[24" BASKET LEAGUE] Discussions

Forum des Fantasy Leagues NBA (Yahoo!, ESPN, BasketUSA)
SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Bucks Forest County
13526

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par SylvesterTemple » 21 juillet 2019, 18:03

Tout le monde l'aura oublié à l'instant où je l'aurai sweep en PO pour aller chercher mon premier titre !

Bref, navré du départ de Xarphios, mais bienvenu à Lumi 8-}
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

Lumi

Rookie
Avatar du membre
Beantown Supacrew
31

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par Lumi » 21 juillet 2019, 18:31

Héhé, c'est le moment pour moi de poser mes valises sur ce topic, sortir le bloc notes, et me préparer pour la saison prochaine :-o
Préparez vous à voir Denver rouler sur la ligue pour longtemps ! :twisted:

Alexis

Rôle-Player
Avatar du membre
Windy City
1425

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par Alexis » 21 juillet 2019, 18:45

Lumi a écrit :
21 juillet 2019, 18:31
Héhé, c'est le moment pour moi de poser mes valises sur ce topic, sortir le bloc notes, et me préparer pour la saison prochaine :-o
Préparez vous à voir Denver rouler sur la ligue pour longtemps ! :twisted:
Tu es nouveau c'est pour ça, mais tu as mal orthographié San antonio ! S a n espace a n t o n i o !

Ne t'inquiète pas c'est normal, tu viens d'arriver 8-}

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Bucks Forest County
13526

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par SylvesterTemple » 21 juillet 2019, 21:01

Image
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Bucks Forest County
13526

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par SylvesterTemple » 22 juillet 2019, 13:55

SylvesterTemple a écrit :
16 juillet 2019, 12:03
Place désormais à la Saison Régulière, inutile donc de préciser que les temps de jeu devraient être balancés des remplaçants vers les titulaires. Le starting five devrait être celui-ci : Camby-Kemp-MWP-Allen-Williams. 9 Matchs pour cette première vague, dont 7 à l'extérieur. Voilà qui annonce la couleur. Aux Bucks de montrer d'entrer de jeu de quel bois ils sont faits. Hawks, Heat, Jazz, voire Pelicans devraient être abordables, mais ce ne sera certainement pas le cas des Lakers, Sonics, Suns, Wizards, et Marvericks. De belles raquettes au programme pour le nouveau duo Camby/Kemp avec, en ligne de mire : Ming/Shaq, Dampier/LaFrent, Ostertag/Walker puis Gasol/Marion. Cette vague condensée et principalement hors du Wisconsin devrait déjà nous en dire long sur les capacités de l'équipe.
5-4 pour débuter la saison. on aurait pu rêver mieux, mais laissons à l'équipe le temps de trouver sa propre alchimie. Deux défaites le sont de justesse (5pts contre les Wizards et 3pts contre les Mavericks) mais les deux autres sont plus larges malgré la relative faiblesse de l'adversaire (12pts contre les Hawks et 16pts contre les Pelicans. 2-0 à la maison, 3-4 à l'extérieur, et un différentiel aux points de +7.8. Les voyants sont au vert, la transition d'un gameplan porté vers la ligne à 3pts vers un gameplan plus agressif vers le cercle se fera sur la longueur cette saison.


Bilan de la vague :
- Défaite face aux Hawks (-12) : après un premier quart temps équilibré, les Bucks avaient réussi à prendre le large dans le second (+11) mais la suite aura été moins à leur avantage et les voilà qui perdent le premier match de la saison. La réussite fuit l'équipe (41% de réussite dont 6/19 pour Allen) et les pertes de balle sont légion (25 dont 7 pour Kemp), voilà qui explique aisément la défaite. Pourtant, avec Allen à la finition (29pts), Williams à la création (9asts), et le néo-Buck Camby en défense (18pts, 9rbds, 6blks), la moitié du 6 majeur répondait présent alors que, en face, Arenas arrosait. Portés par Jefferson (20pts à 8/14 aux tirs) et leur rookie Jaric (16pts à 6/8 aux tirs), les Hawks finissent par l'emporter.

- Victoire face aux Lakers (+21) : déçus de leur mauvaise première prestation, les troupes du Wisconsin se rattrapent dès le lendemain à LA et un premier quart-temps salvateur (+18). Camby plante 18pts et prend 12rbds (+4 asts et 4blks) sur le museau de la raquette tall-ball adverse, Allen se démène en attaque (36pts, 9rbds, 8asts), alors que les Lakers se trouent (13pts pour Carter et 15pts pour O'Neal). La défense de Milwaukee est étouffante (33.7% de réussite pour l'adversaire), et Los Angeles s'en remet au tir à 3pts (23 tentatives pour 47.8% de réussite), mais les Bucks continuent d'agresser le cercle et cela porte ses fruits (39 lancers obtenus).

- Victoire face au Heat (+17) : en course pour le top 3 de la prochaine draft, le Heat n'aura logiquement pas tenu fort longtemps face aux Bucks, chez qui tout le monde aura jouer sa partition. L'occasion pour le local de l'étape, Gary Trent, de se montrer (18pts et 9rbds en sortie de banc) alors que les rookies star adverses réussissent leurs débuts (21pts et 8rbds pour Stoudemire et 19pts pour Dunleavy).

- Victoire face aux Sonics (+20) : pour leur second match à la maison et avant un long roadtrip de 5 rencontres), les Bucks assurent et font plaisir au public. Parlant de contenter le public, parlons de LaFrentz qui tape les 20pts, 12rbds, et 12blks ce soir-là ! Seulement, même avec 5 autres joueurs en double-figures autour de lui et pas moins de 38 tirs à 3pts (pour 42% de réussite), cela n'aura pas suffit à faire tomber Milwaukee qui jouait sur un nuage, à l'image des 7blks de Camby, des 12rbds de Kemp, ou encore des 29pts d'Allen.

- Victoire face aux Suns (+20) : début de roadtrip pour Milwaukee et 3ème défaite de suite pour Phoenix, incapable de mettre un shoot (37.8% de réussite dont 6/20 à 3pts). Camby se joue de la raquette Ostertag/Walker avec 20pts à 10/12 aux tirs (en plus de ses 8rbds, 3asts, et 2blks) alors qu'Allen laisse un peu de scoring au banc avec seulement 21pts contre 17pts pour Trent, 12pts pour Lopez, et 13pts pour Snow. Match vite plié qui permet aux deux formations de reposer leurs cadres.

- Victoire face au Jazz (+18) : Victoire logique malgré une petite alerte en début de rencontre -9 après 12min de jeu), qui permet, là aussi, de reposer les troupes. MWP se troue dans les grandes largeurs avec son 1/6 aux tirs derrière l'arc mais l'équipe est trop talentueuse pour ne pas l'emporter, même malgré les 16rbds de Dalembert en face. Fun fact, le Jazz n'aura tenté que deux lancers francs dans cette rencontre, trop occupé à jouer à artiller, avec une excellente réussite) depuis le parking (18/41 à 3pts).

- Défaite face aux Wizards (-5) : perdre une rencontre dans l'ultime quart-temps après l'avoir dominée de la tête et des épaules (+14 après trois quart-temps), c'est fait. Marcus Camby s'arrache (21rbds dont 10 offensives, plus 12pts et 8blks), mais cela ne suffit pas à compenser le match très très compliqué de Ray Allen (9/19 aux tirs et 10tos), admirablement bien défendu par Bruce Bowen. Un clinic aux rebonds face à un clinic en défense, voilà qui a dû plaire au public ! Chez les magiciens, Foyle (6blks) et Williams (27pts, 13rbds, 4asts, et 3stls) sont vaillants, le dernier cité faisant par ailleurs la leçon à Kemp (5 fautes en 27min), et ne reste plus alors qu'au maestro d'achever la bête (33pts à 7/10 à 3pts, 7asts, 6stls pour Bibby). On en redemande !

- Défaite face aux Mavericks (-3) : rencontre au rythme particulièrement hâché avec deux équipes en foul trouble. A l'intérieur, Gasol et Marion récoltent 4 fautes chacun et ne dépassent pas les 22 et 23min alors que Camby est expulsé après 27min et Kemp limité à 30min. A l'extérieur, c'est le PG de Milwaukee, Williams qui est expulsé, après 31min de jeu. Dans ce match avec très peu de hauts et beaucoup de bas, notons tout de même les 36pts, 6rbds, 7stls d'Allen qui, lui, fait carton plein.

- Défaite face aux Pelicans (-16) : fin d'un roadtrip qui se sera conclu par une série de 3 défaites consécutives, et, comme il y a quelques jours, c'est d'autant plus dommageable que la défaite se sera dessinée dans le dernier quart-temps, remporté 28 à 11 par NOLA. La faute notamment à une réussite fuyante à plus d'un mètre du panier (37% de réussite dont 2/17 à 3pts). Dans cette configuration, Camby choppe tous les rebonds qui passent (20rbds dont 5 offensifs) et il peur remercier Williams qui y contribu beaucoup (1/8 à 3pts), qui se démène dans les autres secteurs pour compenser (7rbds et 9asts). Le duo d'ailiers adverse fait son beurre (20pts pour McCarty et 25pts pour Stackhouse), et voilà NOLA qui arriver à un bilan équilibré.

Quelques statistiques collectives :
- 7ème meilleure attaque (Offensive Efficiency - 106.5pts)
- 5ème meilleure défense (Defensive Efficiency - 97.9pts)
- 18ème meilleure équipe au Effective FG% (49.2%)
- 3ème meilleure équipe au Rebound % (53.5%)
- 12ème meilleure équipe au Turnover % (15.5%)
- 5ème meilleure équipe au Block % (8.1%)
- 11ème meilleure équipe au Steal % (9.3%)
- 16ème meilleure équipe au 3P% (35.5%)
- 14ème meilleure équipe aux Points Per Shot (1.20pps)
- 18ème meilleure équipe au Adjusted FG% (49.3%)
Et individuelles :
- Ray Allen (28.1pts - 3ème) dans les top scoreurs
- Marcus Camby (12.2rbds - 1er) dans les top rebondeurs
- Jason Williams (6.6asts - 8ème) et Ray Allen (5.3asts - 16ème) dans les top passeurs
- Jason Williams (2.2stls - 9ème) dans les top intercepteurs
- Marcus Camby (4.3blkss - 1er) dans les top contreurs
- Personne dans les tops pourcentages aux tirs
- Personne dans les top scoreurs extérieurs

Pas de changement tactique pour la vague suivante si ce n'est l'ajout de Kemp comme option offensive prioritaire. Jack Ramsay préférant voir de quoi l'équipe est capable avec le gameplan tel qu'il a été pensé lors du training camp, surtout que ce premier mois de compétition est particulièrement compliqué à négocier avec, rappelons-le, 14 de nos 17 matchs à l'extérieur. A venir, un premier match à la maison, le seul, puis un long roadtrip de 7 rencontres qui verra les Bucks rendre visite à l'ancien Buck Glenn Robinson à Portland, Toronto pour les retrouvailles entre Camby et le Canada, l'ancien numéro 2 de draft T-Mac à Vegas, la nouvelle superteam de l'Est à Cleveland le lendemain, de nouveau Vegas, un Houston new-look, Indiana pour la communion du filleuil, puis enfin à un autre ancien cadre de la maison, Mutombo et ses Celtics. Gros programme donc.
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Bucks Forest County
13526

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par SylvesterTemple » 23 juillet 2019, 15:06

SylvesterTemple a écrit :
22 juillet 2019, 13:55
Pas de changement tactique pour la vague suivante si ce n'est l'ajout de Kemp comme option offensive prioritaire. Jack Ramsay préférant voir de quoi l'équipe est capable avec le gameplan tel qu'il a été pensé lors du training camp, surtout que ce premier mois de compétition est particulièrement compliqué à négocier avec, rappelons-le, 14 de nos 17 matchs à l'extérieur. A venir, un premier match à la maison, le seul, puis un long roadtrip de 7 rencontres qui verra les Bucks rendre visite à l'ancien Buck Glenn Robinson à Portland, Toronto pour les retrouvailles entre Camby et le Canada, l'ancien numéro 2 de draft T-Mac à Vegas, la nouvelle superteam de l'Est à Cleveland le lendemain, de nouveau Vegas, un Houston new-look, Indiana pour la communion du filleuil, puis enfin à un autre ancien cadre de la maison, Mutombo et ses Celtics. Gros programme donc.
6-2, voilà qui semble bien mieux malgré, toujours, un calendrier cauchemardesque pour ce début de saison (14 matchs joués à l'extérieur sur 17 possibles). Aucune victoire de prestige même si les écarts sont intéressants (de +8 à +38), mais deux défaites dommageables dont une face aux Cavaliers, sérieux contenders à l'Est.


Bilan de la vague :
- Victoire face aux Blazers (+29) : avec un +18 au tableau d'affichage après à peine 12min de jeu, la victoire était quasiment acquise et ce matelas confortable auras permis aux Bucks de reposer leurs ouailles. Dans ce garbate time géant, Allen tape les 38pts en 29min et Camby les 13rbds sur le même temps de jeu. Les anciens Bucks d'en face se trouent, à l'image de Robinson (4/17 aux tirs) bien défendu par MWP et Lenard qui arrose goulûment (8/20 aux tirs). Bref, le banc joue plus de 40% du match et on pense déjà au nouveau roadtrip qui se prépare.

- Victoire face aux Raptors (+32) : près d e5 mois après le trade de Trent et Camby dans le Wisconsin et Murphy et Thomas au Canada, les deux franchises se retrouvaient pour un premier état des lieux. Seulement, ce ne fut pas les retrouvailles espérées par les Raptors puisqu'ils prendront l'eau très rapidement, laissant aux bancs le soin de jouer une bonne moitié du match. Camby (21pts, 12rbds, 3asts, en 32min) mange Murphy tout cru (7pts et 7rbds en 27min), tandis que, comme àson habitude, Allen fait le chaud avec 32pts, 3rbds, et 6asts en 31min. MWP se joint à la fête (24pts, 7rbds, 8asts en 32min) et, en face, seuls Sura à la création (10asts) et Stoudemire (29pts) tente de se rebeller, en vain.

- Victoire face aux Aces (+11) : victoire probante sur le parquet des Aces avec domination de la toute première minute du match et jusqu'au garbage time, malgré des difficultés évidentes. Le lituanien Ilgauskas (20pts, 13rbds, 2blks) se joue complètement de Camby (seulement 3rbds), mais le reste des Bucks répond présent. Allen est au four et au moulin (22pts, 10rbds, 7asts), MWP assure la défense en limitant T-Mac à 5/13 aux shoots, et le duo Kemp/Trent s'écharppe aux rebonds offensifs (9 à eux deux) pour vaincre l'adversaire.

- Défaite face aux Cavaliers (-14) : les deux équipes sont en back-to-back, mais avantage aux Cavaliers qui jouent à domicile et s'adjugent une belle victoire après la mi-temps. Si le jeune Chandler (14pts, 10rbds, 3blks) donne des sueurs froides à Camby, ce dernier compense avec ses bonnes mains (seulement 9pts et 8rbds mais 5stls et 5blks). Allen alimente la marque (28pts), Kemp y va de son double-double (16pts, 10rbds, 3blks), et MWP se charge de Redd en défense (5/15 aux tirs), mais, Williams se troue au scring (2/12 aux tirs) bien défendu par Brandon. L'autre néo-Cavalier, Eddie Jones, est évidemment aussi de la partie, est terminera la rencontre à 30pts, 7rbds, 4asts, 2stls. Score final en faveur des locaux, pourtant privés de Jalen Rose, de quoi donner du travail au coach des Bucks manifestement.

- Défaite face aux Aces (-3) : défaits 4 jours plus tôt, les Aces se rebiffent et changement leur fusil d'épaule. Cette fois, Big Z estfantomatique (4pts et 7rbds) alors que Camby domine la raquette de la tête et des épaules (12pts, 15rbds,6asts, 4blks), mais Vegas est plus agressive. MWP réussit à limiter McGrady à 8/15 aux tirs mais accumule les fautes et ne pourra pas jouer plus de 25min. Au poste de PG, la guerre fait rage également, Boykins étant exclu après 38min et Williams limité à 35min. Bref, le vrai duel se situe à l'aile et les snipers sont de sortie. Allen plante 32pts à 11/15 aux tirs et Kittles 26 à 10/20 aux tirs. Les deux équipes se seront donc rendu coups pour coups, mais c'est finalement Vegas qui l'emporte, de justesse, notamment grâce à l'activité de T-Mac (12rbds et 5asts en plus de ses 23pts) une fois débarrassé de MWP.

- Victoire face aux Rockets (+8) : Camby stratosphérique (18rbds et 4blks), Allen en mode attaque (42pts et 10rbds mais 8tos), voilà deux phénomènes qui, lorsqu’ils sont simultanés, sont quasiment impossible à faire déjouer. Incapables de mettre un shoot à 3pts (6/18 pour Milwaukee et 7/24 pour Houston), les deux formations ont mené leur bataille ailleurs. Les Bucks sur la ligne des lancers francs (32 tentatives), et les Rockets aux rebonds (5 joueurs à 5rbds et plus) mais c'est finalement Milwaukee qui l'emporte malgré un dernier quart à l'avantage des Rockets, Rockets pour lesquels Delk aura pourtant tout donné (29pts, 5rbds, 3asts, 4stls).

- Victoire face aux Pacers (+23) : si le score était serré à la mi-temps (+2 pour Milwaukee), la seconde mi-temps aura été dévastatrice pour Indiana (-21) et notamment le dernier quart où aucun panier ne rentrait (seulement 9pts marqués en 12min). Le 6 majeur des Bucks est en double-figures au scoring et l'équipe domine toutes les catégories statistiques du boxscore. Côté Pacers, rien à signaler si ce n'est les 16pts et 11rbds de Magloireen 36min. A la prochaine filleul !

- Victoire face aux Celtics (+28) : fin d'un roadtrip on ne peut plus fatiguant et victoire nette et sans bavure face à l'un des cancres de la ligue. Notons pour le bien paraître les 20pts du sophomore Joe Johnson chez les celtes ainsi que les 14rbds en 24min en sortie de banc de Gary Trent chez les Bucks.

Quelques statistiques collectives :
- 11ème meilleure attaque (Offensive Efficiency - 106.7pts)
- Meilleure défense (Defensive Efficiency - 94.7pts)
- 15ème meilleure équipe au Effective FG% (50.3%)
- 3ème meilleure équipe au Rebound % (53.5%)
- 13ème meilleure équipe au Turnover % (15.5%)
- 6ème meilleure équipe au Block % (7.6%)
- 4ème meilleure équipe au Steal % (10.0%)
- 11ème meilleure équipe au 3P% (37.0%)
- 12ème meilleure équipe aux Points Per Shot (1.23pps)
- 15ème meilleure équipe au Adjusted FG% (50.3%)
Et individuelles :
- Ray Allen (30.4pts - 1er) dans les top scoreurs
- Marcus Camby (12.1rbds - 2ème) dans les top rebondeurs
- Jason Williams (6.3asts - 8ème) dans les top passeurs
- Jason Williams (2.1stls - 8ème) dans les top intercepteurs
- Marcus Camby (3.9blks - 1er) dans les top contreurs
- Marcus Camby (55.1% - 15ème) dans les tops pourcentages aux tirs
- Ray Allen (44.7% - 18ème) dans les top scoreurs extérieurs

L'équipe est sur la bonne voix, mais elle doit évidemment faire beaucoup de progrès pour pouvoir atteindre son plein potentiel, a commencer par sa sélection de shoots. Le tir à 3pts sera désormais moins utilisé, et le coach s'est mis en tête de tenter l'expérience Kemp en sortie de banc sur les postes 4 et 5, histoire de rééquilibrer le scoring et apporter du peps à la second unit. Malgré un nouveau roadtrip qui s'annonce (4 rencontres), les joueurs pourront se reposer puisqu'ils auront quelques matchs à la maison, enfin. Après la réception des Rockets, les Bucks devront affronter les Spurs dès le lendemain. Autour dire que ce back-to-back ne devrait pas être des plus simples à négocier. Ensuite, ce sera le tour des Kings puis un déplacement chez les Pelicans le lendemain, les Nuggets et les Sonics en back-to-back, les Warriors, et un retour à la maison face aux Celtics. Un peu de repos donc avec quelques matchs à la maison, mais 2 back-to-backs qui s'annoncent musclés face à des contenders très sérieux. Enfin, la blessure de Felipez Lopez oblige à raccourcir la rotation,ses minutes revenant à Eddie Robinson.
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

Alexis

Rôle-Player
Avatar du membre
Windy City
1425

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par Alexis » 23 juillet 2019, 15:36

SylvesterTemple a écrit :
23 juillet 2019, 15:06
Après la réception des Rockets, les Bucks devront affronter les Spurs dès le lendemain. Autour dire que ce back-to-back ne devrait pas être des plus simples à négocier. Ensuite, ce sera le tour des Kings puis un déplacement chez les Pelicans le lendemain, les Nuggets et les Sonics en back-to-back, les Warriors, et un retour à la maison face aux Celtics. Un peu de repos donc avec quelques matchs à la maison, mais 2 back-to-backs qui s'annoncent musclés face à des contenders très sérieux. Enfin, la blessure de Felipez Lopez oblige à raccourcir la rotation,ses minutes revenant à Eddie Jones.[/i]
Scoop ? :)))

Calendrier bien compliqué pour les bucks oui ! Rockets, Spurs, Kings, Pels, Nuggets, Sonics, après avoir enchaîné quasi tous tes matchs à l'extérieur. Et beh !

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Bucks Forest County
13526

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par SylvesterTemple » 23 juillet 2019, 21:03

Oups démasqué !

Merci du soutien poupée texane !
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

Crockets

Mouche-à-merde
Avatar du membre
Red Rockets
14019

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par Crockets » 27 juillet 2019, 18:20

C'est fou quand même que les Suns ça n'ait jamais vraiment fonctionner ... il devait vraiment pas manquer grand chose ...

jujug

Greatest
Avatar du membre
17993

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par jujug » 27 juillet 2019, 18:30

Crockets a écrit :C'est fou quand même que les Suns ça n'ait jamais vraiment fonctionner ... il devait vraiment pas manquer grand chose ...
Un bon GM.
"Some people did not like this ceremonial style. But after all when you have to kill a man it costs nothing to be polite." (W. Churchill, déclaration de guerre au Japon, 8 décembre 1941).

jujug

Greatest
Avatar du membre
17993

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par jujug » 27 juillet 2019, 18:37

Je n'avais pas vu le message de Shams Charabia. En tout cas ils a su se tromper de poubelles dans ses recherches d'infos.
"Some people did not like this ceremonial style. But after all when you have to kill a man it costs nothing to be polite." (W. Churchill, déclaration de guerre au Japon, 8 décembre 1941).

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Bucks Forest County
13526

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par SylvesterTemple » 29 juillet 2019, 11:00

SylvesterTemple a écrit :
23 juillet 2019, 15:06
L'équipe est sur la bonne voix, mais elle doit évidemment faire beaucoup de progrès pour pouvoir atteindre son plein potentiel, a commencer par sa sélection de shoots. Le tir à 3pts sera désormais moins utilisé, et le coach s'est mis en tête de tenter l'expérience Kemp en sortie de banc sur les postes 4 et 5, histoire de rééquilibrer le scoring et apporter du peps à la second unit. Malgré un nouveau roadtrip qui s'annonce (4 rencontres), les joueurs pourront se reposer puisqu'ils auront quelques matchs à la maison, enfin. Après la réception des Rockets, les Bucks devront affronter les Spurs dès le lendemain. Autour dire que ce back-to-back ne devrait pas être des plus simples à négocier. Ensuite, ce sera le tour des Kings puis un déplacement chez les Pelicans le lendemain, les Nuggets et les Sonics en back-to-back, les Warriors, et un retour à la maison face aux Celtics. Un peu de repos donc avec quelques matchs à la maison, mais 2 back-to-backs qui s'annoncent musclés face à des contenders très sérieux. Enfin, la blessure de Felipez Lopez oblige à raccourcir la rotation,ses minutes revenant à Eddie Robinson.
7-1, voilà qui devrait rassurer les observateurs sur la capacité de Milwaukee à se mêler à la course au titre cette saison. Des victoires probantes face aux cadors de la conférence : Rockets, Spurs, Kings, Nuggets, et Sonics sont accrochés au tableau de chasse, mais une défaite dommageable malgré tout face aux modestes Warriors, désormais orphelin du MVP en titre, Kobe Bryant. Malgré tout, tout n'est pas rose à Milwaukee puisque les Bucks enregistrent un lot de blessures conséquent : MWP pour 2 semaines, Williams pour 1 mois, et Lopez pour un mois et demi. Milwaukee s'empare de la 2ème place à l'Ouest et de la 4ème de la ligue.


Bilan de la vague :
- Victoire face aux Rockets (+17) : un +17 dévastateur au retour des vestiaires aura eu raison des valeureux texans, qui se la jouent collectif sur cette rencontre avec 5 joueurs à 10pts ou plus donc 2 en sortie de banc. A Milwaukee, le tandem Camby (17pts et 15rbds) - Allen (35pts) assure, bien soutenu par un MWP omniprésent (12pts, 10rbds, 2asts, 2stls, 1blk et un adversaire direct limité à 3/12 aux tirs). Williams finit avec un 0 pointé au scoring mais sa prestation reste propre avec 6asts, 3rbds, 1stl, et 0to. Pour sa première expérience en sortie de banc chez les Bucks, Kemp noircit la feuille (11pts, 8rbds, 2asts, 3stls, 4blks, mais 4tos et un vilain 4/14 aux tirs).

- Victoire face aux Spurs (+12) : en back-to-back mais à la maison, les Bucks l'emporte grâce à un très bon 3ème quart-temps (+12) comme la veille face aux Rockets. La star adverse fait son match (31pts, 8rbds, 5asts, 2blks pour Nowitzki), mais le reste de l'équipe est particulièrement bien défendu, à l'image du 8/22 aux tirs d'Iverson ou encore du4/12 aux tirs de Ginobili. Milwaukee shoot à la perfection (51.6% de réussite et seulement 9 tirs à 3pts) et perd très peu de ballons (9), excepté MWP qui, manquant clairement de lucidité avec une seule minute passée sur le banc et une défense de tous les instants face aux troupes adverses, perd 6 ballons à lui tout seul. L'ancien duo titulaire des Raptors reconstitué, ça tourne à merveille dans la raquette (16pts, 6rbds, 7asts, 2stls, 5blks pour Camby et 23pts, 12rbds, 2stls pour Trent), et la présence de Kemp sur le banc n'y est pas étrangère (10pts et 10rbds). Malgré 7 loupés sur la ligne des lancers francs (seulement 68% de réussite) et un MWP décontenancé, la victoire est probante, et c'est de très bonne augure pour la suite.

- Victoire face aux Kings (+10) : si la formation adverse évoluait en back-to-back, Milwaukee avait eu le temps de se reposer ces 4 derniers jours et ce n'était pas peu mérité vu le calendrier de début de saison. Privés de MWP après 4min de jeu seulement, les Bucks attendent le dernier quart-temps pour planter le clou (+11). Finley en aura évidemment profité pour faire ses stats (33pts, 2rbds, 3asts, 3stls, mais 7tos), bien suivi par l'ancien Buck Eric Williams (12pts, 11rbds, 3asts, 2stls en 25min), mais, du côté des Bucks, tout le monde aura su répondre présent en l'absence de leur chien de garde préféré. Ray Allen plante 27pts en plus de ses 7rbds, 6asts, et 3stls (mais 5tos) alors qu'il n'aura eu droit qu'à 2min de repos sur cette rencontre, Camby est au four et au moulin avec 12pts, 9rbds, 7asts, 2stls, et 4blks, Williams assure la distribution avec 14pts et 8asts), et, enfin, Kemp explose en sortie de banc avec 17pts, 6rbds, 4asts, 2stls, 3blks. Robinson, obligé de prendre le relais de MWP au pied levé, termine à 10pts, 6rbds, 1ast, 3stls, mais perd 7 ballons et, surtout, joue toutes les minutes possibles au poste de SF, obligeant Ray Allen, dont l'autre back-up est à l'infirmerie, à rester sur le terrain toute la rencontre.

- Victoire face aux Pelicans (+13) : on repart en roadtrip pour 4 rencontres, sans notre SF titulaire et notre SG remplaçant, mais cela n'empêchera pas les jeunes Bucks de l'emporter. Allen est forcé de jouer 48min mais assure (37pts, 12rbds, 4asts, 2stls, mais 5tos) et Robinson 42min mais tient bon, surtout en défense (4/12 aux tirs pour McCarty). Bref, la rotation est très courte sur les ailes, mais les Pelicans se cherchent encore et n'ont donc pas les armes pour gagner, surtout privés de leur rookie star, Carlos Boozer. Avec 21pts et 8rbds, Stachkouse aura bien essayé mais ce fut logiquement trop court pour NOLA.

- Victoire face aux Nuggets (+17) : deux équipes reposées s'affronte, mais avantage à Denver qui joue à domicile. Malgré son infirmerie pleine, Milwaukee l'emporte grâce, encore une fois, à un excellent troisième quart-temps (+18) et ce malgré un débours de -5 à la pause du fait d'un 2nd quart-temps compliqué (-9). En 48min, Allen plante 48pts et ajoute même 7rbds, 5asts, et 1stl à sa ligne de stats. Camby joue l'épouvantail comme il aime le faire (20pts, 7rnds, 5asts, et 7blks), Williams le créateur (17pts et 14asts), et Kemp le bourreau en sortie de banc (21pts, 10rbds, 4stls, et 4blks). En face, le 5 majeur performe et chacun noircit la feuille, mais Milwaukee joue avec plus de coeur tout simplement.

- Victoire face aux Sonics (+33) : Milwaukee évolue en back-to-back, pas Seattle. Milwaukee évolue à l'extérieur, Seattle à domicile. Milwaukee évolue sans son SF titulaire et son SG remplaçant, Seattle joue au complet. Malgré tous ces éléments, Milwaukee explose Seattle, qui joue clairement pour le titre. Voilà de quoi oublier l'espace d'un instant les petits bobos du quotidien. En assurant une nouvelle win d'envergure, les Bucks se rassurent et se construisent une identité. Si les Sonics mettent la main sur le premier quart-temps (+8), la suite ne sera pas du même acabit (-10 dans le 2ème, -14 dans le 3ème, et -17 dans le 4ème quart-temps). Avec leur défense de tous les instants (14stls sur les 19tos de l'adversaire), leur capacité à gêner les shoots extérieurs (6/26 dans l'exercice pour Seattle), et le soin qu'ils prennent de la gonfle (seulement 9tos), les Bucks s'adjugent une belle et grande victoire où chaque joueur aura su apporter son écot.

- Défaite face aux Warriors (-8) : fatigués, les Bucks prennent l'eau au retour des vestiaires (-16) face à un 5 majeur bien décidé à en découdre dans tous les secteurs. A l'intérieur, le duo californien est en double-double (26pts et 26rbds pour la paire Mourning-Thomas), et, à l'extérieur, ça mange la feuille de statistiques (54pts, 18rbds, 18asts, 6stls, 4blks pour le trio Davis-Battier-Kirilenko). Dominés dans tous les secteurs, les Bucks rendent les armes et nul doute qu'ils auront cette défaite en tête lors de leur prochaine rencontre face aux Warriors, espérons au complet.

- Victoire face aux Celtics (+14) : 5ème pire bilan NBA, les Celtes se battent avec vigueur autour de Joe Johnson (25pts) et de leurs vétérans (29pts pour Payton et 10rbds pour Mutombo) mais Milwaukee joue proprement et peur compter sur ses joueurs pour assurer le minimum syndical. Victoire nette et sans bavure, mais avec toujours un Ray Allen et un Eddie Robinson sur-utilisés (48min et 45min). Malheureusement, un nouveau joueur rejoint l'infirmerie et pas des moindres puisqu'il s'agit du meneur titulaire des Bucks, Jason Williams,, blessé au pied et qui sera absent un mois.

Quelques statistiques collectives :
- 11ème meilleure attaque (Offensive Efficiency - 107.2pts)
- Meilleure défense (Defensive Efficiency - 94.6pts)
- 12ème meilleure équipe au Effective FG% (50.7%)
- 5ème meilleure équipe au Rebound % (52.9%)
- 7ème meilleure équipe au Turnover % (15.0%)
- 4ème meilleure équipe au Block % (7.9%)
- 2ème meilleure équipe au Steal % (10.4%)
- 11ème meilleure équipe au 3P% (37.5%)
- 12ème meilleure équipe aux Points Per Shot (1.22pps)
- 12ème meilleure équipe au Adjusted FG% (50.6%)
Et individuelles :
- Ray Allen (31.5pts - 1er) dans les top scoreurs
- Marcus Camby (11.2rbds - 3ème) dans les top rebondeurs
- Jason Williams (7.0asts - 7ème) et Eric Snow (1.7asts - 22ème) dans les top passeurs
- Jason Williams (2.0stls - 8ème) dans les top intercepteurs
- Marcus Camby (3.8blks - 1er) dans les top contreurs
- Marcus Camby (53.4% - 21ème) dans les tops pourcentages aux tirs
- Ray Allen (44.6% - 15ème) dans les top scoreurs extérieurs

L'infirmerie est pleine avec MWP (SF titulaire) out pour 2 semaines, Williams (PG titulaire) out pour un mois, et Lopez (SG back-up) out pour un mois et demi, mais Milwaukee devrait avooir droit à une exception accordée par la ligue pour recruter un 8ème joueur valide le temps d'une vague. Le coach aura donc fort à faire pour réussir à maintenir le bilan de l'équipe tout en économisant ses joueurs, notamment Ray Allen qui vient d’enchaîner 6 rencontres entre 46 et 48min de temps de jeu. Seulement 6 matchs au programme pour cette fin d'année 2002 et, fort heureusement, des adversaires somme-toute modestes. Après la réception du Jazz (pire bilan NBA avec une seule victoire en 24 matchs), les Bucks se déplaceront chez des Hornets en plein remaniement pro-tanking (7ème pire bilan NBA), puis chez les Blazers (4ème pire bilan NBA), avant de recevoir les Cavaliers à la maison. Autant dire que cette rencontre ne sera pas une mince affaire. Ensuite, on se déplacera chez le Magic (3ème pire bilan NBA), puis on recevra les Sixers (2ème pire bilan NBA) pour terminer l'année.
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Bucks Forest County
13526

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par SylvesterTemple » 30 juillet 2019, 10:31

SylvesterTemple a écrit :
29 juillet 2019, 11:00
L'infirmerie est pleine avec MWP (SF titulaire) out pour 2 semaines, Williams (PG titulaire) out pour un mois, et Lopez (SG back-up) out pour un mois et demi, mais Milwaukee devrait avooir droit à une exception accordée par la ligue pour recruter un 8ème joueur valide le temps d'une vague. Le coach aura donc fort à faire pour réussir à maintenir le bilan de l'équipe tout en économisant ses joueurs, notamment Ray Allen qui vient d’enchaîner 6 rencontres entre 46 et 48min de temps de jeu. Seulement 6 matchs au programme pour cette fin d'année 2002 et, fort heureusement, des adversaires somme-toute modestes. Après la réception du Jazz (pire bilan NBA avec une seule victoire en 24 matchs), les Bucks se déplaceront chez des Hornets en plein remaniement pro-tanking (7ème pire bilan NBA), puis chez les Blazers (4ème pire bilan NBA), avant de recevoir les Cavaliers à la maison. Autant dire que cette rencontre ne sera pas une mince affaire. Ensuite, on se déplacera chez le Magic (3ème pire bilan NBA), puis on recevra les Sixers (2ème pire bilan NBA) pour terminer l'année.
6-0, bilan parfait face à 5 des pires bilans de la ligue et des Cavaliers qui ne jouaient qu'à 6. L'absence de MWP sera donc passée inaperçue grâce à un calendrier clément. Les Bucks devront encore faire 15 jours sans leur PG titulaire mais le moral est au beau fixe. En attendant, Milwaukee s'empare du meilleur bilan NBA (24-7), du 2nd meilleur différentiel aux points (+12.1),, et dispose toujours d'un bilan immaculé at home (10-0).


Bilan de la vague :
- Victoire face au Jazz (+16) : un petit coup pour commencer (+12 dans le premier quart-temps) et un petit coup pour finir (+11 dans le dernier quart). En remplacement de MWP, blessé, Robinson assure en attaque (20pts et 7rbds) comme en défense (Smith limité à 6/19 aux tirs) alors que Camby apporte son double-double habituel (18pts et 10rbbds), Allen son shoot (27pts), et Kemp la touche finale en sortie de banc (20pts, 10rbds, 3blks). Pour sa première sous les couleurs de Milwaukee, Brunson fait belle impression avec 5pts, 5rbds, 4asts, et 1stl en 17min. En face, le nouveau venu Kurt Thomas remplit le boxscore (10pts, 3rbds, 1ast, 1stl, 2blks) mais sans doute préférait-il sa situation chez les Warriors plutôt que le marasme de l'Utah.

- Victoire face aux Hornets (+18) : vainqueurs des trois derniers quart-temps, les Bucks enchaînent avec un succès facile derrière les 22pts, 18rbds, et 6blks de Camby et les 29pts, 4rbds, 4asts, 6stls d'Allen. Le local de l'étape, Shawn Kemp, tape 20pts, 6rbds, 2asts, 1stl, et 1blk en sortie de banc après un hommage vidéo qui l'aura fortement ému. Champion avec les Hornets en 98/99, cette soirée spéciale mise en place par le GM de Charlotte, Fredonaldo, aura eu très largement le dessus sur l'aspect sportif de la rencontre.

- Victoire face aux Blazers (+5) : 5 jours de repos n'auront pas suffit à reposer des organismes éreintés par le peu de profondeur de banc, et les Bucks ont bien failli perdre une rencontre pourtant complètement déséquilibrée sur le papier. Portland, pourtant en course pour un top pick lors de la prochaine draft, prend le dessus en début de match et mène de 11pts après 12min de jeu. Heureusement, les Bucks se rebiffent et plantent un cinglant 25-10 au retour des vestiaires, écart qu'ils conserveront plus ou moins jusqu'au coup de sifflet final. Camby économisé avec seulement 34min de jeu, assure tout de même avec 8pts, 8rbds, 6asts, 2stls, 5blks, alors que Ray Allen s'occupe, comme toujours, d'alimenter le score (35pts à 14/25 aux tirs). A la mène, Snow se démène (18pts, 7rbds, 7asts, 3stls) et sur le banc, c'est Kemp qui sonne la révolte (17pts et meilleur +/- du match avec +19). Les deux perdent malgré tout trop de ballons (9) et cela profite aux attaquants adverses, notamment à Radmanovic (17pts en 28min) et Griffin (16pts en 32min). Notons également la très bonne prestation du pivot de l'Oregon, Chris Anstey, auteur de 10pts, 14rbds, 6asts, 3stls, et 3blks ce soir-là.

- Victoire face aux Cavaliers (+14) : duel de pistoléros à Cleveland ! Si Redd tape les 31pts, et Jones les 44pts, Allen leur répond de la meilleure des manières, avec 49pts en à peine 38min ! La ligne de statistiques du Franchise Player des Bucks est à tomber : 49pts à 18/28 aux tirs, 7rbds, 6asts, 2stls, et seulement 2tos en 38min. Pour le mettre dans de bonnes dispositions, Snow aura été excellent (12pts et 16asts), alors que Camby plante le coup de poignard final (24pts, 13rbds, 2stls, 3blks). Les Cavaliers n'auront certainement pas démérité, au-delà de leurs performances au scoring, et on pense notamment à l'incroyable performance de Jones, un SG, aux rebonds (17) ou aux 10asts de Brandon, mais, eux aussi meurtris par les blessures, auront payé le prix d'une rotation très courte (6 joueurs sur la feuille de matchs et seulement 11min pour le banc). 1 partout, balle au centre, leur prochaine rencontre ne pourra avoir lieu qu'en NBA Finals ou l'année prochaine. Espérons les NBA Finals !

- Victoire face au Magic (+11) : 3 joueurs en double-double rebonds-points chez les Bucks (Camby, Robinson, et Kemp), il fallait bien ça pour compenser un rare coup de mou au shooting de Ray Allen (seulement 13pts à 3/15 aux tirs). Alors que Camby compense avec sa défense 14rbds, 2stls, 7blks), Kemp compense lui par son offense (25pts en sortie de banc). En face, l'un des pires bilans de la ligue avec un Penny maladroit 16pts et 7asts mais 7/21 aux tirs) et un Harrington encore en développement (15pts et 6rbds), mais donc une défaite logique.

- Victoire face aux Sixers (+10) : course au tanking oblige, les minutes de Kobe sont limitées. Auteur de 29pts en 28min, il aurait pu à lui seul faire gagner la rencontre aux siens dans le cas contraire, aucun doute là-dessus, surtout avec la méforme actuelle de Ray Allen qui semble sur les rotules (seulement 16pts). Repositionné PG, Loren Woods, pivot de formation, noircit la feuille (23pts et 11rbds) mais subit de plein fouet la présence d'un vrai PGen face en la personne de Snow, à deux doigts du triple-double (17pts mais 3/10 aux tirs, 9rbds, et 9asts). Meilleurs scoreurs du match, Trent et Kemp (20pts chacun) assurent néanmoins le minimum syndical et décrochent une 7ème victoire de suite.

Quelques statistiques collectives :
- 10ème meilleure attaque (Offensive Efficiency - 107.4pts)
- Meilleure défense (Defensive Efficiency - 94.8pts)
- 14ème meilleure équipe au Effective FG% (50.9%)
- 5ème meilleure équipe au Rebound % (53.0%)
- 9ème meilleure équipe au Turnover % (15.4%)
- 3ème meilleure équipe au Block % (7.8%)
- Meilleure équipe au Steal % (10.4%)
- 11ème meilleure équipe au 3P% (37.2%)
- 11ème meilleure équipe aux Points Per Shot (1.25pps)
- 14ème meilleure équipe au Adjusted FG% (50.9%)
Et individuelles :
- Ray Allen (30.8pts - 1er) dans les top scoreurs
- Marcus Camby (11.5rbds - 3ème) dans les top rebondeurs
- Jason Williams (7.0asts - 6ème) et Eric Snow (4.8asts - 24ème) dans les top passeurs
- Jason Williams (2.0stls - 6ème), Eric Snow (1.8stls - 17ème), et Ray Allen (1.6asts - 23ème) dans les top intercepteurs
- Marcus Camby (3.8blks - 1er) dans les top contreurs
- Marcus Camby (54.0% - 17ème) dans les tops pourcentages aux tirs
- Ray Allen (43.9% - 14ème) dans les top scoreurs extérieurs

MWP de retour, le contrat de Brunson prend fin. Lopez toujours absent, Ray Allen sera tout de même reposé plus qu'à l'accoutumée sur la prochaine vague et c'est Eddie Robinson qui prendra son relais. Williams toujours sur la touche, Eric Snow continuera de starter comme PG et jouera les 48min disponibles sur le poste, faute d'autre solution. Côté gameplan, on va essayer de monter le PACE pour voir si le potentiel offensif de l'équipe s'en trouve maximisé ou non. Au programme, 7 rencontres dont le niveau sera particulièrement relevé. Après un premier déplacement chez les Knicks qui retrouveront enfin leur FP, Tim Duncan, on aura droit à une double-confrontation face aux champions en titre, les Nuggets, une fois à domicile et une fois à l'extérieur. La réception des Warriors deux jours plus tard sera ensuite suivie de déplacements périlleux chez les Lakers et les Spurs, avant un retour à la maison pour affronter les Mavericks en back-to-back. Compliqué vous avez dit ? Cette vague sera un bon révélateur du niveau de l'équipe puisque nos opposants joueront tous au complet, mais encore faudra-t-il le nuancer par l'absence de notre PG titulaire et l'obligation de faire jouer son back-up pendant 48min.
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

Alexis

Rôle-Player
Avatar du membre
Windy City
1425

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par Alexis » 01 août 2019, 00:55

Mazette, Janvier s'annonce épique : @mavs, @nuggets, @cavs, @hornets, pistons, bucks, pelicans, @pelicans, @aces, jazz, bucks, @bucks, knicks, @kings. 8 ext / 6 dom, 8 rencontres sur 14 face à des candidats au titre, 3 face à des contenders, et 3 tankeurs (dont aces et hornets dans le lot...). On attache la ceinture !

Image
Je trouvais le gif trop parfait pour résister à la tentation d'édit ton post haha ! Sylvie

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Bucks Forest County
13526

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par SylvesterTemple » 01 août 2019, 11:32

J'ai pire je crois =((

Knicks
Nuggets x4
Warriors
Lakers x2
Spurs x3
Mavericks
Suns
Pacers
Sixers

A part Pacers te Sixers pour terminer, voire Warriors entre deux, c'est la guerre !


Même pas peur !

Image
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

marmite

Celtics
Avatar du membre
12892

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par marmite » 01 août 2019, 15:22

Les Mavericks ne font plus rire apparemment. Bon ils n'ont jamais fait rire non plus mais hein. Bon.

Alexis

Rôle-Player
Avatar du membre
Windy City
1425

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par Alexis » 02 août 2019, 00:22

SylvesterTemple a écrit :
01 août 2019, 11:32
J'ai pire je crois =((

Knicks
Nuggets x4
Warriors
Lakers x2
Spurs x3
Mavericks
Suns
Pacers
Sixers

A part Pacers te Sixers pour terminer, voire Warriors entre deux, c'est la guerre !


Même pas peur !

Image
J'hallucinais sur mon post en me disant "j'ai vraiment foutu un char et un spoiler ?? c'est quoi ce délire" jusqu'à lire le contenu de la balise aha :mrgreen: :mrgreen:
Ah oui, ton calendrier est encore pire, c'est terrible. Et ce gif :mdr2: on sent la douce (ou pas) folie qui émane de toi ! ^^

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Bucks Forest County
13526

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par SylvesterTemple » 02 août 2019, 10:13

Alexis a écrit :
02 août 2019, 00:22
Et ce gif :mdr2: on sent la douce (ou pas) folie qui émane de toi ! ^^
Image
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Bucks Forest County
13526

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par SylvesterTemple » 05 août 2019, 14:55

SylvesterTemple a écrit :
30 juillet 2019, 10:31
MWP de retour, le contrat de Brunson prend fin. Lopez toujours absent, Ray Allen sera tout de même reposé plus qu'à l'accoutumée sur la prochaine vague et c'est Eddie Robinson qui prendra son relais. Williams toujours sur la touche, Eric Snow continuera de starter comme PG et jouera les 48min disponibles sur le poste, faute d'autre solution. Côté gameplan, on va essayer de monter le PACE pour voir si le potentiel offensif de l'équipe s'en trouve maximisé ou non. Au programme, 7 rencontres dont le niveau sera particulièrement relevé. Après un premier déplacement chez les Knicks qui retrouveront enfin leur FP, Tim Duncan, on aura droit à une double-confrontation face aux champions en titre, les Nuggets, une fois à domicile et une fois à l'extérieur. La réception des Warriors deux jours plus tard sera ensuite suivie de déplacements périlleux chez les Lakers et les Spurs, avant un retour à la maison pour affronter les Mavericks en back-to-back. Compliqué vous avez dit ? Cette vague sera un bon révélateur du niveau de l'équipe puisque nos opposants joueront tous au complet, mais encore faudra-t-il le nuancer par l'absence de notre PG titulaire et l'obligation de faire jouer son back-up pendant 48min.
4-3, le bilan est satisfaisant vu le calendrier de la vague et l'absence du meneur titulaire de l'équipe. Malheureusement, le coach n'a pas réussi à reposer Ray Allen comme il le laissait entendre, mais il va falloir très vite remédier à ce problème si on veut que l'équipe arrive fraîche et au complet pour les PO dans quelques semaines. Aussi, il faudra voir si l'augmentation significative du PACE a pu avoir un impact, qu'il soit positif ou négatif, sur ces rencontres. Relégués à la 4ème place à l'Ouest, également le 4ème spot conférences confondues, les Bucks n'ont que deux matchs de retard sur la première malgré la difficulté de leur calendrier.


Bilan de la vague :
- Victoire face aux Knicks (+10) : menés de 9pts au MSG après 12min de jeu, les joueurs de Milwaukee ont su inversé la tendance dès les minutes suivantes, menant ainsi de 6pts une demi-heure plus tard. Si les deux équipes perdent ballons sur ballons (24 pour les Bucks et 22 pour les Knicks), elles ne trouvent pas pour autant plus facilement le chemin du panier. New York stagne à 42% de réussite mais est sauvée par son penchant pour le 3pts (10/28 dans l'exercice) alors que Milwaukee pas du tout (6/18) mais compense par une grosse présence sur la ligne des lancers (27 tentatives) en plus de mieux shooter (45%). Côté Knicks, le meilleur joueur se nomme évidemment Tim Duncan (28pts, 13rbds, 3asts, 4blks) mais, côté Bucks, Allen (30pts, 6rbds, 4asts, 2stl), Camby (21pts, 10rbds, 2asts, 3stls, 5blks), et MWP (15pts, 11rbds, 7asts, 3stls, 3blks) rendent les coups, bien épaulés par Kemp en sortie d ebanc (17pts, 10rbds, 4asts). L'ancien Buck, Rafer Alston, fait son match (17pts, 6rbds, 8asts, 2stls) mais New York repart quand même avec la défaite.

- Défaite face aux Nuggets (-5) : menés de 16pts à 12min de la fin du match, les Bucks cravachent pour refaire leur retard et essayer d'apporter une victoire à leur public, mais échouent de peu. Allen voit triple (28pts, 10rbds, 10asts, mais43min de jeu et 7tos) alors que l'homme du match, l'ancien Spur Andre Miller, fait dans la simplicité (19pts, 7rbds, 8ast, et une seule turnover en 30min). Chez les intérieurs, Webber score mais avec bien du mal (18pts à 8/25 aux tirs) face à un Camby lui aussi en difficulté pour rentrer ses tirs (8pts, 15rbds, 5blks, mais 3/13 aux tirs). Bref, il n'y a guère aux rebonds que le combat est déséquilibré (60 prises pour Milwaukee contre 42 pour Denver) mais ces derniers prennent plus soin de la gonfle (13tos pour Denver contre 23 pour Milwaukee) et c'est justement ce qui leur permettra de remporter la rencontre.

- Défaite face aux Nuggets (-24) : on prend les mêmes et on recommence ! Allen score (41pts), Camby s'occupe de la défense (17rbds et 5blks), mais le jeu de passe des hommes du Colorado est plus léché (+13asts) et c'est cette fois leur tir à 3pts qui est fatal pour Milwaukee avec 10 réussites en 27 tentatives, alors qu'Allen se prend les pieds dans le tapis derrière l'arc (4/12). Clairement le facteur majeur de cette rencontre.

- Victoire face aux Warriors (+14) : avec 7 de leurs 8 joueurs alignés à 12pts ou plus, Milwaukee s'adjuge un succès rassurant dans cette quinzaine des plus compliquées. Notons tout de même les performances très convaincantes de Camby (13pts, 10rbds, 7asts, 8blks), Kemp (16pts et 13rbds), et de MWP qui aura limité la star adversaire, Andrei Kirilenko, à 4 tirs réussis en 18 tentatives, ainsi que de la raquette titulaire adverse, auteure de 26rbds ce soir-là.

- Victoire face aux Lakers (+13) : +12 dans le premier quart, -12 dans le second, +8 dans le troisième. Décidemment, ce fut un match de séries qui opposait Lakers et Bucks sur les terres californiennes.
Blessé au bout de 3min de jeu, Turkoglu quitte ses compagnons et son vis-à-vis, MWP, en profite pour faire un grand match (25pts, 10rbds, 3asts, 3stls), limitant en plus Carter à 8/18 aux tirs. Portés par leur défense (10blks dont 7 pour Camby), les Bucks terminent la rencontre victorieux à 53% de réussite aux tirs pendant que les Lakers plafonnent à 43% et ajoutent une défaite à leur saison très compliquée.

- Défaite face aux Spurs (-19) : remonté par les rumeurs de transfert dont il est la cible ces derniers temps, Iverson profite de la réception des Bucks pour marquer le coup et termine la rencontre à 38pts en 38min, accompagnés de 5rbds, 5asts, et 5stls. Milwaukee, qui menait encore d'un petit point au retour des vestiaires, n'aura pas su tenir et s'incline de 11pts et 9pts dans les quart-temps qui suivent, dominée aux rebonds (+9 pour San Antonio) comme rarement cette saison, et par un adversaire pourtant reconnu comme average dans l'exercice. Les deux équipes se retrouveront dans une dizaine de jours, par deux fois, chacun chez soi, en back-to-back, et presque au complet (seul le back-up de Ray Allen manquera à l'appel), de quoi épicer une soirée qui sera très certainement très tendue !

- Victoire face aux Mavericks (+38) : défaits à San Antonio la veille, les Bucks auront su réagir en patron pour la réception d'autres texans, et c'est peu de le dire. Allen pointe à 45pts en 37min, trois titulaires tapent le double-double aux points et aux rebonds (Camby, Trent, et MWP), et seulement 11 ballons ont été perdus. Une victoire nette et sans bavure.

Quelques statistiques collectives :
- 13ème meilleure attaque (Offensive Efficiency - 106.2pts)
- Meilleure défense (Defensive Efficiency - 95.3pts)
- 14ème meilleure équipe au Effective FG% (50.8%)
- 3ème meilleure équipe au Rebound % (52.8%)
- 15ème meilleure équipe au Turnover % (16.0%)
- 3ème meilleure équipe au Block % (8.1%)
- Meilleure équipe au Steal % (10.3%)
- 8ème meilleure équipe au 3P% (37.8%)
- 10ème meilleure équipe aux Points Per Shot (1.24pps)
- 14ème meilleure équipe au Adjusted FG% (50.8%)
Et individuelles :
- Ray Allen (30.9pts - 1er) dans les top scoreurs
- Marcus Camby (11.6rbds - 2ème) dans les top rebondeurs
- Jason Williams (7.0asts - 6ème), Eric Snow (5.1asts - 19ème), et Ray Allen (4.8asts - 23ème) dans les top passeurs
- Jason Williams (2.0stls - 6ème), Eric Snow (1.8stls - 17ème), et Metta World Peace (1.7stls - 25ème) dans les top intercepteurs
- Marcus Camby (4.2blks - 1er) dans les top contreurs
- Marcus Camby (51.5% - 24ème) dans les tops pourcentages aux tirs
- Ray Allen (43.3% - 14ème) dans les top scoreurs extérieurs

Même après seulement 9 matchs de test, il est clair que l'augmentation du PACE est négative pour l'équipe. Aucune statistique ne semble monter alors que certaines diminuent, et notamment à cause de l'enchaînement des turnovers. Vu la difficulté de cette nouvelle vague, suite à quoi les Bucks auront droit, enfin, à un calendrier plus clément, on va revenir à des basiques. Jason Williams va pouvoir reprendre sa place de titulaire à la mène après plusieurs semaines passées à l'infirmerie, et cela devrait se ressentir de manière très positive. Au programme ce soir, 8 rencontres. Une double-confrontation cinglante face aux Nuggets pour commencer, eux qui viennent tout juste de nous infliger deux défaites. Ensuite, ce sera le tour de Suns qui s'accrochent aux Playoffs, puis de Pacers au fond du trou. On remonte de 3 crans l'adversité juste après puisque nous recevrons les Lakers et auront droit, comme pour les Nuggets, à ue double-confrontation face aux Spurs, avant de terminer le mois par un déplacement chez les Sixers. En résumé, 4 des 8 matchs auront lieu face aux numéros 1 et 3 NBA.
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Bucks Forest County
13526

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par SylvesterTemple » 06 août 2019, 10:33

SylvesterTemple a écrit :
05 août 2019, 14:55
Même après seulement 9 matchs de test, il est clair que l'augmentation du PACE est négative pour l'équipe. Aucune statistique ne semble monter alors que certaines diminuent, et notamment à cause de l'enchaînement des turnovers. Vu la difficulté de cette nouvelle vague, suite à quoi les Bucks auront droit, enfin, à un calendrier plus clément, on va revenir à des basiques. Jason Williams va pouvoir reprendre sa place de titulaire à la mène après plusieurs semaines passées à l'infirmerie, et cela devrait se ressentir de manière très positive. Au programme ce soir, 8 rencontres. Une double-confrontation cinglante face aux Nuggets pour commencer, eux qui viennent tout juste de nous infliger deux défaites. Ensuite, ce sera le tour de Suns qui s'accrochent aux Playoffs, puis de Pacers au fond du trou. On remonte de 3 crans l'adversité juste après puisque nous recevrons les Lakers et auront droit, comme pour les Nuggets, à ue double-confrontation face aux Spurs, avant de terminer le mois par un déplacement chez les Sixers. En résumé, 4 des 8 matchs auront lieu face aux numéros 1 et 3 NBA.
5-3, bilan satisfaisant compte tenu des blessures et de la difficulté du calendrier. La bonne nouvelle, c'est que Williams est revenu. La mauvaise, c'est que Camby est parti, et rejoint l'infirmerie pour deux semaines. On perd une place au classement général (5ème), mais sans toujours dépasser les deux matchs de retard sur le leader. La double-victoire face aux Nuggets est à nuancer par l'absence de C-Webb en face, alors que la double-défaite face aux Spurs l'est du fait de l'absence de Camby. Autant dire que les supporters, comme l'équipe, l'ont mauvaise.


Bilan de la vague :
- Victoire face aux Nuggets (+16) : en limitant les Nuggets à 8 petits points dans l'ultime quart-temps, les Bucks s'adjugent une victoire cruciale dans la course à la première place. Si seul Felipe Lopez manque à l'appel côté Bucks, ce n'est pour autant pas une rencontre satisfaisante puisque Webber était à l'infirmerie côté Nuggets. Le match dans le match opposait Paul Pierce, auteur de 33pts et 7rbds en 42min, à MWP, qui aura su limiter le Nugget à 12/23 aux tirs et rester sur les parquets malgré les fautes (fouled out après 42min). Pour son retour, Williams enchaîne les tirs casse-ctroûte (1/7 aux tirs) mais distribue bien le jeu (6asts) et défend le fer (6/17 aux tirs pour son vis-à-vis, Andre Miller). Portés par leur défense (36% de réussite pour Denver dont 2/17 à 3pts), les Bucks s'imposent en ne laissant que 3 Nuggets atteindre la barre des 10pts.

- Victoire face aux Nuggets (+11) : cette fois, ce n'est pas la défense qui va faire la différence puisque les Nuggets shootent à 54%, ni le rebonds puisque les deux équipes ne ratent que peu de paniers, mais la qualité des positions de tir. Milwaukee s'impose en effet grâce à d'excellentes décisions (6/12 à 3pts et 31 lancers glanés), mais se sera fait très peur, notamment au poste 4 où Trent (l'un des deux seuls net ratings de l'équipe avec -11) était surdominé par Fortson, capable de prenndre 12rbds en à peine 20min en l'absence de Marshall, blessé lors de leur dernière rencontre. Heureusement, MWP en avait décidé autrement (35pts à 12/18 aux tirs), alors que les autres jouaient les all-around (20pts, 9rbds, 8asts pour Camby - 17pts et 9asts pour Allen- 16pts, 4rbds, 8asts pour Williams). Chez les Nuggets, Miller tape le double-double (14pts et 10asts), et Bowdler les 7blks, mais ce ne fut pas suffisant.

- Défaite face aux Suns (-8) : quand le duo de pistoléros de l'Arizona va, tout va. Walker plante 27pts et 8rbds alors que Nash pointe à 18pts et 11asts. Si en plus Ostertag (15pts, 8rbds, 5blks) rend ses coups à Camby (11pts, 10rbds, 5blks), et que Ray Allen est sur les rotules (24pts à 8/18 aux tirs), cela devient compliqué. Belle et convaincante victoire des Suns, espérons une meilleure prestation de la part de Milwaukee la prochaine fois.

- Victoire face aux Pacers (+8) : malmenée par l'un des pires bilans de la ligue pendant la majorité de la rencontre, Milwaukee se réveiller juste à temps et remporter le dernier quart-temps par +12. Il faut dire que sans Camby, blessé après 19min de jeu. A son relais, Horry fait son possible mais la tâche n'est pas des plus simples, notamment face au néo-Pacer, Kenny Thomas (7pts et 10rbds en 30min). Allen, toujours dans le dur, ne joue que 21min. MWP se troue aux tirs (4/14) mais compense par une excellente activité en défense 4stls et 4blks), alors que Trent (12pts et 6rbds en 23min) et Kemp (17pts et 7rbds) lui emboîtent le pas. La victoire est là et c'est l'important, mais le public n'en a pas tellement eu pour son argent.

- Victoire face aux Lakers (+1) : Camby sur la touche, Shaq' en profite pour faire un chantier (26pts, 14rbds, 5asts, 3blks) face au pauvre Horry (7pts et 6rbds en 31min). Carter, testé au poste de meneur, stat (21pts, 10rbds, 1ast, 2stls, 4blks) et sa taille gêne considérablement Williams (5/20 aux tirs dont 2/11 à 3pts) mais ce dernier ne lui rend pour autant pas la tâche facile (6tos et 9/22 aux tirs pour le Laker). Ming (16pts, 8rbds, 6asts, 2blks) et Kemp (10pts, 10rbds, 3asts, 2stls, 2blks) se neutralisent, et la solution vient donc finalement, et logiquement, des extérieurs. Allen, auteur de 28pts, est parfaitement bien accompagné par MWP, 27pts, 11rbds, 3asts, et Milwaukee repart avec une victoire précieuse malgré l'absence de son pivot star.

- Défaite face aux Spurs (-15) : si Allen (35pts, 6rbds, 5asts, mais 5tos) et MWP (25pts, 4rbds, 4asts) tentent d'enrayer la machine Spurs, qui tourne au complet et déroule,, la marche est malgré tout trop haute en l'absence de Camby. A l'intérieur, Dirk (27pts et 8rbds), et Odom (13pts et 10rbds) s'amusent (3rbds pour Horry en 23min et Kemp ejecté au bout de 19min), et, à l’extérieur, le rookie Ginobili (16pts, 4rbds, 8asts, 2stls) et le multiple all-star Iverson (24pts, 5rbds, 7asts, 2stls) jouent au diapason, ne laissant aucun espoir à Milwaukee.

- Défaite face aux Spurs (-17) : comme la veille, les Bucks tentent d'imposer leur loi mais, cette fois, c'est dans le dernier quart-temps qu'ils prennent l'eau, remporté 39 à 18 par San Antonio. A Milwaukee, le 5 majeur est en double-figures, la palme revenant d'ailleurs aux 30pts, 8rbds, et 5asts de Ray Allen, mais, chez les Spurs, la marque est encore mieux repartie avec 7 joueurs à 9pts et plus, dont 3 joueurs à 23pts (Nowitzki, Iverson, et Mobley).

- Victoire face aux Sixers (+25) : face à l'un des cancres de la ligue, le presque triple-double de Ray Allen (31pts, 9rbds, 8asts) rime avec victoire, fort logiquement. Malgré tout, la raquette titulaire de Philadelphie profite de l'absence de Camby pour être en double-double (22pts et 27rbds pour le duo Haywood-Evans).
Quelques statistiques collectives :
- 13ème meilleure attaque (Offensive Efficiency - 106.3pts)
- Meilleure défense (Defensive Efficiency - 96.6pts)
- 14ème meilleure équipe au Effective FG% (50.6%)
- 6ème meilleure équipe au Rebound % (51.9%)
- 14ème meilleure équipe au Turnover % (15.9%)
- 3ème meilleure équipe au Block % (7.7%)
- 2ème meilleure équipe au Steal % (10.0%)
- 8ème meilleure équipe au 3P% (37.8%)
- 12ème meilleure équipe aux Points Per Shot (1.23pps)
- 14ème meilleure équipe au Adjusted FG% (50.6%)
Et individuelles :
- Ray Allen (30.2pts - 1er) dans les top scoreurs
- Marcus Camby (11.3rbds - 3ème) dans les top rebondeurs
- Jason Williams (6.9asts - 6ème), et Ray Allen (4.8asts - 22ème) dans les top passeurs
- Jason Williams (1.8stls - 16ème), et Eric Snow (1.7stls - 25ème) dans les top intercepteurs
- Marcus Camby (4.1blks - 1er) dans les top contreurs
- Personne dans les tops pourcentages aux tirs
- Ray Allen (44.0% - 11ème) dans les top scoreurs extérieurs

6 matchs au programme, et avec Camby bloqué à l'infirmerie. Le reste du roster étant de retour dans la rotation, et les Playoffs à l'Ouest plus ou moins garantis, on va drastiquement diminuer le temps de jeu des extérieurs. Allen, aujourd'hui top 3 des minutes par match (39.5), et MWP top 5 (38.2), ce ne pourra qu'être bénéfique pour les organismes, quand bien même l'équipe perdrait quelques places au classement. Le plus dur est dernière nous désormais ou le sera bientôt, notamment le premier mois de compétition qui se jouait quasi exclusivement à l'extérieur, et le début d'année qui voyait s'accumuler les matchs face aux contenders, et cela devrait nous permettre d'aborder la suite plus sereinement. En son absence, Camby sera remplacée par Kemp au poste de pivot pendant 2 semaines alors que Trent devrait voir ses minutes augmenter. Pas d'autres changement majeur prévu pour le moment.
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

fredonaldo

Animation
Avatar du membre
Red Rockets
6752

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par fredonaldo » 08 août 2019, 16:58

Je pense que le métier d insider doit bien payé ça pousse comme des champignons, faudra vraiment le faire exprès pour passer à côté d'une info :hehe:
Every time I do something silly, it comes off really funny because it's natural !(Shaquille O'neal)
" 72 73 and 9 don't mean a thing without the ring "

marmite

Celtics
Avatar du membre
12892

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par marmite » 08 août 2019, 17:05

Mais non ! Double concurrence :lol:

Daiv

All Star
Avatar du membre
Magic
6428

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par Daiv » 08 août 2019, 22:09

Haha, on a pris la même photo pour Jay Will Dav'z!
FFL, forum francophone spécialisé dans les Fantasy Leagues (NBA, NFL, NHL,...)
24" Basket League : ORLANDO MAGIC, "what if" Penny Hardaway

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Bucks Forest County
13526

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par SylvesterTemple » 10 août 2019, 12:12

SylvesterTemple a écrit :
06 août 2019, 10:33
6 matchs au programme, et avec Camby bloqué à l'infirmerie. Le reste du roster étant de retour dans la rotation, et les Playoffs à l'Ouest plus ou moins garantis, on va drastiquement diminuer le temps de jeu des extérieurs. Allen, aujourd'hui top 3 des minutes par match (39.5), et MWP top 5 (38.2), ce ne pourra qu'être bénéfique pour les organismes, quand bien même l'équipe perdrait quelques places au classement. Le plus dur est dernière nous désormais ou le sera bientôt, notamment le premier mois de compétition qui se jouait quasi exclusivement à l'extérieur, et le début d'année qui voyait s'accumuler les matchs face aux contenders, et cela devrait nous permettre d'aborder la suite plus sereinement. En son absence, Camby sera remplacée par Kemp au poste de pivot pendant 2 semaines alors que Trent devrait voir ses minutes augmenter. Pas d'autres changement majeur prévu pour le moment.
3-2, bilan convenable avec Camby à l'infirmerie, et le trio Allen-MWP-Williams ménagé. 5ème meilleur bilan NBA, Milwaukee est toujours à 2 matchs de la première place, derrière Nuggets, Spurs, et Kings. Avec seulement 4 défaites à la maison, les Bucks partagent la place de leader à domicile avec les Sonics et les Lakers. Autant dire que l'avantage du terrain en Playoffs sera primordial et qu'il ne sera pas facile de trouver le juste équilibre entre préservation des organismes et lutte pour l'avantage du terrain.


Bilan de la vague :
- Victoire face aux Pistons (+10) : Eddie Robinson élu homme du match face à l'équipe qui l'avait révélé la saison passée, le symbole est beau. 24pts à 12/20 aux tirs, 8rbds, 4asts, 2stls pour l'ailier. Dominée aux rebonds (42 prises contre 34), Milwaukee s'en remet à sa défense au large, limitant ainsi les joueurs de Detroit à un petit 5/22 aux tirs, dont 0/4 pour le seul Grant Hill, adversaire direct de Robinson. En réussite (52% de réussite), les Bucks prennent en plus grand soin du ballon avec seulement 8tos et s'adjugent une victoire collective (32asts) intéressante. Notons également les 14pts de Ray Allen en 11min et 7asts de Williams en 15min.

- Victoire face au Jazz (+36) : victoire large et en bonne et dûe forme avec un roster entier ménagé ou presque. Là encore, c'est un ancien de la maison qui en profite pour se montrer et termine homme du match, Eric Snow (27pts à 10/18 aux tirs, 8rbds, 3asts, 4stls). En 10min, Allen ne parvient pas à trouver le filet (0/4 aux tirs) et la machien s'enraye derrière l'arc (3/13 à 3pts) mais l'écart entre les deux formations est trop grand pour que le Jazz ne puisse espérer autre chose que la défaite. Dans ce garbage time de 48min, la bataille au poste de pivots aura su malgré tout maintenir les spectateurs en place (0pt et 10rbds pour Dalembert contre 17pts et 13rbds pour Kemp).

- Défaite face aux Mavericks (-13) : malgré un Gary Trent stratosphérique (17pts, 19rbds, et 2blks), et un Ray Allen qui dépasse le temps de jeu qui lui était prévu (26min au lieu de 10), Milwaukee s'incline à domicile. La défense de Dallas est efficace, n'autorisant 39% de réussite aux Bucks et provoquant 21tos pour 13stls, à l'image d'un Marion omniprésent (22pts, 11rbds, 2asts, 5stls). Gasol, quant lui, impose sa loi au très expérimenté Shawn Kemp en lui mettant 24pts sur le museau tout en le limitant à 3/13 aux tirs. Chez les Bucks, le meileur net rating est pour MWP, avec +16 en à peine 9min passées sur les parquets.

- Victoire face aux Pistons (+16) : si cette fois il n'est pas élu homme du match, Robinson n'aura certainement pas démérité, bien au contraire (18pts et 11rbds), mais Trent aura été plus impact (20ptsn 11rbds, 5asts). Pourtant réputés pour leur défense, les Pistons se trouvent incapables de bloquer l'accès au panier, laissant Milwaukee shooter à près de 63% de réussite. Encore une fois, Detroit joue collectif et la marque est bien partagée mais le shoot extérieur est défaillant (8/23) alors que, dans le même temps, Horry fait un perfect (3/3 de loin).

- Défaite face aux Aces (-19) : -14 dans le premier quart, -12 dans le troisième, la fatigue se faisait clairement ressentir côtés Bucks après leur gros début de saison et qui évoluaient ici en back-to-back. MWP ménagé, personne n'est là pour stopper McGrad, auteur de 23pts, 8rbds, et 4asts et élu meilleur joueur de la rencontre. Avec tout son cinq majeur à 12pts ou plus et 4 titulaires à 8rbds ou plus, Vegas s'offre une belle exemplaire.
Quelques statistiques collectives :
- 13ème meilleure attaque (Offensive Efficiency - 105.9pts)
- Meilleure défense (Defensive Efficiency - 96.7pts)
- 14ème meilleure équipe au Effective FG% (50.7%)
- 7ème meilleure équipe au Rebound % (51.8%)
- 14ème meilleure équipe au Turnover % (15.8%)
- 3ème meilleure équipe au Block % (7.5%)
- 2ème meilleure équipe au Steal % (10.0%)
- 8ème meilleure équipe au 3P% (37.9%)
- 12ème meilleure équipe aux Points Per Shot (1.23pps)
- 14ème meilleure équipe au Adjusted FG% (50.7%)
Et individuelles :
- Ray Allen (28.6pts - 1er) dans les top scoreurs
- Marcus Camby (11.3rbds - 3ème) dans les top rebondeurs
- Jason Williams (6.7asts - 6ème), et Eric Snow (4.5asts - 25ème) dans les top passeurs
- Eric Snow (1.8stls - 17ème), et Jason Williams (1.7stls - 23ème) dans les top intercepteurs
- Marcus Camby (4.1blks - 1er) dans les top contreurs
- Personne dans les tops pourcentages aux tirs
- Ray Allen (43.5% - 14ème) dans les top scoreurs extérieurs

7 matchs au programme, et Camby sera de retour. Dans la course au meilleur bilan, certaines des rencontres à venir seront d'une importance primordiale. Aussi, l'effectif sera aligné de manière tout à fait normal et sans ménagement des minutes. En revanche, le mois et demi de compétition permettra certainement de reposer le cinq de départ, ceci afin d'arriver frais et dispo en playoffs. Pour débuter, Milwaukee aura droit à un roadtrip de 3 rencontres avec, au menu, les Suns de Glen Robinson, tout juste débarqué dans l'Arizona et qui semble redonner du peps à la franchise ; des Rockets en quête de rédemption et n'ayant certainement pas dit leur dernier mot dans la course au top 5 de la conférence ; puis les Bulls, meilleur bilan à l'Ouest et dont le jeu très porté vers le tir extérieur et la volonté de courir révolutionne actuellement la NBA. De retour à la maison, on affrontera de nouveau les Rockets, par deux fois, mais avec une première rencontre un lendemain de match, puis les Knicks, là encore en back-to-back. Enfin, un déplacement à Dallas viendra clore le mois de Février.
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)

SylvesterTemple

Bucks
Avatar du membre
Bucks Forest County
13526

Re: [24" BASKET LEAGUE] Discussions

Message par SylvesterTemple » 13 août 2019, 16:31

SylvesterTemple a écrit :
06 août 2019, 10:33
7 matchs au programme, et Camby sera de retour. Dans la course au meilleur bilan, certaines des rencontres à venir seront d'une importance primordiale. Aussi, l'effectif sera aligné de manière tout à fait normal et sans ménagement des minutes. En revanche, le mois et demi de compétition permettra certainement de reposer le cinq de départ, ceci afin d'arriver frais et dispo en playoffs. Pour débuter, Milwaukee aura droit à un roadtrip de 3 rencontres avec, au menu, les Suns de Glen Robinson, tout juste débarqué dans l'Arizona et qui semble redonner du peps à la franchise ; des Rockets en quête de rédemption et n'ayant certainement pas dit leur dernier mot dans la course au top 5 de la conférence ; puis les Bulls, meilleur bilan à l'Ouest et dont le jeu très porté vers le tir extérieur et la volonté de courir révolutionne actuellement la NBA. De retour à la maison, on affrontera de nouveau les Rockets, par deux fois, mais avec une première rencontre un lendemain de match, puis les Knicks, là encore en back-to-back. Enfin, un déplacement à Dallas viendra clore le mois de Février.
6-1, des victoires importantes dans la course au 1st seed, notamment face aux Suns, aux Rockets (trois fois), et aux Mavericks. La seule défaite du groupe sur cette vague est intervenue face à des Knicks renforcés par l'arrivée du Shaq', en back-to-back. Avec un effectif au complet, voilà ce que l'on peut espérer. En revanche, Trent rejoint l'infirmerie pour un mois. Toujours deux matchs de retard sur le meilleur bilan NBA.


Bilan de la vague :
- Victoire face aux Suns (+14) : pour son premier match dans sa nouvelle franchise, l'ancien Buck, Glenn Robinson, semble timide (seulement 10 tirs pris et 2/6 à 3pts) et dépassé par son adversaire direct, MWP (21pts à 8/16 aux tirs). Allen sur les rotules (5tos) se force à distribuer (8asts) et à partager ses tickets shoots (21pts pour MWP, 15pts pour Camby, et 13pts pour J-Will), et, finalement, seul Kemp semble déjouer (fouled-out après 20min de jeu). Collectivement, Milwaukee compense sa maladresse derrière l'arc (5/20 à 3pts) par des mains actives en défense (13stls sur 18tos) et aucun Sun n'aura donc su enrayer la machine.

- Victoire face aux Rockets (+9) : quand Allen (34pts) et Camby (21pts, 15rbds, 3asts, 3stls, 7blks) jouent à l'unisson, l'adversaire n'a plus qu'à encaisser les coups et attendre la sonnerie finale. Posey (1/6 aux tirs en 29min) souffre face à MWP mais compense avec une activité de tous les instants (9rbds, 8asts, et 0to). SAR score comme il sait le faire (31pts en 38min) mais non sans mal (9tos) alors qu'il subit, en plus, l'impact de Kemp en sortie de banc (23pts en 27min, 2rbds, 2asts, 2stls, 2blks, mais 3tos). Bref, la solution pour les texans doit venir du banc (17pts pour Crawford et 16pts pour O'Neal) mais la Milwaukee continue de dérouler en agressant le cercle (39 lancers francs tentés) et en jouant dur en défense (13stls sur 22tos). Les deux équipes se reverront 2 fois dans moins d'une semaine.

- Victoire face aux Bulls (+8) : l'affrontement entre deux équipes aux philosophies diamétralement opposées. Chicago débute la rencontre de la meilleure des manières et mène de 8pts à l'issue du premier quart, mais Milwaukee réagit après la pause et finit la rencontre victorieuse. Si les Bulls font l'apogée du small-ball et du run&gun (33 tirs à 3pts pour 11 lancers tentés), les Bucks en font l'antithèse (15 tirs à 3pts pour 36 lancers tentés). Allen, accablé de fatigue, joue à l'envers (6tos et 1/5 à 3pts) mais compense par sa distribution (10asts), mais peut, encore une fois, compter sur le soutien de Camby à l'intérieur, profitant ici allègrement du manque de taille des chicagoans (31pts, 15rbds, 2asts, 2stls, 4blks) malgré la belle copie d'Elton Brand (17pts, 12rbds, 4asts, 3stls, 5blks). 17 tirs de plus pour Chicago, mais 8pts de plus pour Milwaukee au score final.

- Victoire face aux Rockets (+7) : les deux équipes se tiennent tête dans chaque catégorie du boxscore, mais Milwaukee, qui avait pris les devants en menant de 18pts à la pause avant d'être rattrapée dans le 3ème quart-temps (+10 pour Houston), consacre plus d'énergie à attaquer la raquette (+9 lancers tentés qu'à tirer de loin (-6 tis à 3pts) et cela aura donc permis aux Bucks de l'emporter. 5ème et dernier match de la saison entre ces deux équipes dans quelques jours.

- Victoire face aux Rockets (+13) : dans ce match de séries (+7 pour Milwaukee dans le premier quart, +11 pour Houston dans le second, +11 pour Milwaukee dans le troisième, puis +6 pour Milwaukee dans le dernier), le rookie Chris Andersen joue l'un de ses meilleurs matchs (16rbds et 3blks) mais dispose malgré tout du pire net rating de son équipe (-16). SAR blessé en cours de match (16min de jeu), O'Neal le remplace au pied levé (14pts, 10rbds, 3asts, 1stl, 2blks), mais la pression imposée par la défense des Bucks est trop forte pour les texans (42% de réussite et 22tos). De l'autre côté du terrain, Allen assure (26pts, 11rbds, 6asts, 1stl), Williams aussi (21pts, 3rbds, 5asts), et Kemp leur emboîte le pas (16pts et 7rbds en 26min).

- Défaite face aux Knicks (-15) : défaits après la mi-temps (-14 dans les 24 dernières minutes), les Bucks de Ray Allen (25pts et 8asts) auront subi les foudres de Shaq' (30pts, 13rbds, 3blks en 34min), aux anges après son débarquement à l'Est et chez un favori pour le titre, et de Duncan (19pts et 7rbds), comblé par cette arrivée. NY shoote à merveille (52% de réussite aux tirs dont 7/13 à 3pts) et domine le rebond (+11 prises), deux aspects du jeu qu'il faut obligatoirement remporter lorsque, comme ces deux équipes, on ambitionne de remporter le titre. Mention également à MWP, auteur d'un affreux 1/7 aux tirs et 5tos ce soir-là. Pas de revanche pour cette saison, la prochaine aura lieu en Finals ou la saison prochaine.

- Victoire face aux Mavericks (+3) : Trent blessé à la cheville d'entrée de jeu (entorse à la 6ème minute, out pour un mois), Camby (16pts, 19rbds, 5asts) et Kemp (12pts 10rbds, 5asts) montrent les dents face aux jeunots d'en face, Gasol (13pts à 4/17 aux tirs) et Marion (22pts à 9/20 aux tirs). Avec 18tos (contre 11 pour les Mavs), les Bucks se seront tout de même fait très peur, mais leur réussite aux tirs (55%), leur capacité à récolter des lancers francs (28 tentés), et leur sens du jeu (33asts) leur permettent de l'emporter, et ce malgré l'excellente réussite à 3pts des texans (13/28).
Quelques statistiques collectives :
- 13ème meilleure attaque (Offensive Efficiency - 106.1pts)
- Meilleure défense (Defensive Efficiency - 97.4pts)
- 12ème meilleure équipe au Effective FG% (50.9%)
- 6ème meilleure équipe au Rebound % (51.5%)
- 14ème meilleure équipe au Turnover % (15.8%)
- 3ème meilleure équipe au Block % (7.5%)
- 2ème meilleure équipe au Steal % (9.9%)
- 8ème meilleure équipe au 3P% (37.5%)
- 12ème meilleure équipe aux Points Per Shot (1.24pps)
- 12ème meilleure équipe au Adjusted FG% (50.9%)
Et individuelles :
- Ray Allen (28.3pts - 1er) dans les top scoreurs
- Marcus Camby (11.6rbds - 2ème) dans les top rebondeurs
- Jason Williams (6.5asts - 8ème), et Ray Allen (4.7asts - 23ème) dans les top passeurs
- Personne dans les top intercepteurs
- Marcus Camby (4.0blks - 1er) dans les top contreurs
- Personne dans les tops pourcentages aux tirs
- Ray Allen (43.4% - 13ème) dans les top scoreurs extérieurs

7 matchs à venir, tous à domicile. Voilà que commence à payer notre début de calendrier extrêmement compliqué. La première rencontre face aux Kings aura son importance, tout comme la suivante face aux Aces, et celle face aux Suns quelques jours pour tard, mais le reste du programme devrait être abordable (Raptors, Nets, Blazers, et Hornets). Avec 3 joueurs (Allen, Camby, et MWP) dans le top20 à la moyenne de minutes jouées par match, il a été expressément demandé à coach Kersey de reposer les troupes, notamment Allen (37.4min - 7ème). Trent out pour un mois, Kemp prendra sa place dans le cinq de départ et Horry prendra son relais en sortie de banc lors que celui-ci se reposera ou jouera pivot.
Giannis Antetokounmpo : "My goal is to win in Milwaukee, bring a Championship to the city... I would never leave for LA." (02/07/2018)