Around the League

News, History, Stats...
Ziug

Administrateur
Avatar du membre
Popovich's Army
19781

Around the League

Message par Ziug » 06 novembre 2012, 19:36

Une itw vraiment intéressante de Jacques Monclar (même si elle a été réalisée par un autre site)

S’il est considéré comme LA voix de la NBA en France, George Eddy n’était pas le seul à animer nos soirées NBA. Jacques Monclar est lui aussi très vite devenu le chouchou du public en tant que commentateur. Monclar nous livre ses impressions suite aux derniers évènements puis revient sur ses plus beaux souvenirs et le début de saison de ses Knicks.

Quelle a été ta réaction quand tu as su que Canal perdait les droits NBA ?

Jacques Monclar : On a eu zéro information du début à la fin. Je suis déçu obligatoirement, même un peu plus. D’abord parce que c’est une passion depuis très, très longtemps, la NBA. Et puis j’adorais cette petite soirée du dimanche, Canal NBA, les évènements… Maintenant c’est comme ça, nous ne sommes pas décideurs. On savait qu’il y avait eu un appel d’offres, que d’autres chaînes étaient intéressées et que la NBA souhaitait faire un package total. On connaissait les options de Canal. Mais, contrairement à George, je ne me sens pas trahi par la NBA. Je comprends le cheminement et je ne comprends pas qu’on puisse se sentir « trahi ». Je tiens à dire qu’avec Vincent et George, on représente Canal, mais il y a aussi toutes les arpètes qui ont toujours bossé dur, ceux qui montent les sujets, ceux qui les créent. Dans la rédac, tout le monde a pris un coup. On a tous toujours tout fait pour que l’émission soit belle et il ne faut oublier personne.

Est-ce que la perte de la NBA ne va pas mettre le basket européen et français sur les devants de la scène ?

J.M. : On fait toujours de l’Euroleague, de la Pro A, du championnat espagnol. Le prestige de la NBA ne se calcule pas en audience. La caractéristique du public NBA est particulière, c’est la nuit, ça fait chauffer les ordis le matin. C’est un public très pointu. C’est un public d’averti. On a à faire au meilleur spectacle sportif du monde dans l’emballage télévisuel. Quand tu vas au stade, c’est comme si tu allais à Disneyland. Bien sûr que la salle de Vitoria est comme une salle NBA. Mais le label NBA est unique. On peut vivre à côté mais on ne peut pas le concurrencer.

Tu vas regarder quelques matchs sur BeIN ?

J.M. : Je ne vais pas te surprendre en disant que maintenant, c’est total League Pass. Je l’avais déjà de toute façon. Mais je ne m’interdis pas de regarder BeIN. La différence entre George et moi, c’est que je ne suis pas salarié de Canal, je suis prestataire sous contrat.

Ça fait un moment maintenant qu’on t’entend sur le basket NBA et FR. C’est la même façon de commenter ? La même approche ?

J.M. : Ce n’est pas la même approche. Moi qui ait commenté plus de 160 matchs l’année dernière, ça te permet d’être moins répétitif. Ça n’est pas le même rythme, pas le même genre, pas les mêmes salles. C’est une respiration formidable. L’approche technique en elle-même est différente puisque tu n’es pas sur place. Tu dois être attentif aux alentours. Je prends mon pied quand j’arrive à anticiper, on se donne des petits challenges comme ça. Et puis il y a les joueurs que j’adore. J’assume totalement mon côté fan désespéré. Je n’ai jamais été aux grands évènements en tant que journaliste, j’y suis allé mais par moi-même, pas pour travailler. L’autre barnum, c’est la présence des Français. On peut regretter de n’avoir jamais mis ça en perspective. On a 12 Français en NBA et pas des bouts de banc hein. On n’a jamais eu autant de Frenchies importants là-bas.

Et au niveau du jeu ?

J.M. : L’approche est moins tactique parce que sur le premier quart-temps, hormis en playoffs, il y a un relâchement que l’on ne retrouve pas en Euroleague où chaque ballon pèse dès l’entre-deux. En NBA, il y a plus d’ajustements que pendant un match Euroleague. Et puis les joueurs attaquent bien souvent le match sans être chaud aux States.

Tu n’as jamais eu la chance de commenter une finale NBA sur place. C’est quelque chose que tu regrettes ?

J.M. : J’aurais bien aimé mais c’était George qui les faisait depuis des années et il n’y avait pas de raison que ça change. L’autre jour, je n’ai pas dormi de la nuit avant le match de Chalon à Sienne. Je me suis dit que j’allais regarder le premier quart-temps d’OKC-Spurs. Et puis tu pousses jusqu’à la mi-temps, tu profites de la mi-temps pour finir tes notes sur Sienne et donc tu regardes le troisième quart-temps. Et finalement tu as vu tout le match. Mais bon j’ai bien été récompensé de ma nuit blanche avec ce shoot de Tony. Après je n’ai pas fait de finales NBA mais ça a été un bonheur de commenter France-USA au Garden. J’ai eu ma photo avec Spike Lee, j’étais tout fier parce qu’il n’en donne pas beaucoup. J’étais passé par quelqu’un que je connais dans l’office de la NBA.

Quels sont tes 5 meilleurs souvenirs à l’antenne de Canal ?

J.M : Le match où Rajon Rondo sort son triple double. C’était monstrueux. Je suis sorti de là, j’avais pris mon pied mais alors total. Il y a le match de Melo l’année dernière contre les Bulls. Les mini-MLK Day. Je ne commente pas tous les matchs mais j’ai toujours eu le droit à de superbes matchs. En général, tu rentres à la rédac à 18h, tu ressors à 7h du mat’. Ensuite, il y a toutes les performances individuelles marquantes comme le match de Rondo. T’as l’impression d’avoir vu un truc impossible. Je ne personnifie pas trop le commentaire. La NBA, j’essaye de la commenter comme je fais de la Pro A avec le principe d’être sérieux sans se prendre trop au sérieux. On essaye de banaliser le jeu qui peut paraître parfois barbare. Mais ce qu’a fait Rajon Rondo, putain !

Ton premier match NBA commenté, c’était quand et quoi ?

J.M. : L’un des premiers, c’était le All Star Game de 1993 où Malone et Stockton ont été co-MVP. C’était avec Bruno Poulain. Ma première expérience de consultant c’était en 92 et c’était la Dream Team. Magic Johnson est mon idole même si en tant que joueur je copiais plutôt Dennis Johnson.

Ma première vraie approche de la NBA, c’est quand j’étais gamin. Je suis allé dans le Massachussetts en passant par Montréal. C’était en 1974. On était 4 petits Français sur 100 gamins à un stage avec les Boston Celtics et une université. Un jour, Bob Cousy devait choisir 3 gamins sur les 100 pour faire un 2-2 tout terrain avec lui. On était tous au garde à vous après l’échauffement et j’ai eu la chance d’être choisi par Cousy. Et je me suis retrouvé à faire un 2-2 avec lui. L’après-midi, on nous a montré des images de Bill Russell, Oscar Robertson, Bob Cousy. C’était un choc pour moi et c’était mon premier contact avec la NBA. Ils ont voulu me garder et en 77 j’ai reçu une offre de St John. Je ne pouvais pas y aller parce que c’était encore virtuel tout ça. En plus on montait en première division avec le Racing et j’avais mes sélections en équipe de France aussi. Et puis surtout, on ne sait pas ce qu’il va se passer.

Sans regret ?

J.M. : Avec du recul, j’aurais bien aimé tenter. Mais comme j’ai dit, on ne sait pas. Je ne regrette rien parce que c’est la vie. C’est comme ça. La NBA pour un Français, c’était inimaginable. Sachant qu’on a découvert la NBA beaucoup plus tard grâce à Canal. On avait un retard considérable. Dès la première année, j’ai fait partie des abonnés de la première heure. C’était le 4 novembre 1984 et j’ai dû aller acheter une télé parce que la mienne n’avait pas de prise péritel. Le plus drôle dans tout ça, c’est que c’est celui qui a fait venir la NBA qui la récupère (Charles Bietry – ndlr). Comme on dit : What goes around comes around…

Quand on commente un match NBA avec un Français sur le terrain, on est fier ?

J.M. : Ce n’est pas de la fierté, c’est l’envie qu’il soit bon. Quand je vois jouer Nando, Kévin, Ian, Bobo, Nico, on a juste envie qu’ils soient bons. Parce que si ce n’est pas le cas, on va rappeler qu’ils sont français.

Quelle a été ta plus belle finale all-time en tant que spectateur et commentateur ?

J.M. : Houston – New-York en 94. C’était chaud. Et la finale où Jordan prend feu contre Portland. Mais mon côté Knicks Fan me pousse à mettre Houston-NY en haut de la liste. Ce shoot de Vernon Maxwell qui nous tue.

Ta salle préférée ? Le Madison ?

J.M. : Non, non. Note pour tout le monde : le madison, ça se danse. Le Garden, on y joue au basket (rires). Mais c’est bien le Garden oui.

On a tous nos expressions préférées/cultes de George Eddy/David Cozette/Jacques Monclar. Quelles sont les tiennes ?

J.M. : On s’applique à ne pas reprendre les expressions de George. Non pas que je ne l’aime pas mais on est différent et assez complémentaire finalement. Ce qui est marrant c’est que quand je regarde un match avec mes fils, je parle très peu, je me contente de regarder. « Pris par la patrouille ». « Patator » pour un gros dunk. Le « bingo », je l’ai sorti en 92. Et il y a une expression que j’ai reprise des Américains, quand il y a 4 fautes d’équipes, aux States on dit « In the penalty ». Je l’ai traduit et ça donne « dans la pénalité » et c’est repris un peu partout.

Quel est ton favori pour le titre et le trophée de MVP ?

J.M. : Kevin Durant pour le trophée. Pour le titre, je n’en sais foutrement rien parce qu’avec les trades de février, ils peuvent tout changer. A l’Est, Miami devrait sortir s’ils arrivent à battre les Knicks (rires). A l’Ouest, depuis le début, je ne crois qu’à moitié aux Lakers. J’espère les Spurs mais il y a les Clippers, les Lakers, OKC. Kevin Martin peut apporter de la régularité au large. Disons qu’un Miami – OKC ne me surprendrait pas mais un NY – Spurs me ferait bien plaisir.

Un mot sur le début de saison de tes Knicks et celui de Tony Parker ?

J.M. : Tony, l’année dernière, je m’étais permis de lui envoyer un message avant le All Star Game pour lui dire qu’il faisait la meilleure saison de sa carrière et qu’il fallait qu’il s’en rende compte. Et aujourd’hui, il est exceptionnel. Sky is the limit, c’est complètement ça. Il va encore très vite, son shoot est de plus en plus fiable. Il est à un moment de sa carrière où il a les deux et c’est monumental. Il fait partie des trois meilleurs meneurs au monde. Je vais dire quatre avec D-Rose, Deron Williams et Rondo. Je sais que je vais heurter du monde avec D-Will.
Les Knicks, entre Prigioni et J-Kidd, ils ont récupéré tout le QI de l’équipe de l’année dernière. C’est très bien mais après il faut voir comment la graisse va prendre avec le Stoud’. Mais c’est une équipe sympa à voir jouer. Il se passe toujours quelque chose. Quand ils sont nazes, ils vont en prendre une bonne mais s’ils sont bons, ils peuvent en mettre une à tout le monde (rires). Woodson va apporter ce qu’il sait faire de mieux : la défense. Pour l’attaque, Prigioni et Kidd vont gérer.
Suivez moi sur Twitter : @blassfem23

r3kt0m

Rookie
Avatar du membre
41

Re: Around the NBA

Message par r3kt0m » 06 novembre 2012, 19:54

Très intéressant merci, par contre gros troll sur CP3 à la fin :)

Ziug

Administrateur
Avatar du membre
Popovich's Army
19781

Re: Around the NBA

Message par Ziug » 10 novembre 2012, 16:28

Focus TEAM 24" : 6 premiers candidats probables à la February Trade deadline 2013
by Ziug

Image


Utah JAZZ

Al Jefferson | C | 2013 UFA | 2012-13 salary: $15 million

Pivot de taille moyenne (2.08) Al Jefferson, 28 ans le 4 Janvier prochain entame sa 8eme saison pro, sa 3eme sous le maillot de la franchise mormone et aligne déjà un double-double en moyenne dans ce début de saison avec 11.8pts / 10.2rbs.
Son gabarit imposant (il affiche plus de 130Kgs sur la balance) lui permet d'assurer une présence intérieure solide et efficace, avec un remarquable travail de rebondeur défensif ainsi qu'un très bon point d'ancrage en attaque grâce à son touché et ses multiples feintes et appuis. (il a un très bon footwork)

Ses seuls faiblesses se situent dans l'aide/rotation défensive ou son intimidante carcasse le ralentit et l'empêche d'être dissuasif sur les pick & roll/ pick & pop.
Pourtant, il est un contreur plutôt honnête.
Enfin, son caractère effacé et timide ne fait pas de lui un meneur d'hommes dans l'âme, et il n'a connu les playoffs qu'à 2 reprises depuis son entrée en NBA, signe d'une influence sur le jeu et le vestiaire assez faible.
Il présente aujourd'hui le profil du parfait Lieutenant expérimenté avec le salaire d'un Franchise Player, sauf que le Jazz voit chaque jour Enes Kanter et Derrick Favors progresser et s'affirmer à moindres coûts !

* chance d'être transféré : 48-52%


Paul Millsap | PF | 2013 UFA | 2012-13 salary: $8.6 million

Même profil undersized que son coéquipier Jefferson présenté ci-dessus, Paul Millsap, 28 ans le 10 Février prochain est le plus versatile des 2.
Positionné ailier-fort ou petit ailier, sa mobilité exceptionnelle en fait un joueur atypique et difficile à garder poste haut ou poste bas.
C'est un vrai travailleur de l'ombre avec de nombreux mouvements et une adresse mid-range plutôt bonne pour un intérieur, alors que son shoot à 3pts est entrain de se façonner durablement. (nous en avons eu quelques beaux aperçus la saison passée)

Auteur d'un début de saison correcte à 12.2pts / 8.8rbs en 30 minutes de jeu, c'est un véritable leader sur et en dehors du terrain depuis le départ de Deron Williams, il défend plutôt bien au périmètre et présente une réelle efficacité sur pick & roll.
En revanche sa taille modeste en fait un piètre rebondeur et pose toujours la même interrogation : Peut-il rester constant au poste d'ailier-fort ?
Sous-payé lors de ses premiers contrats, il va légitimement demander un beau chèque et présente donc une attractivité intéressante pour un transfert rapide.

* chance d'être transféré : 68-72%



Atlanta HAWKS


Josh Smith | PF | 2013 UFA | 2012-13 salary: $13.2 million

Le transfert de Joe Jonhson fut un signe clair de la part de Danny Ferry, aujourd'hui General Manager de la franchise Georgienne, il fallait dégraisser dans l'optique de libérer du cap space nécessaire à la reconstruction. Seuls 3 joueurs ont des contrats garantis pour la saison 2013-14 : Al Horford, Lou Williams et John Jenkins.
40M$ seront disponibles pour signer des agents libres l'été prochain et Josh Smith fera parti de ceux là, seulement est-il encore considéré comme le futur de cette organisation ?

Orphelin de son soyeux shooteur, le N°5 des Hawks endosse à bientôt 27 ans, le costume du leader et par la même occasion celle du plus ancien cadre !
Excellent rebondeur, présent chaque année dans les meilleurs intercepteurs et contreurs, son physique athlétique en fait un joueur explosif et très bon finisseur près du cercle.
Il aligne actuellement des stats complètes et en noircit chaque compartiment : 14pts / 7.7rbs / 3pass / 1 steal / 1.7blocks pour 37min de jeu.

Comme beaucoup de joueurs hybrides en NBA, sa taille et son shoot peu fiable en long/mid-range l'empêchent d'être positionné durablement ailier, mais en fait le complément idéal d'un Al Horford lui aussi replacé pivot par la force des choses.
Josh Smith présente aujourd'hui l'une des pires efficiency en sélection de shots.
Jugez plutôt :

En 2009-10, il prenait 8 tirs par match près du cercle pour seulement 3.2 tentatives au delà des 5 mètres/5.50m.
En 2011/12, la balance s'est inversée et il comptabilisait plus de 6.5 shots par match au delà des 5 mètres/5.50 pour seulement 5.5 tentatives près du cercle, ce qui représentait un des plus hauts % de tentatives mid-long range pour un ailier fort dans toute la League !
Surtout que son FGs% n'a cessé de baisser depuis 3ans pour descendre à 38.5 aujourd'hui lors de ces 3 premières sorties.

Plus que son profil, la situation de Josh Smith et celle de son club semblent assez incompatibles pour une nouvelle collaboration sur le long terme et Danny Ferry va surement privilégier les tours de draft et les signatures de roleplayers peu gourmands.
Au mieux, le GM pourrait proposer 40M$ sur 3ans avec une option sur une 4eme année, tout en sondant rapidement sa valeur sur le marché des transferts.

* chance d'être échangé : 57-61%



Denver NUGGETS


Timofey Mozgov | C | 2013 RFA | 2012-13 salary: $3.1 million

Avec l'extension accordée à Ty Lawson (48M$ sur 4 ans) Denver sera donc en position de payer la luxury tax pour l'année 2013-14 avec ses contrats récents.
Tim Mozgov, arrivé dans le Colorado lors la saison 2010-11 dans l'échange envoyant Carmelo Anthony aux Knicks, a joué les 3/4 de la saison dernière au poste de pivot titulaire, avant de voir arriver JaVale McGee en lieu et place de Nêne.
Aujourd'hui, la rotation semble claire et George Karl n'accorde plus de temps de jeu au Russe, pourtant solide dans ses prestations. Pire, Kosta Koufos semble bel et bien parti pour être le back-up de McGee...

Mozgov, 26 ans, est un vrai pivot à l'ancienne, dur au mal avec un physique de bûcheron, peu habile de ses mains mais efficace poseur d'écrans, altruiste et bon rebondeur. Véritable 7-footer, son placement est plutôt intelligent mais sa mobilité réduite l'empêche d'être une vraie menace en aide défensive ou en 2eme rideau.
Techniquement limité et avec un jeu dos au panier quasi inexistant, il n'a joué qu'un seul match cette saison.

* chance d'être échangé : 42-45%




Memphis GRIZZLIES


Tony Allen | SG | 2013 UFA | 2012-13 salary: $3.3 million

Autre club, autre joueur et même destin, les Grizzlies ont offert des contrats juteux à Rudy Gay ainsi qu'une belle extension à Marc Gasol et doivent dégraisser pour éviter la luxury tax pour les 2 prochaines saisons.

Tony Allen, ancien de la maison Bostonienne, a capitalisé sur ses talents de stoppeur et défenseur hors pair sur les SG/SF adverses.
Son énergie, sa concentration et sa capacité à se transcender pour le sale boulot lui ont permis d’apparaître plusieurs fois au sein des All-Defensive-team, tout en diminuant drastiquement l'efficacité aux shoots de ses adversaires. Seulement sa relative faiblesse en attaque et la situation financière du club vont être des facteurs déterminants pour cesser toute collaboration.
Si un échange n'intervient pas, Chris Wallace le GM de la franchise, le laissera probablement partir sans contrepartie.
Joueur au profil particulier, il peut encore rendre de fiers services et souder un vestiaire. (il n'a pas un égo sur-dimensionné)

* chance d'être échangé : 20-24%



Zach Randolph | PF/C | 2015 UFA | 2012-13 salary: $16.5 million, 2013-14 salary: $17.8 million, 2014-15 salary: $16.5 million

Joueur au profil très recherché et qui a montré de vrais signes de maturité et de rédemption en arrivant par la petite porte à Memphis, Z-Bo a explosé aux yeux du monde en ridiculisant le secteur intérieur des Spurs lors de ce 1er tour des POs 2011. Prolongé rapidement et avec un salaire imposant, le vétéran se retrouve aujourd'hui en concurrence directe avec Marc Gasol. Plus jeune, plus grand, meilleur passeur et playmaker, l'Espagnol va logiquement être préféré par l'organisation qui souhaite rapidement alléger ses finances.

Bon rebounder, bon attaquant avec un shoot soyeux, disposant probablement des meilleures mains de la League pour un intérieur, le trentenaire Randolph affiche de belles stats : 15.8pts / 15rbs en près de 40min de jeu pour ses 5 premiers matchs.

Actuellement meilleur rebondeur de la League, son embonpoint et son hygiène de vie parfois douteuse ne l'empêchent pas de dominer ses adversaires grâce à une technique pointue, mais lui valent parfois des revers en défense ou il se fait rapidement déborder.

Cible potentielle de clubs à la marge financière importante, Phoenix ou Houston pourraient se positionner mais le risque principal réside dans la durée de son contrat qui court encore jusqu'en 2015.

* chance d'être échangé : 52-55%



source Insider ESPN : Amin Elhassan
Suivez moi sur Twitter : @blassfem23

Ziug

Administrateur
Avatar du membre
Popovich's Army
19781

Re: Around the NBA

Message par Ziug » 13 novembre 2012, 14:42

Franchement, personne n'a remarqué ?
Personne n'en a encore parlé ? :shock:



C'est quoi cette nouvelle mode dégueulasse en NBA ?
Ils sont horribles ces bandeaux ?! :x

Image

:mrgreen:
Suivez moi sur Twitter : @blassfem23

AiR1

Jedi
Avatar du membre
SuperSonics
Sydney
7954

Re: Around the NBA

Message par AiR1 » 13 novembre 2012, 14:44

KD voulait en porter un dimanche, mais vu que tous ses coéquipiers y sont hostiles, il a finalement renoncé.

Enfin des jeunes censés :)

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
76ers Liberty Baller
31841

Re: Around the NBA

Message par Sam D. » 13 novembre 2012, 14:45

Si si je sais plus qui en a parlé pendant un live. En effet, ils sont horribles ces bandeaux :o)
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Spartacus

All Star
Avatar du membre
Raptors Nation
5425

Re: Around the NBA

Message par Spartacus » 13 novembre 2012, 15:55

Ce bandeau c'est pas en l'honneur du Remembrance Day ? C'était le 11 Novembre aux USA et je pense que c'est pour ca, les joueurs le portent quelques jours et reviendront aux anciens plus classique je pense.

Enfin je sais pas si c'est à cause de ca, mais beaucoup de choses ont été faites en l'honneur de ce Remembrance Day, notamment la tenue camo des Raptors et la fleur rouge sur le costume de tout le staff.
Toronto Raptors, win or lose, here we stand.
We the Champs

profil_supprime 5

Rookie
90

Re: Around the NBA

Message par profil_supprime 5 » 13 novembre 2012, 16:06

Moi je trouve que c'est un bel hommage.

J-Kidd le portait au bras.

Samefisto

Mouche-à-merde
Avatar du membre
Purple and Gold
3778

Re: Around the NBA

Message par Samefisto » 13 novembre 2012, 17:23

Je me demandais ce que c'était aussi ! Certains l'avaient sur leur chaussettes. Cela dit c'était moins moche que sur la tronche. :)

Ziug

Administrateur
Avatar du membre
Popovich's Army
19781

Re: Around the NBA

Message par Ziug » 13 novembre 2012, 18:07

Nibali a écrit :Ce bandeau c'est pas en l'honneur du Remembrance Day ? C'était le 11 Novembre aux USA et je pense que c'est pour ca, les joueurs le portent quelques jours et reviendront aux anciens plus classique je pense.

Enfin je sais pas si c'est à cause de ca, mais beaucoup de choses ont été faites en l'honneur de ce Remembrance Day, notamment la tenue camo des Raptors et la fleur rouge sur le costume de tout le staff.
Ha ok, je trouvais ça assez vintage et en même temps bien laid, car trop épais !
Suivez moi sur Twitter : @blassfem23

Dude

Columnist
Avatar du membre
22885

Re: Around the NBA

Message par Dude » 14 novembre 2012, 10:34

c'est le veteran day.
voilà pourquoi li y avait cet accoutrement patriotique.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Veterans_Day
Rêve d'une Licorne, d'un Petit Luka et d'un French Prince sous le même maillot

D.Rose1

All Star
Avatar du membre
Windy City
7921

Re: Around the NBA

Message par D.Rose1 » 14 novembre 2012, 16:36

par contre howard avec son bandeau jaune (face aux spurs) il fait débile!!
Gamertag XOne : mord28
Lebron - Kobe - MJ - Duncan - Olajuwon

AiR1

Jedi
Avatar du membre
SuperSonics
Sydney
7954

Re: Around the NBA

Message par AiR1 » 21 novembre 2012, 09:17

NCAA : un joueur marque 138 points dans un match !

Il y a un an, quasi jour pour jour, un certain Griffin Lentsch de la fac’ de Grinnell s’emparait du record de points en division III NCAA avec 89 points.

Un an plus tard, ce record, déjà impressionnant, a volé en éclats par la faute de Jack Taylor, un arrière de… Grinnell !

Face à l’équipe de Faith Baptist Bible, Taylor éclipse le record de son coéquipier en plantant 138 points dans une victoire 179-104. Il s’agit tout simplement du record toutes catégories aux Etats-Unis, NBA et NCAA compris.

Pour y parvenir, Taylor a réalisé un 52/108 aux tirs avec 27 sur 71 à 3-points et un 7 sur 10 aux lancers-francs.
Le tout en… 36 minutes.

« Il a pris plus de 100 tirs dans le match ? C’était un jeu vidéo ou quoi ? » a réagi Carmelo Anthony, la star des Knicks, en apprenant la nouvelle.


Et la réaction de Kobe :)
La réaction de Kobe Bryant au nouveau record de points en NCAA

138 points en un match ! C’est le record établi par Jack Taylor dans une rencontre de division III NCAA.

Un exploit qui n’est pas passé inaperçu puisque le garçon a eu droit à ses cinq minutes de gloire sur ESPN, et même Kobe Bryant a commenté sa performance.

« Vous êtes sérieux… 138 points ?!? Qui a fait ça ? » a d’abord réagi Kobe juste après la victoire des Lakers sur les Nets.

Un confrère lui explique que c’est un joueur de Grinnell, une université de l’Iowa.

« Vraiment. Wow ! C’est impressionnant. Peu importe le niveau, inscrire 138 points est complètement dingue. Il a pris combien de tirs à 3-points ? »

Un confrère lui répond : 71.

« La vache… Et combien de points a inscrit son équipe ? »

Réponse : 179.

« C’est incroyable ! »

Ce même confrère lui explique alors qu’un adversaire a planté 71 points dans le même match.

« C’est fou ça. Ils doivent porter un maillot avec un Mamba. Seuls les Mambas sont capables de shooter comme ça… »

Pour finir, un autre confrère lui demande alors comment réagiraient les gens si lui, Kobe, inscrivait 138 points.

« Certains me féliciteraient. D’autres pas… Je pense que certains doivent lui lécher le cul maintenant, et ce serait pareil avec moi. Franchement, quand vous marquez 138 points, vous avez le droit d’emmerder tout le monde. »

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
76ers Liberty Baller
31841

Re: Around the NBA

Message par Sam D. » 21 novembre 2012, 09:38

108 tirs... :roll:
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

D.Rose1

All Star
Avatar du membre
Windy City
7921

Re: Around the NBA

Message par D.Rose1 » 21 novembre 2012, 10:00

et on dit que kobe est un croqueur /D
Gamertag XOne : mord28
Lebron - Kobe - MJ - Duncan - Olajuwon

Strength&Honor

Rookie
Avatar du membre
Loud City
Paris, France
171

Re: Around the NBA

Message par Strength&Honor » 21 novembre 2012, 10:38

Putain mais la stats de fou. 138 pts sur les 179 de son équipe. 71 tirs à 3pts :lol:

AiR1

Jedi
Avatar du membre
SuperSonics
Sydney
7954

Re: Around the NBA

Message par AiR1 » 21 novembre 2012, 21:02

Pour faire parler de lui et de son équipe Arseneault a mis en place un système de jeu des plus incroyables, basé sur « la formule du succès ». Une formule qui est la suivante:

94 Tirs + 43 tirs à trois points + prendre 33% des rebonds offensifs sur les tirs ratés + prendre 25 tirs de plus que son adversaire + forcer son adversaire à au moins 32 ballons perdus = une victoire

Lorsque les Pioneers ont réuni ces conditions ils ont gagné plus de 95% de leurs matchs. Et pour pouvoir mettre en place de telles statistiques d’équipe le coach a une façon très particulière de mettre en place le basket de son équipe. La stratégie est expliquée à Deadspin par un ancien joueur de Grinnell

La stratégie est de faire une presse tout terrain (qui est expliquée ici) après un panier marqué, et que le joueur qui doit battre le record ne dépasse pas la ligne du milieu du terrain pour aller défendre. Une fois que les adversaires ont passé le milieu du terrain c’est du 4 contre 5, ce qui permet à l’équipe adverse de prendre des shoots rapides et de tomber dans notre plan de jeu.

En fait on accepte de concéder des shoots rapides contre des tirs à trois points de l’autre côté du terrain. Compte tenu du rhytme et de la rapidité nécessaire, Grinnell change 5 joueurs à la fois toutes les 30 à 45 secondes. Et dans chaque équipe qui entre il y a un shooteur qui va prendre les shoots longue distance durant ces courtes phases de jeu.

Hier Jack Taylor n’est donc quasiment pas sorti tandis que les 4 joueurs autour de lui étaient changés régulièrement (ce qui fait que le second joueur à avoir joué le plus de temps derrière Taylor et ses 36 minutes est Maher avec 15 minutes!). Il n’est presque jamais revenu en défense et était servi sur quasiment chaque attaque pour un shoot rapide. Ses 3 rebonds sont des rebonds pris sur ses propres tirs manqués. Concernant les rebonds, sur les rebonds offensifs (37 au total) de ses coéquipiers ces derniers ont ressorti quasi-systématiquement le ballon sur lui. Cela a donné quelques séquences où Taylor a tenté 2-3 tirs à trois points sur la même attaque pendant que ses coéquipiers ramassaient les rebonds offensifs.

La presse tout terrain a aussi fait son effet avec 49 ballons perdus par Faith Baptiste. Puis lorsque la presse était battue 75% des tirs étaient des layups ouverts, ce qui explique les 70 points de David Larsen quasiment tous marqués sur des layups.

Voilà un record qui vu de cette façon perd sacrément de son prestige, mais qui fait parler ce qui était le but de la tête pensante de tout ça, David Arseneault

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
76ers Liberty Baller
31841

Re: Around the NBA

Message par Sam D. » 21 novembre 2012, 22:46

La feuille de stat :D

Image
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Spartacus

All Star
Avatar du membre
Raptors Nation
5425

Re: Around the NBA

Message par Spartacus » 22 novembre 2012, 00:20

Ca ne lui fait que 79 d'eval, quand on sait que Kobe le jour où il a mis 81 pts a eu 72 d'eval contre Toronto, que Chamberlain a eu 96 d'eval lors du match des 100 pts et que Jordan a eu 80 d'eval contre Cleveland (69 pts, 18 rebonds, 6 passes, 4 interceptions), ca laisse rêveur.
Toronto Raptors, win or lose, here we stand.
We the Champs

AiR1

Jedi
Avatar du membre
SuperSonics
Sydney
7954

Re: Around the NBA

Message par AiR1 » 22 novembre 2012, 08:51

De toute façon cette perf perd grandement du prestige quand :
- on voit les stats au shoot, pas extraordinaire
- on voit la stratégie du coach, ce qui fait que n'importe qui pourrait plus ou moins le faire en fait

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
76ers Liberty Baller
31841

Re: Around the NBA

Message par Sam D. » 22 novembre 2012, 09:05

Ben de toutes façons ça se voyait même sans savoir tout ça : 108 tirs
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Ziug

Administrateur
Avatar du membre
Popovich's Army
19781

Re: Around the NBA

Message par Ziug » 22 novembre 2012, 17:22

AUCUN game NBA la nuit prochaine...?
Y se passe quoi aux US ce soir ?
Suivez moi sur Twitter : @blassfem23

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
76ers Liberty Baller
31841

Re: Around the NBA

Message par Sam D. » 22 novembre 2012, 17:24

Thanksgiving non ?
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Crockets

Mouche-à-merde
Avatar du membre
Fear the Dream
14453

Re: Around the NBA

Message par Crockets » 22 novembre 2012, 17:24

Thanksgiving !

Ziug

Administrateur
Avatar du membre
Popovich's Army
19781

Re: Around the NBA

Message par Ziug » 22 novembre 2012, 17:52

Ha ok. Tellement obscure pour moi cette fête ... :D
Suivez moi sur Twitter : @blassfem23