Ecologie

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
Liberty Ballers
32017

Re: Ecologie

Message par Sam D. » 10 décembre 2013, 14:10

AH AH ! gerbant.

On a le détail des votes ?

A part si j'ai raté un épisode, Bloom avait envoyé 650 000 signatures à Hollande, qui n'a jamais répondu. Hollande aurait pris position, ça aurait peut-être fait pencher la balance, vu que le vote a été serré.


C'est pitoyable putain, pitoyable...
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Spartacus

All Star
Avatar du membre
Raptors Nation
5425

Re: Ecologie

Message par Spartacus » 10 décembre 2013, 14:57

Faudrait faire un topic sur le domaine énergétique.

Ca fait bien longtemps que le nucléaire ne s'est jamais aussi bien porté. :merci:
Toronto Raptors, win or lose, here we stand.
We the Champs

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
Liberty Ballers
32017

Re: Ecologie

Message par Sam D. » 11 décembre 2013, 14:35

C'est officiel, Paris est vraiment décidé à concurrencer la Chine !
Paris ce matin
Image

Enfin uniquement en termes de pollution :D :D :D
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Ziug

Administrateur
Avatar du membre
Popovich's Army
19781

Re: Ecologie

Message par Ziug » 11 décembre 2013, 14:37

Tiens là aussi, encore un + énoooorme comparé à la campagne de vivre à Paris avec cet air pur !!! :D :D
Suivez moi sur Twitter : @blassfem23

Dude

Columnist
Die-Hard Knicks Fan
22885

Re: Ecologie

Message par Dude » 11 décembre 2013, 14:45

Ziug a écrit :Tiens là aussi, encore un + énoooorme comparé à la campagne de vivre à Paris avec cet air pur !!! :D :D
+ 10000 :)

(pour une fois qu'on est d'accord sur un point avec nico :) )
Rêve d'une Licorne, d'un Petit Luka et d'un French Prince sous le même maillot

Samefisto

Mouche-à-merde
Avatar du membre
Purple and Gold
3778

Re: Ecologie

Message par Samefisto » 12 décembre 2013, 13:21

+1000 aussi...

Quelle merde, cette région parisienne. :)

Garbs42

Franchise Player
Avatar du membre
Popovich's Army
Rue de Mencon 666 Mordor
2316

Re: Ecologie

Message par Garbs42 » 12 décembre 2013, 13:28

+42
Il ne faut jamais sous estimer le caractère prévisible de la bêtise humaine.

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
Liberty Ballers
32017

Re: Ecologie

Message par Sam D. » 19 décembre 2013, 15:59

Voilà entre autres pourquoi certains zoos ont un vrai rôle à jouer dans le futur !


En Colombie, un zoo prépare les singes au retour à la vie sauvage

Image

Medellín (Colombie) - En Colombie, des singes utilisés illégalement comme animaux de compagnie vont retourner à la vie sauvage. Et, ironie de la situation, c'est un zoo qui les prépare à ce retour à la liberté.

La tâche du zoo de Medellin, la seconde ville de Colombie située au nord-ouest de Bogota, n'est pas aisée. Car ces primates saisis par la police colombienne ont hérité des comportements de leurs maîtres: certains savent s'habiller ou utiliser les toilettes...

«La rééducation consiste à les préparer à vivre à l'état sauvage, afin de pouvoir s'alimenter et interagir avec les autres singes», explique à l'AFP Sandra Milena Correa, directrice du Parc zoologique Santa fé, situé dans la capitale de la région d'Antioquia.

Les animaux traités par le zoo sont des «Singes hurleurs» ou «Alouates», une espèce d'Amérique du Sud, qui se caractérise par son pelage roux et ses capacités vocales. Sa petite taille, à peine 60 centimètres, en font une proie idéale pour les trafiquants.

Lorsqu'ils sont récupérés par les autorités, ces singes sont totalement différents de leurs congénères de la forêt, car ils ont été habitués à vivre comme des animaux domestiques. «Ils ne savent pas qu'ils sont des singes, et bien qu'ils aient une queue, il ne savent pas grimper» aux arbres, observe notamment Mme Correa.

«L'animal ressemble à une peluche, mais quand il commence à grandir, à jouer, alors les problèmes commencent», poursuit la directrice du zoo, en évoquant le retour à la vie sauvage. «A la fin, cela se passe mal pour lui, car il fait une bêtise et les autres le rejettent, le punissent, voire le sacrifient».

L'équipe de professionnels chargée de cette réinsertion a relâché cette semaine huit singes qui ont franchi avec succès l'étape de la «réinsertion». «Malheureusement tous n'y arrivent pas», lâche Mme Correa.

une espèce socialement organisée

Les animaux sont remis en liberté dans le secteur d'Armenia Mantequilla, une zone retirée de la région d'Antioquia, où ils ne risquent pas de se retrouver en face de prédateurs dangereux.

«Cette initiative remonte à des années, le zoo de Medellin s'en charge avec la collaboration des autorités colombiennes», précise Mme Correa, en insistant sur l'apport essentiel de la police qui traque les trafiquants d'animaux et les receleurs.
L'histoire de ces singes arrachés à leur milieu d'origine est assez cruelle: les chasseurs tuent leur mère ainsi que tout membre du groupe qui tentent de s'opposer au rapt des petits.

Une fois hébergés par le zoo, les singes vont suivre plusieurs étapes.

D'abord, c'est le passage à la garderie pour les nouveaux venus: on les examine, afin de déceler d'éventuels problèmes de santé, qui s'avèrent assez fréquents, comme des doigts mutilés ou des dents cassés.
Ensuite vient la «phase de groupe», durant laquelle ils cultivent des relations avec d'autres singes et apprennent les règles sociales de leur espèce, notamment la reconnaissance d'un mâle dominant sur le groupe.
«C'est la dernière étape, ils commencent à apprendre auprès des autres singes, car il s'agit d'une espèce socialement organisée», explique la directrice du zoo.
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
Liberty Ballers
32017

Re: Ecologie

Message par Sam D. » 20 décembre 2013, 16:13

Ils ont réussi à polluer la Terre jusqu'à l'Everest ces cons ! Bravo belle perf encore :D



Chine: la pollution atmosphérique envahit même le Toit du monde



Pékin - La pollution atmosphérique qui fait régulièrement suffoquer les villes en Chine n'épargne désormais plus la région himalayenne du Tibet, dont la capitale Lhassa était enveloppée vendredi d'un épais brouillard.

La densité de particules de 2,5 microns de diamètre (PM 2,5), les plus dangereuses, a dépassé ces deux derniers jours à Lhassa le seuil de 500 microgrammes par mètre cube, selon un relevé publié sur un site gouvernemental.

Ce niveau est vingt fois plus élevé que le plafond préconisé par l'OMS pour une exposition de 24 heures.

La visibilité a fortement chuté en raison du brouillard polluant, empêchant jeudi les avions d'atterrir sur le Toit du monde, a rapporté le groupe de presse Phoenix.
Des photographies mises en ligne sur les réseaux sociaux montraient le palais du Potala, résidence du dalaï lama avant son exil en Inde en 1959, très difficilement discernable à travers la grisaille en plein jour.

«Le dernier paradis sur Terre n'est plus», a écrit un internaute.

«Ceci prouve que Lhassa est un territoire indissociable de la Chine», a ironisé un autre, en reprenant la propagande martelée par le régime communiste au sujet du Tibet, région qui a été envahie militairement par les forces chinoises en 1950.

La pollution atmosphérique est devenue un problème majeur en Chine, provoquant un accroissement inquiétant des maladies respiratoires et une vive irritation au sein de la population lassée des excès du rythme de développement de la deuxième économie mondiale.
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Garbs42

Franchise Player
Avatar du membre
Popovich's Army
Rue de Mencon 666 Mordor
2316

Re: Ecologie

Message par Garbs42 » 20 décembre 2013, 16:32

Putain de chinois.
Je foutrais bien au pilori ce connard d'internaute qui ironise encore sort le sujet tibetain ...
Il ne faut jamais sous estimer le caractère prévisible de la bêtise humaine.

Spartacus

All Star
Avatar du membre
Raptors Nation
5425

Re: Ecologie

Message par Spartacus » 20 décembre 2013, 18:58

"Paradis sur terre"... Comme si les sommets des montagnes étaient des paradis pour la santé humaine... Tu te prends plus de doses radioactives en restant quelques heures au sommet du Mont Blanc, de l'Everest ou de n'importe quel haut sommet du monde plutôt que si t'habitais à coté d'une centrale nucléaire...
Toronto Raptors, win or lose, here we stand.
We the Champs

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
Liberty Ballers
32017

Re: Ecologie

Message par Sam D. » 02 janvier 2014, 15:01

La panthère de l'Amour, grande gagnante 2013 de la protection des espèces

Image

La panthère de l'Amour, une espèce très rare de panthère vivant aux confins de la Russie et de la Chine, est la grande gagnante du palmarès 2013 établi chaque année par le WWF sur l'évolution des espèces menacées.

Selon ce classement publié par l'Organisation mondiale de la protection de la nature en Suisse, «la population des panthères de l'Amour a augmenté de 50% ces cinq dernières années». «Il s'agit d'un brillant succès, même si le nombre total d'animaux reste faible avec 50 individus», poursuit le WWF. La hausse du nombre de panthères de l'Amour s'explique principalement par la création d'un nouveau parc national dans l'Extrême-Orient russe, indique le WWF, qui précise que cet animal fait partie «des mammifères les plus rares de la planète».

C'est un animal solitaire, qui vit dans la région transfrontalière entre la Russie, la Chine et la Corée du Nord. Cet animal est recherché par les braconniers en raison de sa fourrure tachetée particulière.


Le rhinocéros, grand perdant

A l'autre extrémité de ce classement, figure le rhinocéros, grand perdant des espèces protégées en 2013. Au cours des 12 derniers mois, 919 rhinocéros, soit 50% de plus qu'en 2012 ont été braconnés rien qu'en Afrique du Sud, un «triste record», selon le WWF. Ce chiffre confirme qu'au «niveau mondial, le braconnage échappe à tout contrôle», ajoute le WWF, en précisant que les «braconniers font partie d'organisations criminelles, et sont équipés d'appareils de vision nocturne, d'hélicoptères et d'armes automatiques». Sur le marché noir, la corne de rhinocéros se négocie à plus de 16.300 euros le kilo et est surtout prisée par les pays asiatiques.

Selon l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), 21.286 espèces animales et végétales sont menacées de disparition dans le monde en raison du changement climatique, de l'agriculture ou du commerce illégal.
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
Liberty Ballers
32017

Re: Ecologie

Message par Sam D. » 03 janvier 2014, 14:32

Concept intéressant !



Ford annonce un véhicule électrique à énergie solaire


La batterie, c'est peut-être bientôt fini. Le constructeur automobile américain Ford a annoncé jeudi qu'il allait présenter un prototype de voiture électrique dont la batterie se recharge avec un panneau solaire installé sur son toit. «Au lieu de tirer l'énergie pour sa batterie d'une prise électrique, la Ford C-MAX Solar Energi Concept exploite l'énergie du soleil», explique Ford dans son communiqué.

Afin de réduire la durée nécessaire pour charger la batterie, une lentille spéciale est utilisée pour concentrer la lumière et «agit comme une loupe en dirigeant des rayons intenses vers les panneaux solaires sur le toit», détaille-t-il. Cette technologie permet d'obtenir autant d'énergie sur une journée que quatre heures de chargement sur le réseau électrique classique, assure Ford, qui précise toutefois que le véhicule conserve la possibilité de se connecter si besoin sur une prise de courant.

Prototype exposé la semaine prochaine

Le prototype, conçu en coopération avec l'institut technologique de Géorgie, sera exposé au salon d'électronique International CES qui se tient la semaine prochaine à Las Vegas. Des tests dans diverses conditions reproduisant des situations réelles doivent être réalisés par la suite, afin de déterminer si le concept peut être décliné sur des voitures effectivement mises en production. Ford estime avoir vendu plus de 85.000 voitures électriques et hybrides sur l'année 2013. Ce type de véhicules gagne en popularité, mais leur développement reste limité en particulier par le manque de points de recharge.
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Krysi

All Star
Avatar du membre
Bleed Green
5431

Re: Ecologie

Message par Krysi » 04 janvier 2014, 11:39

Que deviennent les petits singes qui n'arrivent pas à se ré-insérer ? Mme Correa dit que tous n'y arrivent pas... J'aimerais bien savoir.
Boston Celtics Fans

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
Liberty Ballers
32017

Re: Ecologie

Message par Sam D. » 06 janvier 2014, 13:47

Photo d'un bateau japonais...pour la recherche sur la baleine :)

Image

Ah ils doivent bien rigoler les japonais, non seulement ils contournent l'interdiction, mais en plus ils font clairement un bras d'honneur à toute la communauté internationale. Et tout ça sans être inquiétés.
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Scalabrine_MVP

Franchise Player
Avatar du membre
Raptors Nation
2312

Re: Ecologie

Message par Scalabrine_MVP » 06 janvier 2014, 14:11

Peut-être que ça tanguait un peu sur le bateau et que des pots de peinture se sont renversés ? :D
Fan absolu de Vince Carter et Tyson Chandler.

Crockets

Mouche-à-merde
Avatar du membre
Fear the Dream
14495

Re: Ecologie

Message par Crockets » 06 janvier 2014, 14:14

Jamais faire de gangbang pendant les menstruations ... c'est le b-a ba.

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
Liberty Ballers
32017

Re: Ecologie

Message par Sam D. » 09 janvier 2014, 13:54

Encore un exemple que les conneries de l'Homme se retournent ou vont se retourner contre lui...



L'Europe en grave déficit d'abeilles pour polliniser ses cultures


Selon les conclusions de l'étude publiée mercredi dans la revue Plos One, en raison du développement des cultures oléagineuses notamment utilisées dans les agrocarburants, les besoins de pollinisation ont crû cinq fois plus vite que le nombre de colonies d'abeilles entre 2005 et 2010.
D'où aujourd'hui, une situation de déficit: «l'Europe a seulement deux tiers des colonies d'abeilles dont elle a besoin, soit un déficit de 13,4 millions de colonies, l'équivalent de 7 milliards d'abeilles», indiquent les auteurs.
Dans la moitié des 41 pays étudiés, «il n'y a pas assez d'abeilles pour polliniser correctement les cultures, notamment en France, en Allemagne, au Royaume Uni et en Italie», précisent les chercheurs.

Le cas de la Grande-Bretagne est particulièrement préoccupant avec moins d'un quart des abeilles nécessaires à la pollinisation. En France et en Allemagne, entre 25 et 50% des colonies d'abeilles nécessaires sont présentes.
Du coup, soulignent les scientifiques, l'agriculture est de plus en plus dépendante des pollinisateurs sauvages (bourdons etc), des espèces qui peuvent se révéler vulnérables, notamment dans le cas de monocultures.

«Cette étude montre que la politique européenne en matière d'agrocarburants a pour conséquence imprévue de nous rendre plus dépendants des pollinisateurs sauvages», relève Tom Breeze, l'un des auteurs de l'étude.

Selon son collègue Simon Potts, «nous allons vers une catastrophe à moins d'agir maintenant: les pollinisateurs sauvages doivent être mieux protégés».

«Il y a une déconnexion entre les politiques environnementales et agricoles en Europe: les agriculteurs sont encouragés à cultiver des oléagineux, mais il n'y a pas suffisamment de réflexion sur la manière d'aider les insectes à assurer la pollinisation», estime M. Potts.
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
Liberty Ballers
32017

Re: Ecologie

Message par Sam D. » 10 janvier 2014, 14:28

Un problème dont beaucoup de monde se fout, en particulier les politiques, et qui pourtant est incommensurablement plus important que les histoires de quenelles...





Manger trop de viande détruit la planète selon une ONG


«La production intensive de viande ne signifie pas seulement faire souffrir des animaux. Cela détruit l'environnement et engloutit une grande quantité de nos matières premières que nous importons du Sud pour les nourrir», a dénoncé dans un communiqué Barbara Unmüssig, présidente de la Fondation Heinrich-Böll, une ONG proche des Verts allemands associée à la publication de cet atlas.

Selon Friends of The Earth, quelque 15.500 litres d'eau sont nécessaires pour produire un kilo de viande de boeuf. Avec la même quantité d'eau, on peut produire 12 kilos de blé ou 118 kilos de carottes.

«Un choix politique»

«Chaque fois que nous mangeons nous faisons un choix politique ayant un impact sur la vie des gens dans le monde, l'environnement, la biodiversité et le climat», a souligné Adrian Bebb, un responsable de l'ONG, au cours d'une conférence de presse à Bruxelles.

La consommation de viande, déjà trop élevée selon Friends of the Earth, ne cesse de croître dans les pays émergents comme la Chine. Or, a déploré l'ONG, déjà plus de 40% de la production annuelle de blé, de seigle , d'avoine et de maïs est utilisée pour l'alimentation animale. Un tiers des 14 milliards d'hectares de terres cultivées dans le monde est utilisé pour nourrir les animaux d'élevage.

La production de plus en plus gigantesque de viande profite avant tout à de grands groupes agro-alimentaires comme le brésilien JBS ou les américains TysonFoods et Cargill, au détriment des petits exploitants condamnés à disparaître selon l'ONG.
Dans son atlas, Friends of the Earth pointe aussi l'usage massif d'antibiotiques et d'hormones chez les animaux destinés à l'alimentation humaine, l'utilisation d'OGM pour nourrir les animaux ou encore l'appauvrissement de la biodiversité au profit d'espèces standards.
Des solutions existent, affirme Friends of the Earth qui outre un changement d'habitudes alimentaires des consommateurs veut encourager la Commission européenne à se montrer ambitieuse dans sa communication sur l'alimentation durable, attendue au printemps.
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
Liberty Ballers
32017

Re: Ecologie

Message par Sam D. » 15 janvier 2014, 14:57

L'inexorable fonte de Pine Island, le glacier géant de l'Antarctique



Les effets du réchauffement climatique n'ont pas fini de se faire sentir. Une équipe internationale de chercheurs, pilotée par le Laboratoire de glaciologie et de géophysique de l'environnement (LGGE) de Grenoble, vient ainsi de démontrer que la fonte du glacier de Pine Island, dans l'Antarctique, est inexorable. Responsable de 20% de la perte totale de l'Antarctique occidental, ce glacier pourrait reculer encore d’une quarantaine de kilomètres à l’horizon des cinquante prochaines années. Les conséquences sur l’élévation du niveau des eaux seront gravissimes : « En relarguant plus de glace vers l’océan, le glacier contribuera trois à cinq fois plus à l’élévation du niveau des mers qu’il le fait actuellement » précise Gaël Durand, chercheur CNRS au LGE et co-auteur de l’étude.


Digues de protection

Quelles conséquences pour la planète ? «Ce n’est pas très réjouissant. D’ici 2100, on s’attend à des élévations du niveau comprises entre 26 et 82 cm», poursuit Gaël Durand. Au-delà de cette date, «les gens qui habitent dans des régions dont l’altitude est proche de la mer, comme New York, Miami, le delta du Nil ou encore les Pays-Bas pourraient être touchés si le niveau de la mer augmente d’1 mètre par siècle. Il faudra construire et relever des digues ». En revanche, ailleurs, la menace est plus proche : « Plus le territoire a une altitude peu élevée, plus il sera impacté. Pour certaines iles du pacifiques, quelques dizaines de centimètres peuvent représenter un danger majeur.

En France, la première région impactée par l’élévation du niveau des mers serait vraisemblablement la Camargue. Il faut d'ores et déjà se poser des questions sur la protection ou la migration des populations » conseille le chercheur.
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
Liberty Ballers
32017

Re: Ecologie

Message par Sam D. » 17 janvier 2014, 16:11

La Cour des comptes critique le pilotage de la lutte contre le changement climatique



«Les mesures prises au niveau national sont foisonnantes» mais «insuffisamment évaluées et n'ont pas la cohérence nécessaire», a résumé jeudi le premier président de la Cour Didier Migaud, en présentant le rapport de la Cour devant la Commission d’évaluation et de contrôle des politiques publiques de l'Assemblée nationale.

«La Cour recommande de renforcer le pilotage de cette politique qui est interministérielle par nature», a-t-il ajouté.

Le rapport de 600 pages de la Cour porte sur la «mise en oeuvre par la France du paquet énergie-climat» de l'Union européenne qui pose des objectifs en matière de lutte contre le changement climatique, dont une réduction de 20% des émissions de gaz à effet de serre (GES) d'ici 2020.
La France s'est par ailleurs donné pour objectif de porter à 23% la part des énergies renouvelables dans sa consommation d’énergie finale.

«Les objectifs pour 2020 sont atteignables mais difficilement», juge la Cour. D'autant que «la Cour considère que les projections retenues reposent sur des hypothèses (...) parfois irréalistes en matière de construction de logements neufs ou de rénovation thermique», a précisé M. Migaud.

La gouvernement entend rénover 500.000 logements par an d'ici 2017. La Cour des comptes reproche au gouvernement d'avoir négligé les secteurs du transport, qui représente 27,9% des émissions de GES, et l'agriculture (21,2%).

«Les mesures qui concernent le secteur des transports sont onéreuses et faiblement efficientes», a expliqué M. Migaud.

Dans le secteur agricole, «les mesures sont très peu nombreuses et ne font pas l'objet d’évaluation». «Elles sont concentrées sur les émissions de CO2 des exploitations, laissant de côté le protoxyde d'azote» lié à la fertilisation des sols, «et le méthane» généré par les élevages, soit 92% des émissions du secteur.
Concernant le logement, la Cour des comptes estime que «l'efficience des mesures apparaît très variable», critiquant notamment le crédit d’impôt développement durable ou l'éco-prêt à taux zéro.

Par ailleurs, la Cour estime que la France devra augmenter d'un tiers, voire doubler, chaque année jusqu'en 2050 ses investissements pour réaliser la transition énergétique, qui s'élèvent actuellement à 37 milliards d'euros (fonds publics et privés).
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
Liberty Ballers
32017

Re: Ecologie

Message par Sam D. » 20 janvier 2014, 14:47

Evolution de la "santé" des animaux basée sur la proportion d'espèces classées dans les différentes catégories de l'IUCN (en danger, vulnérable, éteint, etc).
1 = toutes les espèces dans la catégorie la plus faible (leaster concern)
0 = toutes les espèces dans la catégorie la plus forte (extinct)

Les amphibiens et les récifs ont du souci à se faire... :(


Image
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
Liberty Ballers
32017

Re: Ecologie

Message par Sam D. » 21 janvier 2014, 14:11

La consommation de viande en question au salon de l'agriculture de Berlin

Image


Le nombre et la fréquentation des stands de saucisses et jambons qui se présentent à la «semaine verte», l'un des plus gros salons agricoles dans le monde, selon les organisateurs, ne le laissent pas forcément deviner mais même en Allemagne, pays de la charcuterie, le consommateur commence tout doucement à délaisser la viande. Sur le salon (jusqu'au 26 janvier), un hall entier s'emploie à le rassurer sur la qualité de la viande allemande, en décomposant toute la chaîne de production de la ferme à l'assiette. Mais jeudi une table ronde sur le thème «laisser vivre les animaux» mettra en avant «une alimentation sans viande».

Et les professionnels présents témoignent d'un intérêt croissant du public pour le sujet. «Les gens se posent de plus en plus de questions et les agriculteurs se rendent bien compte de ce qui se passe», explique Richard Herbst, éleveur de porcs dans l'ouest de l'Allemagne.

Pour Kathrin Seeger, qui élève elle-aussi des porcs en Hesse (ouest), la viande allemande est «au-dessus de tout soupçon». «Mes cochons vont bien», affirme-t-elle avec un brin de défiance, dénonçant «le mobbing» à l'égard de l'industrie de la viande. «Je ne force personne à en manger», ajoute-t-elle.


«Doutes des riches»

Scandales alimentaires, souci de sa propre santé et de celle de la planète: ces dernières années, les Européens dans leur ensemble et même les Américains ont vu leur appétit pour côtelettes et saucisses s'éroder, selon «l'atlas de la viande» présenté au début du mois par l'ONG Friends of the Earth et la Fondation Heinrich-Böll, proche du parti allemand des Verts. L'an dernier, les Allemands ont consommé en moyenne deux kilos de viande de moins que l'année précédente.

L'Allemagne reste néanmoins un gros pays consommateur, avec 60 kilos de viande engloutis par an et par personne. Mais le pays, qui compte quelque 7 millions de végétariens selon leur fédération, est en proie comme d'autres aux «doutes des riches», décrits par Friends of the Earth: les consommateurs des pays industrialisés, très informés, «ne peuvent plus ignorer les effets néfastes (de la consommation de viande) sur l'environnement, la santé des humains et le bien-être des animaux».

Dans beaucoup de pays en développement, consommer plus de viande est synonyme d'accession à la classe moyenne et à une certaine prospérité. Dans les pays développés, la bouder ou la consommer autrement est le signe qu'on prend acte des problèmes qu'elle pose. Le livre «Faut-il manger les animaux?» paru en 2009 de l'Américain Jonathan Safran Foer, plaidoyer pour le végétarisme qui décortique les rouages de l'industrie de la viande, a été très lu et commenté des deux côtés de l'Atlantique.

«Chaque consommateur devrait manger moins de viande», martèle au salon de Berlin Esther Müller, de la société allemande de protection des animaux, «et la viande être plus chère», renchérit Hubert Weiger, de l'association pro-environnement Bund.

Pour l'éleveur Richard Herbst, c'est là le principal problème. «Dans quel monde vit-on quand parfois une escalope coûte moins cher que la nourriture pour chats?», s'emporte-t-il, dénonçant «la pression» exercée par la distribution. Celle-ci peut toujours compter sur la cohorte des consommateurs auxquels seul le prix importe, et qui assure au poulet bon marché et au jambon recomposé de beaux jours devant eux.

Récemment la grande distribution allemande a toutefois pris acte des préoccupations d'une partie de ses clients et plusieurs grandes chaînes, dont le discounter Lidl, se sont mis d'accord pour soutenir à hauteur de plusieurs millions d'euros les agriculteurs qui élèvent leurs bêtes dans de bonnes conditions.
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
Liberty Ballers
32017

Re: Ecologie

Message par Sam D. » 28 janvier 2014, 14:06

Brésil: la disparition du jaguar met en péril la forêt atlantique

Image



Une étude menée par le Centre brésilien de recherche et conservation des mammifères carnivores (Cenap) et diffusée lundi montre qu'aujourd'hui il ne doit rester que 250 jaguars adultes dans la forêt atlantique, soit «une chute de 80% au cours des quinze dernières années».
Le plus inquiétant est qu'à peine 20% des jaguars restants, soit une cinquantaine, sont en âge de maturité sexuelle, selon l'étude.

Comme le jaguar (Panthera onca) est au sommet de la chaîne alimentaire, c'est tout ce corridor de biodiversité de 7,4 millions d'hectares sur la côte Atlantique qui est menacé
, souligne Ronaldo Morato, le chef du Cenap cité par le quotidien Folha de Sao Paulo.

Il explique que le félin est prédateur d'herbivores comme le cerf ou le cabiai (ou capybara) et que sa raréfaction pourrait entraîner un grand déséquilibre environnemental et «la fin prochaine de la forêt atlantique».

Parmi les causes principales de cette réduction spectaculaire du nombre de jaguars, figurent la chasse et l'abattage. Les agriculteurs n'hésitent pas à tuer un jaguar qui leur a mangé une vache, selon le biologiste Pedro Galetti à Folha.

Le Cenap entamera la semaine prochaine de nouvelles recherches pour recueillir des informations sur les mammifères restants. Il utilisera des images satellites pour identifier quelles zones de la «Mata Atlantica» sont effectivement fréquentées par les jaguars afin de mieux protéger leur habitat.

La forêt atlantique est l'écosystème le plus dévasté du Brésil. Elle recouvrait jadis 15% de tout le territoire brésilien et aujourd'hui elle a déjà disparu à près de 93%. Il n'en reste que 28.600 km2, la majeure partie dans des réserves forestières, selon la Fondation SOS Mata Atlantica.

Cet écosystème a été déclaré patrimoine naturel par l'Unesco en 1999.
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Ziug

Administrateur
Avatar du membre
Popovich's Army
19781

Re: Ecologie

Message par Ziug » 28 janvier 2014, 14:46

La forêt atlantique est l'écosystème le plus dévasté du Brésil. Elle recouvrait jadis 15% de tout le territoire brésilien et aujourd'hui elle a déjà disparu à près de 93%.

disparu à près de 93%......
:nono: X(
Suivez moi sur Twitter : @blassfem23