Les articles sur "hakeem olajuwon"

David Stern et Hakeem Olajuwon dans la promotion 2016 du Hall of Fame de la FIBA

NBA: NBA Draft

Lorsque David Stern a pris la tête de la NBA, en 1984, le premier joueur qu’il a annoncé lors de la Draft fut Hakeem Olajuwon, premier choix cette année-là. Les deux hommes sont depuis liés, le pivot venant même surprendre l’ancien commissioner lorsque ce dernier a annoncé son dernier choix de Draft, en 2013… Lire la suite »

Hakeem Olajuwon défend le « small ball » et la NBA d’aujourd’hui

Hakeem Olajuwon

Après Grant Hill il y a quelques jours, c’est au tour d’Hakeem Olajuwon de vanter les mérites de la NBA d’aujourd’hui, et plus particulièrement cet avénement du « small ball ». Alors même qu’il fait partie du Top 5 des meilleurs pivots de l’histoire, l’ancien intérieur des Rockets adore le basket d’aujourd’hui.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il permet aux intérieurs de développer leur jeu et de sortir de la raquette. Lire la suite »

Hakeem Olajuwon fier de Kobe Bryant et admiratif d’Anthony Davis

Hakeem Olajuwon

Depuis sa retraite en 2002, Hakeem Olajuwon n’est jamais resté très loin des parquets NBA. LeBron James, Carmelo Anthony, Amar’e Stoudemire… « The Dream » a régulièrement distribué ses précieux conseils aux stars de la ligue, sans oublier son rôle aux Rockets. S’il devait faire un choix parmi les joueurs qu’il a aidés, de près ou de loin, l’ancien Rocket n’hésite pas une seconde : Kobe Bryant est le meilleur élève. Lire la suite »

Clint Capela, élève studieux d’Hakeem Olajuwon

clint-capela

Heureux depuis le retour de Josh Smith, les Rockets viennent de fait d’enchaîner deux victoires de rang. Houston avait bien besoin d’un coup de boost et leur ancien intérieur joker semble avoir redonné une nouvelle vie au vestiaire texan.  Lire la suite »

[happy birthday] Le Top 10 en carrière d’Hakeem Olajuwon

Hakeem Olajuwon

Il y a 53 ans, au Nigéria, naissait l’un des plus grands champions de l’histoire de la NBA. À ce moment-là, la NBA semblait pourtant tellement loin. La gloire, les titres… Rien de tout cela ne paraissait imaginable pour le petit Akeem Olajuwon.

Pourtant, un demi-siècle plus tard, celui qu’on a surnommé The Dream a conquis la NBA. Celui qui deviendra ensuite Hakeem a débuté son oeuvre à l’université de Houston puis comme un symbole, c’est avec les Rockets qu’il va entrer dans la légende. Lire la suite »

Le jour où Clyde Drexler a réalisé un vrai-faux quadruple double

1er novembre 1996, premier match de la saison 1996-97, Houston reçoit Sacramento. Houston est censé inaugurer son nouveau Big Three composé d’Hakeem Olajuwon, de Clyde Drexler et de Charles Barkley, sauf que « Sir Charles » est absent pour cette première, suspendu pour s’être battu avec Charles Oakley pendant un match de présaison. Pas de problème pour Drexler, qui va être au four et au moulin pendant toute la rencontre.

L’ancien Blazer rend une copie parfaite de 25 pts, 10 rebonds, 10 interceptions et 9 passes. Lire la suite »

Hakeem Olajuwon a façonné son jeu en défiant Moses Malone

malone-olajuwon

La rencontre entre Akeem Olajuwon et Moses Malone a été immortalisée en 1983, avec un magnifique cliché. Pourtant, à l’origine, leur premier face-à-face date de 1982, avec un premier duel dans le Fonde Rec Center de Houston.

Malone vient alors de remporter son deuxième titre de MVP de la saison regulière avec les Rockets. Olajuwon, lui, est un universitaire plein de promesses mais qui vient de conclure une timide saison avec 8.3 points et 6.4 rebonds de moyenne.
Lire la suite »

Quand le jeune Akeem Olajuwon s’entraînait avec Moses Malone

olajuwon-malone

Nous sommes en septembre 1983, neuf mois avant la fameuse draft 84.

Akeem Olajuwon, encore joueur universitaire (et sans « h » à Hakeem), a accepté de venir s’entraîner avec Moses Malone, décédé ce dimanche à 60 ans. A l’époque, Malone est tout simplement le meilleur joueur de la ligue, champion NBA et MVP avec les Sixers ! Lire la suite »

[le match du soir] Houston – New York, Game 7 des Finals 1994

ewing-olajuwon

Ce Houston – New York n’est pas la finale la plus sexy de l’histoire, mais elle restera comme l’une des plus intenses et défensives de tous les temps. Aucune équipe ne marque plus de 93 points et aucun match ne se termine avec plus de 10 points d’écart. Une vraie guerre de tranchées avec deux géants comme généraux : Pat Ewing et Hakeem Olajuwon. Lire la suite »

[match du soir] Houston – Phoenix, Game 4 demi-finale de conférence 1994

Si sa présence lors de l’Africa Game a fait tant d’effet et provoqué une telle joie, c’est parce que revoir Hakeem Olajuwon sur un parquet, même vieillissant et pour quelques secondes seulement, fait obligatoirement naître un petit sentiment de nostalgie.

Car presque 15 ans après son départ des terrains, on attend toujours le prochain Olajuwon. Son élégance, sa fluidité et son jeu si complet n’ont jamais été remplacés dans la ligue.
Lire la suite »