Les articles sur "karl-anthony towns"

Tom Thibodeau écarte les rumeurs de tension avec Karl-Anthony Towns

Malgré une saison réussie avec une première qualification pour les playoffs depuis 2004, les Wolves connaissent visiblement des remous en dehors des parquets.

Jimmy Butler n’apprécierait guère l’attitude d’Andrew Wiggins quand, en mai dernier, des rumeurs avançaient des tensions entre Tom Thibodeau et Karl-Anthony Towns. Le coach des Wolves a tenu à réfuter ses bruits de couloirs. Lire la suite »

Les Wolves veulent garder le même noyau de stars

S’ils ont été assez facilement éliminés par les Rockets, les Wolves ont retrouvé les playoffs cette saison, et c’était l’objectif numéro 1 après 14 ans de disette. L’arrivée de Jimmy Butler lors de la dernière intersaison aura donc suffi à faire pencher la balance du bon côté à Minneapolis.
Lire la suite »

Cinq points, des questions et peu de réponses pour Karl-Anthony Towns

Après moult remontrances, conseils et encouragements, Karl-Anthony Towns avait à coeur d’effacer un baptême du feu raté pour son premier match en playoffs. Mais rien ne s’est passé comme prévu la nuit dernière… Lire la suite »

Tom Thibodeau attend plus de Karl-Anthony Towns

Dans la défaite du Game 1, les Wolves peuvent avoir des regrets autant qu’ils peuvent se réjouir d’avoir joué les yeux dans les yeux face aux Rockets. Il n’y a qu’un bémol, de taille : le match manqué de Karl-Anthony Towns.

L’intérieur est passé à côté de son premier match de playoffs avec 8 points à 3/9 au shoot, et 12 rebonds en 40 minutes. Forcément, Tom Thibodeau ne peut s’en satisfaire. Lire la suite »

Le Top 10 de la nuit : le doublé pour Karl-Anthony Towns et Anthony Davis

Niveau spectacle, ce fut une petite soirée de clôture pour la saison régulière. La NBA a probablement davantage fait dans le symbole en mettant Karl-Anthony Towns à la première place, pour mettre en lumière la qualification des Wolves pour les playoffs, que dans le qualitatif.
Lire la suite »

Karl-Anthony Towns ne veut pas tirer plus vite que son ombre

Ben Simmons avait chambré sur PUBG, expliquant à Karl-Anthony Towns qu’il pouvait continuer de jouer en ligne puisqu’il affrontait les Hawks le lendemain. Finalement, l’intérieur des Wolves a bien dû s’employer pour venir à bout d’Atlanta. Il a même dû battre un record de franchise avec 56 points à 19/32 au tir, dont 6/8 de loin. Lire la suite »

Andrew Wiggins et Karl-Anthony Towns, leaders intérimaires

Sans Jimmy Butler, les Wolves essaient de garder la tête hors de l’eau. Ce n’est pas facile avec seulement 4 victoires sur leurs 10 matchs depuis la défaite à Houston marquée justement par la blessure de leur arrière All-Star.

Mais Minnesota garde néanmoins l’avantage sur les Nuggets et les Clippers qui ont perdu du terrain en fin de semaine. Actuellement 8e, les Wolves gardent le cap… Lire la suite »

Le MVP de la nuit : après les Warriors, Karl-Anthony Towns écoeure les Wizards

En novembre dernier, Ian Mahinmi avait très bien gêné Karl-Anthony Towns dans le money time. Cette fois, l’intérieur des Wolves s’est vengé, cumulant 37 points, 10 rebonds et 2 contres pour permettre à Minnesota de finalement l’emporter. Lire la suite »

Karl-Anthony Towns et le sens de l’urgence

Si la course aux playoffs à l’Ouest est « un marécage dont seuls les vrais alligators se sortiront » comme il le décrit, Karl-Anthony Towns a sorti les crocs la nuit dernière pour mordre les Warriors avec force. Auteur de 14 points dans le dernier quart-temps, l’intérieur a été impérial dans les ultimes minutes pour obtenir une victoire ô combien précieuse après trois revers de rang. Le tout en enchaînant des tirs tous plus compliqués les uns que les autres. Lire la suite »

Interview Karl-Anthony Towns : « Les tirs de Damian Lillard sont des tirs de superstar »

Même s’ils ont craqué sur la fin face aux Blazers d’un Damian Lillard toujours furibard, les Wolves de Karl-Anthony Towns ne voulaient céder ni à la panique ni aux regrets après ce revers à l’extérieur. Au contraire, le jeune intérieur de Minnesota semble graduellement apprendre à maîtriser son verbe aussi bien que son tir en crochet près du cercle.

En leader « intérimaire » des Wolves, sans Jimmy Butler, KAT a tiré un bilan mesuré de cet échec à Rip City. Il regrette la forme, et la fin évidemment, mais il a aimé l’effort et la solidarité de son clan. Lire la suite »