Blake Griffin et la double confrontation contre les Pacers en lutte pour la 4ème place avec les Celtics font beaucoup de mal aux Pistons. L’équipe ne tourne plus et enchaine 4 défaites d’affilée dont une malvenue face aux Hornets alors en lutte directe pour le dernier spot. Les deux derniers matches contre l’équipe poussins de Memphis (-19 après 2 quart-temps) et les vacanciers de New York permettent aux Pistons d’accrocher le bon wagon mais laissent une note étrange dans la bouche des fans qui auraient aimé un peu plus de panache et moins d’angoisses…

Play-off : 0-4 face à Milwaukee :
L’absence de Blake Griffin en fin de saison a fortement marqué le bilan et le comportement des Pistons (cf zoom) et va se continuer sur les deux premiers matches face à des Bucks meilleur bilan de la conférence Est. Griffin bien que sur une jambe (et absent des deux premiers matchs) demeure le meilleur de l’effectif, Drummond confime les doutes en se faisant dominer dans la peinture par Giannis, Kennard alterne le beau et l’invisible, Reggie est surprenant car revenu à un niveau décent mais pas suffisant pour réellement impacter, Ellington est à la peine, le banc aussi et le manque de rotation oblige Casey à donner de nombreuses minutes à Maker qui est absolument catastrophique en attaque, et bien que volontaire, fait office de victime expiatoire face à ses anciens partenaires de club qui ne font pas dans le sentiment.
Résultat, Sortie de route directe via un bon sweep et record de matches sans victoire d’affilée pour une équipe en play-off. On était loin de demander un record pour terminer la saison, et encore moins de cet acabit.
Bien que ponctuée par une qualification en PO (objectif du club) et une bataille gagnée face au Heat et aux Hornets, la saison se finit avec un goût amer dans la bouche, entre saison mitigée, sweep sans bavure et Blake avec blessure.

Le déroulement de la saison - les stats :
Au delà des faits, et pour entrer un peu plus en profondeur sur le comportement de l’équipe, celle-ci s’est montrée plutôt performante en défense puisqu’elle a aligné la 7ème défense de la ligue (107,3 pts encaissés) et moins bonne en attaque (25ème de la ligue avec 107 pts marqués).

Ce que montrent les statistiques sur cette saison :

Du côté des Pistons :
Réussite aux tirs :
• 10ème au nombre de tirs (89.9 par matches) pris mais 29ème en réussite aux tirs (seul New York et Frank N’tilikina (qu’on adore) font pire !)
• 4ème équipe au nombre de 3 points pris pour le 22ème taux de réussite
• 11ème équipe à le plus aller sur la ligne des LF’s pour un taux de réussite très mitigé (23ème taux de réussite).
Déjà à ce stade, on s’aperçoit que l’équipe arrive à se procurer de nombreuses situations de tirs mais fait preuve d’une adresse douteuse.

Statistiques autres phase de jeu :
• 9ème aux rebonds
• 25ème à la passe
• 22ème aux interceptions
• 28ème aux contres
• 13ème au nombre de balles perdues
• 5ème pire équipe en nombre de fautes commises
Hormis les rebonds où l’équipe figure honorablement, la mise en place ne semble pas au rendez-vous avec un positionnement quasiment systématique dans le dernier tiers de la ligue sur les catégories statistiques classiques. Doit-on en conclure un manque de liant et de mise en place des systèmes (ou d’inadéquation de ceux-ci ?).

du côté des adversaires les Pistons sont:
• la 4ème équipe concédant le moins de tirs (86.5 par matches) mais 7ème pire défense.
• La 2nde équipe concédant le moins de tirs à 3 points et 8ème meilleure défense sur les tirs lointains.
• La 5ème équipe concédant le plus de lancer-francs

Il apparait globalement que l’équipe arrive à bien contenir les opportunités de tirs adverse en laissant peu de tirs. Néanmoins une vraie faiblesse peut être identifiée sur la réussite adverse sur les tirs mi distance comme nous le verrons par la suite.

Organisation du jeu :
Les statistiques d’équipes montrent plutôt une équipe qui offensivement a un jeu porté sur l’extérieur et le mid range shoot (shoot entre 3 pieds et 10 pieds de la raquette soit entre 1 et 3.5m du cercle). Ainsi l’équipe est la 4ème à le plus tenter dans son organisation de jeu le shoot à 3 points (40% des shoots pris…loin des 51% des Rockets seuls devant !) pour le 5ème taux de réussite à cette distance. Néanmoins, une vraie faiblesse apparait sur les tirs sous le panier et de mi-distance apparaissent. Ainsi, curiosité les Pistons ne réussissent qu’à 63.8% leurs tirs (25ème en NBA) sous le panier alors qu’ils ont deux des meilleurs intérieurs de la ligue…
Défensivement, les équipes adverses scorent plutôt à 2 points contre les Pistons (second taux le plus élevé de shoot pris à deux points dans la répartition des tirs adverses) pour un taux de réussite de 53% (9ème dans la ligue). Dans le détail, les adversaires sont relativement très présents à mi-distance et à proximité du cercle avec des taux de réussite problématiques (pire défense sur les tirs de 1 à 3,5 m et 6ème pire défense sur les tirs à mi-distance).
Tentative de synthèse du charabia statistique :
• Les Pistons arrivent à se créer les opportunités de tirs, tout en limitant les adversaires dans leurs propres opportunités.
• Il y a par contre un problème d’efficacité offensive ET défensive (surtout à 2 points et proche du cercle).
• Il semble manquer d’un véritable intimidateur et d’un finisseur sous le cercle…Evidemment c’est un peu bête quand on a André Drummond et Blake Griffin dans l’équipe…mais leurs larges épaules portent-elles toutes ces responsabilités ? cela semble relativement surprenant si on part du principe que cette équipe présente un des paires les plus sexy (sans mauvais jeu de mot) de la ligue.
• L’équipe se montre peu qualitative dans les aspects du jeu démontrant une véritable mécanique huilée (passes, interceptions, contres, balles perdues)…


ZOOMS SUR LES JOUEURS et le staff: Le BON, La BRUTE et Le TRUAND


BLAKE GRIFFIN : le BON

Image

Earthblake en quelques stats :
Saison à 75 matches, 35 min/match, Les pistons sans Blake Griffin (2w - 5L)
24,5 pts, 7,5 rbds, 5,4 passes, 
Plus grosse saison en carrière en termes de tirs pris à 3 points (7 par matches)
Plus faible saison en carrière en termes de tirs pris à 2 points (10,2 par matches)
Répartition des tirs : 61 % à 2 points (plus faible en carrière) et 38,9 % à 3 points (plus fort en carrière) : par comparaison lors de la première saison le ratio était de 98,3 % et de 1,7 % !
Dunks : 37 dunks sur la saison (1 tous les 2 matches) soit 3,7 % des shoots. Par comparaison avec sa première saison : 214 dunks soit 17 %
P.E.R : 21,0
WinShare/48 : 14,0


Blake GRIFFIN arrivé à Détroit en janvier 2018 à la surprise générale était la principale intégration de la saison des Pistons.
Son niveau de jeu, sa capacité à évoluer en bonne santé et son implication dans une franchise qu’il ne se souhaitait pas forcément rejoindre dans l’absolu étaient autant de doutes entourant l’avenir des Pistons.
Le choc de son départ des Clippers l’a endurci et donné l’âme du leader que les Pistons attendait. Les promesses de l’été n’engageant que ceux et celles qui les écoutent (ou qui les tiennent dans le cas présent), le travail physique de Griffin laissait quand même espérer qu’il avait franchi un véritable palier psychologique et physique.
Et justement, pour préserver son corps, l’intérieur a entamé une mue remarquable pour un joueur de 30 ans. Réputé intérieur extrêmement explosif et spectaculaire parfois à l’extrême, Griffin a opté pour continuer l’évolution de son jeu en s’éloignant petit à petit du cercle comme l’atteste la répartition de ses shoots s’approchant d’un ratio de 60-40 entre les tirs à 2 pts et les tirs à 3 pts, alors qu’il prenait quasiment tous ses tirs à 2 points lors de sa saison rookie.
En allant encore plus dans le cliché, la machine à highlight ne se contente plus que d’un dunk tous les deux matches...Changement de temps, changement de rythme…

Leader statistique, Blake Griffin a réalisé son meilleur match au scoring avec 50 points contre les Sixers lors d’une victoire en prolongations en tout début de saison, rassurant tout le monde sur son état ! L’intérieur a aussi quelques autres prestations remarquables comme ce match à 45 points sur une jambe lors de la défaite face à OKC le 5 avril dernier montrant sa combativité et son leadership à une équipe qui en manquait cruellement jusqu’alors.

La belle saison de Griffin fut d’ailleurs récompensé par une sélection au all Star Game.
Seule la blessure en fin de saison dont la gravité n’a pas été réellement évoquée est venue jeter un voile sur son avenir...et celui de la franchise.

Blake Griffin a été nommé dans la troisième équipe NBA et récompense une belle saison.


ANDRE DRUMMOND : La BRUTE (Quand il en a envie)

Image

Dre en quelques stats :
Saison à 79 matches, 33,5 min/match, Les pistons sans André Drummond (1w - 2L)
17,3 pts, 15,6 rbds, 1,4 passes, 
Meilleure saison en carrière au scoring (17,3pts) 
Meilleure saison en interception (1,7 – 5ème NBA et meilleur pivot)
2nde meilleure saison au rebonds (15,6 - 1er NBA en nombre total de rebonds et de rebonds offensif – 3ème en rebonds défensif)
Baisse en nombre de passes décisive par matches (passage de 3 à 1,4/match)
Répartition des tirs : pas d’évolution significative dans la répartition des shoots hormis le triplement du nombre de tirs à 3 pts (1 tous les deux matches).
P.E.R : 23,4
WinShare/48 : 18,1
CE que montrent les statistiques : André Drummond a réussi une belle saison statistique individuellement. Meilleur rebondeur NBA, meilleur saison au scoring, meilleur pivot intercepteur, 4 saisons de suite (le seul) à être dans le club des 1000 points & & 1000 rebonds/ 100 contres / 100 interceptions autant de places de n°1 qui devrait le rendre indiscutable. LEs stats d’impact sur la production collective sont également intéressantes avec un P.E.R à 23,4 et le Win Share le plus élevé de l’équipe.
De même, sur 100 possessions, André Drummond présente un ± le plus important (et de loin) de l’équipe (+ 9,5 pts).


Et pourtant, ce que montre l’écran :
Bien que très régulier dans son apport statistique et ayant des stats à faire plaisir n’importe quel statisticien de la balle orange, Drummond demeure inconstant. Il est très bon dans les chiffres, mais assez désespérant dans tout « ce qui ne se voit pas ».
Adams et Lopez lui ont donné une leçon de Box Out, Son mental friable lui a causé des torts (coucou Embiid), il semble difficile pour lui d’élever son niveau de jeu quand il le faut et que cela devient plus compliqué (bienvenu en PO), mais surtout il ne sait pas se contenter des « choses qu’il faut faire » pour l’emporter.
De fait il semble plus intéressé par son apport statistique a tenter d’aller gober du rebond plutôt que de Box out pour permettre intelligemment à son équipe de sécuriser ce dernier. On peut aussi y inclure sa propension à rarement ressortir le ballon après rebond offensif même si il se trouve au milieu de 3 joueurs sous la raquette. Ajouter à cela une tendance à se considérer pour un joueur qu’il n’est pas forcément sur un parquet en multipliant les tentatives à 3 points pour des air balls absolument immondes ou en partant pour des coasts to coasts rarement fructueux …
Si Drummond semble écrire toujours plus son nom dans les livres (de maths) des Pistons, quelle sera sa place en termes de titres, en termes de matchs marquants, en termes de souvenirs laissés aux fans ? Pour ce qui nous concerne, il y a malheureusement un énorme blanc actuellement.


REGGIE JACKSON : Le TRUAND

Image

Saison à 82 matches, 27,9 min/match, 
15,4 pts, 2,7 rbds, 4,2 passes, 
Un taux AST % le plus faible depuis qu’il est à Détroit (24,1 % et de façon assez nette) = part du joueur dans les assists faites par l’équipe quand le joueur est sur le terrain.
Un taux TS % le plus élevé de sa carrière à 54,7 % (soit le taux de réussite en cumulé Lfs, 2pts et 3 pts).
Un taux de USG % (critère représentant la place du joueur dans le jeu de son équipe quand il est sur le terrain) le plus faible depuis que le joueur est un pistons : 24,5 %
Répartition des shoots : plus fort taux de shoot pris à 3 points de sa carrière (45 % de ses shoots, soit 
15 % de plus que sa saison précédente).
Faits marquants :
Meilleur matches à 32 points (contre Atlanta le 22 février)
Meilleur match à la passe : contre Dallas (lors des deux matches, les 25 et 31 janvier) avec « seulement » 9 passes (plus faible total depuis 2012).
P.E.R : 15,2
Win share/48 : 10,5


Ce que montrent les stats : les chiffres démontrent que, cette année, Reggie Jackson a donné plus d’importance au shoot dans son jeu et plus particulièrement les tirs longues distance comme tend à le montrer la répartition de ses shoots avec une part importante de tirs à 3 points (45 % du volume de shoot!). A l’inverse, l’impact du meneur des Pistons sur le jeu de son équipe semble s’en ressentir avec un impact dans l’organisation du jeu de son équipe diminué (plus faible AST % de sa carrière dans le Michigan).
Ce que montre l’écran : Cette baisse de l’impact dans l’organisation est-elle significative d’un désinvestissement collectif (ou d’une réorganisation globale de l’équipe ? Toujours est-il que Reggie Jackson a soufflé un peu de chaud et beaucoup de froid dans l’impression visuelle qu’il dégageait. Ses choix balles en main et sa propension à prendre des tirs de loin alors qu’il y avait mieux à faire ont pu agacer à maintes reprises lors de la saison écoulée….

Cependant, avec la confirmation de Blake comme leader d’équipe, il a su (du ?) accepter d’être en retrait, d’être moins impactant offensivement ou sur le jeu de l’équipe et se plaçant souvent comme spot up shooter. Si cela est à mettre à son crédit, que cela soit forcé ou non, Reggie Jackson demeure un frein pour tout collectif huilé, entre choix de jeu douteux, propension à monopoliser la gonfle inutilement en dribblant près de 10 ou 15 secondes sans aucune avancée (n’est pas Kyrie qui veut) et obligeant ses partenaires à prendre des shoots de dernière seconde.
Il n’a jamais été aussi en danger que cet hiver lorsqu’on parlait de le remplacer par Mike Conley et cela a pu jouer sur une remise en question afin de préserver sa place à minima.
Si ses efforts sont bien présents, les fans comptent les jours (365 environ) avant de voir son contrat prendre fin et tourner enfin la page.

Luke KENNARD : Lucky Luke court il toujours après son ombre depuis la trade deadline ?

Image

Saison à 63 matches, 22,8 min/match, Les Pistons sans Luke Kennard : 11w-8L
9,7 pts, 2,6 rbds, 1,7 passes, 
Des pourcentages sensiblement équivalents comparativement à l’année rookie (39 % contre 41 % à 3 points, 48,6 % contre 46,3 % à 2 points)
Répartition des shoots modifiés puisque Luke Kennard a pris 51 % de ses shoots à 3 points contre 41 % l’année précédente.
P.E.R : 11,9
Win share/48 : 8,5


Le peu de recul sur la carrière de Luke Kennard ne permet pas de tirer de grandes conclusions sur les évolutions de ce joueur. Les statistiques brutes liées à la production montrent une légère amélioration (2 minutes de plus sur le terrain, 2 points de plus par match) mais un impact sur la production collective peu évidente ; pas au point d’en faire, statistiquement évidemment, un élément incontournable des Pistons. Donovan Mitchell n’a rien à faire dans cette discussion on est d’accord ^^
Bref, l’évolution du jeu des Pistons proné par Dwayne Casey et la course aux 3 points se traduit également dans le comportement de Luke Kennard puisque le joueur a pris cette saison plus de la moitié de ses shoots (51,9%) derrière l’arc contre 41 % l’année précédente.
Tel le sismo_piston_graphe, il convient sur ce type de joueur de peut être chercher à sentir, estimer, évaluer l’évolution parfois peu sensible, du joueur en cours de saison. Les départs de Reggie Bullock et Stanley Johnson, directement en concurrence avec Luke Kennard pour prendre des minutes sur le terrain marquent peut être marqué comme une ligne de rupture dans l’évolution du joueur.
L’analyse des matches et statistiques avant et après la limite des transferts (fin janvier) tend à montrer cela, mais pas vraiment de façon spectaculaire. Vos serviteurs étant incapables de produire des stats aussi barbares que le P.E.R, le WinShare ou l’EWA, l’impact de Kennard pré et post trade deadline ne sera pas évalué ici ; seulement les éléments bruts seront exposés…
L’évolution positive après le 1er février 
Minutes par match : passe 20 minutes à 24 minutes
Moyenne de points passées de 8,2pts/match à 11,3pts/match
Réussite aux tirs passe de 42 % à (3,2/7,4) à 45 % (4,1/9,1)
Réussite à 3 pts : passe de 36 % à 42 %
Réussite aux Lfs passe de 73 % à 91 %
Le nombre d’assists passe de 1,31 à 2,32
Moyenne de T.O, rebonds, et interception non changé de façon significative.

S’il n’est pas question d’un chambardement majeur dans le paysage de la NBA, l’évolution positive est intéressante, ne serait-ce qu’au regard de la production personnelle et relative du joueur. Notamment les pourcentages aux tirs montrent clairement une amélioration notable, qui ne peut être qu’ expliquer par une amélioration du niveau de l’équipe puisque celle-ci présente un bilan sensiblement identique avant et après la trade deadline (23-26 avant et 17-16 après).

Au vu de ces éléments et de la place qui semble avoir été faite à Luke Kennard, il peut sembler intéressant de voir le développement de ce joueur l’année prochaine avec un temps de jeu supérieur aux 24 minutes accordées en seconde partie de saison. Notons qu’il s’agit encore d’un joueur jeune et sa progression dans les 2 ans à venir va être extrêmement intéressante et intriguante.

Il demeure en effet ce joueur, dans le style et l’exploitation pleine de son potentiel estimé, dont les Pistons ont vraiment besoin. Magnifique à voir jouer, il dispose d’une large panoplie de mouvements et gestes lui permettant de s’ouvrir des fenêtres de shoot assez facilement. Adroit en mid range comme en périphérie, il a aussi un véritable IQ basket lui permettant d’assurer le playmaking en 2e option.
Problème, avec Blake (normal), Reggie (embêtant), Smith (compliqué, parfois inégal) voir Drummond (carrément gênant), son rôle sur ce secteur de jeu est relativement bouché ce qui semble définitivement dommageable.
Son tir est probablement le plus propre de l’effectif mais son rôle demeure limité au sein d’une équipe avec de forts égo et installés dans la ligue depuis longtemps. Son manque de capacités physiques est également préjudiciable des deux cotés du terrain. D’ailleurs, si défensivement il semble avoir fait de réels progrès, il a énormément de mal a contenir les meilleurs joueurs en vis à vis. Ses PO ont affiché ses lacunes criantes où il a eu du mal à faire face.
Kennard semble pâtir également du manque de rotation de l’effectif, puisque régulièrement placé à l’aile ce qui ne l’aide pas.
Alors simple rôle player capable de remplir ses tâches ou joueur diesel qui ne demande qu’à exploser en étant mis dans de meilleurs conditions ? Il serait peut être temps de tourner la page des 3 dernières années pour entamer une nouvelle en plaçant Kennard à son poste (arrière) en option offensive. C’est notre parti pris ici du moins.

Que sont-ils devenus ?
Les oubliés : un mot sur Reggie BULLOCK, Stanley JOHNSON et sur Henry ELLENSON.


Reggie BULLOCK

Image

Reggie BULLOCK a été transféré aux Lakers de Los Angeles courant Janvier en échange d’un 2nd TDD et de Sviatoslav Mykhailiuk (qui n’a trouvé aucune minute dans la rotation de Casey)
Reggie Bullock n’a joué que 19 matches sur la fin de saison, marquée notamment par une blessure 
. Globalement, ses stats ont un peu baissé même si son temps de jeu s’est montré assez stable (27 mint contre 30 à Détroit). Il est notamment passé de 12,1 pts/match à 9,3 pts/match.
Free agent cet été, Reggie Bullock semblait enclin à re-signer aux Lakers où il se sent bien tel que le relate l’article suivant : 
https://basket-infos.com/2019/03/09/reg ... ux-lakers/
Les fans des Clippers qui l’avaient drafté apprécieront le « J’aimerais revenir ici avec les Lakers. Je suis fan de la franchise depuis quasiment toute ma vie »…

Stanley JOHNSON :

Image

Stanley JOHNSON a lui été transféré à Milwaukee avant d’être re-dirigé illico vers la Nouvelle Orléans où le joueur a eu un coup d’arrêt dans sa production personnelle, déjà peu fructueuse. Il a perdu près de la moitié du temps de jeu qu’il avait à Détroit (13 contre 20 minutes). Nous noterons tout de même une amélioration aux pourcentages de shoots par rapport à sa saison débutée à Détroit.
Globalement le joueur a clairement déçu à Détroit et son trade arrive alors que Stanley Johnson va devenir free agent cet été avec une côte pas très élevée...
Une véritable déception qui symbolise grandement les erreurs effectuées par le management de Détroit. Si Stanley faisait clairement parti du top 10 du pays avant draft, il n’a jamais su évoluer correctement. Capable de superbes sorties, offensivement comme défensivement, il était également, à l’image de Kennard, l’ailier dont les Pistons avaient besoin. Fort en défense, puissant, capable de tenir en respect les meilleurs vis à vis. Mais sa maladresse au shoot et ses bonnes prestations trop peu nombreuses ont eu raison de lui. Quand on sait que le management avait fortement hésité avec… Booker qui va démarrer son contrat max la saison prochaine. Ouch !!

Henry ELLENSON

Image

Henry ELLENSON qui faisait office de potentiel steal à sa draft n’a également jamais su s’installer dans la rotation des Pistons (ne serait ce). Intérieur fuyant réputé pour ses qualités offensives, il est souvent comparé à Kevin Love. Il n’atteindra même pas le 10e du niveau de Ryan Anderson. Aveu d’échec terrible, il est coupé par Détroit début février dans l’anonymat le plus total et signe alors un contrat jusqu’à la fin de la saison avec les Knicks (bons derniers de la ligue).
Voilà un autre choix gâché par des Pistons qui ne se sont pas montrés très inspirés ces dernières années quand on sait qu’il précède un certain Malik Beasley et Caris LeVert. Espérons que la prochaine draft donnera aux Pistons de meilleurs inspirations.


Le Coach : Dwayne s'est Casey à Détroit


Image

Dwayne Casey a vécu l’année dernière une expérience de type bain nordique en expérimentant le chaud ‘nomination coach of the year’ immédiatement après le froid (viré de son poste suite au sweep face à Cleveland). Malgré cela il a pu s’engager sur un contrat long terme à Détroit (5 ans) où il va avoir les coudées franches.
Avoir amené les Pistons en play off pour sa première saison à la tête de l’équipe peut être analysé comme une réussite même si le déroulé chaotique de la saison ne lève pas les doutes accompagnant sa capacité tactique à révolutionner ce groupe. Il est certain que le temps et la stabilité seront ses meilleurs alliés en la matière.
Casey a pas mal tâtonné cette année avec ce roster inégalement équilibré. Le jeu offensif a évolué avec, en début de saison, une organisation autour de Blake Griffin, joueur le plus doué capable de scorer, passer, et orienter les mouvements autour de lui pour des tirs lointains. Les solutions trouvées par les adversaires pour défendre ce système ainsi que les nombreux tirs tardifs générés par cette organisation poussa Casey à faire évoluer la tactique en donnant un peu plus la balle à Reggie Jackson et faire jouer le Pick & Roll avec Andre Drummond en seconde partie de saison...La fin de saison a bien montré la fragilité de cette équipe tactiquement.
L’autre difficulé à laquelle s’est retrouvé Casey a été l’inconstance des joueurs de l’aile et de l’arrière tout au long de la saison. Aucun joueur n’a su se démarquer et montrer une fiabilité au point de faire franchir un palier à l’équipe. La répartition des minutes équitable n’a pas su profiter à la prestation collective avec des joueurs intermittents dans leurs prestations (Glenn Robinson III, Bruce Brown, Wayne Ellington, Ish Smith, Luke Kennard) du fait soit de leur jeunesse, soit de leur arrivée récente, soit par manque d’efficacité. Casey n’a semble-t-il pas su trouver la bonne rotation cette saison ; difficile de savoir ce qui est de son fait ou du fait du roster qu’il a récupéré.

Le coach a cependant pour lui l’avantage d’avoir un effectif soudé autour de lui, convaincu et près à le suivre partout il ira comme le relate cet article : https://www.basketusa.com/news/562306/l ... eur-coach/
Son calme, sa patience et sa façon de gérer le groupe ont semble-t-il convaincu les joueurs, Blake Griffin en tête !

Le fait marquant de l’année sera pour lui le sweep effectué face à Toronto, son ancienne équipe, en saison régulière : https://www.basketusa.com/news/557939/l ... s-raptors/

Soyons sûr qu’il aurait cependant préféré se retrouver face aux Golden State Warriors en ce mois de juin 2019...La prochaine intersaison sera particulièrement intéressante car la première pour lui où il pourra ajuster un groupe qu’il a bien expérimenté...néanmoins avec une marge de manœuvre financière peu confortable...

Que retenir de cette première saison à la tête des pistons ?:
- Le jeu développé par les Pistons s’est révélé extrêmement stéréotypé avec une utilisation du 3 points à outrance dans une équipe où le shoot extérieur est loin d’être une arme. Ceci explique notamment le pourcentage de réussite en deçà malgré les nombreuses situations de tirs que les Pistons arrivent à se créer.
- Une équipe qui manque de mouvement et de circulation de balle, et plus particulièrement en fin de match ou on se retrouve en hourra basket avec Blake pour faire de la magie.
- Un coach très humain qui souhaite responsabiliser ses joueurs et leur laisser faire leur choix. Ceci peut avoir son bon mais dans une équipe avec Drummond et Jackson en 2e option offensive cela pose forcément problème.
- Dans le même sens, l’installation de Brown (limité certes, pas attendu à ce niveau non plus, mais vrai soldat et bon défenseur) et intégration progressive de Khyrie Thomas. Espérons que ces intégrations en douceur continuent l’année prochaine et permettent de voir ces deux rookies prendre du temps de jeu sur une ligne arrière en chantier.


3- QUEL AVENIR POUR LES PISTONS ?

Une intersaison marquée par une marge de manoeuvre faible

La situation salariale : une intersaison encore lourde et chargée :


Le tableau de la masse salariale est accessible sur ce lien :
https://www.basketball-reference.com/contracts/DET.html

La situation de la masse salariale des Pistons n’est pas la plus enviable de la ligue si on se réfère au blocage des joueurs à gros salaire. Blake Griffin (34 à 38 M jusqu’à 2022), Drummond (27 puis 28M jusqu’en 2021 et Reggie Jackson (18M la saison prochaine) sont bloqués et les 2 derniers cités présentent des rémunérations peu valorisables au vu de leur impact et des résultats collectifs. Quand on sait que ces trois joueurs présentent les 2/3 de la masse salariale des joueurs..

La F.A va plutôt concerner des joueurs d’appoints à petits salaires, à salaires moins impactant sur la masse globale :
- Ish Smith à 6M (pronostic : Ish sera resigné via les Birds rights – rdv en juillet)
- Glenn Robinson III à 4,175M (pronostic : non conservé)
- Wayne Ellington au mini (2,38M)
Passons sur Calderon et Pachulia (min vet, 2,39M chacun)...

Ainsi, les marges de manœuvre pour rééquilibrer l’effectif ou l’améliorer sont peu importantes, surtout si les éléments suivants sont à prendre en compte :
- Jon Leuer présente un salaire de 9,5M/an pour ne jouer que 9,8 min/match : contrat garanti jusqu’en 2020.
- dans une moindre mesure, le contrat de Langston Galloway, émargeant à 7,33M/an, pèse également sur les finances sur la prochaine saison en tout cas (contrat garanti jusqu’en 2020).
- et surtout on n’oublie pas la spéciale Détroit avec Josh Smith qui braque encore 5,33 M/an pour sa dernière année.

Si au regard de la fin de ces contrats (représentant 22 M $/an), la situation sera probablement plus claire à l’intersaison 2020-2021, la marge de manœuvre pour la prochaine intersaison n’est pas très grande.

L’article suivant donne quelques pistes de réflexion, comme notamment couper Jon Leuer et lisser son salaire sur quelques années (comme Josh Smith en fait)…
https://www.forbes.com/sites/duncansmit ... c1e71e3a3d


Stratégie de développement : Quel chemin suivre ? :

La grosse saison de Blake Griffin donne envie certainement au F.O de tout faire pour l’amener le plus haut possible. Mais au vu du niveau de l’équipe et de sa situation salariale, les Pistons en ont-ils les moyens. Dès lors les options peuvent se décliner de la sorte :
Option 1 : chercher le win-now en entourant au mieux Blake Griffin. Cela nécessite de s’interroger sur la façon dont les Pistons peuvent recruter et constituer un squad ambitieux, agressif dans le bon sens du terme et efficace.
Cela peut passer soit par la F.A (chemin difficile car la marge de manœuvre est faible (emploi de la MLE et de la BAE) et la direction n’est pas encline à l’emploi de la Luxury Tax comme vu cet hiver ; dans cette optique Rose, Seth Curry ou Pat Beverley seraient les meilleures prises via la MLE mais leur acceptation demeure très incertaine à ce jour), soit par l’échange de pièces valorisables type Kennard ou Drummond, soit par l’inclusion du choix n°15 de la prochaine draft (échange incluant ou non un trade down) ou plusieurs de ces options à la fois.
Option 2 : reconstruire en échangeant une des ses pièces maitresses contre des jeunes et futurs choix de draft ; à priori, dans les trades intéressant les Pistons financièrement et pouvant intéressés d’autres équipes, seuls Andre Drummond et Blake Griffin peuvent sportivement attirer l’œil au point de prendre le risque financier...Le niveau de salaire proposé est quand même assez dissuasif et il est probable que les Pistons paient une contrepartie élevée…


Quelle intersaison pour préparer 2019/2020

Pour cette nouvelle saison, les pistes d’amélioration de l’équipe passent par comme nous venons de le voir par plusieurs stratégies...Evidemment la draft et la F.A sont les pistes les plus « évidentes » à priori. Or, en réalité, la progression interne et la stabilité de l’effectif, sont peut être les meilleures garanties de progression du collectif. Cette piste de la stabilité et de l’amélioration de l’existant nous semble avec un peu de recul comme étant la plus probable au vu des discours et du contexte installé par le tandem Casey-Stefanski depuis leur arrivée l’année dernière.

Quels progression attendue de l'effectif actuel ?
Voyons un peu l'évolution immédiate attendue des joueurs clés pour l’année à venir ainsi que leurs enjeux sportifs personnels :

- Blake Griffin ayant tapé les 30 balais, il faut espérer qu’il puisse maintenir son niveau de jeu jusqu’à la fin de son contrat au minimum. Notre équipe demeure trop dépendante de lui et de ses atouts mais à lui seul il nous a fait passer en PO.
- Reggie Jackson demeure un joueur limité et non adapté aux besoins de l’équipe. Cependant l’écart demeure considérable entre celui vu en première partie de saison, absolument immonde et celui que l’on a vu du Post ASG aux PO. Entrant dans sa dernière année de contrat, il lui faudra se retrousser les manches et donner le meilleur de lui même si il veut continuer à exister comme starter en NBA (tellement important pour lui …)
- André Drummond continuera t’il son chantier ? Oui, peu de doutes là dessus. Evoluera t’il de façon intéressante en se concentrant sur ses manques ? Ici le doute persiste. Si ses progrès défensifs sont notables, il garde certains de ses gros défauts et doit absolument être encadré dans son rôle qui lui convient le mieux : protecteur d’arceau, gobeur de rebond, pose d’écrans. Ajoutes y une dose de IQ basket supplémentaire et on aura enfin le pivot que l’on souhaiterait et qui nous ferait vraiment step up (tout en gardant des statistiques similaires pourtant).
- Luke Kennard verra-til son rôle évoluer ? Fera-t-il les progrès attendus ? quid de sa défense ? quid de son poste ? Autant de questions dont les réponses sont attendues (positivement évidemment) lors de la saison prochaine et qui détermineront grandement l’évolution de la réussite du jeu des Pistons sur les lignes extérieures.
- Bruce Brown pour continuer dans ce rôle de chien de garde, mais pour lequel il faudra absolument step up d’un point de vue offensif tant il est un poids mort quand l’équipe a le ballon.
- Khyrie Thomas, talent sur plus long terme. Intégration progressive et contrôlée par Casey, il doit voir son rôle augmenté cette saison. Les lignes extérieures sont dépeuplées et il a sa carte à jouer la dedans. Annoncé moins NBA ready mais avec un talent plus profond que Brown, c’est le moment de le prouver dans son rôle de poste 1/2 défenseur.
- Thon Maker. Echangé contre Johnson avec une année de contrat rookie en plus, il réclamait sa chance à cris et à travers, la voici. Installé dans la rotation des Pistons, il ne déborde pas d’envie mais il lui faudra bien plus que cela pour s’imposer en NBA. Travail en salle de muscu et au shoot demandé pour l’Australien.

La draft et la F.A vont à contrario permettre d’essayer d’apporter des réponses en termes d’équilibre de l’équipe à court, moyen et long termes.

La draft :

En termes d’organisation de jeu et de déséquilibre de l’effectif, il faut peut être se référer aux manques de l’équipe, et ceux-ci tournent principalement autour du poste 1 à qui, il peut être demandé un peu plus de driving et de mène et du poste 3 où la défense et le shooting s’avèrent être un combo absent depuis un petit moment à détroit. A partir de ces deux postes quels peuvent être les options :

La draft permettra-t-elle de répondre aux besoins à court et moyen termes ?

Ce que prévoient les preview :
Les previews focalisent plutôt sur le poste 2 alors même que Kennard devrait devenir l’option prioritaire à ce poste.
Visons un peu les propositions site par site :
- Basket reference : https://www.basketball-reference.com/draft/preview.html : Mickeil Alexander-Walker (SG) de Virginia Tech
- The Ringer : https://nbadraft.theringer.com/ : Kevin Porter Junior (SG) de South Carolina
- Rotoworld : https://www.rotoworld.com/article/draft ... volume-two Nassir Little de North Carolina
- NBA Draft : https://www.nbadraft.net/2019mock_draft Keldon johnson (SF/SG) de Kentucky
- NBA Draft room : http://www.nbadraftroom.com/p/2019-nba- ... ft.html:KZ Okpala (SF) de Stanford
- CBS Sports : https://www.cbssports.com/nba/draft/mock-draft/ Kevin Porter Jr (SG) de South Carolina
- ESPN : http://www.espn.com/nba/draft/bestavailable PJ Washington (PF) de Kentucky

Peu de consensus sur ces différentes prévisions sur les choix. Le choix n°15 est cependant trop élevé pour avoir des certitudes et notons également qu’aucun meneur n’est ciblé…

- Pour les PG (http://www.espn.com/nba/draft/bestavail ... osition/pg), les principaux talents seront certainement partis avant le choix numéro 15 (Ja Morant, Darius Garland et Coby White). Il pourrait se poser la question de sélectionner un pari comme peut le représenter Carsen Edwards de Purdue, aujourd’hui classé entre 25 et 30 mais capable de belles prestations au scoring peut être une option en trade down:
https://www.youtube.com/watch?v=LbNj3eKMREg

- pour les SG (http://www.espn.com/nba/draft/bestavail ... osition/sg) : Kevin Porter Jr, Tyler Herro et Nicekil Victor Alexander pourraient être ciblés au vu de leurs côtes. De même, Romeo Langford pourrait être sélectionné également avec un profil de SG/SF

- Pour les SF (http://www.espn.com/nba/draft/bestavail ... osition/sf) : Nassir Little, Keldon Johnson, Talen Horton Tucker (même si ce joueur est petit pour un SF et est attendu bien plus bas (peut être espérer qu’il arrive au second TDD s’il descend jusque là) ou OZ Okpala pourraient être draftés pour renforcer le poste 3.

Pistons France rebondit sur certains de ces choix et balaie les différentes mock draft :http://www.pistonsfr.com/2019/05/detroi ... draft.html

La draft est un véritable pari et le redressement de la franchise ne passera pas immédiatement par cette étape, sauf pépite absolue ou développement d’un de ces jeunes sensibles à l’air frais du Michigan.
Une autre solution pourrait être de descendre à la draft pour soit récupérer plusieurs choix entre les pick 15 et 30 (voir avec Boston, New jersey voir Philadelphie) ou pour récupérer en échange un ailier ou meneur dans le package.
L’article suivant relate ces possibilités notamment en listant les rookies pouvant présenté un intérêt de trade down au vu des besoins de l’équipe :
https://pistonpowered.com/2019/05/20/sh ... nba-draft/

Dans toutes les hypothèses, il semble y avoir un manque criant aux postes 1 et 3. Néanmoins, il demeure tout à fait possible, comme le montrent la plupart des mock draft spécialisées que le choix se porte malgré tout sur un SG.

notre pronostic : Au final cela se devrait se jouer entre un SF ou un Swingman éventuellement : Little, Okpala, Langford, Keldon Johnson sont des cibles qui nous semblent correspondre à ce qui est recherché au vu du pick en mains.
Evidemment il pourrait y avoir reconsidération si chute d’un gros prospect à notre niveau (Doumbouya voir PJ Wasington …)

Quelques anciens bons choix au pick 15 au cours des 25 dernières années (pour faire rêver) : Steve Nash (1996), Al Jefferson (2004), Rodney Stuckey (2007) (Pistons joke...seuls les fans des Pistons peuvent comprendre cette intrusion de Rodney Stuckey dans la discussion!), Robin Lopez (2008), Austin Daye (2009)… (re-Pistons joke), Kawhi Leonard (2011), Giannis Antetokunmpo (2013).

Les derniers choix :
2015 : Kelly Oubre / 2016 : Juan Hernangomez / 2017 : Justin Jackson / 2018 : Troy Brown Jr.

la F.A : l’argent manque !

Liste des joueurs disponibles à la F.A qui ouvrira le 30 juin :
https://www.nba.com/freeagents/2019/tracker

Difficile de faire des prévisions car trop dépendant de la stratégie mise en place.Quelques pistes peuvent être évoquées à l’appui de cet article de Pistons Powered : https://pistonpowered.com/2019/05/23/de ... ee-agency/

Pour l’aile :
- Bogdanovic
- Al Farouq Aminu
- Reggie Bullock, pour un retour
- Wilson Chandler
- Marcus Morris
- Trevor Ariza
- Terrence Ross
- Rodney Hood
- Rudy Gay
- Seth Curry (un article sur l’apport que ce joueur pourrait représenter en tant que shooteur providentiel : https://pistonpowered.com/2019/05/22/se ... t-pistons/).
- Austin RIvers

Pour la cuisse :
- Darren Collison
- Cory Joseph
- George Hill
- Derrick Rose : https://www.basketusa.com/news/562492/d ... s-pistons/
- Elfrid Payton
- TJ Mc Connell
- Jeremy Lin
- Trey Burk
- Pat Beverley
- Ricky Rubio
- Rajon Rondo

Dans l’attente de cette nouvelle saison, voici quelques sites pour suivre l’actualité des Pistons
https://detpistonsfrance.wordpress.com/ : le site de Doctor Tardis
http://www.pistonsfr.com/
https://www.detroitbadboys.com/
https://www.mlive.com/pistons/
https://hoopshype.com/team/detroit-pistons/
https://pistonpowered.com/
https://www.hoopsrumors.com/detroit-pistons



Bonne nouvelle saison à tous
Modifié en dernier par dumarsetçarepart le 10 juin 2019, 22:50, modifié 3 fois.

marmite

Celtics
Avatar du membre
12079

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par marmite » 03 juin 2019, 08:38

Bravo les gars, vous vous êtes sacrément chauffés ! Je viens de tout lire, c'est super complet, lucide, rien à redire.

dumarsetçarepart

Sophomore
Avatar du membre
Bad Boys Pistons
923

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par dumarsetçarepart » 03 juin 2019, 09:11

marmite a écrit :
03 juin 2019, 08:38
Bravo les gars, vous vous êtes sacrément chauffés ! Je viens de tout lire, c'est super complet, lucide, rien à redire.
haha merci marmite! Tu mérites un award d'avoir lu tout notre pavé sans être fan des Pistons! ;-)

The Number 9

Rôle-Player
Bad Boys Pistons
1031

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par The Number 9 » 03 juin 2019, 10:03

TL, DR : Go Pistons ! :)

Bon, je reviendrais lire quand j'aurais un peu de temps. A dans 3 mois quand j'aurais terminé. :)))

Bravo les gars. ;)

FeLeR

Sophomore
Avatar du membre
76ers Liberty Baller
669

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par FeLeR » 03 juin 2019, 10:21

Le seul point rassurant sur le roster des Pistons est qu'avec Drummond et Griffin ( + Maker), le secteur intérieur ne devrait pas être un problème pour vous. Peut être que la coupe du monde pourrait vous donnez des idées.

Bien joué pour la présentation !
Fan de Boban Marjanovic (a) Je te suivrais jusqu'en CBA ... pardon ehh à Hollyw.. . Encore raté je voulais dire vers Philly !!!

Horohoro

Rôle-Player
Avatar du membre
Bad Boys Pistons
Toulouse
1555

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par Horohoro » 03 juin 2019, 12:04

Bravo pour le taf les gars c'est très sympa et intéressant à lire 8-}

The Number 9

Rôle-Player
Bad Boys Pistons
1031

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par The Number 9 » 03 juin 2019, 13:19

Les Bucks ne sont pas champions à l'Est (j'étais fatigué tôt ce matin en regardant le match, mais je suis quasi persuadé d'avoir vu les Raptors face aux Warriors, si quelqu'un peut confirmer :) ). En revanche, ils étaient leaders de la conférence Est. :)
Sinon, pas grand chose à redire. C'est une très bonne intro ! :)

A voir si on peut sauter sur quelques opportunités, le FO a montré l'été dernier qu'ils réussissaient plutôt bien à cela. Et bien sûr, peut être réussir à se débarrasser de Jackson ! J'y crois assez pour cette année (bien plus que l'année dernière, où je passais mon temps à dire que cela n'arriverait pas).

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Bucks Forest County
12998

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par SylvesterTemple » 03 juin 2019, 14:42

The Number 9 a écrit :
03 juin 2019, 13:19
Les Bucks ne sont pas champions à l'Est (j'étais fatigué tôt ce matin en regardant le match, mais je suis quasi persuadé d'avoir vu les Raptors face aux Warriors, si quelqu'un peut confirmer :) ). En revanche, ils étaient leaders de la conférence Est. :)
C'est mal ce que tu fais, très mal !
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

dumarsetçarepart

Sophomore
Avatar du membre
Bad Boys Pistons
923

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par dumarsetçarepart » 03 juin 2019, 14:52

The Number 9 a écrit :
03 juin 2019, 13:19
Les Bucks ne sont pas champions à l'Est (j'étais fatigué tôt ce matin en regardant le match, mais je suis quasi persuadé d'avoir vu les Raptors face aux Warriors, si quelqu'un peut confirmer :) ). En revanche, ils étaient leaders de la conférence Est. :)
Sinon, pas grand chose à redire. C'est une très bonne intro ! :)

A voir si on peut sauter sur quelques opportunités, le FO a montré l'été dernier qu'ils réussissaient plutôt bien à cela. Et bien sûr, peut être réussir à se débarrasser de Jackson ! J'y crois assez pour cette année (bien plus que l'année dernière, où je passais mon temps à dire que cela n'arriverait pas).
C'était juste pour voir si tu lisais tout. Bravo à toi
😉.
Alors l'idée c'était de dire qu'ils avaient le meilleur bilan de la conf est. .... donc ils sont un peu champions qd même non?

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Bucks Forest County
12998

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par SylvesterTemple » 03 juin 2019, 15:01

Image
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

MikeCorleone

Franchise Player
Avatar du membre
Bucks Forest County
3130

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par MikeCorleone » 03 juin 2019, 15:24

Wow sacré présentation les gars bravo, belle saison aux Pistons.

The Number 9

Rôle-Player
Bad Boys Pistons
1031

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par The Number 9 » 03 juin 2019, 16:44

dumarsetçarepart a écrit :
03 juin 2019, 14:52
Alors l'idée c'était de dire qu'ils avaient le meilleur bilan de la conf est. .... donc ils sont un peu champions qd même non?
Ne voulant pas blesser plus les fans des Bucks (j'ai bien compris que ça avait l'air assez sensible :) ), je ne m'étendrais pas trop mais, pour répondre simplement, non même pas un petit peu. :)))

Gregpistons

Sophomore
Bad Boys Pistons
253

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par Gregpistons » 04 juin 2019, 15:26

Bravo les mecs beau boulot. Ça fait plaisir de retrouver un endroit où débattre sur la prochaine saison !
Je pense pas qu'on voit beaucoup de changement cet été dans notre effectif.. (hors mouvement autour de Reggie Jackson si une équipe est intéressée par la possibilité de libérer du cap l'été prochain)
Pour moi ça va reprendre Ish Smith et Ellington, lâcher Calderon et Zaza.
Avec les petites enveloppes disponibles il faudra se positionner sur un poste 3 (Marcus Morris reste mon grand espoir tant j'aime le joueur) et un pivot back up. Peut être envisager un retour de Reggie Bullock qui a fait du bon taff chez nous.
LA priorité pour moi reste le développement de Luke Kennard comme notre arrière titulaire, j'espère que Casey va l'installer.

On est pas à l'abri de prendre un poste 3 à la draft et que Casey l'installe en starter si le mec fait le job : j'ai un faible pour Porter Jr pour son agressivité et sa palette offensive et je pense qu'un coach comme Casey et des vétérans comme Blake ou Ellington peuvent l'encadrer.
Nassir Little a un jeu que j'aime bien.
Il faudra aussi compter sur le développement de nos jeunes, Bruce Brown, Thomas, Maker ..

Vivement la draft que l'on puisse se faire une idée plus précise du roster que l'on aura l'an prochain.

Un détroit soleil

Rôle-Player
Bad Boys Pistons
1261

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par Un détroit soleil » 05 juin 2019, 00:38

Gregpistons a écrit :
04 juin 2019, 15:26
Bravo les mecs beau boulot. Ça fait plaisir de retrouver un endroit où débattre sur la prochaine saison !
Je pense pas qu'on voit beaucoup de changement cet été dans notre effectif.. (hors mouvement autour de Reggie Jackson si une équipe est intéressée par la possibilité de libérer du cap l'été prochain)
Pour moi ça va reprendre Ish Smith et Ellington, lâcher Calderon et Zaza.
Avec les petites enveloppes disponibles il faudra se positionner sur un poste 3 (Marcus Morris reste mon grand espoir tant j'aime le joueur) et un pivot back up. Peut être envisager un retour de Reggie Bullock qui a fait du bon taff chez nous.
LA priorité pour moi reste le développement de Luke Kennard comme notre arrière titulaire, j'espère que Casey va l'installer.

On est pas à l'abri de prendre un poste 3 à la draft et que Casey l'installe en starter si le mec fait le job : j'ai un faible pour Porter Jr pour son agressivité et sa palette offensive et je pense qu'un coach comme Casey et des vétérans comme Blake ou Ellington peuvent l'encadrer.
Nassir Little a un jeu que j'aime bien.
Il faudra aussi compter sur le développement de nos jeunes, Bruce Brown, Thomas, Maker ..

Vivement la draft que l'on puisse se faire une idée plus précise du roster que l'on aura l'an prochain.
Je te rejoins sur ton analyse concernant les possibilités de mouvements de notre équipe.
Après perso j'ai l'espoir de voir Conley chez nous car les Grizzlies auraient tout intérêt à le trade pour libérer de la masse salariale. Moi je crois en la possibilité de voir un package Jackson + Leuer + asset vs Conley. Mais je me trompe peut etre complètement... reste à voir la valeur de l asset (second round, jeune joueur a potentiel ou 1st..)

Sinon oui Kennard doit être installé en titulaire ou à défaut en véritable leader de 2nde unit. Il doit surtout prendre plus de place dans le système, avoir ses shoots et être vraiment installé comme 3e option offensive de l'équipe, Et ce uniquement a l'arrière (compliqué de le voir se taper des gros poste 3 en vis à vis).

Pour le recrutement il faudrait effectivement se concentrer sur un poste 3 idealement. Marcus ma toujours plu et je serais plus que partant pour son retour.
Aminu cest top, Bogdanovic ce serait magnifique... reste à voir si ils se contenteraient d'une MLE. Mais c'est mon trio préféré sur les FA de cette annee.

Si on arrive à choper ca en FA on aurait plus de libertés pour prendre le BPA tout simplement.
En back up centre, Bol Bol et Bitadze pourraient être des choix viables.
A la mene peu de chances de voir un des prospects tomber jusqu a nous.
Au poste arrière/ailier la ya du choix et ca pourrait bien tomber dedans :
- Little : le type de joueur que j'aime vraiment beaucoup. Mais le type de joueur façon Stanley Johnson. Sic...
- THT : Dimension physique incroyable oblige. Meme si cest pas vraiment notre meilleur fit.
- Keldon Johnson : Mon choix préfère. Pas flashy pour un sous et semble pas avoir un énorme plafond (encore que...) Mais sait vraiment tout faire et bien !! Peu athlétique et pas du tout créateur, mais le prototype du 3&D.. Mais vraiment.
- Roméo Langford : Super swingman plein de talent capable de finir pres du cercle. Gros handle et bonne taille, Mais blessure à la main qui pose interrogation et des limites sur son shoot qui peut rendre réticent.
- KZ Okpala : Pas le plus attendu d'entre tous. Physiquement il est grand et long, très long. Tres sweet et intelligent dans son jeu, nul doute qu'avec du muscle il gagnerait en force et explosivite et pourrait devenir difficile à tenir a terme. Mais en a t'il l envie ?
- Kevin Porter Jr : Si on parle de pur basket et de talent le gars est tout en haut. Explosif, puissant du haut du corps, fort au shoot.. le gamin a tout. Offensivement il a peu (aucun ?) Égal. Mais de gros problèmes de comportement, et des doutes sur sa capacité à prendre les bons choix. Envie d'un JR Smith ? Peut etre moins bien. Peut etre beaucoup mieux...

Sinon est ce que un Doumbouya ou un PJ Washington seduiraientles Pistons si ils tombaient jusque dans nos mains..
En ce qui me concerne l'idée d'un trade down ne me déplairait pas car tous ces joueurs representent des paris a différentes mesures et il est difficile de voir qui sortira mieux que l autre. Les choix des Nets (17/27) ou des Celtics (20/22) pourraient intéresser notre board.
Et reste que des joueurs comme Edwards (PG), Cam Johnson (SF), Tyler Herro (SG), Bruno Fernando (C) et Chuma Okeke (SF/PF) renforceraient idealement notre seconde unit si les noms précédents deja partis.

Perso je suis curieux de voir Brown si progrès, jattends bien plus de Thomas, qu'il s'impose dans la rotation (et qu on voit enfin son potentiel) et je n'espère absolument rien de Maker.

Wallace

All Star
Avatar du membre
Bad Boys Pistons
9972

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par Wallace » 06 juin 2019, 16:35

Bravo à vous les gars pour ce gros boulot ! Juste une petite rectification, c'est Khyri Thomas et non Kyrie :langue2:

Nous sommes pas dans la meilleure des situations mais il faut se dire que ça ira mieux financièrement lors de l'été 2020, il n'y aura plus de Reggie Jackson et le mauvais contrat de Leuer, cela va faire ça en moins. Pour cet été, je ne sais pas du tout ce qu'on compte.. Je vois bien Ish rempliler avec nous, il a peut-être envie de stabilité dans sa vie. Pour Ellington, j'en suis moins certain et il n'est pas forcément attaché à la franchise. Pour la draft, rien à redire sur le post de UDS, tu as bien travaillé :)

The Number 9

Rôle-Player
Bad Boys Pistons
1031

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par The Number 9 » 07 juin 2019, 09:48

Il avait été assez clair que Ellington avait choisi de rejoindre les Pistons pour avoir assez de temps de jeu et de visibilité avant de signer un contrat cet été. Il n'a jamais eu de vision à long terme chez nous.
Vu sa 2e partie de saison, possible qu'il soit dans l'obligation de revoir ses prétentions, et dans ce cas, pas impossible que l'on ait une chance. Mais je ne compte pas énormément dessus non plus. :)

Gregpistons

Sophomore
Bad Boys Pistons
253

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par Gregpistons » 07 juin 2019, 11:50

Wallace a écrit :
06 juin 2019, 16:35
Bravo à vous les gars pour ce gros boulot ! Juste une petite rectification, c'est Khyri Thomas et non Kyrie :langue2:

Nous sommes pas dans la meilleure des situations mais il faut se dire que ça ira mieux financièrement lors de l'été 2020, il n'y aura plus de Reggie Jackson et le mauvais contrat de Leuer, cela va faire ça en moins. Pour cet été, je ne sais pas du tout ce qu'on compte.. Je vois bien Ish rempliler avec nous, il a peut-être envie de stabilité dans sa vie. Pour Ellington, j'en suis moins certain et il n'est pas forcément attaché à la franchise. Pour la draft, rien à redire sur le post de UDS, tu as bien travaillé :)
On sera débarrasser des contrats de Reggie, Leuer, Galloway et de l'ami Josh Smith soit 40 millions à dépenser ..
Seulement Blake, André Drummond et Kennard (team option) ont déjà un contrat garanti après l'année prochaine si on fait exception de nos deux rookies (Thomas et Brown)

Doctor Tardis

Pistons
Avatar du membre
Bad Boys Pistons
Paris
16609

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par Doctor Tardis » 09 juin 2019, 16:17

Je ne suis plus vraiment présent sur le forum et je ne pense pas revenir cet été ou à la rentrée mais ce post de présentation que vous avez fait les gars méritait au moins un petit post de ma part pour vous féliciter de la qualité de votre analyse et bilan. J'essayerai de passer de temps en temps pour au moins vous lire. Bonne continuation ! :)
Dirige @DetPistonsFR / Just a kid chasing his dream.

Un détroit soleil

Rôle-Player
Bad Boys Pistons
1261

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par Un détroit soleil » 10 juin 2019, 06:10

Je profite de ce message pour remercier tous ces bons retours bienvenus.
Dumars a réalisé près de 90% du travail et il est le premier à devoir être félicité, j'y ai juste ajouté quelques annotations, suppléments d'analyse mais le gros de l'article, c'est lui et de loin.

Sinon je poste ça ici, car quitte à déconner un peu, autant le faire jusqu'au bout maiiiiiiiis ....
Avec l'article pondu par ESPN concernant les objectifs de SA avec DMDR, c'est peut être bien du bullshit, mais on aurait de quoi satisfaire SA si c'est bien leur projet de faire du cap en proposant du contrat finissant à hauteur du contrat de De Rozan, un package incluant Leuer + Galloway + Maker. Reste à voir si il faudrait y ajouter un asset de valeur, mais j'ai toujours eu une certaine affection pour ce joueur et le voir former un trio avec Dre et Blake ne serait pas pour me déplaire. Pouvoir proposer plus de 20M de contrat finissant pour récupérer un contrat aussi lourd que celui de DMDR, doit pas y avoir tant d'équipes capables de le faire. L'addition du joueur des Spurs serait d'autant plus intéressante qu'il a connu sa progression et son passage au statut de AS sous la houlette de Casey.

Bon on parle plus de fantasme qu'autre chose, c'est encore moins probable qu'une venue de Conley (que je continue d'espérer fortement).

Pour la draft, plus le temps passe, et plus je souhaiterais nous voir trade down pour deux first picks, considérant bien évidemment que les Nets ou les Celtics soient intéressés, ce qui ne serait pourtant pas impossible pour des raisons de salary cap mine de rien.
Okpala, Keldon Johnson, Little, Langford, PJ Washington, Porter Jr, THT, Bitadze, NAW, Grant Williams (que j'ai oublié dans mes reports de cibles vraiment potentielles et intéressantes) mais aussi Kabengele ou Okeke. Je trouve qu'il est bien difficile de savoir qui sortira comme la bonne pioche la dedans.
De fait, en choper 2 plutôt qu'un serait une bénédiction, sans parler du second round ou j'y vois de possibles cibles plus qu'intéressantes : Isaiah Roby, Luguentz Dort, Nikita Mikhailovskii (quitte à avoir un vrai prospect au nom imprononçable n'est ce pas Svii), Ignas Brazdeikis...

Cette draft me plait vraiment bien !!

dumarsetçarepart

Sophomore
Avatar du membre
Bad Boys Pistons
923

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par dumarsetçarepart » 11 juin 2019, 22:38

La compilation des dernières mock draft récupérée par TT nous envoient...Tyler Herro de Kentucky comme rookie.

https://trashtalk.co/2019/06/10/nba-dra ... americain/

Une des présentations du joueur en question :
https://www.insidebasket.com/actu/prosp ... tucky.html

dumarsetçarepart

Sophomore
Avatar du membre
Bad Boys Pistons
923

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par dumarsetçarepart » 11 juin 2019, 22:41

Doctor Tardis a écrit :
09 juin 2019, 16:17
Je ne suis plus vraiment présent sur le forum et je ne pense pas revenir cet été ou à la rentrée mais ce post de présentation que vous avez fait les gars méritait au moins un petit post de ma part pour vous féliciter de la qualité de votre analyse et bilan. J'essayerai de passer de temps en temps pour au moins vous lire. Bonne continuation ! :)
Merci les gars ; c'était intéressant à faire mais ça prend quand même pas mal de temps pour des novices comme moi (et moins novices comme UDS!)
DT on a essayé d'être digne des précédentes éditions!
;-)

Un détroit soleil

Rôle-Player
Bad Boys Pistons
1261

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par Un détroit soleil » 12 juin 2019, 00:26

dumarsetçarepart a écrit :
11 juin 2019, 22:38
La compilation des dernières mock draft récupérée par TT nous envoient...Tyler Herro de Kentucky comme rookie.

https://trashtalk.co/2019/06/10/nba-dra ... americain/

Une des présentations du joueur en question :
https://www.insidebasket.com/actu/prosp ... tucky.html
Je n'espère pas.. bon shooteur mais vraiment limite d'un point de vue physique (wingspan, defense etc..). Avec un pick de fin de premier tour a la limite je dis pas meme si je prendrais un paquet de joueurs avant lui.

Gugur

Modérateur
Avatar du membre
Windy City
3715

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par Gugur » 12 juin 2019, 10:18

Je vous avais donné NAW, parce que la paire Kennard NAW c'est du pur basket et ça compense un Jackson.
Kaede ♥ Jae ajoute 99 tranches de viande dans son ramen. La main droite c'est vraiment celle qui tient les baguettes ?

Thenq11

Sophomore
Avatar du membre
76ers Liberty Baller
664

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par Thenq11 » 12 juin 2019, 10:44

8| Respect pour le poste ! J'ai commencé, et j'acheverai plus tard dans la journée :]

dumarsetçarepart

Sophomore
Avatar du membre
Bad Boys Pistons
923

Re: Detroit Pistons 2019/2020

Message par dumarsetçarepart » 13 juin 2019, 13:48

Je fais un peu de lobbying mais la mock draft de pistol pete sur le forum nous envoie Doumbouya ce qui m'irait très bien! Et nowell en second tour.