Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
ATL
DET1:30
BRO
NYK1:30
CLE
LAL2:00
MIN
SAC2:00
GSW
DAL4:30

Les articles sur "portland blazers"

Dominateurs au rebond, les Blazers infligent leur cinquième défaite de rang aux Grizzlies

« Ils nous ont écrasés au rebond. » Lucide, David Fizdale sait combien il est difficile de gagner un match en étant outrageusement dominé dans ce secteur clé. Nouvelle démonstration cette nuit pour ses Grizzlies, qui ont pris… 25 rebonds de moins (60-35), dépassés par les Blazers (92-100). Dans ce match à moins de 40% d’adresse générale, C. J. McCollum (24 points à 8/17 et 8 rebonds) s’est montré hyper clutch avec son tir synonyme de victoire.  Lire la suite »

Damian Lillard prend la défense de Terry Stotts

Impitoyables fans NBA. Alors que Portland réalise un début de saison assez satisfaisant à 9 victoires en 16 matches, et pointe à la 6e place de l’Ouest, certains fans des Blazers ont affiché leur mécontentement sur un post Instagram de l’équipe (supprimé depuis) annonçant la seconde confrontation en back-to-back avec les Kings. La franchise de l’Oregon avait perdu la première manche en étant limitée à 82 points, son plus petit total de la saison. Lire la suite »

Jusuf Nurkic veut insuffler un esprit « Bad Boys » aux Blazers

Si les Blazers ont fait un peu moins bien l’an passé par rapport aux saisons précédentes, c’est en partie à cause de leur défense. En 2015, les Blazers encaissaient 103.7 points par match (sur 100 possessions), soit la 10e défense du pays. Deux ans plus tard ? 110.8 points, soit la 24e… Lire la suite »

Gordon Hayward et Rudy Gobert donnent des sueurs froides aux Blazers

Aurait-on vu les Blazers en playoffs trop vite ? C’est à se demander après leur lourde défaite concédée sur le terrain du Jazz (106-87). Portland n’a pas résisté au tandem Gordon Hayward (30 points) – Rudy Gobert (20 points à 100%, 11 rebonds et 3 contres), qui a donné, avant d’être bien aidé par le coup d’accélérateur de Joe Johnson (13 points).

Côté Blazers, seul C.J. McCollum (25 points) a tenu son rang tandis que son partenaire de scoring habituel, Damian Lillard, passait complètement à côté de sa rencontre (16 points à 5/20). Avec cette défaite, la seconde de rang, couplée à la grosse victoire des Nuggets, Portland ne compte plus qu’un demi-match d’avance sur Denver dans la course au 8e spot à l’Ouest. Les jeux sont encore loin d’être faits pour la postseason dans la conférence… Lire la suite »

Les Blazers ne font pas dans le détail à Atlanta

Les Blazers poursuivent leur folle remontée vers la huitième place. Dans l’élan de leur succès de prestige face aux Spurs, ils enchaînent sur le parquet de tristes Hawks, privés de Paul Millsap (113-97). Homme du match sans surprise : Damian Lillard auteur de 27 points, avec six rebonds et cinq passes, bien épaulé pour son compère C.J. McCollum (22 points). Autour d’eux, quatre autres joueurs à 10 points ou plus ont participé à une entame de match canon. Tout le contraire de Hawks, archi-dominés au rebond, où seuls Tim Hardaway Jr. et Ersan Ilyasova ont surnagé avec 45 points à eux deux. C’est leur troisième défaite de rang. Lire la suite »

Suns – Blazers : Damian Lillard étincelant

Vingt-quatre heures après avoir gâché 21 pts d’avance dans une défaire amère et polémique face aux Wizards, les Blazers se réconfortent sans se rassurer. Après une première mi-temps à 64% de réussite, Portland s’est troué dans le 3e quart-temps et a laissé Phoenix revenir. Avec un impeccable C.J McCollum clutch, Rip City a bien négocié le money-time et enregistre quand même sa 5e victoire (110-101) en 6 matches. Lire la suite »

Russell Westbrook (42 points) trop fort pour les Blazers

Cette fois, la foudre Westbrook est tombée sur les Blazers. Dans un match marqué par beaucoup de maladresse de part et d’autre (40% pour chaque équipe), OKC sort vainqueur (105-99) grâce aux 42 points et 8 passes de sa superstar Russell Westbrook. Derrière lui, deux hommes en double-double : Victor Oladipo et le surprenant Andre Roberson. En face, Damian Lillard et C.J. McCollum ont bien tenu le scoring (48 points à eux deux), mais personne n’a su stopper le meneur du Thunder.

La toute première possession est symptomatique du début de match du Thunder. Les locaux ratent une fois, puis une seconde… À chaque fois, Steven Adams est dans le bon coup pour récupérer la grappe. L’intérieur capte quatre rebonds offensifs avant de finir par scorer d’une petite claquette. Roberson ayant lui aussi récupéré un ballon, OKC affiche déjà 5 rebonds à rien ! Le même Roberson ne s’arrête pas là en enchaînant deux nouveaux rebonds et autant de putbacks (8-7).

L’énergie déployée par le Thunder fait déjà effet. La défense est bien en place et Portland galère à se créer de bons tirs. Chaque ballon gagné est autant d’opportunité de contre-attaquer. Westbrook en profite avec une finition impossible malgré trois défenseurs, puis il envoie Oladipo au alley-oop (15-7). Mais l’asphyxie des Blazers ne dure pas longtemps. Portland respire bien mieux grâce à l’adresse derrière l’arc de Lillard (15-15). Roberson, encore lui, répond avec une finition près du cercle. Hyper actif et agressif, l’arrière affiche un quasi-double double après seulement 12 minutes (6 points et 8 rebonds).

Le banc de Portland fait la différence

Dans le second quart-temps, le banc des visiteurs prend le dessus sur celui des visiteurs. Allen Crabbe notamment, sort de son panier avec un premier tir primé, puis deux points faciles après une coupe au cercle et une passe à terre lumineuse de Leonard, et enfin un nouveau tir à trois points (27-29). En face, après plusieurs échecs près du cercle, Joffrey Lauvergne finit par scorer avec un petit shoot main droite (33-34). Le retour des titulaires rebooste le Thunder. Westbrook trouve à tour de rôle Adams puis Roberson. Mais la défense du début de match est beaucoup moins efficace. Crabbe et Turner scorent à quatre mètres, puis Leonard, laissé seul au monde, transforme sa tentative à trois points. À la pause, Portland mène (46-52). OKC a déjà pris… 58 tirs ! Pour à peine 32% de réussite.

Westbrook entend corriger cette maladresse. Opposé à Turner en isolation, il score avec la planche à cinq mètres. Quelques secondes plus tard, même spot, même sanction (54-56). La défense du Thunder retrouve des couleurs. OKC obtient même une violation des 24 secondes des Blazers. Les contre-attaques fusent à nouveau comme en première période.

Sur jeu placé, Russell Westbrook tire beaucoup en première intention dans ses spots de jeu. Et rate beaucoup. Son compère Roberson prend de vitesse Lillard sur le drive et dunke avec autorité. Portland reste malgré tout au contact grâce aux points de McCollum. Ce dernier sert parfaitement Harkless qui dunke de justesse avant le buzzer du Q3 (71-73).

Oladipo monte en température, Westbrook termine le travail

Si C.J. McCollum poursuit ses finitions compliquées dans le trafic, c’est Victor Oladipo qui fait la différence. Un premier tir à trois points, puis un second, puis une bonne passe pour Lauvergne lui aussi derrière l’arc (84-77). Et dire que jusqu’ici, OKC n’avait rentré qu’un seul tir primé… Lorsqu’il s’agit d’envoyer de loin, Lillard, quasi-disparu depuis son premier quart-temps, est lui aussi un sacré client. Son gros tir ramène Portland (83-82) à 7 minutes du terme.

C’est là que son adversaire à la mène Russell Westbrook décide de prendre les choses en main. Il aligne deux tirs avec la planche à cinq mètres, toujours du même spot à 45°, et un autre jumper tête de raquette (91-85). Derrière lui, OKC enchaîne les stops défensifs. Lillard au drive puis McCollum à trois points font ce qu’ils peuvent pour rester dans le coup (96-93). Mais ni Evan Turner, stoppé net par un gros écran d’Adams, ni Aminu baladé par le cross de Russell Westbrook, ne parviennent à stopper l’intenable numéro n°0.

Victoire d’Oklahoma City qui enchaîne là après son succès face à Memphis. Direction l’Indiana ce lundi soir en back-to-back. Pour Portland, cap sur Dallas le lendemain.

Thunder / 105 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
D. Sabonis 34 0/6 0/1 2/2 1 5 6 0 1 0 0 2 2 4
A. Roberson 36 6/8 0/1 2/2 2 9 11 1 4 3 0 0 14 27
S. Adams 38 3/11 0/0 1/4 9 4 13 1 2 2 2 0 7 10
R. Westbrook 35 16/34 1/6 9/11 1 3 4 8 3 0 4 0 42 30
V. Oladipo 39 8/18 1/4 7/9 0 13 13 3 2 2 4 2 24 28
J. Grant 8 1/2 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 1
J. Lauvergne 17 3/6 1/2 0/0 4 5 9 2 4 0 2 0 7 13
C. Payne 15 0/6 0/2 0/0 0 0 0 2 1 0 0 1 0 -3
A. Morrow 19 3/7 1/2 0/0 0 0 0 1 0 2 0 0 7 6
Total 40/98 4/18 21/28 17 39 56 18 17 9 12 5 105
Trail Blazers / 99 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
N. Vonleh 15 2/4 0/0 0/0 4 0 4 0 1 0 0 0 4 6
M. Plumlee 29 4/10 0/0 5/7 3 1 4 3 6 0 3 1 13 10
D. Lillard 36 9/22 4/9 7/7 0 7 7 3 3 1 1 2 29 28
E. Turner 26 4/11 0/1 0/0 1 2 3 2 3 1 2 0 8 5
C.J. McCollum 31 7/15 2/6 3/3 0 8 8 1 2 0 3 0 19 17
M. Leonard 19 1/1 1/1 0/0 0 7 7 2 2 0 1 0 3 11
A. Aminu 32 1/8 1/3 4/4 2 5 7 1 2 2 1 1 7 10
M. Harkless 22 3/6 0/1 0/0 1 2 3 1 0 2 0 0 6 9
A. Crabbe 30 4/10 2/7 0/0 0 1 1 2 3 0 1 0 10 6
Total 35/87 10/28 19/21 11 33 44 15 22 6 12 4 99

Charlotte – Portland : une belle soirée d’Hibbert

Après cinq défaites consécutives, les Hornets l’ont emporté dans les grandes largeurs face à de bien tristes Blazers (107-85). Un succès à domicile bâti sur de solides performances de Kemba Walter (23 points et 5 passes) et son compère Nicolas Batum (17 pts, 7 rbds et 7 pds). Ils ont reçu un gros soutien du banc, et notamment l’aide inattendue de Roy Hibbert, auteur de son meilleur match cette saison (16 points et 6 rebonds). Lire la suite »

Noah Vonleh à l’épreuve de la concurrence

Arrivé de Charlotte dans l’échange pour Nicolas Batum, Noah Vonleh (20 ans) s’est fait une place dans le roster de Portland, avant de doucement s’effacer jusqu’à disparaitre de la rotation en playoffs. « Le faire jouer était une priorité et la meilleure façon de le faire était de le mettre titulaire » assure Terry Stotts, qui a fait commencer sa recrue à 56 reprises cette année.

Mais la situation a changé dans l’Oregon, avec un nouveau statut à la clé. Lire la suite »

Festus Ezeli rencontre les Blazers


Au même titre qu’Harrison Barnes et Andrew Bogut, Festus Ezeli va devoir faire ses valises après l’arrivée de Kevin Durant à Golden State, les Warriors ne pouvant pas prolonger le free agent de 26 ans. Lire la suite »