LA REDAC' : Présentez vos équipes 2013/14

Shoot-on-you

Franchise Player
Avatar du membre
Lakers
2087

Re: La rédac' des forumers

Message par Shoot-on-you » 31 décembre 2012, 20:55

très juste c'est surtout cette esprit de combativité et ce collectif, je suis complètement d'accord

coolpapou

Sophomore
Avatar du membre
Windy City
460

Re: La rédac' des forumers

Message par coolpapou » 01 janvier 2013, 13:26

Bel article qui tombe a pic, juste avant le match vs MIAMI, ou le MAGIC à été tres bon 8-}
WHAT TIME IS IT ?
GAME TIME HOO!!!!!
THE MADHOUSE ON MADISON

Floridhardaway

Rookie
Magic
41

Re: La rédac' des forumers

Message par Floridhardaway » 01 janvier 2013, 13:57

Merci pour la publication et à toi The Answer!

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
76ers Liberty Baller
31382

Re: La rédac' des forumers

Message par Sam D. » 03 janvier 2013, 15:18

LA CLIPPERS : Objectif reconstruction, Blake Griffin en fondation
by jejevert01



INTRO

Ah, ces Clippers ! Depuis leur fondation, à Buffalo en 1970, les Clippers n’ont gagné aucun titre NBA. Après un passage à San Diego, la franchise emménage à Los Angeles. Souvent considérée comme une équipe médiocre, ils relèvent la tête depuis 2 ou 3 ans et semblent maintenant prêts à franchir un cap.
Les Clippers débutent la saison 2008/2009 avec deux nouveaux joueurs majeurs, Marcus Camby, et Baron Davis, qui viennent s’ajouter a Eric Gordon (7ème pick de la draft 2008), Chris Kaman, et Zach Randolph. Malgré cela, la saison se solde par un bilan (très) négatif (19 victoires pour 63 défaites). Avec ce bilan, les Clippers ont une chance de pouvoir sélectionner le premier pick de la draft 2009.La fameuse loterie leur permet effectivement de choisir le premier pick. Ils sélectionnent Blake Griffin, un joueur qui possède un gros abatage physique et un jeu offensif un rien rustre. Baron Davis s’en réjouit : « Avec ses qualités physiques et son sens naturel du jeu, je sens que quelque chose de formidable se prépare. »

Blake Griffin
Image

Les Clippers se préparent donc à la saison 2009/2010 le sourire aux lèvres. Malheureusement pour eux, Blake Griffin se blesse au genou lors du dernier match de la pré-saison, et les médecins déclareront qu’il est out pour l’intégralité de la saison! Les Clippers finissent la saison avec un bilan de 29 victoires pour 53 défaites, mais ratent une fois de plus les Play-offs. Mais voila, Blake Griffin revient de blessure, et les Clippers espèrent que leur phénomène va enfin leur permettre d’atteindre les Play Off.


Saison 2010/2011 : Blake Griffin, déjà grand.

On a donc un changement majeur : Griffin peut enfin jouer. Les Clippers l’on bien compris! Désormais motivés, des joueurs come Kaman ou DeAndre Jordan reprennent l’entrainement assez tôt, contrairement aux saisons précédentes où les joueurs ne semblaient pas vraiment pressés.
Griffin et les Clippers débutent la saison contre Portland et malgré la défaite, Griffin met 20pts et prend 18 rebonds. Pour Griffin, les bonnes performances s’enchainent, tout comme les doubles doubles. A la mi-janvier, Blake en est a 22pts et 12.5 rebond par match, et les Clippers a 14 victoires / 15 défaites. Malgré des résultats personnels éblouissants, des coups d’éclat, des dunks monstrueux, Blake Griffin ne permet pas pour l’instant à son équipe de relever la tête.
Grâce à son jeu extraordinaire, Blake Griffin est sélectionné pour le all star Game 2011 qui se déroule à Los Angeles. Il joue tout de même 15 minutes, pour 8pts, 5 rebonds et 5 passes. Il participera aussi au concours de dunk qu’il remportera notamment grâce à ce dunk :
[youtube]ggRqdvU6yJ8[/youtube]

La saison régulières terminée, les Clippers ratent les Play Off et leur bilan reste assez mauvais (32/50) mais Griffin a impressionner beaucoup de monde. Ses dunks ont fait le tour du monde, et il est devenu la nouvelle coqueluche de Los Angeles. Il a des stats en double double et on le présente comme le favori pour le trophée rookie of the year, qu’il remportera devant le wizard John Wall.
Play Off une nouvelle fois maqués, bilan de nouveau négatif, on pourrait penser que Blake Griffin n’a rien changer. Pas de conclusion hâtive : Depuis le début de la saison, les Clippers sont devenus excitant a voir jouer. Qui aurait pu croire ça un jour ?


Saison 2011/2012 : La confirmation : Show Time à LA

Saison raccourcie, lock out oblige. Alors que tout les fans de basket NBA attendent le début de la saison, les Clippers réalisent LE gros coup de l’inter saison (en plus de l’arrivé de Billups) : Ils récupèrent Chris Paul (en échange, New Orleans Hornets obtient Chris Kaman, Eric Gordon, Al-Farouq Aminu et un tour de Draft). Les Clippers perdent donc Gordon et Kaman (aujourd’hui à Dallas), deux joueurs importants, mais récupèrent un des meilleurs meneurs.

Image

Pour beaucoup, c’est le meilleur meneur NBA à l’heure actuelle. Certes, il est difficile d’établir un classement des meneurs NBA, où les meilleurs ont des styles de jeu différents : Rondo le passeur (qui peut se transformer en spécialiste du triple double), Rose le scoreur, D-Will le polyvalent… Mais Chris Paul est un meneur complet, capable de scorer dans les moments chauds, de faire des passes ou des feintes de génie… Que des arguments en faveur de Chris Paul.
Une feinte superbe de Chris Paul :
[youtube]NmEGC8GlEf8[/youtube]

L’objectif cette année (maintenant affiché, avec l’arrivé de CP3), est de tutoyer les habituels tauliers de la conférence Ouest (Dallas Mavericks, Los Angeles Lakers, Oklahoma City Thunder…). Et bien sur, enfin retrouver les Play Off (et pourquoi pas passer quelques tours ?).
La saison commence par une victoire face à Golden State. Les Clippers réalisent de bons résultats, mais ce qui ravit les foules, c’est surtout le spectacle proposé par « Lob City ». En effet, désormais surnommer « Lob City », les Clippers régalent grâce aux multiples Alley oop de Griffin, DeAndre Jordan, et la magie de Chris Paul. En voici quelque exemple, parce que la NBA, c’est aussi un spectacle :
-Le dunk qui a finit n°1 du top ten plays de la saison 2011/2012 (vous remarquez que Griffin le réalise suite à un pick and roll avec CP3…) :
[youtube]d8vbdA0wGuI[/youtube]

-Un Alley oop Paul-Griffin, ce qu’on voit a quasi tout les matchs :
[youtube]rMfdTGwTzH4[/youtube]

En Février, Blake Griffin et Chris Paul participent tous deux au all star Game. A la fin de la saison, le bilan est très satisfaisant : Les Clippers affichent 40 victoires et 26 défaites (seulement 66 match à cause du lock out) et se qualifient pour les Play Off en terminant cinquièmes de la conférence Est. Direction le premier tour face à Memphis.
Cette opposition est une des plus équilibrées des premiers tours des Play Off 2012, conférence Est et Ouest réunies. D’un coté, les Clippers de Chris Paul et Blake Griffin, qui disposent d’un bon roster et d’un jeu spectaculaire. De l’autre, Memphis, une des révélations de l’année, avec un duo d’intérieur monstrueux (Zach Randolph et Marc Gasol), le très bon Rudy Gay, ainsi que d’autres bons joueurs comme Conley, OJ Mayo, ou Tony Allen. A la fin d’une série disputée, les Clippers se hissent en demi-finales de conférences, pour seulement la cinquième fois de leur histoire. Durant ces 7 matches d’une intensité folle, les Clippers ont montré qu’ils étaient sur le point de passer un cap, en faisant preuve d’un incroyable sang froid dans le Game 7.
Les Clippers gagnent donc le droit d’affronter les Spurs, qui viennent de sweeper les Jazz. Le résultat est sans appel : avec Chris Paul et Griffin sur les genoux après une saison éprouvante, ils se font à leur tour sweeper. Face à des Spurs toujours aussi impressionnants, les Clippers ont montré leurs limites, mais l’espoir d’un avenir meilleur et d’un plus long parcours en Play Off se dessine. Pour la saison 2012/2013 ?


Saison 2012/2013 : Outsiders, vous avez dits ?

Ils entament l’été en recrutant Grant Hill, Lamar Odom, et Jamal Crawford. Ils disposent donc d’un des meilleurs bancs de la ligue (en plus de Ronny Turiaf, qui pourra nous donner son avis vu le temps qu’il y passera…). Pendants ce temps la, les voisins Lakers recrutent Dwight Howard, Steve Nash, et Antwan Jamison. Los Angeles peut maintenant se vanter d’avoir deux très bonnes équipes. Les Clippers peuvent prétendre à une finale de Conférence, mais il faudra pour cela passer sur le corps des Lakers de Kobe, du Thunder de Durant et de ces vieux briscards de Spurs. Quoi qu’il arrive, ce sera très dur, mais ils en sont capables, car Blake Griffin doit exploser, DeAndre Jordan doit franchir un palier (ce qu’il est en train de faire au vu du début de saison), et Chris Paul est toujours la, accompagné de ce banc dont nous avons déjà parlé et qui promet de belles choses, avec des joueurs comme Jamal Crawford, Eric «mini LeBron »Bledsoe, ou encore Grant Hill.
En effet, Les Clippers ont profité de leur nouvelle dimension pour attirer intelligemment des joueurs de qualité et apporter ainsi de l’expérience et du scoring. Ce n’est pas un hasard si, a l’heure actuelle, le banc des Clippers est un des plus prolifique de NBA.



Bilan :


Quelle progression en 3 ans ! Depuis l’arrivé de Blake Griffin, les Clippers sont passés de 35% de victoire a 60%. De plus, ils sont passés d’une différence de -3.13 points en 2010/2011 à une différence de +10.7 points lors de la saison en cours! Un bond phénoménal du en majeur partie, si ce n’est entièrement, à Blake Griffin :
-Lors de sa première saison, il devient la nouvelle sensation en NBA et transforme les Clippers en une équipe divertissante à voir jouer.
-Lors de l’inter saison, Chris Paul arrive. Un hasard ? Non, sûrement pas. S’il est venu à Los Angeles, c’est surtout grâce a l’attraction Griffin et au bel avenir que tout le monde ou presque prédit désormais pour les Clippers.
Il y a encore 3 ans, on se moquait des Clippers. Maintenant, ils ne font rire personne. Pas grand monde en NBA n’aimerait les rencontrer en Play Off l’été prochain. Ce qui est sûr, c’est qu’une belle saison a commencée le 30 Octobre : l’association Griffin-Paul, seconder par des joueurs de qualités, promet de faire des merveilles.
Les Clippers ont prouvé à la planète NBA que leur embellie n’était pas qu’un feu de paille. Ils viennent en effet de passer le mois de décembre sans aucune défaite, enchainant pas moins de 17 victoires de suite. Chris Paul s’est posé en patron, si bien que son nom revient quand on parle du futur MVP, Blake Griffin continue de sortir des bons matches, le banc est toujours présent… Les Clippers sont bien là. (Malheureusement pour eux, cette série c’est arrêtée contre Denver le 1er Janvier 2013.)
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

coolpapou

Sophomore
Avatar du membre
Windy City
460

Re: La rédac' des forumers

Message par coolpapou » 03 janvier 2013, 16:16

Beau travail 8-} 8-} , mais là en ce moment j'ai une dent contre GRIFFIN qui pourrit le roster de ma fantasy :nonon:
WHAT TIME IS IT ?
GAME TIME HOO!!!!!
THE MADHOUSE ON MADISON

The Answer

Hall of Famer
Avatar du membre
Beantown Supacrew
22291

Re: La rédac' des forumers

Message par The Answer » 03 janvier 2013, 16:31

bon article :) le dunk victorieux lors de sa victoire au concours est vraiment bidon
I am a celtic
Vous voulez suivre l'actu des New England Patriots, ça se trouve ici, la page Facebook.

jejevert01

Sophomore
Avatar du membre
Wade County
414

Re: La rédac' des forumers

Message par jejevert01 » 03 janvier 2013, 16:42

Merci :) Moi aussi il me pourri ma fantasy ^^
"LeBron James with no regard for a human life"

jejevert01

Sophomore
Avatar du membre
Wade County
414

Re: La rédac' des forumers

Message par jejevert01 » 04 janvier 2013, 12:32

La team24, Ou en est l'article de Nibali qui a été proposé à Busa? Avez vous eu une réponse? Et alles vous proposez d'autres articles?
"LeBron James with no regard for a human life"

King

Rookie
Wade County
8

Re: La rédac' des forumers

Message par King » 04 janvier 2013, 15:26

Salut, j'ai écrit un article et il est écrit qu'il faut prévenir Team 24 ? Quelqu'un peut me renseigner ? Merci

Ziug

Administrateur
Avatar du membre
Popovich's Army
19781

Re: La rédac' des forumers

Message par Ziug » 04 janvier 2013, 15:31

Envoie le moi en MP stp ! ;)
Suivez moi sur Twitter : @blassfem23

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
76ers Liberty Baller
31382

Re: La rédac' des forumers

Message par Sam D. » 04 janvier 2013, 15:38

King a écrit :Salut, j'ai écrit un article et il est écrit qu'il faut prévenir Team 24 ? Quelqu'un peut me renseigner ? Merci

memberlist.php?mode=leaders

Tu peux nous l'envoyer à tous, ou si tu ne l'envoies qu'à un, privilégie les pseudos en jaune, et surtout, surtout, évite d'envoyer au pseudo Samefisto ou au pseudo AiR1 :) :D
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

King

Rookie
Wade County
8

Re: La rédac' des forumers

Message par King » 04 janvier 2013, 17:10

A venir, mon article concernant LeBron James !! N'hésitez pas à le lire !

AiR1

Jedi
Avatar du membre
SuperSonics
Sydney
7943

Re: La rédac' des forumers

Message par AiR1 » 04 janvier 2013, 17:13

Ne l'envoie pas à Sam D, ou alors n'oublie pas ça dans le package :D

Image

Ziug

Administrateur
Avatar du membre
Popovich's Army
19781

Re: La rédac' des forumers

Message par Ziug » 14 janvier 2013, 13:24

LeBron JAMES : Une conception différente
by King

Image


La naissance d’un phénomène

Nous sommes le 18 février 2002, une petite semaine après le All Star Game NBA qui s’est déroulé à Philadelphie, et qui a vu les All Stars de l’ouest l’emporter 135-120 grâce à la performance de MVP d’un certain Kobe Bryant. Ce jour-là ne donne pas l’impression d’être une date phare dans l’histoire du basket américain. En effet, nous sommes en pleine saison régulière, les matchs NBA ne passionnent pas forcément l’Amérique, qui semble plus encline à parler du résultat du Super Bowl qui s’est déroulé quelques jours auparavant à la Nouvelle Orléans. Seulement voilà, dans un coin perdu de l’Ohio, à Akron plus précisément, un jeunot est entrain de faire parler de lui. Il se nomme LeBron Raymone James. Il joue à la St Vincent St Mary High School (STVSTM) et impressionne, tant au niveau de son jeu individuel, de sa mentalité basée sur le collectif, que par ses qualités physiques très au dessus de la moyenne.

Il est la principale raison de la montée de STVSTM dans les rankings. Sports Illustrated (SI) a craqué sur le phénomène. Le célèbre et influent hebdomadaire sportif américain décide de le mettre sur sa couverture, une première pour un athlète évoluant en High School. Et comme si cela ne suffisait pas, un surnom rempli à la fois de louanges et de pression accompagne le portrait du jeune basketteur, « THE CHOSEN ONE », c'est-à-dire l’Elu. LeBron James vient tout simplement d’être élu successeur de Michael Jordan aux yeux des américains (puisque c’est bien de cela dont il s’agit). A partir de ce jour là, aucun autre joueur de basket au monde n’a connu plus de pression médiatique que LeBron James.

Image


Ce surnom l’a poursuivi toute sa carrière, jusqu’à aujourd’hui en 2013, et surtout, LeBron James fut jugé par rapport à celui-ci. Il devait devenir le nouveau Michael Jordan, avec les titres, avec la mentalité de gagnant, avec les tirs assassins au buzzer…bref, le basketteur qui réussira ce que Jordan a réalisé et surtout de la même MANIERE que lui. Le flot de critiques qui s’est abattu sur LeBron post-Decision (quand il décida de quitter Cleveland en juillet 2010 pour former un « BIG 3 » à Miami avec Dwyane Wade et Chris Bosh) était simplement dû au fait qu'il prenait un chemin différent de ses aînés Michael Jordan, ou Kobe Bryant. Aux yeux du monde entier, LeBron James aurait du rester à Cleveland, et gagner le titre avec la franchise qui l’a drafté en 2003, et ne pas rejoindre d’autres stars. La saison 2010-2011 de LeBron l'enfonçait encore plus dans la perception que les gens se faisaient de lui. Il n’est pas un winner, il tremble dans les moments chauds, rate ses Finals, et n’est donc définitivement pas dans la même cour et lignée que Jordan ou Kobe.


Une comparaison erronée

C’est à cet instant qu’il faut se rendre compte de la chose la plus importante à propos de LeBron James. Qu’il gagne ou qu’il perde, il ne doit plus jamais, et n’aurait d’ailleurs jamais du, être comparé à Michael Jordan. Sa mentalité est en total opposition avec celle de « His Airness » ou du « Black Mamba ». LeBron est plus Magic que Michael. Depuis qu'il joue au basketball, son but est d’impliquer ses coéquipiers, d’être altruiste et de gagner de cette façon. Il a beaucoup été critiqué pour cela, mais il était comparé à la mauvaise personne.

Depuis les exploits du plus grand joueur de l’histoire, la majorité des fans et spécialistes NBA sont tombés dans une conception assez individualiste du basket. Celle qui dit que le meilleur joueur de l’équipe devait prendre le dernier shoot, devait marquer beaucoup de points et prendre beaucoup de tirs…C’était la conception de Michael Jordan, et c’est d’ailleurs dans cette conception du basket que se trouve un certain Kobe Bryant. Je ne dis pas que ces deux joueurs sont égoïstes, mais leur jeu est plus axé sur eux même que sur l’équipe. Ceci n’est d’ailleurs pas un reproche, Michael et Kobe ont gagné de cette manière, et c’est finalement tout ce qui compte.
LeBron est dans une optique complètement opposée à cette vision du basket. Il est plutôt un Magic Johnson des temps modernes, qui cherche d’abord la passe avant le panier.
La première phrase de la vidéo qui suit résume bien la situation. Elle vient de Michael Jordan : "Bien sur que je peux voir un reflet de moi même dans LeBron James ou Kobe Bryant, mais ne cherchez pas le nouveau Michael Jordan, il n'y aura jamais un autre Michael Jordan"

[youtube]k9JCHGT0efo[/youtube]


Une saison 2011-2012 à son image

La saison 2011-2012, celle de la consécration pour LeBron (MVP, Champion NBA, MVP des Finales, Champion olympique, élu Sportsman of the Year par….SI), l'a d’ailleurs bien montré. Lors du All Star Game d’Orlando, LeBron James, auteur pourtant d’un quatrième quart temps énorme, tente une passe très difficile pour trouver un joueur ouvert, passe qui sera interceptée.
Juste après, Kobe lui dit « pourquoi tu ne shootes pas ? ».
Pire, dans un match de saison régulière à Utah le 3 mars 2012, rebelote, James fait un quatrième quart temps sensationnel. Sur la dernière possession, James est victime d’une prise à deux, il décide de faire une « bounce pass » pour Udonis Haslem démarqué, mais ce dernier rate le shoot. Miami perd. Le jour d’après, une armée de critiques s’abat à nouveau sur lui. Pour la majorité des gens, James aurait du prendre le shoot de la gagne et c’est là qu’il faut essayer de comprendre la conception de son jeu, en enlevant tout les clichés associés à Michael Jordan.

LeBron James prendra toujours la décision qu’il jugera la plus adaptée à la situation en question. Il ne veut pas forcément être le héros (grosse différence avec un MJ ou un Kobe), il veut gagner, peu importe comment. Dans la situation de la fin de match à Utah, James prit le bon choix d’un point de vue basket (prise à deux, on donne le ballon au coéquipier démarqué), mais fut tout de même très durement critiqué pour son manque de courage et de prise de responsabilités.
Aujourd’hui, il a gagné en jouant au basket comme il l’entend et de la manière dont je vous l’ai présenté.
Le fait de gagner un titre change beaucoup de choses.

Actuellement, LeBron est vu comme le joueur ultime, très complet, qui arrive à impliquer ses coéquipiers tel un Magic, alors qu’avant il était vu comme un joueur incapable d’assumer ses responsabilités. Sauf qu'il n’a pas changé son jeu (je parle au niveau de l’implication de ses coéquipiers). Il y a quelques années, il donnait un ballon décisif à Damon Jones, puis dans un autre match, il marquait un buzzer beater contre Golden State, l’an dernier il donna le dernier ballon à Haslem, cette année il le donne à Ray Allen ou tente le dernier shoot lui même comme ce fut le cas contre Dallas dernièrement. Bref, il fait ce qu’il pense être bon pour son équipe.

Le plus incroyable dans le fond, c’est que si Michael Jordan n’avait pas existé, LeBron James n’aurait sans doute pas subi autant de critiques. S'il avait directement repris le flambeau de Magic Johnson, jamais il n'aurait été critiqué pour avoir donné cette passe à Udonis Haslem.
La saison qu'il vient de réaliser est historique, seul Michael Jordan avait réussi à combiner le titre NBA avec un MVP de la saison et des Finals, ainsi qu'une médaille d'or olympique. Les récompenses individuelles et collectives sont les seuls points de comparaison possible avec Jordan. La saison de LeBron est à son image, avec ses nombreux hauts et ses rares bas.


LeBron, 1er du nom

LeBron James est un joueur unique, il ne sera jamais le nouveau Jordan, il est LeBron 1er, aujourd’hui c’est lui qui sert de modèle. C’est lui que l'on prend comme exemple pour comparer les jeunes phénomènes en devenir. Même les superstars de la NBA d’aujourd’hui tentent de l'imiter, comme Kevin Durant, voir Melo, qui essaient d’impliquer leurs coéquipiers davantage. Phil Jackson avait même affirmé qu’il tentait de « LeBroniser » Kobe. Mais il est indétrônable dans sa manière de jouer, et est indiscutablement le meilleur de tous actuellement. Et cela va peut-être faire évoluer le basketball américain dans une dimension plus collective. Seul un joueur ayant le pouvoir et le charisme de LeBron peut réaliser cela.

Il est très probable que cet article soit remis en cause par les fans de Jordan ou de Kobe Bryant, car ils penseront surement que je critique la manière de jouer de MJ et Kobe. Ceci est complètement faux, Jordan et Kobe jouent au basket comme ils l’entendent. Les deux combinent onze titres, des MVP et des Finals MVP, il n'y a rien à redire. Jordan est le plus grand joueur de l’histoire, Kobe fait parti des dix meilleurs. Mais LeBron n’aurait jamais du être comparé à ces joueurs là, non pas par manque de talent, tout simplement car nous sommes entrain de comprendre que James a une conception différente du sport que nous aimons tous.

Il y'a une décennie, LeBron était sur la couverture de SI avec le surnom de "Chosen One". Aujourd'hui, il est sur la couverture de SI avec écrit "Sportsman of the Year". Il a tout simplement justifié l'énorme hype placée en lui quand il était encore que le "Kid D'Akron".

Image
Suivez moi sur Twitter : @blassfem23

King

Rookie
Wade County
8

Re: La rédac' des forumers

Message par King » 14 janvier 2013, 14:21

Merci à toute l'équipe pour l'article !

Lisez le, et n'hésitez pas à donner votre avis, que ce soit sur le sujet que sur la forme

Crockets

Mouche-à-merde
Avatar du membre
Red Rockets
14293

Re: La rédac' des forumers

Message par Crockets » 14 janvier 2013, 14:24

Très bon article, et t'as bien résumé ce qu'était LeBron, c'est à dire un LeBron et pas un MJ Bis ! :)

Après surement que ton coté fan t'empêche de bien voir, mais actuellement le joueur de basket ultime c'est James Harden. Normal vu qu'il joue à Houston ! :)

The Answer

Hall of Famer
Avatar du membre
Beantown Supacrew
22291

Re: La rédac' des forumers

Message par The Answer » 14 janvier 2013, 14:25

Bon article et James Harden joueur ultime... Blaireau ultime à la rigueur :)
I am a celtic
Vous voulez suivre l'actu des New England Patriots, ça se trouve ici, la page Facebook.

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
76ers Liberty Baller
31382

Re: La rédac' des forumers

Message par Sam D. » 14 janvier 2013, 14:32

Crockets a écrit :Très bon article, et t'as bien résumé ce qu'était LeBron, c'est à dire un LeBron et pas un MJ Bis ! :)
+1
J'ai bien aimé cet article aussi, même si quelques formules de phrases sont trop dithyrambiques, c’est dommage ça nuit à la qualité globale de l'article !
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Dude

Columnist
Avatar du membre
22885

Re: La rédac' des forumers

Message par Dude » 14 janvier 2013, 15:01

King a écrit :Merci à toute l'équipe pour l'article !

Lisez le, et n'hésitez pas à donner votre avis, que ce soit sur le sujet que sur la forme

mon avis de simple forumeur (je me permets de le donner, vu que je fais partie des discussions pour la publication ou non des articles et que je suis journaliste):

avant tout, je suis un Lbj hater, donc tu le prends comme tu veux. je ne jugerais pas de la forme, car 24" n'est pas une rédaction et que ce "bénévolat", c'est à dire ce temps passé à écrire un article, a toute ma sympathie et mon respect.
LeBron James est un joueur unique, il ne sera jamais le nouveau Jordan, il est LeBron 1er

Les superstars de la NBA d’aujourd’hui tentent d’imiter LeBron,

Il impressionne, tant au niveau de son jeu individuel, de sa mentalité

Depuis que James joue au basketball, son but est d’impliquer ses coéquipiers, d’être altruiste, et de gagner de cette façon

leur jeu (MJ et Kobe) est plus axé sur eux même que sur l’équipe. Contrairement à LBJ.

James ne veut pas forcément être le héros (grosse différence avec un MJ ou un Kobe), il veut gagner, peu importe.

La saison que vient de réaliser LeBron est historique
j'espère que tu avais un bon rouleau de sopalin pas très loin de toi, et que tu n'as trop tâché les touches de ton PC :mrgreen: .
je trouve que c'est beaucoup de paluchage, peu d'objectivité. On peut traiter l'immense talent et la carrière atypique, complète et surprenante de LBJ d'une autre manière que par la flagellation, jouissive chez certains.

Pour moi il est un peu comme Messi au foot : tout le monde se fait dessus, nous parle du plus grand footballeur de l'histoire. il le sera le jour où il gagnera la coppa america et un mondial. pour le moment il reste un excellent joueur parmi tant d'autres. Ben LBJ c'est pareil : pour moi il fait déjà partie des très grands, mais loin, encore très loin de l'image et du statut qu'on lui donne. Ce dernier point, tu ne l'as pas traité ainsi. C'est bien et je t'en remercie, ça change de nombreux autres papiers (torchons ?) le considérant comme un dieu.

Non James n'est pas Jordan car il n'a pas gagné 6 titres, parce qu'il a perdu une finale, et surtout parce qu'il n'a pas révolutionné la NBA et le basket en général.

Mis à part ça, je ne peux que te tirer une révérence, car c'est complet, dense, recherché, constructif et construit. :)
Rêve d'une Licorne, d'un Petit Luka et d'un French Prince sous le même maillot

Lordiom

Rookie
Avatar du membre
Windy City
69
47

Re: La rédac' des forumers

Message par Lordiom » 14 janvier 2013, 15:09

N'étant pas un fan inconditionnel de Lebron, je tiens quand même à te dire que c'est un bon article. Cela montre en tout cas que malgré la pression qu'il à eu depuis tout jeune, il a réussis son paris, après on pourra vraiment jugé toute sa carrière à la fin de celle ci.

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
76ers Liberty Baller
31382

Re: La rédac' des forumers

Message par Sam D. » 14 janvier 2013, 15:11

Là où tu te trompes un peu, c'est que James...a déjà tout gagné. Champion NBA, champion olympique, ROY, triple MVP, etc etc.
En gros il lui manque juste un titre de DPOY (illusoire vu que depuis des années la hype chez les rebondeurs-contreurs est énorme), et davantage de titres de champions NBA...

Enfin tu dis qu'il n'a pas révolutionné le jeu. Ouais, mais j'apporterai deux bémols :
1/ c'est plus facile de révolutionner un jeu quand on est aux débuts de ce jeu :) c'est un peu comme le concours de dunks, en 85, tu sortais un dunk sympa, c'était énorme, tu le sors aujourd'hui, c'est une bouse, car vue et revue
2/ quel autre joueur dans l'histoire avec un physique d'intérieur était aussi véloce et puissant et avait une vision du jeu et les mains d'un meneur tout en étant aussi complet ?
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Dude

Columnist
Avatar du membre
22885

Re: La rédac' des forumers

Message par Dude » 14 janvier 2013, 15:14

IL n'est pas le seul joueur à posséder dans son palmarès un titre de champion NBA, l'or olympique, le titre des MVP Sr, ASG, finals.

Jordan n'est pas arrivé au début, mais dans les années 80. Je suis quasi certains qu'on verra dans le futur des joueurs qui révolutionneront encore le basket. Sinon, notre sport est mort. James n'est pas de ceux-là.

je n'ai jamais dit qu'il n'était pas complet ni véloce. je parle d'une carrière atypique :)
Rêve d'une Licorne, d'un Petit Luka et d'un French Prince sous le même maillot

AirBouboulle

Sophomore
Avatar du membre
Beantown Supacrew
843

Re: La rédac' des forumers

Message par AirBouboulle » 14 janvier 2013, 15:24

Bel exemple d'onanisme!

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
76ers Liberty Baller
31382

Re: La rédac' des forumers

Message par Sam D. » 14 janvier 2013, 15:25

Ben un gars de 2m03-05 120kg qui mène comme un meneur, court comme un arrière, et qui peut rivaliser avec quasiment n'importe quel intérieur, ça sent quand même à plein nez le joueur atypique. Cite-moi Magic si tu veux, mais il me semble qu'il n'était pas aussi rapide et facile que James dans ses mouvements...

Quand tu fais le bilan, il lui manque quoi, pour toi ?
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Dude

Columnist
Avatar du membre
22885

Re: La rédac' des forumers

Message par Dude » 14 janvier 2013, 15:28

il lui manque 3 ou 4 titres, 6 pour dépasser Jordan dans la postérité.
Rêve d'une Licorne, d'un Petit Luka et d'un French Prince sous le même maillot