Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

NCAA Division I, March Madness, Scouting...
spicygsw

All Star
Avatar du membre
Dub Nation
7051

Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par spicygsw » 10 septembre 2017, 06:12

Image
CBB Top 100 Players
#100 Johnathan Williams

Image

Gonzaga Bulldogs
Senior
PF - 2,06m ; 103kg
Né le 22 mai 1995


L’intérieur passé par Mizzou avant de rejoindre Gonzaga, comme beaucoup, sur transfert, sera l’an prochain l’un des rares seniors de l’équipe et devra par conséquent assumer des responsabilités nouvelles. Ultra athlétique, très mobile et capable de s’écarter, il domine les raquettes au niveau universitaire grâce à un physique qui pourrait à terme le guider vers la NBA. Il a d’ailleurs testé les eaux de la Draft, mais à fait volte-face, contrairement à ses coéquipiers Zach Collins et Nigel Williams-Goss. Johnathan Williams devra prendre une nouvelle dimension cette saison s’il veut définitivement s’attirer les faveurs des scouts NBA, et surtout, s’il veut aider Gonzaga à continuer sur sa lancée de la saison passée.

Stats 2016-2017 :

39 matchs
24,3 minutes
10,2 points
6,4 rebonds
0,8 passe(s)
59,2% au tir
40,0% à 3pts (16-40)
56,3% aux lancers


#99 Manu Lecomte

Image

Baylor Bears
Senior
PG - 1,80m ; 79kg
Né le 16 août 1995


Après avoir commencé sa carrière universitaire avec les Canes de Miami, le meneur belge Manu Lecomte a décidé après deux saisons de changer d'air, quittant la Floride pour le Texas, et rejoindre une autre fac, Baylor en l'occurence, pour y trouver un meilleur rôle et un nouveau défi. Ce défi, il a su le relever, s'affirmant comme le titulaire indiscutable à la mène du côté de Waco, distillant les bonnes passes pour ses intérieurs Johnathan Motley et Jo Lual-Acuil Jr, et dégainant de loin comme il sait le faire, montrant qu'il n'avait rien perdu de son adresse malgré une année passée sans jouer après son transfert. D'un point de vue collectif, la saison fût bonne également, puisque Baylor a cette fois-ci échappé à l'upset lors de la March Madness, et s'est hissé jusqu'au Sweet Sixteen, avant de s'incliner face à la surprenante équipe de South Carolina. Avec le départ du meilleur joueur de l'équipe, Johnathan Motley, la charge sur le dos de Manu Lecomte sera bien plus lourde, et dans une conférence Big 12 très compétitive, il ne faudra pas perdre de temps.

Stats 2016-2017 :

33 matchs
30,1 minutes
12,2 points
1,8 rebond(s)
3,8 passes
42,6% au tir
40,8% à 3pts (71-174)
83,0% aux lancers


#98 Cameron Johnson

Image

North Carolina Tar Heels
Junior
SG/SF - 2,03m ; 95kg
Né le 3 mars 1996


Au centre de l’un des feuilletons de l’intersaison, Cameron Johnson a finalement pu obtenir son transfert vers l’université de North Carolina, avec éligibilité immédiate, après être sorti diplômé de Pitt. Sauf que voilà, son ancienne fac ne voyait pas d’un bon oeil son départ vers un rival direct puisque les deux universités font partie de la même conférence, l’ACC. Le transfert a finalement bien eu lieu, et c’est une merveilleuse nouvelle pour UNC puisque le joueur est immédiatement éligible, bénéficiant d’une règle qui exempte un étudiant diplômé en trois ans (au lieu de quatre habituellement) de devoir passer une année redshirt (sans jouer) lorsqu’il décide de changer de fac. Mais surtout, cas extrêmement rare, il lui reste deux ans d’éligibilité puisqu’il avait bénéficié d’un redshirt médical après s’être blessé très tôt dans sa première saison. C’est donc une recrue de choix qu’a obtenu le coach Roy Williams. Cameron Johnson viendra remplacer numériquement Justin Jackson, et reprendra à Chapel Hill un rôle similaire à celui qu’il avait à Pittsburgh, celui de deuxième ou troisième option derrière Joel Berry II et Theo Pinson voire même Luke Maye. Etudiant modèle, il est aussi intelligent sur le court, et fait toutes les petites choses en attaque comme en défense.

Stats 2016-2017 :

33 matchs
33,3 minutes
11,9 points
4,5 rebonds
2,3 passes
44,7% au tir
41,5% à 3pts (78-188)
81,1% aux lancers


#97 Josh Okogie

Image

Georgia Tech Yellow Jackets
Sophomore
SG - 1,93m ; 94kg
Né le 1 septembre 1998


Loin de figurer parmi les lycéens les plus convoités au moment d’entrer à la fac, Josh Okogie a pourtant réussi à intégrer un gros programme à Georgia Tech, à y faire son trou, et même un peu mieux, puisque tourner à plus de 16 points par match avec des pourcentages admirables, et jouer 30 minutes par match dans une conférence aussi rude que l’ACC n’est pas donné à tout le monde, et encore plus pour un freshman. Son excellente saison d’un point de vue individuel combiné à la réussite collective de son équipe lui ont même valu d’être appelé pour le championnat du monde U19 avec Team USA, tournoi durant lequel la réussite échappera aux américains puisqu’ils seront battus en demi-finale par le Canada. Scoreur avant tout, Okogie laisse le jeu venir à lui malgré tout, et dispose d’un feeling très intéressant une fois qu’il a la balle, très doué pour gagner des fautes, le rendant particulièrement inquiétant pour une défense. En défense justement, il dispose d’un potentiel énorme, notamment grâce à ses bras tentaculaires, le joueur disposant d’un des plus gros rapport taille/envergure jamais enregistré par DraftExpress, avec plus de 210cm d’envergure pour près de 195 de hauteur.

Stats 2016-2017 :

37 matchs
30,8 minutes
16,1 points
5,4 rebonds
1,6 passes
1,3 interceptions
45,3% au tir
38,4% à 3pts (28-73)
74,7% aux lancers


#96 Malik Pope

Image

San Diego State Aztecs
Senior
SF/PF - 2,08m ; 100kg
Né le 25 juillet 1996


Le grand ailier californien va connaitre une saison senior des plus décisives en 2017-2018. Il doit d’abord continuer de mettre en valeur ses qualités et son incroyable potentiel physique et technique, car Malik Pope est un ailier de presque 210cm avec une envergure titanesque de presque 220cm, des atouts formidables en défense, qui plus est dans le jeu actuel ou défendre sur plusieurs positions devient presque fondamental, mais aussi au rebond, ou Pope peut exceller grâce à son combo taille-qualités athlétiques. Offensivement, il représente une arme destructrice en transition, et est aussi un attaquant intéressant sur demi-terrain notamment grâce à son tir à 3 pts. Malik Pope entre dans sa dernière saison à San Diego State, il va devoir plus que jamais se muer en leader, qui plus est avec le départ du coach emblématique Steve Fischer, qui a été à la tête du programme pendant 18 ans, formant au passage un certain Kawhi Leonard, un joueur dont Pope pourrait s’inspirer pour progresser, faire gagner son équipe et la mener à nouveau vers la « Big Dance » en mars, avant de partir pour le monde professionnel, et pourquoi pas retrouver son illustre prédécesseur en NBA.

Stats 2016-2017 :

24 matchs
25,9 minutes
11,0 points
6,1 rebonds
1,5 passes
1,0 contre(s)
45,3% au tir
39,2% à 3pts (20-51)
70,3% aux lancers


#95 TJ Haws

Image

BYU Cougars
Sophomore
PG - 1,93m ; 77kg
Né le 3 août 1995


Dans une équipe où Nick Emery et Eric Mika devaient être les leaders naturels, le freshman TJ Haws a vite tiré son épingle du jeu, et s'est mué en leader technique et vocal rapidement, ce qui lui vaudra même une sélection dans la First Team All-WCC en fin de saison. Il faut dire que le garçon n'est pas un freshman normal. Déjà, il a effectué sa traditionnelle mission de deux ans, en France, à Lyon, avant son entrée à la fac, ce qui lui évitera d'avoir un cursus coupé en deux comme certains joueurs mormons, mais qui en fait aussi un "vieux" freshman. Surtout, ce mormon pur jus, qui a suivi le parcours type du basketteur prodige de la région, en passant par le lycée de Lone Peak et en s'engageant très tôt avec BYU, est le descendant d'une lignée de célèbres joueurs des Cougars. Son père, Marty Haws, a joué à BYU pendant quatre ans à la fin des années 80, et surtout, son frère Tyler est sorti en 2015 d'un formidable cursus qui l'a vu dépasser Jimmer Fredette et devenir le meilleur marqueur de l'histoire de la fac. TJ Haws n'est donc pas arrivé en territoire inconnu à BYU, et les fans des Cougs le connaissaient aussi déjà et plaçaient forcément de grandes attentes en lui, la recrue 4 étoiles frère de la dernière légende de l'école. Ce fan de Steph Curry a un jeu qui présente des similitudes avec celui du Warrior, un meneur/arrière skillé capable de dégainer de loin en sortie de dribble à tout moment, mais aussi de commander ses troupes sur le terrain comme un vrai meneur. Cette saison, et malgré le départ d'Eric Mika, TJ Haws tentera de former avec Nick Emery l'un des backcourts les plus performants du pays pour ne plus tenir la chandelle aux deux gros de la conférence, Gonzaga et St Mary's.

Stats 2016-2017 :

34 matchs
30,6 minutes
13,8 points
2,9 rebonds
3,2 passes
2,5 pertes de balle
42,4% au tir
40,4% à 3pts (76-188)
78,7% aux lancers


#94 Seth Towns

Image

Harvard Crimson
Sophomore
SF - 2,01m ; 93 kg
Né le 5 novembre 1997


Les derniers champions de l'Ivy League, qu'il s'agisse de Harvard, de Yale ou de Princeton, ont toujours rendu des copies plus qu'honorables lors de leurs dernières participations à la March Madness, et pourtant c'est toujours aux copies que ces jeunes rendent en cours qu'on pense en premier. Sous la houlette du coach Tommy Amaker, l'ancien de Michigan, le programme basket d'Harvard est pourtant en train de prendre une nouvelle dimension. Seth Towns est une recrue 4 étoiles, présent dans le Top 100 d'ESPN pour la promo 2016, une véritable anomalie de recrutement dans une école peu compétitive sur le marché des prospects lycéens, la faute à des restrictions sur les bourses sportives notamment, imposées par l'Ivy League. Et pourtant, Seth Towns a choisi Harvard. D'autres importantes recrues comme Mohamed Bamba ou Wendell Carter ont même sérieusement considéré cette fac au moment de faire leur choix. En 2016, avec Towns mais aussi Bryce Aiken et Chris Lewis, Harvard avait l'une des meilleurs classes de freshmen du pays. C'est ce trio qui tentera de remettre le Crimson au top dans l'Ivy League, et l'ailier athlétique Seth Towns pourrait être le premier artificier de l'équipe, lui qui a terminé la saison très fort. Son potentiel des deux côtés du terrain est immense, et il pourrait bien devenir le deuxième joueur d'Harvard, après Jeremy Lin, a fouler les parquets NBA dans les années à venir.

Stats 2016-2017 :

28 matchs
24,8 minutes
12,5 points
4,4 rebonds
1,3 passe(s)
3,1 fautes
43,5% au tir
39,2 à 3pts (38-97)
80,8% aux lancers


#93 Matt Farrell

Image

Notre Dame Fighting Irish
Senior
PG - 1,85m ; 81kg
Né le 15 mars 1996


Le meneur de Notre Dame a connu l’an passé une breakout season après le départ de l’ex-titulaire du poste Demetrius Jackson. Farrell a repris le flambeau avec brio, et a parfaitement joué son rôle de général sur le court, lui dont le frère s’est engagé dans l’armée américaine. Avec le départ de l’ailier VJ Beachem, Farrell et son coéquipier Bonzie Colson auront encore plus de responsabilités pour maintenir le Fighting Irish au top dans l’ACC, et ces deux là pourraient bien former l’un des plus des duos in&out les plus performants du pays. Auteur de bons pourcentages, sur un volume de tirs important, Farrell devra maintenir ce rythme avec possiblement quelques tickets shoots en plus, et il devra aussi tenter de prendre un peu mieux soin du ballon, qui plus est avec le départ du facilitateur Steve Vasturia, son ex-partenaire de la ligne arrière.

Stats 2016-2017 :

36 matchs
34,4 minutes
14,1 points
2,0 rebonds
5,4 passes
1,4 interception(s)
2,5 pertes de balle
44,8% au tir
42,0% à 3pts (81-193)
79,4% aux lancers


#92 Jon Davis

Image

Charlotte 49ers
Junior
PG - 1,91m ; 88kg
Né le 8 novembre 1996


Inconnu du grand public, il est vrai que Jon Davis est loin de la lumière des projecteurs (pour l'instant) avec son équipe des Charlotte 49ers, qui n'a pas non plus brillé dans la Conference USA avec un bilan négatif. Et pourtant, il serait bon de retenir le nom de Jon Davis, car le meneur a tout pour aller loin, il est skillé, mais aussi doté d'une bonne taille pour un meneur. Et surtout, il dispose d'un très bon mentor pour le guider, avec son coach qui n'est nul autre que Mark Price, le meneur historique des Cleveland Cavaliers en NBA. Davis fût la première recrue de Price après sa prise de fonction, et d'un meneur à l'autre, l'alchimie est venue de façon naturelle. Il s'agira maintenant pour les deux hommes, le coach, et son relais sur le terrain, de gonfler le bilan des 49ers la saison prochaine, pour pourquoi pas danser en mars, et s'attirer un coup de projecteur qui pourrait à terme lancer la carrière professionnelle de Jon Davis.

Stats 2016-2017 :

30 matchs
35,2 minutes
19,6 points
3,4 rebonds
4,2 passes
1,1 interception(s)
3,1 pertes de balle
48,2% au tir
38,0% à 3pts (49-129)
78,2% aux lancers


#91 Chris Clemons

Image

Campbell Fighting Camels
Junior
SG/PG - 1,75m ; 74kg
Né le 23 juillet 1997


Le nouveau Marcus Keene. C'est probablement l'étiquette qui va être collée à Chris Clemons l'an prochain. La saison dernière, le scoreur de Campbell était déjà, avec ses 25,1 points par match - à égalité avec Mike Daum - le dauphin du joueur de Central Michigan (qui a rejoint l'Italie cet été), meilleur marqueur en NCAA Division I en 2016-2017. Clemons a partagé la deuxième place au classement des scoreurs avec Mike Daum, mais aussi la meilleure marque sur un match dans la saison, avec ses 51 points en fin de saison face à UNC Asheville. Mais contrairement au grand intérieur de South Dakota State, Clemons peut pousser la comparaison avec Keene jusqu'au bout, puisqu'il est lui aussi un combo guard de relative petite taille avec son 1,75m, qu'il compense par un instinct de tueur, par son tir extérieur, mais aussi des qualités athlétiques hors du commun, lui permettant d'aller claquer des dunks même sur les plus grands défenseurs adverses. Clemons aurait pu prétendre à une place bien plus élevée dans ce classement, mais il faudrait pour ça que son équipe connaisse un succès collectif plus important, car si sa star semble décidée à battre nombre de records dans la conférence Big South, les Fighting Camels végètent dans le fond du classement.

Stats 2016-2017 :

36 matchs
33,5 minutes
25,1 points
4,6 rebonds
2,6 passes
1,9 interception(s)
2,8 pertes de balle
44,7% au tir
35,4% à 3pts (118-333)
82,5% aux lancers


#90 Reid Travis

Image

Stanford Cardinal
Senior
PF - 2,03m ; 111kg
Né le 25 novembre 1995


En 2014, la venue de Reid Travis à Stanford était une nouvelle formidable pour la fac californienne, puisqu’il s’agissait alors d’une recrue 5 étoiles, un McDonald’s All-American, le premier à rejoindre le Cardinal depuis les frères Lopez, Brook et Robin, en 2006. Gêné par des blessures, et aussi très irrégulier, cet intérieur scoreur au profil typiquement universitaire, pas particulièrement grand ni athlétique mais très technique, a malgré tout été un joueur important lors de la victoire des siens au NIT (le tournoi de consolante pour les recalés de la March Madness) en 2015, avant de prendre de plus en plus d’ampleur au fil des mois, et de devenir désormais l’arme numéro 1 de Stanford, se montrant très régulier lors de sa saison junior, ne restant qu’à quatre reprises sous la barre des 10 points. Travis et les siens auront beaucoup de mal à batailler face aux gros de la Pac-12 tels que Arizona, USC ou encore UCLA, mais l’intérieur devrait continuer ses chantiers dans les raquettes adverses encore quelques mois avant de partir diplômé d’une prestigieuse école, et de devenir professionnel, probablement en Europe.

Stats 2016-2017 :

27 matchs
30,1 minutes
17,4 points
8,9 rebonds
0,5 passe(s)
57,9% au tir
65,2% aux lancers


#89 Mustapha Heron

Image

Auburn Tigers
Sophomore
SG - 1,96m ; 97kg
Né le 12 décembre 1997


Avant d'être suivi par Austin Wiley, Mustapha Heron est devenu la première recrue 5 étoiles à rejoindre Auburn, une fac qui a pourtant vu passer un certain Charles Barkley. Si les Tigers ont du mal dans la SEC, ils ont malgré tout terminé avec un bilan positif, une première depuis 2009. La nouvelle génération a donc tenu ses promesses, et Heron a même été sélectionné dans la SEC All-Freshman Team avec notamment les stars de Kentucky. Malgré cela, le joueur a songé à demander son transfert cet été, avant de se rétracter. La SEC sera extrêmement compétitive l'an prochain et si Auburn arrive à atteindre les 20 victoires, ou plus, un ticket pour la Big Dance en mars pourrait attendre les Tigers, une performance formidable pour Mustapha Heron, qui doit se montrer auprès des scouts NBA. Avec ses atouts physiques et ses qualités athlétiques, il est difficile à arrêter lorsqu'il attaque le cercle, et est aussi un très bon rebondeur pour un joueur extérieur. Ce gaucher dispose aussi d'un bon tir extérieur, en témoigne son excellent pourcentage derrière l'arc (42,3%).

Stats 2016-2017 :

32 matchs
28,2 minutes
15,2 points
6,1 rebonds
1,3 passes
44,2% au tir
42,3% à 3pts (44-104)
77,0% aux lancers


#88 Gary Clark

Image

Cincinnati Bearcats
Senior
PF - 2,03m ; 103kg
Né le 16 novembre 1994


Gary Clark est un joueur à l'image de son équipe des Bearcats de Cincinnati, un défenseur réputé, un dur au mal qui y a même laissé une dent il y a quelques mois, comme Isaiah Thomas avec les Boston Celtics, et un attaquant sous-estimé. Intérieur moderne, mobile, capable de défendre sur plusieurs positions grâce à son combo taille-mobilité, c'est aussi un joueur qui peut avoir la balle dans les mains en attaque, grâce à son intelligence au poste bas notamment, capable de faire la bonne passe dans le bon tempo ou bien de se retourner pour aller marquer. Sa mécanique de tir est intéressante, tout comme son tir à 3pts, un axe sur lequel il peut travailler pour devenir encore plus complet.

Stats 2016-2017 :

36 matchs
28,6 minutes
10,8 points
7,9 rebonds
2,1 passes
1,2 contre(s)
1,0 interception(s)
52,9% au tir
28,6% à 3pts (14-49)
69,7% aux lancers


#87 Trae Bell-Haynes

Image

Vermont Catamounts
Senior
PG - 1,88m ; 79kg
Né le 5 septembre 1995


L’équipe de Vermont a complètement dominé sa conférence, l’America East, avec un bilan immaculé de 16 victoires pour aucune défaite, et a au passage raflé l’essentiel des récompenses de fin de saison, avec notamment le titre de meilleur joueur pour son meneur, Trae Bell-Haynes. Pas très grand, ni très costaud, le canadien reste malgré tout le guide de son équipe sur le terrain, un général qui joue simple et tire le maximum de ses coéquipiers. Avec le retour de Bell-Haynes pour sa dernière saison, les Catamounts seront encore difficiles à arrêter dans leur conférence, et pourraient revenir en fin d’année pour la March Madness, pour pourquoi pas tenter l’upset, qu’ils n’avaient pas réussi à faire en 2017 face à Purdue.

Stats 2016-2017 :

35 matchs
27,6 minutes
11,2 points
2,7 rebonds
3,9 rebonds
1,1 interception(s)
48,3% au tir
34,5% à 3pts (19-55)
72,7% aux lancers


#86 Jonathan Stark

Image

Murray State Racers
Senior
PG - 1,83m ; 79kg
Né le 23 mai 1995


Jonathan Stark est un énième meneur ultra talentueux évoluant dans une Mid-Major et ne bénéficiant donc que de peu d'attention médiatique. Véritable maestro offensif des Racers de Murray State, il est capable de marquer de n'importe où, ou presque, en se créant son propre tir, mais distribue aussi du caviar à ses coéquipiers tous les soirs. Son avenir professionnel semble prometteur, et s'il atteint un jour le niveau NBA, on espère qu'il s'y fera connaitre pour ses qualités de basketteur et non pas pour des danses d'avant match ! Blague à part, après une première très belle saison à Murray State après son transfert depuis Tulane, Stark va maintenant tenter de mener son équipe vers le haut de l'Ohio Valley Conference, après avoir connu un bilan moyen l'an passé.

Stats 2016-2017 :

33 matchs
36,6 minutes
21,9 points
3,9 rebonds
5,2 passes
1,3 interception(s)
2,9 pertes de balle
43,8% au tir
42,5% à 3pts (108-254)
83,0% aux lancers


#85 Bryant Crawford

Image

Wake Forest Demon Deacons
Junior
PG - 1,91m ; 91kg
Né le 21 mars 1997


Il est le meneur d’une équipe offensive, coachée par une légende du basket universitaire et pick #1 de la Draft NBA 1988, Danny Manning, et dans une fac qui a vu passer quelques légendes à son poste, Muggsy Bogues, le plus petit joueur de l’histoire de la NBA, mais aussi un certain Chris Paul. S’il partage la pression avec son compère du backcourt Keyshawn Woods, Bryant Crawford est bien le meilleur joueur de cette équipe de Wake Forest, et répond bien aux attentes placées en lui en étant un général sur le terrain, toujours à la recherche du coéquipier ouvert, mais pas non plus timide quand il faut aller chercher ses points soi-même, utilisant très bien les espaces laissés par la défense pour aller driver et finir main droite comme main gauche. Il est également capable de dégainer derrière l’arc, comme en témoigne son bon pourcentage à 3 pts (35% la saison passée). Cette saison sera décisive pour Crawford, puisqu’il devra aider les Demon Deacons à retrouver la March Madness après la défaite lors du « First Four », et ce malgré la perte de l’intérieur John Collins vers la NBA, et ses performances individuelles pourront lui permettre de se faire un petit « Draft Stock », pour pourquoi pas retrouver Collins dans la grande ligue.

Stats 2016-2017 :

33 matchs
31,8 minutes
16,2 points
3,8 rebonds
5,5 passes
1,5 interception(s)
43,8% au tir
34,6% à 3pts (54-156)
82,6% aux lancers


#84 Nana Foulland

Image

Bucknell Bison
Senior
C - 2,06m ; 104kg
Né le 21 octobre 1995


Difficile de rêver mieux pour la saison junior de Nana Foulland. Un bilan collectif de 26-9 et une qualification pour la March Madness, et sur le plan personnel, un titre de meilleur joueur et aussi de meilleur défenseur dans sa conférence, la Patriot League. Un seul autre joueur avait réussi une telle performance, il s'agit de Mike Muscala, un autre joueur de Bucknell, qui évolue aujourd'hui en NBA. Au niveau académique, tout baigne là aussi, puisque le joueur a reçu les honneurs de la Patriot League, comme 53 autres student-athletes de la conférence. Sur le terrain, Nana Foulland s'est affirmé comme un joueur absolument indispensable au succès de son équipe, avec un volume extrêmement important, des deux côtés du terrain, en étant d'une part la principale arme offensive de son équipe avec son jeu au poste bas, et le point d'ancrage défensif où son bon placement et son intelligence lui permettent de contester et contrer une énorme quantité de tirs. Réaliser une saison similaire d'un point de vue collectif et individuel serait formidable pour Bucknell et pour Nana Foulland, faire mieux serait incroyable.

Stats 2016-2017 :

34 matchs
27,6 minutes
15,0 points
7,8 rebonds
1,2 passe(s)
2,1 contres
63,0% au tir
56,1% aux lancers


#83 Hamidou Diallo

Image

Kentucky Wildcats
Freshman
SG - 1,96m ; 85kg
Né le 31 juillet 1998


Hamidou Diallo a connu une drôle d'année 2017... initialement prévu dans la Class of 2017, il a finalement été reclassé, et a intégré Kentucky au mois de janvier pour le second semestre, lui permettant de prendre part aux séances d'entrainement sous les ordres de John Calipari et aux côtés de joueurs comme De'Aaron Fox ou Malik Monk, une bonne façon d'apprendre, bien qu'il n'ait pas pu disputer le moindre match sous le maillot des Wildcats. Le new-yorkais a ensuite surpris en s'inscrivant à la Draft NBA, participant au Combine ou il a d'ailleurs brillé lors des tests physiques, avec notamment une détente verticale extraordinaire. Diallo est un arrière disposant de qualités physiques et athlétiques hors du commun, un jump fou donc, mais aussi une envergure titanesque, des qualités qui en font un potentiel défenseur d'élite, et un véritable danger ambulant en transition. Son skillset reste par contre très largement perfectible, son handle étant encore un peu frustre, tout comme son tir extérieur. Après avoir finalement retiré son nom de la Draft, il a participé au mondial u19 avec Team USA, en étant le leader offensif de l'équipe, et a donc forcément été exposé par le fiasco américain, avec la défaite face au Canada en demi-finale. Il s'agira maintenant de faire taire les doutes sur son compte à Kentucky, encore une fois dans une équipe extrêmement jeune.

Stats 2016-2017 :

N'a pas joué.

#82 Aaron Holiday

Image

UCLA Bruins
Junior
PG - 1,85m ; 84kg
Né le 30 septembre 1996


Titulaire lors de sa saison freshman, le petit frère des NBAers Jrue et Justin a été relégué sur le banc pour sa deuxième saison avec l’arrivée du phénomène Lonzo Ball, mais dans son rôle de 6ème, le dragster n’a pas faibli, et s’est même montré plus productif, en marquant plus et avec un bien meilleur pourcentage, le tout en jouant 5 minutes de moins. Plus petit que ses deux frères, mais plus rapide et athlétique, Aaron Holiday devrait retrouver sa place dans le 5 majeur des Bruins malgré l’arrivée d’un nouveau meneur 5 étoiles avec Jaylen Hands. Une grande saison de ces deux joueurs sera un facteur déterminant pour permettre aux joueurs de Steve Alford de continuer sur leur lancée de la saison passée, et retrouver la March Madness en fin de saison.

Stats 2016-2017 :

36 matchs
26,4 minutes
12,3 points
2,9 rebonds
4,4 passes
1,1 interception(s)
48,5% au tir
41,1% à 3pts (53-129)
79,3% aux lancers


#81 Jerome Robinson

Image

Boston College Eagles
Junior
PG/SG - 1,96m ; 86kg
Né le 22 février 1997


Au sein d’une équipe de Boston College qui continue d’être l’un des cancres de l’ACC, l’une des si ce n’est la conférence la plus compétitive du pays, un rayon de soleil brille malgré tout depuis deux saisons, et il porte le nom de Jerome Robinson. Ce combo-guard de presque deux mètres respire le talent, un joueur offensif qui combine élégance, créativité et agressivité, très à l’aise balle en main pour déséquilibrer ses adversaires et attaquer le cercle ou fixer la défense pour servir un coéquipier avec notamment de nombreuses passes spectaculaires. Robinson peut aussi dégainer de loin sans problème, et dispose d’un potentiel défensif très intéressant. Avec à ses côtés le prometteur Ky Bowman, ils formeront encore un duo excitant, pas forcément de quoi mener BC vers le haut, mais il y aura à n’en pas douter beaucoup de talent à Chestnut Hill.

Stats 2016-2017 :

32 matchs
34,0 minutes
18,7 points
3,9 rebonds
3,4 passes
1,7 interception(s)
3,2 pertes de balle
42,3% au tir
33,3% à 3pts (54-162)
72,2% aux lancers


#80 Troy Brown Jr.

Image

Oregon Ducks
Freshman
SF - 2,01m ; 95kg
Né le 28 juillet 1999


Oregon a perdu une très grande partie de son équipe qui est allée l'an passé jusqu'au Final Four, avec une défaite face au futur champion North Carolina. Dans le cinq de départ, seul le meneur Payton Pritchard fera son retour, avec les départs de Tyler Dorsey, Dillon Brooks, Jordan Bell, Chris Boucher mais aussi de Dylan Ennis et de Casey Benson notamment. Une telle situation force le coach Dana Altman à repartir de zéro ou presque, mais offre beaucoup d'espace aux nouveaux venus, à commencer par la recrue 5 étoiles Troy Brown Jr. Cet ailier ultra complet, athlétique, intelligent et bon techniquement aura du côté d'Eugene toute la place qu'il lui faudra pour montrer ses qualités au sein d'une conférence PAC-12 des plus compétitives. Au vu de son potentiel, on peut s'attendre à une grosse contribution de Troy Brown dès sa première saison.

Stats 2016-2017 :

N'a pas joué.

#79 James Thompson IV

Image

Eastern Michigan Eagles
Junior
PF - 2,08m ; 109kg
Né le 18 janvier 1995


Le Amar’e Stoudemire de la Mid-American Conference. La comparaison est forcément osée, surtout quand on sait que l’icône des Phoenix Suns n’est même pas passé par la case College quand Thompson a lui rejoint une fac mineure après avoir connu des soucis à sa sortie du lycée, puisqu’il s’était initialement engagé avec South Carolina avant de connaitre des soucis judiciaires qui ont reporté d’un an son entrée à la fac, le guidant finalement vers une plus petite conférence. Mais cette conférence, il la domine d’un point de vue individuel, trop grand, trop puissant pour les intérieurs adverses, capable aussi de tirer à quelques mètres du panier, et de dominer au rebond, bref un véritable enfer pour les autres intérieurs de la MAC. Cette saison, Eastern Michigan doit passer un cap sur le plan collectif, et pour sa troisième saison, Thompson devra lui aussi step up pour aider les Eagles à dominer après avoir connu un bilan négatif (7-11 dans la conférence) en 2016-2017.

Stats 2016-2017 :

32 matchs
30,9 minutes
14,8 points
11,2 rebonds
1,0 passe(s)
3,2 fautes
57,4% au tir
71,3% aux lancers


#78 Kevin Hervey

Image

UT Arlington Mavericks
Senior
PF - 2,06m ; 104kg
Né le 9 juillet 1996


Les Mavericks de UT Arlington ont connu l'an passé une très belle saison, avec un bilan global de 27 victoires pour 9 défaites et une première place dans leur conférence, la Sun Belt. Mais voilà, en fin de saison, il y a eu un hic, une défaite en demi-finale du tournoi de conférence, face à Texas State, qui a privé les Mavericks de March Madness. Il y aura au final une belle participation au NIT, avec notamment une victoire face à BYU. Dans cette équipe de UT Arlington, l'homme providentiel est clairement Kevin Hervey. Grand et mobile, il possède aussi de très bons instincts qui en font un excellent rebondeur, et il apporte aussi beaucoup offensivement avec tout son talent, puisqu'il est capable de s'écarter et tirer de loin, avec une très belle forme qui laisse présager de meilleurs pourcentages à l'avenir, mais dispose aussi d'un très bon toucher près du cercle. Hervey est aussi à l'aise balle en main, capable de la porter en transition, et de faire les bons choix de passe avec un très bon sens du jeu. Défensivement, il est excellent notamment sur l'homme, capable de switcher et neutraliser des joueurs de plus petite taille loin du cercle. En somme, Kevin Hervey est un joueur ultra complet, le genre qui domine en College, et son équipe tentera avec lui de reproduire ce qu'elle a fait en 2016-2017, en évitant cette fois l'accident de fin de saison.

Stats 2016-2017 :

35 matchs
27,8 minutes
17,1 points
8,5 rebonds
2,1 passes
1,2 interception(s)
45,9% au tir
34,3% à 3pts (68-198)
75,3% aux lancers


#77 Quentin Snider

Image

Louisville Cardinals
Senior
PG - 1,88m ; 79 kg
Né le 14 février 1996


Quentin Snider est le meneur d'une équipe éternellement solide, le Louisville de Rick Pitino, une de ces équipes qui défend son panier comme un coffre-fort, et qui ne laisse pas toujours aux joueurs offensifs la place pour s'exprimer. Mais dans les gros moments, Quentin Snider est un joueur à qui on peut donner la balle, le meneur peut dégainer de loin avec sang-froid et prendre feu, comme il l'a fait cette saison face à Notre Dame notamment. Il peut aussi prendre le jeu totalement à son compte comme lors du big game face au rival de l'Etat, les Kentucky Wildcats, un match lors duquel il avait brillé. Joueur offensif irrégulier au possible, Quentin Snider sera pourtant indispensable aux Cardinals l'an prochain, surtout avec la perte de son "mate" du backcourt, Donovan Mitchell.

Stats 2016-2017 :

28 matchs
31,3 minutes
12,4 points
2,7 rebonds
4,1 passes
38,5% au tir
37,3% à 3pts (56-150)
72,0% aux lancers


#76 DJ Hogg

Image

Texas A&M Aggies
Junior
SF/PF - 2,06m ; 99kg
Né le 3 septembre 1996


Alors qu’il évoluera dans l’ombre de Tyler Davis et surtout de Robert Williams, l’ailier DJ Hogg sera certainement le facteur X de la saison de Texas A&M, les Aggies étant l’un des grands favoris pour régner sur la conférence SEC. Hogg est un ailier couteau suisse, capable de shooter, driver, mais aussi créer pour les autres, avec un très bon sens du jeu. Il n’est pas particulièrement athlétique, mais il dispose d’une très bonne taille pour son poste. Il s’agit, en somme, d’un joueur très complet, qui n’excelle dans aucun domaine mais qui est bon à peu près partout, le genre de joueur dont rêve tout coach, et qui a l’habitude d’exceller au niveau universitaire.

Stats 2016-2017 :

22 matchs
29,6 minutes
12,0 points
5,1 rebonds
3,4 passes
1,0 contre(s)
1,0 interception(s)
2,7 pertes de balle
39,8% au tir
36,7% à 3pts (44-120)
56,8 aux lancers


#75 Brandon Goodwin

Image

Florida Gulf Coast Eagles
Senior
PG - 1,88m ; 82 kg
Né le 2 octobre 1995


FGCU a égayé le paysage NCAA ces deux dernières saisons, et l'an dernier, "Dunk City" nous a encore plus diverti avec l'arrivée via transfert du meneur de UCF, Brandon Goodwin. Pas bien grand mais pourtant lui aussi capable de claquer des gros dunks avec ses qualités athlétiques, Goodwin a connu une breakout season après son transfert, confirmant que le pari était gagnant. Destructeur en pénétration, son pourcentage au shoot est impressionnant au vu de la difficulté et du volume des tirs qu'il prend. Après s'être présenté puis retiré de la Draft NBA 2017, il tentera de continuer sur sa lancée pour définitivement convaincre les scouts qu'il mérite une chance dans la grande ligue.

Stats 2016-2017 :

34 matchs
31,6 minutes
18,5 points
4,5 rebonds
4,1 passes
1,2 interception(s)
51,2% au tir
35,3% à 3pts (55-156)
79,1% aux lancers


#74 Tacko Fall

Image

UCF Knights
Junior
C - 2,29m ; 136kg
Né le 10 décembre 1995


Du haut de ses presque 2,30m, Tacko Fall est le plus grand joueur des Etats-Unis, et le pivot de UCF utilise à merveille sa taille et ses bras gigantesques. Difficile à arrêter une fois qu'il a pris les bons appuis dans la raquette, il perd néanmoins beaucoup de ballons notamment à cause des nombreuses prises à deux qu'il subit. Défensivement, il protège le cercle avec brio, comme le démontrent ses plus de deux contres et demi par match, et surtout son titre de meilleur défenseur dans l'AAC en 2016-2017. Capable de tenir facilement plus de 20 minutes sur le terrain, Tacko Fall a le potentiel pour devenir une véritable arme fatale à l'intérieur, et il sera très intéressant d'observer son évolution lors de saison junior avec les Knights.

Stats 2016-2017 :

36 matchs
26,3 minutes
10,9 points
9,5 rebonds
0,6 passe(s)
2,6 contres
71,5% au tir
46,2% aux lancers


#73 Anthony Cowan

Image

Maryland Terrapins
Sophomore
PG - 1,83m ; 77kg
Né le 7 octobre 1997


Après avoir perdu de nombreux joueurs comme Jake Layman, Diamond Stone, Rasheed Sulaimon ou encore Robert Carter Jr, Maryland devait l'an dernier reconstruire une base solide pour rester compétitif, et l'arrivée d'un trio de freshmen épatant a grandement aidé le coach Mark Turgeon, avec pour commencer le jeune meneur Anthony Cowan, a qui il a confié la gonfle, alors que Melo Trimble, le meilleur joueur de l'équipe, était déjà installé à ce poste, devant donc se décaler au poste 2, ou du moins au poste de off guard. Ce duo a très bien fonctionné, Maryland ayant encore une fois très bien figuré dans la Big Ten Conference, Cowan dictant le jeu pour ses coéquipiers comme un vétéran et les mettant dans de très bonnes conditions. Cowan dispose d'un très bon handle, il joue tête levée et est très doué pour pénétrer et fixer les défenses, pour aller scorer ou trouver un coéquipier démarqué grâce au décalage créé. Il apporte aussi du spacing à l'équipe grâce à son tir extérieur, et sait être à la fois propre et imprévisible pour une défense, avec ses feintes et autres hésitations.

Stats 2016-2017 :

33 matchs
29,0 minutes
10,3 points
3,9 rebonds
3,7 passes
1,2 interception(s)
42,4% au tir
32,1% à 3pts (26-81)
76,9% aux lancers


#72 Emmett Naar

Image

St. Mary's Gaels
Senior
PG - 1,85m ; 88kg
Né le 3 juillet 1994


Emmett Naar est australien, comme beaucoup de joueurs de St Mary’s. En traversant le pacifique, il a ramené comme ses prédécesseurs Matthew Dellavedova et Patty Mills sa hargne, mais aussi son QI basket et ses excellents fondamentaux. Chaque tir, chaque passe, chaque appui et chaque dribble est bien réfléchi et bien exécuté par le meneur qui verra ses responsabilités augmenter avec le départ de son partenaire de backcourt Joe Rahon. Face à une équipe de Gonzaga qui devra encore une fois se reconstruire, Naar devrait être le baromètre d’une équipe de St Mary’s qui tentera de reprendre le contrôle de la West Coast Conference, et composter pour la deuxième fois de suite son ticket pour la March Madness.

Stats 2016-2017 :

34 matchs
32,8 minutes
9,4 points
2,4 rebonds
5,6 passes
44,9% au tir
42,4% à 3pts (36-85)
85,5% aux lancers


#71 Marcus Foster

Image

Creighton Bluejays
Senior
SG - 1,91m ; 95kg
Né le 3 juin 1995


Après avoir commencé sa carrière à Kansas State, Marcus Foster a choisi de rejoindre le Nebraska et le coach Greg McDermott pour jouer pour l'université de Creighton. Dès sa première saison, l'arrière a réussi à step up et montrer toutes ses qualités de scoreur extérieur, complétant parfaitement le meneur Mo Watson Jr jusqu'à la grave blessure de ce dernier, et le jeune intérieur Justin Patton. Avec les départs de ces deux joueurs, mais aussi de l'ailier Cole Huff, Marcus Foster va revenir pour sa dernière saison comme l'homme providentiel, et devra assumer ses responsabilités si Creighton veut retrouver la March Madness après avoir perdu l'an dernier au premier tour face à Rhode Island. Il aura toujours à ses côtés le co-défenseur de l'année de la conférence Big East, Khyri Thomas, et ces deux la formeront un duo extérieur très intéressant.

Stats 2016-2017 :

35 matchs
30,9 minutes
18,2 points
2,9 rebonds
2,4 passes
46,1% au tir
34,1% à 3pts (73-214)
70,1% aux lancers


#70 EC Matthews

Image

Rhode Island Rams
JSenior
SG - 1,96m ; 91kg
Né le 3 octobre 1995


Alors qu'il semblait lancé pour devenir un élément majeur du paysage universitaire, EC Matthews a connu dès ses premières minutes en 2015-2016 une terrible blessure, la malheureusement fréquente rupture des ligaments croisés du genou, qui l'a tenu éloigné des terrains pendant près d'un an. Le joueur de Rhode Island est finalement parvenu à revenir à un bon niveau la saison dernière, repartant sur des bases statistiques similaires à celles qu'il avait connu depuis son arrivée sur le campus. Scoreur pur, à la patte gauche soyeuse, il a peut être perdu un peu de son explosivité, mais reste un joueur inquiétant pour n'importe quelle défense, notamment par sa capacité à prendre feu de loin. Matthews est ce qu'on appelle un shooter de séries, ce qui en fait aussi un scoreur irrégulier. Après un retour réussi, l'arrière devra désormais sortir par la grande porte en nous offrant une grande saison senior.

Stats 2016-2017 :

35 matchs
29,3 minutes
14,9 points
4,3 rebonds
1,4 passe(s)
42,7% au tir
33,7% à 3pts (64-190)
72,7% aux lancers


#69 Wendell Carter

Image

Duke Blue Devils
Freshman
PF/C - 2,08m ; 115kg
Né le 16 avril 1999


Wendell Carter est l'une des premières pièces de l'incroyable roster des Blue Devils de Coach K édition 2017-2018, avec un recrutement à faire palir le Kentucky de John Calipari. Carter est un intérieur puissant, versatile, capable de bien défendre à l'intérieur mais aussi d'être une arme offensive grâce à la place qu'il prend dans une raquette, mais aussi un toucher intéressant, lui permettant de s'écarter un peu du panier pour tirer, en allant parfois même jusqu'à derrière la ligne à 3pts. L'arrivée de dernière minute de Marvin Bagley III va l'éloigner en partie des projecteurs, pas forcément une mauvaise chose puisque le freshman aura aussi moins de responsabilités à l'intérieur. Il sera néanmoins mis en concurrence avec le sophomore Marques Bolden, qui a connu une saison freshman galère et qui a choisi de rester à Durham plutôt que demander un transfert, signe qu'il aura probablement les crocs. Carter semble cependant partir avec une longueur d'avance, car plus talentueux. Quoi qu'il en soit, ce genre de problèmes de riche illustre bien la puissance de frappe dont va bénéficier Duke la saison prochaine.

Stats 2016-2017 :

N'a pas joué.

#68 De'Anthony Melton

Image

USC Trojans
Sophomore
SG/PG - 1,93m ; 86kg
Né le 28 mai 1998


Californien pur jus, De’Anthony Melton sort d’une saison freshman très enthousiasmante avec les Trojans. Après un début en fanfare, South California a connu beaucoup plus de difficultés lors des matchs de conférence, et a finalement été repêché de justesse pour le tournoi NCAA, ou les Trojans ont fait bonne figure en battant Providence lors du « First Four » puis SMU au premier tour avant de sortir avec les honneurs face à Baylor. Pendant cette première saison, Melton a assumé ses responsabilité et a bien épaulé l’autre meneur, Jordan McLaughlin, et a démontré toutes ses qualités notamment dans la défense et l’anticipation. Compétiteur sans relâche, il est doté d’une bonne taille et surtout d’une superbe envergure pour un meneur, ce qui couplé à son instinct défensif en fait une véritable plaie pour l’attaquant. Fluide et intelligent balle en main et shooter correct, il détient un potentiel NBA évident, mais avant cela, les capacités pour être le couteau suisse d’une équipe de SC qui pourrait faire très mal cette saison.

Stats 2016-2017 :

36 matchs
27,0 minutes
8,3 points
4,7 rebonds
3,5 passes
1,9 interception(s)
1,0 contre(s)
43,7% au tir
28,4% à 3pts (21-74)
70,6% aux lancers


#67 Rob Gray Jr.

Image

Houston Cougars
Senior
SG/PG - 1,88m ; 84kg
Né le 3 avril 1994


Après avoir commencé en "JUCO", Rob Gray Jr. a rejoint l'université de Houston et a vite commencé à y faire des étincelles, devenant la principale attraction dans son équipe des Cougars. Gray est un combo-guard scoreur extrêmement talentueux, capable de tirer en première intention depuis les distances NBA, mais aussi d'attaquer le cercle, de se créer son propre tir même à quelques mètres du panier avec son bon footwork. L'AAC sera extrêmement compétitive l'an prochain avec la progression des forces déjà présentes et l'arrivée de Wichita State, il ne faudra donc pas trop en attendre de Houston, mais il sera cependant intéressant de voir l'évolution de Rob Gray Jr. pour sa dernière saison avant de partir vers le monde professionnel.

Stats 2016-2017 :

31 matchs
32,3 minutes
20,6 points
3,7 rebonds
2,9 passes
1,2 interception(s)
47,3% au tir
38,2% à 3pts (63-165)
81,3% aux lancers


#66 Khadeen Carrington

Image

Seton Hall Pirates
Senior
SG - 1,93m ; 88kg
Né le 3 octobre 1995


Si la star à Seton Hall s'appelle bien Angel Delgado, son premier lieutenant, Khadeen Carrington ne peut être sous-estimé, car aux côtés du grand intérieur dominicain, le natif de Brooklyn, un local donc, est bien la première option offensive de son équipe et l'attaquant le plus polyvalent, capable de jouer les facilitateurs mais surtout de marquer d'à peu près n'importe où sur le court, à 3pts, à mi-distance ou bien en pénétrant dans les raquettes adverses. C'est aussi un joueur qui ne lâche rien, qui se jette sur tous les ballons, des hommes comme il en faut pour survivre dans la Big East. Son duo extérieur avec Desi Rodriguez et la présence de Delgado à l'intérieur offrent aux Pirates un core des plus intéressants, qu'il faudra surveiller de près cette saison.

Stats 2016-2017 :

33 matchs
33,3 minutes
17,1 points
3,1 rebonds
2,9 passes
1,2 interception(s)
42,4% au tir
38,2% à 3pts (63-165)
73,1% aux lancers


#65 Quinndary Weatherspoon

Image

Mississippi State Bulldogs
Junior
SG - 1,93m ; 93kg
Né le 10 septembre 1996


Il y a deux ans, une nouvelle génération de joueurs arrivait du côté de Mississippi State, avec en tête de file l'ultra prometteur meneur Malik Newman, annoncé par certains comme un nouveau Stephen Curry. Au final, le meneur n'a pas su répondre aux attentes, bien en deçà de ce qu'on pouvait attendre de lui, et s'est carrément fait voler la vedette par un autre freshman, le bien moins populaire Quinndary Weatherspoon, un arrière/ailier qui a surpris à Starkville, éclipsant donc un Newman qui finira par demander son transfert vers Kansas. Après une saison freshman réussie, Weatherspoon a confirmé lors de sa deuxième année, aux côtés du nouveau meneur Lamar Peters, qui a, lui, bien répondu présent, et qui est déjà l'un des joueurs les plus attendus pour la saison à venir. En plus de Peters, Weatherspoon aura aussi cette année l'appui d'un petit nouveau, la recrue 4 étoiles Nick Weatherspoon, qui n'est autre que son petit frère. Les Bulldogs auront donc un trio de joueurs extérieurs excitant, qui seront tous mis à rude épreuve dans une SEC extrêmement dense.

Stats 2016-2017 :

29 matchs
31,9 minutes
16,5 points
5,1 rebonds
1,8 passe(s)
1,7 interception(s)
46,9% au tir
37,3% à 3pts (47-126)
76,6% aux lancers


#64 Moritz Wagner

Image

Michigan Wolverines
Junior
PF/C - 2,11m ; 109kg
Né le 26 avril 1997


Moritz Wagner a des faux airs de Lauri Markkanen, un grand intérieur européen blondinet comme le finlandais, avec aussi des similitudes dans le jeu, une aisance sur le pick&pop avec un joli tir à trois points, une capacité à partir de loin balle en main pour attaquer le cercle, bref, des qualités de scoreur extérieur dans le corps d’un jeune homme mesurant près de sept pieds de haut. Comme son camarade DJ Wilson, qui a lui fait le choix de se maintenir dans la Draft NBA, Wagner a explosé aux yeux du monde du basket en mars dernier, lors du périple digne d’un film hollywoodien de ses Wolverines, qui avaient commencé par avoir un accident d’avion, l’appareil ayant connu une sortie de piste au moment de partir pour Washington D.C, où se déroulait le tournoi de la conférence Big Ten. Plus de peur de que de mal, et finalement, peut être un électrochoc pour une équipe qui n’arrivait pas du tout favorite, mais qui remportera finalement ce tournoi, avant de se frayer un chemin jusqu’au Sweet Sixteen lors de la March Madness, en sortant notamment l’un des gros noms du tournoi, les Cardinals de Louisville, avec 26 points pour Wagner ce soir là. Cette année, l’allemand se retrouve orphelin de la plupart de ses anciens coéquipiers, DJ Wilson donc, mais aussi Zak Irvin, et son meneur Derrick Walton, celui qui lui distribuait caviar sur caviar. Wagner va donc devoir prendre l’équipe sur son dos dès le premier soir de la saison, un défi majeur pour lui.

Stats 2016-2017 :

38 matchs
23,9 minutes
12,1 points
4,2 rebonds
0,5 passe(s)
1,0 interception(s)
56,0% au tir
39,5% à 3pts (45-114)
72,6% aux lancers


#63 Mitchell Robinson

Image

Western Kentucky Hilltoppers
Freshman
C - 2,11m ; 97kg
Né le 1er avril 1998


Après le feuilleton Cameron Johnson, nous avons eu cet été une autre histoire encore plus "passionnante" avec Mitchell Robinson, ce grand pivot, classé #11 par ESPN dans la Class of 2017, qui avait surpris en choisissant de s'engager avec Western Kentucky, une fac moyenne de la Conférence USA, un parcours particulier pour un jeune prospect de ce calibre. Fin juillet, Robinson a finalement quitté le campus, après la démission de l'assistant coach Shammond Williams, qui est accessoirement son parrain. Suspendu puis autorisé à demander un transfert, Robinson a visité les campus de New Orleans et de Kansas tout en envisageant de ne tout simplement pas jouer de la saison et se préparer seul dans son coin à la Draft NBA 2018. Au bout de cet incroyable feuilleton, le joueur a finalement fait machine arrière complètement, et a décidé de revenir à Western Kentucky... une bonne nouvelle malgré tout pour les Hilltoppers, qui bénéficieront d'une force intérieure hors du commun dans une conférence que Robinson devrait dominer de la tête et des épaules, d'un point de vue individuel du moins.

Stats 2016-2017 :

N'a pas joué.

#62 Elijah Brown

Image

Oregon Ducks
Senior
SG - 1,93m ; 91kg
Né le 19 février 1995


Elijah Brown était cet été l'un des joueurs les plus demandés sur le marché des transferts, notamment parce qu'il va bénéficier du statut de "grad transfer", ce qui veut dire qu'il sera éligible immédiatement. Convoité par Gonzaga, il a finalement décidé de rejoindre les Oregon Ducks, et connaitra donc à Eugene sa troisième expérience universitaire après New Mexico, mais aussi Butler, où il avait début son parcours en College. Avec les Lobos, le fils de Mike Brown, l'assistant coach des Golden State Warriors, était le "main man", celui par qui tous les ballons passaient, ce qui explique certaines stats ronflantes sur son CV mais aussi une grosse partie du déchet qu'il a pu avoir. En légère régression statistique la saison dernière, Brown va connaitre un tout autre challenge la saison prochaine, dans une conférence bien plus rude que la Mountain West. Il sera néanmoins bien entouré, avec l'excellent coach Dana Altman mais aussi le super meneur Payton Pritchard, qui le soulagera de beaucoup de responsabilités en attaque. Avec Troy Brown Jr, Elijah formera un duo de "Browns" à l'extérieur qui aura beaucoup de place pour s'exprimer, et dont les Ducks vont énormément dépendre cette saison.

Stats 2016-2017 :

31 matchs
32,3 minutes
18,8 points
5,2 rebonds
3,1 passes
1,3 interception(s)
3,0 pertes de balle
37,9% au tir
33,0% à 3pts (68-206)
82,7% aux lancers


#61 Corey Sanders

Image

Rutgers Scarlet Knights
Junior
PG/SG - 1,88m ; 82kg
Né le 17 avril 1997


Combo-guard au profil très flashy, Corey Sanders est le genre de joueur qui vous régale sur un court. Dribbles chaloupés, finitions acrobatiques et spectaculaires près du cercle, le joueur de Rutgers éclabousse chaque rencontre de son indéniable talent, non sans beaucoup de déchet malheureusement. Après avoir testé les eaux de la Draft NBA pour la deuxième fois en deux ans, il a décidé de revenir une nouvelle fois à la fac, dans un programme qui s’est mit à revivre la saison passée, après des années de grosse galère, pendant lesquelles les Scarlet Knights étaient un véritable paillasson pour les autres équipe de la conférence Big Ten. L’arrivée du coach Steve Pikiell en provenance de Stony Brook a remit de l’ordre dans le programme, et a convaincu Sanders de continuer l’aventure, plutôt que de fuir le navire pour la NBA ou vers une autre fac via un transfert. Malgré les exploits de son jeune prodige et une claire progression collective dans le jeu, Rutgers reste le cancre de la Big Ten, et l’enjeu principal sera de se débarrasser de ce statut encombrant.

Stats 2016-2017 :

33 matchs
30,4 minutes
12,8 points
3,2 rebonds
3,2 passes
1,3 interception(s)
38,2% au tir
26,6% à 3pts (21-79)
61,3% aux lancers


#60 Jordan Caroline

Image

Nevada Wolf Pack
Junior
SG/SF - 2,01m ; 106kg
Né le 15 janvier 1996


Nevada est un des programmes basket qui montent, et dont on devrait entendre parler la saison prochaine encore un peu plus... le Wolf Pack se renforce année après année avec une politique de transferts efficace, qui va emmener des joueurs intéressants comme Caleb Martin, l'ancien de NC State. L'an dernier déjà, Nevada avait vu arriver Jordan Caroline en provenance de la Missouri Valley Conference, de Southern Illinois plus précisément. Avec ce puissant ailier, le Wolf Pack a remporté 28 matchs pour seulement 7 défaites, la dernière au premier tour de la Madness face à Iowa State. Caroline est tanké, et pas pour rien, il descend d'une lignée de grand joueurs de football (américain), un début d'explication à son imposant physique. Son père Simeon Rice a d'ailleurs remporté le Super Bowl en 2003 avec les Bucs de Tampa Bay. Balle en main ? Il se débrouille, en témoigne sa performance énormissime, 45 points, et le tir de la victoire dans une victoire marquée par un comeback aussi absurde qu'incroyable face à New Mexico. Moteur essentiel à l'équipe, quelles que soient ses stats, il sera à n'en pas douter, une nouvelle fois, le pilier de cette équipe de Nevada.

Stats 2016-2017 :

35 matchs
35,1 minutes
15,0 points
9,2 rebonds
1,9 passe(s)
1,1 interception(s)
46,3% au tir
33,7% à 3pts (28-83)
59,0% aux lancers


#59 Jaren Jackson

Image

Michigan State Spartans
Freshman
PF/C - 2,11m ; 102kg
Né le 15 semptembre 1999


Jaren Jackson est une recrue 5 étoiles, encore une, qui va rejoindre le Michigan State de Tom Izzo, preuve s'il en faut de l'excellente santé du programme basket de cette fac, géré d'une main de maitre par son Hall of Famer de coach. Sur le terrain, Jackson va combler un relatif vide au poste 4, poste qui avait été occupé par Miles Bridges l'an dernier, alors que ce dernier semble être avant tout un poste 3, une position qu'il pourrait retrouver plus souvent avec l'arrivée du frosh d'Indianapolis. Jaren Jackson ramène avec lui son potentiel incroyable, avec son physique presque parfait, presque sept pied de haut, une grosse envergure, le tout couplé à une grande mobilité et agilité. ll aime aussi s'écarter et tirer à 3pts, bref, tout ce qu'il faut dans le jeu moderne. Il semble néanmoins présenter des failles dans la compréhension du jeu, et peut avoir des sautes de concentration. Des éléments sur lesquels Tom Izzo le fera à coup sûr bosser, et qui rendront son évolution intéressante à suivre, surtout que le temps semble compté pour ce joueur au profil de one&done en puissance.

Stats 2016-2017 :

N'a pas joué.

#58 JP Macura

Image

Xavier Musketeers
Senior
SG - 1,96m ; 92kg
Né le 5 juin 1995


Ancien 6ème homme de l’année de la conférence Big East, JP Macura a récupéré l’an dernier une place de titulaire, et a continué de se montrer très productif pour l’équipe du coach Chris Mack. Joueur déterminant en mars dernier avec Trevon Bluiett, il sera encore la saison prochaine le second joueur le plus important des « X-Men », dans son rôle de facilitateur en attaque, où il secondera le meneur Quentin Goodin, et précieux en défense, notamment avec son superbe sens de l’interception, un véritable pickpocket qui exige une attention maximale de la part de l’attaquant, sous peine de se faire chiper la balle et voir Macura la déposer tranquillement de l’autre côté.

Stats 2016-2017 :

38 matchs
33,5 minutes
14,4 points
4,4 rebonds
2,9 passes
1,4 interception(s)
42,6% au tir
34,0% à 3pts (64-188)
78,5% aux lancers


#57 Jordan McLaughlin

Image

USC Trojans
Senior
PG - 1,85m ; 82kg
Né le 9 avril 1996


Les Trojans ont un des si ce n'est le meilleur effectif du pays, avec beaucoup de joueurs brillants, et avec aussi le meneur Jordan McLaughlin, pas le basketteur le plus flashy mais pourtant un joueur diablement efficace, qui joue simple et juste, qui met ses tirs à 3pts à un excellent pourcentage, une véritable garantie à la mène qui assure un équilibre offensif à cette équipe. Avec à ses côtés De'Anthony Melton et désormais l'ex-Dukie Derryck Thornton pour le relayer, McLaughlin se sait bien entouré, et fait son travail proprement. Un meneur qu'on risque de beaucoup voir cette saison, et surtout en mars...

Stats 2016-2017 :

36 matchs
34,1 minutes
12,9 points
3,6 rebonds
5,5 passes
1,5 interception(s)
45,9% au tir
40,2% à 3pts (47-117)
79,8% aux lancers


#56 Nate Mason

Image

Minnesota Golden Gophers
Senior
PG - 1,88m ; 86kg
Né le 25 juin 1995


Les Gophers ont connu ces douze derniers mois une progression fulgurante sous la houlette de Richard Pitino, et c'est en partie grâce à leur meneur Nate Mason que Minnesota a pu s'offrir un spot et un très bon seed, malgré l'upset face à Mid Tennessee au 1er tour, lors de la March Madness. Si le roster était bien complété avec de très bons éléments comme Reggie Lynch ou bien Amir Coffey, Mason a bien été le leader d'attaque de cette équipe, dictant le tempo, sortant quelques belles perfs au scoring aussi comme lors d'un match épique face à Purdue. Les joueurs de Coach Pitino fils ont de quoi faire mal à nouveau la saison prochaine, puisqu'ils gardent la même ossature que l'an dernier, avec toujours le talentueux Mason à la baguette.

Stats 2016-2017 :

34 matchs
34,5 minutes
15,2 points
3,6 rebonds
5,0 passes
1,4 interception(s)
37,6% au tir
36,0% à 3pts (54-150)
80,8% aux lancers


#55 Kevin Huerter

Image

Maryland Terrapins
Sophomore
SG/SF - 2,01m ; 86kg
Né le 27 août 1998


Le rouquin qui est un habitué des sélections de jeunes avec Team USA est arrivé avec Justin Jackson et Anthony Cowan la saison dernière et comme ses deux camarades il s’est tout de suite fait une place au chaud dans le 5 de départ des Terps. Shooter pur, avec une mécanique qui est peut être la plus belle du pays, Huerter est avant tout un joueur de basket complet et intelligent, qui peut jouer les facilitateurs, un peu à la manière d’un Luke Kennard la saison dernière avec Duke. Après une saison freshman très convaincante, à l’instar de ses deux camarades de promo, on attend une saison sophomore encore meilleure de la part de l’ailier, pour mener Maryland au top de la conférence Big Ten.

Stats 2016-2017 :

33 matchs
29,4 minutes
9,3 points
4,9 rebonds
2,7 passes
1,0 interception(s)
42,0% au tir
37,1% à 3pts (65-175)
71,4% aux lancers


#54 Rodney Bullock

Image

Providence Friars
Senior
PF - 2,03m ; 102kg
Né le 3 juin 1994


Providence s'est affirmée comme une équipe régulière, une valeur sûre dans la Big East, avec quatre participations de suite à la Big Dance depuis 2014, avec encore une place en mars dernier, et malgré la perte du duo Kris Dunn-Ben Bentil. Rodney Bullock, le talentueux intérieur des Friars a su step up pour prendre la relève, bien aidé par le meneur Kyron Cartwright, l'un des meilleurs passeurs du pays. Avec l'arrivée du talentueux Makai Ashton-Langford, c'est encore plus de bon ballons qui devraient arriver dans les mains de Bullock, dont on attendra forcément plus encore si on veut voir les Friars faire mal dans la Big East et faire mieux que leur bilan de 10 victoires pour 8 défaites dans la conférence l'an passé. Bullock présente le profil de l'intérieur moderne, mobile, athlétique, capable de s'écarter. Il dispose clairement d'un potentiel NBA, à lui de le confirmer désormais.

Stats 2016-2017 :

33 matchs
32,8 minutes
15,7 points
6,4 rebonds
1,4 passes
1,2 interception(s)
43,6% au tir
31,7% à 3pts (46-145)
74,8% aux lancers


#53 KeVaughn Allen

Image

Florida Gators
Junior
SG - 1,88m ; 83kg
Né le 10 octobre 1995


Ce talentueux arrière scoreur en provenance de l'Arkansas était le plus talentueux des Gators qui sont allés l'an dernier jusqu'à l'Elite 8, et qui perdent des joueurs de calibre comme Kasey Hill, Devin Robinson ou encore Canyon Barry. Il y aura toujours du talent à Gainesville, et Florida sera de nouveau l'une des grosses forces en présence dans la SEC, mais KeVaughn Allen va devoir prendre une nouvelle dimension, c'est du moins ce qu'on va attendre de lui, et une saison à 20 points par match, comme l'a fait son pote Malik Monk pour sa seule saison à Kentucky, est envisageable. Allen dispose pour cela de qualités athlétiques au dessus de la moyenne, mais aussi d'une qualité de tir qui n'est pas sans rappeler celle de son pote de l'Arkansas, le déjà cité ex-Wildcat Malik Monk, avec une capacité à dégainer de loin et parfois dans des positions improbables, avec des appuis et un contrôle du corps qui ne s'apprend pas.

Stats 2016-2017 :

36 matchs
28,6 minutes
14,0 points
2,4 rebonds
1,5 passe(s)
1,3 interception(s)
43,8% au tir
37,0% à 3pts (78-211)
88,3% aux lancers


#52 Justin Jackson

Image

Maryland Terrapins
Sophomore
SF - 2,01m ; 102kg
Né le 18 février 1997


Dernier membre du super trio de Maryland, le canadien Justin Jackson est probablement celui qui détient le plus gros potentiel, grâce d'abord à son physique imposant, bien tanké avec plus de deux mètres de hauteur et surtout une envergure démentielle, qu'il couple à des qualités techniques intéressantes, notamment son tir à 3pts qu'il a su utiliser efficacement la saison dernière, en témoigne son excellent pourcentage dans l'exercice. Jackson a aussi un handle très correct, sait se servir de sa main faible, et est capable de bien sentir le jeu. Il reste avant tout un gros prospect, mais cette 52ème place pourrait éventuellement être trompeuse tant son potentiel semble immense, et fait de Justin Jackson l'un des joueurs les plus intrigants de cette saison à venir.

Stats 2016-2017 :

33 matchs
27,8 minutes
10,5 points
6,0 rebonds
0,9 passe(s)
43,8% au tir
43,8 à 3pts (46-105)
69,8% aux lancers


#51 Gary Trent Jr.

Image

Duke Blue Devils
Freshman
SG/SF - 1,96m ; 91kg
Né le 18 janvier 1999


Le fils de l'ancien joueur NBA Gary Trent sera encore une arme supplémentaire dans l'incroyable arsenal de Coach K. Il apportera de la défense et du trey avant tout, deux éléments très importants pour la réussite de n'importe quelle équipe, mais attention, ses qualités ne se limitent pas qu'à cela, car on parle tout de même d'une recrue 5 étoiles, classée dans le Top 10 d'ESPN. Gary Trent Jr. semble déjà en avance physiquement sur les autres freshmen, et n'hésite pas à attaquer le panier quand il le faut. Il dispose aussi d'une belle expérience dans un basket organisé, celui de Team USA, qu'il fréquente depuis quelques années déjà chez les catégories de jeunes. Avec Trevon Duval et Grayson Allen, difficile d'imaginer un trio extérieur plus excitant...

Stats 2016-2017 :

N'a pas joué.

#50 Rawle Alkins

Image

Arizona Wildcats
Sophomore
SG - 1,96m ; 100kg
Né le 29 octobre 1997


Contrairement à Kobi Simmons, Rawle Alkins a fait le choix de rester un an de plus à Tucson, alors qu'il était probablement mieux préparé au monde professionnel (Simmons finira non drafté). L'arrière a quand même testé sa cote lors du Combine, mais a décidé de retirer son nom, les scouts ne le jugeant peut être pas totalement prêt ou pas encore digne d'un pick au 1er tour. Une merveilleuse nouvelle pour le coach Sean Miller qui aura l'an prochain encore un fabuleux backcourt, avec aussi les retours de Parker Jackson-Cartwright et d'Allonzo Trier. Alkins est un potentiel combo guard très puissant, qui apporte une caution physique que Trier et Jackson-Cartwright ne peuvent proposer. Mais ce qui le rend si particulier, ce sont les qualités qu'il ajoute à cette puissance physique, à savoir une très belle qualité de tir extérieur, puisqu'il a su se montrer très fiable derrière l'arc la saison dernière, et une vision du jeu très intéressante, qui en fait un possible facilitateur précieux pour son équipe. Le natif de Brooklyn jouera cette saison une place de lottery pick à la prochaine Draft NBA, il sera donc très intéressant de le suivre.

Stats 2016-2017 :

37 matchs
28,0 minutes
10,9 points
4,9 rebonds
2,1 passes
46,3% au tir
37,0% à 3pts (44-119)
73,3% aux lancers


#49 Markis McDuffie

Image

Wichita State Shockers
Junior
SF/PF - 2,03m ; 96kg
Né le 6 septembre 1997


Wichita State sera peut être l'équipe la plus intéressante à suivre la saison prochaine. Parce que les Shockers voient revenir tous leurs cadres, et notamment leur raquette composée de Markis McDuffie et de Shaquille Morris, sans parler du meneur Landry Shamet, en faisant forcément un candidat au Final Four à San Antonio, mais aussi parce que les hommes de Gregg Marshall vont connaitre une nouvelle réalité au cours de la saison, avec un transfert depuis la Missouri Valley Conference vers l'American Athletic Conference. Un test important pour les Shockers mais aussi pour leur combo forward de 20 ans, qui a été élu MVC Freshman of the year pour sa première année, puis membre de la 1st Team All-MVC la saison dernière. Il dit s'inspirer de Kevin Durant et de Giannis Antetokounmpo, des ailiers complets, ultra versatiles, un profil vers lequel McDuffie tend à évoluer. Face à certains des meilleurs défenseurs du pays, comme Gary Clark ou Tacko Fall, le révélateur AAC va rendre la saison de Markis McDuffie particulièrement intéressante.

Stats 2016-2017 :

36 matchs
25,5 minutes
11,5 points
5,7 rebonds
1,7 passe(s)
1,2 interception(s)
45,8% au tir
35,5% à 3pts (33-93)
81,9% aux lancers


#48 Payton Pritchard

Image

Oregon Ducks
Sophomore
PG - 1,88m ; 90kg
Né le 28 janvier 1998


Grand habitué des sélections de jeunes avec Team USA, en 5 contre 5 mais aussi en 3 contre 3, Payton Pritchard s’est vu responsabiliser dès son arrivée du côté d’Eugene. Aux côtés de joueurs comme Tyler Dorsey et Dillon Brooks, des scoreurs purs, le coach Dana Altman avait besoin d’un joueur capable d’équilibrer la ligne arrière et pouvant gérer le tempo d’un match, ce que le freshman a réalisé avec brio, jouant comme un vétéran, fort de son expérience FIBA et surtout de son sang froid naturel. Pritchard est aussi un joueur conscient de ses limites, physiques surtout, car il n’est pas très grand, ni particulièrement athlétique, mais qui se base sur ses qualités de gestionnaire et son QI basket pour faire tourner son équipe au mieux. C’est aussi un joueur courageux, qui n’a pas peur d’aller au combat. Avec la perte du frontcourt intimidant Jordan Bell/Chris Boucher, les Ducks vont plus que jamais avoir besoin de la hargne de leur jeune meneur, qui sera le seul rescapé d’un 5 de départ « décimé » par la Draft NBA.

Stats 2016-2017 :

39 matchs
28,3 minutes
7,4 points
3,4 rebonds
3,6 passes
1,2 interception(s)
39,3% au tir
35,0% à 3pts (50-143)
73,0% aux lancers


#47 Deng Adel

Image

Louisville Cardinals
Junior
SF - 2,01m ; 91kg
Né le 1 février 1996


Comme son semi-homonyme Luol Deng, Deng Adel est originaire du Soudan du Sud, et dans le profil de basketteur, il y a aussi des similitudes, puisque le joueur des Cards est un ailier complet, pas forcément surdoué dans un domaine mais compétent un peu dans tout, une pièce forcément précieuse pour Rick Pitino. Si des joueurs comme VJ King viennent à éclore, Adel ne sera pas forcément le meilleur joueur de son équipe la saison prochaine, mais il en sera probablement le plus important malgré tout. Car à l'image de son équipe, Deng Adel n'est pas un joueur ultra spectaculaire, mais son efficacité, elle, n'est plus à prouver.

Stats 2016-2017 :

33 matchs
30,1 minutes
12,1 points
4,5 rebonds
2,1 passes
42,2% au tir
34,6% à 3pts (44-127)
77,1% aux lancers


#46 Jalen Adams

Image

Connecticut Huskies
Junior
PG/SG - 1,91m ; 88kg
Né le 11 décembre 1995


L'ère Kevin Ollie à UConn avait prise une nouvelle dimension après le titre de 2014, et finalement, les Huskies ont raté par deux fois la Big Dance en trois ans depuis, ne pouvant même pas défendre leur titre en 2015. La saison dernière a été gâchée par une avalanche de blessures comme celle du prometteur meneur freshman Alterique Gilbert, ruinant les espoirs de succès de l'équipe. Mais depuis deux ans, un autre jeune joueur assure le show à Connecticut, il s'agit de Jalen Adams, un combo guard ultra talentueux, spectaculaire par la richesse de sa palette offensive, capable de tirer de loin, d'envoyer des petits floaters au dessus des raquettes adverses, d'attaquer le panier à une très grande vitesse, mais aussi de se muer en playmaker. L'AAC sera dense, donc le succès des Huskies n'est en rien garanti pour la saison prochaine, mais une chose est sûre, Jalen Adams devrait rendre à lui seul cette équipe agréable à regarder.

Stats 2016-2017 :

32 matchs
35,5 minutes
14,4 points
4,3 rebonds
6,1 passes
1,1 interception(s)
3,1 pertes de balle
43,1% au tir
35,0% à 3pts (36-103)
82,8% aux lancers


#45 Jeffrey Carroll

Image

Oklahoma State Cowboys
Senior
SG - 1,98m ; 97kg
Né le 6 novembre 1994


Jeffrey Carroll est un joueur qui a connu ne serait-ce que d'un point de vue statistique une progression exponentielle au cours de ses trois premières saison à Oklahoma State. L'année prochaine, il ne pourra plus bénéficier des caviars servis toutes les semaines par le meneur Jawun Evans, parti vers la NBA, et devra donc passer encore un cap pour s'affirmer comme l'un des meilleurs joueurs la Big XII, et l'un des tous meilleurs scoreurs extérieurs du pays. Ses pourcentages combinés aux plus de 17 points qu'il livre à chaque match sont tout bonnement incroyables, surtout lorsque ces chiffres sont obtenus dans une grosse conférence, et les maintenir à ce niveau serait déjà une performance en soi. Mais le principal enjeu sera de maintenir les Cowboys au niveau des 20 victoires ou mieux, pour pouvoir prétendre à un spot en mars. Carroll sera particulièrement attendu, car c'est en grande partie sur lui que reposera la saison de son équipe et les espoirs des fans.

Stats 2016-2017 :

33 matchs
29,1 minutes
17,5 points
6,6 rebonds
1,2 passe(s)
53,7% au tir
44,4% à 3pts (59-133)
80,7% aux lancers


#44 Bennie Boatwright

Image

USC Trojans
Junior
SF - 2,08m ; 104kg
Né le 13 juillet 1996


Bennie Boatwright tente tant bien que mal de se débarrasser de son gène du "happy shooter", celui qui dégaine instinctivement, parfois beaucoup trop, et il faut reconnaitre que sa deuxième saison à USC s'est avérée encourageante. Il a raté une grosse quantité de matchs pour cette année sophomore, et son absence a pas mal pesé sur l'équilibre de cette équipe d'USC qui avait démarré sa saison tambour battant avant de connaitre plus de difficultés dans les matchs de conférence. Mais il a surtout affirmé son potentiel quand il était présent, démontrant qu'il avait les qualités pour devenir un joueur qui compte dans le paysage NCAA mais aussi au niveau supérieur, avec son talent naturel et ses qualités physiques, comme sa taille qui rend son tir extérieur très compliqué à contrer. Il sera l'arme extérieure principale d'une équipe qui visera sans aucun doute le titre national, et Bennie Boatwright risque donc d'être un nom qui reviendra souvent cette saison.

Stats 2016-2017 :

19 matchs
27,6 minutes
15,1 points
4,5 rebonds
1,7 passe(s)
42,8% au tir
36,4% à 3pts (47-129)
90,7% aux lancers


#43 Mikal Bridges

Image

Villanova Wildcats
Junior
SF - 2,01m ; 95kg
Né le 30 août 1996


L’ailier des Wildcats est l’un des meilleurs couteaux suisses du pays, ultra versatile des deux côtés du terrain, capable de défendre sur à peu près tous les postes avec son mélange de taille, de vitesse et d’envergure, et de rendre de fiers services au niveau offensif avec un bon sens du jeu et une capacité à scorer de manière efficiente et variée comme en témoignent ses bons pourcentages. Avec Jalen Brunson et Donte DiVicenzo à ses côtés, il continuera de réaliser son travail de l’ombre, si important pour l’équipe de Jay Wright. Bridges est le genre de joueur que tout coach rêve d'avoir, et son apport sera cette saison encore plus décisif pour une équipe de Villanova qui devrait rester l'un des gros poissons en fin de saison.

Stats 2016-2017 :

36 matchs
29,8 minutes
9,8 points
4,6 rebonds
2,0 passes
1,7 interception(s)
0,9 contre(s)
54,9% au tir
39,3% à 3pts (44-112)
91,1% aux lancers


#42 Tyler Davis

Image

Texas A&M Aggies
Junior
C - 2,08m ; 122kg
Né le 22 mai 1997


En tant que véritable technicien du poste bas, Tyler Davis est le parfait complément de son camarade du frontcourt, l’ultra athlétique Robert Williams. Davis possède des appuis et un toucher qu’il combine avec son intelligence et sa patience pour faire valser les big men adverses dans la peinture, mais c’est également un rebondeur offensif de très grande qualité, qui semble avoir un sixième sens lui permettant d’être au bon endroit au bon moment. Le joueur a accepté une invitation pour rejoindre l’équipe nationale de Porto Rico cet été, une expérience FIBA qui ne pourra lui être que bénéfique, lui permettant de revenir à College Station avec un plus gros bagage encore, et de former avec Robert Williams l’un des duos intérieurs les plus redoutables du pays.

Stats 2016-2017 :

31 matchs
26,2 minutes
14,1 points
7,0 rebonds
1,4 passe(s)
2,7 pertes de balle
61,7% au tir
69,3% aux lancers


#41 Lamar Peters

Image

Mississippi State Bulldogs
Sophomore
PG - 1,83m ; 85kg
Né le 19 juin 1998


Si son coéquipier Quinndary Weatherspoon s'était déjà en partie occupé de faire oublier Malik Newman aux fans des Bulldogs, le jeune meneur Lamar Peters a très certainement terminé le boulot, grâce à une saison freshman prometteuse voire excitante, qu'il a confirmé cet été lors du camp Adidas Nations ou il a ébloui les différents scouts NBA présents, se créant déjà un "Draft Stock" intéressant pour l'été prochain. Il s'agira maintenant de confirmer pour Peters, et ça ne sera pas facile au sein de la SEC qui sera bien plus dense que la saison dernière. Son profil est très attrayant, c'est un gaucher - encore un dans ce top 100 - qui pourrait être comparé à Kyrie Irving dans le style, un joueur imprévisible balle en main, très fort en isolation, capable d'éliminer son défenseur direct avec beaucoup d'aisance, voire de dégainer de loin avec confiance. Un classement ambitieux dans ce top 100, pour un des joueurs qu'il faudra définitivement scruter au cours de cet exercice 2017-2018.

Stats 2016-2017 :

30 matchs
24,6 minutes
10,7 points
2,3 rebonds
3,4 passes
1,1 interception(s)
38,7% au tir
36,6% à 3pts (59-161)
74,7% aux lancers


#40 Nick Ward

Image

Michigan State Spartans
Sophomore
C - 2,03m ; 113kg
Né le 2 septembre 1997


Les stats parlent d'elles mêmes, Nick Ward était l'an passé l'un des joueurs les plus efficaces du pays, sous-utilisé à cause de problèmes de fautes allant avec sa jeunesse. Mais le jeune pivot est une vraie perle, qui dégage une énergie énorme, en plus d'un talent évident, en attaque déjà avec son bon toucher et ses quelques moves au poste bas, mais aussi l'instinct qu'il couple à son énergie au rebond offensif. Défensivement, son potentiel est également important, car s'il arrive à contrôler ses problèmes de fautes, il pourrait devenir un facteur très important des deux côtés du terrain, et offrira encore plus de versatilité et de talent à la fantastique équipe que Tom Izzo nous a préparé pour la saison prochaine.

Stats 2016-2017 :

35 matchs
19,8 minutes
13,9 points
6,5 rebonds
0,4 passes
1,5 contre(s)
59,2% au tir
61,5% aux lancers


#39 Marcus LoVett

Image

St. John's Red Storm
Sophomore
PG/SG - 1,83m ; 79kg
Né le 4 mars 1996


Marcus LoVett a connu une saison freshman enthousiasmante, après avoir du faire une saison redshirt dans un premier temps car la NCAA l'avait rendu inéligible pour des problèmes académiques. Aux côtés de l'autre freshman Shamorie Ponds mais aussi de l'ailier de JUCO Bashir Ahmed, LoVett a été un rayon de soleil pour la fac du Queen's, redonnant de la crédibilité au programme maintenant mené par la légende Chris Mullin. Avec un bilan négatif de 14 victoires pour 19 défaites, il n'y a pas eu de postseason pour les Johnnies, mais au moins la satisfaction de s'être trouvés un core talentueux qui pourrait apporter des victoires en 2018. Pas très grand mais très agile, LoVett a un style qui n'est pas sans rappeler celui de son idole Allen Iverson, avec une vitesse d'exécution parfois surprenante dans les dribbles, et des finitions accrobatiques près du cercle. C'est aussi le meilleur passeur de son équipe, qu'il aide beaucoup par les décalages qu'il crée en fixant les défenses adverses.

Stats 2016-2017 :

30 matchs
31,6 minutes
15,9 points
2,9 rebonds
3,8 passes
1,3 interception(s)
46,4% au tir
38,2% à 3pts (50-131)
80,3% aux lancers


#38 Kevin Knox

Image

Kentucky Wildcats
Freshman
SF - 2,06m ; 93kg
Né le 11 août 1999


Le jeune ailier freshman de Kentucky pourrait déjà facilement prétendre au titre de girouette de l'année, après s'être affiché en tribunes pendant des matchs des rivaux North Carolina et Duke, puis d'avoir posé avec le maillot de Mizzou lors d'une visite sur le campus. Et finalement, sans qu'on ne le voie venir, il a décidé de rejoindre l'armada habituelle de John Calipari à Kentucky. Sur le court, c'est surtout un jeune ailier de grand talent, imposant physiquement mais très mobile aussi, encore une arme létale en transition pour une équipe des Wildcats qui va devoir jouer vite pour faire mal. Dans une équipe de UK qui comptera pas moins de cinq recrue 5 étoiles dans la Class of 2017, sans compter Hamidou Diallo, Kevin Knox semble être le frosh à la palette offensive la plus large, et celui sur lequel l'attaque va souvent reposer.

Stats 2016-2017 :

N'a pas joué.

#37 Jacob Evans

Image

Cincinnati Bearcats
Junior
SG - 1,98m ; 95kg
Né le 18 juin 1997


Si les Bearcats de Mike Cronin sont avant tout connus pour leur force défensive, et à juste titre (#8 au niveau national aux points encaissés), c'est aussi une équipe qui dispose de talent offensif, avec notamment l'arrivée du meneur de Sacred Heart, Cane Broome, mais surtout avec la présence de Jacob Evans dans son backcourt. Avec son excellent footwork et sa belle mécanique, Evans est un véritable poison, capable de créer une séparation avec son défenseur et de lui tirer par dessus même en isolation. Il est aussi armé au niveau athlétique, et avec ses bons appuis il devient donc difficile à arrêter en transition. En terme d'élégance sur un court, Jacob Evans aurait probablement pu prétendre à un top 10 plutôt qu'à une 37ème place, mais qui sait, peut être que ses Bearcats seront eux l'une des 10 meilleurs équipes du pays cette saison.

Stats 2016-2017 :

36 matchs
31,6 minutes
13,5 points
4,2 rebonds
2,7 passes
1,3 interception(s)
47,3% au tir
41,8% à 3pts (69-165)
73,2% aux lancers


#36 DeAndre Ayton

Image

Arizona Wildcats
Freshman
PF/C - 2,13m ; 100kg
Né le 23 juillet 1998


Arrivé pour remplacer numériquement Lauri Markkanen, le bahaméen DeAndre Ayton va reprendre le flambeau du finlandais du côté de Tucson, et le coach Sean Miller risque de ne pas beaucoup perdre au change, tant son nouvel intérieur semble apporter de qualités à une équipe qui n'en était déjà pas dépourvue. Avec déjà une taille et une envergure énorme, Ayton ajoute en plus une mobilité et une belle qualité technique, notamment sur le tir extérieur, qui en font une arme redoutable et imprévisible, en somme les forces de l'intérieur dominant moderne. Avec à ses côtés un pivot comme Dusan Ristic, qui a déjà un peu de bouteille, Ayton sera bien entouré et aura l'occasion d'être la pièce centrale d'une raquette qui devra bien s'entendre avec l'incroyable backcourt des Wildacts pour retrouver enfin le Final Four. Pour ce qui devrait être la seule saison de DeAndre Ayton à la fac, l'objectif collectif ne doit être que celui-là.

Stats 2016-2017 :

N'a pas joué.

#35 Theo Pinson

Image

North Carolina Tar Heels
Senior
SF - 1,98m ; 96kg
Né le 5 novembre 1995


Ailier ultra polyvalent, Theo Pinson a vu sa carrière universitaire parasitée par des problèmes de blessures jusqu’à aujourd’hui. Grand artisan du titre de North Carolina en avril dernier, Pinson est dores et déjà doté d’un « physique NBA », à la fois grand, costaud et athlétique, et peut se muer en « point forward » grâce à ses qualités balle en main et son sens du jeu qui lui permettent de créer pour ses partenaires. Seul bémol : son tir extérieur, quasi inexistant, qui permet aux défenses de s’ajuster face à lui. Si sa santé le laisse tranquille, Theo Pinson peut devenir l’un des joueurs les plus importants du championnat NCAA, et se trouver une place bien solide au premier tour de la prochaine Draft NBA.

Stats 2016-2017 :

21 matchs
23,8 minutes
6,1 points
4,6 rebonds
3,7 passes
38,1% au tir
23,7% à 3pts (9-38)
70,2% aux lancers


#34 Shake Milton

Image

SMU Mustangs
Junior
PG - 1,98m ; 93kg
Né le 26 septembre 1996


Le jeune meneur des Mustangs est facile à remarquer sur le court, il est assez grand, plutôt costaud également, mais surtout, il a cédé à la mode vintage, puisqu’il porte le short court à John Stockton. Un jeune garçon old school donc, y compris dans son jeu. Meneur de jeu très calme balle en main, Shake Milton n’a rien du meneur flashy qui va d’abord chercher à scorer et créer pour lui même. Doté d’un tir extérieur efficace, à mi-distance ou à 3pts, il laisse le jeu venir à lui mais fait aussi venir le jeu vers ses partenaires, toujours avec un très grand sang-froid. Toutes proportions gardées, son profil nous rappelle celui d’un Mike Conley Jr, en droitier, et avec 10 cm de plus. Milton a assumé ses responsabilités lors de ses deux premières saisons, au sein d’une rotation très réduite la saison passée, et celles-ci ne vont faire que s’accroitre avec les départs de joueurs majeurs comme le meilleur scoreur de l’équipe Semi Ojeleye, ou encore Ben Moore et Sterling Brown. Un réel test pour Milton donc, qui va devoir répondre présent pour maintenir son équipe de SMU dans le haut d’une American Athletic Conference (AAC) plus compétitive que jamais avec l’intégration nouvelle de Wichita State.

Stats 2016-2017 :

35 matchs
35,4 minutes
13,0 points
4,1 rebonds
4,5 passes
1,3 interception(s)
43,7% au tir
42,3% à 3pts (82-194)
75,8% aux lancers


#33 Donte DiVincenzo

Image

Villanova Wildcats
Sophomore
SG - 1,96m ; 93kg
Né le 31 janvier 1997


Surnommé le « Michael Jordan du Delaware », Donte DiVincenzo a été la saison dernière le joueur le plus surprenant au sein d’une équipe de Villanova qui devait défendre son titre national. Joueur complet mais encore irrégulier pour sa première vraie saison, après avoir bénéficié d’un statut de « medical redshirt » suite à une blessure précoce lors de sa première année, DiVincenzo s’est révélé au fil de la saison, gagnant en confiance notamment après son putback au buzzer pour donner la victoire aux siens face à Virginia. Scoreur prolifique notamment en isolation, c’est aussi un joueur qui n’hésite pas à batailler au rebond, capable de jouer comme un grand par moments. Avec le départ de Josh Hart pour la NBA, il partagera le backcourt avec Jalen Brunson, et sera l’option offensive numéro 1 de Nova, en espérant continuer sur sa lancée de la saison passée.

Stats 2016-2017 :

36 matchs
25,5 minutes
8,8 points
3,8 rebonds
1,7 passe(s)
46,6% au tir
36,5% à 3pts (42-115)
69,9% aux lancers


#32 Vince Edwards

Image

Purdue Boilermakers
Senior
SF - 2,03m ; 102kg
Né le 5 avril 1996


Avec le départ du meilleur joueur de la conférence Big Ten, Caleb Swanigan, Purdue va devoir se trouver un nouveau leader. Il pourrait s'agir du grand pivot Isaac Haas, mais il pourrait aussi s'agir de Vincent Edwards. Ce poste 3 pur est un des joueurs les plus complets du pays à ce poste, avec des compétences très variées allant du tir extérieur qu'il maitrise très bien, en témoignent ses excellents pourcentages, au playmaking comme le démontrent aussi ses plus de trois passes par match, grâce à un sens du jeu intéressant. Il a aussi la taille pour attaquer ses adversaires directs au poste, au niveau College du moins, et pour devenir aussi un rebondeur dominant. Après "Biggie" Swanigan, Purdue revient cette année avec un nouveau candidat au titre de meilleur joueur de sa conférence, et les Boilermakers reviennent surtout avec encore des ambitions de réussite en mars.

Stats 2016-2017 :

35 matchs
28,6 minutes
12,6 points
4,9 rebonds
3,2 passes
48,6% au tir
42,3% à 3pts (47-111)
82,0% aux lancers


#31 Tyler Hall

Image

Montana State Bobcats
Junior
SG - 1,93m ; 79kg
Né le 25 mars 1997


Si ce genre de qualificatif est généralement utilisé à tort et à travers, il semble à l'échelle College pertinent de faire de Tyler Hall le "nouveau Stephen Curry", car comme l'ancien joueur de Davidson, Hall était un lycéen sous-estimé, en grande partie à cause de son physique, pas très grand, plutôt frêle, et qui se retrouve finalement sans offre de facs majeures et part jouer pour un plus petit programme. Et surtout, comme Stephen Curry, Tyler Hall explose les compteurs au scoring (#7 en NCAA), et nous régale par son aisance technique et sa capacité à tirer n'importe comment de n'importe où. La comparaison avec le double MVP en NBA ne pourrait être que plus parfaite si les Bobcats de Montana State pouvaient aussi connaitre un succès collectif important comme les Davidson Wildcats de l'époque, et provoquer l'immense coup de projecteur qui viendrait avec.

Stats 2016-2017 :

32 matchs
34,6 minutes
23,1 points
5,4 rebonds
2,8 passes
1,1 interception(s)
47,6% au tir
42,9% à 3pts (120-280)
83,7% aux lancers
Modifié en dernier par spicygsw le 01 octobre 2017, 14:43, modifié 7 fois.

LucAl

All Star
Avatar du membre
Rouen
6796

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par LucAl » 10 septembre 2017, 10:02

Gros taf !

Tu devrais remettre les 10 premiers sur ce post. :D

spicygsw

All Star
Avatar du membre
Dub Nation
7051

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par spicygsw » 10 septembre 2017, 20:30

C'est fait ! Avec en bonus la dernière tranche :)

Véhixe

Spurs
Avatar du membre
Popovich's Army
Martigues
4001

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par Véhixe » 10 septembre 2017, 21:37

Du coup tu fais quoi ? T'en dévoile 10 tous les jours ?
He was a master craftsman of unlikely basketball memories: passionate dunks, bullet passes, nutmegs, deep high-arching threes, rabid bats, euro steps, fearless blocks - he did it all, and he did it with flair and a sense of the moment that was unmatched.

2words

Night Driver
Avatar du membre
76ers Liberty Baller
Belgique
10117

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par 2words » 10 septembre 2017, 22:05

Dimanche à 21h et mercredi à 10h :)
Hinkie's Fan N°2
STAT

spicygsw

All Star
Avatar du membre
Dub Nation
7051

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par spicygsw » 11 septembre 2017, 00:41

Nan je donne pas d'heures précises c'est selon mes disponibilités voire mon envie, mais tous les mercredi et dimanche ouais

Véhixe

Spurs
Avatar du membre
Popovich's Army
Martigues
4001

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par Véhixe » 11 septembre 2017, 10:10

spicygsw a écrit :Nan je donne pas d'heures précises c'est selon mes disponibilités voire mon envie, mais tous les mercredi et dimanche ouais
Ok super merci 8-} et super taff btw
He was a master craftsman of unlikely basketball memories: passionate dunks, bullet passes, nutmegs, deep high-arching threes, rabid bats, euro steps, fearless blocks - he did it all, and he did it with flair and a sense of the moment that was unmatched.


spicygsw

All Star
Avatar du membre
Dub Nation
7051

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par spicygsw » 02 octobre 2017, 21:49

#30 Yante Maten

Image

Georgia Bulldogs
Senior
PF - 2,03m ; 109kg
Né le 14 août 1996


Georgia est une des équipes qui pourrait avoir du mal dans la SEC l'an prochain, car les Bulldogs seront probablement doublés par des programmes qui montent, comme Mizzou ou Alabama, alors que les habituels Kentucky et autres Texas A&M devraient encore une fois être au rendez-vous. Mais Georgia aura toujours parmi ses rangs une de ses stars, l'intérieur Yante Maten, qui formait l'an dernier un beau duo avec l'arrière JJ Frazier. Avec le départ de ce dernier, Maten va devenir l'unique leader d'une équipe qui récupère la plupart de ses joueurs clés, sauf Frazier donc, le difference maker. C'est ce rôle de difference maker que Maten va devoir récupérer, et il en a les capacités, avec son profil très complet, capable de se muer en stretch four mais aussi d'aller marteler dans la peinture grâce à son physique imposant. Pas forcément très agile, il compense cependant ses faiblesses par son sens du jeu, des deux côtés du terrain.

Stats 2016-2017 :

29 matchs
29,0 minutes
18,2 points
6,8 rebonds
1,5 passe(s)
1,5 contre(s)
51,9% au tir
48,8% à 3pts (21-43)
71,6% aux lancers


#29 Bryant McIntosh

Image

Northwestern Wildcats
Senior
PG/SG - 1,91m ; 84kg
Né le 20 novembre 1994


Fan absolu de Duke et de JJ Redick, ce talentueux meneur n’a pas eu le bonheur de rejoindre la fac de Durham, mais il est devenu la star de l’équipe qui monte, celle qui a, en partie grâce à lui, connu il y a quelques mois la première March Madness de son histoire, les Wildcats de Northwestern. Productif depuis ses premiers pas à Evanston, tout près de Chicago, le joueur a vraiment pris une nouvelle dimension en fin de saison dernière, terminant la campagne 2016-2017 des Wildcats sur un rythme très élevé, malgré la cruelle et controversée élimination face aux Gonzaga Bulldogs à Salt Lake City. Northwestern ne bénéficiera plus de l’effet de surprise, mais sera incontestablement l’une des forces majeures de la conférence Big Ten, à condition que Bryant McIntosh réponde encore une fois présent.

Stats 2016-2017 :

36 matchs
34,2 minutes
14,8 points
2,8 rebonds
5,2 passes
40,4% au tir
30,7% à 3pts (42-137)
87,0% aux lancers


#28 Devonte' Graham

Image

Kansas Jayhawks
Senior
PG/SG - 1,88m ; 84kg
Né le 22 février 1995


Après avoir pas mal cogité, le combo guard de Kansas a finalement fait le choix de retourner à Lawrence pour sa dernière année d’éligibilité, alors qu’il devrait se voir confier les clés du jeu après le départ de Frank Mason III, son ex-partenaire qui menait les Jayhawks et qui fut surtout élu meilleur joueur du pays la saison dernière. Souvent comparé à Avery Bradley, Graham est connu pour ses qualités de défenseur extérieur, une véritable teigne. Il doit encore passer un cap offensivement pour devenir un vrai leader pour cette équipe de Kansas, et intriguer sérieusement les scouts NBA. La gestion du pick&roll, le playmaking et toutes les fonctions d’un vrai meneur seront les axes sur lesquels le joueur devra travailler la saison prochaine, afin de mener la troupe de Bill Self vers un nouveau titre dans la conférence Big 12.

Stats 2016-2017 :

36 matchs
35,3 minutes
13,4 points
3,1 rebonds
4,1 passes
1,5 interception(s)
42,8% au tir
38,8% à 3pts (94-242)
79,3% aux lancers


#27 Esa Ahmad

Image

West Virginia Mountaineers
Junior
SF - 2,03m ; 102kg
Né le 9 octobre 1996


Comme tous les ans, West Virginia et sa fameuse press seront un must see au cours de cette saison de College basketball, et si le joueur le plus important de cette équipe restera le meneur Jevon Carter, l'ailier Esa Ahmad sera lui peut être le plus excitant, parce qu'on attend une breakout season de sa part, car on sait qu'il en a les capacités, avec ce qu'il nous a montré au cours de ses deux premières saisons sous les ordres de Bog Huggins. Son physique et ses qualités athlétiques en font un joueur transcendant au sein du système des Mountaineers, car il est capable d'aller claquer d'énormes dunks et plus généralement d'aller au charbon dès que la balle est récupérée par son équipe, c'est en somme un joueur ultra agressif avec et sans le ballon. Il est aussi à l'aise dans des situations de post-up, et si son tir à 3pts a été une arme sous-utilisée, elle pourrait devenir fatale pour ses adversaires s'il se décidait à l'utiliser plus fréquemment.

Stats 2016-2017 :

34 matchs
23,8 minutes
11,3 points
4,3 rebonds
1,7 passe(s)
48,0% au tir
39,5% à 3pts (15-38)
67,9% aux lancers


#26 Jaylen Adams

Image

St. Bonaventure Bonnies
Senior
PG/SG - 1,88m ; 84kg
Né le 4 mai 1996


Les Bonnies de St. Bonaventure seront l'équipe à suivre l'an prochain dans leur conférence, l'A-10, car ils nous ramènent à nouveau leur formidable backcourt, celui qui pourrait les mener cette fois vers la Big Dance en fin de saison. Ce backcourt est composé de Matt Mobley, l'ancien de Central Connecticut, et surtout de Jaylen Adams, le grand favori au titre de meilleur joueur de la conférence, un meneur moderne, scoreur avant tout, capable de prendre feu, de gérer un match presque tout seul, mais aussi un playmaker confirmé, qui distille les offrandes pour ses coéquipiers, en témoigne ses plus de 6 passes décisives par match, qui en faisaient le meilleur passeur de sa conférence, alors même que ce n'est pas l'essence de son jeu. Pour sa dernière saison à la fac, Jaylen Adams doit voir les choses en grand, March Madness, All-American, pour ensuite rejoindre avec confiance la NBA, une ligue qui semble pouvoir lui correspondre.

Stats 2016-2017 :

30 matchs
37,4 minutes
20,6 points
3,7 rebonds
6,5 passes
2,1 interceptions
3,4 pertes de balle
41,9% au tir
35,6% à 3pts (77-216)
82,1% aux lancers


#25 Collin Sexton

Image

Alabama Crimson Tide
Freshman
PG/SG - 1,91m ; 79kg
Né le 4 janvier 1999


Tête d’affiche d’une classe 2017 ultra prometteuse qui compte aussi notamment l’autre arrière John Petty, Collin Sexton sera l’attraction principale de l’équipe désormais coachée par Avery Johnson, dans une fac d’Alabama dont le programme basket commence à compenser son retard sur l’ultra performant programme football, en grande partie grâce à l’arrivée de l’ancien joueur et coach NBA. Sexton est un showman assumé, vainqueur du concours de dunk du McDonald’s All-American Game et auteur d’une performance tout aussi spectaculaire pendant le match, avec des dribbles chaloupés, des passes spectaculaires et des finitions acrobatiques incroyables. Son exubérance et son talent en feront un joueur à suivre, surtout que le joueur ne devrait pas s’attarder trop longtemps dans le système universitaire, avec une place de choix qui lui semble promise à la prochaine Draft NBA. Mais pour cela, il faudra se montrer performant cette saison, confirmer son potentiel, et tenter de guider le Crimson Tide vers la March Madness, une tâche qui s’annonce très compliquée dans une conférence SEC très excitante et compétitive.

Attention : même s'il n'y a - pour le moment - rien de concret sur Alabama, l'éligibilité de Collin Sexton pourrait être mise en péril dans l'affaire de corruption qui secoue actuellement le sport universitaire. Affaire à suivre.

Stats 2016-2017 :

N'a pas joué.

#24 Shamorie Ponds

Image

St. John's Red Storm
Sophomore
PG - 1,85m ; 77kg
Né le 29 juin 1998


Après une première saison très compliquée, le coach de St John’s, un certain Chris Mullin, a pu la saison passée bénéficier d’une infusion de talent non négligeable dans son effectif, qui n’a pas encore menée la fac du Queen’s au sommet de la Big East, mais qui a au moins donné du plaisir à ses fans avec quelques matches références comme face à Butler ou Syracuse. Les principaux artisans de ce renouveau se nomment Marcus LoVett, Bashir Ahmed mais surtout Shamorie Ponds, le jeune meneur originaire de Brooklyn qui a choisi de rester à la maison pour son cursus universitaire. Un gaucher très flashy, capable de dégainer de loin, de se lancer dans ses séries de dribbles, de jouer le pick&roll, se battre au rebond… en somme une énergie débordante et un talent évident, qu’il tentera de remettre à profit pour permettre au Red Storm de continuer sa progression, et pourquoi pas, rêver de March Madness.

Stats 2016-2017 :

33 matchs
33,6 minutes
17,4 points
4,4 rebonds
3,1 passes
2,1 interceptions
43,9% au tir
37,5% à 3pts (75-200)
82,3% aux lancers


#23 Robert Williams

Image

Texas A&M Aggies
Sophomore
PF/C - 2,06m ; 107kg
Né le 17 octobre 1997


Parmi les « returners » de la saison, la plus grosse surprise est peut être Robert Williams. L’intérieur de Texas A&M a décidé de faire une croix sur la Draft NBA 2017, alors même qu’il était annoncé lottery pick dans la grande majorité des mocks. Il s’agira maintenant de ne pas nous faire une Ivan Rabb, qui avait lui aussi décidé de rester un an de plus à la fac, avant de passer du statut de possible lottery pick à celui de choix du second tour. Robert Williams est un intérieur mobile, puissant, et incroyablement athlétique, dont le profil n’est parfois pas sans rappeler un ancien de la maison Aggies, un certain DeAndre Jordan. Mais la comparaison ne doit pas être poussée jusqu’au bout, car Williams a la chance de ne pas avoir des mains carrées comme celles du pivot des LA Clippers, et présente un potentiel technique très intéressant, avec notamment un toucher de balle naturel qui lui permet de rentrer quelques tirs hors de la raquette. Son pourcentage aux lancers n’est pas incroyable (59%), mais il est encore jeune, et une progression dans ce domaine semble envisageable.

Stats 2016-2017 :

31 matchs
25,8 minutes
11,9 points
8,2 rebonds
1,4 passe(s)
2,5 contres
55,8% au tir
59,0% aux lancers


#22 Angel Delgado

Image

Seton Hall Pirates
Senior
PF/C - 2,08m ; 109kg
Né le 20 novembre 1994


Un aspirateur à rebond, c'est ce qu'est l'intérieur dominicain des Pirates de Seton Hall. Meilleur rebondeur du pays l'an dernier, devant Caleb Swanigan, Delgado semble attirer le ballon vers lui, il faut dire que son placement, et la place qu'il prend dans une raquette sont impressionnants, tout comme l'énergie qu'il dégage à la retombée du ballon. Balle en main, il se débrouille là aussi très bien, avec ses plus de 15 points par match qui montrent qu'il est l'arme intérieure essentielle de son équipe, une arme d'autant plus importante que le reste du scoring est plutôt porté vers l'extérieur avec Desi Rodriguez et Khadeen Carrington. La force de Seton Hall réside aussi dans l'entente et la complémentarité de Delgado avec ses deux arrières, qui savent le servir aux postes, et vice-versa, car le big man des Pirates sait aussi lâcher la gonfle vers son partenaire démarqué. Attention à Seton Hall, et attention à Delgado, cette équipe pourrait couper des têtes en fin de saison.

Stats 2016-2017 :

33 matchs
33,0 minutes
15,2 points
13,1 rebonds
2,2 passes
3,0 pertes de balle
54,3% au tir
55,6% aux lancers


#21 Landry Shamet

Image

Wichita State Shockers
Sophomore
PG/SG - 1,93m ; 85kg
Né le 13 mars 1997


La fin d'un cycle. C'est ce qui aurait du arriver à Wichita State avec le départ de ses deux stars, Fred Van Vleet et Ron Baker, au terme de la saison 2015-2016. Et si les deux seniors ont bien quitté la fac, fin de cursus oblige, les Shockers n'ont pas forcément semblé avoir souffert de ces deux départs, qui s'annonçaient pourtant rédhibitoires pour la compétitivité de Wichita State à court terme. La faute à leur meneur Landry Shamet, un "redshirt freshman" qui avait vu sa première saison, où il aurait du jouer en relais de Van Vleet de Baker justement, prendre fin au bout de 3 petits matchs, et qui a fait son retour après leur départ. Avec notamment Markis McDuffie, Shamet a porté cette équipe vers une nouvelle saison formidable, lors de laquelle les Shockers ont du faire face à la coriace opposition d'Illinois State dans la Missouri Valley Conference, avant de remporter cette conférence, de prendre part à la March Madness, et de perdre - à nouveau - face à Kentucky, dans un match épique, lors duquel Shamet a brillé avec ses 20 points. Dans une nouvelle conférence désormais, la bien plus rude AAC, Shamet sera encore une fois le leader d'une excitante équipe de Wichita State, toujours coachée par Gregg Marshall, et tous les regards seront portés sur lui. Attention, un retard à l'allumage restera néanmoins probable, puisque le joueur s'est malheureusement blessé à l'intersaison et pourrait rater les premiers matchs de la saison.

Stats 2016-2017 :

36 matchs
26,7 minutes
11,4 points
2,8 rebonds
3,3 passes
47,2% au tir
43,9% à 3pts (72-164)
80,2% aux lancers


#20 Kelan Martin

Image

Butler Bulldogs
Senior
SF - 2,01m ; 100kg
Né le 3 août 1995


Bras Stevens est parti, et Butler n'a pas faibli. Pourra-t-on reproduire cette phrase en remplaçant le nom du désormais coach des Boston Celtics par celui de Chris Holtmann, qui lui avait succédé, et qui est maintenant parti vers Ohio State ? En tout cas, le nouveau coach, LaVall Jordan, aura encore du bon matos pour travailler, avec notamment le prometteur meneur Kamar Baldwin, mais surtout le super scoreur Kelan Martin. Cet ailier très physique s'est affirmé durant son cursus comme l'un des meilleurs joueurs la Big East, un scoreur prolifique, notamment grâce à son très bon tir à 3pts, qu'il sait se créer lui même. Martin a pour ambition de devenir un ailier complet, plus versatile, et son principal axe de travail doit être le playmaking, pour devenir un facilitateur, une triple menace complète sur le poste 3. Cette progression décidera probablement de son avenir professionnel, avec la NBA en ligne de mire.

Stats 2016-2017 :

34 matchs
28,7 minutes
16,0 points
5,8 rebonds
1,2 passe(s)
42,8% au tir
34,8% à 3pts (64-184)
78,4% aux lancers


#19 Jock Landale

Image

St. Mary's Gaels
Senior
C - 2,11m ; 115kg
Né le 25 octobre 1995


Cela ne vous étonnera pas, comme Emmett Naar et beaucoup d’autres de ses coéquipiers, Jock Landale est australien. Et comme la plupart des joueurs ayant commencé leur formation en Austalie, c’est un joueur qui joue dur, et qui possède un solide bagage avec d’excellents fondamentaux. Mais c’est avant tout l’un des joueurs les plus dominants à l’intérieur dans le championnat universitaire, avec une taille et une largeur qu’il utilise à merveille pour poser tous ses moves à l’intérieur et faire tourner la tête des intérieurs adverses. C’est aussi un très solide rebondeur, et probablement, tout simplement, le meilleur joueur de la West Coast Conference.

Stats 2016-2017 :

34 matchs
28,3 minutes
16,9 points
9,5 rebonds
1,7 passe(s)
1,2 contre(s)
61,1% au tir
72,2% aux lancers


#18 Peyton Aldridge

Image

Davidson Wildcats
Senior
PF/SF - 2,03m ; 102kg
Né le 10 novembre 1995


Alors que l’ancienne fac de Steph Curry va se retrouver orpheline de son go-to-guy Jack Gibbs, elle va néanmoins retrouver son compère Peyton Aldridge, l’un des meilleurs attaquants du college game à n’en pas douter, un stretch four ultra polyvalent offensivement, capable d’utiliser sa taille et son fabuleux toucher pour aller scorer au poste bas face aux grands des raquettes adverses, mais aussi de jouer « petit » en s’écartant pour shooter de loin, ou baisser son centre de gravité pour remonter le terrain balle en main, attaquer le cercle en partant de loin ou chercher un coéquipier démarqué. Avec toujours plus de responsabilités offensives sur ses épaules, il devra tenter d’augmenter encore un peu son scoring sans faire baisser ses superbes pourcentages, pour maintenir Davidson à un niveau compétitif, et s’affirmer comme l’un des meilleurs scoreurs du pays.

Stats 2016-2017 :

32 matchs
36,9 minutes
20,5 points
8,2 rebonds
2,2 passes
49,5% au tir
40,9% à 3pts (70-171)
83,3% aux lancers


#17 Mohamed Bamba

Image

Texas Longhorns
Freshman
C - 2,13m ; 98kg
Né le 12 mai 1998


Le new-yorkais Mohamed Bamba sera l'une des principales attractions du monde du College basketball la saison prochaine. Ce pivot à l'envergure record, pas loin de deux mètres et demi d'un bout à l'autre, a un profil de one&done, qui devrait sauf catastrophe être l'un des cinq ou six premiers joueurs, au pire, appelés par Adam Silver en juin prochain. En attendant, il va retrouver son coach chez les jeunes de Team USA, Shaka Smart, avec qui il avait remporté le Championnat des Amériques U18 au Chili il y a un an. A Texas, il remplacera un autre membre de cette équipe américaine, Jarrett Allen, parti vers la NBA. Bamba sera en quelque sorte un upgrade sur le nouveau moustachu des Nets, puisqu'il présente un profil similaire, en plus fort. Sa grande taille et ses longs bras en font un protecteur du cercle hors du commun, et un potentiel intérieur dominant offensivement au poste bas, surtout au niveau College. Il est aussi très mobile pour sa taille, une aubaine dans le jeu moderne qui va de plus en plus vite. Mohamed Bamba pourrait devenir à terme une arme anti small ball importante en NBA, en attendant, il tentera d'aider les Longhorns à retrouver la March Madness.

Stats 2016-2017 :

N'a pas joué.

#16 Trevon Duval

Image

Duke Blue Devils
Freshman
PG - 1,91m ; 87kg
Né le 3 août 1998


Alors que Duke a du s’habituer ces dernières années à jouer sans réel meneur, généralement contre le gré de Coach K, les Blue Devils pourront cette année compter sur un renfort de choix à ce poste avec Trevon Duval, le meneur issu de l’IMG Academy. Ces deux dernières saisons, soit depuis le départ de Tyus Jones, Duke a du faire avec Derryck Thornton, transféré depuis à USC, puis avec Grayson Allen et Luke Kennard l’an passé, qui ont pris la mène par défaut face à l’absence de réel meneur de jeu dans l’effectif. Duval va combler ce vide, et sera la tête d’affiche d’une nouvelle classe de freshmen impressionnante du côté de Durham. Joueur extrêmement précoce par sa maturité physique et dans le jeu, il ne devrait logiquement passer qu’une saison à la fac avant de se présenter à la Draft NBA. En attendant, ses capacités de meneur complet, tantôt scoreur tantôt passeur, couplées à son physique le rendant potentiellement dominant dès ses premiers matchs pourraient guider Duke vers un nouveau titre national en fin de saison.

Stats 2016-2017 :

N'a pas joué.

#15 Ben Lammers

Image

Georgia Tech Yellow Jackets
Senior
C - 2,08m ; 103kg
Né le 12 novembre 1995


Georgia Tech a été l’excellente surprise de l’ACC la saison dernière avec un parcours jusqu’en finale du NIT, le tournoi de consolante pour les recalés de la March Madness, sous la houlette du nouveau coach Josh Pastner. Le grand artisan de cette réussite sur le terrain a été le pivot Ben Lammers, point d’ancrage de l’équipe des deux côtés du terrain, en attaque avec ses plus de 14 points par match, inscrits grâce à une excellente technique au poste bas et un tir à mi-distance efficace, et en défense avec ses 3,38 contres par match, premier total dans l’ACC et troisième dans la Division I. Lammers est un pivot au sol, qui se sert de son bon placement et son excellent timing pour repousser les initiatives offensives de ses adversaires, ce qui lui valut d’être élu meilleur défenseur de sa conférence. Un grand au jeu sobre mais diablement efficace, qui pourrait prétendre au titre de All-American en 2018, après avoir été l’un des joueurs à la progression la plus notable en 2017.

Stats 2016-2017 :

37 matchs
35,4 minutes
14,2 points
9,2 rebonds
2,1 passes
3,4 contres
1,2 interception(s)
51,6% au tir
73,7% aux lancers


#14 Bruce Brown

Image

Miami Hurricanes
Sophomore
PG/SG - 1,96m ; 86kg
Né le 15 août 1996


Miami fait partie de ces facs ayant une épée de damoclès au dessus de la tête avec l'actuel scandale de corruption autour des universités et des équipementiers liés à la NCAA. Les Canes de Jim Larrañaga ont obtenu ces dernières années des commitments de gros prospects, le dernier en date étant le 5 étoiles Lonnie Walker. Avant cela, il y avait eu l'arrivée du combo guard Bruce Brown, un joueur très physique et très athlétique, comme son idole Russell Westbrook. Intéressant lors de son année freshman, on l'attend encore plus fort cette saison - si son éligibilité n'est pas perdue en chemin - tant son potentiel semble énorme. Comme Westbrook, c'est une arme explosive en transition, qui va très vite, qui n'a pas peur d'aller au charbon, et qui peut claquer de très gros dunks sur le nez des défenseurs. C'est un attaquant intéressant sur demi-terrain, notamment sur le pick&roll, un de ses axes de travail principaux, mais un domaine dans lequel il se débrouille déjà bien. Profitons de Bruce Brown, car après cette deuxième saison dans les batailles de l'ACC, on pourrait bien le voir partir vers la NBA, avec pourquoi pas une place de lottery pick.

Stats 2016-2017 :

33 matchs
31,9 minutes
11,8 points
5,6 rebonds
3,2 passes
1,5 interception(s)
45,9% au tir
34,7% à 3pts (33-95)
74,4% aux lancers


#13 Jevon Carter

Image

West Virginia Mountaineers
Senior
PG - 1,88m ; 91kg
Né le 14 septembre 1995


Le meneur de jeu est généralement le relais du coach sur le terrain, et c'est plus que jamais le cas avec Jevon Carter, qui retranscrit dans les faits les consignes de son coach Bob Huggins. Carter est le maestro offensif de ses Mountaineers, mais il est aussi le commandant en chef de la presse tout terrain, la fameuse, organisée par West Virginia. Défenseur monstrueux, il a été élu NABC Defensive Player of the Year la saison dernière (meilleur défenseur du pays), et pourrait bien garder ce titre s'il reste sur les mêmes bases. Meneur très physique, sa défense n'est pas son seul point fort puisque offensivement il est aussi très efficace, par sa capacité à prendre les bonnes décisions dans un cours laps de temps (West Virginia force près de 20 pertes de balle par match à ses adversaires, plus haut score national, il faut alors vite sanctionner), mais aussi ses qualités techniques, comme son tir extérieur efficace, qui permet notamment d'offrir des armes sur demi-terrain à une équipe qui préfère avant tout courir.

Stats 2016-2017 :

37 matchs
32,0 minutes
13,5 points
5,0 rebonds
3,7 passes
2,5 interceptions
43,9% au tir
38,9% à 3pts (72-185)
77,4% aux lancers


#12 Bonzie Colson

Image

Notre Dame Fighting Irish
Senior
PF - 1,96m ; 102kg
Né le 12 janvier 1996


Non, il n'y a pas d'erreur dans les chiffres, Bonzie Colson est bel et bien un intérieur de moins de deux mètres qui capte plus de 10 rebonds par match, qui plus est dans l'ACC, la conférence la plus rude du pays. Il faut dire que si la taille n'est pas à son avantage, Colson possède néanmoins un corps suffisamment large pour poser des écrans retard de qualité, qui en valent parfois deux, et protège ainsi très bien le rebond, avec aussi un instinct naturel pour se placer au bon endroit. Offensivement, il profite aussi de cet avantage pour prendre sa position au poste haut ou au poste bas, et laisse ensuite ses appuis rapides et son agilité faire le reste, pour travailler son défenseur au corps. Avec aussi une capacité à s'écarter et tirer de loin, il possède une palette offensive très intéressante. Défensivement, il est très efficace sur les aides, et peut donc contrer et intercepter pas mal de ballons. ND sera Bonzie-dépendant cette saison, le Fighting Irish sera encore compétitif avec son super intérieur, mais il s'agira là de sa dernière saison, la transition doit être assurée. Heureusement, le programme géré par Mike Brey arrive toujours à se renouveler, la progression exponentielle de Colson au long de son cursus en est la preuve.

Stats 2016-2017 :

36 matchs
32,1 minutes
17,8 points
10,1 rebonds
1,6 passe(s)
1,4 contre(s)
1,1 interception(s)
52,6% au tir
43,3% à 3pts (26-60)
78,3% aux lancers


#11 Jalen Brunson

Image

Villanova Wildcats
Junior
PG - 1,91m ; 86kg
Né le 31 août 1996


Avec les départs de Kris Jenkins et surtout Josh Hart, c’est plus que jamais entre les mains de son petit meneur que Jay Wright va mettre les clés de son équipe. Ca tombe bien, depuis son arrivée sur le campus Jalen Brunson a toujours été un leader, après avoir mené avec brio les sélections de jeunes de Team USA avec notamment un titre de MVP du mondial u19, au milieu des Josh Jackson, Jayson Tatum et autres Harry Giles. Champion NCAA dès sa première saison, Brunson est un winner dans l’âme, sa présence et son aura rassurent. Le meneur est le cerveau de son équipe, un superbe playmaker qui crée donc pour les autres mais aussi pour lui même, le gaucher étant aussi à l’aise sur son tir de loin que dans le trafic, n’ayant pas peur des batailles très physiques de la conférence Big East. Avec Donte DiVicenzo, ils formeront l’un des plus beaux backcourt du championnat, et Villanova devrait rester un candidat crédible pour le titre final.

Stats 2016-2017 :

36 matchs
31,1 minutes
14,7 points
2,6 rebonds
4,1 passes
54,1% au tir
37,8% à 3pts (42-111)
87,6% aux lancers

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Deer District
15657

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par SylvesterTemple » 03 octobre 2017, 10:35

Pfoua, encore un sacré boulot Spicy, quel courage !

Top 10's comin' !
Modifié en dernier par SylvesterTemple le 03 octobre 2017, 10:49, modifié 1 fois.
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

Sota

Timberwolves
Avatar du membre
Timberwolves
8901

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par Sota » 03 octobre 2017, 10:41

SylvesterTemple a écrit :Pfoua, encore un sacré boulot Easy, quel courage !

Top 10's comin' !
Je sais bien qu'entre Easy et Giannis ton coeur balance mais le mega taf là c'est spicy. .. =((
BOOM Shakalaka!! Let's go Wolves, Bucks, Lynx, Golden Gophers and Iowa Wolves!!
WINTER IS COMING!!

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Deer District
15657

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par SylvesterTemple » 03 octobre 2017, 10:50

J'ai corrigé... Easy, Spicy, Zizi, c'est très proche quand même :hehe:
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

spicygsw

All Star
Avatar du membre
Dub Nation
7051

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par spicygsw » 04 octobre 2017, 00:07

#10 Mike Daum

Image

South Dakota State Jackrabbits
Junior
PF - 2,06m ; 111kg
Né le 30 octobre 1995


Auteur l’an passé de la meilleure marque au scoring de la saison en Division I avec 51 points face à Fort Wayne (à égalité avec Chris Clemons, aussi auteur de 51 points dans un match), l’intérieur des Jackrabbits était tout simplement l’un des tous meilleurs attaquants du championnat avec ses plus de 25 points par match pour sa deuxième saison seulement à la fac. Capable de dégainer à 3 pts ou d’aller enfoncer ses adversaires dans la raquette, l’arsenal offensif de Daum est admirable et a permis à son équipe de participer deux fois de suite à la March Madness, malgré deux éliminations au premier tour, face à du lourd à chaque fois, Maryland puis Gonzaga. Cette saison, c’est encore quasi-essentiellement sur « The Dauminator » que les Jacks compteront pour faire parler d’eux au niveau national.

Stats 2016-2017 :

35 matchs
32,7 minutes
25,1 points
8,1 rebonds
1,4 passe(s)
51,4% au tir
41,8% à 3pts (79-189)
86,9% aux lancers


#9 Joel Berry II

Image

North Carolina Tar Heels
Senior
PG - 1,83m ; 88kg
Né le 1 avril 1995


Elu Most Oustanding Player du dernier Final Four, avec un titre à la clé pour ses Tar Heels, Joel Berry sera avec Theo Pinson le principal atout de North Carolina dans la difficile défense du titre nationale à laquelle les hommes de Roy Williams devront faire face, après avoir perdu une grande partie de leur arsenal, pas moins de cinq joueurs importants de la rotation avec Nate Britt, Justin Jackson, Tony Bradley, Isaiah Hicks et Kenny Meeks. Meneur scoreur qui n’a pas froid aux yeux, Berry est une menace extérieure importante, capable aussi d’aller s’aventurer dans le trafic et de finir au milieux des intérieurs adverses avec des finitions rapides et acrobatiques. Très attendu pour sa saison senior, on espère que Berry ne connaitra pas les mêmes difficultés que son ex-coéquipier Marcus Paige, qui avait eu des difficultés lors de sa saison senior il y a deux ans, alors même qu’il était annoncé comme le possible meilleur joueur du pays pour sa dernière saison.

Stats 2016-2017 :

38 matchs
30,4 minutes
14,7 points
3,1 rebonds
3,6 passes
1,4 interception(s)
42,6% au tir
38,3% à 3pts (88-230)
77,4% aux lancers


#8 Marvin Bagley III

Image

Duke Blue Devils
Freshman
PF - 2,11m ; 100kg
Né le 14 mars 1999


Si Duke disposait déjà d'une « Super Team » avant le reclassement et le commitment surprise de Marvin Bagley III, l'officialisation de l'arrivée de ce dernier n'a fait que renforcer l'absurdité de la puissance de frappe dont va bénéficier Coach K l'an prochain, avec encore une classe de freshmen incroyable, toujours plus impressionnantes alors que les Devils avaient déjà frappé fort à ce niveau là ces dernières années. Pourtant, ces deux dernières saisons, les jeunes rosters de Duke ont eu du mal arrivé mars, et la méthode n'a donc pas complètement fait ses preuves malgré le titre 2015 remporté en grande partie grâce à la contribution des freshmen Jahlil Okafor, Tyus Jones, Justise Winslow et même Grayson Allen. Mais cette saison, il y aura Allen toujours, Trevon Duval, un meneur, enfin, Wendell Carter et encore d'autres top recrues comme Gary Trent Jr. et... Marvin Bagley III donc, un véritable ovni, un intérieur de presque sept pieds qui se déplace comme un guard, qui est à la fois puissant et athlétique, à l'aise balle en main, bon passeur, bref, un prototype de basketteur ultra moderne et surtout ultra talentueux, qui ne devrait pas faire plus d'une année à Durham, mais qui risque bien de nous éblouir pendant cette saison de one&done.

Stats 2016-2017 :

N'a pas joué.

#7 Chimezie Metu

Image

USC Trojans
Junior
PF/C - 2,11m ; 102kg
Né le 22 mars 1997


Chimezie Metu est le quatrième et dernier joueur des Trojans d'USC à prendre place dans ce top 100, et l'intérieur californien est peut être la plus belle raison de croire en SC pour le titre national, tant son potentiel semble énorme. Capable de poser la balle pour partir en dribble et attaquer une défense, il peut aussi tirer à mi-distance, utiliser des moves au poste bas pour terminer près du cercle face à son vis à vis. Un des attaquants les plus skillés du pays, qui utilise aussi des qualités athlétiques très intéressantes, deux deux côtés du terrain. Il nous rappelle un peu l'ancien intérieur d'Oregon, Chris Boucher, en plus talentueux encore. En plus d'être le chainon manquant à une équipe déjà très complète, il en est aussi l'arme ultime. "Sky is the limit" pour Chimezie Metu, le Naismith et le titre national pourraient pourquoi pas l'attendre en fin de saison.

Stats 2016-2017 :

36 matchs
31,3 minutes
14,8 points
7,8 rebonds
1,4 passe(s)
1,5 contre(s)
55,2% au tir
74,1% aux lancers


#6 Ethan Happ

Image

Wisconsin Badgers
Junior
C/PF - 2,08m ; 105kg
Né le 7 mai 1996


Après une saison freshman surprenante de qualité, Ethan Happ devait confimer lors de son année sophomore, laquelle fut encore couronnée de succès, passant près d’un titre de meilleur joueur de la conférence Big Ten qui finira dans les mains du joueur de Purdue, le néo-Trail Blazer Caleb Swanigan. Le Badger a cependant connu des difficultés en fin de saison, attendu par ses adversaires il était très souvent doublé au poste bas et était dépendant du spacing créé par ses coéquipiers. Avec le départ des quatre autres titulaires de l’équipe, il va devoir porter une équipe en reconstruction et devra performer pour aider les Badgers à se maintenir dans le haut de tableau d’une conférence Big Ten qui devrait monter en puissance la saison prochaine. Happ est avant tout un intérieur scoreur au poste bas, disposant d’un grand répertoire de moves qu’il place à merveille grâce à son très bon footwork. Il est aussi relativement à l’aise balle en main, capable de mener efficacement une contre-attaque. C’est aussi un bon défenseur, capable de protéger le cercle, de rester devant son joueur dans le périmètre, et qui lit très bien les lignes de passe. Il reste cependant assez maladroit aux lancers francs (50%) et a même connu une régression dans ce domaine lors de sa deuxième saison.

Stats 2016-2017 :

37 matchs
27,8 minutes
14,0 points
9,0 rebonds
2,8 passes
1,2 interception(s)
1,8 contre(s)
58,6% au tir
50,0% aux lancers


#5 Michael Porter Jr.

Image

Missouri Tigers
Freshman
SF - 2,08m ; 97kg
Né le 29 juin 1998


Classé numéro 1 des différents rankings des lycées américains, Michael Porter Jr avait dans un premier temps donné son accord pour jouer pour l’université de Washington, avant de revenir sur sa décision après le limogeage du head coach Lorenzo Romar et de son staff, dont faisait partie Michael Porter Sr, le père du joueur. Dans le même temps, Cuonzo Martin, le head coach de California, quittait Berkeley pour accepter une offre de Missouri, et engageait dans son staff Michael Porter Sr, suffisant pour convaincre le fiston de signer pour les Tigers, tout comme le petit frère Jontay, qui était initialement censé intégrer la fac en 2018 mais qui a finalement pu être reclassé, et qui jouera donc cette saison avec son frère. Ailier scoreur longiligne et polyvalent, Michael Porter Jr tentera de porter sur ses jeunes épaules son équipe Tigers dans la difficile conférence SEC, et devrait sortir plusieurs cartons individuels, même si le succès collectif de Missouri, un programme à la recherche d’un nouveau souffle, parait encore très incertain.

Stats 2016-2017 :

N'a pas joué.

#4 Grayson Allen

Image

Duke Blue Devils
Senior
SG - 1,96m ; 92kg
Né le 8 octobre 1995


Grand favori l’an dernier pour remporter les plus hautes distinctions individuelles, et devenir le leader d’une « Super Team » annoncée à Duke, la troisième saison universitaire de Grayson Allen a finalement vite tourné au calvaire, la mayonnaise collective ne prenant pas comme on aurait pu l’attendre malgré la présence de nouvelles stars comme Jayson Tatum, Frank Jackson ou encore Harry Giles. Pire encore, juste avant Noël, Allen, déjà fiché récidiviste, fut l’auteur d’un vilain geste en plein match face à Elon, sur l’arrière Steven Santa Ana, devenant fou quelques instants après sur le banc, et recevant ensuite une suspension d’une durée indéfinie par son université (suspension qui ne durera finalement qu’un match). Laissant finalement émerger Luke Kennard comme le leader de cette équipe, Allen devra maintenant se racheter en portant une nouvelle armada de jeunes stars vers les sommets de la la conférence ACC. Joueur et personnage clivant, adoré par le public du Cameron Indoor Stadium et détesté par ses adversaires, Allen est surtout un arrière de grand talent, très versatile et capable de prendre un match à son compte, à l’aise à 3 pts ou sur le drive, et doté d’un très bon QI basket.

Stats 2016-2017 :

34 matchs
29,6 minutes
14,5 points
3,7 rebonds
3,5 passes
39,5% au tir
36,5% à 3pts (81-222)
81,1% aux lancers


#3 Trevon Bluiett

Image

Xavier Musketeers
Senior
SF - 1,98m ; 90kg
Né le 5 novembre 1994


Après avoir pour la deuxième fois de suite testé les eaux de la NBA cet été, l’ailier shooter de Xavier a de nouveau fait le choix de revenir dans l’Ohio, et grand bien lui en a pris car après un mois de mars époustouflant, avec un parcours jusqu’à l’Elite 8 qui a surpris tout le monde, et ce malgré la blessure grave du meneur Edmund Sumner, les Musketeers vont revenir la saison prochaine avec un statut de réel outsider pour le titre national, et de favori dans la coriace conférence Big East. Bluiett sera le principal artilleur des « X-Men », excellent shooter en témoigne ses 37% à 3 pts, et ses 40% la saison d’avant, le tout sur un gros volume (près de 6 tentatives par match), c’est aussi un joueur qui domine physiquement au niveau NCAA, bien qu’il ait déjà commencé à affiner sa silhouette, sûrement pour répondre aux exigences des scouts NBA.

Stats 2016-2017 :

36 matchs
35,1 minutes
18,5 points
5,7 rebonds
2,1 passes
43,8% au tir
37,1% à 3pts (91-245)
75,4% aux lancers


#2 Miles Bridges

Image

Michigan State Spartans
Sophomore
SF/PF - 2,01m ; 104kg
Né le 21 mars 1998


Alors qu’une place de lottery pick et les millions de dollars qui vont avec étaient promis au jeune ailier des Spartans, Miles Bridges a finalement fait le choix de rester un an de plus du côté de East Lansing, pour apprendre encore un peu sous les ordres de son tout récent Hall of Famer de coach, Tom Izzo. Après avoir joué quasi toute la saison au poste 4, Bridges devrait retrouver sa position naturelle, le poste 3, celui qu’il devrait adopter pour le reste de sa carrière, avec l’arrivée du top prospect Jaren Jackson pour combler ce manque à l’intérieur pour les Spartans. Michigan State va donc pouvoir bénéficier des services d’un joueur de niveau NBA dans son effectif. Car Bridges va dominer ses adversaires par sa technique, celle qui lui permet d’être un bon shooter (39% à 3 pts), mais aussi et surtout par sa puissance physique et athlétique. Au niveau universitaire, le natif de Flint dans le Michigan est un véritable buffle, quasi inarrêtable dans le trafic et près du cercle, capable de dominer au rebond et de massacrer l’arceau avec des dunks ravageurs.

Stats 2016-2017 :

28 matchs
32,0 minutes
16,9 points
8,3 rebonds
2,1 passes
1,5 contre(s)
48,6% au tir
38,9% à 3pts (56-144)
68,5% aux lancers


#1 Allonzo Trier

Image

Arizona Wildcats
Junior
SG - 1,96m ; 93kg
Né le 17 janvier 1996


Absent pendant la première moitié de la saison passée à cause d’une suspension pour avoir utilisé une substance interdite servant à mieux se remettre d’une blessure (le joueur se défendra de l’avoir fait consciemment), l’arrière d’Arizona n’a pas tardé à retrouver son rythme et est tout de suite redevenu le leader d’un backcourt pourtant impressionnant par sa qualité et sa profondeur. Recrue 5 étoiles à sa sortie du lycée, et habitué des sélections de jeunes avec Team USA, Trier représente la triple-menace parfaite, capable de passer mais surtout shooter ou driver. Un scoreur pur, capable de prendre feu et devenir quasi inarrêtable pour la défense adverse, le joueur, qui n’a pas cédé à l’appel de la NBA (mais qui devrait le faire à la fin de cette saison, d’après son compte Twitter), aura sûrement à coeur de marquer cet exercice 2017-2018 de son empreinte, alors que ses Wildcats sont encore l’un des grands favoris au titre national.

Stats 2016-2017 :

18 matchs
31,9 minutes
17,2 points
5,3 rebonds
2,7 passes
46,0% au tir
39,1% à 3pts (34-87)
81,0% aux lancers

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Deer District
15657

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par SylvesterTemple » 04 octobre 2017, 11:35

spicygsw a écrit :Xavier Musketeers
Senior
SF - 1,98m ; 90kg
Né le 5 novembre 1994


Après avoir pour la deuxième fois de suite testé les eaux de la NBA cet été, l’ailier shooter de Xavier a de nouveau fait le choix de revenir dans l’Ohio, et grand bien lui en a pris car après un mois de mars époustouflant, avec un parcours jusqu’à l’Elite 8 qui a surpris tout le monde, et ce malgré la blessure grave du meneur Edmund Sumner, les Musketeers vont revenir la saison prochaine avec un statut de réel outsider pour le titre national, et de favori dans la coriace conférence Big East. Bluiett sera le principal artilleur des « X-Men », excellent shooter en témoigne ses 37% à 3 pts, et ses 40% la saison d’avant, le tout sur un gros volume (près de 6 tentatives par match), c’est aussi un joueur qui domine physiquement au niveau NCAA, bien qu’il ait déjà commencé à affiner sa silhouette, sûrement pour répondre aux exigences des scouts NBA.

Stats 2016-2017 :

36 matchs
35,1 minutes
18,5 points
5,7 rebonds
2,1 passes
43,8% au tir
37,1% à 3pts (91-245)
75,4% aux lancers
Tiens tiens, un p'tit gars de l'Ohio classé top 2... Et Cleveland qui devrait vraisemblablement avoir un pick dans le top 3 l'an prochain...

Le LeBron James après LeBron James ?
Modifié en dernier par SylvesterTemple le 04 octobre 2017, 11:38, modifié 1 fois.
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Deer District
15657

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par SylvesterTemple » 04 octobre 2017, 11:37

On ne le dira jamais assez, merci pour tes recap' Spicy !

Enfin j'aurai une (toute) petite idée des noms qui devraient se présenter à la prochaine draft, ce sera bien la première fois que ça arrive avant le mois de Juin :-\
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

Véhixe

Spurs
Avatar du membre
Popovich's Army
Martigues
4001

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par Véhixe » 04 octobre 2017, 12:36

Alors c'est peut être mon côté basketix qui ressort mais moi j'adore les comparaisons avec les joueurs NBA, je sais que beaucoup d'entre vous détestent ça, mais moi ça m'aide à m'imaginer un peu le type de joueurs.

Tu pourrais pas le faire avec juste le top 10 ?

Merci et félicitations pour le taff !
He was a master craftsman of unlikely basketball memories: passionate dunks, bullet passes, nutmegs, deep high-arching threes, rabid bats, euro steps, fearless blocks - he did it all, and he did it with flair and a sense of the moment that was unmatched.

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Deer District
15657

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par SylvesterTemple » 04 octobre 2017, 13:02

D'accord avec mon ami Texan !

Quand on n'a jamais vu jouer ces jeunes et qu'on n'en lit "que" quelques lignes, c'est toujours plus parlant de pouvoir comparer directement avec un joueur NBA qu'on connaît déjà.

Donc c'est vrai que ce serait cool Spicy, si tu as le courage :-\
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

LA_Ridaz

Sophomore
942

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par LA_Ridaz » 04 octobre 2017, 13:45

Véhixe a écrit :Alors c'est peut être mon côté basketix qui ressort mais moi j'adore les comparaisons avec les joueurs NBA, je sais que beaucoup d'entre vous détestent ça, mais moi ça m'aide à m'imaginer un peu le type de joueurs.

Tu pourrais pas le faire avec juste le top 10 ?

Merci et félicitations pour le taff !
Pour les dernières années je ne sait pas, mais à priori pour les premières années les freshmen, ils ont ont fait un topic avec des comparaisons.
#FreeFultz

2words

Night Driver
Avatar du membre
76ers Liberty Baller
Belgique
10117

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par 2words » 04 octobre 2017, 13:51

Grosminet Lieudecult a écrit :
Tiens tiens, un p'tit gars de l'Ohio classé top 2... Et Cleveland qui devrait vraisemblablement avoir un pick dans le top 3 l'an prochain...

Le LeBron James après LeBron James ?
Oublie, si tu le veux, vaut mieux un top 3 du deuxième tour xD

Comme dis dans l'autre topic, c'est un classement des meilleurs collégiens, certains dans le top 20 ne sont absolument pas fait pour être en NBA, voir ne vont même pas etre drafté ^^
Modifié en dernier par 2words le 04 octobre 2017, 17:10, modifié 2 fois.
Hinkie's Fan N°2
STAT

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Deer District
15657

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par SylvesterTemple » 04 octobre 2017, 13:55

Ce blaze que tu m'as donné :mdr2:

Ah d'accord ! L'autre topic c'est trop sombre pour moi, je ne connais personne, donc je ne lis pas sorry !
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

Garcy22

All Star
Avatar du membre
College Basketball
7891

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par Garcy22 » 04 octobre 2017, 16:57

C'est clair que certains du top10 ne seront pas drafté au 1er tour, voire peut etre même pas du tout.

A contrario, un joueur aux alentours de la 50eme place dans ce top peut se retrouver top10 de la draft sur la base de son potentiel à moyen long terme.

La transition NCAA/NBA n'est pas automatique, certaines qualités se transposent assez mal dans une ligue ou le physique est primordial
"Play hard; play smart; play together" - Dean Smith

spicygsw

All Star
Avatar du membre
Dub Nation
7051

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par spicygsw » 04 octobre 2017, 18:08

Comme l'a dit 2words, Trevon Bluiett sera très probablement pris lors du second tour de la Draft, donc pas de souci. C'est au niveau des freshmen voire des sophomores qu'il faut se pencher pour la Draft, enfin pour les premiers choix.

Le jeu des comparaisons j'aime bien mais que quand elles sont vraiment très pertinentes, sur certains joueurs c'est difficile de trouver et je préfère pas trop m'y risquer.

Allonzo Trier pourrait pourquoi pas devenir un Eric Gordon des Clippers ou même un CJ McCollum, au mieux.

Ethan Happ, ça pourrait être un David Lee avec de la défense, pourquoi pas.

Mais globalement c'est dur de comparer avec des joueurs NBA car les standards sont très différents, des joueurs comme Mike Daum, Joel Berry, Ethan Happ, Grayson Allen ou Trevon Bluiett dominent tous parce que niveau technique et QI basket ils sont au dessus du lot face à des jeunes. Mais dans le jeu NBA plus rapide, plus axé sur le 1v1, et qui requiert de plus grosses qualités physique et athlétiques, ils seront tout de suite plus en difficulté.

Zemb

Rookie
Popovich's Army
50

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par Zemb » 04 octobre 2017, 19:40

Garcy22 a écrit :C'est clair que certains du top10 ne seront pas drafté au 1er tour, voire peut etre même pas du tout.

A contrario, un joueur aux alentours de la 50eme place dans ce top peut se retrouver top10 de la draft sur la base de son potentiel à moyen long terme.

La transition NCAA/NBA n'est pas automatique, certaines qualités se transposent assez mal dans une ligue ou le physique est primordial
C'est clair. Un exemple simple : le duo Evan Turner / John Wall. Turner était le joueur de Fac idéal et pourtant tout les observateurs (et à juste titre) prédisaient un bien meilleur avenir NBA à Wall.

PistolPete44

MVP
Avatar du membre
SuperSonics
13217

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par PistolPete44 » 04 octobre 2017, 20:46

Les gars, vous semblez découvrir la différence entre prospect NBA et joueur universitaire :D

Josh Hart était le joueur de College par excellence, Markelle Fultz a été plus qu'anecdotique avec des stats dans le désert.

That's the difference.
Greta Thunberg. A puppet for the masses.

spicygsw

All Star
Avatar du membre
Dub Nation
7051

Re: Spicy's College Basketball Preview TOP 100 Players 2017-2018

Message par spicygsw » 06 octobre 2017, 16:01

Petite liste non exhaustive de joueurs que j'aurais pu mettre dans mon Top 100 mais qui ont "missed the cut"

Guards :

- John Petty ; Freshman ; Alabama Crimson Tide
- Lonnie Walker ; Freshman ; Miami Hurricanes
- Trae Young ; Freshman ; Oklahoma Sooners

- Ky Bowman ; Sophomore ; Boston College Eagles
- Kamar Baldwin ; Sophomore ; Butler Bulldogs
- Malik Newman ; Sophomore ; Kansas Jayhawks
- Markus Howard ; Sophomore ; Marquette Golden Eagles
- Cassius Winston ; Sophomore ; Michigan State Spartans
- Amir Coffey ; Sophomore ; Minnesota Golden Gophers
- Carsen Edwards ; Sophomore ; Purdue Boilermakers
- De'Monte Buckingham ; Sophomore ; Richmond Spiders
- Tyus Battle ; Sophomore ; Syracuse Orange
- Andrew Jones ; Sophomore ; Texas Longhorns
- Quentin Goodin ; Sophomore ; Xavier Musketeers
- Miye Oni ; Sophomore ; Yale Bulldogs

- Nick Emery ; Junior ; BYU Cougars
- Khyri Thomas ; Junior ; Creighton Bluejays
- Eli Cain ; Junior ; DePaul Blue Demons
- Josh Perkins ; Junior ; Gonzaga Bulldogs
- Kerwin Roach Jr. ; Junior ; Texas Longhorns
- Makai Mason ; Junior ; Yale Bulldogs

- Sviatoslav Mykhaylyuk ; Senior ; Kansas Jayhawks
- Robert Johnson ; Senior ; Indiana Hoosiers
- Jon Elmore ; Senior ; Marshall Thundering Herd
- Dakota Mathias ; Senior ; Purdue Boilermakers
- Matt Mobley ; Senior ; St. Bonaventure Bonnies

Forwards :

- Kris Wilkes ; Freshman ; UCLA Bruins

- Rui Hachimura ; Sophomore ; Gonzaga Bulldogs
- V.J. King ; Sophomore ; Louisville Cardinals

- Jordan Murphy ; Junior ; Minnesota Golden Gophers
- Drew Eubanks ; Junior ; Oregon State Beavers
- Devontae Cacok ; Junior ; UNW Wilmington Seahawks

- Alize Johnson ; Senior ; Missouri State Bears
- Abdul-Malik Abu ; Senior ; NC State Wolfpack
- Desi Rodriguez ; Senior ; Seton Hall Pirates
- William Lee ; Senior ; UAB Blazers


Centers :

- Brandon McCoy ; Freshman, UNLV Rebels

- Omer Yurtseven ; Sophomore ; NC State Wolfpack

- Jo Lual-Acuil Jr. ; Senior ; Baylor Bears
- Reggie Lynch ; Senior ; Minnesota Golden Gophers
- Isaac Haas ; Senior ; Purdue Boilermakers
- Thomas Welsh ; Senior ; UCLA Bruins