Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Xarphios

Admin - Xarphios
Avatar du membre
Windy City
15945

Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par Xarphios » 21 août 2017, 12:46

Image

Wilt Chamberlain fête aujourd'hui ses 81 ans, petit hommage du forum 24seconds avec les 50 meilleures anecdotes sur cet homme qui semble parfois venir d'une autre planète, et dont les exploits vont bien au-delà de seulement ses 100 points.



1. Enfant il a manqué une année complète d’école pour soigner une pneumonie qui a failli le tuer. Entre cette grave maladie et le fait qu’il n’était pas particulièrement grand à la naissance, ses parents pensaient qu’il aurait au mieux une carrure normale. Au final une taille de 7-1ft (2,16m), une envergure de 7-8ft (2,38m), un poids qui a oscillé entre 115 et 140kg pendant sa carrière, et du 50 aux pieds.

2. A ses débuts aux lycées on a refusé qu’il joue avec le numéro 13. Il était tout sauf superstitieux et avait demandé ce numéro pour montrer qu’il était seul maître de son destin, tout en se moquant des croyances populaires. On le lui a malgré tout refusé, et il a joué avec le numéro 5 durant son cursus high school. Il obtiendra finalement le numéro 13 à son entrée à la fac de Kansas, et le conservera ensuite durant sa carrière NBA.
Image
3. A sa sortie du lycée il détient tous les records de basket de l'état mais aussi certains en athlétisme : 48,8 secondes sur 400m (record du monde de l'époque : 45,2 secondes), et 2m08 à la hauteur (record du monde de l'époque : 2m15).

4. Au lycée son entraîneur faisait s’entraîner ses coéquipiers à rater leurs lancers. Wilt était tellement dominant au rebond offensif qu’un lancer franc raté par un de ses coéquipiers apportait souvent finalement 2 points à l’équipe. Le coach faisait donc s’entraîner ses joueurs à manquer leurs lancers, tout en ayant un rebond le plus haut possible.

5. Il a joué pour Red Auerbach. L’été avant sa dernière année de lycée, il a trouvé un petit boulot dans un hôtel Kutsher. Il y travaillait le jour comme bagagiste, et passait ses soirées à s’entraîner avec l’équipe affiliée à l’hôtel. Equipe qui était coachée par… Red Auerbach.
Image
6. Enfant il était très timide, et sa sœur est persuadée qu’il était d’ailleurs toujours vierge à 18 ans. Il a énormément pris en assurance par la suite, et s’est plutôt bien rattraper avec les filles...

7. Au lycée il a cumulé 242 points sur 3 matchs consécutifs. Soit plus de 80 points de moyenne sur cette série. Il a tranquillement enchaîné 74, 78 et 90 points avec notamment 60 points en 12 minutes lors de ce dernier match.

8. Il a joué contre Elgin Baylor sur les playground avant que les 2 joueurs ne soient en NBA. Durant l’été 1957 ils étaient tous les 2 présents à Washington au même moment, et tous les 2 déjà d’énormes compétiteurs. Ils ont commencé à s’affronter et ont rapidement pris l’habitude de tous les jours se retrouver, monter chacun une équipe, et s’affronter. Le tout avant de devenir coéquipiers en NBA plus d’une décennie plus tard. L'histoire ne dit pas qui l'emportait le plus souvent, mais on se doute que cela devait scorer à foison.

9. Il a été courtisé par plus de 200 universités. On retrouve à peu près toutes les grandes universités du pays, ses performances n’étaient pas passées inaperçues. A noter tout de même parmi elles l’université de New England (Saint Francis College à l’époque), avec Red Auerbach qui poussait très fort en coulisses pour leur candidature. La raison ? Essayer de ramener ensuite Chamberlain chez les Celtics via un territorial pick à la draft, et l’associer à Bill Russell dans la raquette. On vous laisse imaginer ce que cela aurait donné….

10. Il a pratiqué un peu toutes les disciplines de l’athlétisme à la fac : course sur distances variées, triple saut, saut en longueur, lancer de poids, et a particulièrement brillé au saut en hauteur où il a remporté le plus de compétitions.
Image
11. Il détestait son surnom « Wilt the Stilt » qu'un commentateur local lui avait donné à Kansas à cause de ses longues jambes très fines (Wilt the Stilt = Wilt l’échassier). Il préférait qu’on l’appelle « The big dipper ». Malheureusement pour lui c'est bien le premier qui a perduré.

12. A la fac il s’entraînait à dunker sur des paniers accrochés à 12ft de hauteur (=3,65m). Soit 2ft (=60cm) de plus qu’un panier normal ! Pour vous donner une idée cela correspond à un arceau placé seulement 30 centimètres en-dessous du haut de la planche. Et selon ses propres mots « Ce n’était pas facile, mais [il] y arrivait quand même ».

13. Il a tenu une émission de radio. A la fac il disposait de 30 minutes hebdomadaires sur une petite radio étudiante, il passait de la musique qui lui plaisait et interviewait un invité par semaine. Il adorait cela et cela lui servait d’échappatoire.

14. Il n'a fait que 2 années de fac puis a arrêté car il considérait que ce n’était pas le meilleur apprentissage pour lui, et que cela ne le faisait pas progresser comme il le voudrait. Malgré ce temps court il s’en ira quand même avec la plupart des records de Kansas, 2 nominations dans la meilleure équipe de la saison, et un titre de MOP sa première saison malgré une défaite en finale face à North Carolina d’un point après 3 prolongations.

15. Il rejoint les Harlem Globetrotters dès sa sortie de Kansas. En effet il lui était impossible d’aller en NBA avant encore un an puisqu’il n’avait pas fini son cursus universitaire et n’avait pas encore atteint l’âge légal. Il a donc rejoint l’équipe d’entertainment des Harlem Globetrotters une saison pour 50 000$, soit plus du double du meilleur salaire versé en NBA à l'époque. Il utilisera cet argent pour acheter une maison à sa famille, et appréciera tout particulièrement cette année au sein de la troupe où il évolue… meneur de jeu.
Image
16. Il est le seul et unique territorial pick de l’histoire à être basé sur l’équipe de lycée et non celle de fac. Il était rare à l'époque que les joueurs aillent dans des facs éloignées de leurs lieux de naissance, et les territorial pick étaient utilisés pour sélectionner des joueurs ayant fait leurs cursus universitaire à proximité. Mais le propriétaire des warriors de Philadelphie, Ed Gotlieb, a convaincu la ligue de les laisser sélectionner Chamberlain en raison de ses saisons high school en Pennsylvanie, et ce malgré qu’il ait fait son cursus universitaire dans le Kansas. Si Ed Gotlieb n’avait pas réussi son coup Chamberlain aurait très certainement démarré sa carrière chez les Royals de Cincinnati qui possédait le premier choix de draft cette saison.

17. Lycéen il a fait abandonner le basket à un joueur qui venait de se faire drafté 22ème. B.H Born vous connaissez ? Je ne pense pas, et pourtant en 1954 après un excellent cursus universitaire à Kansas il se fait drafter 22ème par les pistons qui placent de grand espoirs en lui. Mais pourtant il ne jouera jamais en NBA. La raison ? L’été suivant sa draft et avant le début de la saison, il s’entraîne avec le joueur susceptible de prendre sa succession un an plus tard chez les Jayhawks. Et Chamberlain l’humilie lors de leurs 1 contre 1 malgré ses 4 ans de moins, Born décide alors que ça ne sert à rien d’aller jouer en NBA si il se fait battre aussi facilement par un lycéen.

18. Pour son entrée dans la ligue il a signé un contrat de 30 000$ annuel, et bien que ce soit un montant inférieur à ce qu’il avait touché chez les Harlem Globetrotters, ce contrat a immédiatement fait de lui le joueur le mieux payé de la ligue devant Bob Cousy.

19. Pour sa saison rookie il augmente la meilleur moyenne de points sur une saison de plus de 8 points. Personne n'avait jamais dépassé les 30 points par matchs, lui en marquera 37,9 en ajoutant 27 rebonds de moyenne qui devient également un record. Ses meilleures marques de la saison : 58 points et 45 rebonds.

20. Il a pensé arrêter sa carrière dès la fin de sa première saison tellement il était dégoûté de la série qu’il venait de perdre face aux celtics. En effet voyant que même Bill Russell ne pouvait pas l’arrêter et que les prises à 2 ou 3 n’avaient pas d’effet, ceux-ci avaient pour stratégie de faire constamment faute sur lui quand il était en position de marquer afin de profiter de sa faiblesse aux lancers francs. Résultat, un 50% sur la ligne et une défaite en 6 matchs face aux futurs champions.

21. C'est le premier joueur à être élu MVP lors de sa première saison dans la ligue. En même temps quand tu finis meilleur marqueur, meilleur rebondeur, et que tu fais gagner 17 matchs de plus à ton équipe… Par la suite seul Wes Unseld rééditera cet exploit en 1969.

22. L'offensive goaltending a été crée à cause de lui. En effet il lui était tellement facile de contrer un tir avant qu'il atteigne le panier, que la ligue a dû créer une règle pour laisser une chance à ses adversaires de marquer et qu'il ne contre pas tous les ballons. Malgré cela après analyse des différents matchs filmés disponibles, et selon les observateurs de l’époque, Chamberlain aurait quand même tourné à plus de 10 contres par match pendant ses meilleurs années, et peu en-dessous de la dizaine en carrière.
[youtube]QF8yJ1J1W7Q[/youtube]
23. Il n’a jamais été exclu pour 6 fautes de toute sa carrière, alors qu'il compte plus de 1200 matchs. L’une des premières règles que son coach lui père appris était qu’il ne pouvait pas aider son équipe à gagner si il n’était pas sur le terrain. Il faisait donc très attention à être capable d’être sur le terrain du début à la fin du match, à la fois en étant préparé physiquement à jouer autant, et en gérant son nombre de fautes pour ne jamais être exclu.

24. Il a joué plus de 48 minutes de moyenne sur une saison. En 1961-62 il a disputé 3882 minutes sur 80 matchs soit une moyenne de 48,53 minutes par match. Et ne croyez pas qu’il a manqué 2 matchs, c’est juste que la saison n’en comportait que 80 cette année là. Il a en tout et pour tout manqué 8 minutes de jeu dans la saison.

25. Il a cassé l’orteil d’un adversaire en dunkant trop fort. Johnny Kerr le pivot de Syracuse (plus connu sous le nom de Red Kerr), s’est cassé un orteil en recevant le ballon dessus après que Chamberlain l'ait smashé dans le panier. Tout en délicatesse bien sûr. Ils sont ensuite devenus coéquipiers quelques années plus tard, on peut supposer qu’il faisait attention à l’entraînement.

26. Il est le seul pivot de l’histoire à être le joueur ayant donné le plus d’assists dans une saison. En 1967-68 pour sa dernière saison avant son départ aux lakers, il distribue 702 caviars soit le plus gros total cette saison. Aucun autre pivot n'a réédité cette performance, et il gagne cette année-là son 4ème titre de MVP et le 3ème consécutif.

27. C’est à cause de lui qu’on a obligé les joueurs à shooter les lancers franc immobiles. En effet étant un piètre shooteur sur la ligne (et seulement sur la ligne) mais étant doté de capacités physiques exceptionnelles, il avait pris l’habitude de prendre 2 pas d’élan, sauter et de marquer ses lancers francs en lay up. La ligue a dit non, après tout il fallait bien lui trouver un point faible.
[youtube]V8fn1IaTMQM[/youtube]A partir de 3:18
28. Il a réalisé le seul « double triple-double » de l’histoire. Le 2 février 1968 contre les pistons il réalise une feuille de stats plutôt sympathique avec 22 points, 25 rebonds et 21 passes.

29. Elgin Baylor le surnommait « The Big musty ». La raison ? Il ne prenait pas de douche après les matchs et compensait avec énormément de déodorant. On se doute que ça ne devait pas aider à la cohésion du vestiaire.

30. Ils ont élargi la raquette à cause de lui, la ligue trouvait qu'il pouvait poster trop facilement donc pour essayer de le limiter un peu ils ont éloignés les lignes délimitant la raquette du panier.

31. Il a humilié Walt Bellamy pour leur premier face à face. Avant le début du match il lui annonce qu’il ne le laisserait pas marquer un seul shoot en première mi-temps. Après 2 quart temps Bellamy a tenté 9 tirs, Chamberlain a contré les 9. Au retour des vestiaires Wilt lui annonce que maintenant il peut commencer à jouer et qu’il le laissera marquer, et Bellamy rentrera 6 tirs en seconde mi-temps. Pour rappel Bellamy lors de cette même saison c’est plus de 31 points de moyenne. Ca ne rigolait pas le bizutage des rookies à l’époque.
Image
32. Il pouvait toucher le haut de la planche. Et il s’en vantait, il défiait d’ailleurs régulièrement les gens de l’imiter mais personne n’a jamais réussi à lui répondre.

33. Il a rentré presque 1600 tirs de champs en une saison. 1597 pour être exact, et uniquement sur la saison régulière de 1961-62. Pour comparer sur la saison qui vient de s’écouler Russell Westbrook est le joueur ayant rentré le plus de tirs avec…824. Quand on ajoute les 835 lancers francs rentrés on obtient un total de plus de 4000 points sur la saison, soit une moyenne supérieure à 50 points sur ses 80 matchs. Costaud. Très costaud quand on ajoute les quasi 26 rebonds de moyenne. Mais malgré tout il ne sera MVP cette saison-là. Oscar Robertson et son triple double de moyenne non plus. Elgin Baylor et son 38 points 19 rebonds de moyenne avec le deuxième bilan de la ligue non plus. Le trophée revenant à Bill Russell pour récompenser le 75% de victoires des celtics.

34. Il a joué toute sa carrière avec des élastiques autour des poignets. Quand il était jeune il utilisait des élastiques pour maintenir ses chaussettes en place étant donné qu’elles avaient l’habitude de glisser tellement ses jambes étaient fines. Du coup il portait toujours des élastiques de rechange autour des poignets. En grandissant il n’en a plus eu besoin, mais a tout de même gardé cette habitude et a joué toute sa carrière avec des élastiques aux poignets.

35. A la fin de sa carrière il était payé plus d’1 millions de dollars la saison. Il avait multiplié le salaire de ses débuts par presque 50.

36. Il a disloqué l’épaule de Gus Johnson en contrant une de ses tentatives de dunk. Et sans faire faute, à la régulière ! Gus Johnson avait pourtant une réputation de joueur extrêmement puissant et de féroce dunkeur, une sorte de Blake Griffin avant l’heure. Mais il avait eu le malheur de dunker sur Chamberlain plus tôt dans le match et la bête n’avait pas apprécié. Sur la tentative suivante du joueur des bullets, il a donc mis toute son énergie pour le contrer, et lui a arraché l’épaule au passage.

37. Il était fan de voitures, et il a même designé sa propre voiture qui est sortie en édition limitée au moment de sa mort. Il était également capable de réparer les voitures endommagées, et avait utilisé sa première paye pour acheter une vieille voiture qu’il avait ensuite lui-même remis en état de marche.

38. Il courait plus vite que les running back de NFL. A la fac Chamberlain s’était essayé au sprint et avait remporté plusieurs courses, et à son arrivée en NBA malgré sa taille et son poids il s’est avéré être plus rapide que la majorité des arrières de la ligue. En fait selon un de ses coachs aux warriors c’était le joueur le plus rapide de l’équipe. Mais tout ça n’était rien par rapport au fait qu’il ait battu le running back Jim Brown (maintenant Hall of Famer) sur du sprint. Et pas qu’une fois, Brown a demandé plusieurs fois sa revanche tellement il ne pouvait pas y croire, et à chaque fois Chamberlain l’a emporté.
Image
39. Il a réalisé un 1/11 aux lancers lors d’un match 7 de finals. En 1970 face aux knicks lors de la défaite des lakers. Pour sa défense il a joué ce match blessé (comme son adversaire direct Willis Reed) et a malgré tout enregistré un double double-double avec 21 points et 24 rebonds.

40. Il a failli se battre contre Mohammed Ali lors d’un combat de boxe en 1971. C’est finalement son père qui l’a convaincu de refuser au dernier moment, en lui conseillant de se concentrer exclusivement sur le basket, même si l’explication officielle a été qu’il trouvait la rémunération trop faible.
Image
41. L’enregistrement radio de son match à 100 points est conservé au registre national américain. Il n’y a aucune vidéo de ce match seulement un enregistrement radio qui est protégée et conservée au titre « d’œuvre historique ».

42. Il a coaché un an en ABA. Juste après sa retraite en 1973, il signe un contrat de joueur/coach pour les San Diego Conquistadors en ABA. Mais vu qu’il lui restait encore un an de contrat avec les lakers au moment de sa retraite, il n’a pas pu jouer pour l’équipe et a seulement coaché. Il a quitté le poste au bout de seulement une année en disant que ce n’était finalement pas fait pour lui.

43. Après sa retraite du monde du basket il est devenu professionnel de volley. Il a joué dans la ligue professionnelle Internationnal Volleyball Association. Il y a été nommé All Star et sa popularité était telle qu’il a permis de faire de ce match le premier All Star Game de volley télévisé. Il a arrêté en 1979 et a été nommé au Hall Of Fame pour son apport à ce sport et notamment à sa popularisation.
Image
44. Il a donné tous ses trophées excepté sa carte de membre du Hall Of Fame. Selon lui ces trophées ne représentait rien pour lui mais rendait les autres heureux, donc il leur donnait.

45. Il a humilié Magic presque 10 ans après sa retraite. Au début des années 80 il a participé à un pickup game sur le campus d’UCLA durant un été. Dans l’équipe d’en face Magic Johnson qui écrase déjà tout en NBA. Le match débute, Magic dirige complètement la partie, c’est lui qui dit quand il y a faute, et quand il annonce un gaoltending contre Wilt celui-ci s’énerve et le prévient « il n’y aura plus un seul lay-up pendant ce match ». Et il n’y a plus eut un seul lay up du match et Magic n’a plus marqué un seul panier dans la raquette du match, Wilt a contré tous ses tirs. A ce moment-là Chamberlain a 45 ans, Magic 20 de moins et règne sur la ligue.

46. Il détestait Kareem Abdul-Jabbar. Il considérait que celui-ci n’avait pas de stats assez importantes pour mériter toutes ses louanges, et surtout qu’il ne donnait pas tout à chaque match et se réservait parfois. Il a du coup appelé un de ses chiens Careem pour se moquer. Même si cela n’a jamais été confirmé on raconte que cette rancœur viendrait en fait d’un différend sur le plan politique, et cela a séparé les 2 hommes alors qu’ils avaient auparavant une relation très privilégiée et que Chamberlain avait le rôle d’un professeur pour le futur meilleur marqueur de l’histoire.

47. Il pouvait soulever plus de 600 pounds. Une des innombrables histoires sur la force surhumaine de Chamberlain… En sortant d’une réunion au Madison Square Garden il s’est un jour retrouvé face à un ascenseur qui était abaissé de plusieurs centimètres à cause d’un colis de livraison trop lourd. Sans réfléchir il attrape le colis, le soulève, et le dépose hors de l’ascenseur comme si de rien était. Les yeux incrédules les livreurs présents lui ont ensuite dis que ce colis pesait plus de 600 pounds (=275kg). Ah oui et cette histoire se passe après la retraite de Chamberlain…

48. Il a joué dans le film Conan le destructeur aux côtés d’Arnold Scharwzeneger. Entre les prises il s’amusait à soulever l’acteur américain d’une main comme si c’était une petite fille, ce qui le faisait beaucoup rire.
Image
49. On lui a offert un contrat NBA alors qu’il allait fêter ses 50 ans. A la fin de la saison 85-86 les nets lui proposent un contrat pour jouer les 7 matchs de saison régulière qu'il reste et les Play Off qui suivront, le tout alors qu’il est retraité depuis 13 ans ! Chamberlain refusa considérant que c’était un manque de respect pour les joueurs de l’équipe en place. Pour la petite anecdote les nets affrontaient le match juste avant les bulls d’un certain Michael Jordan qui revenait juste de sa grave blessure. On aurait donc pu voir Jordan et Chamberlain s’affronter en NBA lors d’un match officiel ! A noter également que les nets avaient pu lui proposer un contrat financier très intéressant « grâce » à la suspension de Michael « sugar » Ray Richardson pour ses problèmes de drogue.

50. Il n’a pas vraiment couché avec 20 000 femmes. Bien que c’est ce qu’il avait d’abord déclaré dans son livre autobiographique, il a plus tard avoué que ce nombre était exagéré et que la vérité était plus proche des 2000. Déjà un beau score. Il est par contre très fier de n’avoir jamais couché avec une femme mariée se considérait donc comme fidèle malgré le fait d'être célibataire et d’enchaîner les conquêtes.

[youtube]xbG-FbmgRLc[/youtube]
Chicago needs Sam Hinkie.

MintBerryCrunch

MVP
Avatar du membre
Bleed Green
Switzerland
12574

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par MintBerryCrunch » 21 août 2017, 14:01

Superbe travail Xarphios :) Wilt est sûrement le joueur le plus incroyable de l'histoire, il a joué à une autre époque mais le gars est vraiment une personnalité incroyable sur et en dehors des terrains.

Par contre pour l'orteil cassé, moi j'avais entendu que c'était une fracture à la main car un gars avait essayé de contrer un dunk é Chamberlain justement, parce que ce cassé l'orteil sur un dunk ça me parait bizarre non ? :)



[youtube]0QqLxebQgMU[/youtube]
Si tu médites et qu'un diable arrive, fais le s'assoir et méditer. G. Gurdjieff

D.Rose1

All Star
Avatar du membre
Windy City
7921

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par D.Rose1 » 21 août 2017, 14:16

L'histoire des lancers francs, je ne l'a connaissais pas, bonne trouvaille.
Gamertag XOne : mord28
Lebron - Kobe - MJ - Duncan - Olajuwon

Rhea

All Star
Avatar du membre
Windy City
DTC
8080

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par Rhea » 21 août 2017, 14:32

Super sympa en tout cas :)
Thats your opinion. But opinion is just a combination of Pi and Onion, and since no one likes maths and onions make you cry, your argument is invalid.

Doctor_answer

Sixers
Avatar du membre
Liberty Ballers
Reims-Rouen-Lyon-Luxembourg
6230

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par Doctor_answer » 21 août 2017, 14:51

C'est sympa de le vendre alors que la DAT III commence, dire que j’hésitais à changer d'avatar pour qu'il passe entre les mailles du filet :hehe:
LHOOQ a écrit :
06 février 2019, 10:08
Fevrier, c'est le moment de l'annonce ! Si on va en finals, je me re-épile le fion.

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
Liberty Ballers
32017

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par Sam D. » 21 août 2017, 15:12

Xarphios a écrit :Au final une taille de 7-1ft (2,16m), une envergure de 7-8ft (2,38m), un poids qui a oscillé entre 115 et 140kg pendant sa carrière, et du 50 aux pieds.

48,8 secondes sur 400m (record du monde de l'époque 45,2 secondes), et 2m08 à la hauteur (record du monde de l'époque 2m15).

Il pouvait toucher le haut de la planche.

Il courait plus vite que les running back de NFL

Il pouvait soulever plus de 600 pounds (272kg).


On doit pas être loin du plus grand athlète de tous les temps quand même... :amen2:
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

Dude

Columnist
Die-Hard Knicks Fan
22885

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par Dude » 21 août 2017, 15:21

Super travail ! :amen: !!!! et oui +1 avec Sam !
Rêve d'une Licorne, d'un Petit Luka et d'un French Prince sous le même maillot

Xarphios

Admin - Xarphios
Avatar du membre
Windy City
15945

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par Xarphios » 21 août 2017, 17:02

MintBerryCrunch a écrit :Par contre pour l'orteil cassé, moi j'avais entendu que c'était une fracture à la main car un gars avait essayé de contrer un dunk é Chamberlain justement, parce que ce cassé l'orteil sur un dunk ça me parait bizarre non ? :)
Dans les articles que j'ai trouvé qui en parlait ils évoquaient "a toe". Donc soit ce sont 2 histoires différentes ce qui est totalement possible, soit il y a 2 versions de l'histoire. :) Perso j'ai compris que c'est le ballon qui lui avait cassé l'orteil en retombant dessus à la suite du dunk, mais pour être honnête j'ai capté que c'était l'anniversaire de Wilt lundi dernier et décidé d'écrire un truc en vitesse, donc j'ai pas pu aller dans chercher dans le détail des histoires. Donc c'est peut être autre chose. :)
Sam D. a écrit :
Xarphios a écrit :Au final une taille de 7-1ft (2,16m), une envergure de 7-8ft (2,38m), un poids qui a oscillé entre 115 et 140kg pendant sa carrière, et du 50 aux pieds.

48,8 secondes sur 400m (record du monde de l'époque 45,2 secondes), et 2m08 à la hauteur (record du monde de l'époque 2m15).

Il pouvait toucher le haut de la planche.

Il courait plus vite que les running back de NFL

Il pouvait soulever plus de 600 pounds (272kg).
On doit pas être loin du plus grand athlète de tous les temps quand même... :amen2:
Ce qui est fou c'est que les records d'athlé ce sont ceux qu'il réalise alors qu'il est encore au lycée et l'histoire du poids soulevé c'est à 45 ans. Donc à son top j'imagine même pas ce que ça donnait.... Et le tout alors qu'il jouait dans les années 60 qui était vraiment en retard par rapport à maintenant !
Chicago needs Sam Hinkie.

Sota

Timberwolves
Avatar du membre
Timberwolves
8964

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par Sota » 21 août 2017, 17:24

Je n'ai fait que survoler pour l'instant mais gros merci pour toi Xarphios pour le taf!
BOOM Shakalaka!! Let's go Wolves, Bucks, Lynx, Golden Gophers and Iowa Wolves!!
WINTER IS COMING!!

2words

Night Driver
Avatar du membre
Liberty Ballers
Belgique
10131

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par 2words » 21 août 2017, 20:37

Pire timing possible, mais vraiment fun :p

En plus, je suis en train d'eplucher la chaine WCA, et y en a une que tu as oublié ^^

[youtube]V8fn1IaTMQM[/youtube]

Pour celle-là, ca parait logique vu l'entrainement maintenant :p

[youtube]qqN1nQLByy4[/youtube]
Hinkie's Fan N°2
STAT

Chicago_6

Bulls
Avatar du membre
Windy City
2097

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par Chicago_6 » 21 août 2017, 20:43

Juste monumental ! Ce mec était le 1er cyborg répertorié sur terre. J'en connaissais quelques unes mais j'en ai aussi pas mal appris. Quel monstre quand même ...
Twitters : @FrenchBullsFan @ChicagoSkyFR
Tout sur les Bulls (actu, histoire, stats et beaucoup plus) : https://chicagobulls6fr.wordpress.com/

Xarphios

Admin - Xarphios
Avatar du membre
Windy City
15945

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par Xarphios » 21 août 2017, 21:20

2words a écrit :Pire timing possible
Il fallait lui dire de naître à un autre moment qu'est-ce que tu veux. :)
2words a écrit :En plus, je suis en train d'eplucher la chaine WCA, et y en a une que tu as oublié ^^
J'ai pas cherché à toutes les mettre juste 2-3 illustrer et apporter quelques images. Mais effectivement il y a pas mal d'autres vidéos sur lui sur cette chaîne, et même sur d'autres chaînes on retrouve énormément de reportages, analyses, commentaires etc... Je pense que c'est assez largement le joueur de cette époque sur lequel on trouve le plus de vidéos !
Chicago needs Sam Hinkie.

Chonchito

All Star
Avatar du membre
The Big Peach
5583

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par Chonchito » 21 août 2017, 21:33

Félicitations pour cet article, il y en a plusieurs que je connaissais pas! :)

Par contre il me semble que c'est Mikan qui a fait changer la règle du goaltending non?

Véhixe

Franchise Player
Avatar du membre
Popovich's Army
Martigues
4016

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par Véhixe » 21 août 2017, 21:58

Excellent Xarphios merci !
He was a master craftsman of unlikely basketball memories: passionate dunks, bullet passes, nutmegs, deep high-arching threes, rabid bats, euro steps, fearless blocks - he did it all, and he did it with flair and a sense of the moment that was unmatched.

LucAl

All Star
Avatar du membre
Rouen
6796

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par LucAl » 21 août 2017, 22:45

Chicago_6 a écrit :Juste monumental ! Ce mec était le 1er cyborg répertorié sur terre. J'en connaissais quelques unes mais j'en ai aussi pas mal appris. Quel monstre quand même ...
Merci pour ton message, c'est tout ce que je voulais dire ! Article bien sympa !

2words

Night Driver
Avatar du membre
Liberty Ballers
Belgique
10131

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par 2words » 21 août 2017, 23:17

Xarphios a écrit :
2words a écrit :Pire timing possible
Il fallait lui dire de naître à un autre moment qu'est-ce que tu veux. :)
2words a écrit :En plus, je suis en train d'eplucher la chaine WCA, et y en a une que tu as oublié ^^
J'ai pas cherché à toutes les mettre juste 2-3 illustrer et apporter quelques images. Mais effectivement il y a pas mal d'autres vidéos sur lui sur cette chaîne, et même sur d'autres chaînes on retrouve énormément de reportages, analyses, commentaires etc... Je pense que c'est assez largement le joueur de cette époque sur lequel on trouve le plus de vidéos !
Je voulais parler de l'anecdote d'Heinsohn en fait qu'il y a pendant le reportage :p
Hinkie's Fan N°2
STAT

Daiv

All Star
Avatar du membre
Mickey rules
7131

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par Daiv » 22 août 2017, 09:31

Chonchito a écrit :Félicitations pour cet article, il y en a plusieurs que je connaissais pas! :)

Par contre il me semble que c'est Mikan qui a fait changer la règle du goaltending non?
Ça m'etonnait aussi qu'il n'y ait pas eu de nettoyeur de cercles avant lui.
FFL, forum francophone spécialisé dans les Fantasy Leagues (NBA, NFL, NHL,...)
24" Basket League : ORLANDO MAGIC, "what if" Penny Hardaway

Xarphios

Admin - Xarphios
Avatar du membre
Windy City
15945

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par Xarphios » 22 août 2017, 11:36

C'est une imprécision de ma part. :)
Mikan a effectivement fait changer la règle du (defensive) goaltending, Chamberlain lui a fait changer celle de l'offensive goaltending ! C'est corrigé !
Chicago needs Sam Hinkie.

jujug

Greatest
Avatar du membre
18782

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par jujug » 22 août 2017, 12:01

Xarphios a écrit :C'est une imprécision de ma part. :)
Mikan a effectivement fait changer la règle du (defensive) goaltending, Chamberlain lui a fait changer celle de l'offensive goaltending ! C'est corrigé !
En NBA. Parce que lorsque j'avais fait mes recherches pour les 80 ans de Russell j'avais trouvé que c'était lui qui avait fait changer la règle en NCAA. De même pour la ligne de lancer-franc d'ailleurs.
"Some people did not like this ceremonial style. But after all when you have to kill a man it costs nothing to be polite." (W. Churchill, déclaration de guerre au Japon, 8 décembre 1941).

nunu

MVP
Avatar du membre
15260

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par nunu » 22 août 2017, 12:20

Quand on voit que le type est a 79 TD en carrière uniquement en points-rebonds-passes heureusement que les contres comptait pas sinon il serait a 200 si ca se trouve
Washington Mystics-BLMA

Doctor_answer

Sixers
Avatar du membre
Liberty Ballers
Reims-Rouen-Lyon-Luxembourg
6230

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par Doctor_answer » 22 août 2017, 12:27

Je viens de trouver ça sur mon PC.

Belle défense du 35, Harden est jaloux :-w
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
LHOOQ a écrit :
06 février 2019, 10:08
Fevrier, c'est le moment de l'annonce ! Si on va en finals, je me re-épile le fion.

Xarphios

Admin - Xarphios
Avatar du membre
Windy City
15945

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par Xarphios » 22 août 2017, 12:39

jujug a écrit :
Xarphios a écrit :C'est une imprécision de ma part. :)
Mikan a effectivement fait changer la règle du (defensive) goaltending, Chamberlain lui a fait changer celle de l'offensive goaltending ! C'est corrigé !
En NBA. Parce que lorsque j'avais fait mes recherches pour les 80 ans de Russell j'avais trouvé que c'était lui qui avait fait changer la règle en NCAA. De même pour la ligne de lancer-franc d'ailleurs.
Oui oui tous les changements de règles que j'évoque sont uniquement en NBA ! Par contre je ne savais pas que c'était Russell qui avait fait changer celles de NCAA merci de l'info. :)
nunu a écrit :Quand on voit que le type est a 79 TD en carrière uniquement en points-rebonds-passes heureusement que les contres comptait pas sinon il serait a 200 si ca se trouve
Bah vu qu'il dépassait les 10 contres limite à chaque match 79 ce serait "presque" son nombre de quadruple double en fait. :lol:
Selon les observateurs de l'époque il a aussi minimum un quintuple double à son actif !
Chicago needs Sam Hinkie.

2words

Night Driver
Avatar du membre
Liberty Ballers
Belgique
10131

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par 2words » 22 août 2017, 18:08

Xarphios a écrit :
nunu a écrit :Quand on voit que le type est a 79 TD en carrière uniquement en points-rebonds-passes heureusement que les contres comptait pas sinon il serait a 200 si ca se trouve
Bah vu qu'il dépassait les 10 contres limite à chaque match 79 ce serait "presque" son nombre de quadruple double en fait. :lol:
Selon les observateurs de l'époque il a aussi minimum un quintuple double à son actif !
Billou aussi il en a quelques un des quintuple :p Et dans le genre Cyborg, il y avait match, dommage qu'ils soient arrivés si tot en NBA :(
Hinkie's Fan N°2
STAT

Sam D.

Administrateur
Avatar du membre
Liberty Ballers
32017

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par Sam D. » 22 août 2017, 20:00

Russell faisait 10cm de moins que Wilt, ne sautait pas plus haut, ne courait pas plus vite, n'était pas plus puissant.
Russell était un cyborg, mais Chamberlain c'était encore autre chose...
A part en terme de vélocité, je vois pas trop où il y avait match physiquement.
Joel Embiid : "The first time I watched basketball was in 2010."

2words

Night Driver
Avatar du membre
Liberty Ballers
Belgique
10131

Re: Wilt Chamberlain en 50 anecdotes

Message par 2words » 22 août 2017, 23:42

y a quand même de video de Russell qui passe au dessus d'un mec en plein match....
Hinkie's Fan N°2
STAT