Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
BRO
ATL21:30
OKC
MIN1:00
LAL
NOR3:30

Les articles sur "larry bird"

Il y a 30 ans, Magic Johnson terrassait les Celtics d’un bras roulé

Nous sommes le 9 juin 1987. Il y a 30 ans, jour pour jour. Cette année-là, Magic Johnson est élu MVP pour la première fois de sa carrière, et en finale, il retrouve son ennemi intime : Larry Bird.

En 1987, les Lakers sont au-dessus du lot. Ils ont terminé la saison avec un superbe bilan (65v-17d), et ils n’ont perdu qu’une fois en playoffs, balayant notamment les Nuggets et les Sonics.

A l’inverse, Boston a galéré, poussé dans ses derniers retranchements face aux Bucks et aux Pistons (victoires 4-3). Lire la suite »

Un extrait du livre référence sur Magic et Bird

Le livre retraçant la rivalité entre Larry Bird et Magic Johnson sort le 31 mai aux éditions Talent Sport. Comme les autres ouvrages proposés par l’éditeur depuis trois ans (Phil Jackson, « Un coach, onze titres NBA » ; Roland Lazenby, « Michael Jordan, The Life » ; Kent Babb, « Allen Iverson, not a game »), ce livre signé Jackie MacMullan se révèle passionnant et il se dévore en quelques jours. Que vous cherchiez un cadeau pour la Fête des pères ou une lecture pour la plage cet été, c’est un choix tout indiqué. Lire la suite »

Hoopcast n°163 – Les Clippers au bord de l’implosion

Impossible de ne pas entamer l’émission de la semaine par le départ à la retraite de Paul Pierce. Le Jazz a envoyé l’ailier All-Star en vacances prolongées avec sa victoire dans le Game 7 contre le Clippers, mais c’est évidemment sur son passage aux Celtics que nous sommes revenus. Lire la suite »

Larry Bird s’explique sur sa démission surprise

Ce n’est pas pour des raisons de santé ou une brouille avec ses dirigeants que Larry Bird a décidé de quitter ses fonctions de président des Pacers. Le légendaire ailier des Celtics préfère simplement prendre du recul, tout en restant dans l’organigramme du club. Lire la suite »

Larry Bird n’est plus président des Pacers

Coup de théâtre à Indiana puisque The Vertical annonce la démission de Larry Bird, quelques jours après l’élimination face aux Cavaliers, et quelques jours également après s’être rendu dans les bureaux de la NBA pour défendre la candidature de sa franchise pour le All-Star Game 2021. Lire la suite »

All-Star Game : Larry Bird au volant de la candidature d’Indiana

L’élégance est l’une des grandes qualités de Larry Bird, et quand le président des Pacers décide de porter la candidature de sa franchise pour accueillir le All-Star Game en 2021, il n’envoie pas un simple courrier ou dossier.

Larry Bird vient carrément en monoplace de l’IndyCar Series, le championnat automobile américain, aux couleurs des Pacers dans les rues de New York, pour le plus grand plaisir des passants de la Cinquième avenue. Difficile de faire plus visuel. Lire la suite »

After – Les plus grandes saisons individuelles de l’histoire

Devenu le « Triple Double King », Russell Westbook achève cette semaine une saison exceptionnelle qui le fait entrer dans la cour des très grands. Lire la suite »

Si c’était à refaire, Lance Stephenson n’aurait pas quitté les Pacers

Lance Stephenson est de retour à Indiana, pour trois ans et 12 millions de dollars. Un contrat miraculeux pour un joueur qui depuis son départ à l’été 2014 a enchainé les déceptions et les équipes : cinq en trois ans. Passé de potentiel All-Star à role player puis journeyman, « Born Ready » se voit donc offrir l’opportunité d’une renaissance inespérée. Lire la suite »

Les bons tuyaux de Larry Bird à Magic Johnson

C’est à croire que ces deux-là ne se lâcheront jamais. Après avoir entretenu pendant plus d’une décennie, l’une des grandes rivalités de l’histoire, Larry Bird et Magic Johnson occupent aujourd’hui un même poste. Celui de président des opérations basket dans leur franchise respective, Pacers pour le premier, Lakers pour le second. Lire la suite »

Records : Isaiah Thomas égale John Havlicek et se rapproche de Larry Bird

Cette saison, Isaiah Thomas est assigné à deux missions à chaque match : faire la différence en dernier quart-temps et inscrire au moins 20 points par match. Contre les Sixers, il a rempli son contrat avec 33 points dont 13 dans le dernier quart-temps pour faire pencher la balance du côté de Boston. Lire la suite »