Cyclisme, cyclotourisme

Sativa

MVP
Avatar du membre
Cavaliers Fear The Sword
16267

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par Sativa » 19 septembre 2020, 18:26

galdosh a écrit :
19 septembre 2020, 18:20
21 ans , pas d'équipe, il a attaqué h24, et fini par un chrono avec 1 minute 20 sur n'importe lequel des poursuivants. perso je suis pas du genre à parler dopage mais là c'est quand même hyper suspicieux non ?
Ouais mais non il est pas encore chez Sky/Ineos donc on va pas lui cracher dessus, peut être que dans 4-5 TDF gagnés ça va commencer a vraiment accuser.
Enfin bon c’est pas le seul, Van Aert c’est déjà prime Geraint Thomas, Pogacar en 2 ans il explose tout le circuit, Remco c’est un délire aussi.

PistolPete44

MVP
Avatar du membre
SuperSonics
13564

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par PistolPete44 » 19 septembre 2020, 18:42

Sativa a écrit :
19 septembre 2020, 18:26
Enfin bon c’est pas le seul, Van Aert c’est déjà prime Geraint Thomas, Pogacar en 2 ans il explose tout le circuit, Remco c’est un délire aussi.
Et le bestiau Mathieu van der Poel dont certains voient une trajectoire à la Van Aert et pourquoi pas faire des dégâts également en GT, pas qu'un classic man.
Greta Thunberg. A puppet for the masses.

Sativa

MVP
Avatar du membre
Cavaliers Fear The Sword
16267

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par Sativa » 19 septembre 2020, 18:45

Ah oui je l’avais oublié lui, complètement délirant son niveau déjà haha

mamath1234

Admin - mamath
Avatar du membre
Jazz
13451

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par mamath1234 » 19 septembre 2020, 18:50

et puis on oubliera pas Bernal qui aura des occasions de prendre sa revenche

PistolPete44

MVP
Avatar du membre
SuperSonics
13564

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par PistolPete44 » 19 septembre 2020, 19:00

Et nous on se contentera de Pinot-Bardet-Martin voir Gaudu sur les GT.

A moins que Pavel Sivakov ne choisisse la nationalité française comme il l'a laissé entendre en se déclarant plus français que russe et après avoir été impressionné par l'engouement des fans sur le Tour à son égard.
Greta Thunberg. A puppet for the masses.

Garcy22

All Star
Avatar du membre
College Basketball
8147

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par Garcy22 » 19 septembre 2020, 20:56

Mais quel retournement de situation!

Pogacar va gagner le TdF en ne portant le maillot jaune qu'un seul jour, le dernier! Un scenario digne du tour 89 avec le fameux duel Fignon/Lemon.

On a vecu un truc historique cette apres midi avec Pogacar qui met 1'20 a Dumoulin, Porte et un peu plus a Van Aert et Roglic. La montée de la planche des belles filles en moins de 17min!!! (Qui plus est apres 3 semaines de course)

Plus jeune vainqueur apres guerre du TdF et triplé maillot jaune/a pois/blanc et avec 3 victoores d'etapes pour agrementer le tout.

On connaissait le "braquage a l'italienne", on a decouvert le "hold up slovene"
"Play hard; play smart; play together" - Dean Smith

Rewsna

Night Driver
Avatar du membre
76ers Liberty Baller
#FreeEasy
12703

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par Rewsna » 19 septembre 2020, 21:07

Scénario parfait pour Pogacar sur ce Tour. Roglic s'est trop souvent comporté comme un grand frère avec Pogacar. Il le laisse par exemple reprendre 44 secondes après les 1'21 qu'il perd la veille dans la bordure.

La UAE n'avait pas les épaules pour protéger un maillot jaune. Ils n'ont jamais eu à le faire. Et aujourd'hui, Roglic s'effondre sur le chrono (malade ?), car même sur le plat, il concède 20 secondes à Pogacar.

L'attentisme de la Jumbo, à toujours vouloir gérer, se paye aujourd'hui.

La saison prochaine, UAE va devoir se renforcer. De la Cruz et Polanc, c'est bon. Tu as Dombrowski et Riabushenko qui peuvent compléter. Mais il va falloir recruter une paire de gros rouleurs pour entourer tout ça. Car un tel scénario ne se produira pas 2 fois pour Pogacar.

L'an prochaine, on aura un Roglic probablement revanchard (ou Dumoulin allez savoir), et un Bernal de retour en forme.

En tout cas, UAE a protégé Pogacar jusqu'en 2024. Faut l'entourer maintenant.
Fantasy 2013/14 : 9ᵉ | 14/15 : 153ᵉ | 15/16 : 244ᵉ | 16/17 : DNP | 17/18 : 92ᵉ | 18/19 : 94ᵉ
Hardcore 17/18 : 16ᵉ | 18/19 : 4ᵉ / TTFL 18/19 : SR : 954ᵉ

mamath1234

Admin - mamath
Avatar du membre
Jazz
13451

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par mamath1234 » 20 septembre 2020, 11:49

UAE a le deuxième budget, ils devraient avoir les moyens de trouver un ou deux gars ^^

Garcy22

All Star
Avatar du membre
College Basketball
8147

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par Garcy22 » 20 septembre 2020, 13:03

Victoire de Kristoff sur les Champs pour cloturer en beauté le triomphe d'UAE, l'equipe que personne n'a vue pendant 3 semaines?
"Play hard; play smart; play together" - Dean Smith

Garcy22

All Star
Avatar du membre
College Basketball
8147

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par Garcy22 » 20 septembre 2020, 20:26

Belle victoite de Sam Bennett qui valide en beauté son maillot vert.
"Play hard; play smart; play together" - Dean Smith

Blork

Rôle-Player
Avatar du membre
Cavaliers Fear The Sword
1061

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par Blork » 20 septembre 2020, 21:15

Grosse remise en question a avoir du coté de Sagan , tour de france catastrophique cet annèe pour lui.

porcupine

Rôle-Player
1379

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par porcupine » 20 septembre 2020, 21:47

En fin de saison dernière, Sagan a donné son accord aux organisateurs du Giro pour venir sur leur course (moyennant un gros chèque a priori). Il devait donc faire le Giro en mai et le Tour en juillet ce qui était gérable sur le plan physique.

Malheureusement pour lui, le Covid puis le confinement et la modification du calendrier sont passés par là et dans le nouveau calendrier, le Giro débute moins de 15 jours après la fin du Tour. Sagan n'a pas voulu revenir sur sa parole vis-à-vis des organisateurs du Giro et son équipe n'a pas souhaité le mettre à l'écart du Tour vu que c'est leur coureur emblématique.

Sagan se retrouve donc à devoir enchainer 2 courses de 3 semaines avec seulement 15 jours de repos entre les deux. Et pour moi, c'est évident qu'il a disputé le Tour avec une condition physique très moyenne pour ne pas arriver cramé sur le Giro. S'il prend un gros chèque en Italie, il ne peut pas se permettre d'y aller en touriste en sortant trop fatigué du Tour.

Garcy22

All Star
Avatar du membre
College Basketball
8147

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par Garcy22 » 21 septembre 2020, 08:50

Interessant cette histoire qui poirrait en effet expliquer la meforme du Slovaque sur ce tour.

cette année il est tombé sur un Sam Bennett trop fort et trop bien entouré (Kudos a Morkov pour son boulot de poisson pilote irreprochable)
"Play hard; play smart; play together" - Dean Smith

Sativa

MVP
Avatar du membre
Cavaliers Fear The Sword
16267

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par Sativa » 21 septembre 2020, 19:16




illiac

All Star
Avatar du membre
7131

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par illiac » 21 septembre 2020, 23:17

Et bien sur, il faut que ça tombe sur probablement l'équipe la plus décevante du tour.

Rewsna

Night Driver
Avatar du membre
76ers Liberty Baller
#FreeEasy
12703

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par Rewsna » 22 septembre 2020, 01:13

Cette nouvelle a deux facettes quand même. C'est à la fois une bonne et mauvaise nouvelle.

Bonne dans le sens où si c'est confirmé que Quintana était dopé, ça prouve qu'être dopé ne suffit pas à être bon (:tousse: Jacques Boutault :tousse:). Mais là où c'est dramatique par contre, c'est que si on trouve une telle pratique dans une équipe comme Arkea, je veux pas voir le reste...

__

Bon, bilan du Tour. Bilan qui n'engage que moi. Je me suis basé sur les objectifs des équipes, leur statut, ainsi que l'effectif engagé sur le Tour.

Tour réussi
Image

Image UAE - Team Emirates Image Image Image / Image Image Image Image

Ce Tour de France 2020 avait commencé de manière idéale pour la formation Emiratie avec la victoire d'étape à Nice lors de la première étape, dans des conditions dantesques, pour Alexander Kristoff, qui se parait de Jaune le soir même. Un maillot qu'il conserva un jour. 7 jours plus tard, Pogacar était pris dans la bordure lors de l'étape Millau-Lavaur, et perdait 1'21. Il récupérait 40 secondes le lendemain, avant de s'imposer lors de l'étape 9 à Laruns, devant Roglic. Il remet ça au Grand Colombier, toujours devant Roglic. Et achève son Tour par une 3ème victoire d'étape lors du Contre-la-montre individuelle à la Planche des Belles Filles. Il s'empare du Maillot Jaune la veille de l'arrivée à Paris.

4 étapes, Maillot Jaune, à Pois et Blanc, c'était difficile de faire mieux pour la team UAE. Pogacar aura assumé son rôle de leader. Quant à Kristoff, après sa victoire initiale, il n'a plus du tout pesé dans les arrivées au sprint. Aucun top 10, jusqu'à l'arrivée à Paris où il termine 4ème. Mais pour un sprinteur sans train, il a quand même plus que remplis son contrat.

Des coureurs comme Polanc ou De La Cruz auront largement assumé leur rôle d'équipier. Même si il manquait quand même de main d'œuvre sur certaines étapes. Les abandons de Aru et Formolo n'ont pas aidé.
________________________________

Image Team Sunweb Image / Image Image Image

Le formation Allemande était venue sur ce Tour avec aucune ambition pour le classement général. L'absence de Oomen s'est révélée être une bénédiction. Personne à protégé au général. Tout le monde avait donc sa carte à jouer.

Après une première dizaine de jours où ils accumulent les belles places (Bol 3ème à Nice étape 1, 2ème à Privas, Hirschi 2ème à Nice étape 2 et 3ème à Laruns après une longue échappée, derrière le duo Pogacar-Roglic), le déclic vient du Suisse qui s'impose logiquement lors de l'étape 12 après avoir faussé compagnie à l'échappée du jour. Derrière, Søren Kragh Andersen en claque deux en sortant à chaque fois du groupe de tête pour aller s'impose en solitaire. De son côté, Cees Bol aura accumulé 4 top 10 sur les sprints, passant tout près de gagner lors de première semaine. Quant à Hirschi, il a continué d'animer le Tour après sa victoire d'étape. Il aurait pu signer une nouvelle victoire sans une chute malheureuse en décente. Elu logiquement Combatif du Tour, Hirschi est la confirmation de ce Tour de France 2020.

Un coureur comme Nicolas Roche aura fait un très gros boulot pour l'équipe tout au long de ces 3 semaines. Il y est pour beaucoup dans le succès de l'équipe qui termine donc ce Tour avec 3 étapes et le Combatif.

Il y a également la satisfaction d'avoir évité la plupart des ennuis et terminé le Tour au complet, à 8.
________________________________

Image Deceuninck - Quick Step Image / Image Image Image

A l'image de la Sunweb, la Quick Step venait sur ce Tour avec un rôle d'animateur. Et ils n'auront pas déçu. Dès la seconde étape, Julian Alaphilippe s'impose et s'empare du Maillot Jaune, qu'il ne gardera que 3 jours, à cause d'une erreur de ravitaillement dans les 20 derniers km et une pénalité de 20 secondes. Après cela, il continuera d'animer le Tour avec pas mal d'échappées et 3 top 10. Il y a quand même la sensation qu'il a par moment gaspillé de l'énergie pour rien, au détriment de ses chances de glaner une autre victoire.

De son côté, Sam Bennett aura fait un très bon début de Tour avec des 2ème, 3ème et 4ème places sur les 3 premières arrivées au sprint. Piégé dans la bordure de Lavaur, il va enchainer victoire lors de la 10ème étape (où il prend le maillot vert) et 2ème de l'étape 11 qui voit Sagan déclassé. Avant le coup d'éclat sur les Champs où il va chercher une victoire logique tant il était dominateur. Un très bonne stratégie sur les sprints intermédiaires où Morkov c'est très souvent intercalé entre lui et Sagan.

3 étapes et un maillot vert, une des grosses équipes animatrice du Tour, pas seulement grâce à Alaphilippe mais aussi Cavagna, Asgreen ou parfois Jungels. Ils finissent eux aussi à 8.

_______________________________________________________________________
_______________________________________________________________________

Très bon Tour
Image

Image Team Jumbo-Visma Image Image Image

Alors forcément, cette équipe devait être à la lutte pour le Maillot Jaune avec la Team Ineos et Bernal. Porter le maillot 11 jours et le perdre la veille de l'arrivée, c'est évidemment une grosse déception. Donc ça ne peut pas être un Tour 5 étoiles.

Mais néanmoins, vu le bilan de leur Tour, ça vaut largement 4 étoiles. Une victoire pour Roglic, il termine aussi 3 fois second, une fois 4ème et 5ème. Il a toujours était présent en montagne, pas piégé par la bordure, relativement peu attaqué par les autres en montagne. Le seul reproche, c'est qu'on peut justement penser qu'il a souvent était dans le gestion, alors qu'il aurait pu appuyer à certain moments, reprendre 10-15 secondes par-ci, par-là et se monter une grosse avance sur Pogacar. Au contraire, il laisse son compatriote reprendre du temps le lendemain de la bordure et ça coûte cher au final.

Mais la Jumbo, ce n'est pas que Roglic. Wout Van Aert claque 2 étapes, deux 3ème place, une fois 4ème et 6ème à Paris. Sa 4ème place intervient sur le CLM où il est monstrueux. Tout comme Dumoulin qui termine ce chrono à la seconde place, toujours présent en montagne. Tony Martin dans la plaine et Kuss en montagne auront été également énormes, notamment Kuss qui paraissait très facile lors de l'arrivée à la Loze et qui permet à Roglic de reprendre 17 secondes à Pogacar ce jour-là. Bennett avec une chute très tôt n'aura que très peu eu l'occasion de se montrer. Mais malgré tout, ils terminent à 8.

Dumoulin a accepté son rôle d'équipier sans vraiment broncher, là où un Kruijswijk, absent, aurait pu poser des problèmes.

En 4 équipes, on a déjà 13 victoires d'étapes. Il n'en reste que 8. Et vu les deux prochaines équipes dont on va parler, il ne va vite rester que des miettes pour les autres.
________________________________

ImageAsta Pro Team Image Image

L'effondrement de Lopez sur le CLM ne doit pas venir masquer le bilan de cette équipe. Lopez est un des seuls à avoir attaquer. Il signe une magnifique victoire à la Loze. Il est impossible pour lui de jouer le général avec une telle incapacité à performer sur l'effort individuel. Donc ce n'est pas une surprise, ni une déception, de le voir à cette place au général.

Lutsenko avait bien lancé le Tour des bleu ciel avec une victoire en solo au Mont Aigoual. De son côté, Luis Leon Sanchez aura traversé ce Tour comme une ombre.
________________________________

Image Lotto Soudal Image Image

Deux victoires d'étape pour Caleb Ewan, le contrat est rempli. Ca aurait même pu être meilleur, mais 2 abandons dans les 2 premières étapes affaiblissent l'équipe, qui perdra un autre élément lors de la 9ème étape. Conséquence, on n'a pas beaucoup vu De Gendt.

_______________________________________________________________________
_______________________________________________________________________

Ils ont sauvé leur Tour
Image
Image AG2R La Mondiale Image

Bardet était venu sur ce Tour sans ambitions. Et pourtant, il a passé une semaine dans le top 10, au pied du podium. Une chute lors de l'étape 13 met fin à ses espoirs et il doit abandonner. Suivi un jour plus tard par Latour.

Mais avant cela, Nans Peters avait déjà inscrit le nom d'AG2R dans l'histoire de ce Tour 2020 en remportant l'étape 8 en solitaire. Cosnefroy de son côté a longtemps porté le maillot à pois. Naesen et Venturini ont fait quelques places sur les sprints.
________________________________

Image EF Pro Cycling Image

On s'attendait forcément à voir cette équipe plus haut. Mais ça a été compliqué. Le vainqueur sortant du Dauphiné, Martinez, a été pris dans une chute qui a eu des effets sur la suite de son Tour. Higuita a abandonné à l'étape 15. Van Garderen a été fidèle à lui-même (comprenez invisible). Uran quant à lui aura été anonyme tout au long de ces 3 semaines et se contente d'une 8ème place au général. Deux 9ème places comme meilleur résultat sur les étapes. Lui aussi ara été fidèle à lui-même en se contentant de suivre tant qu'il le pouvais.

Martinez sauve néanmoins le Tour de la formation Américaine lors de l'étape 13 où il joue un bien mauvais tour à la BORA et s'impose tout seul.
________________________________

Image BORA - hansgrohe Image

Là aussi, on pouvait s'attendre à les voir plus haut. Vu les attentes, j'aurais même pu les mettre plus bas. Mais c'est inutile. L'équipe a quand même fait un gros Tour, ils ont souvent animé en tête de peloton. On se rappelle tous de Lavaur. Au final ça n'a pas payé sur les 3 semaines, Sagan ne gagnant aucune étape, et finissant second du Maillot Vert.

Lennard Kämna sauve donc le Tour de la BORA lors de l'étape à Villard-De-Lans où il fausse compagnie à un groupe d'échappée, dont Carapaz, pour s'imposer tout seul au sommet.

Après, les intentions au général, on a vite vu que c'était peine perdue avec des leaders blessés ou en méforme.
________________________________

Image INEOS Grenadiers Image

Et oui, les Ineos sont tombés de leur trône. Impliqué dans une chute, Bernal a longtemps fait illusion au général. Mais le masque est tombé. Tout d'abord lors de l'arrivée au Grand Colombier où il perd pas mal de temps. Et puis le lendemain à Villard-De-Lans où il prend un véritable éclat. Il est non partant lors de l'étape 17. Et c'est peut-être ça qui a fait le plus mal à Ineos. Un abandon aussi tardif.

Car une fois que Bernal a lâché le général, avant même son abandon, les Ineos étaient de toutes les échappées. On se souvient tous du duo Hirschi-Carapaz qu'on voyait presque tous les jours devant à un moment :lol: Carapaz aurait pu en claquer une.

Dans tous les cas, Ineos sauve son Tour sur l'étape 18 où le duo Kwiatkowski-Carapaz arrive main dans la main et le Polonais franchi la ligne en tête. Mais que serait-il arrivé sans la chute de Hirschi dans la descente ?
________________________________

Image Trek - Segafredo

Richie Porte, au bénéfice d'un très bon CLM, termine sur la 3ème marche du podium. Un peu à la manière d'un Uran, il n'aura pas trop fait de bruit. Mais il fait quelques belles places et s'est plus accroché que le Colombien. Mollema aurait pu faire un bon classement général aussi. Mais il abandonne suite à une chute. Le champion du monde Mads Pedersen fait deux fois deuxième, à la première et dernière étape. Stuyven fait 6 top 10. Toms Skujiņš second à Loudenvielle. Et Elissonde s'est bien montré en montagne.

Je pense que sans ambitions au général (donc sans Porte et Mollema), cette équipe pouvait faire comme la Sunweb et chasser les étapes.

________________________________

Je posterai la suite demain. Je pense que je diviserai la catégorie 2 étoiles en 2 catégories. Ceux qui ont fait avec leurs moyens et ceux qui auraient pu faire mieux. Et la catégorie 1 étoile sera "déception" ou "Tour anonyme", à voir.
Fantasy 2013/14 : 9ᵉ | 14/15 : 153ᵉ | 15/16 : 244ᵉ | 16/17 : DNP | 17/18 : 92ᵉ | 18/19 : 94ᵉ
Hardcore 17/18 : 16ᵉ | 18/19 : 4ᵉ / TTFL 18/19 : SR : 954ᵉ

Garcy22

All Star
Avatar du membre
College Basketball
8147

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par Garcy22 » 22 septembre 2020, 11:56

Rewsna a écrit :
22 septembre 2020, 01:13
Bonne dans le sens où si c'est confirmé que Quintana était dopé, ça prouve qu'être dopé ne suffit pas à être bon (:tousse: Jacques Boutault :tousse:). Mais là où c'est dramatique par contre, c'est que si on trouve une telle pratique dans une équipe comme Arkea, je veux pas voir le reste...
Apparemment ceux sont les 2 frères Quintana qui sont dans l’œil du cyclone.

Je pense qu'une equipe comme Arkea n'a pas les moyens des grosses ecuries et donc le dopage est probablement moins poussé donc plus facile à repérer. D'ailleurs, le communiqué de presse precise bien la découverte d'une methode "pouvant être considérée comme dopante": ça sent l'artisanat, pas le dopage institutionnalisé...
"Play hard; play smart; play together" - Dean Smith

Garcy22

All Star
Avatar du membre
College Basketball
8147

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par Garcy22 » 22 septembre 2020, 11:57

Les gendarmes français vont nous expliqué avoir découvert du Maté :)))

Griezmann devrait trembler
"Play hard; play smart; play together" - Dean Smith

illiac

All Star
Avatar du membre
7131

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par illiac » 22 septembre 2020, 12:07

Apparemment, arkea n'a pas accès au dossier donc ça serait vraiment plus une initiative personnelle qu'un dopage d'équipe.
Mais oui ça fait très amateur.

Rewsna

Night Driver
Avatar du membre
76ers Liberty Baller
#FreeEasy
12703

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par Rewsna » 22 septembre 2020, 23:32

Suite de mon bilan du Tour 2020.
Ils ont fait avec leurs moyens
Image
Image Cofidis, Solutions Crédits

L'équipe de Cédric Vasseur était venue sur ce Tour dans l'optique de renouer avec son glorieux passé sur le Tour et briser une série de 12 ans sans victoire d'étape. Grande animatrice pendant les années 2000, l'équipe est depuis rentrée dans le rang.

Ils sont venus avec deux gros leaders. Viviani pour les sprints. Et Guillaume Martin pour la montagne. Le Français se met très vite en évidence avec une 3ème place à Orcières-Merlette derrière les deux Slovènes. Il passera une semaine sur le podium provisoire avant de connaitre quelques déboires sur le plan physique et des ennuis techniques qui vont le repousser à la 11ème place. Malgré tout, il reste assez proche au général en terme de temps et la Jumbo ne le laisse pas sortir. En jouant le général tout au long de ce Tour, il s'est vu refuser des "bons de sorties" et n'a pas pu chasser une étape. Et au final, il est perdant dans les deux cas car il termine aux portes du top 10 et sans une victoire.

Pour Viviani, il a relativement déçu alors qu'il avait un bon train. Après une 6ème place lors de la première étape, il disparait avant de refaire parler de lui 10 jours plus tard lors de l'arrivée à l'île de Ré avec une 4ème place. Ensuite c'est à nouveau 10 jours de sommeil, avec il est vrai le gros morceau des Alpes, pour à nouveau se signaler pour l'arrivée sur les Champs avec une 5ème place.

Mais celui qui est passé tout près de mettre fin à la disette de la Cofidis, c'est bien Jesus Herrada. Seul en tête lors du championnat d'Espagne, il a connu un ennui technique qui le prive du titre. Et la poisse s'est poursuivie pour lui sur le Tour, avec une seconde place au Mont Aigoual derrière Lutsenko, qui était intouchable ce jour-là. Souvent dans les échappées, l'Espagnol signe une 5ème place lors de l'étape 12.

Consonni, le poisson pilote de Viviani, signa une 3ème place lors de l'étape très accidentée arrivant à Lyon. Christophe Laporte lui aussi ajoute une belle place, en finissant 4ème à l'arrivée de la fameuse étape de Lavaur, les 2 italiens étant très vite relégués à plusieurs minutes du peloton. Enfin, Nicolas Edet termine 6ème à l'arrivée au Pas de Peyrol.

La Cofidis aura donc fait partie des animateurs de ce Tour. L'abandon de Pérez dès les 3ème étape prive d'ailleurs l'équipe d'un autre puncheur capable de prendre les échappées.

Il y a beaucoup de belles places. Mais pas de victoire, ni de top 10. Est-ce qu'il y a eu une erreur dans la composition de l'équipe ? Il y avait une partie de l'équipe dévouée à Viviani, et l'autre dévouée à Martin. Même si le leader Français s'est souvent retrouvé seul en montagne. Fallait-il mieux entourer Viviani (avec un Vermote ou Dimitri Claeys) ? Fallait-il mieux entourer Martin et donc "interdire" les équipiers de partir dans les échappées ? Vasseur aura des enseignements à tirer de ce Tour 2020. Mais la Cofidis est sur la bonne voie et le bilan est positif.
________________________________

Image Team Total Direct Energie

Un peu à l'image de la Cofidis, la formation vendéenne a divisé son équipe en 2. Il y avait la partie allouée à Bonifazio. Et l'autre partie dédiée aux échappées. Pas d'ambitions au général en revanche. Et malgré un train de qualité, Bonifazio aura globalement assez déçu. Il avait bien commencé sa saison avec une victoire au Paris-Nice, devant des grands noms du sprint (Sagan, Viviani, Nizzolo, Stuyven...). Mais la coupure à cause de la pandémie mondiale a surement coupé ses jambes. Bref, il a traversé ce Tour comme une ombre avec une 10ème place lors de la 3ème étape et une 14ème à l'arrivée à Paris.

Le fait d'avoir pris Calmejane pose aussi question. Suite à sa chute au Dauphiné, il n'était pas en forme. Et a trainé sa peine sur ce Tour avant d'abandonner après une dizaine d'étapes. Il aurait peut-être mieux valu prendre un Lorenzo Manzin ou Adrien Petit à sa place, pour ajouter une carte supplémentaire pour le sprint.

L'équipe aura globalement fait le travail en prenant les échappées. Notamment Cousin, qui arriva malheureusement hors délai lors de l'étape 16. Mais ils ont fait le Tour auquel on pouvait s'attendre de leur part. Ni plus ni moins.
________________________________

Image B&B Hotels - Vital Concept p/b KTM

Avec du recul, je me dis que c'est un peu dur de voir la Vital Concept dans le même panier que la Direct Energie. Car la formation de Jérôme Pineau a réalisé un bien beau Tour.

Bryan Coquard fait 7 top 10 sur les sprints, allant de la 3ème à la 9ème place. Et termine 4ème au classement du Maillot Vert. Pierre Rolland a été un grand animateur, surtout dans la seconde partie du Tour. Attaque de Pierre Rolland, attaque de Pierre Rolland !! Pardon. Souvent dans les échappées, il termine 2ème à Sarran derrière l'intouchable Hirschi. Et le lendemain, il ajoute une 5ème place. Quentin Pacher terminera d'ailleurs 4ème lors de cette même étape à Sarran.

On soulignera le sacrifice de Jens Debusschere qui aura fait un gros boulot pour Coquard dans le col de la Loze, permettant au Français de finir dans les délais, alors que le Belge était contraint de rentrer chez lui.

_______________________________________________________________________
_______________________________________________________________________

Ils auraient pu faire mieux
Image
Image Bahrain - McLaren

L'équipe engagée sur ce Tour était impressionnante. Landa, entouré de Bilbao, Caruso, Mohoric, Poels et Valls, avec Haller et Colbrelli pour le sprint.

On va commencer par le sprinteur Italien, aux abonnées absents pendant 2 semaines, avant de nous rappeler que oui, il était là. 9ème lors de l'arrivée à Lyon et 11 sur les Champs. Alors oui, on pourra dire qu'il n'avait pas de train pour lui (Haller Mohoric c'est quand même pas mal tout de même). Mais il ne semblait pas en grande forme. Et un Kristoff n'était pas forcément mieux entouré, et il réussi à en claquer une.

On va maintenant parler du leader, Mikel Landa. Plutôt discret pendant 2 semaines, il a fait rouler son équipe lors de l'étape qui arrivait au col de la Loze. Et la Bahrain McLaren a roulé fort, très fort. Digne d'une Lotto Jumbo. Le seul tort aura été de confier le dernier relai à Caruso, qui s'est vite effondré par rapport à Bilbao. Mais la suite, on la connait tous. Landa n'a pas assumé. Il dira plus tard qu'il était dans un jour sans et qu'il n'avait plus d'essence dans le moteur (un comble pour un McLaren). Le coup tenté pour arracher le podium se révéla être un échec. Ils ont choisi la mauvaise étape pour tenter quelque chose. Cette arrivée à la Loze était bien trop particulière. Un beau coup d'épée dans l'eau en tout cas.

Landa aura fait 5 top 10 mais on n'a jamais senti qu'il était capable de claquer une étape.

Le problème, c'est que toute l'équipe aura été mobilisé pour que Landa finise 4ème du général... C'est triste parce qu'un Bilbao avait tout pour gagner une étape en montagne. Caruso était souverain en 3ème semaine. Mohoric pouvait prendre des échappées à la Cavagna. Poels quant à lui ne s'est jamais vraiment remis de sa chute, même si il a assuré en 3ème semaine. Mais je pense qu'un scénario à la Ineos (abandon de Landa, même si on ne souhaite jamais un abandon d'un coureur) aurait pu libérer l'équipe et ça pouvait partir de partout. Et même sans parler d'abandon, un scénario où il prend 15 minutes de retard aurait pu lui permettre de jouer une victoire d'étape.

Donc oui, Landa termine 4ème. Mais qui s'en souviendra dans 3 ans ? Le sentiment de gâchis est assez grand pour cette équipe.
________________________________

Image Movistar Team Image

Cela peut paraître un peu dur de voir la Movistar figurer dans cette catégorie. Mais pour moi, la première place au classement par équipe ne sauve pas leur Tour. Qui porte de l'intérêt à ce classement ? Seulement eux je crois. Donc ils ont peut-être le sentiment d'avoir réussi leur Tour. Mais pour moi, ce n'est pas le cas.

On peut souligner le gros Tour de Valverde à 40, qui finit à une honorable 12ème place au général. Il n'a jamais vraiment explosé, hormis sur le chrono. Ou bien Mas qui fait 2 semaines sous les radars avant de claquer 4 top 10 (5, 6, 7 et 9ème) dans la dernière semaine. 5ème au général, 2ème au classement du meilleur jeune. C'est beau. Mais il n'a fait qu'une demie attaque en 3 semaines. Pourquoi ?

Le meilleur résultat pour l'équipe, ça doit être la 3ème place de Verona à Loudenvielle.

Un enseignement à tirer, autant pour la Movistar que pour Bahrain et la Michelton qui sera la prochaine équipe, c'est qu'ils n'ont fait qu'attendre. C'était jamais le bon moment, on attendait toujours car il y avait telle étape à venir et qu'elle était compliquée. Et à force d'attendre, ils finissent bredouille, et ils l'ont bien cherché.
________________________________

Image Mitchelton-Scott

Voilà une équipe qui promettait en début de Tour. L'équipe n'avait aucune intention au général. Ca devait être tout pour les étapes. Et au final, Adam Yates, qu'on pensait voir s'effondrer et perdre du temps pour jouer les étapes s'est pris au jeu du général. Il termine 10 fois dans les 17 premiers d'une étape avec en point d'orgue une 3ème place derrière Hirschi et Alaphilippe lors de la 2ème étape. Débutant donc le Tour à la 2ème place du général, il portera ensuite le Maillot Jaune pendant 4 jours suite à la sanction de Alaphilippe. Avant de glisser 8ème à l'issue de l'arrivée à Laruns. Il finira le Tour à la 9ème place. Il aura tenté quelques attaques mais sans jamais être trop incisif.

En lâchant le général, il aurait pu prendre des échappées et jouer une étape. Au lieu de cela, il s'est accroché au général, mais cette 9ème place a peu d'impact. Et il n'a toujours pas gagné une étape sur un Grand Tour, là où son frère en a minimum 2 sur chaque GT.

Mais Yates n'est pas le seul à blâmer. Parlons de Impey si vous le voulez bien. Non ? D'accord. Cela résume bien son Tour. L'âge commence à se faire sentir pour le Sud-af.

Chaves a fait illusion une semaine au général avant de rentrer dans le rang. Peu de choses à lui reprocher, il a vraiment passé son prime je pense. Il aurait gagné à roulé tranquille la première semaine et jouer une étape par la suite.

Celui qui aurait bien pu sauver le Tour de la formation Australienne, c'est bien Luka Mezgec. Discret lors des deux premières semaines (14, 11, 10, 6 et 7ème), il claque deux seconde place, à Lyon et Champagnole, à chaque fois derrière Søren Kragh Andersen, en réglant une première fois le sprint du peloton, puis le sprint de l'échappée à Champagnole. Le profil accidenté est un meilleur terrain pour lui.

Mais bien que satisfaisant, ce bilan ne peut pas suffire à une formation telle que la Michelton.
________________________________

Je finirai demain avec les 5 dernières équipes qui ont ratés leur Tour, pour diverses raisons.
Fantasy 2013/14 : 9ᵉ | 14/15 : 153ᵉ | 15/16 : 244ᵉ | 16/17 : DNP | 17/18 : 92ᵉ | 18/19 : 94ᵉ
Hardcore 17/18 : 16ᵉ | 18/19 : 4ᵉ / TTFL 18/19 : SR : 954ᵉ

UJ3212

Franchise Player
Avatar du membre
Jazz
4336

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par UJ3212 » 23 septembre 2020, 10:07

Super recap Rewsna! Même pour un non fan comme moi, très agréable à lire.

Garcy22

All Star
Avatar du membre
College Basketball
8147

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par Garcy22 » 23 septembre 2020, 10:54

Super boulot en effet meme si je te trouve un poil gentil avec les equipes francaise (Cofidis, B&B et Direct Energie).

Reste à voir ce que tu reserves aux NTT, CCC, Israel cycling & co :)))
"Play hard; play smart; play together" - Dean Smith

Rewsna

Night Driver
Avatar du membre
76ers Liberty Baller
#FreeEasy
12703

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par Rewsna » 23 septembre 2020, 20:31

Merci ;)

Cofidis et B&B ont fait un bon Tour, tu ne trouves pas ? Ils ne se sont pas contentés de montrer les couleurs. Il sont été animateurs du Tour dans des moments importants.

J'aurais pu être un peu plus sévère avec la Direct Energie en effet.
UJ3212 a écrit :
23 septembre 2020, 10:07
Super recap Rewsna! Même pour un non fan comme moi, très agréable à lire.
Merci :-\
Fantasy 2013/14 : 9ᵉ | 14/15 : 153ᵉ | 15/16 : 244ᵉ | 16/17 : DNP | 17/18 : 92ᵉ | 18/19 : 94ᵉ
Hardcore 17/18 : 16ᵉ | 18/19 : 4ᵉ / TTFL 18/19 : SR : 954ᵉ

Rewsna

Night Driver
Avatar du membre
76ers Liberty Baller
#FreeEasy
12703

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par Rewsna » 24 septembre 2020, 01:12

C'est parti pour la 3ème et dernière partie du récap. Je tiens à préciser que je regroupe toutes les équipes restantes dans la catégorie "une étoile" et que je vais nuancer selon les équipes et les circonstances de course. Mais je ne mettrai aucune équipe en "zéro étoile" car ça ne sert à rien d'être sévère sans raison. Même la pire des équipes mérite quand même d'être saluée, on n'est pas là pour taper gratuitement sur les coureurs ou l'encadrement.

Déception, mais avec des circonstances
Image

Image Groupama - FDJ

Forcément, il est impossible de pas parler de la FDJ en premier. Cités parmi les favoris suite à son Tour 2019, Pinot était destiné à jouer le podium, voir mieux. Mais si tous les voyants étaient au vert, le ciel s'est obscurcie pendant le Dauphiné. Alors que tout se passait bien, qu'il était second, à quelques secondes de Roglic, et devant Bernal, Lopez et j'en passe, Pinot laisse passer sa chance. Roglic, victime d'une chute dans l'étape 4 est non partant le lendemain. Pinot lui aussi tomba dans la descente, une chute amorcée par Kruijswijk, qui ratera le Tour à cause de ça. Même si Pinot dit qu'il s'en sort bien, il craque le lendemain et Martinez remporte le Dauphiné. Pinot a-t-il perdu cette course à cause de sa chute ? Ou à cause de son mental ?

Bref, il tombe également lors de la première étape du Tour, étape particulière où le très mauvais temps a encouragé la direction à neutraliser les temps à 3 km de l'arrivée. La chute interviendra justement à cette marque précise. C'est chute aura des conséquences dramatique pour la FDJ, vu que Gaudu était aussi impliqué. Dès la huitième étape, alors qu'il avait serré les dents jusqu'ici, Pinot perd + de 18 minutes sur les favoris. Les espoirs au général sont déjà fichus. Et il sera impossible de jouer les étapes tant Pinot ressent des douleurs. Il va quand même sérer les dents, réaliser un beau chrono chez lui et finir dans les 30 premiers du général.

Gaudu a également souffert de cette chute. Semblant plus touché que Pinot, il a lutté pour finir certaines étapes. Mais la raison l'a emportée et il abandonne au cours de la 16ème étape.

Privée de ses 2 leaders, l'équipe s'est retrouvée à prendre les "échappées publicitaires" sans jamais vraiment viser la victoire. Madouas a bien signé une belle 4ème place lors de la 13ème place, mais il n'a jamais semble capable de rivaliser avec Martinez ce jour-là. Reichenbach quant à lui a souvent suivi les favoris en 3ème semaine. Il termine 3ème de la 16ème étape, remportée par Kämna.

Un Tour cataclysmique donc pour la Groupama - FDJ. Pinot et Gaudu étaient les plans A et B pour le général. Reichenbach qui était le plan C avait déjà perdu trop de temps à attendre les deux premiers en première partie du Tour.

Tour décevant, avec des circonstances atténuantes donc, mais décevant.
________________________________

Image NTT Pro Cycling

Equipe qui n'est pas passée loin de figurer dans les "3 étoiles". Giacomo Nizzolo, qui était dans une forme étincelante (Champion sur route d'Italie, puis champion sur route d'Europe à 3 jours d'intervalle) commence très bien son Tour. 7ème lors de la première étape, il améliore et finit 3ème de la 3ème étape. Il est un peu en retrait lors de l'étape 5 au profil un peu plus exigeant et termine 11ème. Il fait parti des piégés lors de l'étape de Lavaur, donc il ne fait pas de place. Après ce début prometteur, il est contraint à l'abandon lors de l'exigeante étape 8. Il ressent une douleur au genou et perd beaucoup de temps dans la première montée. Voulant éviter de plus gros dommages, il préfère abandonner.

Je parlais plus haut de la fameuse étape de Lavaur, qui a piégé énormément de monde. Edvald Boasson Hagen n'en faisait pas partie. Et dans une sprint en petit comité, le Norvégien avait sa chance. Malheureusement pour lui, Van Aert était aussi présent, et il gagne l'étape. Boasson Hagen termine second, son seul top 10 sur ce Tour. Il se signalera en fin de Tour avec une 13ème place à l'étape 19 et 12ème sur les Champs. Max Walscheid sera lui dixième à Paris, son seul bon résultat, et de loin. Michael Gogl a montré le maillot dans quelques échappées. Valgren et surtout Kreuziger ont en revanche étaient de vrais fantômes.

En résumé, cette formation n'avait aucun chance pour le général. En revanche, elle avait de bon coureurs polyvalents qui ont été décevant. Sa vraie chance était sur le sprint avec un Nizzolo qui était bien entouré. Elle joue de malchance avec son abandon. Il s'en fallait cependant de peu pour qu'elle figure dans la catégorie "2 étoiles". Et avec une victoire de Nizzolo, c'était les "3 étoiles".
________________________________

Image Israel Start-Up Nation

La formation Israélienne se présentais avec un joli duo Daniel Martin - André Greipel. Duo compétitif... si on avait été en 2015. Le sprinteur Allemand fait hélas ses 38 ans et n'a pas vraiment brillé depuis 3 ans. Et Dan Martin est également sur la pente descendante depuis 2 ans. L'Irlandais a cependant comme circonstance atténuante une chute lors de la seconde étape du Dauphiné, qui a entrainé une fracture du Sacrum. Le fait qu'il participe au Tour, et le termine, est une performance en soit. Mais il n'a jamais était en mesure de jouer un rôle. Il finit 40ème au général avec un léger mieux en fin de Tour.

Pour Greipel, sa 6ème place à l'île de Ré est le point d'orgue de son Tour. Sinon au mieux c'est une 61ème après ça et un abandon en fin de Tour. Il faut dire qu'il n'avait pas le rôle de la tête pour le sprint. C'était le rôle de Hugo Hofstetter qui signa 5 top 10, notamment 4ème à Sisteron et 8ème à Paris. Un bon Tour pour le Français donc, qui a appris à côté d'un monstre du sprint. A part ça, l'équipe a beaucoup montré le maillot dans les échappées, Ben Hermans finissant 6ème à Loudenvielle. On peut souligner aussi que Guy Niv est le premier Israélien à arriver à Paris.

Donc en soit, ce n'est pas un Tour où tout est à jeter, mais il y avait le potentiel pour faire mieux. L'équipe sera attendue de pied ferme l'an prochain, si elle est présente sur le Tour avec Chris Froome.
________________________________

Image CCC Team

Anciennement BMC, dont le sponsor est parti en 2019 (entrainant les départs de Porte, Kung ou Dennis entre autres), la nouvelle équipe CCC avait connu une année 2019 très mauvaise, Greg Van Avermaet étant la seule lueur d'espoir. En 2020, la formation Polonaise avait décidé de passer à l'offensive en recrutant Matteo Trentin et Ilnur Zakarin, tous deux présents sur ce Tour 2020. Mais la crise du Covid (ou de la Covid, on ne sait plus quoi dire) touche plus sévèrement la CCC que les autres équipes. Le sponsor CCC (spécialisé dans la vente de chaussures) doit prendre des mesures. Les coureurs acceptent une baisse de 50% de leur salaire. Et alors qu'ils devaient s'en aller fin 2021, CCC annoncent qu'ils partiront à la fin de l'année 2020.

Devant le caractère indécis de la saison 2021 pour l'équipe CCC, et le spectre d'une fin de vie pour l'équipe étant proche (aucun sponsor ne s'est manifesté pour prendre la suite), l'équipe autorise ses coureurs à se trouve un nouveau point de chute. Et la grande braderie a eu lieu. Greg Van Avermaet, ainsi que Michael Schär ont signé un contrat de 3 ans avec l'équipe Française AG2R Citroën Team à partir de la saison prochaine. A peine arrivé, Mattero Trentin sera lui chez la team UAE en 2021. Alessandro De Marchi lui sera chez Israel Start-Up Nation. Et je me limite seulement aux coureurs qui étaient présent sur le Tour 2020. Par exemple le prometteur Fausto Masnada, en provenance de Androni Giocattoli, aura passé moins d'un an chez l'équipe, vu qu'il est déjà parti vers la Quick Step.

Dans ce contexte d'incertitude pour la moitié des coureurs alignés sur ce Tour (Hirt, Zakarin, Koch toujours en contrat pour 2021 chez CCC et sans point de chute et Simon Geschke pour le moment sans équipe pour 2021) et une autre moitié d'équipe (Trentin, GVA, Schär, De Marchi) déjà tournée vers les nouveaux horizons que leur réserve 2021, il ne fallait pas attendre grand chose de la CCC sur ce Tour.

Greg Van Avermaet a malgré tout assumé son statut de leader et a pris les échappées. Il signe deux 4ème et une 3ème place. Simon Geschke a aussi pris les échappées et signé deux top 10. Trentin termine 8 étapes dans les 17 premiers, dont 3 top 10. Zakarin quant à lui affiche une 4ème place à Loudenvielle en aillant pris la bonne échappée, mais incapable de suivre Pieters. Zakarin est un des pires coureurs du peloton en descente. Victime d'une chute lors de l'étape 11, il abandonne en cours d'étape 12, aillant quand même tenté le coup malgré une cote fracturée.

La formation Polonaise aura donc réalisé un Tour globalement anonyme. Mais la situation de l'équipe fait que c'était compliqué pour les coureurs d'avoir la tête à 100% dans ce Tour 2020.

_______________________________________________________________________
_______________________________________________________________________

Déception
Image
Image Team Arkéa Samsic

Là on tient une vraie déception. Mais est-ce qu'on peut parler de surprise dans cette déception, quand ton leader s'appelle Nairo Quintana ? Son histoire avec le Tour de France est contrastée. Soit c'est bien, top 10 et une victoire d'étape, soit c'est mauvais. Et cette année, c'était mauvais. Pourtant, on y a cru, quand il arrive 4ème à Orcières-Merlette en début de Tour, derrière Roglic, Pogacar et Guillaume Martin. Mais il ne fera pas mieux. Loin de là. Il termine 17 au général à Paris, ce qui constitue son pire résultat sur un Tour de France, et son pire résultat sur un Grand Tour depuis 7 ans, si on occulte son abandon lors de la Vuelta 2014.

Pourtant, il était bien entouré. Avec Diego Rosa (qui abandonna lors de la fatale étape 8, en chutant dans le Port de Balès), Barguil, son frère Dayer Quintana et Anacona.

D'ailleurs, libéré de ses obligations d'équipier, Barguil finit 6ème lors de la 16ème étape à Villard-de-Lans. Il termine bien mieux le Tour que son leader et surtout, 14ème au général plus d'une demi-heure devant son équipier. Que se serait-il passé si il avait eu le rôle de leader ? Ou si il avait été autorisé à chasser les étapes ?
Fantasy 2013/14 : 9ᵉ | 14/15 : 153ᵉ | 15/16 : 244ᵉ | 16/17 : DNP | 17/18 : 92ᵉ | 18/19 : 94ᵉ
Hardcore 17/18 : 16ᵉ | 18/19 : 4ᵉ / TTFL 18/19 : SR : 954ᵉ

mamath1234

Admin - mamath
Avatar du membre
Jazz
13451

Re: Cyclisme, cyclotourisme

Message par mamath1234 » 24 septembre 2020, 08:54

Bravo, beau boulot, je suis pas tout à fait d'accord avec toi sur certains classement (par exemple j'ai du mal à voir cofidis et direct energie en 2 étoiles + alors qu'arkea est en une étoile - Cofidis est world tour quand même) mais bon ca c'est normal, j'imagine qu'on avait tous des attentes biaisées.

J'apprend ce matin (peut être un peu tard) que Pogacar a fait son contre la montre sans capteur de puissance et sans compteur, intéressant et frais de voir quelqu'un performer comme ça aux sensations et pas l'oeil rivé sur des indicateurs.