Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
WAS36
PHI35
DET38
CHA32
IND43
BRO42
ORL32
MIA37
BOS11
MIL6
MEM
NOR2:00
DAL
ATL2:30
UTH
DEN3:00
SAS
MIN3:30
PHO
POR4:00
SAC
HOU4:00

Les articles sur "utah jazz"

L’épouvantail Rudy Gobert se promène face aux Lakers

Brook Lopez, Ivica Zubac et les Lakers ont passé une mauvaise soirée. Tous ont essayé de limiter Rudy Gobert dans la raquette. En vain. Le Français a tout simplement été dominateur cette nuit et a largement contribué à la victoire des siens (105-99) sur le parquet des Lakers : 29 points (10/12), 13 rebonds, 2 contres et 2 passes pour 41 d’évaluation. Lire la suite »

Ricky Rubio et le Jazz brillent face aux Suns

Gordon Hayward parti et Rudy Gobert au repos, le Jazz n’en reste pas moins une équipe solide. Face aux jeunes Suns, les hommes de Quin Snyder n’ont ainsi eu aucun mal à faire la différence (120-102) après une première mi-temps impressionnante, notamment en défense. Etouffé, Phoenix a ainsi commis 31 pertes de balle, dont 19 en première période… Lire la suite »

Dante Exum absent toute la saison ?

L’inquiétude était grande après la blessure de Dante Exum face à Phoenix, le meneur australien ayant directement filé à l’hôpital pour faire des examens suite à sa chute et son choc avec TJ Warren, qui lui est tombé dessus. Lire la suite »

Le Jazz sans problème face aux Kings de Sydney

Le Jazz n’a fait qu’une bouchée de modestes Kings de Sydney en s’imposant à domicile de 25 points (108-83). Les coéquipiers de Rudy Gobert ont rapidement pris les devants dans cette partie, en menant d’une vingtaine de points dès l’entame du second quart. Lire la suite »

Avec Donovan Mitchell, le Jazz a trouvé un autre amoureux de la défense

Et si le Jazz avait mis la main sur le « steal » de cette draft 2017 avec Donovan Mitchell ? C’est en tout cas ce que pensent les autres rookies à propos du 13e choix. L’intéressé a ainsi obtenu le plus de votes, de la part de ses homologues, pour être la potentielle surprise de la cuvée. L’ancien de Louisville a plusieurs arguments pour lui.

D’abord, sa capacité à scorer. Il l’a prouvé durant la summer league en tournant à plus de 20 points de moyenne, avec notamment une pointe à 37 unités (et 8 interceptions !) qui avait marqué les esprits. Et c’est plutôt une bonne nouvelle pour une équipe qui a vu partir ses deux meilleurs scoreurs de la saison passée, Gordon Hayward et George Hill.

« J’aime être différent et peu de joueurs aiment la défense »

Mais là où Donovan Mitchell pourrait se montrer encore plus précieux, et par conséquent gratter du temps de jeu, c’est dans le secteur défensif. La défense, c’est son truc. Et c’est plutôt rare à entendre de la part d’un rookie.

« J’aime être différent et peu de joueurs aiment la défense », remarque le rookie. « Ça a démarré quand j’étais à Louisville parce que je n’avais pas de temps de jeu tant que je ne défendais pas. Tu gagnes un respect différent quand tu défends, ça montre un autre type d’effort et tu travailles un peu plus dur car tu dois le faire des deux côtés du terrain. »

Un discours qui ne peut que séduire son coach Quin Snyder. Si ce dernier a noté une « mentalité de scoreur » chez son rookie, il semble déjà impressionné par ses capacités de l’autre côté du terrain.

« Il est tellement agressif défensivement. On l’a charrié l’autre jour car il était au bord de l’ « expulsion » pour six fautes durant l’entraînement, ce qui n’est pas évident à faire ! Concernant sa défense, si tu es dans l’aile et que tu essaies d’être ouvert, tu as intérêt à être prêt car il va te mener la vie dure avant que tu obtiennes le ballon.

Rudy Gobert : « Le bon gars qui colle parfaitement au système »

Son attitude est également appréciée par un coéquipier de taille dans le volet défensif : Rudy Gobert.

« De ce que j’ai vu de lui, il est la définition de l’effort, de l’altruisme et de la défense. Le Jazz a fait un super boulot pour récupérer le bon gars qui colle parfaitement au système. »

Donovan Mitchell pourra d’ailleurs compter sur une autre recrue estivale du Jazz, et pas le dernier venu pour défendre fort, Thabo Sefolosha. L’ancien joueur des Hawks, cité une fois dans les meilleurs cinq défensifs de la ligue par le passé, pourrait parfaitement jouer le rôle de mentor auprès du rookie.

« Il a un gros potentiel et il demande vraiment à apprendre, décrit le Suisse. C’est sympa d’échanger avec lui, de voir ce qu’il fait et corriger quelques petites choses. »

À voir maintenant comment Donovan Mitchell parviendra à s’imposer dans la rotation. Malgré les éloges, Quin Snyder prévient d’emblée : « Quand les matches NBA démarrent avec des joueurs NBA sur le parquet, c’est un peu différent. »

Les images de la salle rénovée du Jazz

« On veut en faire une lanterne, que ce soit rayonnant et que ce soit la lumière de la ville. » Telle est l’ambition affichée par Steve Starks, président du Jazz, à propos de la Vivint Smart Home Arena, anciennement dénommée EnergySolutions Arena, ou encore Delta Center, du temps du tandem Stockton-Malone. Lire la suite »

Ekpe Udoh prêt pour sa « rédemption » à Utah

Le Jazz a perdu Gordon Hayward et le club a décidé de capitaliser sur son identité défensive. Avec la Draft de Donovan Mitchell et les arrivées de Ricky Rubio, Thabo Sefolosha et Ekpe Udoh, Utah a en effet misé sur des défenseurs pour rester compétitif à l’Ouest. Le pivot de Fenerbahce assure ainsi qu’il est prêt à aider. Lire la suite »

Rétro de la saison : le Top 10 du Jazz

Un peu de Boris Diaw et beaucoup de Rudy Gobert. Si Rodney Hood et Joe Johnson trustent les deux premières places du Top 10 de la saison du Jazz, et que Gordon Hayward apparait aussi souvent, le pivot français a les honneurs des highlights. Lire la suite »

Joe Ingles : gagner plus pour redistribuer plus aux autres

Joe Ingles se doutait bien que ses émoluments allaient augmenter la saison prochaine. D’abord parce qu’il venait de boucler sa meilleure saison en carrière avec le Jazz, mais aussi parce que l’inflation contractuelle actuelle touche tous les joueurs, y compris ceux de sa trempe. L’Australien n’a donc pas hésité longtemps à parapher son nouveau contrat de 52 millions de dollars sur quatre ans. Lire la suite »

[happy birthday] Karl Malone, la définition même de l’ailier-fort

Avant l’avènement de Tim Duncan et de Dirk Nowitzki, Karl Malone (54 ans, ce 24 juillet) était considéré comme le meilleur ailier-fort de l’histoire de la NBA.

Là où désormais les grands shootent à 3-pts et dribblent comme des extérieurs, l’intérieur du Jazz était représentatif du basket des décennies 1980 et 1990. Un poste 4 à l’ancienne, rugueux, costaud, mais qui maîtrisait à la perfection le pick-and-roll et le pick-and-pop pour sanctionner la défense après chaque passe de son fidèle acolyte John Stockton.
Lire la suite »