NBA Rules (Règles de la League, CBA, Transactions, Lexique...)

News, History, Stats...
jujug

Greatest
Avatar du membre
18356

NBA Rules (Règles de la League, CBA, Transactions, Lexique...)

Message par jujug » 21 avril 2013, 15:02

NBA Rules (Règles de la League, CBA, Transactions, Lexique...)

Ce topic a pour objectif d'éclairer les lecteurs du forum et en particulier ceux qui s'intéressent depuis peu de temps à la NBA sur les règles particulières de ce championnat car certaines questions reviennent régulièrement dans les sujets sur le forum. Il ne s'agit pas des règles du jeu (même si elles peuvent être évoquées au détour d'une phrase) mais des règles de base de fonctionnement du championnat et un peu de vocabulaire de la NBA. Le message est organisé sous forme de questions que tout le monde peut se poser à un moment donné, une réponse plus ou moins longue est donnée en spoiler. J'ai essayé de rester simple dans les explications et si jamais il faut compléter vous pouvez me le signifier dans un message, je le ferai ultérieurement. Evidemment, certaines explications peuvent paraître simplistes pour des spécialistes mais le but est d'être clair et concis. Par ailleurs, malgré ma bonne volonté, j'ai pu commettre des erreurs ou des approximations, merci de me les signaler (gentiment) ;)

Les principales sources que j'ai consulté pour créer ce sujet et à consulter pour les anglophones qui ne veulent pas se contenter de ce que j'écris dans ce message:

- NBA.com pour tout ce qui est organisation du championnat.
- La FAQ de Larry Coon pour tous ce qui a trait au CBA
- Les sites Basketballreference, BasketballInsiders et Shamsport pour tout ce qui a trait à la partie purement financière. Aucun de ces sites n'est complet en terme d'informations mais en les croisant on obtient une information assez pointue.
- Le site Pro sport transactions pour connaître l'historique des échanges de joueurs et de choix de draft.
- La trade machine d'ESPN dont je ne me sers jamais mais bien pratique pour les fainéants qui préfèrent être guidé dans leur tâche d'apprenti GM. Attention, la trade machine interdit certains échanges non règlementaires mais ne dispense pas l'apprenti GM d'être intelligent et réaliste.
- Roster-Builder réalisé par Ryan Bernardoni (@dangercart sur Twitter), un outil que je ne connais qu'assez mal mais qui a déjà été utilisé avec succès par des membres du forum. A jour pour le moment et très précis, il faut voir sur la durée. Et pareil que pour la trade machine (qui lui est d'ailleurs complémentaire), les manipulations faites avec ce tableur doivent être intelligemment réfléchies pour donner un résultat cohérent.
NEW - Le youtuber-basketologue Blhite a réalisé en juillet 2017 deux tutoriels consacrés au CBA. Le premier s'intéresse aux notions entourant le salary cap https://www.youtube.com/watch?v=qJ8sE1Opz6M quant au second il se focalise sur les contrats joueurs https://www.youtube.com/watch?v=OMTKsz8fuMU / Sur sa chaîne youtube il analyse ponctuellement les trades réalisés en NBA en les éclairant de ses connaissances en "basketologie".


1) Saison régulière: organisation du calendrier, divisions et conférences.

- Pourquoi désigne t-on mon équipe préférée sous le nom de franchise?
La NBA est un championnat privé et fermé. A ce titre, il n'y a pas de montée ou de descente de division, les villes ne sont pas propriétaires de leur club et la NBA concède aux clubs (et à leurs propriétaires) le droit d'utiliser leur logo, leur image de marque et de jouer dans le championnat à condition de respecter certaines règles fixées par elles. Ce sont justement toutes ces règles que l'on va évoquer ci-dessous.
- Qui décide de la manière dont se déroule le championnat? du calendrier?
La NBA est représentée par une personne, le commissioner. Jusqu'à l'année dernière, il s'agissait de David Stern. Désormais, c'est Adam Silver. C'est lui, entre autres qui décide de la façon dont va se dérouler le championnat et qui sert de juge-arbitre. Bien évidemment, il ne fait pas tout seul (les propriétaires des clubs ou les représentants des joueurs ont leur mot à dire) mais il est le porte-parole de la NBA.
- Mon équipe préférée a gagné tous ses matchs jusqu'à la dernière semaine d'octobre. Pourtant, ils ne sont pas comptabilisés dans le classement. Pourquoi?
Les matchs du mois d'octobre sont des matchs dits de pré-saison. Ils ne servent aux équipes qu'à tester certains joueurs et ne comptent pas dans le classement final. Certains se passent même en Europe et contribuent à l'image de marque de la NBA. Gagner ces matchs est donc juste bon pour le moral ou la popularité mais ne sert à rien pour le championnat.
- Combien d'équipes participent au championnat et combien de matchs disputent-elles?
Une fois la pré-saison terminée, la saison régulière commence. Elle comporte trente équipes qui disputent chacune 82 matchs soit 41 à domicile et 41 à l'extérieur. Les seize meilleures équipes sont alors qualifiées pour un tournoi final éliminatoire appelé playoffs.
- Pourquoi mon équipe préférée a-t-elle rencontrée quatre fois l'équipe la plus forte du championnat et seulement deux fois des équipes plus faibles?
Une équipe rencontre quatre fois dans l'année les quatre autres équipes de sa division (soit 16 matchs, 8 à domicile, 8 à l'extérieur). Elle rencontre 4 ou 3 fois selon une répartition aléatoire (en tout cas je n'en connais pas la règle) les équipes de sa conférence hors division (54 matchs en tout soit 4 matchs contre 4 équipes et 3 matchs contre 6 équipes) et enfin elle rencontre les équipes de l'autre conférence deux fois (matchs aller-retour).
- L'an dernier, mon équipe préférée a été championne de division. Cela signifie t-il qu'elle a gagné le championnat?
Non. les trente équipes du championnat sont réparties en six divisions de 5 équipes chacune. Ces divisions (Atlantic, Central, Southeast, Southwest, Northwest et Pacific) répartissent les équipes géographiquement (de manière très approximative). Être champion de division signifie simplement que cette équipe a fait une meilleure saison régulière que les quatre autres équipes de sa division.
- L'an dernier, mon équipe préférée a terminé première de conférence. A t-elle gagné le championnat?
Non. Les équipes sont réparties en deux conférences de quinze équipes chacune. La conférence Est rassemble les divisions Atlantic, Central et Northeast tandis que la conférence Ouest rassemble les divisions Northwest, Southwest et Pacific. Être champion de conférence signifie simplement que cette équipe a réalisé une meilleure saison régulière que les quatorze autres équipes de sa conférence.
- Comment détermine t-on qu'une équipe a fait une meilleure saison qu'une autre?
L'équipe qui a le plus grand nombre de victoire à la fin de la saison à l'intérieur de sa division ou de sa conférence en devient championne. S'il y a égalité, ce sont les rencontres entre les deux équipes concernées qui sont comptabilisées pour les départager. Ensuite, pour déterminer le champion de division,ce sont les victoires à l'intérieur de la division qui comptent et pour déterminer le champion de conférence, les victoires à l'intérieur de la conférence.

2)Les playoffs: qualification et déroulement

Pour les informations générales sur le déroulement des playoffs pous pouvez préférer lire un article général sur basketusa plutôt que le texte ci-dessous. Pour les anglophones, pour la qualification pour les playoffs, les explications sont sur NBA.com.

- Mon équipe préférée a terminé deuxième de sa division et pourtant elle n'est pas qualifiée pour les playoffs. Pourquoi?
Les équipes qualifiées pour les playoffs sont, dans chacune des deux conférences, les trois champions de division et les 5 équipes qui ont le meilleur bilan sans avoir été championne de division. Si une équipe est deuxième d'une division faible, elle peut très bien ne pas être dans les meilleurs bilans et ne pas se qualifier pour les playoffs
-Pourquoi mon équipe préférée rencontre t-elle l'équipe la plus forte de la NBA dès le premier tour?
Les playoffs se déroulent par conférence. Les huit équipes de chaque conférence se rencontrent lors du premier tour en fonction de leur classement: le premier rencontre le 8è, le 2è rencontre le 7è, le 3è est opposé au 6è et le 4è au 5è.
- Mon équipe préférée a fini l'année avec le même bilan qu'une autre équipe et pourtant elle est derrière elle au classement. Pourquoi?
En cas d'égalité entre deux équipes intervient la règle du tie breaker: en premier lieu, si une équipe est championne de division, elle est forcément devant une équipe qui n'est pas championne. En second, on se concentre sur les rencontres entre les deux équipes. En troisième on s'intéresse aux rencontres internes à la division (si les deux équipes sont de la même division) puis internes à la conférence.
- Mon équipe a gagné les deux premiers matchs de son premier tour et pourtant la série continue. Pourquoi?
Chaque tour de playoffs se déroulent en quatre matchs gagnants et peut donc aller au meilleur des sept matchs.
- Qu'est ce que le HCA (home-court advantage)?
Le Home-court advantage donne à l'équipe qui le possède le droit de jouer le premier match à domicile et en cas de série en 7 matchs d'en jouer 4 à domicile dont le premier et le dernier. Il est obtenu par l'équipe qui a le meilleur bilan sur l'année: les quatre premiers bilans de chaque conférence obtiennent le HCA pour le premier tour. Pour les tours suivants, c'est la mieux classée des deux équipes qui possède ce HCA. L'équipe qui a le meilleur bilan de la ligue (sur l'ensemble des conférences) est assurée si elle se qualifie d'avoir le HCA jusqu'en finale.
- Mon équipe est qualifiée quatrième en playoffs et pourtant elle ne joue pas à domicile au premier match du premier tour. Pourquoi?
Cette équipe s'est qualifiée 4è car elle est championne de division. Or un champion de division est assuré d'être dans les 4 premiers. Par contre, le HCA n'est déterminé que par les bilans et il est possible que cette équipe, malgré son titre de division, ne dispose que du 5 ou 6è bilan, ce qui ne lui donne donc pas le HCA contre son adversaire.
-Combien de tours comportent les playoffs?
Les playoffs comptent quatre tours: premier tour (8 équipe dans chaque conférence), demi-finale de conférence (4 équipes dans chaque conférence), finale de conférence, finale NBA.
3) Awards et autres récompenses

- On me dit que le meilleur joueur de mon équipe est un all-star. Que signifie cette expression?
Le All-star game est une manifestation annuelle rassemblant les joueurs les meilleurs/les plus populaires de la NBA. Elle a lieu fin février. Elle oppose une équipe de l'Est composée des joueurs des franchises de la conférence Est et une équipe de l'Ouest, composée des joueurs de la conférence Ouest. Le cinq majeur de chaque équipe est choisi par les votes des fans du monde entier (via internet). Ils doivent choisir deux extérieurs (Guard) et trois intérieurs (Forward) parmi une liste étendue de joueurs proposée par la NBA. Les remplaçants (7 joueurs par équipe) sont sélectionnés par un vote des entraîneurs de la NBA. Enfin, le coach de chaque équipe est celui de l'équipe qui est en tête de la conférence. Il ne peut pas l'être deux années consécutives et doit céder sa place au deuxième dans ce cas.
- Un des jeunes joueurs de mon équipe préféré participe au rising star challenge durant le All-star weekend. Est-il un all star?
Non. Le Rising star challenge est l'équivalent du match des all-star pour les rookies (1ère année de NBA) et les sophomores (2è année de NBA). Les meilleurs d'entre eux sont sélectionnés par les entraîneurs et s'affrontent lors d'un match mais ils ne sont pas (encore) all-star pour autant.
- Que signifie les sigles MVP, MIP, DPOY, ROY, COY?
Ce sont les récompenses données en fin de saison régulière par les journalistes aux joueurs méritants: Most valuable player (MVP) pour le joueur ayant le plus contribué aux victoires de son équipe, Most improved player (MIP) pour le joueur ayant le plus progressé sur l'année, Défensive player of the year (DPOY) pour le meilleur défenseur de la saison, rookie of the year (ROY) pour le meilleur débutant et enfin coach of the year (COY) pour le meilleur entraîneur.
- Mon joueur préféré n'a pas obtenu les récompenses citées précédemment mais il fait partie de la All-NBA team. Que signifie cela?
Parmi les récompenses de fin de saison exisent les équipes All-NBA, All-défensive et All-rookie. Les trois équipes all-nba récompensent les meilleurs joueurs (15 en tout) sans réellement tenir compte des postes de chaque joueur sur le terrain. Bien sûr, il est plus prestigieux d'appartenir à la 1ère qu'à la 3è. Les deux équipes défensives récompensent les meilleurs défenseurs (10 joueurs) et ne tiennent pas compte du reste des performances. Les deux équipes rookies récompensent les dix meilleurs débutant. Les all-defensive et all-rookie teams sont choisies par les coachs, les All-NBA teams par les journalistes.
- Mon joueur préféré a été désigné player/rookie of the week de sa conférence? Of the month? Que cela signifie t-il?
"Player"signifie qu'il a été considéré comme le meilleur joueur de sa conférence sur la semaine ou sur le mois qui vient de se dérouler. "Rookie" signifie qu'il est le meilleur débutant sur la même durée. La plupart du temps, cette récompense est déterminée en fonction des statistiques du joueur et des victoires de son équipe durant la période.
- On me dit que mon joueur préféré a une carrière qui peut lui permettre d'entrer au Hall of fame. Qu'est-ce?
Le Hall of Fame est un institution censée représenter la mémoire du basket au sens large (NBA, basket universitaire (NCAA), basket féminin, basket international). Tous les ans, des candidats sont présentés pour entrer au Hall Of Fame (HOF) et une commission se réunit pour décider qui entre ou pas et si ces candidats ont suffisamment marqué l'histoire du basket pour intégrer le groupe, ce qui est évidemment un grand honneur. L'entrée au HOF est d'ailleurs ponctué par une cérémonie et un discours de la personne concernée. La liste complète du HOF est ici.
- Mon joueur préféré a été blessé en cours de saison mais il avait la meilleure moyenne de passe au moment de sa blessure. Peut-il être désigné meilleur passeur de l'année par la NBA?
Tout dépend de ses performances avant la blessure et du moment de sa blessure. En principe, pour être désigné meilleur passeur (rebondeur, contreur, tireur...), il faut jouer 70 matchs sur 82. Donc, un joueur qui joue moins de 70 matchs ne devrait pas pouvoir être désigné meilleur passeur. Cependant, des exceptions existent: par exemple, si le joueur joue moins de 70 matchs mais dispensent plus de 400 passes, il est comptabilisé, même s'il n'a joué que 30 matchs. Ce raisonnement est valable pour toutes les statistiques NBA avec des seuils différents par rubrique indiqués ici soit sur une saison de 82 matchs 2000 minutes, 1400 pts, 800 rebonds, 400 passes, 125 interceptions et 100 contres.
4) L'intersaison: draft et contrats des joueurs

- On me dit que mon équipe NBA attend impatiemment la draft pour se renforcer. Qu'est ce que la draft NBA?
La draft NBA est une cérémonie durant laquelle les équipes NBA recrutent des joueurs issus des universités ou lycées américains ou des championnats internationaux de plus de 19 ans. Elle a lieu à la fin de la saison, après les finales. Les joueurs recrutés débutent ensuite en NBA et sont surnommés "rookies". Pour avoir un contrat avec une franchise NBA il faut s'être présenté au moins une fois à la draft même sans avoir été pris. Tous joueur ayant atteint la dernière année universitaire ou non universitaire de plus de 22 ans est automatiquement présenté à la draft même sans en avoir fait la demande et peut ensuite être recruté librement par une équipe s'il n'a pas été choisi.
- le meilleur joueur de mon université préféré se présente à la draft. On me dit qu'il a ses chances au second tour. Pourquoi parle t-on de premier et de deuxième tour de draft?
Les trente équipes de NBA ont le droit de choisir deux joueurs chacune lors de la draft. Les trente premiers joueurs choisis sont les premiers choix de chaque équipe et constituent le premier tour de draft. Ils ont un contrat de deux ans garantis. Les trente suivants sont les seconds choix de chaque équipe et constituent le second tour de draft. Ils n'ont pas de contrat garanti.
- On me dit que le joueur qui a été drafté par mon équipe préféré est un freshman et qu'il a peu d'expérience en NCAA. Que signifie cela?
La NCAA est le championnat uiversitaire américain. Le cursus universitaire compte quatre années. Les joueurs universitaires peuvent se présenter après la première année. ils sont dans ce cas freshmen. S'ils attendent la seconde années ils sont sophomores, Junior la troisième année et sénior la dernière.
- Mon joueur universitaire préféré a été drafté par une équipe mais n'a jamais joué en NBA. Pourquoi?
Soit son contrat n'a pas été signé, soit le coach a estimé qu'il n'avait pas le niveau suffisant et l'a envoyé en NBDL(ligue mineure de la NBA où le niveau est moindre) pour s'aguerrir. Mais certains joueurs ne reviennent du coup jamais en NBA après ce passage en NBDL.
- Mon joueur d'Euroligue préféré a été drafté par une équipe NBA mais il continue à jouer en Euroligue. Pourquoi?
Certaines équipes recrutent des joueurs du championnat européen pour être sur de ne pas les rater. Cependant, il les laisse parfois prendre de l'expérience en Euroligue avant de les faire venir c'est pourquoi ces joueurs jouent encore avec leur ancien club. Par ailleurs, parfois, un joueur touche moins d'argent en NBA avec son contrat rookie qu'en Euroligue et peut souhaiter rester en Europe jusqu'à la fin de son contrat avant de rejoindre la NBA. Parfois, certains joueurs européens draftés ne jouent même jamais en NBA soit parce que la franchise qui les a recruté estime qu'ils n'ont pas le niveau espéré (Cas de frédéric Weis par exemple), soit parce qu'eux même préfère conserver leur statut de joueur majeur en Euroligue plutôt que de venir en NBA commencer une nouvelle carrière (Cas de Dejan Bodiroga par exemple).
- Pourquoi mon équipe préférée a t-elle deux choix au premier tour? Aucun choix au premier tour?
Comme les joueurs, les tours de draft peuvent faire l'objet d'échange entre les équipes. Une équipe peut donc se retrouver avec plusieurs choix tandis qu'une autre n'en a aucun. Ces échanges peuvent parfois être assortis de conditions restrictives (place dans l'ordre de la draft notamment).
- Mon équipe préférée a terminé dernière du championnat et on me dit que c'est une bonne chose pour la draft mais qu'il faut attendre la loterie pour en être sûr. Comment est déterminé l'ordre de la draft? Pourquoi parle t-on de loterie?
L'ordre dans lequel les équipes choisissent des joueurs lors de la draft est déterminé par la position dans le championnat. Les 14 derniers du championnat participent à la loterie chargée de déterminer quelles équipes auront les trois premiers choix de la draft. Le dernier du championnat est celui qui a le plus de chance d'avoir le premier choix mais peut très bien ne pas l'obtenir à la loterie. Le 14è moins bien classé participe à la lottery mais a très peu de chance d'avoir un des trois premiers choix (voir le tableau pour 2013 sur Basket usa). Une fois la loterie passée, les choix de draft restants (de la 4è à la 30è place) sont fixés strictement par la place de chaque équipe au championnat, les équipes les moins bien classées ayant les meilleurs choix. Pour le second tour, l'ordre est strictement l'inverse de celui du championnat et il n' y a pas de loterie.
- Des joueurs non draftés peuvent-ils jouer en NBA?
Il n'y a que 60 joueurs par an qui sont recrutés via la draft. Ils ne constituent pas la totalité des joueurs présent en NBA et certains joueurs non drafté y jouent. Par contre, ils n'ont pas les même garanties salariales que les rookies issus de la draft.
- Qu'est ce que le salary cap?
Le salary cap désigne le maximum que peut atteindre la masse salariale d'une équipe pour qu'elle conserve le droit de jouer en NBA. Il est théoriquement composé de deux parties qui dans les faits ne font que servir de seuils et non de maximum:
- le soft cap nommé "salary cap" est la somme que les équipes ne devraient en théorie pas dépasser. Dans les faits, de nombreuses dérogations (exceptions, luxury tax) sont accordées et permettent aux équipes de dépasser ce cap avec comme seule contrainte de perdre certaines possibilités de recrutement.
- le hard cap devrait être la limite maximum qu'une équipe ne peut pas franchir, qu'elles qu'en soient les raisons. Dans les faits, en NBA, il n'existe pas réellement du fait de toutes les exceptions qui sont définies plus bas dasn ce message.
- Qu'est ce que la luxury tax?
les équipes dépassant une masse salariale fixée au-delà du salary cap doivent payer une certaine somme par dollar dépassant le plafond de la luxury tax. A titre d'exemple, pour les cinq premiers millions de dépassement, la taxe est de 1,5 dollar par dollar de dépassement. Au-delà de vingt millions de dollars de dépassement, la taxe est de 3,75 dollars par dollar de dépassement. Entre les deux, il existe évidemment différents paliers progressifs. A cela s'ajoute le principe de la "taxe due à la répétition" qui fait qu'une équipe qui a payé la luxury tax sur les trois dernières saisons (et trois fois sur les quatre dernières saisons à partir de 2015-16) voit sa taxe augmentée de 1 dollar supplémentaire par dollar dépensé au delà du seuil de la luxury tax et ce dès le premier dollar de dépassement. En plus de cela, si l'équipe dépasse le seuil de la luxury tax de plus de 4 millions de dollars, elle est privée de certains droits en matière de recrutement. Le plafond de la luxury tax est fixé en fonction des revenus supposés de la NBA sur une année divisés par le nombre de franchises. En gros, la luxury tax sanctionne les équipes qui dépensent plus que ce que rapporte en moyenne une franchise. Elle a pour but d'équilibrer les budgets puisqu'une partie de la taxe est reversée aux franchises qui ne la paient pas.
- Comment est fixé le salaire maximum d'un joueur?
Le salaire d'un joueur est fixé par le contrat qu'il signe avec son équipe mais est encadré par des règles précises qui dépendent de la durée de sa carrière et de son rôle dans l'équipe. A cela s'ajoute diverses exceptions comme l'exception Larry Bird ou la Mid-level exception qui sont expliquées plus bas. Le contrat de base est le contrat rookie. Il est fixé selon la place du joueur lors de la draft pour une durée de deux ans renouvelable deux fois une année de plus par l'équipe pour un joueur choisi au premier tour et pour une durée d'un an renouvelable pour un joueur choisi au deuxième tour. Plus un joueur est choisi haut placé, plus son salaire est élevé. A la fin du contrat rookie, le salaire maximum que l'on peut donner au joueur est fixé par son contrat de base et par le montant du salary cap. Avec la "Derrick Rose" exception cependant, un joueur qui signe de nouveau avec son équipe à l'issue de son contrat rookie et qui a été au choix, deux fois dans une all-NBA team, deux fois all-star ou une fois MVP peut signer un contrat représentant jusqu'à 30% du salary cap de son équipe (et non 25% comme les autres) étant donné son statut de joueur exceptionnel que la franchise a tout intérêt à garder.
- Qu'est ce qu'une option équipe? Une option joueur? Une "early termination option"? Un "sign and trade"?
Les contrats des joueurs peuvent varier concernant le salaire annuel, le pourcentage d'augmentation par an et la durée du contrat. Mais ils peuvent aussi varier en fonction d'option diverses. Un contrat accompagné d'une option équipe signifie qu'à l'issue du contrat, l'équipe peut choisir de garder le joueur un an de plus sans que celui-ci ne puisse refuser. C'est notamment le cas des contrats rookies des joueurs recrutés au premier tour de la draft. Un contrat disposant d'une option joueur permet à un joueur de demander à rester dans une équipe un an de plus sans que l'équipe puisse le refuser (elle est néanmoins libre de le transférer). Une "early termination option" permet à un joueur de rompre son contrat un an avant la fin. Il est alors libre de changer de club ou de signer de nouveau avec son club sous de nouvelles conditions. Enfin, un sign and trade consiste pour une équipe à signer un joueur et à le transférer immédiatement après.
- Qu'est-ce qu'un agent libre (free agent)? Un agent libre restreint (restricted free-agent)? Un agent libre non-restreint (Unrestricted free agent)?
Un agent libre est un joueur dont le contrat est terminé. Il est donc libre de signer avec n'importe quelle franchise qui voudrait l'engager. Néanmoins, le plus souvent sa franchise d'origine est en droit de lui offrir un contrat plus avantageux ou plus long que les autres. Par ailleurs, certains agents libres ont un statut particulier, ils sont agents libres restreints. Cela arrive notamment, c'est le cas le plus fréquent, à l'issue d'un contrat rookie. Dans ce cas, ils ont la possibilité de recevoir des offres de n'importe quelle franchise mais leur franchise d'origine a toujours le dernier mot: si elle veut égaler la meilleure offre du marché pour garder le joueur, elle le garde. Il peut être également "unrestricted free-agent" et dans ce cas, il est libre de signer où on lui propose le contrat qui le satisfait le plus.
Mon équipe préférée veut recruter un agent libre mais on me dit qu'elle ne peut le faire que via un Sign and trade. Que signifie cela?
Pour recruter un agent libre, une équipe doit, soit avoir un espace sous le salary cap qui correspond au montant du contrat du joueur, soit utiliser une exception. Si elle n'a aucune de ces deux possibilités, il faut alors transformer la signature de l'agent libre en échange (trade). L'équipe qui possède le joueur va donc le signer (Sign) puis l'envoyer dans l'équipe qui veut l'acheter (trade). Cela est prévu avant la transaction de manière à ce que l'équipe qui signe le joueur ne puisse pas le garder et soit bien ensuite obligée de l'échanger. Dans ce cadre, vu que le joueur est envoyé en échange d'autres joueurs l'équipe n'a plus besoin d'avoir de l'espace sous le cap pour recruter cet agent libre. Néanmoins, cette procédure nécessite l'accord du joueur et du club vendeur contrairement au recrutement simple d'agent libre qui ne nécessite que l'accord du joueur.
Les rookies ont-ils des règles salariales particulières?
Oui, pour les joueurs recrutés lors du premier tour de draft. Ils bénéficient d'une échelle de salaire particulière (rookie scale) qui dépend de leur place à la draft. Plus un joueur a été choisi tôt, plus son salaire est élevé. Les contrats des rookies du premier tour sont garantis les deux premières années avec possibilité de prolongation de deux fois un an. Durant ces quatre ans, le salaire du joueur est indexé sur la rookie scale. Une fois ces quatre ans terminés, soit il reste une cinquième année sur la rookie scale via une offre qualificative (qualifying offer) soit ils passent sous le régime normal avec un nouveau contrat.
On me dit que mon joueur préféré va recevoir une qualifying offer. A quoi cela engage-t-il? Que doit-il en faire?
A la fin des quatre ans du contrat rookie, la franchise peut proposer au joueur une offre qualificative (Qualifying offer). Celle-ci est systématiquement d'une durée d'un an et est indexée sur la rookie scale. Si le joueur l'accepte, il reste un an de plus dans l'équipe et devient agent libre non-restreint à l'intersaison suivante. S'il la refuse, il devient immédiatement agent-libre restreint c'est à dire qu'il peut recevoir les offres des autres équipes mais que son équipe d'origine est toujours prioritaire pour égaler toute offre et le conserver. Hors rookie scale, un joueur peut également se voir proposer une offre qualificative. C'est notamment le cas des joueurs draftés au second tour ou non draftés qui n'ont signé précédemment qu'un contrat d'un ou deux ans. Dans ce cas, l'offre qualificative doit comprendre une augmentation de 25% (ou 200 000 dollars) par rapport au salaire précédent et est toujours d'un an. Par ailleurs, si le joueur a démarré au moins 41 matchs comme titulaire dans l'année, alors son offre qualificative est équivalent à celle du joueur n°21 de la draft.
Mon équipe préféré veut signer un nouveau contrat à un joueur agent libre de l'équipe mais n'a pas le place sous le cap. On me dit que ce n'est pas grave et que pour lui l'équipe peut dépasser le montant du salary cap. Pourquoi?
Si la règle en NBA est que l'on ne peut signer un agent libre (free-agent) qu'avec l'argent disponible sous le salary cap, cette règle comme toutes les règles, connaît des exceptions. Et plusieurs d'entre elles concernent la possibilité pour une franchise de signer de nouveau ses propres agents libres en dépassant le montant du salary cap, différentes selon le contrat originel du joueur.

Lorsqu'un joueur a un contrat d'au moins trois ans (même s'il a changé d'équipe entre le début et la fin du contrat) qui arrive à terme, l'équipe à laquelle il appartient en fin de contrat qui souhaite le re-signer peut utiliser les Bird Rights. Ils lui permettent de lui signer un nouveau contrat plus lucratif que le précédent (jusqu'au salaire maximum si cela est justifié) et qui peut aller jusqu'à une durée de cinq ans.

Lorsqu'un joueur est dans la même situation mais avec un contrat finissant de deux ans seulement, ils ne peut pas répondre aux exigences de cette exception. Dans ce cas, il répond aux exigences des early-Bird rights qui permet à son équipe de le re-signer pour un contrat de deux à quatre ans mais sans pouvoir aller jusqu'au salaire maximum (augmentation limitée à 75% du dernier salaire ou salaire moyen de la ligue + 4,5%).

Enfin, lorsque le contrat d'un joueur n'a eu qu'une durée de un an, il existe aussi une exception favorisant sa signature avec sa franchise d'origine, la non-Bird exception. Celle-ci permet à la franchise de signer un nouveau contrat au joueur mais avec une augmentation de salaire limitée à 20% du salaire du contrat précédent. Si le joueur concerné est un rookie drafté au second tour ou non drafté sorti d'un contrat d'un an, le nouveau contrat peut augmenter jusqu'à 25% (ou +200 000 dollars) et correspond à une offre qualificative. Par ailleurs, si un joueur dans ce cas a démarré au moins 41 matchs en tant que titulaire dans la saison donnée, l'offre qualificative liée au non-bird rights correspond à celle du 21è choix de draft.
Mon équipe préférée dépasse le salary-cap mais elle veut recruter un agent libre d'une autre équipe. Comment est-ce possible?
Toujours dans l'idée qu'une règle doit souffrir des exceptions, les équipes qui dépassent le salary-cap ont encore quelques ressources pour recruter des agents libres. Tout d'abord, elles ont le droit de signer les rookies recrutés lors du premier tour de draft sans tenir compte du salary cap. Ensuite, elles peuvent signer tous les joueurs qu'elles souhaitent au salaire minimum. Et pour les cas plus complexes, il existe plusieurs exceptions le plus souvent exclusives l'une de l'autre.

La Mid Level Exception (MLE) (ou non tax player mid level exception) est une exception à la règle du salary cap. Comme toute exception, elle permet à une équipe de signer un joueur (agent libre) en dépassant le montant du salary cap. Son montant est d'environ 5 millions de dollars en 2014 qui peuvent servir à signer un ou plusieurs joueurs mais ne peuvent pas être cumulés avec un quelconque autre montant pour signer un joueur au contrat plus important (on peut signer un joueur à 3 millions et un autre à 2 mais pas un joueur à 6 millions en complétant avec du cash par exemple). Elle ne peut être utilisée qu'une fois par saison et est réservée aux équipes qui dépassent le salary-cap sans toutefois excéder le seuil de la luxury tax de plus de 4 millions de dollars.

La mini-MLE est strictement la même chose mais pour les équipes qui dépassent le montant de la luxury-tax de plus de 4 millions de dollars. Elle répond aux mêmes principes mais son montant est inférieur puisque qu'il avoisine seulement les 3 millions de dollars.

La bi-annual exception est comme son nom l'indique une exception qui ne peut être utilisée que tous les deux ans. Elle ne concerne que les franchises qui ont le droit à la MLE et ne dépassent pas le seuil de la luxury tax de plus de 4 millions (après avoir utilisé l'exception) et répond sinon aux mêmes règles que la MLE si ce n'est que les contrats signés ne peuvent pas excéder une durée de deux ans. Elle n'est pas cumulable avec la MLE. Son montant est d'environ 2 millions, fractionnables entre plusieurs joueurs mais pas sur plusieurs années. Lorsqu'une équipe l'a utilisé une année n, elle n'y a plus droit l'année suivante (n+1) mais la retrouve l'année n+2.

La room-MLE est un cas particulier puisqu'elle concerne les équipes qui sont sous le salary cap. Alors pourquoi une exception dans ce cas? Tout simplement parce que lorsqu'une équipe est sous le cap, les exceptions qu'elle est susceptible d'utiliser plus tard (MLE, Bi-annual...) sont ajoutées à ses salaires et peuvent faire que la place sous le cap n'est plus suffisante pour signer un joueur. Dans ce cas deux solutions. (1) La franchise ne veut pas recruter de joueurs avec l'argent qu'elle a sous le cap. Dans ce cas, si elle dépasse le salary cap (suite à divers transferts ou des joueurs recrutés au salaire minimum), elle pourra ensuite utiliser la MLE ou la Bi-annual exception (ou toute autre exception qui la concerne). (2) La franchise veut absolument libérer de l'espace sous le cap pour recruter un agent libre et renonce à toutes ses exceptions. La NBA lui accorde alors la room-MLE d'un montant d'un peu moins de 3 millions qu'elle pourra utiliser si elle dépasse le salary cap après son recrutement.

La disabled player exception est une règle particulière lorsqu'une équipe a un joueur blessé à long terme. Elle est soumise à l'autorisation de la NBA et n'est pas automatique. Elle autorise une équipe au-delà du salary cap a recruté (ou échanger sous réserve que le joueur concerné dispose d'un contrat finissant) un joueur pour la fin de la saison en cours pour un contrat correspondant au maximum à 50% + 100 000 dollars du contrat du joueur remplaçé.

Une trade exception est obtenue par une équipe lorsqu'elle fait un échange dans lequel elle reçoit moins de valeurs de contrats que ce qu'elle envoie à l'autre équipe.Par exemple une équipe qui envoie la valeur de dix millions à une autre équipe et ne reçoit que 8 millions en échange récupère une trade exception de 2,1 millions (la différence entre 10 et 8 et 100 000 dollars de bonus) qu'elle peut utiliser pendant un an dans un trade avec n'importe quelle équipe même si celle-ci n'était pas concernée par l'échange original. Mais cette exception est réglementée: elle ne peut servir qu'à obtenir un seul joueur même si sa valeur est inférieure à l'exception, elle ne peut pas être complétée par du cash pour obtenir un joueur plus cher que l'exception, elle ne peut pas servir à embaucher un agent libre, une fois arrivée à échéance, elle est définitivement perdue. La seule chose qui peut être envoyé contre le joueur reçu via une TPE est un futur tour de draft car sa valeur est 0 dollar avant la draft.

Mon équipe préférée n'a presque plus aucun joueur sous contrat pourtant on me dit qu'elle ne peut pas signer d'agent libre. Pourquoi?

Pour embaucher un agent libre il faut être en-dessous du salary cap. Pas uniquement avec les contrats actifs mais aussi dans un cumul de contrats plus ou moins inactifs qui s'appelle le cap-hold. Ce cumul de contrats comptabilise non seulement les contrats actifs mais aussi les contrats des agents libres à re-signer (et le plus souvent surévalués volontairement pour tenir compte d'une potentielle augmentation), les contrats des rookies draftés, les exceptions disponibles et même les contrats des joueurs qui ont pris leur retraite sans l'annoncer officiellement. Ce calcul fait que la plupart des équipes sont au-dessus du cap quoi qu'il arrive et ne peuvent du coup signer des agents libres qu'en décidant volontairement de renoncer à tous leurs droits sur les joueurs qui ne sont pas sous contrat (agents libres et notamment bird rights, rookies, retraités) et à leurs exceptions. Cela implique qu'ils ne peuvent plus re-signer leurs propres agents libres dans des conditions préférentielles mais qu'à partir de là, le montant de leurs salaires correspondant au montant de leurs contrats actifs, ils peuvent signer des agents libres d'autres équipes pour le montant qui sépare le montant de leurs contrats du salary cap. Ce système entraîne de nombreuses stratégies: tout d'abord quand une star veut faire baisser le montant de son contrat elle doit le faire en tout début d'intersaison pour libérer du cap hold, son nouveau contrat prenant moins de place que l'ancien. A l'inverse, quand elle s'augmente, elle doit signer en dernier. De même, les franchises n'ont pas forcément intérêt à purger leur cap hold régulièrement car être au-dessus du cap leur permet de bénéficier d'exceptions auxquelles elles n'auraient pas le droit sinon, c'est ainsi que des joueurs retraités officieusement depuis fort longtemps apparaissent encore dans les registres salariaux des franchises.
S'il y a des explications qui vous paraissent nébuleuses ou que vous estimez qu'il manque certaines informations importantes ou qu'il y a de grossières erreurs, vous pouvez me l'indiquer en postant des messages, je compléterai au fur et à mesure. ;)

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Les TUTOS CBA de Blhite
juillet 2017

[youtube]qJ8sE1Opz6M[/youtube]

[youtube]OMTKsz8fuMU[/youtube]

[youtube]FWBsidVLgIA[/youtube]

[youtube]9pPPilUNljU[/youtube]
Modifié en dernier par jujug le 24 juin 2015, 22:28, modifié 28 fois.
"Some people did not like this ceremonial style. But after all when you have to kill a man it costs nothing to be polite." (W. Churchill, déclaration de guerre au Japon, 8 décembre 1941).

ReDS

MVP
Avatar du membre
10309

Re: NBA Rules

Message par ReDS » 21 avril 2013, 17:59

Très bon travail ! 8-}
N'oublie pas de citer tes références si tu t'es inspiré d'autres sources.

jujug

Greatest
Avatar du membre
18356

Re: NBA Rules

Message par jujug » 21 avril 2013, 18:07

RouxDeSecours a écrit :Très bon travail ! 8-}
N'oublie pas de citer tes références si tu t'es inspiré d'autres sources.
Quand c'est le cas, je le fais. Par contre, je me suis surtout aperçu en cherchant qu'il existait peu de sources directe. Je pensais naïvement que je trouverais l'essentiel des infos sur NBA.com mais finalement non. Quoiqu'il arrive, j'ai moi même rédigé les phrases sans aucun copier-coller et l'info est la même pour tous donc pas de risque de plagiat. Plutôt des risques d'erreurs d'ailleurs ;)
"Some people did not like this ceremonial style. But after all when you have to kill a man it costs nothing to be polite." (W. Churchill, déclaration de guerre au Japon, 8 décembre 1941).

Easy

Bulls
Avatar du membre
Windy City
29165

Re: NBA Rules

Message par Easy » 21 avril 2013, 18:12

Pour le salaire Max du joueur je rajoute juste ceci:
Il est possible pour le joueur de signer pour beaucoup plus dans sa team de ses début s'il atteint un critère de performance (de tête je ne me souviens pas de tous) il y a le mvp award en tout cas.... Voilà pk D.Rose a signé un contrat pharamineux
BULLS FOR LIFE <3
@eazyland
« les 6èmes hommes » podcast NBA dispo sur twitter/ facebook/ Apple podcast

jujug

Greatest
Avatar du membre
18356

Re: NBA Rules

Message par jujug » 21 avril 2013, 18:13

Easy a écrit :Pour le salaire Max du joueur je rajoute juste ceci:
Il est possible pour le joueur de signer pour beaucoup plus dans sa team de ses début s'il atteint un critère de performance (de tête je ne me souviens pas de tous) il y a le mvp award en tout cas.... Voilà pk D.Rose a signé un contrat pharamineux
Il y a la présence multiple en All star game aussi puisque Griffin est il me semble concerné. Par contre je n'ai pas retrouvé la source ni l'intitulé exact donc je me suis abstenu pour l'instant de l'indiquer. De toute manière, ce n'est pas complet, c'est une évidence. Je pense cependant pouvoir l'enrichir au fil du temps.

Edit: ça y est, je l'ai, c'est une exception même si je ne suis pas sûr qu'elle s'appelle Derrick Rose. Je l'ajoute tout de même, je vérifierai le nom exact plus tard quand les nouvelles règles salariales seront vraiment appliquées.
"Some people did not like this ceremonial style. But after all when you have to kill a man it costs nothing to be polite." (W. Churchill, déclaration de guerre au Japon, 8 décembre 1941).

nunu

MVP
Avatar du membre
14923

Re: NBA Rules

Message par nunu » 21 avril 2013, 20:45

jujug a écrit :
Soit son contrat n'a pas été signé (très rare), soit le coach a estimé qu'il n'avait pas le niveau suffisant et l'a envoyé en NBDL(ligue mineure de la NBA où le niveau est moindre) pour s'aguerrir. Mais certains joueurs ne reviennent du coup jamais en NBA après ce passage en NBDL.

t'as aussi le cas de l'européen drafté par une franchise NBA et qui préfère resté en Europe, Bodiroga par exemple, drafté par les kings en 1995 mais qui a fait toute sa carrière en Europe
Washington Mystics-BLMA

jujug

Greatest
Avatar du membre
18356

Re: NBA Rules

Message par jujug » 21 avril 2013, 20:51

nunu a écrit : t'as aussi le cas de l'européen drafté par une franchise NBA et qui préfère resté en Europe, Bodiroga par exemple, drafté par les kings en 1995 mais qui a fait toute sa carrière en Europe
Du coup, cela correspond plus au cas suivant:
- Mon joueur d'Euroligue préféré a été drafté par une équipe NBA mais il continue à jouer en Euroligue. Pourquoi?
Spoiler : :
Certaines équipes recrutent des joueurs du championnat européen pour être sur de ne pas les rater. Cependant, il les laisse parfois prendre de l'expérience en Euroligue avant de les faire venir c'est pourquoi ces joueurs jouent encore avec leur ancien club. Par ailleurs, parfois, un joueur touche moins d'argent en NBA avec son contrat rookie qu'en Euroligue et peut souhaiter rester en Europe jusqu'à la fin de son contrat avant de rejoindre la NBA.
Je peux ajouter qu'effectivement, il peut ne jamais venir en NBA. ;)
"Some people did not like this ceremonial style. But after all when you have to kill a man it costs nothing to be polite." (W. Churchill, déclaration de guerre au Japon, 8 décembre 1941).

jujug

Greatest
Avatar du membre
18356

Re: NBA Rules

Message par jujug » 01 juillet 2013, 20:13

L'intersaison est une saison propice aux explications compliquées en matière de recrutement, d'échanges...
Ce sujet est là pour vous aider mais il n'est pas complet. Donc, si vous avez des questions qui n'ont pas de réponses ici ou dans les articles cités en lien, n'hésitez pas à les poser, j'essaierai d'ajouter les réponses une fois que je les aurai. Et puis si vous relevez des erreurs n'hésitez surtout pas à le signaler.

Je note déjà qu'à l'occasion il faut que je fasse une note sur les trades et sur l'amnistie, cela me fera un pense bête.
"Some people did not like this ceremonial style. But after all when you have to kill a man it costs nothing to be polite." (W. Churchill, déclaration de guerre au Japon, 8 décembre 1941).

Easy

Bulls
Avatar du membre
Windy City
29165

Re: NBA Rules

Message par Easy » 01 juillet 2013, 20:27

Oui une précision: un mec qui ne s'est jamais présenter a la draft et n'ayant pas 22 ans peut il être recruter par une team NBA?
Une femme peut elle être joueuse NBA? J'ai vu que des femmes avaient été draftes et même testées.
BULLS FOR LIFE <3
@eazyland
« les 6èmes hommes » podcast NBA dispo sur twitter/ facebook/ Apple podcast

jujug

Greatest
Avatar du membre
18356

Re: NBA Rules

Message par jujug » 01 juillet 2013, 21:00

Easy a écrit :Oui une précision: un mec qui ne s'est jamais présenter a la draft et n'ayant pas 22 ans peut il être recruter par une team NBA?
Une femme peut elle être joueuse NBA? J'ai vu que des femmes avaient été draftes et même testées.
Je n'ai pas les références sous les yeux mais il me semble que pour avoir un contrat NBA il faut s'être présenté une fois à la draft (spontanément ou du fait de la limite d'âge) même sans être pris. Après le joueur est libre de signer où il veut. Par exemple, Glen Rice Jr s'étant fait exclure de son université en cours d'année ne pouvait pas rejoindre une équipe NBA d'où son arrivée en NBDL. Par contre, vu qu'il s'est présenté cette année, même s'il n'avait pas été choisi, il aurait pu signer n'importe où. Et s'il ne s'était pas présenté cette année, vu son âge il aurait été automatiquement éligible pour celle de l'an prochain et aurait pu signer n'importe où pour 2014-2015.

Pour les filles, c'est effectivement arrivé à une époque où il y avait beaucoup plus de joueurs draftés qu'aujourd'hui mais elles n'ont jamais joué. Ce n'est toujours pas expressément interdit, sinon Cuban n'y aurait pas fait référence cette année, mais c'est tout de même peu probable pour l'instant surtout avec la WNBA.
"Some people did not like this ceremonial style. But after all when you have to kill a man it costs nothing to be polite." (W. Churchill, déclaration de guerre au Japon, 8 décembre 1941).

MintBerryCrunch

MVP
Avatar du membre
Bleed Green
Switzerland
12260

Re: NBA Rules

Message par MintBerryCrunch » 01 juillet 2013, 21:35

Et surtout le fait que les pivots femmes ne mesure qu'1m95-2m, donc elle ne servirait à rien en NBA vu qu'elles n'ont absolument pas le physique pour.

Par contre, et je crois que TheDude s'y connaît bien, il y a déjà eu des femmes en MLB non ?
Youtube: @Astromigui

T.One

Rookie
Windy City
12

Re: NBA Rules

Message par T.One » 03 août 2013, 05:44

J'ai pas mal de questions concernant l'intersaison:

-Une équipe peut-elle recruter un joueur avant la fin de son contrat ? ex: Lakers veulent acheter Lebron alors qu'il est free agent en 2015

-Si oui, à combien s'élève généralement un transfert ?

-Quelles sont les normes pour un salaire d'un joueur en fonction de son statut (Franchise player, all-star, 6e homme, rotation) ?

-Quelles sont les périodes durant laquelle se déroule le "mercato" ?

Easy

Bulls
Avatar du membre
Windy City
29165

Re: NBA Rules

Message par Easy » 03 août 2013, 07:43

Il n'y a pas de transfert comme au foot, c'est un système d'échange du au "fairplay monétaire" si je peux transvaser ça au basket. EN gros chaque équipe à un salary cap.
C'est l'égalité ! Donc il n'y a pas d'achat !
BULLS FOR LIFE <3
@eazyland
« les 6èmes hommes » podcast NBA dispo sur twitter/ facebook/ Apple podcast

Easy

Bulls
Avatar du membre
Windy City
29165

Re: NBA Rules

Message par Easy » 03 août 2013, 07:44

Le mercato c'est l'été et les trades sont possibles jusqu'à février (1 semaine à 2 semaine après le all star game)
BULLS FOR LIFE <3
@eazyland
« les 6èmes hommes » podcast NBA dispo sur twitter/ facebook/ Apple podcast

jujug

Greatest
Avatar du membre
18356

Re: NBA Rules

Message par jujug » 03 août 2013, 09:44

T.One a écrit :J'ai pas mal de questions concernant l'intersaison:

-Une équipe peut-elle recruter un joueur avant la fin de son contrat ? ex: Lakers veulent acheter Lebron alors qu'il est free agent en 2015

-Si oui, à combien s'élève généralement un transfert ?

-Quelles sont les normes pour un salaire d'un joueur en fonction de son statut (Franchise player, all-star, 6e homme, rotation) ?

-Quelles sont les périodes durant laquelle se déroule le "mercato" ?
Lis le premier message de ce sujet, tu auras déjà pas mal de réponses, notamment sur ce qu'est le salary cap, la luxury tax... ;)

Après, il faut comprendre qu'un joueur sous contrat appartient à son équipe alors qu'un agent libre non (par définition, même si les agents libres ne sont pas tous égaux). Donc un joueur sous contrat ne peut changer d'équipe que grâce à un transfert c'est à dire l'envoi par l'équipe qui veut le récupérer d'un ou plusieurs joueurs de salaires équivalents. Pour les salaires, il y a effectivement tout un tas de limites en fonction des statuts des joueurs (rookies, vétérans..). Pour le coup, il y a des liens dans le premier message pour expliquer tout cela. Si après lecture du premier message et de tous les spoilers tu as encore des questions, n'hésite pas. De toute manière, je voulais ajouter des infos sur ce sujet, ce sera l'occasion. ;)
"Some people did not like this ceremonial style. But after all when you have to kill a man it costs nothing to be polite." (W. Churchill, déclaration de guerre au Japon, 8 décembre 1941).

Dude

Columnist
Avatar du membre
22885

Re: NBA Rules

Message par Dude » 24 août 2013, 10:28

le nouveau président du syndicat des joueurs, Chris Paul, serait contre les sanctions sur des actes de flopping... :nono:
Rêve d'une Licorne, d'un Petit Luka et d'un French Prince sous le même maillot

jujug

Greatest
Avatar du membre
18356

Re: NBA Rules

Message par jujug » 24 août 2013, 10:31

thedude a écrit :le nouveau président du syndicat des joueurs, Chris Paul, serait contre les sanctions sur des actes de flopping... :nono:
Je m'autocite, (le début de la gloire ou de la sénilité), parce qu'on a déjà évoqué le sujet ailleurs rapidement.
jujug a écrit :Oui enfin la source c'est TMZ quand même. Je suis loin d'être un fan de Paul et je ne vois franchement pas pourquoi il a été choisi à ce poste mais là je pense sincèrement que ce n'est pas sérieux. :)

Au pire cette phrase de l'article original le dédouane:
he's already put together a list of players' demands to take to the NBA

Ce ne sont pas ses idées mais des demandes de joueurs. Là c'est déjà plus plausible. :)
"Some people did not like this ceremonial style. But after all when you have to kill a man it costs nothing to be polite." (W. Churchill, déclaration de guerre au Japon, 8 décembre 1941).

Dude

Columnist
Avatar du membre
22885

Re: NBA Rules

Message par Dude » 24 août 2013, 10:33

ah désolé, je n'avais pas vu que tu en avais déjà parlé ailleurs :amen:
Rêve d'une Licorne, d'un Petit Luka et d'un French Prince sous le même maillot

jujug

Greatest
Avatar du membre
18356

Re: NBA Rules

Message par jujug » 21 octobre 2013, 10:02

Je m'autocite sur un autre sujet, cela pourra m'être utile si un jour il me prend l'envie de mettre à jour ce sujet. :)
jujug a écrit :A la fin d'un contrat rookie (4 ans si tout se passe bien puisque 2+1+1), l'ancien rookie devient le plus souvent agent libre restrictif c'est à dire que les autres clubs peuvent lui faire des offres mais son club drafteur peut s'aligner sur tout. Mais avant cela, le club drafteur doit lui avoir fait la qualifying offer c'est à dire une cinquième année sur la rookie scale, qui fait que le joueur reste un an de plus dans le club à bas coût mais qu'à la fin de cette cinquième saison il devient agent libre non restrictif. Le joueur est alors libre de choisir de valider la qualifying offer pour rester un an de plus et devenir agent libre non restrictif la saison suivante ou de devenir agent libre restrictif immédiatement. A noter que si jamais un club ne fait pas de qualifying offer, le joueur devient agent libre non restrictif immédiatement.
"Some people did not like this ceremonial style. But after all when you have to kill a man it costs nothing to be polite." (W. Churchill, déclaration de guerre au Japon, 8 décembre 1941).

Dude

Columnist
Avatar du membre
22885

Re: NBA Rules

Message par Dude » 23 octobre 2013, 10:43

à noter que c'est aujourd'hui que sera validé ou non le nouveau format des finals, à savoir 2-2-1-1-1 au lieu du 2-3-2. Ce système avait déjà remplacé en 1985 le futur schéma.

les raisons évoquées ce matin dans BUSA :
Si le format 2-3-2 a vu l’équipe recevant en premier s’imposer dans 72,4% des séries, des questions se sont toujours posées sur le désavantage pour cette équipe de ne pas avoir le match 5 à la maison. Par ailleurs, la difficulté pour une équipe de recevoir trois matches de suite a aussi souvent été soulevée.
Rêve d'une Licorne, d'un Petit Luka et d'un French Prince sous le même maillot

Dude

Columnist
Avatar du membre
22885

Re: NBA Rules

Message par Dude » 28 novembre 2013, 17:10

Qui a lu le dossier dans le dernier Reverse Mag de la possible transformation de la saison NBA ?
c'est assez court mais concis, et ça reprend les différentes pistes évoquées pour redonner un second souffle à une NBA et à une saison qui en perd un peu.

Il y a évidemment la réduction de la saison : certains proposent 68 matchs, d'autres 72 ou 76 en enlevant les matchs "perdus d'avance" (ces fameux troisièmes matchs en trois ou quatre jours).

D'autres suggèrent la réduction du temps de jeu en 4 X 10 minutes et un rapprochement avec les règles FIBA. le but est de réduire la trops grosse hétérogénéité entre deux franchises, et offrant ainsi plus de spectacles, et plus de finales indécis.

Pour l'assoc des joueurs, pour les statisticiens, ça serait une erreur, car il ne serait plus possible de comparer des joueurs, et pour d'autres de monter dans les rangs des meilleurs marqueurs, rebondeurs, etc etc... .

Enfin la méthode des PO est également remise en question : Barckley avait parlé d'une système type march madness :
Les équipes classées de 8 à 15 font un tournoi à élimination directe : les deux finalistes obtiennent les derniers billets pour les PO.
Ceci dans le but d'éviter le tanking...


On parle aussi d'un Final four.


Bref c'est un sujet à garder dans le coin de la tête, on devrait en entendre parler d'ici là. D'ailleurs je me demande si Jujug n'avait pas organisé un débat à ce sujet... .
Rêve d'une Licorne, d'un Petit Luka et d'un French Prince sous le même maillot

DR50

Animation
Avatar du membre
Popovich's Army
8487

Re: NBA Rules

Message par DR50 » 28 novembre 2013, 19:01

Il est clair qu'un débat sur le remodelage de certaines règles de la NBA peut être intéressant.
Hinkie à jamais !

jujug

Greatest
Avatar du membre
18356

Re: NBA Rules

Message par jujug » 28 novembre 2013, 19:50

thedude a écrit :Bref c'est un sujet à garder dans le coin de la tête, on devrait en entendre parler d'ici là. D'ailleurs je me demande si Jujug n'avait pas organisé un débat à ce sujet... .
Non. J'ai souvenir cependant en avoir déjà parlé quelque part et il me semble qu'Easy en avait fait un sondage lorsqu'il faisait son sondage du dimanche. Après, oui c'est une idée de débat mais je pense qu'il faut attendre des propositions officielles pour discuter à propos parce que sinon tous les formats les plus farfelus peuvent apparaître. :)
"Some people did not like this ceremonial style. But after all when you have to kill a man it costs nothing to be polite." (W. Churchill, déclaration de guerre au Japon, 8 décembre 1941).

DR50

Animation
Avatar du membre
Popovich's Army
8487

Re: NBA Rules

Message par DR50 » 28 novembre 2013, 19:52

Une petite prise d'iniatives ne ferait pas de mal jujug ^^
Hinkie à jamais !

jujug

Greatest
Avatar du membre
18356

Re: NBA Rules

Message par jujug » 28 novembre 2013, 20:08

DR50 a écrit :Une petite prise d'iniatives ne ferait pas de mal jujug ^^
Oui mais passer des heures à discuter, argumenter pour quelque chose qui au final ne bougera pas ou n'a aucune chance d'arriver est peu attractif. Par contre, effectivement, s'il y avait quelques pistes officielles, le débat pourrait permettre de se positionner dessus même si nous n'avons aucune influence sur la décision, c'est déjà plus constructif à mon sens.
"Some people did not like this ceremonial style. But after all when you have to kill a man it costs nothing to be polite." (W. Churchill, déclaration de guerre au Japon, 8 décembre 1941).