Concours MOCK DRAFT 2019

News, History, Stats...
opigucci

Rôle-Player
Avatar du membre
1734

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par opigucci » 11 juin 2019, 11:44

Garcy22 a écrit :
10 juin 2019, 21:25
Ce concours partant en cachuetes avec des regles qui changent toutes les 10 minutes je propose donc:
- 150pts de bonus pour trouver le pick 60
- un bonus de 30pts pour celui qui a (au choix) le trio de UNC, Tennessee ou Kentucky aux bonnes positions
J'aime bien l'idée du bonus sur le pick 60 8-} . Je rajoute.
PS: pour info, il s'agit seulement du 1er changement de règles sur un topic ouvert depuis le 6 Mai :sifflote:

opigucci

Rôle-Player
Avatar du membre
1734

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par opigucci » 12 juin 2019, 13:59

Voilà ma mock-draft 12.0!!! Maintenant j'y touche plus, c'est fini

1NOR/Z.Williamson
2MEM/J.Morant
3NYO/RJ.Barrett
4LLA/D.Garland*
5CLE/J.Culver
6PHO/S.Doumbouya
7CHI/C.White
8ATL/C.Reddish
9WAS/D.Hunter
10ATL/M.Kabengele
11MIN/B.Clarke
12CHA/J.Hayes
13MIA/N.Alexander-walker
14BOS/T.Horton-tucker
15DET/N.Little
16ORL/M.Thybulle
17ATL/G.Bitadze
18IND/R.Langford
19SAN/PJ.Washington
20BOS/L.Samanic
21OKL/Bol bol*
22BOS/C.Okeke
23UTA/R.Hachimura
24PHI/N.Claxton
25POR/K.Johnson*
26CLE/J.Obiese
27BRO/A.Schofield
28GST/J.Harper
29SAN/Y.Zoosman
30MIL/B.Fernando
31BRO/C.Johnson
32PHO/J.Porter
33PHI/C.Edwards
34PHI/D.Sirvydis
35ATL/K.Porter jr
36CHA/T.Jerome
37DAL/G.Williams
38CHI/I.Roby
39NOR/D.Jeffries
40SAC/KZ.Okpala
41ATL/J.Lecque
42PHI/T.Herro
43MIN/D.Windler
44ATL/M.Louzada-silva
45DET/N.Reid
46ORL/E.Paschall
47SAC/D.Gafford
48LCL/L.King
49SAN/J.James
50IND/J.Mcdaniels
51BOS/L.Dort
52CHA/A.Mokoka
53UTA/S.Konate
54PHI/M.Brown
55NYO/T.Fall
56LCL/W.Mcdowell-white
57NOR/A.Smailagic
58GST/I.Brazdeikis
59TOR/COD.Martin
60SAC/E.Arna

* trades possibles
En gras les diffèrents bonus

opigucci

Rôle-Player
Avatar du membre
1734

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par opigucci » 12 juin 2019, 23:40

:aille2: Jujug, 2words, Sentenza, Petrovic, il vous reste 24h pour faire votre deuxième tour

PistolPete44

MVP
Avatar du membre
SuperSonics
13576

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par PistolPete44 » 13 juin 2019, 02:06

Pas trop satisfait de ma mock mais c'est un peu l'essence d'une mock, un exercice qui peut rendre complétement dingue :mrgreen:

Tu as envie de changer en permanence les positions jusqu'à ce que ça devienne obsessionnel. A un moment il faut lâcher définitivement l'affaire.

Pas trop de surprises sur la lottery mais quelques paris comme Kevin Porter, quelques chutes relatives ou plus prononçées, Sekou Doumbouya, Rui Hachimura, Bol Bol, des sleepers, des chouchous attitrés, bref une mock quoi.



MOCK DRAFT 2019
------------------------



Image



PREMIER TOUR
-------------------


1/PELICANS: ZION WILLIAMSON (Duke) SF/PF

Image

‘Im gonna be iron like a lion in zion’… Pas certain à 100% de le retrouver encore dans la grande ligue dans 5-6 ans, sa surpuissance inédite va l’obliger à tirer des chèques en permanence sur son intégrité et sa santé physique durant sa carrière (qu’on espère malgré tout la plus longue possible). Mais le peuple souverain a parlé, la vox populi l’a désigné comme étant l’Elu de cette Draft, inclinons-nous devant le nouveau prophète, son nom est Zion et va débarquer en NBA comme un train de marchandises lancé à pleine vitesse.

2/GRIZZLIES: JA MORANT (Murray State) PG

Image

Le meneur le plus électrique balle en main depuis pfff…Kyrie Irving, la star des mid-majors est un freak athlétique doublé d’un playmaker 5 étoiles, son shooting est même en progrès constant malgré les sceptiques. Reste des doutes sur ses prises de décision et son implication défensive mais rien de rédhibitoire, le package actuel est déjà plus qu’excitant, surtout qu’il s’agit de remplacer un Mike Conley sur le départ, le timing semble idéal. Opérationnel dès le Day One avec même la possibilité de rafler le titre de rookie à la barbe des 2 dukies.

3/KNICKS: RJ BARRETT (Duke) SG/SF

Image

Le jeune canadien doit l’avoir mauvaise, la place de numéro #1 devait lui revenir, il était même quasi programmé pour cela depuis des années, l’Elu c’était lui, mais voilà il s’est frotté de très près au phénomène Zion qui a tout balayé sur son passage, qui plus est américain…Mais si on doit parier sur le long terme il est sans doute le prospect le plus ‘safe’ de cette draft, niveau atouts physiques, fondamentaux et QI basket. On en reparle dans quelques années en refaisant cette draft ?

4/LAKERS: JARRETT CULVER (Texas Tech) SG/SF

Image

Un trade n’est surtout pas à exclure avec ce pick, sinon les Lakers doivent aller vers le BPA, donc pour moi Jarrett Culver, même si certains pensent à Garland. Le texan est un joueur avec une tête bien faite, doublé d’un athlète long et fluide, capable de prendre le jeu à son compte, de jouer second meneur comme de scorer et de défendre, bref un two-way de gros calibre. A terme on peut même envisager la possibilité qu’il devienne meneur à plein temps. S’il parvient à se trouver un shoot efficace c’est écrit futur ‘ALL STAR’ en grosses lettres au dessus de son nom.

*chouchou

5/CAVALIERS: DE’ANDRE HUNTER (Virginia) SF

Image

Le Must aurait sans doute été une paire Sexton-Culver mais ce dernier est parti juste avant. C’est soit Cam Reddish, soit Deandre Hunter en gros. Peut être pas une riche idée de coupler Sexton avec Reddish niveau prises de décision. Hunter n’est peut être pas un choix hyper sexy mais à y voir de plus près sa versatilité l’est déjà plus, surtout en défense, un vrai stoppeur multi-fonction. Cela correspond de plus à un besoin aux ailes chez les Cavs. S’il continue sa progression naturelle en attaque, le ciel est (presque) sa limite. Il y a aussi chez lui une certaine placidité qui rappelle quelqu’un.

6/SUNS: DARIUS GARLAND (Vanderbilt) PG

Image

Pas sûr que l’ex-meneur de Vandy soit encore dispo à ce moment-là mais ça m’arrange bien qu’il le soit dans ce scénario. Pas certain non plus que Garland et Booker fitent ensemble mais depuis le temps que les Suns sont à la recherche d’un poste 1 ils ne vont pas craquer à 2 mètres du bol de sangria. On attend de la créativité, du shooting et du changement de rythme balle en main de la part du jeune Darius, bref de faire revivre un poste sinistré, même s’il va devoir améliorer ses prises de décision, abaisser ses pertes de balle et se donner en défense.

7/BULLS: COBY WHITE (North Carolina) PG/SG

Image

Choix paresseux sur ce coup, je me range à la majorité qui voit dans le combo de North Carolina un choix très possible pour les Bulls en #7. Vif balle en main, rapide dans ses déplacements, bon shooteur, un côté peste en défense, mais il va devoir prouver assez vite qu’il est un playmaker avisé en faisant les bons choix. Un Jamal Murray du pauvre à ce stade, à voir si l’upgrade est réel par rapport à un Dunn et s’il est compatible avec LaVine. Un solide concurrent pour le look le plus improbable le soir de la Draft.

8/HAWKS: JAXSON HAYES (Texas) C

Image

Tentant pour les Hawks de coupler leurs 2 picks du top 10 pour un trade up mais quel joueur vaut cette peine, RJ Barrett le supposé choix des Knicks comme entendu un peu partout…Les Hawks passent outre l’idée et décident de sélectionner…le pivot de Texas Jaxson Hayes qui dans leur esprit pourrait partir au pick suivant chez les Wizards, trop risqué de faire l’impasse. Tant pis pour Cam Reddish, Hayes correspond à un besoin presque vital pour la suite de leur processus, un protecteur de cercle tant recherché.

9/WIZARDS: CAM REDDISH (Duke) SF

Image

Du coup les Wizz ne s’attendaient pas forcément à un Cam encore dispo qui leur tend les bras, mais est-ce vraiment un cadeau qu’il leur est fait ou une chausse-trappe…Finalement c’est banco sur le jeune dukie, en misant sur une upside encore (presque) intacte malgré de réels flaws aperçus en College (maniement de balle, tir, passivité sur de longues séquences, naïveté en défense), en se disant que c’est peut être la faute à Coach K. après tout. De toute façon Wall et Beal ne sont pas éternels et DC a besoin de nouvelles têtes sur qui parier.

10/HAWKS: NASSIR LITTLE (North Carolina) SF

Image

Atlanta a trouvé son pivot rim-runner et son ancre défensive avec le pick précédent, ils misaient peut être sur un Reddish snobé et encore dispo, too bad…Pourquoi ne pas se diriger vers un joueur qui a en partie rétabli son image au Combine et remis le curseur dans le bon sens auprès des états-majors NBA (workouts, interviews). Athlète paré pour les joutes pros plus que pour le College, potentiel de multi-défenseur, slasher agressif vers le cercle en attendant d’améliorer sa compréhension du jeu et son shooting, ‘Little is the Man’. Sinon Doumbouya peut être une alternative crédible.

11/WOLVES: BRANDON CLARKE (Gonzaga) PF

Image

J’ai ce pick en tête dès le début ou presque pour les Wolves. Un joueur qui complémenterait bien KAT dans la raquette et ses errements défensifs, un des meilleurs athlètes de cette Draft, un défenseur capable de couvrir un terrain énorme, de switcher et de venir en aide, aussi bien latéralement que dans les airs, un vrai safety…Oui mais offensivement...No problemo, Clarke est même assez créatif niveau finition autour du cercle, c’est aussi une terreur sur jeu ouvert, s’il connecte son tir c’est même le super bonus pour sa franchise. Comme quoi ça sert parfois de rester un an sans jouer mais à bosser, ça fait gagner un temps fou.

*chouchou

12/HORNETS: P.J WASHINGTON (Kentucky) SF/PF

Image

Un poste 4 assez faible chez les Frelons qui aurait besoin d’être renforcé, à ce stade 2 joueurs sont dispos, Rui Hachimura de Gonzaga (qui aurait reçu une promesse des Wolves) ou P.J Washington de Kentucky. J’opte pour ce dernier, plus polyvalent car pouvant jouer sur les postes 3 et 4 et s’écarter, un joueur qui a bien fait de retourner en College. Il est devenu plus puissant, meilleur shooteur, son hustle fait le reste au rebond et sa défense est très correcte grâce à son envergure (2,18m) qui compense sa taille (2,03m). Pas flashy mais solide, un futur bon role player.

13/HEAT: KEVIN PORTER (USC) SG/SF

Image

Dans la catégorie des choix casse-gueule Porter Jr. se pose là vu son immaturité sur et en dehors du parquet et peut partir #10 comme #25. Mais le risque est finalement assez limité à ce stade et vaut la peine d’être tenté. De plus il correspond à un besoin sur le poste 2 voir 3. Porter est un athlète calibré NBA, il a la taille et la puissance nécessaires, il est créatif balle en main, explosif sur son premier pas mais peut-il devenir ce shooteur attendu, ce défenseur capable...Il y a du taf, il va aussi falloir canaliser l’animal mais ‘high risk high reward’ comme on dit dans le midi de la Floride.

14/CELTICS: GOGA BITADZE (Géorgie) PF/C

Image

Le secteur intérieur est un poste à renforcer chez les Celts, je les vois bien opter pour le jeune géorgien (20 ans en juillet) dont les progrès d’une année sur l’autre ont été indéniables grâce notamment à la découverte de l’Euroleague avec son club monténégrin. Physique asséché sans perdre de sa puissance, plus mobile, excellent joueur de pick (roll, pop), shooteur fluide pouvant s’écarter, agressif sous le cercle, il offre pas mal de garanties malgré des doutes sur sa défense (peut-il défendre plus au large). Choix un poil haut mais Ainge est coutumier du fait.

15/PISTONS: SEKOU DOUMBOUYA (France) SF/PF

Image

Les Pistons jouent les ‘no brainer’, ils ramassent au tracto-pelle le jeune frenchy (né en décembre 2000) qui aura donc chuté hors Lottery, possible steal à ce stade. Il ne comblera pas à lui seul le besoin aux ailes, surtout pas dans l’immédiat, Doumbouya est encore dans son jus malgré des progrès évidents dans la compréhension du jeu ou sur son tir. Il reste cependant très perfectible balle en main, en défense ou sur la gestion de ses émotions. Un petit diamant à polir, Detroit n’est pas dans l’urgence.

16/MAGIC: NICKEIL ALEXANDER-WALKER (Virginia Tech) PG/SG

Image

Le Magic aime plutôt les joueurs longilignes et athlétiques, long NAW l’est (1,96m, envergure de 2,06m), par contre athlétique juste dans la moyenne. Il va pouvoir renforcer le backcourt, initier une attaque, jouer les seconds meneurs même si ce n’est pas un pur playmaker. Son bread&butter reste son potentiel offensif, il est créatif balle en main et s’avère être un bon shooteur. Il est également actif et tenace en défense sur la balle. Un peu de Landry Shamet qui sommeille en lui.

17/HAWKS: MFIONDU KABENGELE (Florida State) PF/C

Image

*choix attribué initialement aux Nets, je le garde malgré tout, pas un mauvais fit pour ATL

On devine que le neveu du grand Dikembe Mutombo est en train de se faire une petite réputation à travers le processus de la pré-draft et sa côte de grimper en flèche. Pas impossible donc que le staff des Hawks ait reniflé la bonne affaire même s’il va avoir du monde sur lui, un intérieur capable de stretcher en attaque grâce à son tir comme de jouer pivot en défense grâce à ses attributs physiques (2,08m, 110kg, envergure de 2,20m). Un futur Sixth Man comme à Florida State?

18/PACERS: ROMEO LANGFORD (Indiana) SG/SF

Image

Ca fait peut être un peu ‘obvious’ comme pick, le petit gars du coin qui après avoir choisi la grande fac de son état en College serait choisi par la franchise de son état en NBA. Pourquoi pas, après tout c’est un poste, celui d’arrière, pas si ‘deep’ chez les Pacers et Langford possède le morphotype parfait du poste 2, long et athlétique avec une grande envergure, capable de driver et slasher. S’il parvient à progresser sur son shooting extérieur et faire preuve d’un moteur moins sur l’alternatif, un (gros) steal est en vue.

19/SPURS: NICOLAS CLAXTON (Georgia) C

Image

Le secteur intérieur des Spurs n’est pas le plus fourni (LMA, Poetl, Metu), un renfort est donc sérieusement envisagé. A ce stade 2 gros prospects ou supposés tels sont toujours dispos, Hachimura et Bol Bol. Mais les Spurs vont se tourner vers un des sleepers de cette Draft, le jeune intérieur filiforme de Georgia, Nic Claxton. Hyper mobile, super switchable, protecteur de cercle, à l’aise balle en main (ancien guard avant sa croissance tardive), des flashs de shooting, l’upside est réelle à tous les niveaux.

20/CELTICS: RUI HACHIMURA (Gonzaga) PF

Image

Hachimura a zappé le Combine et aurait reçu une promesse de draft, s’agit-il des Wolves ou des Celts avec leurs multi-picks, rien n’est sûr mais difficile de passer sur lui avec un pick #20. Il aura sans doute plus de mal à scorer inside comme il le faisait à haut débit en College, il devra donc se doter d’un tir extérieur ce que laisse supposer sa bonne mécanique. C’est surtout sur l’aspect défensif qu’il risque d’être exposé par manque de vécu et de QI basket, même si cela peut s’apprendre avec l’expérience. A ce stade la plus-value potentielle est très intéressante malgré les réels flaws du joueur nippon.

21/THUNDER: MATISSE THYBULLE (Washington) SG/SF

Image

J’ai du mal à voir OKC drafter le Maitre Suprême de la défense avec un Andre Roberson dans le roster qui possède un profil assez similaire mais la promesse semble tout de même venir du Thunder (ou de Boston et ses multi-picks), il y a le Bonus Thybulle à aller chercher, pas rien. Reste à savoir s’il parviendra à traduire une partie de son incroyable activité défensive du College chez les pros, sachant que la zone a forcément boostée ses stats, et s’il peut devenir fiable sur son tir extérieur. En tout cas le ‘disruptor’ est désormais dans la place.

*chouchou

22/CELTICS: TYLER HERRO (Kentucky) SG

Image

Pas le choix le plus sexy me concernant, Herro a certes une réputation de sharpshooter mais il n’a bouclé sa saison qu’à 35.5% de loin, pas très aidé il faut le dire par le spacing calamiteux de Kentucky. Son armé de tir est rapide mais il est assez lent de pied ce qui peut heurter la création de son shot et surtout sa défense, malgré son hustle. De plus il est frappé du syndrome dit des ‘chicken wings’, une envergure plus faible que sa taille, pas génial. Malgré tout il peut coller avec la mentalité de la franchise et vite devenir un des chouchous du Garden, potentiel de sniper à la Redick ou à la Korver.

23/JAZZ: GRANT WILLIAMS (Tennessee) SF/PF

Image

Il y a d’autres choix plus consensuels, le nom de Cameron Johnson revient assez souvent au Jazz, sinon Bol Bol est toujours dispo, Keldon Johnson aussi, des freshmen à priori plus attractifs que le joueur des Vols, mais Williams colle tellement au style et à la mentalité de la franchise. Un joueur un peu old school avec son physique râblé et sa mentalité de vétéran malgré ses 20 ans (un sacré + pour un junior), fort QI basket, habile balle en main, actif en défense, travailleur infatigable, quasiment un rêve de coach (PJ Tucker-like).

24/SIXERS: KELDON JOHNSON (Kentucky) SG/SF

Image

Le freshman de Kentucky n’offre pas une upside des plus monstrueuses, mais je ne vois pas non plus les Sixers prendre un Bol Bol. Une autre piste mènerait à Cam Johnson souvent cité mais il a déjà 23 ans, restons donc sur KJ. Il va apporter son hustle et sa défense, se battre au rebond, plonger sur les balles perdues, il devrait également faire un catch&shooter correct, attaquer avec férocité les close-out mais il manque encore de finesse balle en main pour créer son propre tir. Bref du matériel pour le banc en attendant mieux.

25/BLAZERS: BOL BOL (Oregon) C

Image

Allez la chute de Bol x2 s’arrête ici dans l’Oregon, hasard ou coïncidence, lui l’ancien Duck. Il est fin comme les blés, son dossier médical peut rebuter les candidats, son manque de moteur voir sa passivité peuvent également interpeller mais une envergure de plus de 2,30m n’est pas négociable, pareil pour ses 52% à 3pts même sur un faible échantillon de 9 matchs. Les stats avancées aussi l’adorent (True Shooting, DRB%, BLK%), bref l’impasse semble impossible à ce stade.

26/CAVALIERS: TALEN HORTON-TUCKER (Iowa State) SG/SF

Image

Après avoir sélectionné du ‘classique’ à l’aile avec De’Andre Hunter les Cavs pourraient cibler un profil assez unique, presque inclassable tel que Talen Horton-Tucker. On ne parle même plus de risque à ce stade de la draft tellement THJ est jeune (novembre 2000) et atypique. Un arrière de plus de 105kg, doté d’une envergure de 2,16m, adroit et créatif balle en main, avec une mobilité assez étonnante par rapport à son gabarit, une énigme pour la science. Reste à le raisonner sur sa sélection de tir et lui faire aimer la défense, des trucs de vieux.

27/NETS: KZ OKPALA (Stanford) SG/SF

Image

Il y a de l’upside et de la versatilité à revendre avec ce pick. Okpala est un athlète long (2,06m, envergure de 2,16m), capable de grandes foulées mais aussi de jouer au dessus du cercle, de planter de loin aussi (37%, en net progrès), bref de visiter toutes les dimensions d’un court. Malgré tout il a encore du mal à créer son tir en sortie de dribble et peine à refermer sur les close-outs à cause d’une certaine lenteur de pieds. Un potentiel de 2-way à polir et un physique à renforcer, à la salle !

28/WARRIORS: LOUIS KING (Oregon) SF

Image

Golden State est dans une position assez confortable, il reste d’excellents prospects encore dispos, on peut imaginer le choix d’un ailier (KD en partance, Iggy plus tout jeune). Du NBA ready (Cam Johnson), du polyvalent 3/4 mais blessé assez sérieusement (Chuma Okeke), les Warriors optent au final pour le freshman Louis King. Athlète solide (2,03m, envergure de 2,13m), il est en outre capable de créer son propre tir à partir d’un excellent handling, il est actif au rebond, assez agile et mobile pour switcher en défense, peu de red flags dans le jeu mais un certain passif de blessures, à surveiller.

*chouchou

29/SPURS: CAM JOHNSON (North Carolina) SF

Image

Pour rappel les Spurs ont opté pour un intérieur (Claxton) avec leur pick précédent, le choix du ‘tout potentiel’, je les vois donc aller vers du plus raisonnable, du plus ‘ready’ avec celui-ci. 2 noms ressortent, Ty Jerome le meneur de Virginia ou bien celui qui est considéré comme le meilleur shooteur naturel de cette draft, Cam Johnson. Je n’étais pas chaud de mettre un joueur de déjà 23 ans au premier tour mais l’idée a fait son chemin, Pop a trouvé son ‘floor spacer’ à l’aile, malgré qu’il soit un poil unidimensionnel à mon goût (peu ou pas de création).

30/BUCKS: DYLAN WINDLER (Belmont) SF/PF

Image

Un choix qui ressemble pas mal aux Bucks, ils adorent à priori ce profil de role players compétiteurs dans l’âme (Connaughton, DiVincenzo), et Windler l’est. Il est à l’aise balle en main pour créer son propre tir, possède un bon dribble de dégagement, un premier pas assez rapide, comme il l’est sans ballon pour se jouer des écrans. C’est un shooteur redoutable (100 treys à 43%), il a le flair au rebond, possède de bons instincts défensifs et aime prendre des charges, même s’il aura du mal face à des guards plus rapides ou des ailiers plus puissants. Ca peut ressembler à un reach mais le joueur vaut le pari.




SECOND TOUR
-------------------


31/NETS: BRUNO FERNANDO (Maryland) C

Image

Pas mal le voient drafté au premier tour, sans doute à just titre, les Nets ont donc l’occasion là d’effectuer une potentielle plus-value, surtout après avoir tradé leur pick #17. Après Okpala ils restent sur de l’athlétique et du longiligne avec le pivot angolais (2,08m, envergure de 2,21m), les ateliers au Combine qui ont définitivement mis à jour sa verticalité, on s’en doutait, mais aussi son extrême mobilité et son excellente latéralité pour un big, à la fois un potentiel de roll man en attaque et de protecteur de cercle en défense.

32/SUNS: CHUMA OKEKE (Auburn) SF/PF

Image

S’il est encore dispo à ce stade de la draft, loin d’être une garantie tant il matche avec le jeu moderne, c’est uniquement à cause de sa blessure survenue lors de la Madness, une rupture des ligaments du genou, un vrai crève-cœur. Les Suns auraient bien besoin d’un poste 3/4 sachant s’écarter et shooter, pile poil un de leurs manques criants, en plus d’offrir un upgrade défensif car Okeke est capable à priori de défendre plusieurs postes avec sa mobilité, sans parler de son goût du rebond. En espérant qu’il revienne assez vite, et à 100% de sa blessure.

*chouchou

33/SIXERS: CARSEN EDWARDS (Purdue) PG/SG

Image

La petite dynamo de Purdue possède pas mal de partisans y compris au premier tour, s’il survit donc jusqu’au double pick des Sixers il y a fort à parier qu’il ne chutera pas plus bas. Avec lui il s’agira moins de playmaking que d’apporter du scoring et de l’énergie à une Second Unit, avec à la fois du shooting extérieur mais aussi sa capacité étonnante à finir au cercle dans le trafic, Edwards est un athlète explosif qui joue plus grand que le laisse supposer sa taille (un 1,83m généreux). Un potentiel de ‘petite star’ qui peut jouer les ‘micro wave’ de luxe.

34/SIXERS: LUKA SAMANIC (Croatie) SF/PF

Image

Là encore on entre dans une partie de draft où tous ces prospects peuvent potentiellement avoir été pris au premier tour, on pense notamment aux Spurs concernant Samanic, qui adorent ce genre de profil. Les Sixers récupèrent donc le jeune ailier croate et pourraient procéder avec lui comme avec Dario Saric, le laisser en couveuse encore un an ou deux, s’ils en jugent bon. Sinon les fans verront débarquer un poste 3 de grande taille (2,11m), hyper mobile avec déjà d’excellents fondamentaux comme souvent chez les jeunes européens, mais encore bien trop juste physiquement et sur le plan défensif. D’où l’idée d’un draft&stash.

35/HAWKS: LUGUENTZ DORT (Arizona State) SG

Image

(Pas le plus grand fan du joueur mais on est dans une mock, on essaie de jouer le jeu). Soit le québécois au physique puissant et explosif que pas mal de spécialistes entrevoient même en fin de premier tour, il aura juste glissé ici de quelques spots. En soi vouloir coupler Dort avec Trae Young dans le backcourt (plus Kevin Huerter à l’aile) n’est pas une mauvaise idée, c’est un potentiel multi-défenseur (1-3) qui devrait pouvoir produire d’entrée, ensuite offensivement c’est encore en friches, pas ou peu de shooting et un jeu fait essentiellement de drives plein fer. Potentiel bust pour ma part.

36/HORNETS: TY JEROME (Virginia) PG

Image

Vraiment un choix intéressant avec un pick assez bas, certes le champion universitaire possède des attributs athlétiques quelconques, il manque de latéralité, de détente, une envergure plus petite que sa taille etc. Pour toutes ces raisons il risque de souffrir défensivement mais la nature n’est pas si cruelle, il a quasiment tout le reste, une excellente taille pour un meneur (1,96m), du QI à revendre, un handle raffiné, un shooting efficace, c’est un maitre dans la gestion du tempo, sachant aussi l’incertitude du poste chez les Hornets.

37/MAVS: DARIUS BAZLEY (USA) SF/PF

Image

Un des prospects à qui le Combine a fait un bien énorme, ça lui a permis de se resituer sur la carte et de faire un bon en avant dans les boards, on parle même d’une fin de premier tour. C’est un peu un retour d’entre les morts pour celui qui avait décidé de zapper College et G-League. On sait qu’il a pris du poids en un an, aux alentours de 95kg même si ça reste encore frêle par rapport à sa taille (2,06m), mais les GM doivent aimer son handle et son sens de la passe pour un ailier, voir sa versatilité défensive, Bazley se projette un peu comme un joueur sans position, un atout dans cette NBA moderne. Dallas manque aussi de role players aux ailes.

38/BULLS: DANIEL GAFFORD (Arkansas) C

Image

Forcément mitigé sur le joueur, il n’a pas fait les progrès attendus en sophomore, on parle d’un prospect qu’on annonçait fin de Lottery l’an passé. A ce stade les Bulls ne vont pas faire la fine bouche et peuvent disposer d’un rim-runner mobile et athlétique à la Capela qu’ils n’ont pas dans leur roster, et puis les petits gars de l’Arkansas ça leur connait (coucou Bobby Portis). Le problème c’est que Gafford n’est pas très switchable en défense contrairement au suisse, et qu’il n’est efficace en attaque qu’autour du cercle en l’absence d’un tir digne de ce nom. En gros plus il s’écarte du cercle moins il existe. Autre potentiel bust.

39/PELICANS: ADMIRAL SCHOFIELD (Tennessee) SF

Image

(J’adore ce joueur, j’en perds toute objectivité, j’ai essayé de ne pas le drafter trop haut, pas simple). Déjà un nom qui claque. Ensuite un gros bosseur, qui a constamment travaillé sur son corps et chercher à améliorer chaque aspect de son jeu. Ca compte pour un staff NBA même s’il est déjà âgé (22 ans), ça prouve sa soif d’apprendre. Il va pouvoir se projeter comme un poste 3/4 physique et défendre quasiment du 2 au 5 même si sa latéralité n’est pas exceptionnelle, mais son hustle l’est. C’est aussi un shooteur de série, inconstant, mais il tourne à quasi 39% à 3pts sur ses 4 saisons. J’adore aussi l’idée qu’il puisse faire la paire d’ailiers avec Zion, fun to watch !

*chouchou

40/KINGS: NAZ REID (LSU) PF/C

Image

Une des énigmes de cette draft, jamais il n’a semblé justifier son statut supposé de one&done et potentiel premier tour, ou par intermittence. Maintenant tout n’est pas perdu s’il bosse sérieusement, il possède des mains de fée pour un big, un excellent shoot, il sait se faire de la place dans la peinture, le problème c’est son moteur sur courant alternatif, son manque d’engagement au rebond, son manque de discipline en défense, sa condition physique à parfaire, les Kings savent déjà qu’ils récupèrent un joueur talentueux mais pas du tout pro…et assez paresseux.

41/HAWKS: JALEN McDANIELS (San Diego St.) SF/PF

Image

Alors on a déjà du pivot bondissant (Hayes), de l’ailier athlétique (Little), de l’intérieur à pedigree (Kabengele), de l’arrière bodybuildé (Dort), ATL semble chercher des athlètes, alors pourquoi pas continuer dans cette filière avec McDaniels, un joueur longiligne et fin comme un haricot, qui fait penser à un Jonathan Isaac du pauvre. Il va pouvoir dans un premier temps apporter de la versatilité en défense et du rebond, mais au final tout dépendra de la fiabilité de son tir (cela dit difficile à contrer vu son élévation) et de sa volonté de progresser sur son physique et sa compréhension du jeu.

42/SIXERS: ERIC PASCHALL (Villanova) PF

Image

Paschall a tout connu en College, un transfert, un an sans jouer, la conquête du titre avec Nova, le rôle de capitaine, un vrai vétéran doublé d’un joueur déjà pro dans sa tête. Les Sixers récupéreraient aussi un joueur à fort QI basket doublé d’un gros moteur, parfait pour booster une Second Unit. Même s’il n’est pas un gros shooteur il va pouvoir stretcher et prendre de vitesse des bigs sur ses drives, pareil en défense il est assez puissant pour contenir des intérieurs comme de switcher sur des plus petits, il peut initier une attaque avec son handle plus que correct, bref le genre de ‘do it all player’ serviable qui peut rester une bonne dizaine d’années dans la ligue.

43/WOLVES: IGNAS BRAZDEIKIS (Michigan) SF/PF

Image

Un prospect qui aurait pu largement bénéficier d’une année supplémentaire en College mais qui gardera de toute façon les mêmes tares endémiques dans un an, dans dix ans, à savoir un premier pas assez lent et des qualités de latéralité et de verticalité en dessous des standards NBA, qui peuvent l’exposer. Pareil son handling est assez suspect. C’est fait, la mule est chargée mais le lituano-canadien possède un physique assez puissant, il ne manque pas de confiance en lui, que ce soit sur son tir, ses pénétrations, il possède plutôt un bon QI défensif (placement, aides), bref les Wolves peuvent à défaut tirer bénéfice de son mental et de son moteur.

44/HAWKS: JALEN LECQUE (USA) PG

Image

Ca va devenir un running gag à force mais je leur sélectionne encore un athlète-basketteur après Hayes, Little, Kabengele, Dort ou McDaniels, un vrai freak celui-là en la personne de l’ex-lycéen Jalen Lecque qui a renoncé à jouer en College avec le Wolfpack de NC State. Peut être le meilleur athlète en dehors de Zion c’est dire. Il est dans la ligné de ces joueurs rapides balle en main mais qui sont frappés de ‘tunnel vision’, une tendance à aller trop vite sans voir le jeu, son shooting est erratique par manque de finesse, reste qu’il devrait pouvoir s’en sortir sur P&R avec sa taille, pareil en défense avec ses longs segments et sa latéralité.

45/PISTONS: JAYLEN NOWELL (Washington) PG/SG

Image

Un des joueurs sans doute les plus mésestimés de cette draft, peut être en partie caché par la saison de son mate Thybulle, pourtant le POY de la Pac-12 c’est bien lui. A ces hauteurs (ou profondeurs) les équipes vont rechercher ce qui reste d’upside, or le Husky n’a toujours que 19 ans, ancien top 75 de sa classe, il peut encore progresser. Sa franchise devra cependant déterminer son vrai rôle, plus un joueur off-ball et catch&shooter ou le responsabiliser à la mène, son profil de combo laisse supposer les 2. Son produit d’appel reste son shoot, son pull-up est fluide, il maitrise son step-back, il a tourné à 44% de loin cette saison, il peut venir combler sans souci une rotation comme celle des Pistons.

46/MAGIC: TERENCE DAVIS (Ole Miss) SG

Image

Un des ‘risers’ de ce processus de pré-draft, le guard des Rebels n’a pas perdu son temps que ce soit au PIT (tournoi réservé aux seniors), au camp de la G-League ou au NBA Combine. Il pourrait même partir plus haut donc pas de scrupules pour le Magic à le drafter, la franchise récupérerait un combo athlétique (1,93m, envergure de près de 2,06m) au profil de 3&D. Surtout il amènerait sa dureté d’ancienne star de foot u.s au lycée, sa réputation de rat de gymnase, des ‘intangibles’ intéressants. Il a progressé sur son tir extérieur (65 treys à 37%), sur sa gestion (3.5 passes), il a les outils (détente, latéralité) pour bien défendre, bref banco.

47/KINGS: ISAIAH ROBY (Nebraska) SF/PF

Image

Les Kings attendent peut être du renfort et de la profondeur sur les ailes, le Cornhusker peut leur apporter cette versatilité. C’est un joueur assez athlétique (2,03m, 97kg, envergure de 2,15m), plus long que puissant qui possède une excellente détente et de grosses paluches qui vont lui servir en défense et au contre. Il est aussi léger et agile sur ses pieds ce qui lui permet d’être très réactif au rebond. Sa latéralité sans être folle et son QI lui permettent d’être un joueur d’aides en défense, à priori switchable. Son répertoire offensif est par contre assez frustre, shooting erratique, manque de finition au cercle, parfois timide avec le ballon, mais il est capable d’attaquer les close-outs.

48/CLIPPERS: KRIS WILKES (UCLA) SF

Image

Quand il a débarqué il y a 2 ans à L.A on aurait volontiers parié un premier tour de draft sur lui mais il n’a pas su faire le step nécessaire et se transformer en un joueur plus complet. Il n’est pas trop tard, Wilkes est un excellent athlète (2,03m, envergure de 2,10m) du genre run & jump, il adore cavaler et aller agresser le cercle, même s’il doit ajouter un peu de volume physique (93kg) s’il veut survivre en NBA. Il doit aussi franchir un cap sur son shooting (33% à 3pts, 67% aux lancers), ce sera vital pour lui, sinon le potentiel défensif est réel et il est très intelligent sans ballon, il correspond à un besoin chez les Clippers, les ailes.

49/SPURS: JAYLEN HOARD (Wake Forest) SF/PF

Image

Le français n’est absolument pas prêt pour le grand saut, ça fait toujours drôle de voir qu’un jeune prospect 5 étoiles comme lui puisse finir drafté si bas, c’est qu’il y a un souci. Celui d’avoir choisi une fac comme Wake Forest mal coachée (coucou Danny Manning) et abandonnée par plusieurs seniors au moment où Hoard débarque. C’est bien, le kid a eu du temps de jeu et pu produire des stats rondelettes, mais il ne s’est apparemment pas vu dupliquer une saison qui s’annonce aussi galère que la précédente, c’est humain. Il tombe tout cuit dans les bras des Spurs, sa chance, ils vont pouvoir achever sa formation, et lui apprendre à défendre.

50/PACERS: DEIVIDAS SIRVYDIS (Lituanie) SF/PF

Image

On entre là dans ce que certains appellent la ‘dead zone’, les prospects demandent même à leur agent de ne pas être drafté dans le range 50-60 et préfèrent garder leur ‘liberté’ plutôt que d’avoir les poings liés à une franchise. Sirvydis rejoint lui son compatriote Sabonis dans l’Indiana, sûrement mis en couveuse un certain temps. En l’état le jeune lituanien (19 ans en juin) n’est qu’un shooteur prometteur, certes doublé d’un gros moteur et doté d’une certaine confiance en lui mais limité athlétiquement pour exister défensivement, du pur draft&stash.

51/CELTICS: MIYE ONI (Yale) SG/SF

Image

Les Celts aiment bien les athlètes et le joueur de Yale en est un, étonnamment d’ailleurs, l’Ivy regorge plutôt de shooteurs ou de meneurs à gros QI. Oni n’est jamais meilleur que lorsqu’il est en mouvement, qu’il peut naviguer à travers les écrans, se créer lui-même l’espace ou recevoir le ballon pour aller agresser le cercle. Son maniement de balle est moyen, attention aux turnovers, mais c’est un passeur avisé (3.6 cette saison). Il doit aussi se montrer plus régulier au tir malgré un bon 37% à 3pts cette saison (mécanique de tir un poil suspecte). C’est plus un défenseur d’équipe que sur la balle mais le potentiel est réel de ce côté-ci, bref un ‘do it all player’ qui peut s’avérer un des ‘big sleepers’ de cette draft.

*chouchou

52/HORNETS: JONTAE PORTER (Missouri) PF

Image

Le drafter, ne pas le drafter, la question se pose, de toute façon la franchise en question aura les droits sur lui, c’est déjà ça. Après ‘wasted pick’ ou non, on a vu pire choix dans ce range donc rien de scandaleux. Le problème c’est qu’on se demande vraiment si on le verra un jour porter un jersey estampillé NBA. On se rappelle d’un intérieur doué techniquement balle en main, doté d’une belle vision et d’un gros QI mais limité athlétiquement et très lent, alors après une deuxième rupture des ligaments au même genou en l’espace de 6 mois on peut comprendre les incertitudes sur son futur. Les Hornets décident de passer outre le risque.

53/JAZZ: TREMONT WATERS (LSU) PG

Image

Le petit feu follet de LSU est un excellent joueur qui aurait pu rester parfaire en College ce qui l’est encore dans son jeu (prises de décision, sélection de tir) mais vu le manque de densité au poste de meneur il a une certaine carte à jouer, même en étant drafté bas comme c’est le cas ici par le Jazz en quête de renfort sur le poste 1. Sa taille risque de le limiter (1,80m) même si c’est une peste défensive (co-meilleur défenseur de la SEC) et s’il peut aussi créer son propre tir avec aisance. Il est également ‘crafty’ balle en main (dribbles, crossovers, step backs etc), sans oublier son solide playmaking (presque 6 passes de moyenne) malgré un côté turnover prone (3.5).

54/SIXERS: YOVEL ZOOSMAN (Israel) SG/SF

Image

Du pur draft & stash, le jeune arrière longiligne (2,01m, 90kg, envergue de 2,16m) du Maccabi Tel Aviv et MVP du dernier Euro U-20 n’est peut être pas tout à fait prêt à faire le grand saut. Certes il joue 20 minutes par match dans un des meilleurs clubs d’Europe mais il doit devenir plus complet à l’image d’un Bogdan Bogdanovic avant de venir aux Kings. L’avenir nous dira assez vite ce que veulent faire de lui les Sixers mais se renforcer musculairement, prendre plus de responsabilités balle en main, il reste pour l’instant essentiellement un joueur off-the-ball, sont parmi les axes de travail de cet espoir israélien.

55/KNICKS: DAQUAN JEFFRIES (Tulsa) SG/SF

Image

Les Knicks ont besoin de joueurs capable d’apporter d’entrée dans la perspective qu’ils arrivent à faire signer deux gros poissons à la free agency, histoire de les encadrer avec du matériel décent. L’arrière de Tulsa est un énorme athlète (1,96m, 97kg, envergure de 2,11m) qui a joué une grande partie comme poste 4 cette saison, on peut penser qu’il pourra tirer son épingle dans une NBA de plus en plus ‘sans position’ taillée pour des profils de son type, capable de défendre quasi du 1 au 4, et gros rebondeur pour sa taille. La différence se fera en attaque, s’il parvient à régler la mire de loin (37% à pts en 123 tentatives) et s’il peut devenir ce même cutter efficace sur demi-terrain qu’en College. Potentiel de ‘big sleeper’.

56/CLIPPERS: TACKO FALL (UCF) C

Image

Le grand Tacko aura aperçu la lumière sur le tard, il a fallu qu’il affole toutes les données anthropométriques recensées jusqu’alors lors d’un Draft Combine pour qu’on s’aperçoive enfin qu’il mesurait 2,29m doublé d’une envergure interminable de quasi 2,50m, et que la hype s’empare des réseaux. Ca fait pourtant 4 saisons qu’il essaie du côté d’Orlando de prouver qu’il n’est pas qu’un gadget sur le parquet, malgré son manque logique de mobilité, son côté sujet aux fautes, son absence d’un tir digne de ce nom, son manque de vision pour ressortir les ballons etc. Peut-il exister en NBA, à l’image de l’autre géant Boban Marjanovic, avec moins de technique (il n’y a qu’à voir leur % respectifs aux lancers) mais bien plus de taille…

57/PELICANS: RAYJON TUCKER (Little Rock) SG/SF

Image

L’histoire du gars qui a snobé Penny Hardaway et Memphis après avoir opté dans un premier temps pour les Tigers (au détriment de Kansas ou North Carolina) mais finalement décidé en dernier ressort de s’inscrire à la draft et d’y rester. Memphis perd sans doute là un gros contributeur, plus de 20 points de moyenne (72 treys à 41%) sur sa seule saison chez les Trojans, doublé d’un athlète à la verticalité folle capable de jouer bien plus grand que sa taille (1,96m). Sa latéralité est excellente ce qui laisse supposer d’un bon potentiel défensif, reste à travailler son handle responsable de turnovers récurrents, du bon pour les Pels en nette demande de 3&D. Profil à la Gerald Green.

58/WARRIORS: TERANCE MANN (Florida State) SG/SF

Image

Les Warriors pourraient bien commettre un ‘big steal’ avec le Seminole s’il chutait jusqu’à eux. Iguodala, Livingston vieillissants, un McKinnie présentant sans doute moins de potentiel que lui, Mann serait un upgrade assez sérieux sur la position d’arrière-ailier, avec tout d’abord son potentiel défensif, son sens du jeu et de la passe, son excellent moteur et sa mentalité de joueur collectif, avec un shooting extérieur en progrès (39% sur 77 tentatives) et ses capacités de slasher et de finisseur au cercle. Il est un athlète dans la moyenne (faible envergure), il peut parfois manquer de confiance et de prise d’initiative, il n’est pas le plus habile manieur de balle, mais à ce stade c’est du pain béni.

59/RAPTORS: ZYLAN CHEATHAM (Arizona St.) SF/PF

Image

Un joueur qui a le profil “raptor”, un athlète assez versatile et explosif, doté d’un gros moteur et d’un bon QI basket, le genre run & jump difficile à stopper en transition, capable d’impacter au rebond et de pouvoir switcher en défense, bref un profil 3/4 assez moderne qu’il est étonnant de retrouver en fin de draft, sûrement à cause de son âge, 24 ans en novembre prochain. Ce genre de profil finit la plupart du temps non drafté mais difficile de passer sur un joueur aussi multi-facettes que lui, avec déjà une mentalité de pro, et s’il parvient à se trouver un petit tir extérieur il peut rester un bout de temps dans cette ligue, avec un bon contrat à la clé comme récompense.

60/KINGS: KENNY WOOTEN (Oregon) PF/C

Image

Last but not least pick. L’intérieur d’Oregon est un pogo stick humain, bien plus vertical que ne l’était Jordan Bell, limité techniquement et un non-facteur en attaque, mais l’essentiel est dans son activité défensive. Il peut contrer ou contester quasi chaque tir à sa portée, il excelle dans l’anticipation, il peut intervenir en aide ou en trailer, prendre des charges ou plonger sur les ballons perdus. Offensivement il joue sans le système et ne force jamais rien, il connait son rôle et s’y restreint, il prend rarement un mauvais tir, il se bat sur chaque rebond offensif et possède bonnes mains, utile sur les balles lobées près du cercle. Il devrait pouvoir à terme intégrer un roster NBA.


Non draftés notoires:

TYUS BATTLE (Syracuse) : shooteur trop erratique
JORDAN BONE (Tennessee)
BRIAN BOWEN (USA)
KY BOWMAN (Boston College)
MOSES BROWN (UCLA) : même pas mature pour le College
KYLE GUY (Virginia) : limité athlétiquement et comme défenseur en 1c1
JAYLEN HANDS (UCLA)
ETHAN HAPP (Wisconsin) : limité athlétiquement, zéro tir extérieur
JARED HARPER (Auburn) : limité par la taille mais potentiel backup
SAGABA KONATE (West Virginia)
DEDRIC LAWSON (Kansas) : trop lent, pas assez vertical, mais du basket à revendre
CODY MARTIN (Nevada)
CHARLES MATTHEWS (Michigan) : défenseur trop unidimensionnel
ZACH NORVELL (Gonzaga) : shooteur un peu unidimensionnel
SHAMORIE PONDS (St John’s) : perdu entre 2 positions, pas athlétique
JORDAN POOLE (Michigan) : manque de QI basket
KERWIN ROACH (Texas) : manque de QI basket, manque de shooting
SIMISOLA SHITTU (Vanderbilt) : pas de défense, pas de tir
JUSTIN WRIGHT-FOREMAN (Hofstra) : petite fac, joueur de un-contre-un, gros scoreur

Trades: picks 4, 17, 22

Look le plus improbable le soir de la Draft: Coby White.
Greta Thunberg. A puppet for the masses.

opigucci

Rôle-Player
Avatar du membre
1734

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par opigucci » 13 juin 2019, 10:00

:ghee: Waooouuuhh quel boulot encore!!!

opigucci

Rôle-Player
Avatar du membre
1734

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par opigucci » 13 juin 2019, 10:01

A part l’interversion entre Culver et Hunter, pas d'autres changements par rapport à celle que tu m'avais déjà envoyé?

PistolPete44

MVP
Avatar du membre
SuperSonics
13576

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par PistolPete44 » 13 juin 2019, 10:35

Je viens de checker mon message que je t'avais envoyé, j'ai rien changé à l'initial, j'avais bien Culver en 4 et Hunter en 5, j'ai même laissé tel quel le pick 17 de Kabengele attribué aux Nets, la flemme de changer et refaire un commentaire ^^
Greta Thunberg. A puppet for the masses.

KekeDeluxe

Franchise Player
Avatar du membre
Rip City
2360

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par KekeDeluxe » 13 juin 2019, 10:43

Mes modifs, vite fait


17. Brooklyn Grant Williams Atlanta Rui Hachimura
20. Boston Bol Bol Grant Williams
22. Boston Rui Hachimura Bol Bol (transféré à Détroit)
24. Philadelphia Chuma Okeke Cameron Johnson
25. Portland KZ Okpala Chuma Okeke
30. Milwaukee Luka Samanic KZ Okpala
31. Brooklyn Cameron Johnson Luguentz Dort
32. Phoenix Luguentz DortDaniel Gafford
33. Philadelphia Carsen Edwards Dylan Windler
34. Philadelphia Daniel GaffordLuka Samanic
39. Dallas Isaiah Roby Carsen Edwards
40. Sacramento Dylan WindlerIsaiah Roby
41. Atlanta Charles MatthewsAdmiral Schofield
47. Sacramento Admiral Schofield John Konchar

opigucci

Rôle-Player
Avatar du membre
1734

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par opigucci » 13 juin 2019, 11:38

KekeDeluxe a écrit :
13 juin 2019, 10:43
Mes modifs, vite fait


17. Brooklyn Grant Williams Atlanta Rui Hachimura
20. Boston Bol Bol Grant Williams
22. Boston Rui Hachimura Bol Bol (transféré à Détroit)
24. Philadelphia Chuma Okeke Cameron Johnson
25. Portland KZ Okpala Chuma Okeke
30. Milwaukee Luka Samanic KZ Okpala
31. Brooklyn Cameron Johnson Luguentz Dort
32. Phoenix Luguentz DortDaniel Gafford
33. Philadelphia Carsen Edwards Dylan Windler
34. Philadelphia Daniel GaffordLuka Samanic
39. Dallas Isaiah Roby Carsen Edwards
40. Sacramento Dylan WindlerIsaiah Roby
41. Atlanta Charles MatthewsAdmiral Schofield
47. Sacramento Admiral Schofield John Konchar
Pour les possibles transferts, je garde 4,6 et 22?

opigucci

Rôle-Player
Avatar du membre
1734

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par opigucci » 13 juin 2019, 11:39

PistolPete44 a écrit :
13 juin 2019, 10:35
Je viens de checker mon message que je t'avais envoyé, j'ai rien changé à l'initial, j'avais bien Culver en 4 et Hunter en 5, j'ai même laissé tel quel le pick 17 de Kabengele attribué aux Nets, la flemme de changer et refaire un commentaire ^^
Oui, j'ai halluciné je crois ::d

KekeDeluxe

Franchise Player
Avatar du membre
Rip City
2360

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par KekeDeluxe » 13 juin 2019, 11:56

opigucci a écrit :
13 juin 2019, 11:38

Pour les possibles transferts, je garde 4,6 et 22?
On va partir sur :

4. garland => Nola (vs. AD)
6. reddish => san antonio :happy1: (vs. Dejounte Murray + pick futur)
8. et 17. Hunter + Hachimura => Detroit contre 1st sur 4 génératons
20. williams => utah vs. asset du futur ou exxum

opigucci

Rôle-Player
Avatar du membre
1734

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par opigucci » 13 juin 2019, 12:01

Kekedeluxe, dans les nouvelles règles (qui partent en cacahuètes :ymcowboy: ), il faut seulement choisir trois picks au 1er tour qui seront potentiellement transférés, pas plus. Et plus de destinations non plus.

KekeDeluxe

Franchise Player
Avatar du membre
Rip City
2360

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par KekeDeluxe » 13 juin 2019, 12:03

4, 6 et 20 alors !

opigucci

Rôle-Player
Avatar du membre
1734

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par opigucci » 13 juin 2019, 12:13

Merci

opigucci

Rôle-Player
Avatar du membre
1734

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par opigucci » 13 juin 2019, 12:15

Dans les mocks-draft complètes, j'ai pour l'instant Illiac, Kekedeluxe, PistolPete et Juicy. Pour les autres, il manque soit le deuxième tour, soit les 3 transferts au 1er tour...

opigucci

Rôle-Player
Avatar du membre
1734

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par opigucci » 13 juin 2019, 12:21

En terme de références, je vais prendre the Ringer, Nbadraftroom et Tankhaton. J'étais bien tenté par Envergure mais leur dernière mise à jour remonte à trop longtemps.

TheYoungWolfKAT

Sophomore
Avatar du membre
Timberwolves
Cholet
577

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par TheYoungWolfKAT » 13 juin 2019, 13:16

J envoi la mienne en soirée

Gugur

Modérateur
Avatar du membre
Windy City
4889

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par Gugur » 13 juin 2019, 19:46

Pour mes trades je donne 4-6-14
TwentyFour Podcast : https://youtu.be/nVpmLtekcn8

jujug

Greatest
Avatar du membre
18356

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par jujug » 13 juin 2019, 20:26

Moi honnêtement je n'ai pas pris le temps de revenir sur ma mock donc soit je me maintiens tel quel soit on me retire du concours.
"Some people did not like this ceremonial style. But after all when you have to kill a man it costs nothing to be polite." (W. Churchill, déclaration de guerre au Japon, 8 décembre 1941).

Petrovic

Rôle-Player
Avatar du membre
Dub Nation
1540

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par Petrovic » 13 juin 2019, 21:18

2nd tour, fait un peu à l'arrache.

31- Nets : Nicolas Claxton
32- Suns : Keldon Johnson
33- 76ers : Carsen Edwards
34- 76ers : Louis King
35- Hawks : Admiral Schofield
36- Hornets : Naz Reid
37- Mavs : Darius Bazley
38- Bulls : Ty Jerome
39- Pels : Jalen Lecque
40- Kings : Chuma Okeke
41- Hawks : Jalen Mc Daniels
42- 76ers : Jontae Porter
43- Wolves : Dylan Windler
44- Hawks : Kris Wilkes
45- Pistons : Jaylen Nowell
46- Magic : Ignas Brazdeikis
47- Kings : Eric Paschall
48- Clippers : Terence Davis
49- Spurs : Jaylen Hoard
50- Pacers : Yoval Zoosman
51- Celtics : Deividas Sirvydis
52- Hornets: Tacko Fall
53- Jazz : Isaiah Roby
54- Sixers : Tyler Cook
55- Knicks : Daquean Jeffries
56- Clippers : Miye Oni
57- Pels : Sagaba Konate
58- Warriors : Moses Brown
59- Raptors : Tremont Waters
60- Kings : Jordan Bone

opigucci

Rôle-Player
Avatar du membre
1734

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par opigucci » 14 juin 2019, 10:36

Finalement 9 drafts totalement complètes, il manquera que les trades de Pikes et Garcy22 ainsi que les 2ièmes tours de Sentenza, 2words et Jujug donc. A dans une semaine!!!

dumarsetçarepart

Pistons
Avatar du membre
Bad Boys Pistons
1069

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par dumarsetçarepart » 15 juin 2019, 17:15

Vous êtes des guerriers les mecs! S'envoyer 60 choix de.de draft en espérant qu'ils soient dans l'ordre moi je dis mega respect! Le plus dur c'est de savoir si l'équipe va choisir le bpa ou en fonction de ses besoins. Et ça c'est vachement dur à anticiper je trouve.

opigucci

Rôle-Player
Avatar du membre
1734

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par opigucci » 18 juin 2019, 20:42

Est-ce que les Knicks vont pas sélectionner Garland (Pour l'associer à Smith jr et Ntilikina =(( ?) et faire exploser l'ensemble de nos mocks?
On parle de plus en plus de Marinkovic je trouve, personne ne l'a celui-ci...

opigucci

Rôle-Player
Avatar du membre
1734

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par opigucci » 19 juin 2019, 23:10

Porter jr il va me mettre dedans (invité de dernière minute dans la green room)!!!

PistolPete44

MVP
Avatar du membre
SuperSonics
13576

Re: Concours MOCK DRAFT 2019

Message par PistolPete44 » 19 juin 2019, 23:17

Ca rejoint une rumeur d'un exec NBA qui parlait d'un top 10 voir top 5 le concernant, un possible crush tardif d'une franchise sur lui, why not.

Je l'ai sur le pick du Heat donc dans la course :)
Greta Thunberg. A puppet for the masses.